140
Commentaires

Smicards, tirs à "balles réelles" : en direct du ventre fécond

Commentaires préférés des abonnés

Zineb El Rhazoui, c'est celle qui n'aura jamais un mot pour Zineb Redouane. 

Zineb El Rhazoui, c'est l'Arabe qui dit sur les plateaux ce que les racistes veulent entendre. Un pendant moderne de Malek Boutih.  Si vous lui dites cela, ell(...)

La parade, c'est le rire.


Si Canal n'avait pas tué les guignols, que pensez-vous qu'il serait advenu de Graziani ? d'El Razhoui ? Comment pourraient-elles encore être prises au sérieux ?


Au lieu de ça, les champions de l'humour ont été muselés, ne lais(...)

En tant que militante féministe universaliste, appeler à tirer à balles réelles sur des  êtres humains ( même si certains sont des délinquants répugnants ),  il y a comme un malaise....

Ou alors l'idée de  féminisme universaliste a légè(...)

Derniers commentaires

Diaboliser Zineb El Rhazaoui est une imposture et c'est dégueulasse .

Pour moi c'est une féministe libertaire en état de légitime défense.

Et elle ne fait pas, elle, l'erreur (comme tant de résistantes héroïques cocues de l'histoire avec un grand H) de reléguer son combat féministe au second plan.

Il y a une tres bonne video de vox qui explique le phenomenon aux eua
https://www.youtube.com/watch?v=_v-hzc6blGI

L'idiotie du jour, c'est que Booba a insulté El Rhazoui, qui va porter plainte.

Au delà du comportement délirant du mec qui l'insulte littéralement en public, sur Twitter, la photo de son post, qui montre El Rhazoui brandir deux flingues, si ce n'est pas un montage, me sidère. Genre, elle se fait prendre en photo avec des flingues.  

Booba est vraiment un âne de concours ; il lui suffisait de poster cette photo avec ses déclarations chez Praud et El Rhazoui était pliée. Cette femme est une totalitaire, mais les réseaux sociaux sont son éternelle planche de salut.

BREAKING NEWS ! Graziani a été virée par "l'INCORRECT". Comment elle disait, déjà ? "quand on a des enfants, on fait attention à ne pas les accumuler" ?

Bah ! Aussi affutée qu'une Nabilla qui aurait fait HEC.

T'as pas de shampoing, t'as pas de cheveux

T'as ka pas divorcer, t'as ka bien travailler à l'école

Navrant d'avoir ce niveau de réflexion chez une nana qui est sensée être des zélites.


On n'a rien d'autre à parler ?

Cette haine des gueux qui dégouline des plateaux, c'est quoi ? De la morgue ou de la trouille ?

Arf, désolé mais pour moi il n'y a pas de parade. Je suis présent sur le terrain, je soigne , je parle, je crois échanger, et toujours, comme une litanie morbide, ce qui arrive, dans les dialogues: "c'est les immigrés, c'est les migrants" responsables de ce qui arrive, se passe... (dans le texte...). Depuis plus de trente ans (j'ai bientôt 60 ans) que j'essaie de développer solidarité, entraide, je ne peux que constater cette évolution monstrueuse qui prolifère plus vite maintenant, aussi grâce à ces "médias" .

Alors je l'ai lu jusqu'au bout cet excellent papier de Daniel Schneidermann

moi qui avait stoppé la lecture pris dans un effroi matinal

pour me remettre cette descente en enfer au bout de la journée


la fenêtre d'Overton, on a bien vu comme Macron l'a aussi ouverte

pour après jouer l'étonné et le donneur de leçon

Il envoie le bataillon de ses ministres parler du voile

puis il vient en père la morale tarabiscoter les choses

mais entre temps la fenêtre de tir s'est ouverte toute grande dans les têtes


Alors la parade... celle de faire la même chose, d'ouvrir une fenêtre sur l'avenir et la lumière

plutôt que cette course à l'horreur


à mesure que les cafés du commerce ferment, les propos de comptoir se déversent sur les écrans


Dans une des vidéos, un des journalistes horrifié néanmoins par cette idée de tirer à balles réelles, dit "Si j'osais je qualifierai cela"

et Zineb El Rhazoui (que son nom disparaisse de ma mémoire pour ne pas la souiller) lui rétorque "mais osez, osez"

et elle a raison, il faut oser leur dire ce qu'ils sont :et les mots ne peuvent manquer


de la même manière qu'avec Trump, il faut lui hurler ce qui l'attend "Lock him up !"

Une dose de catho-facho enrobée de sainte-nitouche saupoudrée de propos haineux servie par des médias-collabo.

notre philosophe de salon luc ferry voulait déja tirer à balles reelles sur les gilets jaunes ....l'exemple vient de haut

Fenêtre d'Overton, fabrique du consentement, propagande, relations publique ou communicants servent tous le même but garantir le pouvoir à une élite bourgeoise et maintenir le système capitaliste. Manque de bol seul les plus riches ont les moyens de manipuler autant de monde... Bon docu d'Arte à regarder sur la fabrique du consentement : https://youtu.be/vLh6DozYRPc


Restons vigilant.es et dissident.es!

Il y a bien longtemps, je ne connaissais pas la fenêtre d'Overton mais je me théorisais la méthode du cliquet: on propose une mesure extrême pour tester, puis, devant le tollé, on revient un peu en arrière mais on a quand même fait un pas à droite en le faisant passer pour supportable.

"Ce que je déteste encore plus que les Arabes, ce sont les Arabes au Front National."

Machin, membre du Front National.

J'en déduis que le LBD envoie des balles fictives. Ca expliquerait la quiétude de l'IGPN.

Chaque jour, le monstre gagne du terrain, chaque jour, la bêtise de plus en plus crasse s'installe sur les plateaux.  La fenêtre d'Overton est d'une efficacité redoutable et nous ne savons pas comment nous opposer à tout cela. Nous sommes trop faibles, trop isolés, trop marginalisés. Tout ceci est effrayant, les français (pour ne parler que d'eux) sont écrasés par le rouleur compresseur de la connerie. Et entre autre celle de Zined El Razaoui, ancienne journaliste à Charlie Hebdo, militante des droits de l'homme (bravo!!!) Oui, on étouffe! 


oui, c'est une bonne idée de nous faire réfléchir sur un discours plus transgressif; pourquoi les opposants qui se sentent "à gauche" ont-ils un discours tellement complexé, coincé, côté droits de l'homme, et tout ...? Au point de n'avoir plus accès à cette arme de construction massive qu'est l'humour? où sont les beaufs de gauche? La gauche est bobo, ne rit plus ni d'elle même ni de rien.


On pourrait proposer des trucs trash , balancer des fake news énormes, du style "il paraît que..." (on disait "des bruits" autrefois...):   les employés des services publics (l' Hopital public par exemple )  refuseront désormais de servir les chroniqueurs,  journalopes,  politiciens qui font la promotion du dégraissage et de la privatisation , (LREM, RN, LR...PS...). 


mais non... c'est pour rire voyons....................

Heureusement que vous êtes là, Daniel, pour me montrer ce qui se dit à la télé et m'e proposer une analyse. Je ne regarde plus la télé et suite à la lecture de cet article je me dis que j'ai bien raison. Même si comprends bien le concept de "fenêtre Overton" et son utilisation, je n'en reste pas moins atterré par la bêtise crasse ces interventions....

Ces discours extrêmes des éditocrates, on les entend de plus en plus dans la rue, au café, au bureau, dans les commerces, dans le métro, partout. Il suffit de tendre l'oreille. Je trouve même que les propos de Julie Graziani, Zineb El Rhazoui et autres fascistes en herbe des chaînes d'info continue ne sont qu'un pâle reflet de la rue. Guillaume Meurice par exemple en trouve sans difficulté de bien pires chaque jour pour sa chronique. Ecoutez les français de la rue sur la réforme du chômage => L’autre pays du chômage - Le Moment Meurice



Certes, certes, tous ces propos sont consternants. Affolants, même. Mais vous parlez de "parade". Et il y a en effet des parades pour éviter que le ventre d'où est sortie la bête ne demeure pas fécond. Celles que DS évoque - sourires, distances, refus de connivences - sont en effet utiles et nécessaires.


Mais il y a plus essentiel. Car au-delà des mots, il y a les faits, les situations qui causent ces mots. L'insécurité, le chômage, la précarité demeurent des causes premières, comme l'impuissance des élites au pouvoir à traiter les vrais problèmes des sociétés. Parler de balles réelles n'est pas plus absurde quand on en est à tirer des feux d'artifice à la face des forces de l'ordre. 


Et qu'est-ce qui est le plus choquant, le conseil aux chômeuses de renoncer au divorce ou la réforme de l'indemnisation du chômage qui va peser encore davantage sur les femmes aux emplois fragilisés ? 


Ces réactions stupides et i inquiétantes ne sont jamais que des réactions de colère et de souffrance générées par une société de plus en plus impuissante à s'auto-réguler.

Calendrier Overton, publié une fois l'an par "Les Défenestrés Overton"

C'est un calendrier avec des madames toutes fofolles de leurs idées.


Madame Zineb El Rhazoui fait le mois de décembre.

Madame  Julie Graziani  fait le mois de décembre bis

Sous nos yeux, la fenêtre s'est encore élargie. 


En même temps, le gouvernement ne cesse de le répéter : "il n'y a pas de tabous ! Parlons de tout, mettons tout sur la table ! "

fenêtre d Overtone  ...vous faites dans le complotisme là , vous pensez que l'une et l'autre sont en service commandé pour dilater notre compréhension afin d'y introduire une foultitude de concepts qui n'auraient pas passé autrement ? Qu'est ce que vous êtes pudique .Et puis cela va pas plaire a Maréchal cette image sodomite que vous lui prêtez ...

Il faudrait commencer à tirer à balles réelles sur les chroniqueurs télé hahaha non quand même pas je plaisante voyons. 


Mais on se comprend.


(Même fonction pour les idées trumpistes : mines antipersonnel à la frontière mexicaine, hahaha on ne va pas aller jusque là tout de même. Même fonction pour les nouveaux groupuscules nazis à la droite de l'extrême droite, hahaha je ne suis tout de même pas en train de voter pour ceux-là, faut pas exagérer. Même fonction pour l'antisémitisme et lois de Nuremberg, il faudrait tous les gazer haha on en est pas là mais bon on va pas les laisser travailler dans l'administration toute de même. 


ll n'y a pas que le "on pourrait faire pire vous savez", comme mécanique de déplacement de murs mous. Il y a aussi l'humour et la caricature, comme forme d'expérimentation, mise à l'épreuve et redéfinition des limites du pensable. Toujours assez glamour, puisque la surenchère y est lol par définition (rhôôô, il ose plus que l'autre), et la déniabilité incluse dans le paquet (hé, c'est pour rire on avait dit). Court-circuitage immédiat de notre esprit analytique, rabat-joie en contexte. Mais : mêmes fonctions.


Les idées avancent sur des ponts de fourmis. Les premières porteuses sont sacrifiables pour la cause. Les suivantes progressent au sec. Se méfier des outrés de la rangée suivante, quand "hé, moi je ne suis tout de même pas comme ça du tout" fait partie de la stratégie, consciemment ou non.)     





avec ce genre de gauche on a pas besoin d'ennemis


(dire qu'ils ils ont presque failli être à la hauteur)


Il était un temps, apparemment révolu, où votre déontologie prenait le dessus sur votre côté militant.

Ce qui nous préservait de ces âneries que vous débitez avec constance et conviction depuis plusieurs années, désormais.

Non, Mme El Rhazoui n'a pas appelé la police à tirer à balles réelles sur les manifestants. Son propos traitait de la question de la légitime défense des forces de l'ordre, lesquelles sont régulièrement aux prises avec de joyeux lurons, dont on ne retrouve curieusement pas le profil dans vos rédactions respectives (Libé, ASI et que sais-je encore).

Pour votre information, la légitime défense est prévue par les dispositions des articles 122-5 et 122-6 du Code pénal.

Tronquer volontairement son propos relève donc de la manipulation. 

Votre boulot, à ASI, en tout cas selon la vocation originelle de ce média, aurait été de l'expliquer à votre communauté d'"asinautes". 

Votre militantisme vous en a visiblement empêché. De même qu'il vous empêche de faire une explication de texte sérieuse et solide de vos nouveaux amis Bellatar, Bouhas, de leurs amis (Messaoudene...). Voire, soyons fous, des imams avec lesquelles vous allez défiler le 10 novembre prochain main dans la main, et qui tiennent des propos sympa sur les femmes. Mais ç'a du vous échapper. Nul doute.


J'ajoute enfin, puisque je me suis également infligé votre article de la veille, que l'un des plus importants principes qui irrigue notre droit reste la présomption d'innocence. Que vous avez allègrement bafoué en soutenant, sans nuance, que ce réalisateur dont j'ai oublié le nom serait nécessairement coupable des crimes qui lui sont reprochés. C'est à la justice de rapporter la preuve de la culpabilité de ce monsieur. Et de le condamner si les faits sont avérés. Pas à vous, ni à Médiapart. Il ne s'agit pas ici de mettre en doute le témoignage emprunt de sincérité de Mme Haenel.

Simplement de rappeler quelque évidence de notre droit, dont les gardes fous sont censés nous préserver de tout arbitraire.

Ce que vous savez pertinemment, en "homme de gauche" que vous êtes.

Il faut croire que ce parti pris est délibéré, ce qui n'augure rien de bon pour la suite...

Bien sincèrement,


Sur la fenêtre d'overton, il me semble mais peut être que je me trompe, que non seulement elle ne s'ouvre qu'à droite mais qu'elle se ferme à gauche. Des idées simplement de gauche il y a quelques temps deviennent d'extrême gauche dans les médias français. D'ailleurs si on compare les pays, on voit bien que le spectre politique est teinté très différemment d'un endroit à l'autre. Notre spectre lui se décale progressivement depuis des années vers le bleu marine.

Ras le bol, très gros ras-le-bol de la présence des Hanouna, Zemmour et maintenant ces deux dingues dans des articles qui montrent et condamnent mais ne décryptent pas grand chose finalement, parce qu'ils sont fait dans l'immédiateté !


La merde, ça pue, on le sait, et le redire tout le temps en la faisant tourner ça contribue peut-être à rapprocher les murs ?


Et comme je suis très en colère, je vais dire les choses comme elles viennent, sans nuance et donc peut-être avec injustice : j'ai l'impression que ça bosse de moins et moins chez ASI, et que ça s'agite de plus en plus.

je les trouve finalement vachement modérés en banlieue , surtout que d'après ces mêmes LCI et je ne sais quelle poubelle , ils seraient plein d'armes en banlieue ....Quand a celle qui doit supporter un imbécile aviné parce qu'elle a pas été a l"école , elle ferait mieux de se mettre en contacte avec Besson ,elle finirait mieux les fins de mois ...Ça c'est le libéralisme ,yahou !!!! D'ailleurs c'est ce que doit faire la Graziani , elle a tout de la fille joyeuse...C'est valable pour la Zineb aussi .Ça rend pas vraiment heureux apparement....il est con mon commentaire , c'est de la fabrique a con en fait , rien d'autre...

Conseil de lecture sur ce forum et ailleurs : tout ce qui est écrit avant un mais est un mensonge.

Ou alors, on voulait dire et.

Très intéressante la chronique de Clément Viktorovitch!

La seule critique que je lui ferais, c'est qu'il ne pointe que vers Marine Lepen concernant l'eventuel danger que pourrait représenter un élargissement de la fenêtre du dicible. 

Pourtant celui qui en profite en plein, c'est plutôt le pouvoir actuel et sa radicalité Libérale!

Et il a aussi tout a gagner d'une prise d'ampleur du clan Lepen, puisqu'il fait tout pour instaurer un duel LREM-RN et evincer tous les autres mouvements politiques...

Je ne regarde jamais C8, très rarement BFM et de plus en plus rarement LCI. Je ne regarde plus le 28 minutes de Quin sur Arte, Quatremer, entre autres, m'est insupportable et depuis que Graziani y a son couvert, je vois Quin d'un autre oeil.  Je n'écoute plus France Inter depuis qu'ils ont viré Mermet, depuis quelques temps je n'écoute plus France Culture...

Je suis en phase de désintoxication.

Je ne regarde plus la chronique de Didier Porte sur La-Bas si j'y suis, parce qu'il aborde trop souvent les buzz de ces chaines ou radios, même avec de l'humour, c'est faire trop d'honneur à toutes ces émissions et chroniqueurs nauséabonds.

Je suis abonnée à Médiapart.

Je suis abonnée à ASI, mais finalement, cet article de DS, article excellent bien sûr, me ramène encore à cette télé poubelle.

Ces chaînes font une part d'audience entre 0,8 % et 1,5 %. Cacahuètes...

Laissez-moi rêver un instant.... Boycottons-les, appelons à leur boycott, prenons plaisir à faire descendre leur audience. Nous n'avons rien à y perdre, tout à y gagner. 

Ne soyons plus complices de ce et de ceux qui nous mutilent

Désintoxication vous dis-je.

Et alors nous pourrons ouvrir la fenêtre. en grand.

La seule grosse différence, c'est que le discours très à droite, voire, d'extrême-droite, si ses idées entrent en oeuvre, elles ne peuvent être combattues que par la rue, le soulèvement populaire, bref, des moyens collectifs de faire reculer des puissants.
Le problème du discours très à gauche, ou d’extrême-gauche, c'est que ceux qui ont à s'en prémunir, ce sont les riches et les puissants, qui eux ont beaucoup plus de leviers d'action pour agir en amont, sans forcément avoir à créer une mobilisation dingue pour ce faire.

Il suffit de prendre l'exemple de 1981 et de l'arrivée au pouvoir de Mitterrand, ce dangereux communiste (lol) a tellement fait peur aux milieux d'affaires qu'ils ont tout fait (avec un certain succès) pour organiser l'échec d'un premier temps socialiste de son mandat.
On peut même prendre l'exemple de la candidature de Mélenchon à la dernière présidentielle. Tout le monde médiatique lui est tombé dessus en le qualifiant de dangereux extrémiste.

Bref, on ne combat pas à armes égales.

dites les asinautes, c' est LCI ou CNEWS qui vient d' inventer la télévision avec emissions d' odeurs ? j' en avais entendu parler a l' essai dans des cinemas ou dans des grandes surfaces, mais la , quand je regarde ces chaines c' est bizzarre, je sens .....comment dire....? ah oui on dirait que ça sent les latrines publiques

C'est un sentiment d'enserrement. Comme les murs d'une pièce, qui se rapprochent. On court d'un mur à l'autre, on s'affole, on s'essouffle, on sent gagner l'étouffement. On ne comprend pas pourquoi les murs se rapprochent. 


C'est peut-être parce qu'il y a toujours eu de quoi resserrer les murs dans notre "société". Nous le voyons/ressentons maintenant, peut-être parce-que nous arrivons à un point critique :

https://lundi.am/Qui-est-fasciste-par-Jacques-Fradin 

J'ai abandonné à peine commencé la lecture

non pas que le papier est mauvais

Oh non qu'il est bon !

et comme il commence bien

mais c'est trop, trop, trop de lucidité

et on voudrait continuer de s'aveugler

de croire que l'accouchement de ce ventre fécond n'est pas pour demain

quand la moindre actualité, le moindre interview au coin du feu accouche de phrases immondes qu'on croyait à jamais interdites

ce matin France Info bataille entre un jenesaisquoi du FN et la journaliste de la macronie 

et le résultat atterrant : ils n'ont rien qui les sépare


Je vais le reprendre ce papier

plus tard ce soir 

pour laisser encore le temps à la lumière de briller avant que je me replonge dans l'obscurité qui étreint le pays des Droits de l'Homme

Zineb El Rhazoui vient de préférer des menaces de mort sur un plateau télé.

Les intéressés bénéficieront-ils d'une protection policière, comme Zineb El Rhazoui  depuis qu'elle a reçu des menaces de mort ?

Zineb El Rhazoui s'est-elle inspirée des lettres de menaces qu'elle a reçue pour construire son raisonnement haineux ?

Si oui, Zineb El Rhazoui n'est-elle pas un peu salafiste sur les bords, sacrée Zineb ?





PS: Etre en compagnie de policier H24 vous coupe-t-il de toute réflexion sur les violences policières ,)

La parade, c'est le rire.


Si Canal n'avait pas tué les guignols, que pensez-vous qu'il serait advenu de Graziani ? d'El Razhoui ? Comment pourraient-elles encore être prises au sérieux ?


Au lieu de ça, les champions de l'humour ont été muselés, ne laissant derrière eux qu'un public perpétuellement indigné.


Mais l'indignation est leur alliée. L'indignation épuise. L'indignation divise.


Moquez cette El Razhoui, qui a certainement déjà manifesté, demandez-lui si elle aurait aimé à l'époque qu'on lui tire dessus à balles réelles. Demandez-lui si elle aurait aimé que ses collègues, qui ont certainement déjà manifesté auraient préféré de faire tuer par des policiers plutôt que des islamistes.


Moquez cette Graziani, qui en plus se vante de venir d'une classe défavorisée, et de s'en être sortie à la force de sa volonté. Demandez-lui comment sa mère s'en serait sorti sans les aides de l'État, sans l'école publique, sans sécurité sociale. D'ailleurs, est-elle à la retraite, sa mère ?


La bête ne redoute pas le combat, elle incarne la sauvagerie. Ce que la bête redoute, c'est qu'on ne la prenne pas au sérieux.

Zineb El Rhazoui, c'est celle qui n'aura jamais un mot pour Zineb Redouane. 

Zineb El Rhazoui, c'est l'Arabe qui dit sur les plateaux ce que les racistes veulent entendre. Un pendant moderne de Malek Boutih.  Si vous lui dites cela, elle va vous éructer (c'est son mode d'expression, hein) que parce qu'elle est d'origine subsaharienne et qu'elle est menacée de mort, elle devrait la fermer ? Je lui répondrai, oui, ferme-la, Zineb. Tu es menacée, c'est clair, mais tu es aussi une menace pour la démocratie. Tu parles comme une facho dans des journaux de fachos et tu l'assumes parfaitement en demandant qu'on arrête de te soûler avec ce concept de facho. Juste pour satisfaire ta petite carrière de Voltaire des chaines d'info. Tu fais plaisir à mon père qui n'a jamais pu saquer les Arabes, qu'ils boivent du pinard ou portent un voile ; "Ah ben elle est bien, elle au moins."

Elle va me hurler que je suis entrain de la réduire à ses origines. Je lui répondrais bien sûr, que je te réduis à tes origines, puisque c'est précisément ce que tu fais. C'est ton fond de commerce, tes origines. Tu les brandis à chaque prise de parole, cette fausse légitimité contre le mahométan puisque tu viens d'un pays musulman, cet argument d'autorité qui t'autorise la xénophobie et la haine de l'autre au nom du fait que toi, tu sais. 

Tu es menacée de mort, Riss a failli y passer. Vous avez la haine. Mandela est resté 25 années en prison. Il est est sorti et a dit, faisons la paix, parlons-nous. Tout le monde n'est pas Mandela.

Mais il n'est pas interdit de réfléchir.

Pour Malek Boutih et toi, qui n’avez pas de mots assez durs contre la banlieue, vous vous feriez toper à 3 du mat par des flics qui ne vous connaîtraient pas (pas toujours le temps de regarder BFM), vous vous feriez emmerder tout pareil avec vos tête pas gauloises .
J'assume ces propos ; l'Etat français, son administration, ses forces de sécurisé  exercent une telle pression sur les Français du Maghreb, que je suis toujours choqué d'entendre ces deux-là penser qu'ils peuvent passer à travers les mailles et jouer les Oncle Tom sans nuance et en étouffant le contexte social français, voilà c'est dit.

La force de Zineb El Rhazoui, c'est qu'on ose pas lui répondre sur ce terrain. Car, bien sûr, tous mes arguments, si j'étais un personnage public, vaudrait mort symbolique. Je ne suis qu'un anonyme heureux.


Mais je veux bien être plus light:.

Il pouvait rester à El Rhazaoui la légitimité d'avoir perdu ses amis dans l'attentat contre Charlie. Comme sort, la mort est unique en son genre. Mais en demandant un tir à balles réelles contre les banlieues, Zineb El Rhazoui a rejoint les Kouachi dans l’innommable.

C'est pas Zineb El Rhazoui qui tirera, les mains propres, les idées sales.

C'est terminé, out, au revoir, ne reviens pas.


Audience mois d'octobre :

- BFM                    2.1 %

- CNEWS              0.7 %

- LCI                       0.9 %


les anecdotes  :" mon papy de 80 ans  etc " qui servent à des généralisations  du style : " Les chaines d'infos sont les premières regardées " partout ne valent rien.


Cnews ne survit que grâce au "buzz" et même si tout n'est pas parfait les Français sont moins cons que les invité(e)s de cette chaine : la tolérance augmente, mais les plus racistes se radicalisent


A noter que Zineb el Rhazoui ne fait qu’emboîter le pas à un dénommé Ferry, ancien ministre de la République :"On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier... qu'ils se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit!",  

Pourquoi, sur LCI et CNews, ne pas parler de nationaliser, d'embaucher 100 000 nouveaux fonctionnaires, d'exproprier les bourgeois ?


Les personnes de gauche refusent de plus en plus de venir débattre avec des personnes d’extrême droite.

Frédéric Lordon, Édouard Louis l’avaient exprimé clairement par le passé.
L’extrême gauche (qui propose ce que vous écrivez) est disqualifiée par avance, ce sont de sales trotskistes. Arlette Laguillier était déjà ridiculisée systématiquement sur les plateaux ainsi que dans l’esprit du public en général (travailleurs, travailleuses…)

La gauche moins extrême boycotte la chaîne sur laquelle sévit Zemmour.


Au fur et à mesure, la droite gagne du terrain.


Clément Viktorovitch est un vaillant résistant, je trouve.


Les humoristes peuvent peut-être intervenir, je ne sais pas : je lisais ce matin un tweet à propos des Balkany qui n’ont plus un centime, les pauvres. Quelqu’un répond qu’ils ne sont pas assez allé à l’école.

Quand à la Graziani, elle a fait HEC. D’où vient l’argent pour payer cette école très couteuse ? C’était du vol ?

(Mais comme dirait Édouard Louis, répondre comme je l’indique ici, c’est déjà entrer dans leur zone.)

Quel titre de merde ! Quel amalgame foireux et criminel !

Porter le même jugement sur une catho intégriste, militante de la manif pour tous, véhiculant les plus pourries des idées d'extrême-droite, et une militante féministe universaliste, luttant au péril de sa vie, contre une autre forme de fascisme, religieux celui-là, il fallait oser. Mais il est vrai que vous osez tout.

En tant que militante féministe universaliste, appeler à tirer à balles réelles sur des  êtres humains ( même si certains sont des délinquants répugnants ),  il y a comme un malaise....

Ou alors l'idée de  féminisme universaliste a légèrement  changé, depuis ma jeunesse.


Je crois que vous osez  beaucoup, également. C'est même à ça qu'on vous risque de vous reconnaitre.

"Des délinquants répugnants" ? Houlààà ! Vous prenez de gros risques en les qualifiant ainsi ! La gauche négationniste va vous fustiger.

A Chanteloup-les-Vignes (quel joli nom !)un certain nombre d'entre eux a tiré au mortier sur les policiers et les pompiers. Et ce n'est pas un cas isolé.

Zineb el-Rhazoui a twitté hier à ce sujet, précisant qu'elle faisait référence au "droit qui autorise les policiers à tirer lorsqu’ils sont menacés de mort ou de blessure grave". 

Je ne cautionne évidemment pas, mais elle pointe une situation qui risque de se présenter de plus en plus fréquemment, dans le climat de guerre civile que les pouvoirs successifs ont laissé s'instaurer.


NB. Il était inutile de compléter ma citation tronquée.


Mortier d'artifice, article en vente libre dans pratiquement tous les pays européens, vouloir faire croire à une arme de guerre en tronquant son intitulé n'est pas d'une pratique très honnête.

Renseignez-vous sur les dégâts que peuvent provoquer ces engins, lorsqu'ils sont utilisés à tirs tendus et chargés de divers projectiles, comme des clous et des boulons.

Donnez leur des LDB, des lances grenades, des canons à eaux et des blindés... ils vous abandonneront volontiers leurs mortiers d'artifices.

Je ne qualifie pas cette chroniqueuse, Zineb El Rhazoui. Qualifiez-la vous-mêmes, vous êtes assez grands, écrit DS.


Par conséquent, la porte est ouverte :

Il faut vite la fermer, avant que le torrent de boue ne s'y engouffre.

elle invite a tirer sur des gens à balle réelle mais ce qui est criminel, c'est le titre d'ASI?

Ce qui est criminel c'est, pour la énième fois, la désigner pour cible des fanatiques qui rêvent de la voir éliminée.

S'y ajoute cette phrase : Je ne qualifie pas cette chroniqueuse, Zineb El Rhazoui. Qualifiez-la vous-mêmes, vous êtes assez grands, qui est de la pure inconscience, une forme masquée d'incitation à la haine. Une manière de suggérer : Lâchez-vous, mes fidèles @sinautes. Je vous offre cette tribune pour vous défouler et cracher sur elle.

Oh Ervé toi t'es un énervé , cette fille est une putain de conne au minimum , ainsi que Graziani .Je vais t"expliquer pourquoi : Imagine ,si moi je venais dire que les mecs qui pense comme toi il faut les écorché vifs ainsi que tout leur descendants , je pense que tu le prendrais très mal .Et avant que tu me parle que la loi doit rester a la loi , je te répondrais que ceux qui doivent faire appliquer la loi se doivent de la respecter en priorité , sinon il n'y a aucune raison pour que moi je la respecte par exemple . Je suis noir , ou communiste ou je ne sais quel personne que tu n'aime pas , et je sais que tu vas me monter dessus , je vais te monter dessus le premier , ça s'appelle la guerre civile  .et apparement c'est ce que toi et tes copines vous voulez  .

Lâchez-vous, mes fidèles @sinautes. Je vous offre cette tribune pour vous défouler et cracher sur elle.

personne la désigne pour cible.

et vos propos sont de plus en plus décousus et délirant:

 

Ce qui est criminel c'est, pour la énième fois, la désigner pour cible des fanatiques qui rêvent de la voir éliminée.


Dieudoné s'est fait casser la gueule , Soral été 4 fois la cible des fachos de la LDJ, Faurisson c'était fait défoncer la gueule dans un parc publique et s'est fait agressé une dizaine de fois.


Qui aurait oser dire, arrêter de critiquer ces victimes de harcèlement, vous en faites des cibles?











"Quel amalgame foireux et criminel"


Oh ben tiens. Le tapis de bombe réthorique. 


Et quand Zineb El Rhazoui déclare qu'elle a vu "sur les réseaux sociaux", des gens "de tout bords", "unanimes", pour "demander le tir à balle réel", il n'y a pas au moins déjà 3 amalgames foireux dans sa parole publique ? Elle a fait une étude sociologique, statistiques des twittos en question ?  ça ne suscite chez vous aucun commentaire, aucune interrogation ?


Quand elle dit que ce n'est pas ce qu'elle pense et qu'elle ne fait que relayer, alors d'ailleurs qu'elle vient de le justifier 10 secondes plus tôt, il n'y a pas d'amalgames foireux, il n'y a pas d'huile sur le feu criminelle, là ? ça ne suscite chez vous aucun commentaire, aucune interrogation ? 


Quand elle se fait rappeler des évidences, genre "on ne tire pas à balles réelles sur des manifestants" par les plus réacs du plateau, et que dans une ultime bravade, elle répond que ce ne sont pas des manifestants, mais des délinquants, et que donc on comprend qu'il faut tirer à balles réelles sur les délinquants désormais, il n'y a rien de criminel ? ça ne suscite chez vous aucun commentaire, aucune interrogation ? 


Si vous êtes adepte de  l'évangile de l'universalisme selon Z. El Rhazoui, grand bien vous fasse, mais du coup vous pouvez peut-être épargner à ce forum votre laïcité à géométrie variable, et vos invocations aux Lumières et à la pensée critique, puisque visiblement, vous êtes très heureux avec vos icônes intouchables.  Parce que l'universalisme mérite d'être mieux défendu que ça. Moi, je ne vois désormais rien de problématique à associer Z. El Rhazoui avec l'extrême droite dont elle se rapproche* à grand pas, n'en déplaise à vos œillères. Ce n'est pas parce qu'elle va partout répétant partout "Universalisme, féminisme", qu'il faut prendre son discours pour argent comptant. D'ailleurs, quelque chose me dit que vous même n'êtes pas dupe de tout ça, mais que vous résistez à l'admettre, parce que la plaie Charlie est encore à vif, ce que je comprendre : elle l'est pour moi aussi, l'athée, le bouffeur de curés, le fan de Cabu, de Wolinski et de Charb. 


*"je trouve personnellement Papacito tellement plus cultivé, intelligent, talentueux et drôle que le communautariste subventionné Omar Sy " : talentueux ? un auteur d'extrême droite ? Toujours pas de commentaire, Ervé ? 

J'ai connaissance de tout ce que vous venez de citer.

J'avais commencé, hier soir, à rédiger un texte que je n'ai pas posté, dans lequel je précisais que sa prise de position sur le tir policier à balles réelles est injustifiable.

J'écris ce matin que je ne cautionne pas.

Mais malgré ses excès, ses dérapages, elle a toujours mon soutien. Non pas, comme vous l'écrivez, parce qu'elle est une de "mes icônes intouchables" - je n'en ai plus depuis le Che et Jane Fonda - mais parce que son escalade verbale dans la violence trouve son explication dans l'enfer qu'elle est condamnée à vivre.

D'autre part, ma laïcité n'est pas "à géométrie variable".

C'est bien parce que je suis laïque, sans ajout de qualificatifs qui la dénaturent, que je serai toujours vent debout contre l'entrisme religieux, contre les activistes fanatisés pour qui cette laïcité est l'ennemie à abattre.

D'autres, préfèreront s'en faire des alliés, et vouer aux gémonies celle qui leur résiste.

Ok, je comprends ce que vous dites. Je trouve (mais c'est une opinion perso, hein) que ça passe mieux écrit ainsi. Je vous pose une question. Je comprends l'enfer, je comprends le soutien. Indépendamment de ce qu'on pense de ses déclarations récentes qui s'accumulent de manière problématique, Zineb El Rhazoui est une femme très courageuse, et les menaces sur elles sont immondes. Une fois qu'on a constaté ça, et je pense que peu de gens ici le nieront : jusqu'à quand, pour vous, ce "soutien" ? jusqu'à quel niveau d'"escalade" ? Parce que là, on commence à bien péter le plafond non ? Ce n'est pas une question tordue, j'aimerais vous entendre. Je suis sûr que vous connaissez l'Histoire et les nombreux basculements sinistres vers l'extrême-droite de personnes venant de l'autre camp. Du coup, là, si on essaie ensemble d'être collectivement clairvoyants à son sujet, ici et maintenant, sans se jeter d'anathèmes ou de sous-entendus : il faut attendre quoi de sa part, selon vous, pour que la coupe soit pleine même pour vous ?  Je veux dire en terme de soutien intellectuel (je ne parle pas de soutien à sa protection, qui pour moi il est inconditionnel et éternel). 

L’escalade vient de loin, vous le savez.

La police insulte les racisés à Mantes-la-Jolie > Les insultés menacent de tuer parmi les policiers. > Des gens considèrent que la police doit obtenir le droit de tuer. > Zineb el_Rhazoui (qui est menacée au quotidien) relaie ce message.


PENDANT CE TEMPS-LÀ, LES ORGANISATEURS DE CETTE ESCALADE SE FROTTENT LES MAINS. Ce sont les politiques de ségrégation sociale et raciale qui sont à l’origine de ce merdier. Et cela bénéficiera au plus violent.

c'est bien résumé

Nous sommes bien d'accord. 

Lorsque je l'ai entendue chez Praud, par l'intermédiaire de l'extrait de vidéo posté sur Twitter, je me suis dit : "Merde, elle disjoncte !"

Déjà, lorsqu'elle avait déclaré avec raison que l'islam devait se soumettre aux lois de la République, elle avait été noyée sous un déluge de vomi.

Cette fois, elle allait déclencher un cataclysme. Non seulement les membres de l'Association des Abrutis Anonymes qui infectent les réseaux sociaux allaient de nouveau se déchaîner, mais quelques uns de ceux qui, jusqu'alors la soutenaient, risquaient fort de la lâcher.

Jusqu'où suis-je suis prêt à accepter de sa part des prises de positions extrêmes, contraires aux miennes, est en effet la question que je devrais me poser.

Sauf que, républicain et laïque partageant la plupart de ses idées, et étant parfois la cible de ces mêmes abrutis m'accusant d'islamophobie, voire de racisme, ma solidarité à son égard n'est pas près de se démentir.

Ceux qui hurlent au rapprochement avec l'extrême-droite, oublient qu'une certaine gauche s'est depuis longtemps détournée d'elle, l'abandonnant à son sort, l'a trahie en devenant la plus sûre alliée des intégristes de l'islam.

A titre personnel, pris en étau entre deux fascismes, l'un politique, l'autre religieux, lorsqu'ils ne se nourrissent pas l'un de l'autre, je tente sans grand espoir de résister.



Je compatis très sincèrement.


Plus jeune, j'ai également avalé pas mal de couleuvres  ( et, j'en suis encore malade ).


Mais,  "qui avale trop de couleuvres finit toujours par cracher du venin "

Je viens de redécouvrir la phrase qui ouvre ce neuf-quinze : C'est un sentiment d'enserrement. Elle fait écho à mon "étau". 

Bien que nous n'éprouvions pas ce même sentiment pour les mêmes raisons.

Ervé, on ne sera peut-être pas d'accord, mais en tout cas, à vous lire dire clairement vos doutes, je trouve que ça fait beaucoup de bien à la discussion. Et mon intention n'était pas de vous faire mettre un genou à terre, parce qu'au fond, cet étau que vous mentionnez, qui fait écho à celui du taulier, on doit être nombreux à le ressentir peu ou prou. 

Moi aussi, j'aimerais vivre dans un pays ou on peut critiquer librement, et gaiement, les religions, sans que des fascistes religieux menacent des vies, ET où les musulmans ne soient pas sous le feu d'une suspicion permanente, spécifique, d'une mise sous pression, qui débouche sur le racisme qu'il subissent. Et au fond, je crois qu'on est très nombreux à chercher, à espérer cela. 

Moi aussi, je pense qu'on est en permanence ballottés d'un extrême à l'autre, dans un jeu de posture usants. Je crois malheureusement que Z. El Rhazoui est en train, et de manière vertigineuse, de devenir une de celle qui nous ballotte vers un extrême. 

Peut être qu'on ne sera pas d'accord sur son cas personnel. Il est cependant possible qu'on soit moins en désaccord, y compris collectivement dans ce forum, sur le fond des choses, sur ce curseur qui pourrait s'équilibrer si on se retroussait les manches. Ce ne serait pas la pire nouvelle de la journée de s'en rendre un peu compte.


PS : une petite proposition de nuance, qui vaut ce qu'elle vaut. Vous parlez de soutien parfois, de solidarité parfois. On peut être solidaire sans forcément soutenir, je crois. A discuter. 

"Un pays ou on peut critiquer librement, et gaiement, les religions (...)" ne peut être "un pays  où les musulmans ne soient pas sous le feu d'une suspicion permanente, spécifique(...)"  

Avis personnel.

Comme dit l'autre, si l'alpha et l'omega de la liberté d'expression est de pouvoir caricaturer le prophète des musulmans, on n'est pas rendus. Bonjour le vivre-ensemble.

Pas l'alpha et l'omega mais apparement un point de rupture important qui n'est toujours pas resolu.

Charlie hebdo l'avait bien cherche (meme si on condamne le meurtre) versus je suis charlie.


Assez drole de se souvenir le monde entier qui etait devenu charlie et faire les horrifier 1 semaine apres en decouvrant ce que qu'etait charlie hebdo.

Votre dernier point m'a bien été signifié par des amis américains, oui...

moi je maintiens que tant qu'on ne dit pas clairement comment lutter contre l'islamisme, on fait juste que faire monter l'extreme droite.

Tout le monde est conscient du danger de l'islamisme.

mais qu'est ce qu'on fait avec ça et pour quel resultat?


Je n'ai perçu aucune intention malveillante dans vos messages.

Echanger de manière apaisée sur ce sujet sensible, tenter de définir ce qui peut nous opposer ou au contraire nous rapprocher, est forcément positif.


PS : Soutien et solidarité avaient, dans mon esprit, des significations très proches. Mais il est vrai qu'il n'est pas inutile de différencier ces termes...

"Mais malgré ses excès, ses dérapages, [...] parce que son escalade verbale dans la violence trouve son explication dans l'enfer qu'elle est condamnée à vivre "


une femme n'a pas d'opinions que des émotions...Merci pour ce beau moment féministe

"subventionné" ? Ça veut dire quoi. Et quoi que ça veuille dire, c'est mal ? Elle va renvoyer son escorte policière parce que ça coûte un pognon de dingue à l'Etat ? Parce que c'est de la subvention déguisée ?"

Souvent, je m'imagine les policiers qui protègent ces andouilles h24 au détriment de leur santé et de leur vie personnelle.

J'imagine les fonctionnaires qui protègent PHILIPPE VAL !  

Elle est là, la haine anti-flics :D

"une militante féministe universaliste" qui appelle à tirer à balles réelles dans les banlieues, comment dire...

Au bout d'un moment il faut aussi prendre conscience que le feministe soit-disant "universaliste" n'existe pas, c'est un feminisme civilisationnel d'obedience liberal, qui n'envisage l'egalite homme femmes qu'a travers la mise en conformite avec l'ideologie liberale de (certaines) femmes, bourgeoises, blanches de preference avec occasionnellement une caution racisee et/ou transfuge de classe pour continuer de faire croire a la meritocratie. Une emancipation des femmes par le travail salarie de haut niveau qui ne remettra surtout pas en cause le patriarcat capitaliste, tout en s'appuyant sur d'autres femmes sur le travail domestique duquel on se dechargera des taches menageres et de la charge mentale. La liberation sexuelle oui mais pas trop, pourvu que ta sexualite disponible te rende accessible a la drague, pardon au "droit d'importuner" des hommes, avec un habillement conforme a ce que le stereotype de genre occidental attend de toi (l'exploitation par le talon haut et l'epilation oui, par le voile, non)
Ces femmes sont au feminisme ce que le greenwashing est a l'ecologie: une identification peut etre vaguement sincere mais surtout calibree pour etre acceptable dans la societe neo liberale sans jamais en remettre en cause les fondements absolus tels que la croissance, la domination masculine et l'alienation par le travail. Qu'on puisse encore s'y laisser prendre serait amusant si elles n'occupaient pas tout l'espace mediatique avec des conceptions surannees et justifiant l'oppression des femmes non bourgeoises comme elles.

Est ce que vous avez un contre exemple ou une societe non blanche/bourgeoise donne une plus grande liberte aux femmes ?


Dans les pays avec le voile au hasard arabie saoudite et Iran, on peut pas dire que le feminisme soit particulierement developpe.


On peut etendre la discussion a d'autres pays non occidentaux non musulmans, l'Inde, le Japon, la Coree, la Colombie, le Venezuela, le Mexique, le Bresil, etc...


Non desole car pour moi c'est en occidentaux que le feminisme est le plus avance, mais libre a vous de me parler d'une autre civilisation ou les femmes jouissent d'une plus grande liberte.


C'est ce que je dis souvent, le problème n'est pas le discours d'extrême-droite dans les médias, c'est l'absence de discours d'extrême-gauche (ou alors sur le registre de la dérision).

Toute proportion gardée, l'extrême-droite "médiatique" était similaire dans les années 70 ou même les années 30 ; en revanche, l'extrême-gauche révolutionnaire était bien plus écoutée, voire respectée.

C'est une grande victoire de néo-libéraux.

Et bien quoi ? Ce sont des fascistes, au sens littéral du mot. C'est ce que deviennent les élites de ce pays. Une régression fasciste, d'une certaine façon, cachée sans l'être, inavouée : quel.le citoyen.e qui finit encore le mois avec des sous oserait admettre que c'est le cas ? On a sa fierté tout de même.
Des fascistes, donc.

Bien sûr que éborgner ou éclater des mains est considéré par le pouvoir en place  comme actes « raisonnables » devant l’alternative de tuer, le sort de Malik Oussekine lui tenant lieu de boussole. 

C'est vrai que quand on entend ça, on comprend pourquoi la prise de parole d'Adèle Haenel lundi soir sur Mediapart était à ce point forte et enthousiasmante. Au delà de son histoire tragique et bouleversante, on entend enfin une parole claire, juste, humaniste et sincère qui est du coup profondément politique et démocratique. Elle nous invite à faire société d'une manière simple qui montre en creux à quel point la parole publique est dévaluée le reste du temps. Il est possible de s'en tenir à des principes et des valeurs profondément humaines et démocratiques sans tomber sans une hystérisation et une polarisation de la société qui ne peut conduire qu'à ces outrances odieuses.


Malheureusement le flot de boue est tellement fort il faudrait se démultiplier pour le contrer : le temps d'une réfutation argumentée les micros ont déjà déversé une dizaine d'immondices supplémentaires.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.