59
Commentaires

Simon Collin, thinker fou du Paris mondain

Étudiant, amateur de littérature et animateur loufoque doté d’un impressionnant carnet d’adresses, Simon Collin anime une émission sur YouTube, "Les Clochards célestes". Il y multiplie les interviews déjantées, dans un entre-soi très parisien. Mais derrière le mondain déluré se cache une personnalité instable, dont l'exposition pose question.

Commentaires préférés des abonnés

Un portrait dont la longueur est inversement proportionnelle à l'intérêt du sujet

tres interessantbmercib!


un portrait de la bourgeoisie parisienne decadente. On peut y voir toute l'arrogance, l'entresoi, la betise mal cachee derriere une façade de "culture" ripolinée. Une richesse volée puis donnee en heritage, qui permet a un bla(...)

Entre Pierre-Jean Chalençon et ce Simon Collin, la période aura réussi à mettre en avant une certaine forme d'entre-soi bourgeois déconnecté qui fait particulièrement dissonance avec ce qui a été mis en avant durant les nombreux actes des Gilets Jaun(...)

Derniers commentaires

Le Jean Lorrain du XXIème siècle, le talent en moins. Mais dans 100 ans il intriguera ceux qui se pencheront sur la décadence actuelle. 

Ouai, enfin bon, il invite ses voisins en fait…

Un youtubeur confusionniste qui manque d'audience, faisons le connaitre.

Un poseur mondain qui adore la publicité, donnons lui en encore plus.

Un type qui se plaint d'une manipulation d'Alain Soral pour l'associer à lui, insistons sur cette photo.

Une personnalité instable, éventuellement suicidaire, mentionnons le pour tester.

La logique d'@si m'échappe parfois.

Comme quoi internet c'est jamais qu'une éternelle redécouverte des meilleures traditions de la télé.

Toujours intéressant d'avoir une petite fenêtre qui s'ouvre sur le ghetto discret de Saint Germain des prés, entre gauche caviard, extrême droite, pédophiles, les soirées putes russes, alcool et coke dans des apparts à 20000/m². 

Bref, un tordu et un parasite. La profondeur des recherches d'@si est louable, mais faut il vraiment accorder autant d'attention à ce type de personnage ? 

Sans rire c'est quoi l'intérêt ? J'ai été voir cinq minutes, c'est affligeant ! Les invités André Manoukian, Chantal Ladessou, deux ou trois politiques à la retraite… entre 9000 et 20000 vues par vidéos, c'est pas le délire comme phénomène youtube.

Sans rire vous n'avez d'autre en ce moment sur ASI ! Vous allez bientôt nous faire une rétrospective sur "La Chance aux chansons".

Bad buzz good buzz l’essentiel c’est que l’on parle de lui.

Publicité ouverte. Vous parlez de champagne, mais vous ne mentionnez pas qu'une bouteille et son emballage Taittinger sont à chaque fois bien en vue lors des interviews. Vous n'aviez pas vu ? 


Andouille céleste.

Sombre andouille je dirais

Quoi de commun entre ce salonnard parisien, héritier bourgeois confiné à son microcosme, s'offrant l'illusion de la marginalité, et le représentant le plus emblématique de la Beat Generation, amoureux de liberté et de grands espaces, auquel il emprunte le titre d'une œuvre pour en faire celui sa chaine Youtube ?

Un cas manifeste d'appropriation culturelle.

tres interessantbmercib!


un portrait de la bourgeoisie parisienne decadente. On peut y voir toute l'arrogance, l'entresoi, la betise mal cachee derriere une façade de "culture" ripolinée. Une richesse volée puis donnee en heritage, qui permet a un blanbec de 23 ans d'inviter un tas d'invites et de les arroser de champagne (+ diners, + probablement cocaine). Voila nos "zelites" et leur monde.


mais surtout, en effet, une bourgeoisie prete collaborer activement avec l'extreme droite. Prete a faire sombrer le pays dans le fascisme, plutot que de lacher leurs privileges.

Pardi, ce sont les memes : nos ennemis de classe. Ils sont peu nombreux mais ont beaucoup de ressources (qu'ils nous volent chaque jour). Il faut leur faire comprendre leur betise, et les ramener a la realite : ce sont des pauvres humains perdus dans ce bas monde, qui nous menent droit au cataclisme climatique et in fine politique (pour resumer).

Une bonne paire de claques ou un grand coup de pied au cul, j'hésite ! 

Je me permets de laisser ce commentaire pour être proche de Monsieur Collin. 


Je suis sidérée du ton de l’article, inquisiteur et dénonciateur, telle une enquête de police. 

Mais surtout cet article tente de faire un amalgame de Simon Collin avec l’extrême droite .... 

C’est du pure sophisme, et ça n’intéresse personne. 

J’ignore comment le journalisme a pu devenir d’un tel ennui, cet article est d’un vide abyssal. 


M. Collin est complètement apolitique et déteste l’extrême droite. 

N’importe quelle personne le fréquentant le sait. 


C’est juste un jeune homme qui refuse toute bien-pensance, et le seul aujourd’hui à prendre réellement des risques. 

Comme Taddeï, il ne porte nul jugement, mais laisse la parole à qui veut l’avoir. 


Sa seule erreur est de vouloir mettre de la joie et de la couleur dans un monde sans nuance, au risque d’être associé à des idées auxquelles ils ne croient pas. 


Et dire que ce sont cela même qui se battent pour la liberté d’expression et se disent « Je suis Charlie ». 

Tant d’hypocrisie....

Il a seulement 23 ans ?! je suis étonné

Entre Pierre-Jean Chalençon et ce Simon Collin, la période aura réussi à mettre en avant une certaine forme d'entre-soi bourgeois déconnecté qui fait particulièrement dissonance avec ce qui a été mis en avant durant les nombreux actes des Gilets Jaunes...

Une enquête d'intérêt public majeur en pole position pour le prix Albert Londres! 


Vous le dites vous-même

"derrière le mondain déluré se cache une personnalité instable, dont l'exposition pose question."


Combien de temps passé à "enquêter" ? 

Un portrait dont la longueur est inversement proportionnelle à l'intérêt du sujet

Hasard, YouTube m'a fait découvrir ce truc ce matin. Le comparer à Ardisson, c'est vraiment trop d'honneur. C'est du sous-Beigbeder mal préparé, c'est vraiment pas bon du tout. Il suffit pas d'être bourré et de raconter des conneries avec un air faussement inspiré pour avoir le talent d'Edouard Baer... Catastrophe

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.