133
Commentaires

"Si on ne peut pas se payer de guerres à un million par jour..."

En Libye comme en Afghanistan, la France mène-t-elle une guerre au-dessus de ses moyens, aux objectifs flous ? Si la question a été effleurée cette semaine à l'occasion du vote par le Parlement de la poursuite de la guerre en Libye, on ne peut pas dire que les grands médias brillent par leur pugnacité sur ce sujet. Et pourtant, sur la Libye comme sur l'Afghanistan, la grande muette ne l'est plus tout à fait : de hauts gradés dénoncent l'absence de moyens ou les lacunes de la stratégie .

Derniers commentaires

Une émission sur la guerre en Libye...
Une opération militaire menée principalement par l'armée de l'air et la marine.
La première moitié du temps de l'émission consacrée au déploiement du Charles de Gaulle....

Aucun marin présent sur le plateau. Elle est là la logique imparable!
Bonjour
Cette émission contient une perle.
Lorsque Jean Guisnel s'interroge pour savoir si notre machin sensé être le chef de nos armées ne se trouve pas être plutôt le "caporal des douches".
La question méritera d'être posée en 2012 sur la capacité ou non du président à élire à bien jauger le besoin ou non d'appuyer sur le bouton nucléaire…
J'ai senti au cours de l'émission que la question de la liberté de parole au sujet de l'armée était très sensible.

Pour approfondir, je vous livre une réflexion entendue ce matin mercredi 27 juillet sur France Culture, vers 10h40 (émission "A l'école de la guerre d'Algérie"). L'un des invités semble dire que l'armée est devenue muette au cours de la Vème République. Il existait en effet une certaine expression de la part des responsables militaires, notamment au sujet de la tactique, sous les IIIème et IVème Rép (cf les réflexions de De Gaulle au sujet de la guerre de position devenue pour lui obsolète dans les années 20 du fait de l'existence de nouvelles armes, comme les chars).

De là il parait assez incompréhensible que ce soit sous la présidence de De Gaulle, dont le passé est édifiant (s'il avait été écouté par Pétain et les autres, les affrontements de 1940 ne se seraient peut être pas finis de la même façon), qu'une telle habitude de mutisme soit prise.
Eclairez-moi si vous le pouvez !
la Lybie est une terra incognita pour les militaires et le gouvernement et on y fait une guerre !
dans "cette guerre" tout est surréaliste:
le gouvernement a bourré le mou aux français: le but était de "sauver" les insurgés;
le gouvernement a menti à l'ONU: il y avait le même but;
maintenant le but ultime est de virer Khadafi !
sauver les insurgés et/ou virer Khadafi: les 2 n'ont rien à voir;
d'ailleurs pourquoi virer Khadafi ? y-a-t-il une urgence ?
pourquoi cette question basique n'a-t-elle pas été posée lors de l'émission ?
en tous les cas l'opinion des français(e)s a été encore une fois complètement ignorée;
pendant ce temps le fric file pour tuer ...
bon en tous les cas un militaire qui réfléchit et qui propose d'ouvrir la grande muette, c'est
réconfortant
Compte d' apothicaire bien sûr avec une légère prise de cynisme r
240.000.000 + 45.000.000 = 285.000.000 = 285 jours de guerre.
Monsieur Tapie offrez nous quelques semaines de conflit.... à ce prix il ne faut se priver
Et pour défendre les droit DES HOMMES......... la générosité n'a pas de limite.
Il vous restera encore quelques millions pour jouir de l'existence .
A votre bon coeur. Merci!
Médiapart fait une série d'articles sur ce qui est sans doute l'un des plus gros scandales de la république, et personne ne relais l'info, même pas les sites indépendant comme ASI.

Que se passe t'il ?

Voir article sur Agoravox : "Sarkozy, Hortefeux, Copé, Takieddine, 350 M € et le silence de la presse"

Un détail parmi tant d'autres : "L'homme d'affaires libanais a été interpellé, le 5 mars, au Bourget, en provenance de Libye. Les douanes ont saisi 1,5 million d'euros en liquide dans l'avion privé affrété par Tripoli. Deux journalistes du Journal du Dimanche se trouvaient également à bord." ( L'express, 7 mars 2011 )
Super émission, extrêmement instructive. Merci @si :D !
Ah c'est ici le "franc-parler" sur l'Afghanistan ? Bon, ben allons-y franco alors !

Cher Monsieur Sarkozy,

Si je me permets de vous écrire, c’est pour vous faire part de propositions que j’espère constructives.

Lors de la libération des journalistes Taponier et Ghesquière en juin dernier, vous vous étiez rendu au pied de l’avion qui les rapatriait très tôt dans la matinée en compagnie de votre épouse, malgré son état.

Une séquence vidéo de cet événement très matinal avait été immortalisée par des journalistes de TF1, puis multi-diffusée par tous les médias, ce qui, électoralement parlant, ne pouvait pas nuire malgré "l’interdiction aux médias"…

VIDEO : http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/29/01003-20110629ARTFIG00495-afghanistan-les-journalistes-taponier-et-ghesquiere-liberes.php

Aussi, je me dis qu’il n’aurait pas été grossier d’accueillir les 7 soldats que vous avez envoyés en Afghanistan, et ce, au pied de l’avion, en compagnie de la Dame qui qualifiait tous les français de "pitoyables" lors d'une interview au Daily Mail début 2008. Entre autres douceurs sur la France et les Français. Sans parler de sa bi-nationalité franco-italienne, à ne pas confondre avec celle d’Eva Joly, autre bi-nationale franco-norvégienne, qualifiée d’ "anti-France", entre autres amabilités, pour bien moins que les doux propos d’une Première Dame vivant sous les ors et fastes de notre République éternellement reconnaissante.

Certes, ces images de votre couple au pied de l’avion auraient été moins profitables électoralement parlant. Mais je pense néanmoins que ces 7 là (pour "pitoyables" qu’ils furent, comme tous les autres français sans distinction aucune aux yeux de votre Dame) méritaient bien d’être accueillis avec les mêmes honneurs que ceux réservés aux otages libérés. En plus de la cérémonie qui leur est accordée, et à laquelle, je l’espère, assistera votre épouse, malgré son état.

Par ailleurs, ne serait-il pas judicieux de réserver une cérémonie nationale à TOUS les soldats morts en Afghanistan, et pas uniquement lorsque leur nombre est trop conséquent pour passer inaperçu ?

En effet, j’ai noté qu’il n’y avait pas de cérémonie lorsqu’un soldat tué rentrait seul au pays. Et moins encore lorsqu'il avait le très mauvais goût de se faire tuer pendant vos vacances d'été, ce que je trouve particulièrement injuste, puisque TOUS défendent les "causes" qui vous ont persuadé de les envoyer au front.

En espérant avoir été constructif, permettez que je me joigne modestement à cette cérémonie nationale, puis d'adresser mes sincères condoléances aux familles de tous nos soldats.

Bien cordialement.

Milou
(ou français "pitoyable", à moins que "pov’ con", c’est selon…)
J'ai été deçu par cette émission, vu que l'on a tourné autour du pot sans aborder les sujets importants ou à peine effleuré quand on a dit que le président avait pris la décision de la faire sans écouter les opinions des professionnels de ce domaine là.
Car en effet, le théme important de la guerre de Lybie est de savoir pourquoi y est-on allé, les causes et les intérets.
Par contre pourquoi n'est-on pas allé ailleurs?
Là on rentre dans le politique. On a loupé deux révolutions du printemps arabe, et on a saisi celle ci qui n'en est pas une vu que c'est plutôt une insurection d'une région qui a été toujours rebelle à Gadafi.
Parler de sommes de un million par jour, ou que le porte avion ne peut être toute l'année sur ce conflit est détourner l'attention des véritables causes de la volonté de ceux qui l'ont déclarée et de nous bourrer le mou avec de grands principes alors que le but est ailleurs.

Et il ne suffit pas d'y entrer, il faut en sortir, et là je ne parle pas de la France, mais du pauvre peuple de ce pays martyrisé, ses conditions seront sûrement pires qu'avant le conflit. Voyons le résultat en Somalie, Irak ou Afganistan ou les résultats sont misérables. Tout cela par précipitation d'initier le conflit sans aucune connaissance du pays envahi, de sa structure sociale, son organisation politique, etc...
C'est étrange, un Troll a parasité ce fil de commentaires... dommage ! ;-)
La question de fond derrière cette émission, c'est doit-on conserver une armée ou pas ? Et pour quelles missions ? Quand on répond à ces questions, on a le coût résultant.

Parce que j'ai lu ici beaucoup d'interventions qui laissaient très fort sous-entendre qu'avoir une armée ça ne servait à rien, et qu'on ferait mieux d'utiliser le peu d'argent qu'on a ailleurs. Mais entre le bellicisme exacerbé et le pacifisme bêlant, il y a peut-être un juste milieu ?

Car si on décide de se passer d'armée (pourquoi pas après tout), il faudra se résoudre à se contenter d'indignations écrites ou orales qui n'engagent à rien, lorsqu'un massacre de masse se produira dans un quelconque pays du globe. Il faudra accepter que les conflits soient résolus par les USA à leur profit (c'est déjà en partie le cas, mais on encore quand même notre petit mot à dire) et bientôt par la Chine sans doute qui va bien finir par vouloir rejoindre les USA sur ce terrain aussi.

Si on renonce à avoir une armée capable de se projeter à l'étranger, on renonce à 90% de notre influence diplomatique : veut-on ça ? Le vieux débat entre faucons et colombes a de l'avenir.

Perso, l'autarcie diplomatique genre "ce qui se passe dans le monde c'est bien malheureux, mais que voulez-vous on y peut rien" ça me plaît pas des masses.
J'hallucine de voir les journalistes louvoyer pour justifier leur "réserve" concernant le bien fondé de cette guerre par des contraintes de sécurité des militaires. L auto censure est visiblement la règle , il ne faut pas déranger le gouvernement , ni les militaires avec ça on peut espérer ne pas être informé . Bref à quoi servent ces journalistes ?? Je me le demande .
Bravo quand même à M Schneiderman d'avoir insisté et ré insisté sans succés ...


Paul
Un seul porte-avions ne sert à rien sauf si on était capable de savoir à quel moment la Marine nationale en aurait besoin dans le futur (mais ce genre de prévision est impossible). Il faudrait avoir plusieurs portes-avions (au moins : un en révision, un en entrainement du personnel et un prêt pour être utilisé en opération de guerre). Donc peu importe que le porte-avions Charles-de-Gaulle soit en opération ou en maintenance ou en entrainement de pilotes et de marins : de toute façon, c'est au détriment de son employabilité présente ou à venir. D'où la question de son utilité au sein de la seule Armée française.

Cependant, les opérations militaires, de nos jours, se déroulent au sein de l'Otan en complément d'autres portes-avions appartenant à d'autres pays. L'utilité du Charles-de-Gaulle est plausible dans le cadre d'opérations militaires conjointes avec d'autres armées possédant d'autres portes-avions. C'est un peu dommage que, dans l'émission, on parle du coût du Charles-de-Gaulle comme si l'Armée française agissait indépendamment. Nonobstant qu'une opération militaire uniquement Française est toujours à envisager : question d'indépendance militaire (mais il faut en avoir les moyens).
"On a un porte-avion nucléaire donc il faut qu'on s'en serve". C'est d'une logique implacable. Tiens d'ailleurs, on a aussi la bombe atomique qui prend la poussière.
Le mérite de cette émission:

-- révéler qu'on peut être chef de guerre français et intelligent (malgré toutes les guerres perdues par la faute de commandements incompétents, quand ils ne préfèrent pas l'idéologie de l'ennemi à celle de leur peuple -- 1871, 39-40),

-- confirmer que la livrée de valet sied très bien à certains journalistes.
Un million par jour = trois petits pavillons en banlieue parisienne: on se moque de nous!!!!!!
Très bonne émission, très instructive autant au niveau militaire que journalistique.
Les explications du général étaient excellentes ("limpides" comme dit DS), c'est dommage qu'il soit finalement à la retraite celui là, et c'est une honte qu'il ait été sanctionné. D'ailleurs mon seul bémol sur l'émission le concerne : j'aurais bien aimé que le général Desportes s'exprime plus dans l'émission, j'ai trouvé que DS a donné plus souvent la parole aux deux journalistes et n'a pas comparativement assez cherché à obtenir son avis et son analyse (dommage car chaque fois qu'il a ouvert la bouche, c'était très intéressant).
"Si on ne peut pas se payer de guerres à un million par jour..." on peut se payer deux journalistes complaisants, chiants et confus, avec un général un peu plus couillu pour s'attaquer aux incohérences de not'président.
l"émission de plus d'une heure n'a abordé la question essentielle du pourquoi de cette guerre, de ses raisons , de ses conséquences que pendant cinq minutes. Le reste m'est apparu très secondaire. Dépenser un million par jour si le motif est d'importance, si les chances d'atteindre ses objectifs son réelles... la réponse est évidente. Par contre si aucun résultat n"est obtenu, si l'on aboutit à une situation pire que la situation initiale alors même 1 € serait de trop. L'argument des deux journalistes: nous ne pouvons pas dire ce que nous pensons lorsque des soldats se font tuer est la négation même de leur métier. Ils ont l'air surpris ensuite d'apprendre que la grande majorité des français est favorable à cette guerre. Toute opinion part d'une information complète. L'unanimisme des médias et des politiques a fait l'opinion. Les questions commencent à émerger au bout de quatre mois de guerre. Lorsque celle ci sera terminé nous aurons le droit à une critique à postériori . Ce n'est pas de lumière dont vous êtes porteur mais d'ombre. Et les quelques soldats dont la vie semble vous préoccuper sont en partie souvent les victimes d'une opinion que l'on a manipulé
Dénoncer le comportement suiviste de Sarkosy sur BHL dans "Le Point" ? Vous n'y pensez pas ! j'attends que Daniel Schneidermann m'invite à Arrêt sur Images; J'en profite pour dire que je sais des choses que je ne dirai pas (ou dans quelques années dans un bouquin que je rédige ...).
Comment voulez vous que "légens" ( y compris ici, sur ce site !!} ne se contrefoutent pas de la guerre en Lbyie si vous compensez l'indigence des médias traditionnels par des émissions de ce calibre ?
Exception:Vincent Desportes, qui épuise en deux minutes (de l'acte 3) le thème annoncé sur le flou de la stratégie et les deux compères peuvent retourner à leur babillage.
Je viens de visionner cette émission et je l'ai trouvé passionnante et notamment les réflexions lumineuses du général Desportes sur la distorsion entre le but absolu donné à cette guerre et les moyens limités qui y ont été affectés. Les 2 journalistes, parfois exaspérants, ont aussi apporté des vraies informations passionnantes. Moi qui était jusque là plutôt favorable, sur le principe, à l'intervention de la France en Lybie, je vacille sur mes bases ! Un grand merci
Merci pour cette émission où l'on apprend un certain nombre de choses... Mais j'attend avec impatience les suivantes sur la guerre en face en espérant que l'on en apprendra plus sur les vrais acteurs, les chiffres du commerce des armes, l'utilisation des drônes, la sous-traitance et la privatisation croissante d'activités guerrières, ET SURTOUT un débat avec un invité géographe afin de comprendre LES RAPPORTS ENTRE GUERRE ET CONQUETES DES MATIERES PREMIERES;
MERCI D'AVANCE!

C.
ben alors ?
l'émisson promise par DS sur "légens" ?
Encore un qui aime le son du clairon. Il pète un coup pour qu on s oriente , en colonne couvrée et au pas cadencés nom de djiou!!
Excellente émission , encore une. La réserve émise par les journalistes qui ne disent pas tout car des gens sont sur les fronts en train de se faire au mieux malmener au pire tuer , me rappelle qu' Eva Joly à peine élue aux primaires écologistes aurait mieux fait de se taire. Son idée est un sujet interessant , mais elle n'a eu ni l'art ni la manière de la faire passer.
Arghhhhhh! J'ai vécu aux US entre 2002 et 2007 et j'ai été traumatisé (comme beaucoup d'américains) par les mensonges qui ont mené à cette guerre illégale en Irak. Il n'empêche qu'il s'est développé là-bas une véritable "culture anti-guerre" qui n'a malheureusement pas pris chez nous. Pour la bonne raison que grâce à Chirac, nous avons eu l'impression d'être du bon côté de la barrière.

Mais j'ai l'impression de revivre le même unanimisme imbécile (si ce n'est en version redux) en France aujourd'hui. Le slogan à l'époque aux US était "Support the troops" (soutenez l'armée). Aucune place à la réflexion mais appel au "pavlovisme patriotique" (seule chose au demeurant sur laquelle cette guerre pouvait s'appuyer).

Et Merchet et Guisnel font pareil!!!! On dirait des bons journalistes "patriotiques" du New York Times et du Washington Post qui ont aujourd'hui des centaines de milliers de morts irakiens sur la conscience. Ces messieurs se taisent poliment quand il est évident que cette guerre est une connerie. Ils sont beaucoup trop proches des militaires pour que leurs avis soient intéressants! (comme les journalistes éco sont trop proches des banquiers etc...) S'ils veulent rester des "insiders", ils doivent fermer leurs gueules! Obama n'a pas le soutien de la population sur la Libye et à peine au congrès alors que Sarkozy ne se voit opposer aucune résistance à l'assemblée. Cette lâcheté qui s'empare de nos élites dès que les canons retentissent est effroyable.

Car Sarkozy, c'est vraiment "mini-Bush". La guerre outrepasse une résolution de l'ONU. Ses justifications sont inadmissibles (empêcher un massacre possible? mais aucune des villes reprises par Khadafi n'avaient été le lieu de massacre! quel genre de standard cela pose-t-il pour de futures interventions? Ridicule!).

Et l'idée n'est pas bien entendu de sauvegarder des populations civiles (comment imaginer que le traumatisme actuel d'un conflit prolongé puisse faire moins de victimes qu'un reprise de contrôle par Khadafi il y a quatre mois). Il s'agit bien de prendre le contrôle de la Libye et cela correspond à une crispation occidentale néocolonialiste face au printemps arabe.

Le message est: "Printanniser" vos pays tout ce que vous voudrez, les patrons à la fin des fins, c'est nous!

Détestable et en un mot: bushiste! (c'est pour ça que les américains et les anglais ont sauté sur la perche que leur tendait Sarkozy, en attaquant la Libye, il retournait la France et l'enrôlait totalement dans leur guerre contre le terrorisme aka "choc des civilisations"). En attaquant la Libye, c'est l'héritage chiraquien d'osbstruction au néocolonialisme bushiste que Sarkozy a envoyé par dessus bord. Je pensais bien que Sarkozy pouvait être un digne héritier de Bush mais j'étais persuadé qu'il n'en aurait jamais l'occasion. Erreur. Et honte à ceux qui le laissent faire (en gros nous, les français, dans un bel ensemble imbécile).
Sarko ne dépense pas, il investi pour soit-disant vous et pour soit-disant les générations futures.

Le départ de Kadhafi entraînera une renonciation à l'indépendance effective de la part des pays africains.

Total peut aussi se frotter les mains car le pétrole libyen est désormais sa propriété...

SEMIR
Il suffit de faire un simple calcul d'un élève de CM1...
1,200,000/3800 personnes = 315€ / JOUR / PERSONNE...

(les 3800 personnes, on nous en parle en début d'émission et apparemment rien que dans le porte avion...)

Mais il faut aussi les nourrir ces personnes en plus de les payer...
Et vous croyez que l'utilisation des armes c'est gratuit ?
Et vous croyez que le kérozène et autre essence, gasoil c'est gratuit pour les avions ??
Et les hélicoptères qui volent la nuit, cela n'a pas un coût... Un hélicoptère ça bouffe de l'argent ??!

Quand on utilise un hélicoptère pour sauver des alpinistes ou des personnes bloquées dans des galeries souterraines difficiles d'accès, on avance des chiffres élevés de plusieurs milliers d'Euros !! et vous croyez vraiment qu'une armée suréquipée coûte moins chère ??!!

[large]Donc ce chiffre de 1,2 M€ est faux ou on nous l'explique très mal...[/large]

J'avais déjà parlé du coût de la guerre en Libye (USA et GB compris) dans un précédent post et en voici les grandes lignes :

=> déploiement par le Pentagone de trois sous-marins près des côtes libyennes, coût journalier de 90.000-150.000 dollars/jour

=> deux destroyers 50.000-60.000 dollars/jour

=> deux bâtiments de débarquement, dont un porte-avions 150.000-200.000 dollars/jour

=> un bâtiment de commandement et de communication, le vaisseau amiral de la 6e flotte américaine environ 150.000 dollars/jour

=> Plus de 200 missiles Tomahawk à 1.000.000-1.500.000 dollars/chacun ont déjà été lancés contre la Libye

=> 1000 raids des chasseurs et des bombardiers américains, 120 pour la Grande-Bretagne et un peu plus de 140 pour la France. Le coût d’une heure de vol d’un chasseur F-15 ou F-16 s’élève à près de 13.000 dollars/heure et demie.

=> Les heures de vol des bombardiers B-2 (trois raids contre la Libye depuis la base dans l’Etat de Mississipi) coûtent à peine moins cher que les raids des chasseurs, mais leur entretien est plus onéreux et la durée de la mission est plus longue. On peut donc estimer une heure de vol à 15.000 dollars/heure.

=> Le chasseur F-15E Strike Eagle qui s’est écrasé coûte 55.000.000 de dollars.
En faisant la somme et en la divisant par le nombre de jours, on obtient 100.000.000-130.000.000 de dollars/jour rien que pour les Etats-Unis. C’est tout à fait « injuste » d’une certaine manière, surtout étant donné que le petit président français Sarko fait preuve du caractère le plus agressif et le plus belliqueux contre le peuple libyen...

=> cela fait donc en plus d’une semaine près de 800.000.000 de dollars minimum.
...

Ajoutons que les experts britanniques affirment qu’au cours de la première semaine de l’opération, Londres a dépensé 25.000.000 livres, sans compter le prix des munitions. Le ministère britannique ne publie aucune information officielle à ce sujet. La France a probablement dépensé autant que la Grande-Bretagne.

Source : http://fr.rian.ru/discussion/20110331/189036157.html

SEMIR
ps.:je n'ai pas encore fini de voir l'émission, peut être nous donnera-t-on des explications sur le comment est calculé ce chiffre de coût de la guerre de 1,2 M€ jour

En tout pour des pays presque en faillite comme les Etats Unis ou des pays qui n'ont plus les moyens comme la France, il est bizarre de voir qu'ils ont de l'argent pour faire la guerre contre les Arabes... et leur pétrole !!
Déjà l'OTAN, et la nouvelle position de la France aurait été interressant de restituer je trouve, les décisions en découlant ayant plein pied dans l'armée.
Pour le coup du porte avion, ce fut bien long l'explication à mon gout, à répéter souvent les mêmes choses, au détriment d'autres objets.
Je suis tombé sur l'article Human Bomb, et le caractère de Sarkozy pêtant plus haut que ses fesses est très parlant, comme on a pu le constater durant les émeutes de banlieue en 2005, aux abonnés absent après avoir roulé des mécaniques, et aujourd'hui on dit qu'il prend de la hauteur, histoire de remonter dans les sondages, ce n'est plus à lui d'être responsable des basses affaires, le monde a besoin de lui...
Bizarrement j'ai le sentiment que dans cette assurance de sauveur du monde, il se prenne le pied dans pas mal de tapis dans sa faculté d'être fort avec les faibles et faible avec les forts.

Le parlement n'a aucune marge de manœuvre, été donné qu'on lui demande son avis devant le fait accompli.

Sans la révolution tunisienne et égyptienne, la Libye n'aurait pas été bombardée, aucun intérêt alors de s'initier dans des histoires nationales.

Impression que le chef des armées pense plus à son prestige qu'à une pseudo humanité.

Ah oui, tiens, le canard enchaîné parlait aussi de missiles américains fournis à la France, aurait-elle quelques manquements dans sa capacité à assumer ?

Et puis cette histoire de fourniture d'armes en catimini, une recette testée et approuvée par de nombreux Etats pour soutenir les politiques "plaisantes".

Sensation d'un profond amateurisme dans la décision d'une guerre partielle, mise en place pour être en un éclair, histoire de faire mousser un politique dans le sens de l'histoire...


: o ) ; o ) , o ) o )


Aussi j'oubliais, je ne trouve pas qu'il est insensé de dire qu'on puisse fournir à manger à tous en France, ainsi que résoudre un bon paquet de logements, avec l'argent qu'on a utilisé pour la guerre en Libye, cela permet de montrer que via le politique ces questions peuvent se résoudre, et qu'elles ne sont en rien d'ordre économique.
Cher M. Schneiderman, vous coupez beaucoup trop la parole à vos invités.
Amicalement.
Emission intéressante, surtout dans la mesure où elle sera prolongée par d'autres sur le même thème. La Guerre en face, ça me semble une thématique tout-à-fait parlante.

Les intervenants ne se sont pas voilés la face.
Merchet parle beaucoup mais ne dit rien ...
Et ça ne date pas de cette émission.
On plaisante, on plaisante, mais y a pas à dire, militaire c'est pas un boulot facile.

Un beau jour de juillet 2006 vous défilez devant le Haut Mangeur de Pommes qui a refusé d'aller en Irak, l'année suivante c'est devant sarkozy qui lui, par contre, serait allé en Irak, comme il ne s'était pas privé de le dire devant des officiels étrangers en critiquant la position diplomatique française alors même qu'il était ministre de l'intérieur (trahissant ainsi au passage le chef de l'Etat qui est aussi le chef des armées).

Puis celui qui voulait être chef-des-armées-à-la-place-du-chef-des-armées vous envoie en Afghanistan en signe d'allégeance atlantiste. Une idée et une réussite incontestables, comme chacun sait.
Et maintenant la Libye, avec des moyens inadaptés aux objectifs déclarés.

Pas facile d'être une Grande Muette au service d'un petit moulin à paroles.
""1 million par jour c'est rien pour le budget de la France""

400 euros par moi pour un mauvais trimar au RSA/RMIste c'est de l'assistanat , c'est inadmissible ...
j'ai trouvé le début absolument indécent. la france qui peut se permettre de jouer à la guéguerre pour un million par jour, car elle le vaut bien, quand 13% des gens vivent sous le seuil de pauvreté, moi, ça m'échappe. j'ai trouvé la suite plutôt intéressante, mais de l'ordre des douleurs exquises. et puis, dans toute émission, il y a un moment de grâce absolue, de prise de conscience, d'insight tel l'éclair du chazzam de la révélation, ce moment qui enseigne quelque chose pour la vie. et là, c'est évidemment cette merveilleuse philosophie qui veut que quand on fait une très grosse connerie, nonnon, on dit pas pardon, je me suis trompé, je fais demi-tour. noooon, ça c'est mal. quand on fait une connerie, on continue...
donc la fois où je me trouverai en contre-sens sur l'autoroute, eh bien je me sentirai autorisée par la Grande Muette à insister malgré mon erreur, car une fois qu'on y est on ne peut/doit plus reculer, et je poursuivrai ma route gaiment, chantant à tue-tête : je persiste et signe : cigaaaaaaLL CRAC ! BAM !

et ouf, anne-sophie n'est pas intervenue en plein blablabla je vous en prie je n'en ferai rien après vous s'il vous plaît, pour sa leçon de vocabulaire - mais en fin d'émission, éventuellement un petit rappel sur ce que les mots "guerre" et "mort" ont signifié à travers les âges, un petit truc bien méchant, comme telle n'est pas son habitude, aurait été une jolie cerise sur la mine anti-personnelle
[large]"Si on ne peut pas se payer de guerres à un million par jour..."[/large]
...cette formule ! je la reproduit car je ne sais même pas si son auteur en mesure le mépris la au moment où il parle... J'en rajoute donc un couche : on peut surement "se payer" une augmentation de l'âge de départ à la retraite de quelques années sans problèmes ! Encore un bon journaliste servile de l'oligarchie...
Face à des militaires intelligents il faudrait des politiques intelligents ....Tel n' est pas manifestement le cas !
Bling-bling en chef de guerre par le pouvoir d'une constitution élaborée pour un chef de guerre en période trouble ,
il me semble que cela suffit !
"Si on ne peut pas se payer de guerres à un million par jour"c'est qu'on a raté sa vie. :-(((
Mr Merchet dit à propos de l'engagement militaire en Lybie : « je fais partie des gens, des premiers, qui disent en gros qu'on s'engage dans un truc qui est un peu pas très bien mais à partir du moment où on s'est engagé dans cette opération on ne va pas rajouter une erreur de départ à... enfin une nouvelle erreur qui serait de dire : "finalement on s'est trompé on arrête, parce que on perd deux, trois avions ça coute cher." Il faut continuer, voilà. Il faut avoir des positions responsables, voilà ce que j'essaie d'avoir sur le coup. »

Eh beh dit donc, dire en gros "on fait une connerie mais la position responsable c'est de ne pas le dire mais plutôt d'encourager à continuer, c'est ça une position responsable", ce n'est plus la Grande Muette, c'est la Grande Comique. Il passe quand à la Comédie Française le père Merchet ?
J'aurais bien aimé une émission sur la Libye.
Avec, on peut rêver, des spécialistes du monde arabe, des historiens ...

Des gens qui poseraient de vraies questions :

- devait-on "y aller" ?
- quel est l'intérêt d'y aller pour la France et les autres ?
- pourquoi on n'est pas allé en Syrie, au Yémen et ailleurs ?

Je rêve trop, moi.

A la place, on va parler de "combien coûte la guerre", et de nos soldats qui n'ont pas les moyens tout ça. Des "journalistes experts" qui viennent nous causer "défense" (ahaha) avec en plus, un militaire... Bon.
De ça, je m'en fous.

J'm'en vais lire Michéa.

Je ne sais pas pourquoi, mais quand msieu DS nous a annoncé cette émission en début de semaine, j'avais comme un doute... sur les invités. Et vlan, ça n'a pas raté.
Vraiment, ça me débecte, j'ai arrêté d'écouter ces messieurs très vite. Un million par jour pour la Lybie, ce n'est rien !...
Nous , on veut des sous pour nos hôpitaux, nos écoles, pour mieux payer les infirmières, les enseignants, pour créer des postes, l'avenir quoi !
Mais pour les choses utiles , les caisses sont vides !
Dégoûtée !!!
Désolé, peu de rapport avec l'émission (encore que...), mais :
Encore une occasion manquée par ASI pour aborder l'attitude des médias sur la question des attentats du 11 septembre 2001 : l'affaire Chauprade, que M. Guisnel a suivi de très près. Mais non, tout cela n'est aucunement intéressant.
Peut-être un sujet lors des commémorations des 10 ans des attentats ?
Je n'ai pas regardé l'émission. J'ai seulement lu le titre en me demandant comment on pouvait le compléter.
"Si on ne peut pas se payer de guerres à un million par jour..."
...c'est que la France est tombée bien bas ?
...c'est qu'on perd le goût du carnage ?... que l'odeur du sang nous répugne ?
...c'est qu'on dépense trop d'argent pour la culture et l'éducation ?

"Se payer des guerres" !?" Comme on se paie des loisirs...
Faut oser, non ?
Je pensais que nous allions avoir une émission sur la Libye. C'était surtout sur la France.
C'est pas grave.


Pour la thématique prévue pour tout cet été, super… wè !

J'ai un peu tendance à rêvasser et penser aux p'tits oiseaux dès qu'il s'agit de cela, c'est pas grave non plus, c'est perso. Faites pas attention.
Y'aura surement des trucs intéressants.
Jean Guisnel, journaliste spécialisé Défense au Point, et Jean-Dominique Merchet à Marianne n'ont vraiment pas des têtes de héros.

Difficile de les imaginer bravant quelqu'interdit que ce soit concernant ce qui se fait ou ne se fait pas en temps de guerre pour un journaliste... même si Arrêt sur Images s'évertue à les inviter à chaque fois qu'il est question d'un conflit dans lequel la France est impliquée.

Il serait peut-être temps de changer d'invités.
Comment interpréter ces voix ? C'est la question que nous posons sur ce plateau à Jean Guisnel, journaliste spécialisé Défense au Point, et Jean-Dominique Merchet, qui exerce le même métier à Marianne.

Je sens qu'on va entendre des analyses qui sortent des sentiers battus… Je plaisante bien sûr.
"la France peut se payer ça sans aucun problème"."On parle de 1% du budget de la défense !, martèle Merchet. Si on ne peut pas se payer des guerres à un million d'euros par jour, ce n'est pas la peine d'avoir une politique internationale ! Un millions d'euros, "c'est 77m2 boulevard Saint-Germain", rappelle son collègue du Point.


En lisant ça, le post de Bruanne m'est revenu en tête, et ça m'a fait éclater de rire. Il faut vraiment que je fasse réviser mon sens de l'humour, il est tout déréglé.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.