41
Commentaires

Si Laure coule...

Ses nombreuses médailles et son apparente invincibilité en avaient fait une star. Comme de nombreux sportifs de haut niveau, elle multipliait les contrats promotionnels. Après ses derniers résultats à Pékin, que va devenir le Manaudou-business ?

Derniers commentaires

Moi je me rapelle du film "L'Oeil du Tigre" avec S. Stalone .
Massacré par Mr T en match , l'entraineur de Rocky a vite
trouver la raison !!!
"Rocky s'est embourgeoisé et oui" .
Au lien de fréquenter les salles d'entrainement il était plus concerner
à faire le guignol pour de la publicité .
Manaudou gagne trop de pognon , ca lui monte au cerveau et bingo
Bye Bye les performances !!!
Pourvu qu'il n'arrive pas la même galère à Alain Bernard !!
Bonjour à tous,

J'ai lu sur le net que la société Mediavision aurai demandé aux salles de cinéma de retirer les pubs EDF avec Manaudou à la demande de EDF.

Quelqu'un à des informations vérifiées la-dessus ?

Car si c'est vrai, on sent déjà que l'image de la Championne commence à faire des vagues.
et d'un autre côté un parfait inconu : Steeve GUENOT gagne l'or en lutte greco-romaine = 2 pelés, 3 tondus au niveau licenciés............bravo ;
n'est-ce pas pas tout simplement la démonstration de la différence entre le sport bling-bling qui n'a plus de raison d'avoir la rage, et le sport pauvre qui a la hargne ; si je ne me trompe pas, lorsque Laure se battait pour l'or la natation française était quasiment au fond du bassin (sauf quelques rares individualités qui faisaient surface tous les 10 ans......)

mais elle me fait tout de même de la peine car son orgueil est sérieusement piqué ; elle n'a que 20 ans et au moment de sa séparation d'avec Lucas, elle a sans doute été hyper mal conseillée, ou prise dans des enjeux au sein de sa fédération qui la dépassaient ?????
Trop de pression, ça finit souvent par une mise en bière
petite erreur: c'est la société des bains de mer de Monaco et pas de Monte Carlo...
La contre-performance de Laure Manaudou me surprend d'autant moins qu'elle fait écho à ma propre expérience de la compétition, que je me permets d'évoquer dans ces quelques lignes :

En juillet 2002, lors d'une de mes expéditions dans le Grand Nord, je rejoignis Marcq en Baroeul le jour de sa kermesse. De nombreux jeux y étaient organisés, dont celui de la grenouille, auquel je décidai de participer. Je passai sans problème les tours éliminatoires de cette épreuve qui consiste à jeter et à faire entrer le plus possible de palets dans la bouche d'une grenouille en fer, fixée sur une table. Contre toute attente, je me retrouvai en finale face au champion local. Je ne lui laissai pas la moindre chance. J'étais ce jour-là, dans une sorte d'état de grâce sportive, comme si quelqu'un, là-haut, avait guidé mon bras. Je quittai Marcq, auréolé de gloire, avec au cou une superbe médaille frappée d'une grenouille vert pomme sur fond vermeil.

L'année suivante, je fis les 500 km qui me séparent de la riante banlieue lilloise, afin de remettre mon titre en jeu.
Entre-temps, n'ayant pas de jeu de grenouille à ma disposition, je m'étais entraîné en jetant des boulettes de viande dans la gueule du chien de mon voisin qui, la malheureuse bête, finit par mourir d'indigestion. Mais un champion doit savoir faire des sacrifices.
Malgré celà, le fiasco fut total. Je fus éliminé dès le premier tour,
Trop de pression sans doute. Et là, je ne parle pas des cinq litres de bière ingurgités avant l'affrontement, quantité relativement raisonnable en cet été caniculaire, mais de celle de mes amis, qui avaient loué un car pour venir m'encourager, et qui comptaient tellement fêter ma deuxième victoire.
Je vous laisse imaginer leur déception et leur tristesse.

Attention hein, je ne prétends pas me comparer à Manaudou. Je ne me suis d'ailleurs jamais imposé les mêmes contraintes, la même hygiène alimentaire.
Mais cette lassitude, ce découragement, voire ce dégoût de la vie, je les ai ressentis moi aussi, après mon échec ! O combien...
Aujourd'hui, je m'en suis à peu près remis, bien qu'il m'arrive encore d'être saisi de spasmes à la simple vue d'un batracien.

Mais bien entendu, ceux qui n'ont jamais compèté ne peuvent pas comprendre.
[large]:[/large] [large]-[/large] [large]))[/large]
et laure ne coule pas à flot
Vraiment très fort :-))
Heureusement que tu ne jouais pas au lancer de poids !
Pauvre chien sinon.
Mais bien fait fait aussi pour lui: l'amour du sport prévaut.

Oui, je me souviens de ta victoire qui a créé cette transe autour de toi de ce jour-là.
Ce que tu n'as jamais su, c'est que pendant ce temps-là, derrière j'ai sauvé 38 personnes seul contre des guerriers tongs (ahhh la Chine on y revient toujours) qui avaient mal compris les règles du tir à la carabine. Les risques inhérents aux kermesses je suppose.
Bon sang quelle journée, dommage que tu n'aies pu voir cela. Mais tu étais concentré aussi. C'est pour ça qu'après ta victoire, pour ne pas te faire de l'ombre je ne t'ai rien dit, et que tu n'as jamais rien su.
Oui c'était moi le propriétaire du chien - ton voisin donc.
Car je savais que tu n'en resterais pas là, que la fièvre de la gloire ne te laisserai pas abandonner ce sport merveilleux de la grenouille.
Tu ne t'es jamais demandé le pourquoi du comment de la présence du chien juste à côté de ton sublime jardin comme ça, comme par hasard, prêt comme il se doit à réceptionner tes projectiles comme de juste ? Je suis sûr que maintenant que tu y penses, tu te souviens que c'était comme s'il t'appelait lui-même, style "viens, viens me jeter des boulettes de gite dans la gueule, viens Ulysse". Oui Ulysse tu n'as pas résisté à cette sirène.

Et pourtant tu as perdu l'année suivante. C'était vraiment pas glop (si tu me passes l'expression), tes supporters et tes sponsors étaient vraiment déçus, et de chagrin nous nous noyâmes dans la bière après coup plus par empathie que par soif véritable. Car oui je vois que par pudeur tu n'évoques pas les tonneaux que tu as sifflés dans les heures qui s'ensuivirent de cette contre-performance. Cette modestie t'honore.
Mais bon. Comme aurait pu le dire lui-même le chien (que m'avait confié Patrice Guyot pour l'occasion - j'ai dû lui sortir le prétexte foireux qu'il avait englouti ma comptabilité perso et avalé mes déclarations d'impôts de ces dix dernières années - il a tout de suite compati, tu penses bien, les impôts c'est sacré pour Patrice, du coup il a latté son ex-chien juste après - je m'égare). Donc comme aurait pu le dire le chien avant son indigestion: tu feras mieux la prochaine fois.

Car oui nous serons là Ulysse pour ton troisième voyage. Tu vas te refaire, l'appel du sport est irrésistible; et il y aura encore de la bière.
Nous comptons tous sur toi ici.
Ne sous déçois, ne t'arrêtes pas de compéter, ne reste pas sur une défaite, car comme le dirait Oblivion, c'est ta peine qui te mine. Ou la lutte te dépasse.
Bref, nous sommes là, avec nos petits drapeaux.
Cours vers la victoire.
Et surtout ensuite n'oublie pas de prendre une photo de toi avec cette fameuse grenouille autour du cou (*), je crois que nous sommes nombreux ici à l'attendre avec impatience ^^.

(*) Non, la couille autour du grenou ça n'existe pas, mais merci d'y avoir pensé.
J'étais loin de me douter...

Mais Marcq en Baroeul c'est fini. Je ne crois pas que j'y retournerai un jour.
Suite à ma cruelle désillusion de 2003, je n'ai plus retouché un palet, ni une grenouille.
J'écume désormais les concours de cracher de noyau d'olive : 8m27 cette saison. Troisième performance départementale de tous les temps.
La discipline demande moins de précision, mais plus de souffle. J'ai dû réduire sensiblement ma conso de bière.
Tu m'as donné soif.
Cela dit, 25m virgule 8 (rappel) à battre au lancer de disque de chanteuse à voix. Avec tranchage de melon à l'arrivée.
Je n'ai pu réitérer l'exploit.
La vie est question de choix, je vois que tu assumes le tien d'arrêter la compétition de haut niveau à l'apogée de ta forme.
Chapeau bas.
Tiens médite bien les propos savoureux de l'homme au chapeau de paille suivant le lien ci-joint.
Là tu as à faire à des pros, ne te fie pas à cette jovialité de façade, ces gars-là sont des vrais tueurs.
D'ailleurs je te présente l'arbitre.
Si tu as encore un sous de bon sens, ne te frotte pas à ces gens-là, et continue la bière.
En supposant que tu n'es pas trop impliqué personnellement.
Sinon, j'ai récemment fraternisé avec quelques tongs précoces qui pourront t'aider si besoin.
De tout cœur avec toi.
Merci Ulysse pour ce témoignage poignant qui nous permet de mieux appréhender la solitude et le désarroi de l'arhlète de haut niveau devant la défaite...

Si on ajoute à cela le refus catégorique d'un CIO corrompu de faire figurer le jeu de la grenouille au calendrier des JO, vous avez fait preuve d'une grande force morale pour parvenir à vous relever de ces deux échecs consécutifs, bravo l'artiste ! :-)

Pour Manaudou, c'est entièrement de sa faute. Elle a voulu arrêter l'entrainement avec l'excellent Philippe Lucas, entrainement qui consistait rapellons-le à nager 50 km par jour dans une piscine d'eau glacée, puis d'aller couper du bois dans la neige pour chauffer sa douche.

Alors, qu'elle ait mal pris le déchargement de semi-remorques de sacs de ciment le week-end, je veux bien le comprendre, mais elle rechignait également aux marches de nuit et tenez-vous bien, elle a refusé de se raser la tête pour la pénétration dans l'eau !
Alors moi, je dis que la gamine, elle a pas l'esprit de compétition, pis c'est tout.
Tsss ! Ulysse, vous me faites poiler... Vous compétez et vous vous gaufrez, quoi de plus normal ? Ce qui est proprement stupéfiant c'est votre invraisemblable succès initial ! Un maladroit comme vous, comment est-ce possible ?

Et ce qui est drôle c'est l'importation d'un car de supporters pour assister à la gamelle finale !

Et puis ce sport vous convient trop bien : il est grotesque ! Moi lorsque je compétais c'était en moto ou en ski, sports dans lesquels les échecs ressemblent souvent à des gamelles magistrales avec blessures et bris de matériel...

Enfin, puisque vous avez des éclairs de talent au jet, puis-je vous conseiller de vous exercer au lancer de nain ? J'ai un sujet très impatient de voler à vous fournir, je peux vous l'adresser en caisse, poste restante, près de chez vous. Quand vous le verrez je suis certain que vous le lancerez jusqu'à la lune sans faiblir, pour être certain de ne plus jamais le revoir...

Et vous entrerez derechef dans le Guinness des records, bien mieux qu'avec vos palets grenouillesques !

Heureux qui, comme Ulysse, a lancé un vilain nain.

***
De même que le sumo n'est pas pratiqué hors Japon, mais est tout de même renommé mondialement, instituons le jeu de la grenouille comme sport national, avec dopage à la bière obligatoire, et il obtiendra peut-être la même célébrité.

De même que le sumo n'est pas pratiqué hors Japon, mais est tout de même renommé mondialement, instituons le jeu de la grenouille comme sport national, avec dopage à la bière obligatoire, et il obtiendra peut-être la même célébrité.


ya deja le pastis-pétanque...1 mort cette semaine^^
Sans doute y a-t-il d'autres motifs d'indignation, sans doute Laure Manaudou est elle à l'abri du besoin, peu importe.

C'est toujours étonnant cette façon qu'ont nos médias de détruire celles et ceux qu'ils idolâtraient la veille.
Sur France Info (et ailleurs) on aime les superlatifs, on passe vite de "époustouflante" à "reine déchue", "fiasco", "chute", "fin de règne" et j'en passe, pas de mots assez durs pour qualifier, expliquer, et disserter de la "contre-performance de la nageuse française la plus titrée.
Elle n'a tout de même que 22 ans et 22 médailles en compétitions internationales dont 13 titres, dans un sport qui n'intéressait vraiment pas les masses avant 2004.
Dans un sens comme dans l'autre, toujours dans l'excès et la bêtise.
Comment devient-on "journaliste sportif"?
CIO, FIFA, UCI etc, ont-ils un jour enquêté sérieusement sur les coulisses de ces institutions, leurs budgets, leur composition, leurs décisions?

J'ai l'impression que c'est vraiment le fond du panier, "journaliste sportif".
Plus inepte, chauvin, revanchard et versatile, on ne fait pas.
Dire que "l'équipe" est le quotidien le plus lu, c'est désespérant...
et si on laissait Laure tranquille, elle a sacrifié beaucoup pour la natation, alors laissons la vivre, acquérir de l'expérience, être amoureuse, comme une jeune de 22 ans..... Elle a eu une année catastrophique, non compatible avec une préparation sereine.
Pour ceux qui trouve qu'elle touche trop de pognon, au pro rata du temps passer dans l'eau ou la salle de muscu ce n'est pas énorme....
Ce qui se passe est à l'image du monde sarkoziste qui nous envahit : du vent mais aucun résultat !!!
Elle a probablement "mis de côté" plus que tous les @sinautes réunis. Alors, pourquoi pleurer sur son sort ?
y aura un repêchage ?
l'équipe de france attend encore [s]laure[/s] et ne récoltent que des médailles d'argent...
Mademoiselle Manaudou est beaucoup plus rapide dans les pubs minables d'EDF ... Que dans les piscines de Beijing !

Au fait, ils font de la pub pourquoi ces voleurs ?

Ils ne sont pas en situation de monopole ?

La soi-disant ouverture du marché est un des gags les moins drôles qu'on nous ait servi depuis des lustres !

De quel droit dépensent-ils notre pognon pour bétonner une position déjà inexpugnable ?

Un peu ridicule sur ce coup la Manaudou, avec EDF, me semble-t-il... Mais je dois être aigri, voire mauvaise langue !

***
Laure embrasse tous ses supporters, trop mignonne,

Laure tu vas avoir du boulot, par compassion pour toi, je me retire, tu ne me feras pas la bise, je ne te "supporte" plus.


Et pis tu pourras toujours te recycler, tu as un bel avenir devant toi, tu pourras nager en eaux troubles, regarde Madame Lagarde.


Bon je suis un peu méchante, entre nous, franchement laure Manaudou a été pas mal instrumentalisée.
...si @si se concentrait sur une autre actualité ?

Peut etre faudrait il "attendre" la fin des JO et les retombées, afin de lancer un dossier sur les coups de com de Mademoiselle Manaudou ?
Elle m'a bien fait marrer la pub d'EDF (et sans doute que les chinois sur le tournage aussi). Mlle Manaudou est sensée dire "Merci" en Chinois (xie4xie), à la place il y a une sorte de qie2qie ou qie1qie, ou qie1qie2, etc. La seule signification de qie2 que j'ai trouvée est... "aubergine", en répétant (qie2qie2) cela ne veux sans doute rien dire. Celle de qie1 est "couper". En répétant (qie1qie1) cela pourrait signifier "couper un peu" (la répétition du verbe en Chinois signifie généralement "faire un peu l'action du verbe"). Mais peut-être est-ce un qie3 ? En tout cas ça n'a franchement pas l'air d'un qie4 et franchement pas un xie4.
La combinaison approchante qui a un sens est qie1qie2.

Allez, Messieurs/Dââmes les sponsors, ne vous étonnez pas si "on" vous dit chaleureusement : "coupez l'aubergine" !

(Bon, je sais, c'est sans intérêt, mais ça a le mérite de me faire apprendre mon chinois...)
Avertissement: ce qui suit est un post delphique.

Laure manaude sans brabantiser , peut-être a-t-elle trop dicodé avant les JO de Pékin, mais elle peut difficilement elkabbacher. Au finale, elle a carrément oblivionné. On ne va pas non plus valsiner longtemps sur le cas Manaudou, on risquerait de trop l'ulyssemartagonir.

Nota Bene: Ce post ne majase pas ni ne contient de Princenette.
En fait, son blog a été mis à jour avant 19h. Un billet est même daté 18h58, où elle annonce participer à la prochaine épreuve du 200 mètres dos.
http://fr.sports.yahoo.com/natation/laure-manaudou/blog/article/2127/
C'est sûr que ses contre performances ne seront pas bon pour le busisness, après sportivement elle ne peut que prendre de la graine vu son jeune âge (et aussi peut être notamment avec ses compatriotes aux disciplines nettement moins médiatisées) . Néanmoins il semblerait que le public actuel soit (si ce n'est davantage) friand aussi de ces "folies de jeunesse" qui relève davantage de la romance que du sport ! Bref on trouvera bien comment recycler toute cette "pipolerie" et on en trouvera bien d'autre pour les remplacer.

Savoir rester digne dans la défaite et la persévérance sont aussi une caractéristique des "grands champions". Ce genre d'expérience peut aussi servir à nous permettre de rester humble.
Pauvre gosse, envoyée dans la piscine comme au 19ème siècle on envoyait les enfants à la mine, nageant toutes les heures de son adolescence....

Alors quoi ?

Craindre de ne pas avoir le retour sur investissement ? pff, pas mon souci les millions du frangin Pineault


Et quoi d'autres ?

Critiquer le système chinois qui produit les champions en batterie et regretter que la sirène veuille des RTT, comme tout le monde ?


Ah oui, en fait, c'est ça : faut que la France gagne !! L'image de la grandeur de la France !! Travailler plus pour avoir des médailles !!!
" On vous aime , Laure, parce que vous nous montrer le chemin : celui qui dit que le bonheur et la richesse ne s'acquiert que en s'éreintant. On vous aime, Laure, parce que jusqu'à présent vous gagniez, attention hein, c'est la gagneuse qu'on aime. "

Laure est une gagneuse ...... et nous, nous "prospérons"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.