375
Commentaires

"Si Cheminade ne vient pas à Inter, on sera très très tristes..."

Poutou, Arthaud, Dupont-Aignan… les noms de ces petits candidats, et leurs voix, sont en train de devenir familiers des auditeurs et téléspectateurs des grandes émissions et des grandes chaines. C’est le CSA qui impose depuis quelques jours de traiter tous les candidats sur un pied de stricte égalité. Est-ce une bonne chose pour le débat démocratique, ou une perte de temps ?

Derniers commentaires

Il y a des baffes qui se perdent.
.
gamma
Faut changer les règles. Je vois au moins 3 candidats en trop: Cheminade, Joly dont le parti a déjà négocié avec le PS, Poutou ou Artaud qui font doublon.
Je viens de revoir l'émission et j'en ai marre, Daniel que vous ne laissiez pas finir les phrases des personnes à qui vous posez des questions.
Pour la première fois je me suis demandé sérieusement si je n'allais pas me désabonner (plus exactement ne pas me réabonner).

Et cela n'a rien à voir avec Cheminade dont je me fous comme de ma première crêpe.
Cheminade sur son passage à France 2 :

http://www.youtube.com/watch?v=L8nmlL73r00&feature=player_embedded

Ca fait plaisir de voir ce genre de réactions.
7 candidats soutiennent les Indignés du PAF

12 Avril 2012 Par Les Indignés du PAF

L’Appel pour une meilleure qualité de l’information : François Bayrou, Jacques Cheminade, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou soutiennent l’Appel des Indignés du Paf

Indignés par les dérives accumulées des médias dans le traitement de l’information, des citoyens ont crée en décembre un collectif débattre de la question des médias en France. Ils s’appellent « les Indignés du PAF (et des médias) ». Après moultes rencontres et débats, ils ont rédigé un « Appel pour une meilleure qualité de l’information » autour de 4 principes fondamentaux:

1. Associer les citoyens au fonctionnement des médias via les organes de régulation
2. Réformer structurellement le secteur des médias pour plus de transparence, d’indépendance éditoriale, politique et économique
3. Repenser la politique de soutien au secteur pour favoriser le pluralisme et l’innovation
4. Eduquer aux médias dès le plus jeune âge

Pour « Les Indignés du PAF », la nécessité d’une action se justifie par l’inaction des organes de régulation et par le refus des médias d’accepter la critique citoyenne. Ils veulent des médias libres, indépendants, transparents et pluralistes et souhaitent que les journalistes cessent d’être victimes des maux qui les minent profondément et nuisent à leur crédibilité : l’auto-censure et le manque de moyens (en temps, notamment). Les propositions mentionnées dans « l’Appel des Indignés du PAF pour une meilleure qualité de l’information » vont dans ce sens avec une détermination bienveillante. L’Appel est consultable sur le site www.lesindignesdupaf.org où celles et ceux qui veulent soutenir les « Indignés du PAF » peuvent le signer.

Les candidats à la Présidentielle ont tous été interpelés sur la question et :

Soutiennent le mouvement et l’Appel:
- François Bayrou (MoDem): soutient le mouvement, son porte-parole média, Yann Wehrling signe l'Appel
- Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès): soutient et signe
- Eva Joly (EELV): soutient et signe
- Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche): soutient le mouvement (l'a annoncé publiquement au Bataclan), son porte-parole Jean-Michel Grémillet signe l'Appel
- Philippe Poutou (NPA): soutient et signe

Soutient le mouvement, mais en attente de réponse quant à l’Appel :
- François Hollande (PS) : soutient le mouvement, pas encore de réponse sur l’Appel

Soutient le mouvement, mais ne signe pas l’Appel :
- Nathalie Arthaud (LO): soutient le mouvement, mais trouve l'Appel trop timide

Autres :
- Nicolas Sarkozy (UMP): considère que sa Présidence a démontré son attachement à la Liberté de la Presse, ne signe aucun appel
- Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République): pas de réponse
- Marine Le Pen (FN): pas de réponse

En quelques jours, plus de 400 personnes (citoyens/usagers des médias, professionnels, artistes, …) ont également signé l’Appel des Indignés du Paf
(et des Médias) !

Mail: contact@lesindignesdupaf.org
Twitter: @indignesdupaf
Site: lesindignesdupaf.org
Page Facebook: les Indignés du Paf

Pour signer l'Appel: http://lesindignesdupaf.org/appel_indignes_du_paf/


____

A AUCUN MOMENT ON RETROUVE CETTE INDIGNATION SUR @SI.

MANIFESTEMENT, IL EST TEMPS ICI DE FERMER LE BANC.
Merci, je ne connaissais pas ! ;)
[quote=4. Eduquer aux médias dès le plus jeune âge]

Et éduquer les journalistes. La grande majorité de ceux qui sont en place sont irrécupérables.

Pour changer les médias, il faut changer de système, pas prétendre éviter les "dérives".
Ceci dit, ça fait parti de la lutte mais Arthaud a raison de dire que l'appel est trop "timide". Pour le moins.

Un indigné du pif (propos hypocrite flemmard).
Je rebondis sur le dernier vite-dit, qui mentionne une phrase d'Apathie : "le problème se situe ailleurs, il n'y a aucune autre démocratie (...) dans laquelle il y a une grande élection avec dix candidats".

Je prend en exemple les Etats-Unis d'amérique, réguime présedentielle avec election uninominal apr état à un seul tour

2008 : 6 candidats
2004 : 9 candidats
2000 : 7 candidats
1996 : 8 candidats
1992 : 7 candidats

Pas forcément jusqu'à 10, mais bien plus que ce que M. Apathie considère comme raisonnable


Source Wikipedia
Et pour compléter

Elections fédérales allemandes (pas d'lections rpésidentielles en allemagne au suffrage universel) :
2009 : 8 partis ( + autres qui cumulent 1 500 000 voix tout de même...)
2005 : 7 partis + autres

elections générales britaniques (idem, mais scrution uninominal à 1 tour)
2010 : 11 + autres partis, dont 3 uniquement en Irlande du Nord, 1 uniquement en Ecosee et un uniquement au pays de galle,
2005 : 14 + autres , dont 4 uniquement en Irlande du Nord, 1 uniquement en Ecosee et un uniquement au pays de galle,
2001 : 10 + autres , dont 5 uniquement en Irlande du Nord, 1 uniquement en Ecosee et un uniquement au pays de galle,

plus exotique, mais avec des élections présidentielles

Corée du sud, 2005, 12 candidats, 2 ayant abandonné, prochaines elections en 2012, au moins 10 prétendants


Source Wikipedia encore
Je continue, avec l'élection française, popur montrer qu'à 10 andidats, ce'st plutot modéré :

2007 : 12 candidats
2002 : 16
1995 : 9
1988 : 9
1981 : 10
1974 : 12
1969 : 7
1965 : 6
En France:

< 10 élections jouées d'avance
> 10 élections très ouvertes, incertitude des résultats, outsider improbable au second tour ou parfois élu (accordéoniste)
= 10 nowhere land , extra-ball, la gauche passe
Eh, n'y croyez surtout pas. C'est justement pour dénigrer ce genre d'analyse fine qui semble béton et harmonieuse question chiffres bien rangés, mais bon, les fondations sont inexistantes, on dirait du Aphatie.
2002 : 16?? damned j'avais oublié cette donnée... On devrait peut-être la rappeler à chaque fois que l'on agite le spectre du FN au 2nd tour.
C'est exactement à cause de l'éclatement de la tendance "gauche" que le FN a pu passer.

A l'opposé vous avez le rassemblement de "droite". Le jeu de l'UMP, est ni plus ni moins, de rassembler les parties de droite populaire/humaniste/libérale, radicaux droits, centristes droit. Autrement dit un parti taillé sur mesure pour une élection présidentielle et la formation d'une majorité aux législatives. Son objectif n'est pas de représenter une ligne politique claire (je ne vous apprend rien et l'actualité vous le montre bien) mais de ratisser large pour faire tremplin au candidat "élu". L'UMP n'a rien d'une émergence de ton politique spécifique, c'est un outil pur et efficace d'accession à la présidence, aujourd'hui détenu par des anciens du RPR (malheureusement substiué par des abrutis *produit* de l'UMP - Morano* en est un exemple flagrant).

Dire que ce parti était déstiné à Alain Juppé. En tant que bon Chiraquien, je me dis qu'il aurait été bien plus raisonnable et fait sans doute moins de bêtise. J'ai été triste de le voir déblatérer des telles bêtises sarkoziennes à "Paroles et des Actes", on le ne sentait pas sincère avec lui même.

* : Morano qui tranche avec Copé, doué d'un talent politique hors du commun cependant.
Un chiraquien dans les forums!!! Allez Louilla!!! Vous admirez Dassaut au moins ?
[quote=Sterling Archer] Un chiraquien dans les forums!!! Allez Louilla!!! Vous admirez Dassaut au moins ?


[quote=Sterling Archer]Et toi de n'y toujours rien comprendre malgré ton grand âge...

Un peu de modestie et d'humilité ne vous ferait pas de mal. Oserai-je parler de respect ?

[quote=Sterling Archer]320 messages pour Cheminade... Les forums d'@si: remparts de la démocratie... C'est bon de rire...

Rigolez bien, faire le pitre semble votre activité principale sur le sujet, à défaut de partager votre réflexion, d'apporter vos suggestions. Si vous le faites, j'engagerai un échange sans problème.

Cependant dommage que le forum soit ponctué de (vos) messages aussi ridicules. Comme à l'habitude, je vais pouvoir tenir quelques semaines (à lire malgré tout des riches échanges) tout au plus avant de vouloir balancer mon abonnement @SI par la fenêtre.

Mais je m'accroche...

PS : Ce qui m'agace n'est pas que vous prenez pour un chiraquien, mais que vous me m'étiquetez et me faites un procés de tendance sans même prendre la précaution de connaître mon bord politique. De plus mon point de vue sur Dassault n'est pas ce qu'il y a de plus élogieux, sachant que c'est une entreprise à la charge de l'état (qui est aussi son VRP) qu'il serait bon de se débarasser tant ses produits sont inexportables ; et quand ils le sont, pour l'Inde par exemple, c'est à l'avantage exclusif de Dassault. Sinon peut être des industriels indiens qui se verront offrir la charge de fabrication, et le transfert technologique qui l'accompagne, du meilleur avion de chasse au monde. En somme, une consolation pour acheter français (ironie). Et Serge Dassault, une copie conforme du "conservateur" à la Douma, présent et compétent que lorsque ses positions (et ses actifs) sont à défendre.
Chouchou, on s'est mal compris! Je pensais que dans ta phrase "En tant que bon Chiraquien blabla..." c'était toi le chiraquien. Et je me réjouissais sincèrement de lire un non-mélenchonien, de droite qui plus est, exposer aussi paisiblement sa non-conformité @sienne.
La référence à Dassaut était une pique à l'adresse des mélenchoniens qui ont colonisé les forums.
Bref, j'aurais dû être plus clair.
Sans rancune !

De fait, j'ai déjà oublié !
Mais comme vous pouvez le voir, la droite ne me débecte pas tant que ça. Alors si le lème est : un @sien conformiste est un mélanchoniste, alors je n'en suis pas un !

:D
Patrick Cohen, présentateur de la matinale sur France inter...

Ce type ne recevrait pas un Cheminade à 0.2% s'il en avait le pouvoir. En revanche, les salauds qui font 17%, il les reçoit sans discuter : "Le Pen fait partie de la vie politique".

Ce journaliste n'est qu'un journaliste aux ordres. Si demain sa hiérarchie lui demande de recevoir avec courtoisie et professionnaliste un Cheminade, il le fera.

Face à de tels individus grassement payés avec nos impôts, à quand une critique des médias et des journalistes qui relèverait de l’invective, de l’insulte et du crachat, face à l'affront (quand ce n'est pas l'outrage) qui nous est fait, jour après jour, émission après émission ?
http://www.youtube.com/watch?v=PxZc28hKU6I
Une idée d'émission d'après campagne : le "sort" reservé à Eva Joly par les médias.

Petite illustration

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Jean-Pierre-Elkabbach/Videos/Joly-nous-representons-plus-que-2-1027743/
Une belle illustration sur les chiens de garde ! J'estime que Cheminade mérite, comme tout autre candidat qui a franchi les étapes prévues par nos institutions, le respect. S'il est malfaisant, c'est à la justice de trancher, tout comme, il serait souhaitable d'interdire le FN. Ce donner des règles interdisant la candidature des "non respectables".

Les médias classiques ne regrettent qu'une chose, avec les règles d'équité, c'est de pouvoir moins peser sur nos choix électoraux.
En relation avec ce débat, je me plaie à réflechir à quoi ressemblerait la campagne si - pour prendre un candidat pas si petit mais malgré tout l'aisé par la sphère journalistique - Bayrou avait eu plus de questions portant sur la réalisation de son programme que sur le report de ses suffrages au "second tour".

"Second tour", je le rappelle, qui se disputera "assurément hypothétiquement" entre UMP/PS, parce qu'Avril 2002 ayant, semble-t-il immunisé les élections de ce front national et de ses extrêmes idées ; du moins ce sont les hypothèses que rabachent sans cesse I-Télé et BFM.

Aussi, là où les journalistes ne sont que peu à être aller lire le programme Modem, ils sont tous à nous seriner celui de l'UMP qui n'existe pas encore mais qui a été voté à plus de 96 % par les militants UMP le 26 Janvier. En somme, les journalistes ont commentés (le figaro fait du prosélystisme) une chimère pendant ces deux derniers mois.

J'en viens à conclure, que sans même s'en rendre compte, ce sont toujours les deux majors qui monopolisent le débat. Aussi Mélenchon n'est toujours pas considéré pour ce qu'il est et son programme, mais sur les dégâts qu'il inflige à la campagne Hollande et l'érosion des suffrages hollandes qui s'en suit. Le FN ? La même chose mais sur l'UMP.

Puis tant qu'à faire, venons en au "Banc d'essai" de France Inter, une fois par semaine.... sérieusement, ce n'est pas suffisant.

Ma proposition : tien... en période de campagne, je suis catégoriquement pour les 35h, voir 32h, pour avoir suffisament de temps afin d'analyser et de mener une investigation succinte sur les dire, les promesses et la crédibilité des candidats à l'investiture de la présidence de Mon Pays. Parce que si les gens n'ont suffisament de temps que pour se fier aux chroniqueurs des radios et journaux télévisés, l'opinion est biaisée.
Dommage cette émission !
Pour compléter ce que dit Cyrille (en plus court), cette émission est l’exemple type de l’émission décevante. Le sujet est bon, (et même plus important qu’on ne le pense), l’émission démarre bien et puis patatras. Le choix de l’invité ruine tout.
Le candidat Cheminade s’auto discrédite avec ses positions. Du coup, l’attitude des Cohen et Haziza est renforcée. C’est du pain béni pour eux. Sans compter que Daniel en remet une couche et du coup, sort du sujet même de l’émission. Avec un Dupont-Aignan ou une Arthaud, l’émission aurait pu mettre les journalistes face à leur responsabilité.
Au début de l’émission, on entrevoit comment les grands médias font tout pour ne pas faire entendre les autres voix, les arguments fallacieux utilisés. Je ne sais pas encore si c’est en conscience ou non qu’ils agissent de la sorte, mais il aurait été bon qu’ils puissent nous l’expliquer. Dommage.
Refaites l’émission avec d’autres !
320 messages pour Cheminade... Les forums d'@si: remparts de la démocratie... C'est bon de rire...
Afatie reçoit une leçon : http://www.rue89.com/2012/04/04/le-fils-deva-joly-fait-la-lecon-apathie-par-lodeur-du-sang-alleche-230848
Dans l'émission vous vous proposiez d'enquêter sur les signatures de Jacques Cheminade.

Je ne sais pas où vous en êtes, mais je tiens à signaler ce lien, qui pourrait pas mal vous aider : http://owni.fr/2012/04/01/app-quel-candidat-votre-elu-a-t-il-parraine/
Quelques réflexions au cours de cette émission...

Cheminade pas de manifs à montrer? Faut les moyens pour organiser ça ! Alors ya le côté bling bling, et le côté solidaire, les pauvres sont plus nombreux à être solidaires, quand c'est une question de survie, ça motive pour apprendre cette vertue ^^
Mélanchon--> "bon client" d'où accès à la parole
...

Pour l'élection présidentielle:
4 (3/2 ?) places réservées pour les candidats de droite, 4 ou 3 ( 2?) pour candidats de gauche, 4 ou 3 sans étiquette, avec au départage selon le nombre de signatures ( Obligation d'être dans le journal officiel ?) des maires obtenus... J'suis pas contre le droit à l'anonymat des maires, ça enlève une sacrée pression alors pour pouvoir "voter" en accord avec eux-même.

Mmm, plutôt 3/3/3 pour Gauche/Droite/Sans étiquette, et pour ceux qui demandent le centre, je répondrais que c'est l'utopie ça, la recherche de l'équilibre, par contre pour y arriver, ya un paquet de facteurs à prendre en compte qui font que la ligne droite voulue ne l'est guère (La marée, les courant, les tempêtes, une mutinerie, et j'en passe :D) .
...

Organiser une grille spéciale élections présidentielles, une fois à organiser durant 1 mois tous les 5ans, ça peut se faire ^^

Un débat à refaire x fois pour des raisons d'équilibre de temps de parole?
10 minutes chacun avec 10 minutes pour l'anim, une 1/2h, à faire 6 fois donc pour 12 candidats, en deux semaines c'est crédible de faire passer tout l'monde un paquet de fois un peu partout.
Bon après ya le choix des questions, qui se doivent d'être posé aux 2, d'où intérêt commun à trouver pour les 2 candidats. D'où peu de questions personnelles ( Sauf si les 2 candidats y trouvent leur intérêts .), ou seulement d'ordre général... Valable avec 3 candidats j'y pense aussi.
...

Intro de la journaliste belge, de la concision please :D C'est une chroniqueuse ou une débatteuse?
pkoi pas une chronique à arrêt sur image? :)
...

Parler des rêves des hommes politiques? Et pourquoi ne pas débattre sur le vrai programme de Cheminade?

Un homme politique peut avoir des opinions propres, mais ce qui compte d'abord c la politique qu'il défend.
On peut avoir un avis différent sur certains points du programme politique de son partie, et le suivre, on peut avoir une vie privée au delà des opinions, au delà de son parti politique.

Les petits candidats, on s'arrête à l'individu, et ses manies, les journalistes le découvrent, le testent, le jaugent dans leur arène.
Pour les candidats "crédibles", qui représente un parti, représente ce parti et ses idées audelà de son individualité, les questions sont rarement personnelles, ou de temps à autre sous forme annectodique.
...

Cheminade pue le souffre? Ils font comment les journalistes avec la famille Lepen?
Pkoi tapper Cheminade & 11 sept?
Y ya t'il un rapport avec son programme politique?
Dénoncer le 11 sept fait-il partir des propositions de son "parti", des gens qui le soutiennent?
...

A quand la liste des maires du FN, avec leur témoignages, pkoi ils ont signé pour Lepen?
Et les maires, on va les interroger sur le programme politique de Cheminade, ou son histoire personnelle?
...

Et parler des affaires...
On les posent aussi aux gros, mais juste histoire de les poser en général, le politicien se justifie...
--> façon Sarko c'est le tempo contre attaque, en reposant une question agressant le journaliste directement, pour faire enfin une réponse qui répond à sa question ^^ (Voir à http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-les-mille-discours-de-sarkozy .)
... Le dommageable, c'est le peu de relances journalistiques quand il s'agit de comportements mettant hors la loi l'individu...
...

--> Résultat, les journalistes motivent la représentation des petits candidats comme ininterressants pour une haute fonction du service publique, en se référant à leur individualité, sans avoir fait entendre les idées que porte l'ensemble des gens qu'il représente...
Et on les réinvite selon leur aptitude au bon-clientélisme...
...

Et le temps de parole pour tous, unique en France? Bcp de chaines ds de nombreux pays appartiennent à des politiciens, ou à des potes affichés dirons nous, ce qui fait que de nombreuses chaines sont contre ce genre de gestion d'antenne télévisuelle pour la représentation politique proposée dans sa diversité nationale...
...

Pour la p'tite séquence de Maya:
Se dire j'écoute la voix du peuple en allant au café, faut voir le café et sa fréquentation aussi, ça y joue de l'avis du peuple qu'on n'entend pas.


: o ) ; o ) , o ) o )
Une heure ?!

J'ai été approché par un blogueur adepte de S&P et fan de Roosevelt, il y a plusieurs années... Pas besoin de chercher. Quelqu'un de intelligent et curieux qui a perdu le contact avec la réalité et est devenu obsessionnel.
Exemple : leur vision de l'histoire des sciences. La communauté scientifique est partagé depuis des siècles en deux sortes de scientifiques. Newton est un salaud, a tout copié sur Kepler et est lié au grand complot de l'oligarchie britanique... Il existe des vidéos qui expliquent ça.

Comme par exemple celle-ci à 10 min 30 (j'avais vu une version sous-titrée à l'époque) : http://www.youtube.com/watch?v=wSk3OIrhDfA

De la matière :
http://www.dailymotion.com/user/Solidarite_et_Progres/1
http://www.youtube.com/user/laroucheyouth/videos
http://www.conspiracywatch.info/tags/lyndon+larouche/?start_liste=20
Déplacé
Quel petit bouffon prétentieux et hautain ce Patrick Cohen. C'est à cause de lui et sa clique de malfaisants bien pensants parisiens que je n'écoute plus Inter le matin. Heureusement qu'il leur reste des émissions sur les sciences vraiment intéressantes et de bons journalistes et animateurs qui ne sont pas ausi bien payés que ces ********!!!!
Je tiens à dire à ce "monsieur" que son salaire c'est moi qui le paye avec ma redevance audiovisuelle et que je n'ai vraiment plus envie de continuer à me faire sucer pour engraisser des gens de son espèce. Je reste vraiment polie bien que son attitude méprisante ne mérite aucun respect et j'espère pour lui qu'il ne me croisera jamais parce que je le mettrai bien plus bas que terre. Ce qu'il fait aux gens sans pouvoirs et qui ne pensent pas comme lui aura l'air d'un épisode des Bisounours en comparaison.
Il ne manquait plus que Pascale Clark et je me jetais par la fenètre! Pitié, ne recommencez pas une émission avec des gens aussi néfastes à ma santé morale.
C'est de la merde cette émission. Je suis là du mème niveau d'élégance que cette pitoyable cohalition.
Après Péant, Schneiderman recidive...Malheureusement.
Si je comprends bien ce que dit Patrick Cohen, les grands journalistes comme lui peuvent décider de qui "a des chances" de devenir président de la république, et de leur donner la parole en priorité. Formidable ! Etrange conception de la démocratie, tout de même, qui donnerait de la consistance au mot "médiacrate", non ?

Le même Patrick Cohen pourrait-il nous dire, droit dans les yeux, ce qu'il aurait répondu en septembre dernier à la question : "Jean-Luc Mélenchon a-t-il une chance d'être président de la République"??

Si, comme il le dit, les grands médias répondent à l'obligation d'égalité entre candidats par la suppression des émissions politiques , on reste pantois devant cette arrogance anti-démocratique. Il s'agit tout de même de l'avenir politique de notre pays. Et moi, dans le mois qui précède cette élection, j'ai envie d'entendre de la politique, des débats sur les vrais enjeux, que seul le fait de donner la parole à tous les candidats permet.
Car, entre les deux favoris, ce ne sont que diversions et petites phrases, dictées par les équipes de com pour ne pas parler de l'enjeu majeur : qui doit payer la crise ? Et donc j'irai m'informer là où on parle de politique, de la vraie politique, pas de la couleur des cravates.
Pourtant je l'aime plutôt bien Patrick Cohen, comme intervieweur, mais là.... les bras m'en tombent. Ca faisait vraiment chien de garde, l'élite qui permet au peuple ignorant de prioriser l'information. On a bien vu la limite de leur argumentaire quand on leur demandait qui pouvait bénéficier de plus de temps d'antenne: d'abord ceux qui peuvent prétendre au poste de président puis ceux qui peuvent modifier le paysage politique (Mélenchon) mais pas Marine Le Pen. Pas très crédible, tout ça. En gros, c'est nous (nous qui? les "grands journalistes") qui décidons de qui a le droit d'avoir du temps de parole....
Frédéric Haziza lui, avait réussi, l'exploit de rendre Cheminade sympathique avec son mépris et son agressivité... Encore une bonne conscience, de protège le bon peuple de l'antisémitisme. Encore que sur ce point, le directeur de campagne de Cheminade, n'a pas été très clair... Je me demande s'il aurait fait autant le coq devant un Jean-Marie Le Pen, chez qui l'antisémitisme est plus clairement exprimé.
Mais, comme le disait la journaliste belge, pas besoin de prendre les gens de haut, pour montrer les failles de ce candidat atypique. Ils s'enfoncent tout seuls quand on leur pose des questions précises.
En tout cas, bravo à Daniel Schneidermann, qui a bien su mener ce débat et montrer les incohérences des uns et des autres. Moi aussi, ça m'intéresse d'entendre les petits candidats, messieurs les "grands journalistes"!

Longue vie à "Arrêt sur images"!
Pour avoir une autre vision de Cheminade, ou il a l'air moins stupide :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GdSKq2wbSBQ
CETTE EMISSION A EU au moins un intéret : Patrick Cohen est vraiment pétri de sa mission de chien de garde ; trop facile avec cheminade qui est un raciste odieux relevant de la psychiatrie.L Aux électeurs de juger et pas aux petits serviteurs zélés des puissants.
Après un rapide petit coup d'œil sur Internet au sujet de Cheminade et des imputations formulées par M. Aziza, je crois qu'@si gagnerait bcp (et ses abonnés également) à nous faire un petit dossier au sujet de ce "parti".

J'ai été, comme certaine journaliste belge, choqué du traitement qui fut réservé à M. Cheminade sur LCP, me disant, belle âme que je suis, qu'un journaliste devait toujours s'imposer une neutralité formelle, une égalité de traitement de ses invités, en particulier en période électorale. Or, après une petite demi-heure de butinage sur l'Internet, je me suis vite aperçu que non seulement M. Aziza était fondé à émettre les différentes critiques contre ce parti, "Solidarité et progrès", (homophobie, dérives sectaires, complotisme, antisémitisme) mais qu'il avait été plutôt modéré, voire soft, quand on voit l'inquiétant aréopage de M. Cheminade.

1. Sur les dérives sectaires : http://www.info-sectes.ch/secte-solidarite-progres.htm#Sortir

2. Sur le parti bicéphale :

Manifestement, les jeunes militants de "Solidarité & Progrès" ont une "association", LYM-France (leur site, http://www.lymfrance.org/index.html, affiche fermé et renvoie vers le site du parti de Cheminade), dont on peut retrouver des traces sur DailyMotion (http://www.dailymotion.com/LYMfrance), et qui se présente comme "Le mouvement des jeunes de Cheminade & LaRouche". Partant de là, dire qu'il existe une filiation LaRouche > Cheminade n'est pas une exagération de journaliste... Il est assez curieux que Cheminade ait relativisé ce lien sur les plateaux, sans doute pour lisser un peu les choses et ne pas faire trop de vague ; quoiqu'il en soit, ce n'est pas très respectueux pour son mentor, et pour ses jeunes soutiens qui l'accolent systématiquement à son propre patronyme.

3. Du néopythagorisme, du dédoublement du cube et de l'anglophobie : http://www.dailymotion.com/video/xe2uml_le-doublement-du-cube-partie-1_tech

Cette vidéo fait partie de la série de "conférences" auxquelles participent M. Cheminade et ses jeunes amis (postée par LYM-France, sur une autre vidéo, http://www.dailymotion.com/video/xkkwai_entropy-randomness-when-reason-has-been-removed-from-science-sky-shields_tech, on y voit clairement M. Cheminade assis à droite de l'intervenant américain [un ami de M. LaRouche ?] venu, pour l'occasion, leur parler d'"entropie aléatoire", débitant un intimidant jargon scientifique rappelant assez les audaces lexicales de l'Eglise de Scientologie ou du mouvement ZeitGeist).

L'intervevant, francophone, de cette vidéo fait quelques allusions politiques en début de conférence, au sujet du rôle joué par le gouvernement de Grande-Bretagne dans les tensions en Iran, qu'il présente comme un brin manipulateur (ce qui ne sera pas sans rappeler la phrase relevée par M. Aziza au sujet de la reine d'Angleterre, de la drogue, etc.). Il cite d'emblée, pour étayer son propos, M. LaRouche (3 premières minutes de la vidéo)...

La suite de la conférence verse dans une espèce de mélange un peu ahurissant de néopaganisme (Platon est cité), de positivisme et de spiritualité vaguement new age... le tout dans une espèce de verbillage un peu grossier.

Voilà, c'était l'état de mes recherches ! :)
Ce matin Pascal Clark a reçu Dupont-Aignan alors qu'une demi-heure plus tard tapis rouge pour Monsieur Hulot qui revient de vacances.

Ayant un métier je n'ai écouté ni l'un ni l'autre.

Je n'ai pas beaucoup d'atomes crochu d'un point de vue économique et politique en général avec Dupont-Aignan. Mais puisqu'il faut une droite, celle qu'il représente me semble plus suportable que celle de ses petits camarades. Il tient des propos assez clairs sur Sarko et n'a pas pour l'instant baisser son froc pour aller à la soupe après un "retenez moi ou j'fait un malheur".

Quand il parle il tient des propos clairs qui me permettent de me situer politiquement par rapport à lui, assez loin sur sa gauche en fait. Je le soupçonne d'être républicain, voir même de ne pas avoir trop mis les doigts dans les divers pots à confiture accessibles à sa fonction.

Bref dans un débat démocratique il me semble être un compétiteur convenable pour une autre vision du monde que la mienne. Aussi je suis assez scandalisé ou dépité (au choix, les deux) qu'il passse après un vendeur de champoing en ULM à la solde de TF1 qui c'est fait éconduir comme de juste par les écolos l'été dernier.
Merci Daniel et toute l'équipe pour cette émission passionnante. Elle fut diablement efficace pour mettre a nu le cynisme de nos grands médias.

Chaque année, j'ai l'impression de me répéter, mais je dois dire que je suis agréablement surpris par l'évolution idéologique de l'équipe d'@si et de DS en particulier. Lorsque je vous ai rejoints a vous début il s'agissait pour moi d'une démarche citoyenne, je n'attendais pas grand chose de vous mais je voulais montrer que le modele indépendant sur internet est possible. Mon souhait était que cela encourage des acteurs plus courageux a se lancer dans la même aventure. Mais il semblerait que le fait de vous mettre petit a petit en marge du système et de ses rétributions vous a fait ouvrir les yeux. Et je ne crois pas me tromper en disant que vous posez aujourd'hui des questions que vous n'auriez jamais posées il y a 3 ans. C'est ce qui fait qu'aujourd'hui Daniel, vous apparaissez comme un des rares acteurs objectif et honnête de cette campagne.

Maintenant je souhaiterais apporter un élément a la réflexion, qui a été bien avancée par cette émission. Il s'agit d'une chose qui me frappe depuis plusieurs années et qui est apparu encore durant l'émission. Il serait intéressant d'en faire un sujet d'émission, mais c'est un sujet délicat je vous l'accorde. Je suis toujours étonné de la férocité des attaques contre les personnes qui questionnent la version bush du 11 septembre et contre les personnes qui critiquent la finance internationale, de la City et Wall Street en particulier. Je veux bien que ces sujets soient complexes et qu'ils méritent des discussions poussées et non manichéennes. Mais la plupart du temps on ne rentre pas dans un débat mais dans des invectives d'une violence rare. En disant ça je ne vous apprend rien, mon propos concerne la suite. Je suis sur que vous avez remarqué comme moi que les attaques sont souvent orientées sur le coté prétendument antisémite de ces théories. Je trouve cela vraiment étrange car étant moi même fort intéressé par ces questions, je n'ai pas remarqué une composante antisémite prépondérante parmi les personnes qui les posent.

Qu'un trader défende avec vigueur et cynisme le système financier international, soit. Mais qu'un journaliste qui m'apparaît sincère m'explique que se poser des questions sur le 11 septembre ou sur wall street amène logiquement au protocole des sages de sion, ça me reste en travers de la gorge. Ce qui m'inquiète est qu'ils ont l'air parfaitement sincères, et ça m'amène a pousser un peu la réflexion. J'ai remarqué que dans la quasi-totalité des cas, les journalistes qui tombent dans ces travers sont juifs. On sent bien qu'ils sont profondement inquiets par ces questions (voir Cohen se disant "extrement mal a l'aise"). Presque tous les journalistes qui se sont donné comme mission de défendre la version de bush su 11 septembre (oui, il y en a quelques uns), au prix de mensonge et de pur cynisme sont juifs. Comme je ne pense évidement pas qu'ils font parti d'un complot dans le cadre du 11 septembre, alors je m'interroge sur leurs motivations.

Les mentions de la participation du mossad au complot sont marginales, la plupart des théories implique avant tout la CIA. Il y a eu une vague rumeur les jours suivants les attaques qui disait que les Juifs du WTC n'étaient pas présents pendant les attaques. Il s'agit d'une rumeur fantaisiste pas du tout reprise par les gens qui posent des questions sur la version de bush. Pourtant tous ces journalistes "en mission" ont passé leur temps a évoquer ces théories marginales pour montrer que, au fond, les questions sur le 11 septembre sont antisémites. On nous a dit que le propriétaire qui avait récemment acheté le WTC est juif, et que donc c'est antisémite de poser des questions sur le déroulement des attentas...

On a vu le même phénomène sur la finance internationale. On nous dit que la critiquer a un petit parfum antisémite. Rappelez-vous, la video sur la création monétaire, encore la même manip, dénoncer les banquiers équivaudrait a stigmatiser les Juifs... Au Etats-Unis, le "we are the 99%" des indignés du mouvement "occupy wall street" a été décrit par les médias de droite comme étant antisémite, parce que les Juifs comptent comme par hasard 1% de la population des EU...

Je pense que ces gens jouent a un jeu très dangereux, et ce faisant, font monter l'antisémitisme dans ce pays. Il est très malvenu de défendre la finance internationale en disant qu'on défend les Juifs. Il est désastreux d'assimiler les questionnements a l'encontre de la théorie de bush sur le 11 septembre a de l'antisémitisme. Et si on découvrait que tout n'est pas aussi simple qu'on nous l'a annoncé? Ca sera pas la premiere fois n'est-ce pas? Les gens se souviendront que le mensonge a été injecté par des journalistes juifs qui craignaient que la vérité ne soit antisémite, ce qu'elle n'est pas (faut-il le preciser?). Pas plus que de dire que le fait que Ben Laden ait fait tombé les tours est islamophobe.

J'espere n'avoir choqué personne, ce n'est pas mon intention.
Dommage de ne pas avoir rappelé à ces journalistes que, d'une part, les "grands candidats" n'ont pas besoin d'attendre la période d'égalité des temps de parole pour avoir un accès facile aux grands médias; et d'autre part, de ne pas avoir évoqué la question de l'audience (et, de facto, de la "rentabilité") de ces émissions dont on peut imaginer que les "petits candidats" occasionnerait une performance médiocre.
Dommage, c'est le seul mot qui me vient après avoir vu l'émission. Le sujet était prometteur mais je crois que vous n'avez pas été au bout de la contradiction avec les journalistes présents. Et c'est, à mon avis, dû au choix de l'invité censé représenter les petits candidats.
En mettant de côté les thèses conspirationnistes et/ou antisémites de Cheminade, pour lesquelles je n'ai aucune sympathie, n'était-il pas un peu trop facile de ridiculiser des idées telles que " l'industrialisation de la Lune" ou "l'établissement d'un corridor thermonucléaire". D'ailleurs les deux journalistes présents s'en sont donnés à coeur joie. Il aurait été plus révélateur d'inviter un représentant d'Arthaud, Poutou ou bien Dupont-Aignan.
Mais revenons à nos deux journalistes, surtout Cohen d'ailleurs, Haziza étant décrédibiliser après cette émission avec Cheminade sur LCP. Cohen, et je parle de Cohen en tant que représentant des journalistes, nous explique qu'il n'a pas besoin des règles édictées par le CSA pour mettre en place un débat démocratique envers tous les candidats. J'aimerai savoir sur quelle valeur, concept le journaliste va-t-il se baser pour donner la parole à tel ou tel candidat. De toute façon, Cohen le dit lui même si ça ne tenait qu'à lui, il ne laisserait la parole qu'aux candidats ayant une chance de gagner.
L'observation des médias à travers des sites comme @SI ou Acrimed nous prouve bien le contraire. Tout est fait pour qu'il n'y ait que la pensée libérale conservatrice qui ressorte des médias mainstream. Et je ferais le parallèle avec le traitement de l'économie, très bien mis en avant dans le doc "Les nouveaux chiens de garde".
Les TV, journaux font la part belle aux idées neo-libérales à travers les économistes orthodoxes (Michel Godet, Patrick Artus, Alain Minc...) à longueur de temps en laissant très peu s'exprimer les hétérodoxes genre Lordon ou Gadrey.
Alors doit-on faire confiance à Cohen, Aphatie...seuls pour organiser le débat de ces présidentielles. L'intérêt n'est déjà pas très grand si en plus on doit laisser les journalistes choisir pour nous qui peut parler ou non. C'est la meilleur façon de tuer le débat.
Le système mis en place par le CSA n'est certainement pas optimum mais il permet d'avoir un vrai débat démocratique. Cela nous permet d'entendre d'autres idées, qu'on les juge farfelues, intéressantes ou idiotes, et donc d'ouvrir la discussion.
Et au risque de passer pour quelqu'un de tradi, réac, ce que vous voulez, oui, je pense qu'une élection présidentielle, c'est pas fait pour rigoler, et que quelqu'un comme Cheminade n'a rien à y faire, même dans l'esprit du jeu démocratique, et devoir consacrer du temps à un guignol pareil alors que se jouent les cinq années à venir de notre pays, je comprends que ça puisse raisonnablement emmerder les journalistes.

Là où je ne suis plus d'accord avec eux, c'est que les Arthaud, les Dupont-Aignan et les Poutou, même si leur candidature semble ne servir à rien, ils méritent ce fameux temps de parole égalitaire parce qu'ils représentent des courant politiques.
La france est quand même le seul pays ou un total inconnu qui ne représente aucun courant de pensée, qui n'a été élu nulle part, peut se réveiller un an avant une présidentielle, choper 500 signatures de maires et récolter, au final, une centaine de milliers de voix. Moi je trouve ça ni marrant, ni normal.
On n'a que ce qu'on mérite. Si les français sont assez cons pour avoir un candidat officiel tel que Cheminade, c'est bien fait pour nous.

Et sinon, la nouvelle journaliste belge est excellente, elle l'avait montré dans l'émission précédente, mais pourquoi est-elle si mal "utilisée" dans cette émission-là?
Je n'ai rien posté le jour du visionnage de l'émission... parce que les seuls mots qui me venaient au sujet de Patrick Cohen étaient vulgaires et insultants. J'ai donc pris un peu de recul pour laisser tomber la colère.
Le système démocratique actuel, qu'il plaise ou non à ces journaleux, est tel qu'il permet d'avoir cette diversité de candidats. Rappelons que ce Monsieur Cohen n'a pas été élu.

Depuis quand c'est aux journaleux de choisir qui est digne et qui ne l'ai pas.
La démocratie c'est (censé être) la voix du peuple... et pas la voix de quelques types qui se croient détenteur de la "bonne opinion".
Désolé monsieur Cohen, nous ne sommes pas en médiatocratie. La loi est la loi est votre seul rôle est de l'appliquer. Vous ne méritez pas votre carte de presse et vous n'avez rien a faire sur une radio publique.
Si vous voulez changer les choses vous êtes comme tout un chacun : exprimer vous via les outils démocratiques mis à votre disposition... et notamment les urnes.

Pour finir : je ne vois pas en quoi le temps de parole cumulé irait boulversé la grille des programmes. Il suffit chaque jour d'invité un candidat et en dix jours (deux semaines) c'est réglé. Je n'ai pas vu mention du fait qu'il fallait que ce temps de parole soit respecté en une seule journée. Les journalistes sont capables de boulverser l'antenne pour un fait divers sordide mais semblent manquer d'imagination quant il s'agit d'inviter des gens qui ne leur plaisent pas.

Le système est déjà suffisament vérouillé et il n'est pas question que les médias en rajoute une couche avec leurs caprices.
Vous avez raison Habib.
En effet la couronne britannique s'est bien enrichie du commerce de l'opium. Le Royaume-Uni cherchait un moyen de rééquilibrer son commerce extérieure avec la Chine et a fini par trouver la faille avec l'opium très prisé de l'aristocratie chinoise.

Concernant les "banquiers juifs" de la City. oui il est de notoriété publique qu'il y a beaucoup de benquiers juifs ou pour être plus précis que leur proportion dans ces métiers est sans commune mesure avec leur part dans la population anglaise en l’occurrence. Mais était-il nécessaire de peéciser qu'ils étaient juifs ? L'appat de l'argent n'a pas de couleur de peau ou de religion attitrée.

Enfin concernant la comparaison entre Obama et Hitler j'avoue ne pas comprendre.
l'Angleterre trafiquante de drogue ?

ben oui..

la monarchie anglaise s'est enrichie ? quoi de plus étonnant.
Au lieu de s'offusquer comme des vierges effarouchées, les " journalistes" pourraient se gratter un peu le cerveau et se demander si les chinois ne tiennet pas leur revanche aujourd'hui, de l'humiliation subie.
Au lieu de ça, faisons corps avec nos éternels "alliés" anglais, à l'instar de valérie " shangai ranking" pécresse aui considère inutile de promouvoir le français en Europe.
Politiques serviles vis-à-vis du dogme libéral anglo-américain qui nous font mettre à genou.
Donc cheminade est juste bon à ridiculiser, pas à questionner.
Je visionne en ce moment l'émission, et la phrase de Rocard tourne dans ma tête : "ne soyez pas naïfs, messieurs, ce sont les médias qui font les présidents, dans ce pays"... C'est affligeant. Le chef de l'Etat est fabriqué par le regard de quelques aristocrates.

Pourtant, la progression de JLM prouve bien que la campagne sert à quelque chose...
Bref
Cohen recherche ses sources et les citations bizarres de Cheminades.
Il parle du jeu de Cheminade avec les Maires sur la loi du 16 mars 2010.
Bref un journaliste que travaille.

Je n'étais pas venu sur le forum depuis longtemps mais l'odeur y est de plus en plus difficile à supporter;

Vive Cheminade, puisque le ton "hautain" de Cohen requalifie visiblement les Laroucherie de Cheminade.

Si Thierry Meyssan, ou Dieudonné viennent sur le plateau face à Cohen j'espère que le forum sera à la hauteur de ce qu'il montre aujourd'hui.
"La démocratie, est-ce "cinq minutes pour les juifs, cinq minutes pour les nazis?"
Bravo pour la tenue de cette émission.

Merci d'avoir soulevé des interrogations sur Cheminade et permis aussi d'entendre une réplique, pas toujours très assurée ni trop convaincante (sur les propos antisémites). Tenez nous informé du résultat de votre enquête auprès des maires soutenant Cheminade. Christophe Paquien vous a-t-il transmis la liste comme promis ?

Les amis de Cheminade dans le Monde sont en fait les relations de Larouche.

Concernant l'attentat du 11 septembre, chacun peut douter des explications officielles. Il y a une différence entre le doute et l'affirmation d'un complot. Cette distinction ne semble pas être partagée par le directeur de la rédaction de France Inter ni le responsable de l'émission politique de LCP. La confusion et l'amalgame brouillent la crédibilité de ceux qui s'y prètent. Patrick Cohen et Frédéric Haziza ont été très décevants.

Bravo à Maja pour son interview de Dominique Reynié. Je n'écouterai cependant pas son interview cette fois ci, pour me prémunir des conséquences de la méthode scientifique de Dominique Reynié qui, si on n'y prenait pas garde, pourrait favoriser l'alcoolisme en France. Une méthode pour Fondapol d'assurer la relance ? Mis à part la satisfaction des débitants de boissons, c'est une vision à court terme ; le défaut de la pensée libérale.
Salut,

Une émission qui éclaire sur le rôle de chien de garde protecteur de l'ordre et de la hiérarchie qui les a sélectionnés. Cheminade supporte un antisémite ? Que les journalistes fassent leur travail et exposent les faits, et qu'ils profitent de l'occasion de devoir inviter Cheminade pour expliquer de quel antisémistisme il est question. Les français ne sont pas majoritairement antisémites aux dernières nouvelles, ce n'est pas interdit d'en parler, et ça ne va pas rendre les gens antisémites.

Mais ils ont tellement l'habitude, voire l'habitus, de servir la soupe aux dominants et de censurer les arguments qui pourraient armer les dominés, que ça ne choque pas Cohen d'invectiver des petits candidats sur des questions qu'il ne posera jamais à un représentant d'un parti de gouvernement. Comme l'a justement fait remarquer Daniel à propos de mélenchon (un joli poisson d'avril manqué l'a aussi très bien illustré).

Le sujet du 11 septembre fut un festival pour toute personne qui se soit penchée quelque peu sérieusement sur les différentes thèses, en particulier celles très officielles des FEMA et NIST. l'argumentation est automatique à tel point que c'en est un cliché, une caricature. Il y a des incohérences dans les thèses officielles -> complotisme -> antisémite -> secte dangereuse néo-créatio-scientolo-hitlérienne (ne soyons pas avare !). Et @asi en préparant le sujet ne s'est pas posé la question de savoir si une... préparation, un travail de journaliste, n'était pas de rigueur avant de laisser une porte ouverte pour des charlots du type Cheminade et son porte parole à un monopole sur le sujet.

Oui ground zero ressemblait à une fonderie d'acier alors que les rapports FEMA et NIST réfutent toute possibilité d'acier fondu. Oui même les bombardements de Dresden n'ont pas réussi la prouesse de faire tomber une structure en acier à la vitesse de quasi chute libre, en particulier quand la seule et unique cause de dommage est un feu. Oui la chute du WTC7 a mis 7 ans pour accoucher d'un rapport ridicule pour toute personne le lisant ayant un niveau baccalauréat. Oui les médias ne voient toujours pas en quoi 10 barbus dans une grotte pour perpétrer cet attentat est une thèse qui se nomme complot et que - ironiquement - on peut dire qu'ils fustigent à longueur de temps leur propre thèse. Oui ça ne les empêche pourtant pas d'avoir eu des dons de voyances quand la BBC annonça la chute de la tour WTC7 20 min avant que cela ne ne produise, et le maire de New-York d'avoir été atteint du même genre de spasme mais 1 heure avant. Oui nous devons nous poser des questions, ce qui ne fait pas de nous des antisémites, et que ces questions n'ont pas à être une théorie toute ficelée avec des noms et prête à sortir en librairie comme Daniel en faisait l'injonction au pauvre porte parole (accessoirement Stratagème XXIII de Schopenhauer, mais en très grossier). Et au passage, oui nous avons le droit de ne pas partager la vision historique qui est véhiculée dans les manuels scolaires ou les médias dominants.

Mais n'y a-t-il personne en France pour parler de ces choses là posément ? Pour exposer les thèses correctement afin que les français qui doutent puissent aller vers autre chose que Meyssan ou Cheminade, vers des sites comme reopen911, wtc7 ou ae911, sites qui traitent extensivement le sujet, qui permettent de se faire un avis, de lire les témoignages, la presse, de comparer avec les versions officielles, celles des "debunkers" etc... ?

Visiblement, ce n'est pas encore le cas, et @si ne l'a pas jugé nécessaire. Qui sait, peut-être un jour ! En attendant, le travers est gros comme une maison, on pourrait presque en faire une loi de guetta, quand le bon journaliste ne connaît pas son sujet mais n'aime pas son invité, il en fait des tonnes de caricature et de mauvaise foi, dont les summums sont complotisme et antisémitisme (un genre de point godwin pour le secteur professionnel des trolls en somme, car il faut bien le demander, quoi de plus trollesque qu'un éditocrate ?).

http://www.snj.fr/spip.php?article1032
« un journaliste digne de ce nom : [...] Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles »
Bonsoir

Cheminade est certainement un candidat peu crédible qui défend des thèses farfelues et grotesques ( encore qu'il serait interressant de creuser l'analyse économique) mais l'attitude méprisante, hautaine de Cohen exibant une moue dédaigneuse de petie garçon boudeur n'est pas digne d'un journaliste et du grand professionnel que je pensais qu'il était.
Sarkozy peut se contredire, bafouiller, insulter, délirer : il restera un "grand candidat". Pourquoi ? Parce que ce sont les médiacrates qui décident des grands et petits candidats. Tout comme ils avaient décidé que le "bon choix" pour le TCE était le "Oui". Ils sont tellement au fait de ce qui est bon, raisonnable, moderne qu'on se demande pourquoi on ne restreint pas le droit de vote à leur seul usage.

Emission instructive sur l'usage du mépris par les chiens de garde. Rien de plus !

Bravo à Maja pour son interview. Là encore, certains sont tellement intelligents qu'ils n'ont pas besoin de source. Leur intime conviction leur suffit. Et tout ce beau monde a sa carte de Presse, je suppose ?
Si un jour vous avez un petit creux,cela serait instructif de faire un arretsur images sur arretsurimages,.
tenez ,exemple interview sur un journaliste chiant,style Pean:vous ne seriez pas antisémite par hasard??????
ou alors a Denis Robert,vous avez des preuves????
je dis cela car votre emission etait gonflante ,vous avez l'art et la maniere quand le sujet traite les grans medias
de ramener sur le tapis l'antisémitisme et le 11 septembre.
" vous êtes journaliste, pas avocat" lance DS à PC lors de sa tirade toute personnelle sur la hiérarchie à faire sur les comptes de campagnes et l'invalidation de certains d'entre eux
bien vu ! Il est rare qu'un journaliste ne fasse pas corps avec un collègue, quitte à dire n'importe quoi - il faut être sur @si pour respirer et identifier le journalisme pour ce qu'il est : le témoignage, l'analyse, le décryptage, ... et non la hiérarchie, le jugement et le parti-pris hautain
Emission intéressante.L'extrait de la vidéo de Cheminade que vous avez diffusé fait froid dans le dos.Bonjour les thèses complotistes.Mais je n'ai pas apprécié le mépris des journalistes.Il faut analyser sérieusement les propos de Cheminade
J'ai été d'abord choqué par la véhémence des propos des journalistes, face à Cheminade.
Et puis et puis, théorie du complot pour le 11/09, colonisation de Mars, lien internet avec 1 antisémite américain, je trouve cette agressivité
tout à fait normale.
Bien sur, comme le disait DS, je souhaiterais que ces journalistes ai la méme véhémence face à des élus qui ont été condamnés ou face à des Bernard Tapie.
Mais bon, en attendant, publions le nom des élus qui ont permis à ce type de polluer nos antennes et nos oreilles, pour les placer devant leurs responsabilités.
Un problème se pose dans la démocratie avec les candidats ou les partis qui avancent masqués, truquent leur discours en fonction de leur interlocuteur pour essayer de les manipuler.
Concretement, j'ai observé il ya quelques années à Rennes au Champs libres un stand de "solidarité et progrès" diffuser son habituelle propagande mais en plus des affiches Obama = Hitler... ceci par rapport à son projet de la couverture de santé universelle. S'agissait-il d'une reprise des thèses perverses en vogue du tea party selon lesquelles les patients ne pourraient plus choisir leur médecin?
En 1984, un samedi matin très tôt je me suis retrouvé très tôt trouvé coincé dans un couloir long et vide de métro Porte Maillot étant en partance pour un voyage linguistique outre manche, arrêté face à un stand des intégristes de Larouche et alors du magazine "Fusion". Devant un décorum de drapeaux francoaméricains, on me demanda de signer pour l'amitié francoaméricaine, comme s'il s'agissait de l'association France- Etats-Unis, puis de soutirer des coordonnés avant réaliser qu'il s'agissait de bien autre chose... Signer à vie pour l'énergie de fusion et pour la défense contre la menace soviétique, s'abonner à "Fusion" et à l"Executive intelligence review" de Larouche. Pendant des années, j'ai reçu de coups de téléphones d'exaltés tentant de me convaincre de rejoindre des "groupes" sur le thème apocalyptique d'un désastre proche, d'un complot omniprésent et de masses manipulées à sauver... et que j'étais le dernier des nuls à me montrer prudent vis à vis de leurs thèses...
Je n'aime pas les systèmes inféodants, manipulateurs, qui ne présentent pas clairement leurs intentions, qui utilisent les peurs ou la faiblesse psychique et abusent de la manipulation. Que peut la démocratie face à celà? Je les observe certains samedi matin sur les marchés dans le 35, se présentant sous une apparance altermondialistes désormais mais leurs méthodes sont à peu près du même registre.
C'est une honte que ce Cheminade a réussit a obtenir ses obtenir ses 500 signatures alors Corinne Lepage et Dominique de VIllepin, n'y sont pas parvenu.
Il me semble que Patrick Cohen a tout a fait raison de considérer ce candidat et cette mouvance comme elle le mérite, et je regrette vivement que ceci n'ai pas été davantage débattu dans la presse. Je regrette par ailleurs ici la posture d'arrêt sur images.
Je crois que ce devait être la pire émission d'@si que j'ai regardée...

Essentiellement parce qu'elle s'est limitée au cas de Cheminade, et n'a pas vraiment étudié "les médias" face aux "petits et grands candidats", mais les stratégies individuelles de quelques personnes, essentiellement, et la raison qu'ils donnent. DS aurait peut-être dû plus laisser la parole à Laure, qui m'avait l'air bien mieux préparée, parlant de la loi, des émissions en général, au lieu d'insister longuement sur l'espèce d'intuition de "qui peut être président" comme l'a fait DS avec Cohen. Il aurait été mieux de réfléchir plus longuement avec lui sur son insistance en faveur du bipartisme, et en faveur du "débat", LA forme politique par excellence selon lui - mais sans doute quelque part la moins riche politiquement ? Vous avez assez lu Bourdieu, cher Capitaine, pour savoir ce qu'il dit du dispositif du débat. Sa position sur Le Pen "elle peut être au 2e tour mais pas élue donc on ne devrait pas la traiter comme Bayrou qui lui peut être élu - mais pas au deuxième tour" est proprement hallucinante, en totale contradiction avec ce qu'il dit sur le fait qu'il cherche à faire correspondre le % dans les sondages et le temps de parole...
Les digressions assez longues sur Cheminade étaient chiantes, et même si je suis d'accord avec ceux qui disent que le Cheminade-bashing méprisant de ces "grands journalistes" est agaçant, le type est effectivement une "perte de temps" de la campagne :
- il défend quand même Larouche et ses élucubrations à la con, en essayant de justifier autrement a posteriori ce qu'il a dit (par exemple sur Obama, ne parlant plus des tribunaux de triage pour le Obamacare, mais des drones tueurs envoyés à l'étranger)
- son truc avec Soral, où il "oublie" ou renie ensuite qu'il a été invité au FN à sa proposition (alors là, bonjour "gaulliste" et "de gauche") puis dans le théâtre de Dieudonné plante quand même bien le décor... ça ne remonte pas à longtemps, et s'il assumait il pourrait dire "je suis pour la liberté d'expression et pour que tout le monde puisse entendre ce que j'ai à dire". Ses dérobades sont évidentes et masquent mal sa gêne, ses mensonges, voire son double discours. C'était peut-être mieux de parler de cela que "du 11 septembre".
- la MIVILUDES appuie sur des faits très concrets sa position limite sur les militants de Cheminade, et comme le journaliste de LCP, pour en avoir croisé pas mal pendant mes trois ans de prépa littéraire à Place d'Italie, je peux dire qu'ils sont très particuliers... et assez agressifs.

Cela dit, son directeur de campagne a eu peu la parole, et dans des conditions assez mauvaises.

Aucune comparaison internationale malgré les tentatives...
Pas de réflexion sur l'articulation présidentielle/législative, Cohen ayant manifestement tout mélangé, dans le piège de la V° République... mais cette élection présidentielle vise à élire un président, un homme, pas des partis ; ceux-là ce sont les législatives, les régionales, les européennes... donc dans la logique de cette V°, aucune incongruité à avoir beaucoup de candidats et à entendre ce qu'ils ont à dire, ni à faire de ce moment un moment de débat national. Aux médias de savoir faire des échos des campagnes législatives... qui devraient être elles le coeur des programmes, des partis POLITIQUES, etc. Avec beaucoup moins de personnalisation, donc une bonne respiration démocratique. Si on parlait autant voire plus des législatives que de la présidentielle (mais avec des si, on aurait une constitution véritablement républicaine...), pas besoin de supporter Carla ; les errements passés, présents ou futurs de Cheminade ; les doutes ou colères de tel ou tel candidat ; le Petit Journal et les copains... on pourrait parler des programmes, des évolutions diverses partout en France, ce serait bien.

L'extrait avec Dominique Reynié est tellement agaçant... j'ai hésité plusieurs fois à m'engueuler avec lui quand je le croisais, je crois que la prochaine je n'hésiterais pas. Dire que ce type est payé une fortune, bosse mal, et publie beaucoup dans un "cercle médiatique vertueux" qui pollue la recherche... ils sont plusieurs dans son genre, "experts multicartes" tout en restant officiellement chercheurs, qui parasitent beaucoup les institutions de recherche et les plus jeunes chercheurs.
Je ne m'infligerai pas l'intégrale, je n'ai pas mérité cela.
Monsieur Cheminade, organisez des banquets pour les journalistes, placez de jolies hôtesses à vos conférences de presse, que vous organiserez sur un bateau au large de l'Ile de Ré, vous deviendrez vite un candidat "moderne" au discours "rafraichissant".
Evitez aussi les longues déclarations à l'oral qui obligent à faire de la prise de notes, balancez des phrases courtes sur Twitter plus simples à reprendre.
Cette caste de journalistes que représentent Frédéric Haziza et Patrick Cohen, est à "vomir"...
condescendants à souhait, élus du gratin médiatique bienpensant, persuadés du bienfondé de leurs idées, de leur vision du monde et de la manière de les déverser sur les ondes; écœurants!
Ce sont ceux là même qui s'émeuvent du désintérêt croissant du "bas peuple" envers la politique, sans imaginer un instant qu'ils sont aussi à l'origine du problème et font partie des causes.
Cependant, à leur décharge, lorsqu'il s'agit de gagner sa vie et avoir les meilleurs places, les convictions restent souvent plus proches du porte-monnaie et du pouvoir que de la morale.
ahhh la déontologie journaliste... (rions un peu) à croire que cela tient plus de la religion que de l'éthique, question de foi et de croyance!
Affairistes ou stupides, propagandistes du "grand cirque électoral" ils ne font que nous conforter dans l'idée d'<<élections, piège à cons>>
... mais de grâce, tant qu'à être dans la comédie, faites au moins l'effort d'être meilleurs acteurs!
L'ironie envers Cohen - et le parti-pris de défendre Cheminade - est quelque peu irritant.
S'il n'est peut-être pas facile de désigner ceux et celles qui ont des chances d'être au 2e tour, il n'est pas impossible de désigner ceux et celles qui en n'ont aucune (Cheminade, les deux trotskystes, Dupont-Aignan et Joly)...
Ce n'est pas parce que Pascale Clark, bête noire de DS parmi d'autres, s'est montrée pugnace (ou agressive) envers le candidat visiblement bidon qu'est Cheminade, qu'elle est responsable du fait que les journalistes n'osent pas poser des questions aussi "brutales" au sortant (sauf El Kabbash, si l'on en croit une chronique de demain). Et la différence entre Cheminade et le sortant, c'est que l'un a été effectivement condamné et que l'autre aura beau jeu de balayer d'un "abracadabrantesque" toute question sur Karachi ou Bettencourt !
La position de Cohen est vraiment intéressante, parce qu'elle montre la position de toute-puissance de ces journalistes qui confondent le terrain médiatique et le terrain démocratique.

Ils ne sont pas supposés faire la loi dans la tête des Français en se substituant à eux pour faire le tri entre les "bons" partis et les autres. Ils hiérarchisent l'information, pas la démocratie.

Et la manière dont Schneidermann a interviewé le directeur de campagne de Cheminade montre qu'avec un peu de sérieux, on laisse le téléspectateur se faire son opinion, tout en lui mettant sous le nez de quoi démasquer ses éventuels mensonges.

sI j'en juge autour de moi, le résultat, comme lors du référendum de 2005, c'est que les gens se détournent des candidats mis en valeur, juste pour donner une bonne leçon aux médias, et non pour la valeur des idées en général.

Alors un deuxième tour "Mélenchon/MLP" serait vraiment la pire des catastrophes et le produit d'une dérive médiatique.

http://anthropia.blogg.org
Heu comment dire,
Oui Cheminade est un farfelu, oui, il dis des conneries,(mais pas tellement plus que les Candidats presidentiables et je suis helas a peine ironique), mais la suffisance de nos journalistes m'a ecoeuré. A mon avis, ils sont 100 fois plus nefastes que tous les cheminade du monde, et ne méritent pas leur place. Cheminade est un clown mais eux sont des incapables, incompétents, stupides, méprisants...
C,est amusant de lire un livre de Chomsky ("comprendre le pouvoir" aux editions Lux) et de voir ces pantins risibles qui se croient aptes a juger sur qui peut parler. Ce ne sont que des parasites merdiques...
Mais ce qui m'énerve le plus, c'est la quasi absence de réaction de DS qui est quelqu'un que je respecte énormément par ailleurs. Jamais je n'aurais cru voir un jour DS laisser passer des énormités pareilles. Un réflexe de caste?
Quelle déception. Alors que ma journée avait si bien commencer avec le canular sur Elkabach.
Bref, tout ca pour dire qu'une fois n'est pas coutume, j'ai été decu par @si...
Bonjour,
une question pour "aux sources" :
est-ce que les non diplomés n'ont pas un risque de devenir sous-représentés dans les sondages, notamment parce que leurs conditions économiques se seraient durcies et qu'ils n'auraient plus autant accès au téléphone ou à internet ?

et une question pour arretsurimages : comment peut-on laisser en suspends si facilement le parti-pris de Cohen sur le fait qu'à l'étranger, on peut organiser tranquillement ses confrontations au harpon entre les 2 candidats finalistes ?
Lorsqu'il demande confirmation à la "consoeure belge" -qui connait a priori bien la situation de la démocratie belge et française, et donc les démocratie du monde entier, c'est logique, POURQUOI personne ne lui demande de donner des exemples, situer les époques, qualifier la qualité des débats ?
Et je vous assure avoir pu écouter paisiblement des débats politiques au Danemark en 2007 avec 5 ou 7 candidats sur un plateau qui se laissaient tous parler. ça c'était de la confrontation politique positive. Le nombre importe peu, l'important étant la qualité des débatteurs...
Ce qui manque terriblement en France notamment à cause de l'actuel show-man-président-candidat.
bravo pour la présence de la journaliste belge excellente recrue!!
Pauvre Christophe Paquien, on a mal pour lui.
C'est sûr et Cheminade ne sera pas élu... Je ne parle que du comportement de Cohen qui varie selon l'importance qu'il attribue aux gens qu'il interroge.Même chose pour Clark.
Je pense qu'avoir vu cette émission permet de mettre en doute l'objectivité de P.Cohen...Il y a des jours où je coupe le 7-9 . Là, je suis allée jusqu'au bout . C'est très instructif.
En premier lieu j'ai senti le très grand embarras teiné d'ironie méprisante de M. Cohen et ça m'a mis mal à l'aise pour France-Inter.

Ensuite et pour un débat centré sur un candidat crédité par le consensus médiatique de presque 0% de voix le 22/9 prochain je note quand meme beaucoup de réactions; ne serait-ce pas que certains thèmes abordés par le personnage font encore vraiment question et qu'il en joue pour avoir une telle tribune??

D'autre part je note que ce monsieur a bien été parrainé (meme si la piste évoquée par patrick Cohen semble intérressante à vérifier par @si le cas échéant) alors qu'une "petite" candidate comme Corine Lepage évoquant sérieusement des questions fondamentales pour l'avenir de nos sociétés n'a pas eu le bon nombre de parrains..

Malaise, vous avez dit malaise ?
Le comportement des journalistes est contreproductif.

"Entre colère et sarcasme" et le "mépris".

En fait c'est le terme [large]impolitesse[/large] qui me vient à l'esprit.

Patrick Cohen bottent en touche de façon très maladroite sur l'intervention de Pascale Clark qui fut désastreuse, elle s'est complètement discréditée l'autre jour sur Inter, que sont les miettes de Cheminade comparées aux pactoles de l'Oréal et de Karachi. Cheminade nous a coûté de l'argent certes. Que coûtes tout les jours un politique ou un ministre ayant triché et qu'on engraisse sous les ors de la République.

Ils veulent vraiment que je vote Poujade aux prochaines élections ma parole ? Je ne savais pas qu'il se représentait celui-là, enfin son fantôme, mais il va avoir un sacré succès avec de tels agents de campagne.

Le rôle de Cohen et de ses camarades c'est d'informer. Il peut, il en a le droit, voir le devoir, d'avoir son opinion. Il a davantage peur de Cheminade que de Lepen ; c'est bien curieux ? Cohen a-t-il surtout peur des auditeurs qui votent rarement pour l'un et surtout pour l'autre ?

J’aimais bien Patrick Cohen, j’aimais encore davantage Pascale Clark, m’en veuillez pas Patrick, elle a une si jolie voix et est tellement rigolote. Mais comme il y a un avant et un après 11 septembre ou meurtres de Toulouse ou anniversaire de ma grande-tante, il y a un avant et après Cheminade sur Inter. Snif !
[quote=Serept]Je transmet la réponse à l'interrogation de Daniel sur les signatures de Jacques Cheminades :
publication au JO de 500 signatures

Bravo ! Pourquoi faire ainsi passer Cheminade et son équipe pour de vilains cachotiers protégeants les maires de l'infamie d'un parrainage douteux, alors que la liste des signataires est disponible à tous ?
Pour chercher des vidéos sur dailymotion, pas de problème. Par contre pour trouver une liste officielle en libre accès sur un site gouvernemental il n'y a plus personne ! Ça me met un peu mal à l'aise, car c'est aussi ce travail de fourmi que j'attend de la part d'@SI.
Idem pour la Guerre de l'Opium ou le 11 Septembre, si vous ne vous donnez pas les moyens de mettre en évidence de façon concrète les contradictions et les mensonges de vos invités, ce n'est vraiment pas la peine de monter des émissions aussi casse-geules !
On vous a vraiment connu plus pugnaces et objectifs !
Donc si je comprend bien ce que dit patrick cohen, on ne peut pas bouleverser la grille des programmes pour une élection présidentielle qui à lieu tous les 5 ans. Par contre on peut la bouleverser pour un mohamed merah...
Bonjour
Daniel, dans son matinaute d'hier, avait omis de nous parler de ce bijou de teasing
Histoire de nous mettre sur les rails de Cheminade et le complot.

Blague à part, il nous prend vraiment pour des buses !!!
Au risque de me faire traiter d'antisémite, je dois dire qu'un instant je me suis fais la réflexion que Cohen, Haziza et DS devaient surement être tous trois de la "communauté" israélite. Réflexion peut-être inutile mais qui peut expliquer la focalisation sur l'antisémitisme de Larouche.

Ce que je reproche à Daniel Schneidermann dans cette émission, c'est qu'au final on ne sait rien du programme de Cheminade, peut-être y a-t-il de bonnes idées ?

Ensuite Haziza et Cohen oublient qu'on peut faire une candidature de témoignage. Le but de la candidature n'est pas nécessairement d'être élu président, mais de dire au pays entier, attention nous sommes là, nous avons des idées différentes à faire valoir.

Enfin je m'amuse de la naïveté de Daniel Schneidermann. Ses collègues sont là pour museler le débat politique, pour faire en sorte qu'aucune alternative crédible ne soit présentée aux Français. Pascale Clark, Barbier, Cohen, Mazerolle, Apathie, Denisot et tutti quanti sont tous bons à jeter aux ch***
Il y a une question que j'aurais aimé voir traitée dans cette émission : est-ce que la position de ces 2 présentateurs est majoritaire ou non au sein de cette profession ?
Est-ce que cette question n'a pas été traitée car on n'a pas trouvé de présentateur favorable à l'égalité de traitement des candidats ?
J'espère que non, car ce serait très inquiétant.

La mauvaise foi est vraiment le fil conducteur des propos de ces 2 présentateurs.
- Accorder le même temps à chaque candidat les obligerait à bouleverser leur grille de programmes
Comme le fait fort justement remarquer philipakis dans le forum, ils savent bien le faire pour le Mondial de foot.
Ils nous ont aussi passé en boucle les mêmes images, les mêmes témoignages lors des attentats du 11 septembre 2001.
- Cette règle tranformerait les chaîne/station généralistes en antennes politiques
Déjà, cette règle ne s'applique que sur une période réduite, par en permanence.
Autant que je sache, les médias sont libres de choisir le temps qu'ils consacrent à la politique, y compris dans cette période. Ils peuvent consacrer 1/4 heure ou 20 heures à chaque candidat comme bon leur semble.
Et puis traiter un peu plus de politique en période électorale, est-ce vraiment si aberrant ?
Reste à savoir si les fans du "Commissaire Moulin" (et autres séries) supporteraient seulement 49 rediffusions de chaque épisode au lieu de 50 ...
- Il y aurait les candidats "qui peuvent prétendre à devenir président de la république" et les autres
Daniel a bien fait de rebondir sur la remarque, car c'est bien le fond du problème.
Il y a un 1er niveau de sélection via les 500 signatures (d'élus, ce qui est une forme de cooptation, peu démocratique à mon avis) ; il faudrait donc un 2ème niveau de sélection selon le bon vouloir des médias. Cela revient à dire que les candidatures à la présidentielle doivent être validées par le Conseil constitutionnel et lesmédias.
- Traiter également les 10 candidats restreindrait le débat démocratique
Et l'argument est qu'un journaliste doit hiérarchiser l'information.
Ces présentateurs ne font apparemment pas la différence entre information et débat d'idées ... peut-être parce que tout ce qui compte est la "part de marché" (hypothèse) ...
Quant à la hiérarchisation de l'information, il me semble qu'ASI a souvent montré qu'elle est pour le moins douteuse, notamment dans les JT.
- Le grand argument du "Ca ne se fait qu'en France"
Comme certains politiques, ces présentateurs sont des adeptes du "copier/coller". Si on ne fait pas comme les autres (enfin, certains autres), ce n'est pas bien. C'est justement ce qu'on appelle être réactionnaire ; c'est un courant de pensée, mais si la majorité des présentateurs sont dans ce courant, le débat démocratique ne sera pas seulement restreint, mais quasiment inexistant.
- Le cas Cheminade
Quoi qu'on pense du personnage et de ses idées, il n'y a pas de raison de le traiter différemment des autres candidats.
D'autant que ces présentateurs ne voient pas de raison d'être plus incisif avec Le Pen. On voit bien de quel côté penche leur "hiérarchisation" ...
- Le cas Mélenchon
C'est l'alibi. Mais la mémoire est courte : il suffit de revoir comment il était traité il y a quelques mois.
Il faudrait peut-être se souvenir aussi que le Front de gauche a pas mal bataillé pour pouvoir être invité.
Et si les gens sont nombreux dans les meetings, c'est peut-être un peu aussi parce que les idées du FdG ont été exposées dans les médias, non ?

Le discours de ces présentateurs est centré autour de "nous ne prenons en compte que les idées majoritaires" ... ce qui est un bon moyen d'éviter que des idées différentes soient mises en débat.
On pourrait certainement se passer de ces règles ... si les médias tout au long de l'année permettaient un vrai débat démocratique et pas seulement des variations autour de la pensée unique, des discussions de bistrot autour des petites phrases ou des supputations sur les 0,01% du dernier sondage effectué auprès avec 3 chèvres et 2 hamsters (représentatifs).
Je transmet la réponse à l'interrogation de Daniel sur les signatures de Jacques Cheminades :
publication au JO de 500 signatures

Pour ceux que ça intéresse.
Emission d'utilité publique !
Cher Daniel , vous êtes bien malheureux avec ce repugnant cohen !
Carrieriste jusqu'a l'imposture , jusqu'au mensonge.....A ce niveau la , ce n'est plus de la mauvaise fois !
Bon en fait ce sont les journaleux qui décident de qui peut prétendre ou pas à la Présidence de la République. Tout a été dit de la fonction qu'ils s'assignent, totalement anti-démocratique, ce sont des prescripteurs d'opinion et ils ont une responsabilité non négligeable dans le phénomène de l'abstention. Et puis cette morgue dédaigneuse de Patrick Cohen, insupportable, l'éditocrate multicartes boursouflé dans toute sa suffisance...
Charline sauve l'affaire avec humour et fraîcheur, apparemment elle reviendra, DS a l'oeil pour recruter les valeurs sûres ! Voir Haziza et Cohen tirer la tronche pendant l'intervention de la journaliste belge fût la cerise sur le gâteau !
Accessoirement, j'ai mis en avance rapide pour les 20 dernières minutes, le procès insistant en antisémitisme/conspirationnisme d'un candidat qui n'est pas là pour se défendre m'a semblé assez déplacé. Je n'aime pas particulièrement Cheminade, mais j'ai trouvé le procédé assez crapuleux, de la même façon que j'avais trouvé l'interview de Péan par DS déplacé dans son insistance à lui faire dire qu'il est antisémite alors qu'il avait répété ne pas l'être. Être antisémite ce n'est pas anodin, mais accuser quelqu'un de l'être, ce n'est pas anodin non plus.
"aller sur Mars, si ça peut créer des emplois, je trouve ça super"

Toute dépense, publique ou privée, crée des emplois, y compris payer des gens pour creuser des trous et les reboucher. Le tout est de savoir si la dépense est utile ou pas. Par les temps qui courent, les vols spatiaux habités ne sont pas forcément une priorité...
Invités pétris d'autosatisfaction, "nouveaux chiens de garde" flamboyants, c'est rien de le dire. Désolant. La nausée !
Si c'est pour taper systématiquement sur Cohen et France Inter, j'ai bien fait de ne m'abonner qu'un seul mois...
ça me rappelle "Arrêt sur images" version télé. Tous les quinze jours, c'était la fête à Arlette Chabot ou France télé. Evidemment : c'étaient les seuls à venir sur le plateau, histoire de s'en prendre plein la tête pour pas un rond.
TF1, Canal, Europe et compagnie ont beau jeu d'être absents de ce genre de débat (je parle des émissions, pas des 9-15 ou des Vite-dits).
C'est vraiment dommage d'avoir pris le cas de figure du candidat le plus aberrant, avec en plus un représentant qui fait pitié, pour traiter ce sujet des petits candidats.
Patrick Cohen dit ne pas pouvoir faire de débat avec 10 candidats car il n'a que 25 minutes. Mais c'est une quotidienne que je sache, donc en 1 semaine il fait 5 duels de 25 minutes et ainsi tous les candidats passent...., et alors en 4 semaines cela laisse encore plus de liberté...en fait Cohen veut peut-être plaider pour une période d'égalité plus longue ! Non il(s) ne veu(len)t pas de débat, c'est cela qu'il faudrait expliquer (et derrière le "ils", il y a aussi les politiques je crois). La semaine prochaine ?

Sinon, 100% d'accord avec Cyrille.
Une correspondante de la presse étrangère qui soit pas un clone avec accent des éditocrates locaux, on n'en entend pas souvent. En écoutant Charline j'ai eu l'impression qu'elle était chroniqueuse sur asi depuis très longtemps. Je n'avait pas prêté attention à la présentation de l'émission, ni vu celle de la semaine passée. J'allais vous suggérer de l'embaucher.. Très bonne nouvelle.
On sait ce que donne la hiérarchisation du temps de parole politique quand elle relève de la seule responsabilité des journalistes qui "peuvent prétendre" savoir qui quoi parler, avec leur attachement viscérale au pluralisme: en gros 70 % pour l'UMP et le PS, et le reste pour les autres. Cohen et Haziza sont sur ce point détestables de mauvaise foi.
fredérique aziza et j'aivu l'émession dans sa totalité a été méprisant, suffisant pas journaliste
il aurait suffit simplement de faire son travail pour mettre en danger M.Cheminade
et l'on retrouve comme d'habitude le même fonctionnement qu'avec sa consoeur MME Levy
l'invective et les journaliste ne deviennent plus alors rationnels, déservant leur métier et leurs opinions
Je ne peux que féliciter - sans ironie aucune - Daniel pour la qualité de cette émission. En quelque sorte, il démontre - et démonte - avec brio aussi bien à Mr Cohen ainsi qu'à l'animateur de LCP qu'il est possible de faire un métier de journaliste. Daniel réussi en effet à mettre de côté ses partis pris en interrogeant à la fois ces animateurs et ce directeur de campagne tremblant de pouvoir s'exprimer. Il est tout aussi incisif avec les uns qu'avec les autres.

Cette émission me semble aussi avoir un incroyable mérite : elle justifie entièrement la nécessité de ne plus écouter la matinale de France Inter. Je ne sais pas si ce Mr Cohen reviendra sur son axiome de base - "ceux qui peuvent prétendre" - mais cet argument est totalement délétère. Cependant, il a le mérite d'être clairement énoncé.

Une petite touche négative : la citation du petit journal. Après un certain billet de Daniel, je pensais que cette émission était mise au rebus...
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »

Je pense que l'on nous dit pas tout....
C'est à chier. Pourquoi inviter des gens qu'on considère comme des crétins ? Pour paraître soi-même super super ? Daniel nous fait un numéro de frustré qui a le bonheur de touver son défouloir. Oui, il y a du mépris. Et comme on n'a pas une très grande hautreur de vue, on dévalorise la personne en croyant se grandir. J'arrête de visionner au 11 septembre. La question Cheminade n'est pas Cheminade, mais qui le soutien et qui lui a donné sa signature et pourquoi, et l'argent. D'où tient-il son existence politique ?
S'il y en a parmi vous qui n'ont pas encore eu leur dose des pertinentes analyses des médiacrates (comment ça on aura du mal à trouver un échantillon représentatif ?), en voici un balaise qui doit se sentir vexé ne n'être jamais évoqué sur ce site, alors que tous ses petits camarades y sont, et qu'il ne rechigne pas devant l'effort :

Eric Le Boucher, sur Slate, nous parle de Cheminade

Comment on dit déjà , Ah oui : vous n'êtes pas obligés !!!
Qu'est ce que c'est que ces journalistes qui veulent avoir le droit, à la place du peuple, de décider qui peut prétendre à la présidentielle ou non ? Cela relève d'une fort curieuse conception de la démocratie !

Non seulement le temps de parole doit être strictement égal pour tous les candidats, mais il devrait également y avoir des débats croisés et publiques systématiques sur toutes les chaînes ... Ce qui n'aura visiblement pas lieu lors de cette présidentielle.

Par leur fausse pudeur et leurs réticences à appliquer les règles du débat démocratique, les grands média nous montrent une fois de plus que la démocratie ils aiment bien, mais à la condition que cela ne remette en cause ni leurs certitudes ni leur confort de journaliste bourgeois bien installés ...

Et tout ce beau monde s'étonnera de voir son audience fondre au profit d'internet ... Affligeant ...
Je n'ai pas lu le forum avant, pour une fois, un peu (sic) dégoûté.

Joli poisson d'avril ce matin, j'aurais pu avoir l'espoir que l'émission en soit un aussi. Je suis effondré par cette "performance". Bravo, bel exemple d'application de la pensée unique. Le mot de la fin à Cohen: « Le système est complètement pervers » ou « La preuve : Mélenchon » (sic). Tu m'étonnes.

Bienvenue Charline, pantoise, restez-le, si possible.
Les techniques d'humiliation utilisées par ces deux journalistes m'ont profondément heurté. Y compris vis-à-vis de la journaliste belge pendant son compte-rendu pourtant agréable, ils marquent leur impatience comme des mufles. J'ai l'impression d'avoir été confronté à l'obscénité pure : j'en suis à me dire qu'eux-mêmes auraient honte de revoir cette émission, mais c'est un peu pour me rassurer. Non, ils assument leur désir de domination, de détruire symboliquement l'autre. J'ai tellement besoin de douceur, là, que je vais m'écouter un peu de Leonard Cohen pour oublier Patrick.
Après avoir visionné cette émission je pense qu'il est important de faire qqs petits rappels de philosophie politique.

Article VI de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen 1789 :

La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation.

En gras les différents mots clés qu'il faut je pense expliciter.

D'abord le premier, la loi.

Il ne faut pas oublier que si nous élisons des gens, c'est dans le but de désigner les personnes qui vont participer à cette fameuse formation de la loi.
Par exemple le président de la république promulgue les lois, et depuis qu'il est élu au suffrage universel, l'usage est devenu de choisir aussi à cette occasion un programme général de gouvernement. Le gouvernement ayant la charge d'exécuter les lois, mais il partage aussi avec les parlementaires l'initiative législative.

Ensuite vient la volonté générale du peuple. Selon Benjamin Constant, qui a participé justement à l'écriture de cette déclaration fondatrice, dans son oeuvre appelée "principes de politique", cette volonté générale du peuple serait "l'application de la volonté d'un nombre moindre de citoyens sanctionnée par l'assentiment de tous les autres."
Dans cette oeuvre magistrale de philosophie politique, Benjamin Constant démontre aussi que seule la volonté générale du peuple est source de légitimité.
Ainsi plus concrètement, un groupe de personnes ne peut gouverner avec légitimité qu'après avoir gagné un scrutin pour départager les différentes volontés des citoyens et réçu l'assentiment des perdants. pour pouvoir s'appliquer. Nous pouvons remarquer qu'en effet à chaque élection il est d'usage d'accorder au gagnant de l'élection présidentielle le droit de gouverner.

L'assentiment des perdants est donc un prérequis indispensable.
Les faits démontrent par exemple que quand le scrutin est jugé inéquitable ( quand il favorise qqun ), ou tout simplement quand on pense que qqun a triché et truqué les résultats, les perdants ont tendance à refuser d'accorder leur assentiment et refusent toute légitimité au gagnant du scrutin pour gouverner. ( S'ensuit généralement une très grave crise politique d'ailleurs, et ça va souvent jusqu'à la guerre civile )

Ensuite vient le terme "tous les citoyens" ... Et oui, ce sont tous les citoyens sans aucune exception c'est à dire l'ensemble du peuple qui ont à EGALITE le même droit de participer à la formation de la loi. Donc j'insiste pas seulement tel ou tel citoyen ou groupe de citoyens uniquement mais bien tous les citoyens sans aucune exception !

Ainsi quand il s'agit de départager les différentes volontés lors du scrutin pour établir la volonté générale du peuple, il s'agit bel et bien de départager les volontés de TOUS LES CITOYENS OU GROUPES DE CITOYENS et pas seulement celles de groupes bien nés ou bien choisis fussent-ils plus importants en nombre de citoyens que d'autres, considérés plus sérieux, ou comme ayant plus de chances de remporter l'élection. Non. Il s'agit bien de la volonté de tous les citoyens SANS AUCUNE EXCEPTION et A EGALITE. ( inéquité => pas d'assentiment => illégitime ) ...

Vient donc enfin les deux mots, "personnellement" ou "par leurs "représentants", rappelant beaucoup le "directement" ou par "l'intermédiaire de leurs représentants" de la constitution de la Vème république.
Si à l'époque de l'antiquité et des cités-états, quand sont nées la démocratie et la république, les 30000 athéniens pouvaient encore participer personnellement et directement à la formation de loi en venant tous les jours à qqs centaines de mètres de chez eux débattre et discuter eux même à l'endroit qu'ils appelaient l'ISEGORIA, une grande assemblée de 6000 citoyens, où tout le monde pouvait prendre librement la parole, , il est évident que la population des états augmentant, et leur étendue territoriale s'agrandissant, il a fallu recourir à d'autres méthodes pour discuter débattre et écrire les lois.
Si l'on devait ne serait-ce qu'accorder 1 min de temps de parole à chacun des 45 millions de français inscrits sur les listes électorales pour expliquer leur point de vue sur une loi ainsi que leur volonté, cela prendrait à peu près 85 ans ... Pas très pratique n'est ce pas ?
Heureusement, certains de nos ancêtres particulièrement perspicaces se sont aperçus que certains d'entre nous pouvaient avoir le même point de vue et exprimer la même volonté. Ils se sont ainsi dit qu'il était peut être plus pratique que les gens d'accord entre eux se regroupent et qu'ils désignent qqun pour porter la parole et la volonté commune de leur groupe. Bref ils ont inventé la représentation.

La Vème république donne même un statut et une légitimité particulière à ces groupes politiques de citoyens :

ARTICLE 4.

Les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

Ils contribuent à la mise en œuvre du principe énoncé au second alinéa de l'article 1er dans les conditions déterminées par la loi.

La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation.


Cet article 4 en remet donc une couche. "Garantit les expresssions pluralistes" .... "participations équitable" ... Je suis sur que cela vous rappelle qqchose ???

Alors grâce à mes petits rappels, maintenant que plus personne n'ignore le droit fondamental et le cadre constitutionnel qui entoure cette élection présidentielle.

J'aimerais qu'on me réponde. Est-il mentionné quelque part dans notre constitution qu'il revenait à un petit groupe de journalistes de décider de quels groupes politiques ou quels citoyens avaient le droit de participer au scrutin ???

Dans un pays qui s'étend sur 1000 km² où l'essentiel de la communication entre les citoyens se fait au travers des médias, et où il existe des médias de masse qui permettent de communiquer instantanément et simultanément avec des millions de citoyens, l'accès à ce genre de média n'est il pas de nature à menacer l'équité du scrutin ?
Je veux dire quand le représentant d'un groupe de citoyens n'a pas du tout accès à ce genre de média, et quand le représentant d'un autre groupe de citoyens bénéficie par contre de nombreux accès à ce genre de média, ce dernier ne bénificie-t-il pas d'un avantage inéquitable sur l'autre candidat au point de biaiser considérablement les résultats du scrutin ?

Sans média, si ce représentant voulait expliquer ses ides au reste de la population, le problème resterait le même imaginons qu'il y arrive en 1 minute, ce qui n'est pas crédible, il lui faudrait toujours et encore 85 années.
Alors que l'autre représentant, en imaginant que chaque passage lui permet de toucher 10 millions de français, il lui faudrait seulement 4 minutes de temps d'antenne.

Alors quand Patrich Cohen invoque la percée de Mélenchon comme preuve que le système n'est pas verrouillé, n'est il pas en train de nous prendre pour des cons ?
Pendant la fameuse période d'équité ( qui n'a absolument rien d'équitable ) Mélenchon a obtenu 4 fois moins de temps de parole que Bayrou et Lepen, et 12 fois moins de temps de parole que Sarkozy et Hollande. Si percée il y a eu ce n'est donc certainement pas au peu de temps de parole qu'il a obtenu dans les médias, mais surtout grâce au militantisme acharné des 150000 militants du front de gauche dans toute la France depuis des mois.
Et si Mélenchon a pu bénéficier du travail d'autant de militants, c'est parce qu'il a reçu le soutien des 130000 militants du parti communiste, alors que le seul parti de Mélenchon compte moins de 9000 militants ... sachant que si le parti communiste a autant de militants c'est parce que c'est un parti qui a 100 années d'existance et une longue histoire politique.
Est-ce que c'est ça pour lui un système non verrouillé où il faut attendre 100 ans pour avoir assez de militants pour pouvoir compenser les inégalités absolument injustes écoeurantes et anti démocratiques du temps d'accès accordé dans les médias de masse ???

Non la percée de Mélenchon n'est pas la preuve que le système n'est pas verrouillé, je pense que c'est surtout la preuve qu'ils n'arrivent pas encore à totalement verrouiller le système, et qu'il faut la dévotion incroyable de centaines de milliers de personnes pour encore réussir à bousculer un minimum le système !!!

Cette émission m'a écoeurée vous l'aurez compris ! Et @si et Daniel m'ont encore fortement déçu pour avoir laissé s'en tirer des ordures pareilles, parce que pour reprendre les propos de Mélenchon vis à vis de Pujadas, ce Cohen et cet Aziza sont totalement indignes de la profession du journalisme, ce sont DES SALAUDS.

Que cela vous plaise ou non, des "petits" candidats comme Jacques Cheminade représentent des citoyens, ils ont obtenu vos saletés de signatures, alors ils ont autant le droit que les autres groupes politiques à participer équitablement à cette élection, à expliquer leurs idées à l'ensemble des citoyens, à accéder aux médias de masse, et ç'est précisément à cela que servent les fameuses règles du CSA que vous voudriez bien voir disparaître.

Toute votre clique de médiacrates ne mérite qu'une chose, une bonne dose de goudron et de plumes pour avoir violé impunément la démocratie et trahit le peuple.
Tout ce qu'ils m'inspirent c'est un profond mépris.

Très honnêtement, cette élection va être tellement biaisée que j'aurais du mal à accorder mon assentiment si je vois Hollande ou Sarkozy gagner l'élection ... J'pense comprendre pourquoi certains brûlent des voitures.
J'ai fait le pari en regardant l'émission: "Merde !, encore un fil de discussion qui va être pollué par la onzeseptembrite aigüe."
Gagné.
Ciao...
Si on cherche des journalistes capables de poser les bonnes questions (et obtenir les lumineuses réponses) sur l'argent de la vieille, les t-shirts à 500 fancs pièce, l'appart acheté avec un prêt ectoplasmique... j'ai deux noms à proposer, prière de me contacter en privé !!!

Jamais une émission d'ASI ne m'avait autant énervé, depuis celle de Babette Levy, c'est dire.
Détestables journalistes, vraiment !
D'un autre côté, c'est comme donner la parole à des ultra-libéraux. Ils peuvent bien dire ce qu'ils veulent, on se fout de leur avis, la loi est là pour les contraindre. Point. Et de les condamner s'ils s'y refusent. Ils devraient déjà l'être pour obstacle à la démocratie.

Le cas Cheminade révèle bien des choses sur ce que les médiacrates décident de ce qui est audible ou non.
Plus on musèle les interrogations et hypothèses sur des sujets comme le 11 Septembre ou celui des banques juives, plus les seuls à continuer à en parler se retrouveront de fait être des extrémistes dangereux. Rien que le fait d'écrire ces lignes me fait me demander si je vais pas voir débarquer un commando du GIGN dans la minute qui suit !!!

Braaziiiiiiiil, lalalalalalalala…
Bonne émission trop courte... qui m' a fait lire dans le regard de Patrick Cohen qu' il n' était pas le grand professionnel que je croyais qu' il était. Quand à l' homme que j' ai découvert, il m' a tant déçu qu' il m' a fait peur.
Bonne émission trop courte... qui m' a fait une fois encore aimé les belges pour leur grande pertinence.
Bonne émission trop courte... dans laquelle j' aura aimé que DS prenne la parole pour AU MOINS dire que de TRES nombreuses personnes dans le monde remettaient en cause la version officielle du 11 septembre, que beaucoup de livres et de films sur le sujet et posant de vraies questions n' avaient jusqu' à ce jour jamais reçu de vraies réponses (...).
Pourquoi DS s' est il-tu* à ce moment là ?


* du verbe taire, pas du verbe tuer... ;)
Bonjour,

Daniel Schneidermann aurait-il voulu brouiller les pistes en "assemblant" les propos loufoques de Cheminade à la remise en question de la théorie officielle du 11 septembre ? ...juste histoire de faire croire qu'il est tout aussi inconsistant de croire à cette remise en cause qu'aux théories de ce martien? Monsieur Cohen est-il journaliste d'investigation ? On sait que beaucoup de journalistes français et américains ont très longuement sérieusement enquêté et que le doute est toujours très largement permis. Alors pas d'amalgame Monsieur Schneidermann : continuez à poser les bonnes questions.
Courageux journalistes qui acceptent de se faire montrer la puanteur de leur mépris.
Ils assument, non sans tiquer, mais bon, ça va quand même.
De temps en temps Daniel S. les reprend, leur faisant comprendre qu'ils dépassent sans doute les bornes.
Oui c'est vrai, mais quoi, on peut se détendre, tout ça, blabla...
Ceci dit, on ne se refait pas, et d'ailleurs c'est plus fort qu'eux, tout au long de l'émission.

Les grands clichés:
S'interroger sur l'hallucinante thèse complotiste "officielle" de la comission d'enquête sur les événements du 11 septembre = Croire à la véracité des Protocoles des sages de Sion.
En gros, si vous vous demandez comment les USA ont été assez incompétent et/ou complice pour laisser arriver ce qui arriva malgré les mises en garde des services secrets Chiliens, Israéliens, Français et autres, comme lu à l'époque au mois de juin, dans un quotidien français, sur de possibles attaques terrorristes, alors vous êtes vous savez quoi.
Ou sur la mort de Ben Laden dont l'annonce arrive comme d'habitude fort à propos.
Je ne peux qu'inviter ceux que ça intéresse à voir si ce n'est déjà fait cette fabuleuse vidéo de Alain Chouet - ancien directeur du Service de renseignement de sécurité à la DGSE, lors d'une table ronde qui s'est tenue au Sénat le 29 janvier 2010 sur le thème "Où en est Al-Qaida".

L'exploration de l'espace est un sujet farfelu et un peu bizarre.
Surtout depuis la chute du mur de Berlin? Et l'effondrement du bloc soviétique, non?
Maintenant, que les thèses économiques néo-libérales sont l'orthodoxie.

Les banques coupées en deux, ça aussi c'est farfelu, c'est ce qu'a fait l' Islande. Une île un peu bizarre peuplée d'hérétiques assoifés de référendum. Les banques de dépôt d'un côté, pour assurer la garantie par l'Etat des épargnes. Les banques d'investissement privées de l'autre, répondant de leurs pertes ou pas, faisant défaut et mettant les spéculateurs devant leur responsabilité.

Sûr, l'exploration de l'océan devrait être prioritaire; et tant qu'à faire on nationalise tout, et on déclare illégitime la dette qui l'est (après audit).

Ah tiens, on a pas parlé des guerres de l'opium encore?... Ah si! pendant que je rédigeais, parfait...

Pourtant, comme dit Charline Vanhoenacker, c'est pas dur de le mettre en face de ses contradictions le Cheminade (avec qui elle a pris l'ascensseur!).
c'était une bonne émission
vive la belgique
Emission beaucoup trop centrée sur Cheminade, ce personnage à l'air completement ridicule, et son directeur de campagne le talonne de prets. Au lieu de parler de cette erreur democratique pendant une heure, il aurait été beaucoup plus interessant d'interroger les deux journalistes présents sur les questions posées au depart sur le temps de parole.

Déception pour ma part.
En se moquant de Cheminade qui évoque l'origine narcotique de la fortune de la couronne Anglaise, monsieur Cohen feint l'ignorance, du moins je l'éspère.
Wikipédia - Première guerre de l'opium
N'aurait-il jamais entendu parler de la Guerre de l'Opium qui opposa la Chine et l'Angleterre à la fin du XIXe siècle ?
Bien sûr, les positions officielles sur l'usage des stupéfiants ont quelque peu changé depuis, rendant la querelle un tantinet anachronique...
http://www.ina.fr/presidentielles/spots-de-campagnes/video/I08093382/arlette-laguiller-premiere-femme-candidate-a-l-election-presidentielle.fr.html
http://www.ina.fr/presidentielles/dossier/2265/presidentielle-spots-de-campagne.I09167743.non.fr.html#containerVideo
http://www.ina.fr/presidentielles/spots-de-campagnes/video/CAF92033829/emile-muller.fr.html

Comme les Députés européens minoritaires élus au scrutin proportionnel, ces candidatures minoritaires ne servent à rien d'autre qu'à témoigner d'une opinion singulière.

La délibération d'idées est nécessaire à l'action politique et à l'existence d'une République.
J'adorais France Inter. J'ai toujours écouté cette radio et, jusqu'à présent, je l'écoutais toute la journée. Jamais, je n'aurais cru pouvoir vivre sans radio. Aujourd'hui, j'ai largement décroché. Je mets la matinale mais je ne supporte souvent Patrick Cohen que 5 mn. Alors, je coupe. Pareil pour Pacale Clark que j'aimais du temps de la revue de presse. Une telle prétention, je ne supporte plus!
Ensuite, le 13H et Mermet! Puis parfois Bonnaud sur le Mouv'. France Inter ne ressemble en rien à la radio que j'aimais. J'ai probablement changé moi aussi: gauchisée...
Si PatCo avait la bonne idée de retourner dans le privé, ce serait formidable. Avec Pascale Clark bien sûr, il serait tellement dommage de séparer ce formidable duo....
En tout cas, en l'écoutant, ça m'a encore plus motivée à militer sur le terrain avec le Front de Gauche... Mélenchon monte dans les sondages malgré les médias, grâce au soutien du terrain. Les équipes du Front de Gauche sont sympa et très accueillantes vis à vis des "citoyens", je peux en témoigner. Ceux qui ont un peu de temps peuvent se renseigner près de chez eux, ils sont demandeurs de bras supplémentaires. De plus, des Assemblées Citoyennes (présentation + débat) sont organisées chaque jour dans les villes et villages sur des sujets différents: économie, santé, 6e République... C'est très intéressant, ouvert, etc. A essayer.
Intervention de Frédéric Haziza qui ne s'exprime pas beaucoup dans cette émission : « La représentativité à l’assemblée nationale, le pays, en fonction de leurs élus, on peut leur donner la parole en fonction de cela. C’est ce qui se passe dans les autres pays, c’est ce qui se passe en Belgique » Tout cela pour justifier qu'il est primordial de donner la parole aux représentants de l'UMP et du PS (et de leurs affidés). Certes. Mr Haziza oublie que les lois électorales en France donnent la part belle aux partis majoritaires (sur à peine 60 % des citoyens se rendant aux urnes), et que des partis ne sont pas représentés. A titre d'exemple le MoDem a récolté au niveau national 7,6% des voix au premier tour des législatives et dispose de 3 représentants à l'assemblée nationale sur 577 députés.
Mr Haziza se contente d'une représentativité inique pour justifier le passage des opinions sur les antennes. Belle conception de la démocratie. Et il a l'arrogance de citer les autres pays européens.
Mr Haziza, si la même loi électorale que celle en vigueur en Allemagne était appliquée en France, le MoDem aurait eu 50 députés après l'élection de 2007 : http://www.365mots.com/wp-content/uploads/2011/04/proportionnelle-3.png
http://www.365mots.com/2011/04/proportionnelle/

Sachant que le candidat à la présidentielle de ce mouvement généré par sa candidature avait rassemblé 18,56% des suffrages sur près de 80 % de participation.

Il y a vraiment un malaise... Et la démonstration pourrait être faite avec les Verts ou d'autres partis....
Est-ce que l'égalité du temps de parole s'applique à @si ? Nan parce sinon il va falloir inviter les 9 autres directeurs de campagne... Nan ?
Je n'ai jamais été autant énervé qu'en regardant une émission d'ASI. Je vais essayer de mettre mes idées en ordre pour être clair.

L'émission a un mérite : mettre en évidence la drôle de notion de la démocratie qu'ont certains de nos journalistes (qui, je pense, étaient assez représentatifs de ceux qu'on entend et voit régulièrement). Je ne vais pas citer toutes leurs bêtises, mais j'en ai noté quelques unes. "Et pourquoi mettre tous les compteurs à zéro ?", "il y a trois ou quatre candidats susceptibles d'être président" (là, on sent qu'ils se forcent à ne pas dire deux). Ils oublient de nous préciser, qu'en plus, cette certitude est souvent peu basée sur des analyses (parce que là, pourquoi pas ?) mais sur les résultats des instituts de sondage, et, là, bien sûr, se pose le problème de l'auto réalisation des prophéties, mais ce sujet là, c'est mort, on n'a même plus le droit de l'aborder. On a bien compris que la publication de sondages était quasiment la seule activité des journalistes politiques dans ce pays, et qu'ils avaient rang, ces sondages, d'analyse… La meilleure preuve : quand on invite un "politologue", c'est maintenant systématiquement un directeur d'institut de sondage !

Mais l'émission a aussi un gros défaut. En focalisant sur Cheminade, elle dédouane presque nos amis les journalistes du même ostracisme qui est appliqué à d'autre candidats. Et quelle que soit la densité de leur programme : Eva Joly, Nicolas Dupont Aignan, Poutou, Arthaud… J'aurais bien aimé voir réagir nos deux journalistes sur le papier d'Acrimed que Laure Daussy citait dans son (excellent) papier sur les petits candidiats. Le temps passé à répondre à des questions sur l'éventuel retrait ou sur la recherche des signatures, quand les "grands" ont tout le temps de développer sur le fond (quand ils ont du fond…)

Maintenant, puisque le sujet était Cheminade, arrêtons nous y un moment… L'interroger sur le fond, sur l'antisémitisme de Larouche, y compris durement, c'est un travail de journaliste. Le mépris de Paquien, son ton insultant, ça n'en est plus. Surtout quand le même est comme une carpette devant les puissants.
Je précise que je n'ai aucune sympathie pour Cheminade, mais quand même ! Il y a des limites. Faire rire (ou tenter de faire rire) la galerie en répétant "Planète Mars", à tout bout de champ, c'est délirant. Pourquoi la conquête spatiale ne serait-elle pas un enjeu ? Pourquoi ne pas creuser, quitte à mettre en avant les manques de ses propositions (financement etc…). Mais aussi pourquoi ne pas poser aux "grands" les raison pour lesquelles on a complètement laissé tombé le spatial en France (y'a pas que des farfelus qui le disent, j'ai encore entendu Marie France Garaud - c'est pas ma copine non plus -le dire la semaine dernière sur LCP !), et en partie la recherche scientifique aussi ! Qu'auraient dit ces grands intelligents à JFK en 1960 quand il a déclaré qu'on marcherait sur la Lune avant la fin de la décennie ?
Quand Cohen parle d'escroquerie à propos des signatures, je pensais vraiment qu'il allait nous parler de malversations. Mais que dit-il ? Que Cheminade est contre une loi (de décembre 2010) qui énerve beaucoup les maires des Communes Rurales. Elle est là, l'escroquerie ? Alors que l'abrogation de cette loi est dans son programme ? (Comme dans celui du PS, d'ailleurs, si je ne m'abuse !)

J'ai pas tout noté, j'en oublie, mais les arguments opposés par les deux journalistes aux questions de Daniel était confondante de mauvaise foi. Paquien dit à un moment : la preuve qu'on n'écoute pas que les sondages, on a toujours bien traité Bayrou. Quel argument !!! Et au nom de quoi ?
Cohen qui dit que le système français est une exception, que pour une élection si importante, c'est dingue d'avoir dix candidats. Pourquoi ? Parce que ça lui fait cinq fois plus de boulots que s'il y en avait que deux ? Ne doit-on pas se féliciter de la richesse démocratique que cela procure ? Je comprendrais cet argument si on avait deux camps très délimités, avec cinq candidats dans chaque camp qui diraient la même chose. De surcroit, le débat entre les deux qualifiés pour le second tour, il aura lieu, on aura quinze jours pour ça !!
Mais cette richesse démocratique n'est absolument pas exploitée, puisque de toutes façons, le débat est borné par "le champ du possible" de la discussion. On peut discuter sans fin comment réduire les dépenses publiques (et même pire, on est sommé d'en discuter) mais en revanche, on ne peut pas discuter de l'opportunité de relancer une industrie spatiale, ou d'envisager l'avenir énergétique de notre pays en dehors du tout nucléaire…

Au fond, on en arrive toujours au même constat : ce qu'on voudrait voir, c'est un débat avec un ou deux journalistes du calibre de ceux que vous avez invité aujourd'hui et un ou deux "éditocrates" autour du film "Les nouveaux chiens de garde". Mais ce débat là, il n'aura pas lieu, parce qu'ils n'en veulent pas. Je pense d'ailleurs qu'ils ont accepté de venir parce que vous avez mis en avant Cheminade sur ce débat là. Cheminade, cible facile, dont on peut se sortir avec deux pirouettes sur la planète Mars et sur le 11 Septembre.

Bon, je m'arrête, j'ai déjà été très long.

Ah si, une dernière chose. Finir cette émission par "@ux sources" de Reynié est une excellente idée, parce qu'il illustre en quelque sorte tout le reste de l'émission.
(sinon, je tiens le pari que le forum va se focaliser sur un 23125478e débat sur le "complot" du 11/09 plutôt que sur le problème médiatique des petits candidats. Une intuition, comme ça.)
C'est quand même toujours stupéfiant cette hystérie quand on s'interroge sur les tenants et les aboutissants du 11/09. Le plus grand attentat de l'Histoire des USA, l'enquête est bouclée en moins de 24 heure : C'est Ben Laden, c'est Al Quaida, ce sont les islamistes. Circulez, y a plus rien à voir ! Et puis, le terme "complotiste", c'est quand même un peu court : Il faudrait quand même que Patrick Cohen admette que des complots ont émaillé l'Histoire depuis des siècles. Et comme l'a bien dit le très charismatique représentant de Cheminade : La version officielle du 11/09, c'est une version "complotiste" : Un complot islamiste contre les USA. Je ne vois pas en quoi imaginer qu'un fanatique saoudien, du fond d'une grotte afghane, a planifié, organisé, financé, tout seul, la plus grande attaque contre l'Amérique, ce serait plus "réaliste" que toute autre explication. S'interroger sur le rôle des différents services secrets, des différents Etats impliqués directement et indirectement, l’ambiguïté des rapports qui lient les USA, l'Arabie Saoudite, Israël, la question du pétrole, du contrôle du proche-orient, et comment le 11/09 s'inscrit la dedans, ce n'est pas forcément être dans le délire ! Après, je ne sais pas à combien de degrés fond l'acier, ni s'il est bien raisonnable de vouloir coloniser Saturne, ni comment Cheminade a enfumé Raoul Bouchardon, maire de Pleumeul-lés-Garguouille, mais je sais que les journalistes bien en place détestent sortir des sentiers battus que ce soit sur les questions économiques que sur les sujets géopolitiques.
Le problème, c'est que l'émission promet de traiter de la situation des petits candidats, mais en fait se focalise sur un cas en effet caricatural.
Or, ce qui se passe avec Poutou et Artaud ou Dupont-Aignan, par exemple, qui, qu'on soit d'accord ou pas avec, sont évidemment beaucoup moins délirants, aurait été plus subtil à décoder.
Cohen a beau jeu d'hésiter à donner du temps d'antenne à un illuminé ; mais quand il s'agit d'un problème d'idéologie pure qui bloque, c'est plus retors et plus profond - j'aurai aimé une émission qui se penche plutôt là-dessus...
C'est drôle cette arme absolue pour faire taire les gens, cette insulte suprême sous ses deux formes : "complotiste" ! "conspirationniste" ! Bouh ! Tu oses penser que tout n'est pas comme on te le raconte... Cohen livre sa vision du complotiste : quelqu'un qui imagine que des gens avec des grands chapeaux pointus se réunissent dans des salles sombres... Voilà comment ridiculiser sans trop s'avancer. A quand une discussion avec Emmanuel Todd qui parle avec nuance de la plausibilité de certaines théories complotistes ? (Voir l'émission @ux sources qui lui a été consacrée)

J'aurais aimé que l'équipe soit plus incisive avec les journalistes invités - alors que l'envie n'en manquait pas, on dirait. Quand Frédéric Haziza dit que Jacques Cheminade a des idées farfelues, mais pour qui se prend-il ? Quels sont ses critères ? En quoi le fait que la fortune de la Reine d'Angleterre ou des certains banquiers dont l'orthographe du nom me fait préférer la périphrase "certains banquiers dont l'orthographe du nom me fait préférer la périphrases [effet vache qui rit !]" soit lié à des trafics de drogue est-il farfelu et indigne d'être porté en discussion publiquement ? Et pauvre Daniel Cohen qui pense que sa station ne doit pas faire plus de politique deux semaines tous les 5 ans pour ne pas spolier la musique classique et je ne sais quel autre programme essentiel à la démocratie ! Mazette, ça c'est de l'engagement ! C'est le Pernaut des ondes lui...

Et puis, lequel des journalistes a lu le programme de Jacques Cheminade. Quand Bayrou en 2007 parle du problème de la dette, on en à peine un an après un prophète, quand Jacques Cheminade prédit la crise financière avec 30 ans d'avance, c'est un idiot... Etrange... Une lecture du critique du programme de Cheminade par Lordon serait d'ailleurs un grand moment je crois !

Et puis, un dernier point, qui s'est intéressé au parcours de Cheminade ? Quelqu'un qui a fait HEC avant que HEC ne passe aux méthodes américaines - et est donc en un certain sens un des derniers tenants d'une tradition française en la matière - et qui a fait l'ENA [Tiens, les deux mêmes écoles que François Hollande], et qui est traité avec plus de dédain que Frédéric Nihous avant que ce dernier ne déclare forfait, c'est quand même triste... L'ascenseur social est manifestement en panne !
Il doit y avoir une malédiction dans le bureau du 7-9 de France inter: tous ses occupants se transforment en cuistres. Alors, Cohen, c'est pour quand la main dans le ben et le sweat à capuche?!!
Merci Cohen, merci, grâce a vous on sait quoi penser, grâce a vous on n'a pas besoin de réfléchir on nous propose les grands candidats, qu'on a sélectionné selon des règles bien établies puisque c'est vous qui les avez crée. Journalistes, éditorialistes, sondagiers mêmes combat.
Ce qu'ils ne pensent pas c'est que ça en devient des prophéties auto réalisatrices, et un candidat comme Melenchon qui vient troubler cela puisqu'il était un petit candidat a du jouer de sa verve et dynamiser sa campagne avec des positions, ou des petites phrases pour devenir un bon client et passer ce cap la ...
Larouche ca craint... m'enfin on va pas se plaindre de l'éventail de choix qu'on nous propose pour cette présidentielle quand même.

Fallait être islamophobe pour être à la mode Cheminade! Ils lui répondraient d'aller sur dans la ceinture d'Orion voir si les Atlantes ont migré là-bas plutôt qu'à le trouver fou.
Les TV ne se gênent pas pour bouleverser la grille de leurs programmes pendant le Mondial de Foot ... mais le faire pendant la periode des elections ah non, vous vous rendez pas compte! le Foot ça c'est important!
Le malaise de Patrick Cohen, on le comprend, puisqu'il le dit lui même, il estime ( lui et les autres; ils pensent tous pareil) que ce qui passe à l'antenne est de SA responsabilité ( et avec de grandes responsabilités viennent de grands pouvoirs) . Les journalistes sont une sorte de filtre. Les règles démocratiques les empêchent de choisir qui peut ou non s'exprimer publiquement et il est le véritable problème: on départit les journalistes d'une partie de leur pouvoir.
Bonjour l'équipe,

holala, cette émission est un véritable naufrage pour Patrick Cohen : Il pète un câble car il doit recevoir un candidat qui ne croit pas à la version officielle sur le 11 septembre.... en gros c'est ça qui le dérange le plus. Et en 5 minutes de nous livrer toute la ligne officielle sur ce sujet là, à savoir que si on en discute c'est que on est antisémite, donc fin de la discussion.

Et bien moi je ne suis pas antisémite, je ne suis pas un supporter de Cheminade ou de Larouche, et pourtant 2 avions pour faire tomber 3 immeubles, et cela télécommandé par un mec du fin fond de sa grotte en Afghanistan, ben non j'adhère pas ! Et Ben Laden introuvable pendant 10 ans mais qui ne cesse de fournir des vidéos ou il rajeunit, puis finalement retrouvé, tué, balancé à la flotte sans que l'on puisse avoir le moindre élément permettant d'authentifier, et tout le commando mort dans un accident quelques jours après, et la maison maintenant rasée, il y a quand même quelques raisons d'être en proie au doute !

Au passage, la réaction de Daniel est aussi le modèle du genre: dès lors que on ne croit pas à cette vérité officielle, on est sommé de connaitre tout sur l'affaire, tous les détails, remplir tous les trous, donner les noms de tous les responsables, et au passage si on peut dire un truc de méchant sur les juifs, c'est bonus... Ben non, si justement on ne peut pas donner ce type de réponse, c'est justement parce que les journalistes n'ont pas fait ce boulot là, qui est à priori leur boulot. Le 11 Septembre 2001, c'est d'abord et avant tout la fin du journalisme d'investigation courageux, celui qui n'avait pas peur d'aller à contre courant, de remettre en cause une vérité officielle. Et la panique avec laquelle Cohen semble envisager ce débat sur son antenne est le signe du profond malaise qui existe encore dans la profession. En France, ce débat est toujours tabou, sauf si il se résume à traiter les gens qui doutent d'antisémitisme.

Encore une fois, je n'adhère pas du tout aux idées de Cheminade, mais il est clair qu'il a été vraiment traité comme un chien lors de son passage sur inter, et ce n'est pas à l'honneur de la station.

Qui plus est, il est scandaleux que l'on reproche à Cheminade d'avoir obtenu ses parrainages. L'élection présidentielle c'est des candidats qui disent "élisez moi et je ferai ci et ça", ce qui n'est aucunement différent de "parrainez moi et je parlerai de ci et ça". Les maires qui donnent leur parrainages savent très bien ce qu'ils font, et considérer qu'ils auraient pu être trompés en fait des parfaits imbéciles, ce qui est d'ailleurs l'attitude condescendante habituelle d'une bonne partie de la presse.

Bref, cette émission a montré plus que tout l'attitude condescendante de cette partie de la presse qui se considère comme faiseuse d'opinion, et qui en fait ne font que suivre la meute.
Bon, de ci de là…

http://www.youtube.com/watch?v=b8TYXjG8ESM&feature=related
J'ai u malaise avec l'attidude des journalistes... Bien que ne partageant en rien les idées (que je ne saisi pas très bien) de M Cheminade - la façon de traité de son cas me laisse perplexe... Si il fait partie d'une secte ect... pourquoi ne pas avoir enquêté sur cela ? et informer le publique progressivement? Et Pourquoi alors que il y'a de nombreuse enquêtes qui montre que le FN est un partie à tendance xénéphobe avec des connections avec des mouvances fachistes en europe et dans le monde, ce partie à eu droit à un autre traitement médiatique ? Et encore ce mépris ! Je ne pense pas que tout les professionnels des médias sont ainsi (J'espère) - Mais le spectacle fait peur des fois... Les même qui sont capables de bouleverser les programmes pour nous parler une journée entière sur de Gaulle... ou mieux chambouler la grille pour nous faire suivre... L'ELECTION AMERICAINE @_@. L'Inter-minable feuilleton DSK, Polansky et autre feuilleton médiatique ou chacun avez su "bouleverser la grille des programmes"...

Les élections (présidentielles ou pas..) pauvre naif que je suis, on m'avait appris en cours "d'éducation civique" que c'était important ; que cela "refondé la nation" que cela réafirmé ses principes...

Et cette idée tenace que toute critique des médias (quel qu'il soit) est du populisme et une atteinte à la liberté de la presse, voir du fachisme... me rend de jour en jour de plus en plus furieux... Nan mais en quoi le petit journal est différents de Omar et Fred (Que j'aime beaucoup) ? Les émission de Laurent Ruquier c'est comme Vivement Dimanche non ? Bref des fois j'ai l'impression que l'on se moque de nous et que en plus on nous méprise...

Mais je prend note : si un jour le PS ou l'UMP s'écroule pour une raison ou une autre devront t'il être taité avec mépris ? Comme c'est courant disparut depuis plus de X années comme le dit M. Couenne qui a tendance à prendre tout le monde pour des jambons... La défense de M. Aziza et assez drôle... Valeurs morales et tout le toutim... Je me rappel pas l'avoir vu aussi emporté avec Marine Lepen et ses fréquentations à Viennes, ou les célébrations fachistes en tout genre auxquelles Lepen père participe...

Ils ont raisons de s'inquièter d'internet ou plutôt du numérique qui permet de faire du différé et de la selection (Sacrilège l'auditeur ne suis pas le menu gastromédiathique ^^). Les nouveaux média on profondément modifié la hiéarchie de l'information. Bien sûre que non comme aime à le répéter à tout va certain "Journaliste" - les citoyens ne veulent pas se substituer en journaliste - mais ils peuvent enfin interagir plus directement entre eux et avec les informations et prouvé que B****** de M**** beaucoup d'entre nous sont un minimum instruits, assez curieux et alertes pour voir qu'il y'a quelques trucs qui déconnent, par exemple sur la campagne présidentielle.
Patrick Cohen parle du système français "unique au monde" et le compare avec regrets à d'autres systèmes qui semble-t-il trouvent grâce à ses yeux, notamment le système médiatique américain. Moi personnellement, c'est plutôt ce-dernier que j'ai en horreur où l'accès aux médias s'achète à coups de millions de dollars entraînant les candidats et partis dans une quête sans fin aux financements les liant sans cesse davantage aux différents lobbies et groupes d'intérêt. Que la France puisse s'enorgueillir d'un système médiatique égalitaire dans les dernières semaines de campagne (l'émission n'a pas parlé des spots de campagne qui vont j'imagine s'installer avant le JT) n'est, à mon sens, pas à déplorer. Certes qu'un Jacques Cheminade ait ses 500 signatures (peut être faut-il revoir alors les conditions d'accès à la candidature présidentielle) et pas Dominique de Villepin ou Corine Lepage me paraît étonnant mais c'est à mon sens un moindre mal si on échappe au bipartisme et à la course à l'argent qui seraient des dangers beaucoup plus grand pour le système républicain.
C'est marrant cette émission avec plein de journalistes qui s'auto-analysent toutes les semaines.
Finalement, est-ce le temps de parole le problème, ou bien l'élection présidentielle dans la 5° république sous l'effet du quinquennat...

Je m'explique :
Que recherche-t-on dans l'élection présidentielle ? On pourrait penser d'abord à gagner le poste de président. Mais aussi à s'exprimer pour faire avancer ces idées et sa force politique.
Seul problème, la 5° a fait en sorte que ce soit le président qui gouverne de fait, au lieu et place du 1er ministre (sauf en cas de cohabitation). La campagne qui en découle devient donc une campagne de gouvernement et non de présidence. Ceci a d'autant été renforcé que le quinquennat réduit les chances de cohabitations.
Ce quinquennat justement, fait en plus passer l'élection présidentielle avant l'élection législative. Une fois les citoyens exprimés, les politiques ont beau jeu (ce qu'ils ne se sont pas privé en 2002 et 2007) de dire que nous n'allons pas nous dédire.
Hors l'élection d'un seul homme au scrutin uninominal à deux tours favorise le duel entre les deux futurs candidats de second tours. On est donc très peu tenté de pousser un troisième homme (disons bayrou ou mélenchon par exemple) au risque de faire perdre un autre homme avec qui on espère renverser le principal adversaire (avec hollande pour sarkozy). Le vote utile, et la création de "petits" candidats et de grands "candidats" favorisent ainsi le conservatisme électoral. Ne surtout rien changer de peur d'avoir une victoire à la Pyrrhus.

En résumé, les voix multiples se doivent d'être 2, parce que la 5° marche comme ça. Et pour changer les habituels favoris, il faut réussir un coup qui bouscule le paysage politique actuel suffisamment fort pour paraître favori à la place du favori.

Le temps de parole de stricte égalité n'est donc qu'une fausse question, tant que le fonctionnement permettra de penser clairement à l'avance une idée de "grands" et "petits" candidats, et ne laisse que l'éventualité d'essayer ce passage en force.

Après, dans le cadre de l'élection législative, ce temps fait déjà plus sens, et la réticence de Philippe Cohen à bouleverser la programmation, représentant du service public, considère donc que ce n'est pas sa mission de faire vivre le pluralisme politique. C'est très intéressant (à moins qu'il a des réticences à faire cette proposition à la place de ses patrons, mais bon).
HOOooo putain... Patrick couenne.

Sinon, la fille qui a un nom de biscottes diététiques, je ne connais pas.
Charline Vanhoenacker , notre nouvelle chroniqueuse


en voilà une idée qu'elle est bonne !!
FI la matinale, je ne peux plus.
Pourtant , j'aimerais bien.
M'enfin couper le son à 7h55,par solidarité pour les ex chroniqueurs. Le 7h55 donc n'étant pas un créneau pas destiné à l'humour si je me souviens . Place à l'autopromocongratulation pseudo private jokes. Dommage j'aimais bien Colin Mauduit. Me donnent l'impression d'une pub mma . Penser à ne pas rater la revue de presse et la chronique musicale.

Pascale Clarke... en digne journaliste décide a priori quels sont les candidats dignes de son très grand intérêt à elle et de ses questions à elle...

et puis 09h00 le passage de plat. Là je craque. je coupe, voir un petit coup de France info des fois qu'il y aurait quelque chose d'autre. Des fois que.
oui, très bonne nouvelle que la venue de Charline Vanhoenacker !
un regard pertinent de plus dans l'équipe,
vive elle
Après l'émission de la semaine dernière, j'ai pensé que Charline Vanhoenacker avait de bonnes chances de travailler un jour pour @SI. Je commence à cerner les goûts de Daniel...

Bienvenue à Charline Vanhoenacker.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.