12
Commentaires

Scoop de "Disclose" sur les Rafale : le gouvernement contre-attaque

Peut-on encore se féliciter de l'exportation d'armes à un pays autocratique (ici, des avions Rafale à l'Égypte), alors que 85 % du montant total est prêté par des banques françaises et que ce prêt est garanti à hauteur de 85 % par l’État français ? Pour de nombreux médias, la réponse est oui. Au scoop de Disclose sur la nature de ce contrat, le gouvernement français a répondu par une conférence de presse organisée en catastrophe, histoire de réorienter le récit. Mission réussie.

Commentaires préférés des abonnés

Donc, si j’ai bien compris : l’Égypte va utiliser les avions dont elle aura payé seulement 15% de la facture (sa population). Qui plus est, les avions serviront à faire rentrer dans le rang des militaires les populations réfractaires.

Ici en France, q(...)

Donc en gros l'état français vient de faire cadeau de 4 milliards d'euros d'argent publique à Dassault. Sympa. Pendant ce temps ils nous serinent avec la dette du covid qu'il faudra absolument rembourser. Et la dette des rafales ce sera soit nous soi(...)

Merci pour cet article très intéressant ...

Derniers commentaires

Merci pour cet article très intéressant ...

Je me demande ce que l'Egypte compte faire de ces Rafales. Le pays n'est pas vraiment menacé par ses voisins. et on ne réprime pas l'opposition interne avec des avions de combat. Vraiment beaucoup d'étrangeté dans cette affaire.

Je me demande ce que l'Egypte compte faire de ces Rafales. Le pays n'est pas vraiment menacé par ses voisins 


Situation en Libye  


et on ne réprime pas l'opposition interne avec des avions de combat.


Les Syriens vous diront le contraire

Je me demande ce que l'Egypte compte faire de ces Rafales


Les habitant·es du Sinaï bombardé·es par l'aviation égyptienne pour cause de lutte contre les terroristes ont sans doute des idées sur le sujet.

Il est probable que le choix du rafale se détermine surtout dans le cadre d'un renouvellement de flotte plus que pour une mission précise. Et le renouvellement de la flotte se décide vraisemblablement en prévision de conflits à venir plutôt que de conflits présents.

Il est possible que la région soit sujette à des conflits armés dans les 30 ans à venir (autour de l'eau peut-être)

Ça fait plaisir de voir que RFI a sorti un bon papier sur le sujet. Une fois de plus, le seul média à financement public qui vale quelque chose en France (avec peut-être Arte et France Culture, que je connais mal).


Sinon, assez d'accord avec le journaliste de Libé, le fait d'avoir confié le sujet au service international et pas économique ou à un journaliste défense, ça change forcément le résultat publié.

Donc en gros l'état français vient de faire cadeau de 4 milliards d'euros d'argent publique à Dassault. Sympa. Pendant ce temps ils nous serinent avec la dette du covid qu'il faudra absolument rembourser. Et la dette des rafales ce sera soit nous soit le peuple égyptien qui va la payer, belle affaire.


Pour ce qui est des rafales vendus j'espère qu'a leur premier décollage ils finiront comme l'hélicoptère de feu monsieur Dassault. Ça leur évitera de nuire.

Donc, si j’ai bien compris : l’Égypte va utiliser les avions dont elle aura payé seulement 15% de la facture (sa population). Qui plus est, les avions serviront à faire rentrer dans le rang des militaires les populations réfractaires.

Ici en France, qui finance les prêts garantis par l’état? C’est nous! Les payeurs d’impots Et de tva! 

Qui finance les banques françaises? C’est nous! Les emprunteurs qui remboursons nos prêts avec des taux prohibitifs!

Qui est content? C’est nous, quand nous devrons en plus de nous ruiner sourire si d’aventure les avions viennent nous faire rentrer dans le rang, ils auront peut être été fabriqués par nous-mêmes ?!!

Commémorons la fin des hostilités guerrières sur notre territoire... avant que mc rond-point ne veuille  jouer au général.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.