86
Commentaires

"Sarkozy l'a dit lui-même : la commission Copé ne sert à rien"

La Commission sur l'avenir de la télévision publique, dite Commission Copé, vient d'exploser.

Derniers commentaires

Moi je pose un seul question ...

Pourquoi ne pas avoir laisser les pubs?
Mini-Analyse des propos de N. Sarkozy proposés dans l'extrait vidéo de l'émission: redevance TV, franchise médicale
N. Sarkozy, suite à la question du journaliste de RTL sur l'augmentation de 2 euros de la redevance a répondu par: "c'est toujours comme ça en France, on commence par des augmentations de 2 euros, et puis comme on les fait chaque année, à la fin ça fait plus que 2 euros." (transcrit d'un extrait de la vidéo proposée en tout début dl'émission): n'est-ce pas le même homme qui a dit pour justifier l'augmentation des franchises médicales que, quand même, 50 centimes d'euro ou 1 euro à économiser ce n'était quand même pas un grand effort à fournir???? Conclusion: pour faire des économies, mieux vaut regarder la télé qu'être malade.
Outre ce commentaire sarcastique, il me semble qu'il aurait été utile de relever cette contradiction d'une manière ou d'une autre, même si ce n'était pas l'objet de l'émission. C'est pour moi un mépris total des personnes.
Tout ça pour dire que moi je vois bien des formats @siens sur les chaînes publiques...

Et pourquoi pas créer un nouveau système de financement? Prenons un exemple caricatural faute d'idée: envoyez des textos pour selectionner vos emissions preferées... C'est ridicule tel quel mais peut être que la télévision publique pourrait trouver ses marques dans une gestion plus interactive de la redevance télé.


Il y a t'il d'autres opportunités comme des pubs sur certains encarts particuliers où les grands annonceurs auraient moins à redire? Alternativement, pourrait-on gérer le financement en suivant de nouvelles méthodes? Par exemple, une division "portefeuille clients" séparée qui ne puisse pas interferer avec la rédaction des programmes selon une charte très stricte et des controles financés... ça pourrait être plus économique. Après tout la télévision publique doit se fixer des objectifs de performance basé sur des citères quantifiables quoi qu'il en soit, mais cela peut surement se dissocier des agendas financiers... Comment font les entreprises créatives comme 3m par exemple?

Bref je me demande si il y a un forum participatif sur la commission Copé, faudrait demander à Royale de le mettre au point!!!

Je note tout de même cette légère évolution d'ASI qui en plus de nous régaler de ses analyses devient un formidable support citoyen pour faire un point aussi objectif que possible sur des sujets de fond (CF: l'emission sur le 11/09 et l'autre sur la résistance par exemple.)
Tout ça pour dire que moi je vois bien des formats @siens sur les chaînes publiques...

et pourquoi pas créer un nouveau système de financement? Prenons un exemple caricatural faute d'idée: envoyez des textos pour selectionner vos emissions preferées...
Je note tout de même cette légère évolution d'ASI qui en plus de nous régaler de ses analyses deviens un formidable support citoyen pour faire un point aussi objectif que possible sur des sujets de fond (CF: l'emission sur le 11/09 et l'autre sur la résistance par exemple.)

Il y a t'il d'autres opportunités comme des pubs sur certains encarts particuliers où les rands annonceurs auraient moins à redire? Ou peut on gérer le financement en suivant des méthodes nouvelles? Par exemple, une division "portefeuille clients" séparée qui ne puisse pas interferer avec la rédaction des programmes selon une charte très stricte et des controles financés... ça pourrait être plus économique.

Bref je me demande si il y a un forum participatif sur la commission Copé, faudrait demander à Royale de le mettre au point!!!
Je tiens à remercier ASI pour la qualité du débat qui nous a été proposé dans sa dernière émission: enfin 2 parlementaires de camps opposés qui discutent intelligemment!! On ne voit ça que sur ASI!
Il est vrai que daniel j'ai eu pour habitude de montrer des bonnes vidéo de vous en mettant en avant votre l'impartialité, hors cette excellente interview je ne peut pas la montrer car il est évident que vous êtes du coté du député P.S. Mais peut etre que a force de voir tout ce qui se passe en fond comment ne pas l'etre ...
Après l'école, l'hôpital, la justice... La mise en bière du service public se poursuit avec le secteur télévisuel. Ni fleurs, ni couronnes.
Ceux qui en doutaient encore peuvent vérifier la chose en regardant cette excellente émission d'@si...
Considérant que nous avons été 40 000 ici pour financer votre séquence @si, pour l'intérêt qu'elle représentait pour nous,

je propose que l'audiovisuel publique soumette des tranches horaires au financement libre de téléspectateurs,

un genre de pay per view, mais organisé dans le temps, non pas à l'émission, mais à la séquence,

un abonnement à des tranches voulues par le public.

Et pourquoi pas tout une chaîne, dédiée à nos desiderata, à notre engouement, une sorte de mandat donné à une équipe motivée,

qui nous donnerait enfin la télé de nos rêves.

Qu'au lieu d'avoir une surtaxe sur la redevance, nous ayons un abonnement sur une séquence à la carte.


http://anthropia.blogg.org
Ce qui est très très bien, c'est que quand notre Président et ses troupes d'élites auront mis France2 à genoux, économiquement parlant, et que la France ruinée n'aura plus le loisir de se payer le luxe d'un service public audiovisuel non rentable, on aura probablement un gentil Bolloré ou un gentil Lagardère (qui viendra à nous, alors qu'on n'avait pas du tout l'intention d'aller à lui) pour racheter la chaîne, et sauver la France.
Z'êtes pas heureux de vivre dans un beau pays enfin moderne???
Avec les dvd, internet, les jeux video (qui occupent le poste TV), il y a encore des gens qui regardent la TV ? XD
Qui vas gagne a la suppression de la pub : Les chaine privees.
Surtout TF1 mais sur le plus long terme les autres chaines prive sur la TNT.
il y aurra M6 surment mais aussi et surtout la nouvelle chaiene generaliste Direct8.
A qui appartient Direct8 ? M.Bollore qui par charite avait invite M.Sarkozy sur son Yacht (A quelque million le sejour).

Serait se juste un revoit d'assenceur ?
Je vois le mal partout, bien sur !
Je ne vais pas être méchant mais est-ce qu'on pourrait faire quelque chose pour ce "décors" d'émission qui est VRAIMENT moche et n'a aucune des qualités que requiert un décors de "télé". Je sais que le budget est limite mais il y sans doute moyen de faire plus sobre, plus minimaliste, vraiment depuis le début je ne peux pas le voir c'est si laid que je n'arrive plus à entendre ce qui est dit.
Ce qui m'étonne et que les journalistes n'ont pas relevé, Sarkozy refuse une augmentation, même de 2 €, de la redevance télé c'est parce qu'il s'est engagé lors de la campagne à ne pas augmenter la redevance et à baisser les taxes et les impôts.

Or pour financer le manque à gagner pour France Télévision, il propose et il l'avait annoncé lors de sa conférence en janvier de créer de nouvelles taxes sur les FAI, les sociétés télécom et l'électronique "brun".

Bref si le gouvernement crée de nouvelles taxes, c'est pour ne pas augmenter celles qui existent déjà et tenir les promesses du candidat Sarkozy.

Notons au passage que la seule "taxe" qui ait réellement baissé est celle du bouclier fiscal passant de 60% à 50%.
En près d'une heure de débat qui en principe la concerne d'on ne peut plus près, on l'a vue, on l'a entendue, son nom était en sous-titre mais n'a jamais été prononcé ?!?! Stupéfiant ! Christine Albanel est donc réellement le géranium de son pot ! Même quand on parle des dames du président on oublie de parler d'elle. Le ministère de la culture n'a jamais été évoqué non plus dans l'émission (le pot !). Ne sert-il qu'à diffuser des résultats de sondages sur l'envie des internautes d'être plus ou moins sanctionné dans leur activité de téléchargement ?
Un député UMP qui ignore les contenus de la télé !?! Utilise la télé pour suivre un enterrement ! Les fossoyeurs de la télévision publique et de la culture sont au pouvoir, sans surprise. Habituons les enfants à se détourner de leur écran sarkophage ! Il semble qu'ils y arrivent selon une expérience récente. Notre avenir est donc bien entre nos mains, c'est rassurant ! On peut tenter l'expérience de ne plus écouter le président pendant 15 jours, ça fonctionne, ça repose les oreilles, ça apaise et on ne loupe rien se son feuilleton rediffusé en permanence. Quant à C Albanel, il semble que tout le monde l'ait zappée.
Et bla-bla-bla....Et bla-bla-bla...Et bla-bla-bla...
Le financement de la télévision publique était bien le dernier des soucis de Sarko. Cette annonce, dans un premier temps, devait simplement servir de fumigène car en janvier 2008 sa côte descend et celle de Fillon grimpe...
Et puis, l'idée fait son chemin :
1/ il annonce que la télévision publique ne sera plus financée par la pub. Et hop ! les actions des chaines privées grimpent. Merci président !
2/ suite à cette annonce, les publicitaires commencent à déserter les chaines publiques ce qui crée déjà des problèmes financiers à ces chaines. Merci président !
3/ quid du financement des chaines publiques par une hausse de la redevance, une taxe sur le chiffre d’affaires de nouveaux moyens de communication, comme l’accès à l’Internet ou la téléphonie mobile est envisagée. Le financement des chaines publiques par le secteur privé qui possède ses propres médias ([s]TS1[/s] TF1) avec tous les risques que cela pourrait entrainer à terme. Merci président !
Scénario possible pour la suite :
4/ les financeurs privés souhaitent qu'on tienne compte d'eux en tant qu'acteurs des chaines publiques puisqu'ils les financent. Merci président !
ou 4/ le financement ne couvre pas les besoins (La suppression des espaces publicité va libérer 3h15 de temps d’antenne par jour ! Pour combler ces espaces, il va va falloir créer du contenu supplémentaire. L’addition sera de 400 millions d’euros supplémentaires…à ajouter au 800 millions de besoins financiers prévus).Merci président !
Dans ces deux cas, l'avenir du service public semble fortement compromis.
Bien sûr que les ASInautes sont plutôt du bord de gauche, en tout cas toujours du bord opposé et c'est surmeent pour ça que je m'y reconnais tellement.
Mais l'émission est claire : Mr UMP ne cherche qu'à gagner du temps, toujours à tourner ses phrases dans tout les sens pour que ça dure plus longtemps et ne pas montrer qu'elle ne contiennent rien. En face, Mr PS me paraît ne pas tergiverser, énoncer les choses rapidement et de façon concises.
En plus de tout cela, Mr UMP me fait peur, il paraît incapable de toute émotion, toujours avec son sourire forcé, répétant les mêmes conneries sans jamais sourciller. Ai je bien entendu? on ne financera pas l'espace temps libéré par la publicité, cela permettra d'y mettre des émissions qui passaient tard le soir. Chouette !!! une émission Très chasse (cofinancé par le parti chasse peche vergeture et ski de fond (je ne sais plus qui a parodié ce titre mais j'en rigole toujours autant) (c'est pas du bonheur de rire de ses propres blagues??)) donc une émission très chasse en access prime time , ça a de la gueule. Mais il a quand même rajouté : ou alors diffuser des programmes très peu couteux.........voyons réfléchissons, un programme très peu couteux......non je ne vois pas : ou alors des campagnes pour adhérer à l'UMP?
Juste pour dire que Didier Mathus a une bien belle voix.
(intéressant non?)
Voila qui serait plus surprenant et plus étrange...

Pourtant elle sert bien à démontrer une fois pour toute qu'aucun politicien n'a la moindre utilité en dépit du prix exorbitant de son train de vie (et de celui des ses nombreux collaborateurs) infligé au contribuable !

Les deux insignifiant qui "débattent" avant d'aller boire un coup au bistro du coin sont de parfaits exemples de la totale inutilité du personnel politique en général et du parlement en particulier : ils n'ont pas la plus mince idée sur le sujet qu'ils sont censé traiter en dehors de la merveilleuse perspective de tondre un peu plus encore le gras contribuable qui n'a pas d'idée valable pour dépenser raisonnablement le peu qu'on lui laisse pour subvenir à ses besoins et tenter de se nourrir...

La panique qui prend ces zéros à l'idée qu'il faudrait peut-être en avoir (des idées) au delà de celle qui consiste à pomper le pognon du crétin d'assujetti encore un peu plus est un réel régal pour les amateurs de divertissements évolués !

Merci DS pour ce très grand moment, il y a peu d'occasion de rire en ce moment et celle-ci est réellement exceptionnelle...

***
Une fois l'émission regardée, j'ai éprouvé un sentiment de ... bonheur, de ... joie. J'ai presque du mal à écrire ça, mais je crois bien que c'est ça que j'ai éprouvé. Ou quelque chose comme ça. Indépendamment du fait de savoir qui a raison, qui a perdu ou gagné, etc...
J'ai vraiment apprécié cette émission. Si toutes les émissions pouvaient être comme ça : le fond bien développé, les questions pertinentes juste comme il faut, la courtoisie et le respect mutuel des invités (pourtant avec un de droite et un de gauche, je m'attendais à un dialogue de sourd et/ou à une confrontation), le temps que chacun a pu prendre pour s'exprimer (s'exprimer clairement en plus), tout ça bien cadré par DS (notamment quand il fait activer Martin-Lalande, car ce dernier a quand même tendance à revenir sur des choses qu'il a déjà dites). Et autant dans certaines émissions j'aimerai qu'il y ait le "Vous avez tout dit ?" de DS avant qu'il ne clôture l'émission (d'ailleurs, je trouve que cette question devrait être impérativement posée à la fin de chaque émission), autant là je n'en ai pas éprouvé le besoin. Franchement : super !

Même s'il est vrai que ce n'est pas les mêmes émissions que sur France 5. Et j'aurai tendance à être d'accord sur ce point avec jerome gaulin (voir son message un peu plus haut, le 30/05 à 17h09) et avec d'autres que j'ai déjà lu par ci par là sur les différents forums : le décorticage des images qui était fait sur ASI version France 5, ça manque !
Je me demande si en fait ce décorticage n'est pas fait quand même sur ASI version internet. Mais c'est moins flagrant, ou bien l'impression que l'on en retire est différente. Je ne sais pas vraiment. Mais il y a un truc qui manque. C'est peut-être juste lié au support qui est différent (télé / internet).
Mais malgré ça, je trouve que ASI version internet est très bien (et en cela je me différencie du même jerome gaulin), car j'ai l'impression de n'avoir plus besoin d'aller chercher l'information. Elle est dispo sur le site, et plus besoin (ou, en tout cas, moins besoin) d'aller la chercher un peu partout. Plutôt bizarre comme impression, car ça se veut un site de décorticage d'images ... Peut-être que, tout simplement, je me contente de l'information qui est retransmise lors du décorticage des images.

En tout cas, ASI version France 5 c'est fini, et on ne va pas regretter le passé trop longtemps. Apprécions le présent et souhaitons "Bonne continuation" pour l'avenir.

Merci à toute l'équipe d'ASI (qu'on aimerait voir plus souvent ensemble sur le plateau ... comme à l'époque de France 5, peut-être *...).

* l'être humain est vraiment fait de contradictions.
Déjà que les programmes TV sont de plus en plus nuls alors après quand il n'y aura plus de capacité de financement !!!
Nul aussi et de mauvaise fois ce député Martin-Lalande ! Dur d'avaler des couleuvres et encore 4 ans !
C'est beau "La France d'Après" ! Au secours, "Ensemble" nous coulons !
Enfin, le parrain du fiston de Son Altesse qui doit se pisser dessus à force d'en rire !
Je vais jouer au paranoiaque débile et proposer une raison de suppprimer la pub du service publique. Ce n'est bien sûr que l'hypothèse d'un dérangé du carafon.
Et si notre Premier devait renvoyer l'ascenseur à TF1 en raison de son parfait, indéfectible, zélé et constant soutien au candidat UMP durant la campagne électorale de 2007.
Bien sûr le parain du fils du premier des francais ne s'abaiserait pas à de telles bâssesses.
Je suis parano, je vous dis... Je regarde trop la télé.
Tout à coup, j'ai une indisposition gastrique dont je tairais le bruit.
Bonjour,
En regardant cette émission, j'ai éprouvé en permanence une grande admiration pour le député UMP qui ramait avec dévouement pour défendre une cause à laquelle, visiblement, il ne croyait pas lui-même. Un grand moment de solitude pour lui, sans doute. C'est ce qui a retenu mon attention. La pauvre homme ! Incontestablement, le représentant de l'opposition était dans une situation facile sur ce coup là. Tellement facile qu'il lui suffisait de laisser l'autre parler et s'enfoncer tout seul.
Un bon moment de détente.
Merci ASI
J'ai du rater un épisode , y'at-il eu débat parlementaire sur la suppression de la publicité dans l'audiovisuel public, vote d'une loi ??
Pourquoi les socialistes participaient-ils à une discussion sur les moyens de remplacer ce financement ? N'est-il pas inévitable qu'ils partent en claquant la porte ?
Les chaînes publiques coûtent-elles cher à l'Etat ? Dany
Bonjour,

J'ignorais que le mari de "ma sorcière bien aimée" était député UMP...

Tout ça est cousu de fil blanc. On peut pas financer le périmètre actuel (ce que la commission est chargée de mettre en évidence) ?
Et bien on va vendre une chaîne....à Bolloré ?

Comme ça, les deux grands potes à nicolas, Martin et Vincent, auront l'un la Une, l'autre la Deux...pas de jaloux...

Voilà l'unique objectif, le reste c'est du blabla...
Daniel,

Depuis que je me suis abonne je me sens perdu. Je ne retrouve plus l'emissions que j'amais tant a la television; Arret sur Images... L'analyse critique des images que j'aimais tant a laisse la place a des debats sociaux politiques. Daniel, cela ce voit que vous ne pouvez supporter Patrice Martin-Lalande (député UMP), alors ou est l'interet... Je ne paye pas pour savoir vos opinions politiques, c'est qui qui qui est le mechant, c'est qui qui qui est le gentil, mais pour vos qualites d'analyste.

Decu, vraiment.


J.
"Je vais vous dire, j'ai examiné la manière de conduire de nos voisins pour tenter d'expliquer le grand nombre de tués sur les routes en France.
Avec Carla on a beaucoup voyagé, c'est indécent.
Ce qui m'a le plus frappé c'est la conduite des anglais. Ils ont de belles voitures, pas comme nous en France où elles sont toutes cabossées.
Tout d'un coup on s'est regardé avec Carla, et bien sur, s'était évident.
J'ai donc décidé qu'à partir d'aujourd'hui il faudrait conduire à gauche, encore une marque d'ouverture de ma part, en France pour diminuer les accidents.
Je demanderais à Coppé de présider une commission qui validera ma décision"

J'attends maintenant de voir comment les députés UMP vont se contorsionner pour justifier cette décision !!
Voilà ce que je pense de ce que je viens de voir.
Pouf, pouf, pouf.
Bon, rien n'a avancé avec cette commission, rien de neuf sous le soleil. Enfin, on s'en doutait dés le début .

Remarquez, faire payer une redevance sur les fai et les opérateurs mobiles qui diffusent la télévision, ça devrait quand même être fait. Mais à plusieurs conditions :
- Ne toucher que les fai qui diffusent de la télévision, les fai pour entreprises type nerim ou des fai type french data network ne diffusent pas la télé à ma connaissance
- Obliger les fai à faire une offre sans télévision et donc sans paiement de la redevance dans ces cas (et une diminution du coup de l'abonnement).
- Changer le prix de la redevance, le réseau qui fait transiter les données de la télévision par internet, on le paie déjà avec l'abonnement, pas besoin de le faire payer deux fois.

Après, ça ne réglera surement pas le problème de financement de la télévision publique qui était d'ailleurs déjà antérieur. Mais bon, le coup du moins d'émissions mais des émissions de qualité, c'est plus intéressant que pleins d'émissions poubelles à coup de grands moyens. Il faut savoir si on cherche avant tout le fond ou la forme. Bien sûr, encore faut-il que ces 5 émissions soient de qualité, ce qui n'est pas qu'une question de sous ...
J'espère quand même pouvoir regarder taratata plus tard, après tout c'est une des deux seuls émissions musicales qui tiennent la route sur le PAF, avec tracks.

Autrement, le prix des grands fournisseurs pour fai et nous est déjà multiplié par un facteur 50. On pas besoin d'augmenter plus la facture D'ailleurs les télécommunications étant une de nos plus grosses dépenses aujourd'hui, il ne vaut mieux pas l'augmenter. Et puis une taxe de plus sur l'électronique, stop ! Il Faudrait en enlever des taxes sur l'électronique. Rah le bol de payer une taxe soit disant contre le piratage alors que je ne pirate pas. Enfin je ne la paye plus, je passe par l'Allemagne, d'ailleurs pour information pour le prix est à peux près dix fois supérieur en france pour les cd/dvd vierges qu'en Allemagne, ça fait beaucoup de taxes.

Pour en revenir un peu au sujet, si le service publique prend bien le virage d'internet et si les fai arrêtaient de faire des promesses sur la réduction de la fracture numérique et la réglaient cette @}#{#@#{ de fracture. Ils pourrait faire de la vod, la vod ce n'est rien d'autre que du podcasting payé à la minute avec l'interface faîtes par la personne qui tiens la box chez nous. Au lieu d'avoir du repassage idiot en boucle, on regarderait l'émission que l'on veut quand on veut. On peut même imaginer un système de redevance par nos box et un système de paiement à la minute pour ceux qui regardent une émission tous les dix ans.
Il faut quand même se souvenir que la télévision publique vit dans la misère. Par la question du maintien du financement, la droite a réussi à faire oublier qu'il fallait augmenter ce financement...
S'il n'y avait que le commission Coupé qui ne servait à rien !!!! cela ne serait rien !!!!! nicolas ne sert à rien !!!!! ne fait rien !!!! ne dit rien !!!!!

C'est comme lorsque vous rencontrez un gros problème !!! le plus simple serait de supprimer le problème !!!!!

J'espère avant !!! au pire dans 4 ans !!!! PUTAIN !!!!
En voilà assez de ces effets d'annonce !

Suis-je la seule à penser que la télé publique doit être financée publiquement? La télé sans pub a forcément pour conséquence une augmentation de la redevance. Le seul but clair de ce projet est celui de faire un cadeau aux chaînes privées, devenues grands manitous de la publicité, et qui financeraient le public... le public financé par le privé... hum. Une télé privée intégralement, donc.

Mais le problème le plus grave se joue du point de vue institutionnel. Une commission a été créée, selon Martin-Lalande, pour "faire des propositions." Ah. Des propositions qui n'aboutiront pas, notamment l'augmentation de la redevance télé, qui serait trop impopulaire pour ce cher Nicolas déjà mal en point dans les sondages. Une taxe sur les produits audiovisuels serait tout aussi malvenue. Une commission postiche, donc, de 11 000 salariés tout de même, qui pense, qui prévoit dans le vide, car seule prévaudra (et c'est une tendance effrayante depuis mai 2007) la décision du chef.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

2 ou 3 questions:

1°) P. Martin-Lalande, D. Mathus, ils ont "travaillé" combien d'heures à leur commission? payés combien d' €/h.?
2°) A quoi sert une télé publique? si c'est pour passer des sagas genre "dolmens", acheter des séries "derrick", "urgences", payer Ruquier et Miller, etc.
et si c'est pour faire du Arte style art moderne/alternatif/nul/audience zéro, ...

... et si l'Etat n'avait pas à s' "occuper" d'audio-visuel?
... chaque centime dans la poche de Ruquier ou Martin-Lalande est un centime qu'on aurait pu verser dans la poche d'un égoutier, ou versé pour construire des HLM...
.. Vous aviez beau revenir à la charge, monsieur Schneidermann, vous avez pas réussi à déboulonner Martin-Lalande.
C'est pas très gentil de l'acculer (avis aux contrepèteurs: "gatil" n'existe pas) afin qu'il doive faire un si flagrant déni de réalité vis-à-vis des sentences de Sarkozy, qui pour le coup se retrouvent être transformées en "idées" (un peu comme Albanel sur F2 avec cette belle formule: "les séries ne seront pas définitivement proscrites").
Même lui sait, bien qu'il n'ait pas le droit de le dire vu sa position politique, que cette commission n'est là que pour amuser la galerie (marchande ?) quant à l'objectif à atteindre.
Enfin, vous avez réussi à le retrancher suffisamment pour qu'il évoque un peu la grille horaire en éventuelle prévision des programmes - quel acrobate. Un programme désuet à 02h00 ou à 08h00, quelle importance ? Surtout si c'est une rediffusion comme il dit - les cerveaux sont de toutes façons disponibles.
Une fois n'est pas coutume, mais ça arrive parfois, je ne suis pas de l'avis de Liliane un peu plus haut. Je pense que l'on est en plein dans le décryptage d'images, nonobstant le thème du débat. Il s'agit bien, en effet et à mon sens, de décrypter l'annonce, ou plutôt l'effet [s]de manche[/s] d'annonce du président; et de décrypter l'évolution, la mise en place du stratagème pondu à la hâte histoire de (mal) masquer les aboutissants souhaités (et prévisibles) de la "majorité", avec ce que cela implique en termes de ratages et de faux débat.
Je pense même que cette émission mériterait elle-même un arrêt sur images, du type par exemple " Sarkozy annonce la suppression de la pub --> couacs --> on crée une commission --> déjà on coupe les branches, pas touche à la redevance + on revoit à la baisse ce fameux budget, cf l'excellent post en tête de gondole, de Sleepless --> les socialos décident de partir --> synthèse faite de l'évolution de ces derniers mois, tentative de décryptage puis recadrage grâce aux protagonistes de l'émission --> le représentant [s]VRP[/s] UMP défend becs et ongles le président, quitte à dénaturer ses propos, ainsi que la réalité puisque on ne touche pas à la redevance.. "mais si il y a d'autres portes à explorer.. mais non pas de tabou.. mais bon la redevance.. et puis c'était une idée ..."
Il y a quand même matière, non ?

Pas mal sinon, à la 45ème minute, après avoir lancé "on va terminer", Daniel qui fait semblant de ne pas entendre Martin-Lalande répondre "Ah bon ?" et puis après "nous sommes sur internet, pas de durée fixe".. n'empêche dans la réalité, on sait que lorsqu'on entend cette phrase, la fin est pliée au maximum dans le quart d'heure suivant ;-)

Et puis, c'était quoi cette image subliminale à 30mn42 ? Les studios de France 2, ou la régie, pendant une fraction de seconde. Bien vu !

A quand une émission sur la disparition d'ASI de cette bonne télévision publique, avec les tenants et aboutissants, "à qui profite le crime" etc ... ?

Merci pour l'émission en tout cas, "cher monsieur" (comme vous interpelle Martin-Lalande à un moment donné).
Avoir un débat de cette nature sur internet au sujet de la télévision publique en parlant de taxer pourquoi pas les FAI grâce auxquels on peut visualiser cette émission que nous ne verrons pas sur les chaines publiques...
Etonnant, non ?
Dernières nouvelles : M. Nicolas S. va demander, au Tribunal de Lille, l'annulation de son mariage pour erreur sur les qualités substantielles, selon l'article 180 du Code Civil.
En effet, il pensait que sa fiancée, Mlle Carla B. était chanteuse. Mais il a découvert, pendant la nuit de noces, qu'elle recourrait au play-back...
C'est beau la construction d'une usine à gaz vue par les bâtisseurs.
C'est vertigineux et aussi un peu pathétique.
Absolument excellent ! Un grand moment de rire ou comment faire face à sa propre langue de bois.

Voir un député UMP pédaler dans la choucroute pour garder l'honneur et se sauver du ridicule, m'a fait bien fait rire.
Selon ce député Lalande, la tv publique va être financé avec des économies de bouts de chandelles, en taxant des produits déjà très taxés (tv, lecteurs, pièces d'ordinateurs, supports vierges, etc.), en taxant les FAIs et opérateurs de Tel Mobile qui répercuteront automatiquement ces taxes sur les prix au consommateurs, puis en y ajoutant une série de taxes imaginaires, payées par des acteurs imaginaires sur des marchés de services imaginaires. Tout ceci pour financer un service public déjà en berne depuis des années, en baissant son portefeuille, et lui demandant de faire encore de bonnes émissions. Et en plus, pour le député Lalande il faudrait déplacer les émissions du soir pour les passer en journée (plus personne ne regarderait France TV). En gros le temps d'antenne quotidienne serait de 5heures. Ou peut-être ce député remplirait-il les trous avec Derrick, comme ça il pourrait s'endormir devant la tv après son thé et ces petits gâteaux secs de 13h30.

L'UMP se fout de nous. Cette commission est une honte. Cette situation est tellement grotesque que je suis sûr qu'au fond de lui le député Lalande sait très bien que son travail ne va servir à rien.
Ça fait vraiment pas sérieux toutes ces mini-taxes, dont certaines basées sur des probabilitées.

Mais pour quoi combler près d'1 milliard ? On ne peut pas faire de bonnes émissions à 3 francs six sous ( oui pardon on est passé à l'euro) ? Des spectacles pour les enfants avec de vieilles chaussettes?
Avec cette pub qui va se déverser sur TF1, l'action d'icelle va encore grimper et Buyghes pourra vendre sa chaine à Lagardère qui rève de devenir le Messier cathodique de la France. Buyghes achètera Aréva avec ce bel argent, l'atome aujourd'hui, c'est mieux que les ondes! Lagardère aura vendu EADS aux banques russes tenues en sous main par Poutine. (C'est un bon ? scénario que je vais essayer de vendre à France télévisions).
Merci à Daniel pour ce temps donné à un débat, je veux bien mettre 2 euros de plus dans ma participation à ASI pour 2009, encore que j'avais proposé 60 euros il y a quelques semaines...
Pendant ce temps là, Schivardi veille.
Vous verrez en 2012, vous verrez...
Je voudrais souligner un détail sur cette émission.
Ce n'est pas du tout du décryptage d'image. C'est autre chose. Je ne dis pas que c'est hors sujet, c'est autre chose.
C'est une magnifique leçon de journalisme et d'animation de débat. C'est uniquement du fond. Et DS a été brillant pour extirper la substantifique moelle du sujet. Pas du tout les méthodes expéditives de ce journalisme qui perd un peu plus de téléspectateurs, d'auditeurs, de lecteurs, chaque seconde et qui après se plaint de ne plus avoir de pub et d'être concurrencé par internet.

Il me semble avoir tout compris des enjeux de cette commission grâce au travail de l'animateur qui a su aux bons moments couper court aux langues de bois de part et d'autre et revenir sur le terrain de l'information.

Et c'était quand même une vraie leçon d'image, parce que je n'avais jamais autant constaté qu'à travers cette émission à quel point l'UMP se sert du format des émissions, à durée fixe, pour faire taire l'opposition. Quand des caricatures sont dites par un intervenant UMP, l'adversaire n'a pas assez de temps pour riposter. Soit il riposte soit il expose son point de vue. Il est forcément perdant parce qu'il a perdu soit sur ce qu'il voulait exposer, soit sur la caricature qui le désavantage.
Le fait qu'il s'agisse d'une émission sans durée fixe a piégé l'intervenant UMP. Sa tactique s'est révélée inefficace. Et il a été obligé de dérouler son argumentation qui ne tenait pas la route.
Et il a eu un problème. Il n'est pas sorti gagnant du débat. D'ailleurs, je me demande si DS n'a pas eu pitié de lui. Il ne lui a pas redemandé de chiffrer, parce que visiblement, il ne pouvait pas le faire. Pire, sa tactique est devenue évidente et l'a piégé à son tour. Parce qu'au départ, ça marche, il enterre son interlocuteur, mais après des explications circonstanciées, on voit bien que ça ne tient pas la route. Et la comparaison entre les deux moments rend la manoeuvre évidente.

Très très bonne émission.
Excellente émission, un peu austère certes, mais c'est tellement rare de prendre le temps d'aller au fond des choses. Bravo !
Très bonne analyse de cette excellente émission : je n'avais jamais regardé jusqu'au bout ce type de discussion! Mais, là, brao à DS pour avoir mené l'échange entre le député UMP et le député socialiste. Mais, on nous prend vraiment pour des imbéciles, parce que je reste persuadée que, prochainement, d'une façon ou d'une autre, elle sera augmentée, la redevance audiovisuelle! Au moins, ce serait clair et net, plutôt que toute cette gymnastique pour trouver de nouvelles " taxes " qui boucheront des trous, et en laisseront d'autres, plus béants, ailleurs. Michelle
Quand on voit l'apparente légèreté avec laquelle les décisions sont prises (et quelle décision, la suppression de la pub sur le service public) il y a de quoi se faire du soucis pour l'avenir de la sécurité sociale, le droit du travail, l'éducation national et autres grands sujets qui nous préoccupent toutes et tous... Je ne fais pas du tout confiance dans cette équipe gouvernementale, pas parce qu'ils sont de la majorité présidentielle, mais parce qu'ils semblent décider à tout faire voler en éclat, et très vite... Il faudrait du répondant en face...
Il serait bon de rappeler que l'argent provenant de la pub vient avant tout de notre poche de consommateur, c'est en passant à la caisse du supermarché que l'on paye cet "impôt privé". Quand la pub ne sera plus sur le service publique, on continuera à payer la même somme à la pub, mais il faudra également payer pour le fonctionnement du service public, car quelque soit l'usine à gaz qu'ils vont mettre en place, les 6 milliards viendront à la base de notre poche.
Moralité: Nous allons payer deux fois.
J'ai également trouvé cette émission tout à fait remarquable sur le fond comme sur la forme.

Sur le fond d'abord car le sujet est fondamental , de sa résolution dépendra entre autre la diffusion d'une information objective permettant à tout citoyen de se faire une opinion en toute connaissance de cause grâce à une télévision publique qui ne dépendra plus ni de la tyrannie de l'audimat, ni du bon vouloir des lobbies industriels au travers de la publicité.

Sur la forme ensuite parce que l'on peut parler ici de véritable leçon de démocratie : comme vous le faites remarquer chacun peut débattre sans limite de durée et répondre quand il le souhaite à son contradicteur. Je salue d'ailleurs la courtoisie et la qualité de parole de ces deux parlementaires qui m'ont régalé, aidé en cela par les interventions de DS.

Par contre à aucun moment je n'ai ressenti de la part du parlementaire UMP une volonté de faire taire à tout prix son interlocuteur. Je ne comprends pas non plus votre argumentation selon laquelle un membre de l'opposition, au cours d'un débat avec un membre de la majorité, est en état de faiblesse car devant choisir entre riposter ou exposer son point de vue : ça s'appelle tout simplement la démocratie.

Votre animosité à l'égard de la majorité prend malheureusement le pas sur votre objectivité. Votre commentaire relève par conséquent davantage de l'interprétation que de l'analyse. Je n'ai pour ma part aucun à priori politique par rapport au sujet de ce débat, car effectivement il y aurait beaucoup à dire sur la méthode Sarkozy et son effet d'annonce désastreux sans concertation aucune avec le gouvernement et/ou la direction des chaînes publiques. C'est une faute politique. Par contre l'idée de libérer les chaînes publiques de la publicité et donc du lobbie industriel est intéressante et ne le devient pas moins au prétexte qu'elle ait été émise par un homme ayant perdu toute crédibilité.

Votre animosité à l'égard de la majorité prend malheureusement le pas sur votre objectivité. Votre commentaire relève par conséquent davantage de l'interprétation que de l'analyse.

Cette opinion relève de la caricature citée plus haut.

Sur ce site, j'ai eu l'occasion déjà d'exprimer mon admiration envers les analyses stratégiques de Nicolas Dupont-Aignan, éminent député UMP.
C'est un peu limite réducteur votre commentaire je trouve ! L'UMPiste qui fait dans le caricatural et le bon PSiste qui n' a pas le pouvoir de riposterparcequ'il est trop honete ...

Le fait qu'il s'agisse d'une émission sans durée fixe a piégé l'intervenant UMP. Sa tactique s'est révélée inefficace. Et il a été obligé de dérouler son argumentation qui ne tenait pas la route.
Et il a eu un problème. Il n'est pas sorti gagnant du débat. D'ailleurs, je me demande si DS n'a pas eu pitié de lui.


Pensez vous sérieusement avancer ici des arguments pertinents? Votre analyse relève davantage du commentaire sportif que de la dialectique. Vous vous contentez en effet d’aligner une suite d’affirmations gratuites. Par exemple, vous écrivez «Sa tactique s'est révélée inefficace » mais à aucun moment vous ne dites en quoi elle consistait ni pourquoi elle s’est révélée inefficace.

Vous enchaînez avec « Et il a été obligé de… Et il a eu un problème » et patati et patata, à quoi rime cette litanie qui par ailleurs vous dessert ? D’ailleurs à quel problème faîtes vous référence dans ce cas précis ? A-t-il été pris d’une soudaine extinction de voix, s’est-il pris les pieds dans le tapis, a-t-il été pris de convulsions ? Mystère.

Vous écrivez « Et il a été obligé de dérouler son argumentation qui ne tenait pas la route » : sans blague, il a été invité à débattre par un inconnu répondant au doux nom de DS sans même prendre la peine de se renseigner sur le type d’émission auquel il s’apprêtait à participer. Ah ! C’était ça le piège : sans doute croyait-il se rendre au tournage d’un spot UMP d’une durée de quelques secondes tout au plus, raison pour laquelle sa tactique s’est révélée inefficace, il a donc été obligé de dérouler son argumentation, qui en en plus, pas de chance, ne tenait pas la route. Tout s’explique. CQFD. Décidément le machiavélisme de DS est étourdissant.

Plus loin vous dites « Il n'est pas sorti gagnant du débat » : c’est une fixation ma parole ou bien s’agit-il plus simplement d’auto persuasion ?
Quant au « D'ailleurs, je me demande si DS n'a pas eu pitié de lui » pourquoi tant de haine ? Vous n’êtes pas sans avoir remarqué la sérénité qui a prévalu tout au long du débat aidé en cela par l’amitié et le respect qui visiblement lient les deux hommes.

Pour ma part je pense que Patrice Martin Lalande a tenté de se convaincre lui-même. Il n’avait pas le rôle le plus facile. Comment en effet après la déclaration de Sarkozy croire encore une seule seconde que l’augmentation de la redevance restait une solution envisageable.
Maintenant mettons de côté la désinvolture et l’irrespect dont a fait preuve notre omni président à l’endroit de la commission Copé et tentons d’analyser froidement la situation : ne peut-on pas admettre (si si un petit effort) que l’exclusion de cette solution sur fond de baisse de pouvoir d’achat n’est pas en soi complètement aberrante ?
Par ailleurs l’augmentation de la redevance qui est par nature la solution de facilité n’est pas la seule source de financement possible : en quoi serait-il scandaleux de taxer les chaînes privées au regard du cadeau que vient de leur offrir Sarkozy ? Pourquoi ne pas taxer les FAI quand ils permettent d’échapper à la redevance ?.
Or refuser d’entrevoir, d’évaluer, de discuter de ces autres solutions relève de la pure mauvaise foi. Dans ce contexte Patrice Martin Lalande s’en est plutôt bien tiré.
Intéressante émission, mais pas aussi bonne que ça de mon point de vue :

- La grosse première moitié n'est que redite et tournage en rond, avec le Prix spécial du jury de la langue de bois au député UMP, qui malgré ces dandinements fessiers n'arrive que modérement à camoufler la gêne qu'il ressent devant l'impréparation de cette "idée" de son ex-mais-toujours-chef de parti. Pendant ce temps, on n'apprend pas vraiment comment fonctionne en interne la Commission, on ne fait que répéter des choses déjà connues,

- La partie 4 est approfondie, et DS joue très bien le rôle du candide devant la redevance du spectre,

- Dans la dernière partie, le député UMP refait sa pub, et évoque un point capital vers la fin, qui ne fait pas rebondir DS, à regret : la mutualisation. Ce qui se cache derrière ce terme, ça doit être le détricotage de France Televisions, avec peut-être la suppression de certaines chaines pour "rationaliser" : ça méritait des explications.
Merci pour cette émission. Merci d'avoir soulevé un coin du voile du travail des députés en commission : quels que soient leurs bords politiques, ils sont courtois, polis (y compris entre eux), du même monde : vivant sur la bête ou sous les ors de la République. Bien loin des piques et déclarations fracassantes réservées à l'AFP.

Juste une phrase qui m'a fait mal : "cela fait vingt ans que je suis le dossier audio-visuel".
Ca sent quand même la naphtaline quelque part.
Il n'y a qu'a suivre les actions de TF1 pour comprendre vers quoi mène ce litige. Un pourrissement des chaines publique, et un méga jackpot pour le privé. Ooooooooo Douceeeee Franceeeee
Je ne comprends surtout pas l'entêtement d'une telle mesure, depuis quand les français sont ils las de la publicité sur la télévision publique ? au contraire, cela permet de faire des pauses, et les émissions ne sont pas coupées, personne ne s'en plaint ! Déjà que France 4 par exemple remplis ses grilles en pleine journée de plusieurs heures affilées de rediffusion faute de moyen, cela ne fera qu'empirer la chose, jusqu'à fermer purement et simplement le service en disant "ha ben c'est pas rentable que voulez vous". Idée du turbo-président ou pas, elle est juste stupide, mauvaise, et n'a aucun objectif... aucun objectif ? Attendez un peu, il suffit de regarder a qui profite le crime et ceux qui vont le payer. La télévision privée pour le premier le citoyen (encore une fois) pour le second. :/ Le gouvernement n'a t'il pas d'autre chose à faire que de légiférer sur cette stupidité ? Pourquoi les députés désabusés par ce genre de proposition ne font il pas bloc contre cela ?
Je ne regarde pas la télé mais utilise internet et un téléphone portable, voilà que je vais devoir financer un média qui m'insupporte au plus haut point et que j'évite à tout prix... Comme surement beaucoup de Français qui ont largement délaissé ce média, faute de qualité.
J'arrive à suivre les explications de Didier Mathus quant à sa démission de la commission Copé, j'ai beaucoup plus de mal à comprendre les circonvolutions erratiques des raisonnements de Patrice Martin-Lalande, justifiant à la fois le maintien de ladite commission et les édits contradictoires de [s]l'incapable qui nous gouverne[/s] notre vénéré Président, dont les pétales de roses accompagnent chacun des glorieux pas vers un avenir radieux enfin débarrassé du carcan des 35 heures. J'en fais pas trop là?

De fait, ce qui frappe, c'est non seulement l'impréparation et la désinvolture avec lesquels on traite en haut lieu le service public audiovisuel (et, en passant, le travail du Parlement), mais aussi le manque d'une vision politique claire concernant les politiques culturelles de notre pays. C'est sûr que quand on a un Président qui se vante de connaître par coeur le répertoire hélas immarcescible de Johnny, on peut avoir une idée des visées culturelles de l'Elysée...
En tout cas, vu les recrutements brillants de France Télévisions, c'est pas demain que j'achèterai une télé: aucune envie de payer des impôts pour financer la bêtise des programmes de Courbet, Durand, Sabatier, Delarue, Morandini, et j'en oublie certainement. Il serait intéressant de savoir comment France 2 compte justifier ces choix: peut on se dire de "service public" en embauchant parmi les pires représentants de la connerie des télévisions privées?

Hurluberlu
« C'est la rançon de l'appauvrissement de France Télévisions », jure Mathus. « Le groupe est condamné à s'agiter désespérément pour trouver des recettes nouvelles », notamment en faisant venir des « sous-vedettes des chaînes privées » pour attirer les annonceurs.

Un brin contradictoire, le socialiste dénonce aussi la tentation de la droite de faire du groupe public « un gros Arte, qui laisserait toute la place au privé en terme d'audience ».


Moi je trouve pas qu'il se contredit, il évoque la période 2009/2012 où jusqu'à 20h00, le service public proposera effectivement du " sous TF6 " pour rammasser les ragotons de la pub qui n'aura pas trouvé sa place sur les chaînes privés et ensuite à partir de 20h00, on verra les émissions actuellement diffusées après 23h00, en tout cas pas l'entre 2 promis.
Un petit rappel sur les chiffres que cite P. Martin-Lalande concernant le financement des chaînes publiques suite à la disparition de la pub.

Les chaînes publiques ont fait savoir qu'il faudrait à peu près 1,2 milliard.

Martin-Lalande dit non, c'est à peu près 450 millions.

Ce montant correspond à l'estimation réalisée par... TF1 et M6 ! Ce que ne peut ignorer le député UMP.
Mais comment faire croire que la commission a bossé...

Rappelons aussi que "l'idée" est venu à Sarko, non pas après une mûre réflexion de sa part, mais suite aux conseils conjoints de Minc et d'un petit Livre Blanc remis en décembre à Sarko par...
les gens de TF1 !

Allons-y, un service public en moins.
Même si les programmes ne sont pas brillants, on peut quand même le regretter. D'autant que l'arrivée lamentable des Sabatier-Morandini sur la 2 et la 5 n'est pas innocente...

CQFD, non ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.