47
Commentaires

Sarajevo, macédoine mémorielle

C'était hier, c'était demain : pour le centenaire de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand

Derniers commentaires

Sempiternel problème de l'étincelle et du tonneau de poudre. " Causes immédiates, causes profondes" disent en chœur les manuels d'histoire. Le sommet de la vulgarité intellectuelle étant de les renvoyer dos-à-dos, match nul fifty-fifty. Je propose pour dépasser ça, cette thèse: " Toute guerre est une guerre de religion." Il n'y a pas de guerre rationnelle.
"deux coups de feu tirés presque par hasard"

Selon Lorot et Thual (dans La géopolitique), l'extremiste serbe qui a tiré etait "sans doute" manipulé par les services secrets serbes, eux-mêmes "probablement, meme s'il n'y a pas de preuve", sous la tutelle des services secrets russes. En admettant que cela soit vrai, on peut admirer l'idée de faire assassiner l'archiduc par un extremiste manipulé, plutot que par un agent secret qui disparait et ne laisse pas de traces. Au lieu de titrer "l'archiduc assassiné par un mysterieux inconnu", les journaux titrent "l'archiduc assassiné par un extremiste serbe", ce qui evite aux regards en quete d'un coupable, de se tourner vers la Russie qui avait probablement des mobiles... Quoi qu'il en soit, l'engrenage qui conduit a la Premiere Guerre mondiale est un sujet tres interessant...
Michel Collon a sorti récemment un petit documentaire affligeant mais très intéressant sur le pourquoi (et non le comment) de la guerre de 14-18: http://www.michelcollon.info/14-18-On-croit-mourir-pour-la.html .
Bon, alors j'ai hâte...
Parce que je suis une inculte en matière d'histoire pré-et contemporaine...
Mes errances de lycée ont fait que je suis passée, en histoire, de Napoléon Ier ... à la 2e guerre mondiale.
Et ce matin, je me disais, en entendant les media rappeler cet assassinat à Sarajevo, que mon inculture m'a fait connaître Sarajevo par le biais des J.O. d'hiver (quand j'étais petite, et encore, on n'avait que la radio) puis, quand j'étais plus grande, et au desk étranger, par le biais de cette saloperie de guerre civile, par ses snipers, par son cimetière rempli de croix de bois, par la douleur des femmes et des enfants, par les traumatismes plus ou moins cachés par les équipes de tournage qui en revenaient...
Donc, si @si pouvait, d'une façon ou d'une autre, pour l'instant très mystérieuse, contribuer à me rendre un peu plus "savante" sur ce thème des grands conflits contemporains, des pourquoi et des comments, je lui en serais reconnaissante.

Quant à ce matin, je n'ai pas écouté F.Inter, pour une fois... un peu comme pour me préparer à m'en passer dès la rentrée prochaine, puisque, quand bien même ça n'est plus le Président de la République qui nomme les PdG de l'audiovisuel public, ces media s'entêtent à faire dans l'ultra-libéralisme et à ne faire travailler que les vieilles stars de la télé recyclées ;o((...
J'ai compris quelque chose de cette guerre en lisant les Thibault R.M du Gard.

Cet attentat n'est qu'un épiphénomène, cette guerre devait avoir lieu. Suivez l'argent...
1914, Sarajevo...j'étais déjà, au potager, à attacher les tomates....c'est dire.
Sur ce sieste.
Rien de tel que le repos pour attendre la prochaine.
Ils ont pas dû en parler à la matinale de France Inter, c'est sorti à 10 h 39 sur Le Monde.fr : Jean-Marie Le Guen a sous-évalué son patrimoine.
Des biens immobiliers déclarés à 30 à 40 % en dessous des prix du marché. Mais rien de grave. Une déclaration rectificative "sincère", et tout rentre dans l'ordre.
Ah oui, il pourrait également devoir plusieurs dizaines de milliers d'euros à la direction générale des impôts. Si le procureur de la République estime qu'il y a eu fraude fiscale, il pourrait y avoir des suites judiciaires. Mais restons prudents.
Il s'agit peut-être d'une simple étourderie de sa part, d'une mauvaise lecture de sa feuille d'impôts.
Lorsqu'on est imposé sur la fortune et propriétaire de biens immobiliers s'élevant à 2.6 millions d'euros, c'est pas toujours facile de s'y retrouver.
Tout de même ... mettre sur le même plan BHL, Fourest et Boutin, c'est vache pour Boutin.
Bonjour
Puisque l'on parle de guerre et de France Inter, les menaces d'assassinat de l'émission "Là-bas si j'y suis" de D. Mermet à la rentrée de septembre ont l'air d'être sérieuses. La vigilance doit être de mise.
"Vous aurez compris que nous vous préparons, pour cet été, pour très bientôt, de sacrées surprises."
Oh oui ! refaites nous L'été 1914 !

Jacques
euh.. Antoine,
euh ..Jacques,
euh...
Toute la camarilla eurolâtre de la station a trouvé là une bonne occasion de mettre un frein à sa russophobie obsessionnelle en embrayant sur un séquence de rattrapage anti-serbe.
Décidément, le schisme de 1054 trouble encore les esprits à la Maison de la Radio.
Guillemin avait fait une série très intéressante de conférence sur l'avant guerre de 1914 : L'autre avant guerre - 1871-1914 .
Cela permettait de comprendre les mécanismes divers dans chaque pays, en particulier en France, conduisant à la conflagration.
N'oubliez pas le père Guillemin, pour vos émissions à venir
Ah je suis content d'avoir renouvelé l'abo, voilà qui va m'intéresser!
J'ai éteint avant qu'arrive le paon en décolleté.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.