9
Commentaires

Sans-papiers : un conseiller régional francilien cyber-harcelé par la fachosphère

En raison de son engagement pour des mesures favorisant la gratuité des transports franciliens pour les migrants en situation irrégulière, un conseiller régional est l'objet de campagnes de harcèlement de la fachosphère. L'affaire illustre cette "cyber-haine" que souhaite combattre le projet de loi Avia, récemment adopté en première lecture à l'Assemblée Nationale.

Commentaires préférés des abonnés

Le débat sur le cyber-harcèlement est effectivement d'actualité.

Tout comme la délégation de "service" public de la censure.


Si j'ai bien compris ce qu'on nous propose, il s'agit de laisser carte blanche à des éditeurs de logiciels pour censurer des éc(...)

Avant   :  " Pierre Serne harcelé par l’extrême droite "


aujourd’hui  : " Pierre Serne harcelé par l'ultra droite "


demain : " Pierre Serne harcelé par l'extra super droite "


Ça tient à peu de chose la respectabilité.


Bon courage à Monsieu(...)

Les élus de droite du conseil régional, Pécresses en tête, parviennent encore à se regarder dans la glace le matin ? Leur comportement est peut-être à rapprocher de celui, récent, de la direction du MEDEF qui fricote avec Maréchal. Ou encore de celui(...)

Derniers commentaires

Le sujet (plutôt les sujets, parce qu'on zappe un peu au sein du même article) est fort intéressant, mais ayez pitié de vos abonnés fatigués en fin de journée : quand une affaire est compliquée et à épisodes, racontez-la en suivant tout simplement la chronologie. On se balade en 2019,  2016; 2018, 2017 … gros risque de nous perdre en route !

Les élus de droite du conseil régional, Pécresses en tête, parviennent encore à se regarder dans la glace le matin ? Leur comportement est peut-être à rapprocher de celui, récent, de la direction du MEDEF qui fricote avec Maréchal. Ou encore de celui de Mariani qui a rallié sans complexe l'extrême droite après plus de quarante an d'appartenance à la droite dite classique et de rejet des alliances avec le parti des Le Pen. On commence à y voir clair.

J’avoue que je n’ai pas compris le sujet de cet article.

L’élu? Les insultes des gens d’extrême droite? La loi sur la cyber-haine?


S’il s’agit de la proposition de loi :

"Le gouvernement ne veut pas du tout régler ce problème de haine en ligne", dénonce Arthur Messaud, juriste à La Quadrature du Net, l'association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet

Supevent

Une cagnotte pour accompagner Pierre  Serne dans son combat?

Le débat sur le cyber-harcèlement est effectivement d'actualité.

Tout comme la délégation de "service" public de la censure.


Si j'ai bien compris ce qu'on nous propose, il s'agit de laisser carte blanche à des éditeurs de logiciels pour censurer des écrits sous 24h mais on pourra bien entendu porter réclamation sans contrainte de délai de traitement.

Concrètement, vu le volume de messages postés chaque jour, la censure se fera automatiquement par des logiciels alors que le traitement des réclamations se fera par des marocains, des indiens ou des cambodgiens sous-payés et avec pour consigne de répondre "spanou-alléotribunal".


Mais rassurez-vous donc braves gens, il y aura un nouveau parquet spécialisé pour traiter ce genre de cas.

En gros :

1) On va créer un nouveau sigle genre Office Public de la Répression du Cyber-Harcèlement et de la Discrimination sur les Réseaux Sociaux et Internet

2) Comme on augmente pas le budget de la justice, on va dire à une vingtaine de fonctionnaires : maintenant vous êtes l'OPRCHDRSI ; vous arrêtez de travailler sur l'affaire "Rachid s'est fait choper avec 2,5g de cannabis", vous ne reprenez pas l'affaire précédente qui concernait de bien évidemment faux soupçons de fraude fiscale et vous allez travailler sur le cas extrêmement important de Julie qui vient réclamer qu'on rétablisse son message Facebook qui demandait à ses copines si elles avaient des livres sur la seconde guerre mondiale pour son mémoire de master en histoire.

3) Lors des prochaines présidentielles, La République est dans La Merde se vantera d'avoir mis en place des moyens colossaux pour lutter contre ce fléau des temps modernes ...


Vous verrez, ça ira mieux demain !

Avant   :  " Pierre Serne harcelé par l’extrême droite "


aujourd’hui  : " Pierre Serne harcelé par l'ultra droite "


demain : " Pierre Serne harcelé par l'extra super droite "


Ça tient à peu de chose la respectabilité.


Bon courage à Monsieur Serne et comme d'habitude lorsque ses harceleurs se retrouverons devant la justice ils se dégonflerons comme des baudruches.


Au delà de ce cas particulier le cyberharcèlement  n’est malheureusement pas l’apanage de l’extrême droite.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.