43
Commentaires

Roms : les très opaques chiffres du gouvernement

51 camps démantelés, 86 Roms expulsés jeudi 18 août et 139 autres renvoyés ce vendredi 19 août en Roumanie et en Bulgarie: ces décomptes, alimentés par le ministère de l'Intérieur et repris en boucle par les télévisions, les radios et la presse, rythment l'actualité. Derrière cette avalanche de chiffres, la volonté du gouvernement de montrer un durcissement de sa politique sécuritaire, sur fond d'amalgame entre délinquance et immigration.

Derniers commentaires

Fin du feuilleton sur le supposé "fichier ethnique", la CNIL a rendu publique sa note de conclusions.

http://libertes.blog.lemonde.fr/2011/04/01/cnil-pas-de-fichier-ethnique-perenne-sur-les-roms/
Quand on lit et relit les déclarations des membres de l'UMP favorables à l'expulsion des roms, des Hortefeux, Estrosi et Sarko, on est toujours confronté à un argument qui se veut implacable : "les terrains étaient occupés illégalement" - sous-entendu, nul n'est censé ignorer la loi, la loi est la même pour tous, la justice fait son travail, les expulsions continuent comme avant l'affaire de Saint-Aignan...

Seulement voilà : là encore, si l'on s'en tient purement au droit, le gouvernement et les collectivités territoriales sont dans l'illégalité en termes de construction d'aires d'accueil pour les populations nomades (dits "gens du voyage", je n'aime pas cette expression). Qu'est-ce qu'une démocratie qui réprime et expulse des hors-la-loi qui n'ont aucun moyen de respecter cette loi ? Est-ce encore une démocratie ?

Le CRS, applaudis par les beaufs décérébrés, devient l'emblème de cette politique : pas d'application de la loi sur les aires d'accueil de gens du voyage ? On envoie les CRS pour expulser les roms des terrains occupés illégalement... Pas d'application de la loi sur le logement social (SRU) ? On envoie les CRS pour expulser les sans-logis... Pas de possibilité de respecter la loi - avec des procédures administratives invraisemblables, contradictoires et alambiquées - pour obtenir la nationalité française ou le statut de réfugié ? On envoie les CRS déloger et expulser les sans-papiers. Pas de reconnaissance du problème de l'usage de la drogue qui est considéré uniquement sous l'angle du délit et non sous celui d'un problème psychologique et social ? On envoie les CRS démolir les centres d'aide et d'accueil des toxicomanes... Pas de mise aux normes de nos centres pénitentiaires ? On envoie les CRS pour casser la révolte dans les prisons. Sans parler de l'alimentation de la spirale de la violence dans les quartiers populaires... ET ON N'ARRIVE TOUJOURS A FAIRE GOBER AUX GOGOS QU'ON SE CONTENTE SEULEMENT ET TOUT SIMPLEMENT D'APPLIQUER LA LOI !

Quant à nous, spectateurs de cette politique kafkaïenne et proche des pires saloperies dictatoriales, nous regardons passivement ce triste spectacle, frustrés par notre sentiment d'impuissance, s'apercevant occasionnellement que notre seuil de tolérance à la violence a été repoussé encore un peu plus loin - convaincus que nous ne pouvons rien faire d'autre si ce n'est partager notre abattement sur des forums où les slogans, l'invective et la pub prédominent parfois sur la réflexion, l'analyse, le débat.
Le bonus du doc de la télélibre sur les gitans
http://dai.ly/bucaFT
J'espère que nous serons nombreux samedi 4 septembre 2010 dans cette Manifestation à Paris, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France : LDH - Mobilisation générale face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité !
Une réponse citoyenne aux propos et actions inqualifiables qui n'amènent que la peur, la division et la haine :
Hortefeux et Besson toujours plus loin contre les Roms : "Le ministre de l'Immigration veut élargir les expulsions en "cas de vols répétés et de mendicité agressive", celui de l'Intérieur évoque une "délinquance de nationalité roumaine" en hausse 259% en 18 mois."
Paroles d'Hortefeux : La délinquance de nationalité roumaine avait augmenté l'année dernière de 138%

Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.
Total HS, mais je voulais signaler que Le Figaro semble y aller avec des pincettes concernant l'article des propositions de lois sur la déchéance de la nationalité. En effet, les commentaires paraissent quasiment deux heures après avoir été postés !!! (ce qui n'empêche pas de lire un bon paquet de reflexions à tendance xenophobes...).
Qui a dit le premier "Être français ça se mérite"? Un certain Raphaël Alibert d'après Bruno Roger Petit dans le Post . Ce cher M. Alibert fut " Garde des sceaux du Gouvernement de Vichy du 12 juillet 1940 au 27 janvier 1941. Il fait d'abord réviser les naturalisations. Le 22 juillet 1940, il crée une commission de révision des 500 000 naturalisations prononcées depuis 1927 (retrait de la nationalité pour 15 000 personnes dont 40 % de Juifs). Le 13 août 1940, il promulgue la loi de dissolution des sociétés secrètes (Franc-maçonnerie et autres) ainsi que des lois à caractère antisémite (lois Alibert). Il est surtout signataire du statut des Juifs d'octobre 1940.
Véritable mentor politique du maréchal Pétain, il participe au renvoi de Pierre Laval le 13 décembre 1940.
À la Libération, il fuit à l'étranger. Il est condamné à mort par contumace, à la dégradation nationale à vie et à la confiscation de ses biens[1] le 7 mars 1947." ( source Wikipédia )
le dernier sondage : 48% de français pour les expulsions. sur 20', un type écrit (rappelle) : "30 millions de français, 6 milliards d'étrangers" signé coluche.
bon, il faut revoir les chiffres à la hausse...
ce qui est terrible, c'est que les roumains détestent autant les roms que les hongrois et tous ces autres qui n'en veulent pas sur leurs plates-bandes, alors que bucarest et paris se roulent des pelles sur le sujet, ça n'a rien d'étonnant. et si on les renvoyait en inde du nord d'où ils viennent ?
on assiste assez impuissants à la naissance (c'est pas la première ni la dernière) d'une population comme bouc-émissaire par stratégie électorale et comme pare-feu - et aussi comme écran de fumée. consternant.

et comme on adore foutre la merde, il y a plein d'autres endroits où les renvoyer, cf wiki ci-dessous (entre autres israël, tiens, histoire de mettre tout le monde d'accord...)

"Les hypothèses qui en ont fait les descendants de Caïn côtoient celles qui les affilient à Cham, fils de Noé. D'autres les font descendre de mages de Chaldée, des Atlantes, de Syrie, d'une des tribus perdues d'Israël, des Égyptiens de l’époque pharaonique, ou encore d’anciennes tribus Celtes du temps des Druides. La fascination exercée par de tels mythes a encouragé ces nomades, vivant souvent de leurs talents, à se donner eux-mêmes les origines les plus mystérieuses. Les Rom descendent ainsi (au choix, ou tout ensemble) de la divinité hindoue R?ma, ou encore de R?machandra, avatar de Vishnou, de Tubalkaïn le premier forgeron, des enfants de la Marie-Madeleine biblique, des manichéens de Phrygie, des Mayas, des Aztèques, des Incas, de Tamerlan, du Grand Moghol, des Mameluks."
Bonjour,

Je vous propose sur ce sujet de voir le travail d'un photojournaliste et anthropologue, Leonardo Antoniadis, Français d'adoption et argentin d'origine qui a travaillé sur les Tziganes roumains en.... 1992 et jusqu'à 1994. D'abord il a commencé par les voir dans les bidonvilles de La Courneuve, puis il est allé en Roumanie rencontrer les familles de ceux qui y étaient retournés. Il a eu le grand plaisir de retrouver des tirages des photos qu'il leur avait donnés en région parisienne dans leurs maisons en Roumanie.
Léonardo a été mon professeur de photojournalisme en 2003/2004 et j'avais été très touchée par son travail sur les Tziganes.

Comme quoi le sujet date! Mais ladifférence c'est qu'aujourd'hui il y en moins qui meurent sous les essieux des camions, et qu'on les paie pour faire des aller-retours. Alors que si on leur donnait le droit de travailler, ben ils pourraient payer des impôts comme vouzémoi!

Sarkozy et Hortefeux vont finir par nous choquer Le Pen à ce train là...
Comme quoi Hortefeux avait tort : Meme un seul peut creer des problemes au gouvernement
Qui n’a pas vu les “négociations” entre l’homme qui “clavarde”, Maire de Bordeaux sans honneur condamné à l’exil il n’y a pas si longtemps…

Mis en examen en 1998 pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt » (très chic !) Il n’hésite pas à parler haut aujourd’hui et à distribuer leçons de morale et règles de bonne conduite…

Voici un attendu particulièrement pertinent du jugement de 2004 : « Alain Juppé dans la quête de moyens humains lui apparaissant nécessaires pour l’action du RPR a délibérément fait le choix d’une certaine efficacité en recourant à des arrangements illégaux […] Que la nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi ; qu’agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. […] »

… Qui n’a pas vu les “négociations” écrivais-je, entre les escrocs pompeusement installés dans la somptueuse Mairie de Bordeaux et les misérables sur le point d’être expulsés par tous ces parangons de vertu… N’a rien vu !

Ah ! Le délicat glissement sémantique entre “retour volontaire” et “expulsion à coups de pompe dans le cul” ou “reconduite à la frontière avec une demi-douzaine de flingues dans les reins”…

Il faut supposer que des sondages hors de prix (enfin, payés par le contribuable, ce qui les rend gratuit pour ceux qui les commandent et les utilisent) commencent à montrer que les Français ne sont pas tous des salauds et sont très choqués dans leur grande majorité par ces méthodes de gangsters en totale contradiction avec l’idée même de République.

Les catholiques s’y mettent, Benoît XVI lui-même fait observer que ça craint (ce qui démontre que les ex-Hitlerjugend sont plus modérés que les Hongrois en post crise d’adolescence), le rédac chef de “La Vie” déclare sur le 13 heures de France 2 aujourd’hui que les cathos en ont soupé de ce zozo…

Les chiffres incessants, abrutissant à force d’être trop nombreux et contradictoires autant qu’approximatifs ne sont qu’un immense nuage de fumée… Derrière lequel on voudrait masquer le gigantesque scandale Woerth et le financement totalement illégal de la politique française en général et de l’élection de Sarközy de Nagy-Bocsa en particulier !

D’une part ils ne masquent rien avec ces méthodes de voyous, mais en plus ils ouvrent les yeux de ceux qui n’avaient pas encore remarqué que le Hongrois tentait de nous entraîner dans le gouffre d'un monde de caïds. D’ici à ce que nous le reconduisions à la frontière, celui-ci, il n’y a pas loin : la Hongrie a certainement besoin d’un dictateur, ils adorent ça, là-bas ! C’est dans leur antipathique nature… Comment leur refuser plus longtemps le retour attendu de l'enfant du pays ?

Pour Carla on pourra lui donner le choix entre l’Italie (elle pourrait épouser Berlusconi, ou mieux : le petit Agnelli) ou la Hongrie, si elle tient vraiment à son loser… Ce qui serait très surprenant !

***
Sébastien, quand allez-vous donner des cours de journalisme, du vrai, à vos aînés déjitésdesmassmédia ?
Peux plus regarder un seul Jité ! Dès les titres, je me transforme en pitbull énervé !
Là, on a vu l'arrivée à Timisoara mais rien des départs... un peu comme si "on" était allé chercher les Roms déjà en centre de rétention, pris lors de leur 15e passage en France et acceptant leur retour avec philosophie puisqu'ils reviendront l'an prochain. Enfin, je dis j'ai vu, en fait je devrais dire que mon zapping personnel m'a permis d'entr'apercevoir des Roms et d'entendre le lancement : "de notre envoyé spécial à Timisoara" ...
Au fait, les journalistes étaient-ils embedded dans les charters ? Ou y a-t-il eu un vol spécial affrété par Brice H. ?
Marre de ces "choix éditoriaux"/camouflages... Ce matin, à télématin, entendu une allusion à la rentrée sociale avec la manif du 7 mais aucune sur la manif droit-de-l'hommiste du 4 ! Oubli ? Sont pas au courant sur F2 qu'il y a une fronde suite au discours de Xénoph' Ier ?
Je viens de voir sur La Télé Libre un documentaire intitulé "Qui a peur des gitans?" Et j'ai le sentiment d'en avoir plus appris sur les "gens du voyage" que dans tous les articles de journaux que j'ai pu lire. C'est sans doute là la force de la télévision, permettre de voir et entendre les gens pour mieux les comprendre. Du coup, je recommande à tous de voir ce reportage, et une idée me traverse l'esprit: pourquoi pas une émission d'ASI avec pour invité des gitans et des politiques?
La nouvelle mode pour Boutefeux est d'attaquer la gauche bobo...Et le voilà qui donne des leçons de morale.....Pauvre homme!!!Mais l'argent pour le sarkosisme aux poches trouées,c'est la colonne vertébrale,le nerf de la guerre,le fondement d'une politique injuste et dépensière. Je crois que "faire de l'argent" est d'après ce qu'il dit lui-même,une démarche estimable. Alors pourquoi s'attaquer aux gens de gauche qui y sont parvenus. Démarche BASSEMENT électoraliste et démagogique.Inviter les pauvres malheureux à détester quelques bourgeois de gauche et recueillir leurs voix. Il a raison Dany C-B...Il nous prend pour des cons.
En tous cas, ce que nos gouvernants réussissent à faire en actionnant ces fumigènes nauséabonds, c'est de déculpabiliser les sentiments racistes et xénophobes, surtout quand il s'agit de populations accusées depuis la nuit des temps de tous les maux.
Par exemple, quand un papy apprécié dans son village se fait justice lui-même et envoie deux gamines Rroms à l'hosto à coup de fusil parce qu'elles cambriolaient sa maison, un comité de soutien se créé pour sa libération et le groupuscule d'extrême droite identitaire du coin récupère l'évènement, encouragé par les déclaration du dit papy « j'étais en danger avec cette sale race ».
le problème des roumains en France est une conséquence directe de cette Europe qu'on a tant désirée...... c'était illusoire de vouloir construire une Europe avec des pays au niveau de vie aussi différents que ceux de la France et la Roumanie, pour ne citer qu'eux. La Roumanie est un des pays les plus pauvres de l'Union Européenne, conséquence : une partie de ses habitants viennent chez nous en croyant que la France sera leur saveur.... problème : en arrivant ils déchantent vite et se retrouvent dans des habitations plus ou moins nomades de fortunes. Une fois en France ils font quoi??? Certains mendient, d'autres sont exploités par des réseaux mafieux et vous proposent de nettoyer votre pare brise au feu rouge, des ados de 13-15 ans sont formés par les plus grands au "métier" de pickpocket dans le métro parisien.... etc etc.... J'exagère à peine! je veux bien croire que certains s'en sortent et trouvent un vrai métier mais c'est une toute petite minorité, c'est l'évidence même. A partir de là que faut-il faire???? Imaginez que demain on voit débarquer en France 10 millions de roumains et de bulgares! Bonjour le bordel hein! Au risque de choquer, je suis plutôt favorable à leur expulsion, même si çà me fait sincèrement chier parce que çà n'est pas une solution à court terme et ils vont certainement encore plus galérer en Roumanie qu'en France.... mais la France ne peut pas accueillir une infinité d'étrangers dans la misère et être le sauveur du monde, c'est plus possible à un moment donné!!!
L'argument de dire que les roumains peuvent librement circuler et rester en France s'ils le souhaitent, c'est vraiment simplifier le problème, dire que c'est un argument de l'Europe à la France d'après ce que j'ai entendu aux Infos!!!! Je serais curieux de savoir ce que fait l'Europe pour aider la Roumanie.... parce que en Roumanie la situation est vraiment dure, le taux de chômage est surréaliste, facilement 30-40%, les gens n'ont vraiment pas grand chose.... Personnellement je serais ok pour que l'Europe prélève une partie de mes impôts pour venir en aide à la Roumanie et pour construire quelque chose de positif dans ce pays, çà serait autrement plus constructif que de donner 1 euro à un roumain qui mendie à la sortie de la messe le dimanche....

Une Europe avec des pays au niveau de vie similaire ou proche, je suis pour, comme par exemple la France, l'Allemagne, l'Angleterre, L'italie, et l'Espagne..... mais une Europe avec simplement des pays voisins géographiquement proche sans tenir compte du niveau de vie dans ces pays, c'est du grand n'importe quoi et cela ne pouvait qu'engendrer des problèmes économiques et sociaux.......
Puisqu'il est question de chiffres, je viens de découvrir ceux-ci (dans cet article http://www.slate.fr/story/25519/que-veulent-dire-les-mots-roms-tsiganes-et-gens-du-voyage):
"Il y aurait actuellement en France entre 350.000 à 500.000 Roms, dont la quasi totalité est de nationalité française."
et
"Moins de 10% des Roms (au sens européen et de l’Union romani internationale) de France sont des Roumains, tandis que les Roms ne représentent qu’une minorité des 120.000 citoyens roumains habitant en France."
Merci pour les précisions chiffrées; cela aide à situer le problème à sa juste mesure, de la même manière que l'immigration est un phénomène aujourd'hui marginal ramené à la population française. Dans un soucis de clarifier ma précédente question sur le forum, il me semble que les expulsions ne peuvent, par définition, concerner que des roms citoyens de pays qui ne sont pas dans l'espace Schengen, en l'occurence la Roumanie et la Bulgarie. Apparemment (mais il faudrait vérifier), il y a en France plus de roms roumains que bulgares, ce qui expliquerait que les expulsions soient plus nombreuses vers la Roumanie (à vérifier également). Or, je considère l'entrée de ces deux pays dans l'Union Européenne comme extrêmement positive, pour des raisons géopolitiques, culturelles et économiques. Mais je conçoie mal l'idée d'Europe sans libre circulation des personnes. Cependant, la libre circulation des personnes dépend non de l'appartenance à l'Union Européenne, mais de l'intégration dans l'espace Schengen. Des négociations sont en cours pour que la Roumanie et la Bulgarie entrent dans l'espace Schengen, et devraient aboutir à brève échéance. Dans ce contexte, les politiques publiques devraient viser à ce que la transition se fasse avec le moins d'acroc possible. Pourtant, la politique française actuelle aura sans doute pour conséquence de rendre la transition problématique. D'autre part, je vois mal le gouvernement Roumain soutenir ouvertement les roms car ils sont également stigmatisés en Roumanie. Cela expliquerait peut-être que l'enjeu lié à la construction européenne soit passé sous silence. Ce que j'aimerais entendre, c'est une explication par le gouvernement des incohérences de sa politique, ramenée non à la question de l'immigration (qui est un autre problème), mais de l'intégration européenne. ASI, en produisant une analyse détaillée de la situation, pourrait contribuer à faire émerger ce débat.
Les chiffres, les chiffres... Eux seuls intéressent lémédias...

On oublie que ces "chiffres" représentent des hommes, des femmes et des enfants...
Est-ce bien le problème : savoir combien de Roms ont été ou seront expulsés ?
Pour moi le seul problème est la politique de ce gouvernement menée avec zèle par Hortefeux et Besson.
Un écran de fumée dont les Roms payent le prix fort pour faire oublier l'affaire Woerth-Sarkozy-Bettencourt révélatrice du financement opaque de l'UMP

Comment peut-on accepter cette mise à genoux de nos valeurs ? Depuis Sarkozy, je ne me reconnais plus dans cette France qui, au lieu de nous projeter dans l'avenir, nous ramène au temps du servage.
Cet avenir qu’on sacrifie à la base et dont le « Curriculum mortae » s’écrit chaque jour un peu plus.

Ce gouvernement qui surfe sur l’insécurité et assène sa politique à coup de slogans (« Travailler plus, pour gagner plus », « On vit plus longtemps, on travaille plus longtemps ») est plutôt effrayant

Voici ce qu’écrivait un homme qui a marqué si tristement l’histoire :
« La faculté d’assimilation de la grande masse n’est que très restreinte; Donc toute propagande efficace doit se limiter à des points fort peu nombreux et les faire valoir à coup de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l'idée. » Mein Kampf - Adolf Hitler

Sarkozy n’aime pas l’histoire moi je la respecte car elle doit nous permettre de ne pas reproduire les erreurs. Elle nous permet cette vigilance citoyenne si nécessaire à toute démocratie.

Cette vigilance, la LDH nous invite à l’exercer le samedi 4 septembre 2010 dans une Manifestation à Paris, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France :
LDH - Mobilisation générale face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité !
Mais les Roms, ne sont pas tous Roumains, les Roms sont d'abord des citoyens européens et surtout Français ! Ce ne sont que des nomades Romanichels, pas forcément Roumains!
Que le gouvernement cesse de stigmatiser une partie de la population, comme l'ont fait autrefois Pétain et Laval ! L'État Français serait-il de retour ? En tout cas avec de tels actes, c'est la République qui est en danger !
Il me semble que la Roumanie s'apprête à rentrer dans l'espace Schengen en 2011. Je ne connais pas la position du gouvernement à ce sujet, ni sa position dans les négociations, mais l'accélération présumée des expulsions de roms est en apparent décalage avec la libre circulation prochaine de tous les citoyens roumains. Avez-vous des idées à ce sujet?
et si tout ces grands journalistes se mettaient d'accord entre eux et refusaient d'évoquer le sujet s'ils n'ont pas tout les éléments en mains?
J'ai une idée pour qu'ils ne nomadisent plus on pourrait les parquer ..... quelques barbelés deux trois miradors et hop on sait ou ils sont on peut les contrôler quant on veut tout ça tout ça.... hein ? ..quoi ? .... ça c'est déjà fait .......croti crota moi qui croyait innover .....................
[quote=la volonté du gouvernement de montrer un durcissement de sa politique sécuritaire]

Donc les Roms sont considérés comme les responsables de l'insécurité en France sans jugement de la justice ? Elles sont où les preuves ?
C'est le gouvernement qui fait la justice lui-même maintenant ? Et contre une minorité ethnique en plus ?
On ne serait pas borderline avec une approche un peu à la "génocide" dans ce cas présent ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.