187
Commentaires

RIC, pourquoi pas ? Chouard, non merci.

Commentaires préférés des abonnés

Je ne suis pas d'accord du tout avec le procès fait à Etienne Chouard. Je suis les discours de ce monsieur depuis 2005. Evidemment que les chiens de garde tels apathie vont se ruer dessus. (il tronque très bien les propos de Chouard sur son blog, mai(...)

" Seule Clémentine Autain a eu le courage d'exprimer sa réprobation. "


Mais non, Daniel, ce n'est pas du courage, admettez-le. Le courage, quoi qu'on en pense, il est plutôt de l'autre côté. Pour certains à gauche, Ruffin devient suspect. Même Eric Ha(...)

Cet article: de l'obsession des gens de gauche a guetter la faute de l'autre pour lui planter un couteau dans le dos, sans s'occuper de ce que dit cet autre et de sa contribution potentielle. Tout le drame de la gauche qui s'empetre a l'infini dans d(...)

Derniers commentaires

On ne peut pas exclure comme ça Etienne Chouard du cercle des fréquentables. On peut procéder de cette façon pour un intellectuel professionnel, mais pas pour un amateur qui plus est très populaire. Chouard est curieux, sincère et droit. C'est un amateur, sa pensée n'est pas formatée: il n'a pas les réflexes d'un intellectuel professionnel qui désigne qui est fréquentable ou pas.

Soral a réédité l'anarchiste Kropotkine auxquels se réfèrent Pablo Sevigne et François Bégaudeau et a en même temps un discours antisémite, anti-féministe, homophobe et j'en passe... Ce positionnement a dérouté, au premier sens du terme,  plus d'une personne qui s'est politisée sur Internet dans les années 2010 et en dehors de toute idéologie. Certes, Chouard l'a cité, mais il s'en est aussi distancé par la suite au point que même Raphaël Enthoven accepte de débattre avec lui... c'est dire. Pour cela et en tant qu'amateur, il a le droit à l'erreur.

Et pourquoi cet article de Chouard daté de 2014 (après le papier de Fakir qui vous citez) ne vous a-t-il pas convaincu ? Merci de votre réponse.

Ah ah, quel idiot ce Chouard. Dire ce qu'il pense, comme ça, brut... Aucun sens de la comm. C'est pas comme ça qu'il va finir président de la république...

Cher Daniel, vous usez avec M. Chouard de la même méthode qu'avec M. Taddei. Sous prétexte que l'un discute avec des gens que vous considérait, ou qu'une partie de l'élite politique et médiatique considère, comme peu fréquentable vous en venait à disqualifier toutes ses positions, ou qu'un autre se retrouve bon gré mal gré sur une chaine de télé sponsorisé par quelqu'un (ou un pays) considéré, encore une fois par une partie de l'élite politique et médiatique, comme peu fréquentable disqualifie de fait tout son discours et son activité.

Cela ressemble à s'y méprendre à une forme de dictature de la pensée. Tout ceux qui ne pensent pas comme moi, ne sont pas là ou je suis, ne fréquentent pas qui je fréquente sont de fait disqualifiés et mis au ban. La démocratie dans toutes ses formes suppose quand même de discuter également avec ceux qui n'ont pas le même avis que soi. Cela n'empêche pas de savoir d'où ils parlent, ce qu'ild font, mais la campagne à laquelle vous participez contre M. Chouard, et quelque part contre M. Taddei, ressemble surtout à une volonté de rejeter tout ce qu'ils disent et font sans discernement, et si j'osais,  d'aboyer avec la meute des chiens de garde.

Mr Chouard vous demande à vous comme aux autres médias un droit de réponse sur son blog le Plan C, et cela en première page, pourquoi ne pas l'inviter ? Tout comme Chomsky a été lui aussi accusé d'antisémitisme après son papier utilisé sans vérification dans un ouvrage de Faurisson, pourquoi condamner d'emblée un homme qui se dit loin des propos raciste, sexiste, politique de Mr Soral ?

Oui Etienne Chouard a eu tort de lui laisser une porte ouverte, mais d'après ce que j'en entends, il n'est pas question de promouvoir ses idées les plus abjectes mais de laisser le droit au changement de l'humain qui habite peut-être encore ce corps. Trop naïf Etienne Chouard ? peut-être, sûrement même, mais profondément humain avant tout.

Il existe toujours une prise de risque de celui qui est invité quand à son exposition médiatique et de celui qui invite pour les conséquences de ses choix éditoriaux.
Nous revoilà à la question démocratique dont vous journalistes devriez vous emparer : doit-on ou non donner la parole à toutes les idées, même les plus abjectes ? Dans une vraie démocratie, à priori oui !

Si vous voulez contre-balancer une fois pour toutes les dérives qu'entraîne l'info circulant sur le net, alors il est de votre devoir de vous emparer de ces questions ! Quitte à inviter des complotistes ou autres farfelus, pour permettre à cette parole d'être débattue en règle et vaincre la défiance grandissante envers les médias de toute une partie des internautes.

La proportionnelle, OK, Macron aurait d'aillleurs dû écouter Bayrou et on l'aurait déjà.

Le contrôle efficace des élu.e.s je me demande comment cela peut marcher.


Les apprentis-sorciers qui veulent nous faire embrasser le souverainisme fascisant anti-UE avec les présupposés (faux, déjà, à l'époque) de Chouard, non merci en effet !

Le référendum d'initiative populaire n'est pas une invention de ce Monsieur. 

Pourquoi pas une émission avec, je ne sais pas moi, des spécialistes du droit public Suisse, nord américain et français. Comparez avec les limites posées aux référendums, les mandats non impératifs, l'absence d'initiative populaire pour la révocation d'un élu-e, les précédents en France, l'histoire, De Gaulle et l'article 11, le pourquoi de l'opposition des élites...


Il n'y plus de parti à gauche dans mon pays, seulement des hollandistes qui s'ignorent.


Asi vous ne dénoncez que le racisme de ceux qui ne sont pas au pouvoir. Pourquoi ne dénoncez-vous pas celui du pouvoir. Vous trouvez normal qu'un président donne raison à un ancien combattant sur le dégagisme des étrangers? !? Je suis plus ancien combattant que ce Monsieur et ce président, car je reste un combattant de la liberté, de l'égalité et de la fraternité.


Réveillez-vous dans vos articles et analyses... Pour le moment je ne retiens que le bon article tribune de la stylicienne...


Et puis, c'est très bien de se rendre sur les plateaux TV, comme RT, le débat c'est toujours bon pour défendre ses idées. Vous êtes de bons journalistes pourquoi ne pas le revendiquer sur les plateaux? ! On s'en fout de France 2 ou France 3... Relancez-vous, un projet complémentaire à ASi, proposez-le à RT...



Cette histoire de RIC est une ânerie sans nom. On aurait voulu gaspiller une occasion rare à portée de mains de faire évoluer les choses qu'on ne s'y serait pas pris autrement. A la place de Macron, j'accepterais tout de suite, l'important serait que rien ne change par ailleurs. Exemple de problèmes politiques bien plus urgents:


-déséquilibre homme-femme dans les assemblées, malgré une très très légère amélioration (due au macronistes!!) 


-Sous représentation des classes populaires et intermédiaires dans les assemblées et sur représentation des classes économiquement assises voyant dans le mandat politique un moyen de conforter leur position.


-Absence totale des  "petits partis" dans les assemblées qu'une once de proportionnel ne résoudrait pas.


-Verticalité absolue du pouvoir qui aboutit paradoxalement à une sur-fragilité en cas de contestation sociale. 


... et bien d'autres problèmes certainement. Il existe des exemples de solutions (qu'il serait long d'exposer ici) qui ne renverseraient pas la table même si je ne suis pas contre le principe d'un changement radical de constitution. Mais je ne sens pas le fruit si mûr. J'attends l'émission sur le RIC; je suis curieux d'entendre les argument en sa faveur.

Etienne Chouard, au moins, ne s'est pas trompé sur l'Europe qu'on nous mijotait...

Cela n'a sûrement pas amélioré sa cote auprès des milieux dirigeants...

Par ailleurs, on constate qu'en treize ans, il n'a pas varié...au contraire.

Sinon, il paraît qu'ils cherchent un journaliste expérimenté, au Figaro.

C'est bien aussi, pour finir une carrière.

Merci! Oui merci... juste rappeler à ceux qui soutiennent Chouard que Soral a tenu des porpos que je ne peux même pas reproduire ici. Alors je veux bien qu'on se trompe qu'on fa

J'ai lu vite, j'ai lu RIC (sans  l'appellation complète...) et j'attendais RAC! Je pensais que Daniel S. allait nous parler des fin de mois ric-rac!

Touvé sur un blog:
J’ai joué au tric-trac
Que l’grand cric m’escroque
Pour deux ronds d’nic-nac (*)
Patraque et foutraque
Moins t’es riche plus tu raques
Quelle arnaque
Le nez dans la flaque
22 v’là les flics
Qui m’traqu’nt à coups d’trique
Je craque !

Alors là je suis moi aussi rester ébahi, choqué même de ce momebt,  Ruffin en ce moment semble parfois se perdre dans ses emballements, non Chouard n'est pas un allié.

François Ruffin sur facebook :

"J'ai cité Etienne Chouard dans mon discours sur le Referendum d'Initiative Citoyenne hier. Parce que, objectivement, quel nom revient sur les ronds-points: le sien. Parce que, avec honnêteté, il faut dire que sur ce Ric, avec foi, il a battu la campagne et les estrades depuis une décennie.
Ce qui n'ôte rien à nos désaccords, déjà signalés ici, avec force, avec clarté, il y a plusieurs années. Depuis, Chouard a mis fin à ses étranges liens. Alors, doit on éternellement traiter les hommes en pestiférés? Tel n'est pas mon choix. "


Résumons: 


Depuis 2005 chouard émet l'idée (à la louche) que notre système démocratique soumis aux conditions électorales de la V ième tend à l’obsolescence ( constat d'obsolescence liée peut être à la prise de conscience de masses éduquées). Il sort du "placard" un mode de fonctionnement étatique lui semblant plus à même d'associer les masses au destin du pays. Bien.


2018 , que constate-t-on ? 


Cet automne , suite à une série d'impairs et de propos disgracieux , notre président de la république provoque une crise démocratique. Ce qui est donc prévu dans la "doctrine chouard" , nous y sommes.

Dans les "revendications" exprimées on constate l'apparition du questionnement RIC au sein des discussions de masse. Ce qui est revendiqué par chouard , nous y sommes.


...alors , que viennent" foutre" soral et consorts (pouah !) dans ce mouvement des idées ? Cette question sera résolue dans l'observation de l'histoire "en train de se faire" sous nos yeux ... vigilants et critiques.



Merci pour la chronique et l'annonce d'émission. 


RIC : intéressant sur le papier, mais dans une démocratie bourgeoise, un monde capitaliste et une société du spectacle, gros risque qu'il soit un moyen de transmuter les principes démocratiques en une sorte d'ivresse de la consultation sondagière au fil de l'eau, ce qui nourrira grassement tous les spin-doctors, lobbyistes et autres parasites de la grande machine à capter les profits. 

Je respecte profondément les aspirations démocratiques de ceux qui espèrent beaucoup de ce RIC, et il y a un besoin d'air frais pour sûr, mais je veux juste dire que la démocratie c'est le pouvoir du peuple, pas forcément la consultation permanente (et non, ce n'est pas une distinction spécieuse) surtout si cette dernière conduisait, grâce à des campagnes éclairs marketings, démago et/ou réactionnaires, de rogner sur les pouvoirs acquis par et pour le peuple, y compris dans des circonstances de luttes courageuses où les droits d'aujourd'hui étaient des aspiration minoritaires. 


J'imagine donc que le diable est dans les détails et j'attends avec intérêt l'émission.

En tant que nouvel abonné je suis un peu déçu par l’argumentation de votre chronique. Appréciant le travail de Pierre Carles, pendant plusieurs années j’ai méprisé DS que je trouvais faussement subversif. Mais avec la maturité j’ai commencé à l’écouter et admettre que ASI avait de très bonnes émissions (D’où le récent abonnement). 

 

Pourtant si je comprends votre argumentation nous devrions continuer à vous mépriser pour votre interview complaisante de M. Messier. C’est un peu ridicule vous en conviendrez. Ou encore, la pensée de Chomsky devrait être disqualifiée pour avoir écrit une préface dans le livre de Faurisson.

 

Enfin le plus étonnant est le fait de mettre en lien l’article de Ruffin qui détruit complètement votre argumentation. Vous dites vous même qu’il est très bon et pourtant faites exactement ce que reproche Ruffin.

 

Cordialement

Notons qu'au bout de 99 commentaires, la plupart se sont empaillés sur Chouard ou pas Chouard (pour ma part, je m'en fiche un peu), et très peu ont creusé la question du RIC. Dommage, car moi, c'est ça qui m'intéressait. J'étais perplexe, un peu méfiante, mais pas hostile. Je suis toujours aussi perplexe voire méfiante sans être hostile. Une chronique sabotée, simplement parce qu'un nom explosif y a été glissé... dommage.

Très marrant ce matin. Les chiens toutous ou loups se lâchent, sont lâchés.

Toute réflexion hors circuit de pensées " habituelles" est suspecte.

Aucune possibilité d'ailleurs et autrement n'est admissible, permise.

La peur est là tangible, palpable qu'ils disent, qu'ils écrivent.

Le pas de côté est un pas extrémiste et, dans l'éventail des choix facho, populiste, raciste, xénophobe...

C'est à pleurer de réduction.

Rien ne peut être tenté si on ne connaît pas le résultat avant.

"Toi qui sais tout, dis nous ce qui..."

"Ben on réfléchit les gars,-filles on met au tas, on trie, on s'amuse, on essaie et on choisit..."


"On se fait un An 01 on s'arrête, on s'assoit, on réfléchit..."

"T'es pas con! "


Non, disent les toutous ou loups, faut le cadre, le CADRE, tu comprends LE CADRE.


On a vécu, on vit et on vivra une vie formidable.

Quant à l'époque, les pocs, l'époc...Plutôt crever!

La gauche anti-chouard, c'est la gauche crétine qui a cru aux promesses de Hollande et de toute lavant et à qui il a fallu de tomber de leur piedestal pour réfléchir un peu plus et

Daniel Schneidermann toujours aussi nul sur ses analyses... 0 Profondeur, 0 recul, 0 engagement véritable.

Bravo à Chouard, et merde aux cons (ils se reconnaitrons) !

Étonnant...

Discuter avec tout le monde se résume à discuter avec l'E.D. 

Pas les électeurs LR ou LREM, mais avec ceux de MLP


2018 : année où le combat contre l'extreme droite est devenue optionnel pour certain à gauche

personne n'est parfait ...


http://www.pierrecarles.org/IMG/pdf/dialogue-de-sourds-2.pdf



DS serait donc à Chouard ce que Ruquier est à Zemmour. Cela va le hanter éternellement 👻.

Il faudrait sortir un peu de la rédaction et de la surenchère sur des polémiques comme celles-ci. 


Ruffin ne fait pas l'éloge de Chouard, il remonte simplement un fait : après avoir passé une semaine sur les ronds points de France, les personnes qu'il a rencontré lui ont parlé du RIC et d'Étienne Chouard. On peut peut le regretter, mais c'est un fait, c'est l'idée portée par Chouard qui est reprise. 


Il y aurait à s'interroger sur pourquoi la voix de Chouard porte dans ces catégories. Mais faire procès à Ruffin d'énoncer un fait qu'il a recueilli de première main est un contre feu idéologique. Laissons ça aux demi habiles et complets idéologues de droite comme Aphatie... 


Sans doute Ruffin ne changerait pas une ligne à ce qu'il a écrit sur Chouard en 2013...

Il avait promis aux gilets jaunes de porter leur voix et il l'a fait honnêtement. 

Déçu également par le manque d'intérêt de cet article et le plombage de Chouart, qui reste à mes yeux un modèle à suivre en terme de réflexion citoyenne. 

Eh ben, pas beaucoup de monde d'accord avec notre DS, ici. Pour ma part, j'attends l'émission et j'ai besoin de lire plus pour me faire une opinion sur cette nouvelle ligne de fracture (Glucksman & Co doivent s'en délecter), donc attention DS, vous êtes attendu au tournant.

Sinon, voir la surprise des députés FI à l'énonciation du nom Chouart, c'était magique. Ca fera un bon sujet de discussion pour les fêtes.

Vous me décevez Daniel, que vous n'aimiez pas Chouard est votre droit, mais que vous participiez à son lynchage médiatique est assez lamentable. Je ne suis pas particulièrement chouardien et je vois beaucoup de limites à son discours mais il est intéressant et je suis persuadé d'une chose, c'est un démocrate sincère, utopiste et tout le contraire d'un "fasciste". Vous devriez d'ailleurs relire un peu plus attentivement et honnêtement le lien de "Fakir" que vous avez proposé. Et si vous ne vouliez pas cautionner Chouard à cause de quelques attitudes qui vous déplaisent (c'est votre droit) vous pouviez vous abstenir de faire cet article inutile... Depuis des années quelques chiens de garde ont réussi a associer malhonnêtement Chouard et extrême-droite, c'est une énormité, et vous y participez. Déception...

Elle est dommage cette habitude que décrédibiliser des idées en jettant l'opprobre sur ceux qui les portaient.

Quoi qu'on pense de l'homme ou des gens avec qui on a pu le voir, il me semble que son travail pour rendre la Constitution aux masses plutôt qu'aux élites est effectivement un piste majeure pour sortir de notre crise démocratique.

Les grands esprits discutent des idées ;
Les esprits moyens discutent des événements ;
Les petits esprits discutent des gens.
- Eleanor Roosevelt 

Perso, à part les francs nazillons, je prends sans me pincer le nez tous les tricards et tous les malvus de la presse mainstream et de l'ordre facho-libéral établi. Sans être d'accord avec tout ce qu'ils racontent, je ne crache pas sur les Chouard, Rufin, Mélenchon, Dieudonné, Lordon, Bouteldja, etc. Ils sont pas plus cons que nos élites. Je rêve que tous ces diaboliques diabolisés remplacent à la télé nos enfumeurs habituels (les Apathie, Elkrief, Brunet et Cie). 


Et devinez quoi ? Ca se trouve Ruffin, autour de ses ronds-points, a parlé avec des gens d'extrême-droite qui ont des pensées racistes ? OH MON DIEU ! 

Mon beau-frère est d'extrême droite, dans mes classes j'ai des élèves qui parfois le sont, ou qui ont des propos complotistes, etc... 


A force d'ostraciser les gens, notamment du haut des médias, on ne fait que renforcer l'idée qu'il existerait une caste à l'abri et qui se permet de distribuer bons et mauvais points au peuple bêta.

D'une manière générale, tout le monde est pétri de contradictions ; et ce n'est pas toujours évident de les cerner quand on a pas un métier intellectuel dans lequel une partie de notre boulot est de se poser et réfléchir à tout ça. Et je suis heureux de voir ces contradictions à l'antenne depuis quelques temps à travers des figures de GJ, une complexité humaine derrière d'apparentes simples revendications.


Sur la question de Chouard, je l'ai découvert étant plus jeune et il m'a ouvert les yeux sur quelques mécaniques de démocratie directe, de meilleure représentativité, sur les mécanismes de corruption etc... Je me suis juste servi de ces vidéos un court laps de temps pour continuer à me forger une opinion plus éclairée. Avoir écouté Chouard et admettre qu'il a œuvré au "Non" de 2005, ce n'est pas tomber dans l'adulation du gourou qu'il a pu devenir pour certains. (Faut dire, l'algorithme de youtube qui vous enferme ensuite dans la sphère "Chouard - Soral & cie" n'aide parfois pas à aller voir ailleurs à une époque ou youtube remplace la télé chez certains).

Et si je puis permettre, pointer du doigt cette "bévue" de Ruffin, c'est signifier quoi ? Allez au bout du raisonnement : cela disqualifie-t-il Ruffin ? La FI ? Ruffin est-il devenu rouge-brun ? Chouardisé ? Dieudonnisé ? Un populiste séditieux et complotiste ? Faut qu'on m'éclaire, parce que je n'ai pas compris.

 

Bref, de la nuance bon sang. Vous, Daniel, qui en être un chantre, ne tombez pas dans ce panneau du snobisme intellectuel que l'on ne voit que trop sur twitter.


Quand on veux abattre son Chouard, on l'accuse d'être un facho.

S’offusquer de ce qu’on puisse accepter de soumettre à priori toutes les questions, de société ou autre, à la votation, refuser d’entendre ce que des gens honnêtes ont à dire sur un sujet qu’ils connaissent depuis longtemps sous prétexte de mauvaises fréquentation, c’est réduire bien bas la démocratie.


La démocratie, pour moi, c’est le peuple éclairé (et là c’est votre rôle, porter la qualité des débats plutôt que refuser d’emblée les questions ou les débatteurs) qui a le dernier mot et qui s‘exprime.


Ne considérer la démocratie qu’entre gens de bonne compagnie et sur des sujets acceptables, c’est vraiment, cher Daniel, ne rien comprendre fondamentalement au principe même de démocratie.


Hé hé hé ! Dès les premières interviews de ce monsieur Chouard, j'ai senti une bizarre senteur, même à l'époque ancienne ou Daniel était encore sous le charme. Et je l'ai laissé choir. Quant au RIC, attention danger !

Bon, je viens de lire l'air du soupçon via le  lien vers Fakir, et comme Ruffin écrit mieux que moi ( il n'a pas de mal ) autant le citer pour résumer le fait qu'on ( les médias mainstream d'abord et nous ensuite par ricochets ) a tendance à discréditer un peu vite les personnes. Stratégie qui perpétue de manière irréversible le "rien ne change(ra) jamais ".


 Etienne CHOUARD n'est plus crédible et on refuse de l'écouter puisque :


À la moindre incartade, avérée ou fantasmée, les voilà qui traitent des camarades d’hier en quasi-ennemis(...)

Il suffit d’annoncer qu’Untel a débattu avec Machin qui a publié une préface pour Truc qui connaît bien Bidule, lui-même proche de l’extrême droite, pour qu’Untel soit compromis. Et il devient dès lors inutile d’écouter ses propos, de contester son point de vue avec des chiffres, des concepts, des comparaisons historiques.(...)Mais signer une lettre, une fois, sur un thème précis, suffit-il à faire de vous un « larouchiste » dans l’âme ? Et à discréditer tout propos qui sort de votre bouche, ou de votre plume ?

C’est à un terrorisme de la pensée – et des fréquentations – qu’aspirent ces inquisiteurs


Très bonne analyse aussi de ce qui est arrivé à Dieudonné :


Et puis il y eut ce sketch chez Fogiel, pas drôle, mais non, pas antisémite, et le lendemain, le voilà lapidé en place publique, banni des peoples, et sans grand monde pour le défendre, sans personne pour lui ouvrir une porte de sortie. Il est resté avec ceux qui lui restaient, les pires. Et empirant chaque jour avec eux.
Voilà ce que produisent des mises à l’index hâtives. 



Bravo pour cette initiative : choisir le RIC comme thème de la prochaine émission. Mais il faut absolument y inviter Etienne Chouard qui est le seul à pouvoir si bien parler du RIC. En effet, cher Daniel, je trouve vos propos sévères sur Etienne Chouard. Merci toutefois d'avoir repris l'angélisme comme première hypothèse du prétendu "compagnonnage" ;-).

Et pour mémoire, le problème avec Chouard ce n'est pas simplement qu'il "parle avec tout le monde", comme le bon curé de campagne qu'il devait être dans une autre vie. C'est qu'il a des convergences de fond, fondamentales, avec l'extrême-droite et les fascistes, dont il a longtemps fait la promotion par confusionnisme ET par conviction.

Un résumé de ses liens avec l'extrême-droite : https://blogs.mediapart.fr/luttonscontrelefn/blog/290115/qui-est-vraiment-etienne-chouard

Tant qu'à assimiler: 

Soral = Chouard, oui mais Chouard  = Discution avec Maja Neskovic = @ux sources = @SI

Donc il faut que je me désabonne tout de suite @SI sinon je soutient aussi Soral mon dieu!

Et tout personne qui reste abonné soutient implicitement Soral. CQFD!


Quitte à rappeler les émissions et article d'@SI décriant Etienne Chouard pourquoi ne pas rappeler plutôt l'entretien le plus constructif  fait avec lui en 2012 par Maja Neskovic dans @ux sources ? https://www.arretsurimages.net/emissions/aux-sources/ux-sources-etienne-chouard


Vive : Friot, Lordon, Chouard et Ruffin...

  

   (Soral sérieux? Ce gars n'est pas capable de produire 30 secondes de phrases logiques et argumentés à partir de faits!)



J’attends avec impatience l’émission sur le R.I.C en espérant que votre avis changera Daniel

-Chouard n'a pas inventé le RIC

-La vision d'une nation trahie par une élite parasite qui irait contre la volonté du Peuple, c'est pas de gauche. Chouard n'est pas de gauche. Ses idées n'ont rien d'émancipateur. Elles relèvent du populisme transversal, comme c'est très bien expliqué dans cette émission de Radio libertaire.

-Le référendum, ce n'est pas la démocratie et encore moins le socialisme. Des citoyens atomisés par un dispositif qui les enjoint à se rendre individuellement aux urnes (ou à voter sur Internet avec les problèmes spécifiques que ça pose) dans un délai réduit sur une question que d'autres ont formulée, que d'autres auront réussi à faire mousser dans les médias, dont la mise en propagande aura été jugée légitime par les grands médias et tous ceux qui font l'agenda médiatique, et dont le soutien aura été organisé par de grands intérêts privés (il faut de l'argent pour faire gagner une cause), tout cela n'a rien de démocratique.

-La démocratie véritable, c'est celle des assemblées locales fédérée, et c'est évidemment incompatible avec le capitalisme.

Ce n'est qu'un sous-thème de l'article, mais quel charabia de parler d'un "Référendum d'Initiative Populaire"...


Le référendum et l'initiative sont deux outils de démocratie semi-directe à bien distinguer:


- Le référendum permet de mettre en votation une loi qui a été élaborée par une institution représentative (par ex. le Parlement), il peut être obligatoire ou facultatif, quand il est facultatif c'est alors à un groupe de citoyens/partis de réunir des signatures suffisantes pour le soumettre à votation.


- L'initiative permet d'élaborer une nouvelle loi. Elle peut-être parlementaire ou populaire/citoyenne. 

Parlerait-on d'une Initiative d'initiative populaire???


Comme François, mais H., je propose un choc de simplification/clarification: parler d'un Référendum populaire ou citoyen


Régis de Lausanne/Suisse

Merci.


Depuis samedi dernier je m'interrogeais sur le tsunami RIC. En quelques heures le referendum d'initiative populaire (RIP en paix) à la mode depuis des lustres à la gauche de mes amis était remplacé par le RIC (non plus populaire, mais citoyen).


Personne ne m'expliquait d'où venait ce nouvel acronyme. J'en trouvais des traces chez les tenants de la reconnaissance du vote blanc. Et, étonnant non, dès 2006 sur http://www.ric-france.fr/ (domaine déposé le  2006-10-30 et à voir le site, on voit qu'il attend depuis ce temps quelques mises-à-jour techniques).


 Et qui est à la une de ce site "dormant"? Etienne Chouard évidement!
 https://www.whois.com/whois/ric-france.fr 

Pour une fois absolument d'accord avec Daniel, Chouard et un bobo qui veut comme tous de la reconnaissance etre vu, le syndrome du bobo male blanc, reconnaissez moi !! , et pour ca il s'associera avec qui l'illumine ..Et Ruffin est a fond terrain , donc un peu delirant là, il se fait filmer par Perret, le mec a l'ideologie heroique de la droite; un male blanc fait tout, CRoizat de JLM et maintenant Ruffin .. ce type a comme bcp de bobos du mal a comprendre le mot commun .. de montrer que ce sont des equipes qui permettent un chg, une campagne, pour les mecs c'est eux tout seul, Ruffin a osé j'éléve mes enfants au smic, ha oui en etant en vadrouille, devait etre contente la mere des gosses .. donc là il va mal , et est macho, le foot , le foot, .. et les AVS, les femmes elles n'ont le droit a la lumiere, qu'au boulot les mecs de s'eclater ..  ' elles disqualifient intellectuellement, à mes yeux, le parapentiste, trop enclin à planer trop haut au-dessus du triste monde tel qu'il est.' 

"Je veux une démocratie mais pas avec untel, untel, untel, …"
OK bon ben c’est mort :(

Très contente de lire cette chronique, qui exprime ce que je pense depuis longtemps de Chouard et j'ai été très triste lorsque Rufin l'a mis en avant. Merci !

RIC, oui mais avec des médias qui nous manipulent du matin au soir c'est ultra risqué.

Une emmission sur le RIC ? Décidemment en ce moment je vous adore plus que jamais ! Keep up the good work !

Cher DS.

Deux points à développer.

Premièrement : A vrai dire c’est par votre intermédiaire que j’ai connu le personnage et ses thèses.  Elles ont eu, au cours des années, des effets impressionnant dans les classes populaires. De pair avec le discrédit croissant des élites politiques, des experts et des média, elles ont rendu disponible chez les classes populaires, un dénominateur (presque) commun utilisable celui de la démocratie. En soit c’est un tour de force ! Mais pour que le coup réussisse il fallait bien évidemment que l’affaire ne soit pas estampillé « de gôche ». Il fallait donc qu’elle passât par des chemins synonymes d’excommunication pour celui qui l’empruntait. Le pèlerin Chouard n’a pas été déçu. Il a été excommunié. L’essentiel de ses amis, personnels bien connus ou plus simplement idéologiques, de la gauche conséquente, l’on excommunié. Et pourtant ! les passage de Chouard chez Soral et consort avaient-ils pour effet de tirer des démocrates en herbes vers le soralisme, adaptation modernisées des veilles thèses antisémites de la Troisième République ? Pas le moins du monde ! A l’inverse je connais pas mal de soraliens effectifs ou portentiels qui  ont intégré les éléments de la doctrine chouardienne et qui, sur cette base, se sont éloignés de leur Maurras sur canapé. L’excommunication de Chouard, comme le premier réflexe de condamnation ou d’apathie des intellectuels de gauches à l’égard des gilets jaunes, relèvent bien de la même cécité, du même attachement à des orthodoxie rigides qui ont poussé avec le temps au rejet des Sapir et Chouard mais qui sont aussi passés très prêt à certain moment d’en faire excommunier bien d’autres ! car au jeu de la pureté on n’en finit plus d’intenter des procès. Mais d’une certaineme manière vous avez raison, Chouard n’est plus vraiment utile à sa cause, et c’était ce qu’il appelait de ses vœux depuis le début. Enfin, en ce qui concerne Ruffin, sa volonté de rendre à César ce qui revient à César doit être considérée pour ce qu’elle est : une preuve d’intégrité. Plaise à dieu que cette vertu soit plus répandue !


Second point : Ha les Fakes news ! je pourrais dire que c'est devenu la chose la mieux partagé du monde mais je préfère faire l'historien 2 minutes ;) et rappeller une ruse de l'Histoire. Car, si j'aime la recherche de la vérité, ce n'est pas par des colloques qu'on fait avancer la situation politique d'un pays. Un exemple : Vous aimez tous la "Déclaration des Droits de l'Homme"? Sont art 1 "tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit", ne put être adopté (26 aout 1789) que parce que le principe de la seigneurie "personelle" (pardon de ne pas rentrer dans les détails) venait d'être abdiquer par ses titulaires nobles dans la panique (4 aout) . Pourquoi avaient-ils fait cette concession? Car dans les semaines de l'été 1789 qui précédèrent les chateau de province brulaient. Et pourquoi brulaient-ils? Car, après les évènements parisien du 14 juillet tout un tas de rumeurs c'étaient répandues dans nos campagnes. Cetrains disaient que les aristocrates allaient se venger sur les paysans, d'autres que des envahisseurs allaient arrivés, d'autres que des groupes d'étrangers louches s'étaient infiltrés ici ou là. C'était de sacrés fakes news, avec une dose de xénophobie ! Mais elles suffirent à ce que les paysans se réunissent et, là prenant soudain conscience de leur force, décident de marcher vers les chateau pour exiger que les registres des rentes féodales soient brulés et, en cas de refus, que les chateau le soient. L'article 1 de la déclaration de droit de l'homme est sortie d'une énorme fake new suivie de violence.


Bref, il faut cesser d’analyser les fakes news comme des fautes de la pensée (ce qu’elles sont du point de vu des colloques universitaires et là ça ne doit pas changé mais il faut savoir alterner les registres). Elles sont en fait, c'est ma thèse, des mythes permettant la dynamisation de l’action sociale pour des populations n’ayant pas à disposition le temps ou le moyens de procéder à des analyses techniques mais ayant des intuitions, étayées par des éléments souvent fondées. Certes les Illuminati n’ont pas provoqué la Révolution, mais il y a bien eut au XVIIIe siècle un changement majeur dans le corpus idéologique des classes dirigeante avec des effets qui ont durés. D’ailleurs vous étiez à deux doigts de saisir ce rapport de réalité à symbole dans votre émission d’il y a 15 jours.

Vos propos sont plein de bon sens et de mesure.


L'aveuglement des purificateurs est malheureusement plus fort que la raison.


Les ressorts psychologiques de ces excommunication sont à étudier. La peur de l'exclusion est un des moteurs de l'ostracisme.


En cherchant à exclure pour des faits critiquables mais discutables, l'excommunicateur espère se protéger du sort qu'il réserve à l'excommunié. 


La compromission de Chouard avec les fascistes ne fait pas l'unanimité chez des gens insoupçonnable de fascisme mais les dresseur de barrière ne s’embarrassent pas de ce genre de détail.


Pour certains le principe de précaution est plus fort que tout comme si on attrapait des idées comme par contamination.


Les même accepterons probablement de faire des interview dans une presse de droite ou de signer des pétition avec des personnalités détestables dans un autre contexte car le critère n'est pas moral ou philosophique mais sociologique.


Être bien vu de sa communauté et ne pas être ostracisé est un puissant moteur de ces chasses aux sorcière à géométrie variable. 


L'infantilisme qu'il y a derrière tout ça me sidère.


Serait-ce dû à un réflexe primaire et cathartique observée dans les sociétés en générale : la fameuse "théorie du bouc émissaire" ? 

On soude le groupe en enfonçant un individu...

Serait-ce dû à un réflexe primaire et cathartique observée dans les sociétés en générale : la fameuse "théorie du bouc émissaire" ? 


Sans doute. 


Je suis probablement dans la projection par rapport à mes expériences personnelles mais il y a là quelque chose que j'ai toujours ressenti en fréquentant des milieux plus éduqués que le mien. 


J'y vois une forte influence des valeurs bourgeoises. 


Un souci de distinction vis à vis du vulgaire, du commun. 


Chouard n'est pas un intello organique. Il n'a pas d'église et pas d'obédience clairement définie il est confus et par conséquent suspect. Sa pensée sera considéré comme confusionniste.


Avez vous fréquenté des cercles un peu bourgeois? Vous êtes vous rendu compte de l'importance accordée au pédigrée de celui qui s'exprime plutôt qu'aux propos réels dans ces milieux ou le prestige compte.


Chouard a un côté pèlerin à la recherche d'une audience ce refus de choisir ses interlocuteurs rend presque impossible l'intégration dans les cercles de gauche qui sont des citadelles de pureté.


En plus il parle simplement et il est intelligible en dehors des initiés ! Encore un refus de passer par certains rites d'initiation comme la dénonciation alarmiste du danger fasciste a grand cri 


C'est déjà trop pour ces gens adorateur des postures.


Depuis les origines la gauche intellectuelle est construite et pensée par des bourgeois et plutôt des grands bourgeois. 

De ceux qui préféraient Blum à Thorez. Ceux pour qui n'avaient que mépris pour Marchais face à Mitterrand.


Faire de la politique c'est intégrer la bourgeoisie et cela nécessite d'avoir un capital social et culturel et c'est très excluant. Chouard a des air de petit bourgeois c'est vrai, mais de province. Un prof d'éco de lycée c'est à dire une sous merde. 


La peur du qu'en dira-t-on. Surveiller ces fréquentations. L'importance accordée à la forme plutôt qu'au fond encore un truc de bourgeois.


Surveiller son langage aussi très important Mélenchon en fait souvent les frais. La violence verbale est un autre motif d'exclusion on peut dire les pires horreurs mais dans un grand de velours ou alors en restant à sa place de rebelle musical ou littéraire pas en politique.


C'est  n'est qu'une hypothèse elle vaut ce qu'elle vaut et elle n'est basée sur rien d'autre qu'un ressenti. 


PS en me relisant je me dis que certaines penseront que je suis spécialiste de chouard j'en sais pas plus en vrai car j'ai surtout passé mon temps a vérifier la légitimité de l'acte d'accusation.

Ceux qui parle d'illusion citoyenniste ont peut être raison tout ne se règle pas à coup de changement institutionnel évidemment. S'il y avait possibilité de discuter sereinement des idées de chouard je me ferai plus facilement une idée des limites de son discours.

Vous, vous avez lu René Girard, non ?

L'Histoire des idées est injuste : le mec crie dans le désert depuis des années, à chaque fois disqualifié par le courant dominant, et le jour où l'une de ses idées arrive sur le devant de la scène, voilà qu'on s'en empare, qu'on la "RECUPERE" tout en continuant de cracher sur le bonhomme. 


Tout ça me rappelle Lordon et sa théorie du "cocu de l'histoire" qui me semble tout à fait adaptée ici :

"En tant qu'économiste critique, j'ai théorisé – aussi bien dans le plan de la théorie que dans le plan des interventions politiques – ma condition, et peut-être même ma vocation, de cocu de l'histoire. Je pense que la dynamique qui produit les changements de référentiel intellectuel est à peu près toujours la suivante, c'est à dire il y a une hétérodoxie critique véritablement, radicale, tenue par principe et dès le début pour quantité négligeable, pour absolument illégitime, et qui fait l'objet de toutes les déqualifications (sic) possibles et imaginables jusqu'à ce que la situation commence à lui donner un petit peu raison. A partir de quoi, des agents qui sont dans le mainstream voient que les grands courants sont en train de changer de sens, et jouent une stratégie de différenciation extrêmement fine, qui consiste à aller piquenocher quelques-uns des messages des hétérodoxes critiques pour équiper de tout leur capital de légitimité constitué à eux, le recycler avec succès dans le champs du débat public at large."



On pourrait faire pareil : DS est allé chez Poutine donc DS, non merci.

Eh bien ce genre de raisonnement, non merci.

Un truc qui me turlupine : pourquoi personne ne tente d'utiliser le Référendum d'Initiative Partagée (RIP...) disponible depuis 2008, art. 11 de la Constitution, avec  son site internet déjà en place  ?

Dispositif mort-né (R.I.P...) faute de volonté d'essayer ?

Perso, j'aimerais bien que quelqu'un tente déjà ça, juste pour voir, par exemple pour une proposition de loi demandant... le RIC.
Il faut 1/5 des parlementaires (Sénat + Assemblée) et 10% de l'électorat (environ 4,5 millions de signatures) pour l'activer et dans l'ambiance actuelle, qu'est-ce qui serait le plus difficile à obtenir ? Les 185 parlementaires ou une mobilisation populaire pour avoir les signatures ? Et si on commençait déjà par les signatures de citoyens, si les 4,5 millions étaient sur la table, comment se positionneraient les parlementaires ?

Se passer de Chouard c'est se passer de l'un de ceux qui ont le plus étudié la question de la démocratie et des pièges à laisser les Hommes de pouvoir écrire eux-mêmes les règles qui les contrôleront.

Ce mec est hyper important dans ce processus de démocratisation de notre pays ! Quel gâchis de le rejeter pour des vieux trucs qui n'ont rien à voir ! Daniel, vous voulez la démocratie ou pas ?

Cet article: de l'obsession des gens de gauche a guetter la faute de l'autre pour lui planter un couteau dans le dos, sans s'occuper de ce que dit cet autre et de sa contribution potentielle. Tout le drame de la gauche qui s'empetre a l'infini dans des commentaires improductifs, voir destructif, sans aucun interet sur la possibilité d'avancer ensemble. On plombe définitivement Chouard, pour faute grave, sans écouter la légitimité de son discours. Comme on attend la faute de Ruffin qui permettra de mettre au rebut tout ce qu'il a apporté et qu'il peut encore apporter. Le gentil peintre artiste Adolf ne doit pas cacher son discours puis ses actes. Dans la meme logique inversée, Les fautes de certains ne doivent pas effacer leurs pensées ou actes qui font avancer la justice et le bien commun. Daniel, vous avez donc tort d'enterrer tous ceux qui vous ont déçu. 

Mais vous avez raison sur 1 point: Mieux vaut une 6eme république qu'un RIC

Je ne suis pas d'accord du tout avec le procès fait à Etienne Chouard. Je suis les discours de ce monsieur depuis 2005. Evidemment que les chiens de garde tels apathie vont se ruer dessus. (il tronque très bien les propos de Chouard sur son blog, mais quel crédit accorder à ce "journaliste" propagandiste?). Il a retiré devant les attaques géneralisée des anti fa de salon son "crédit" à M.Soral et s'en est expliqué (écoutez le donc). Ces anti fa de salon que ne dérange pas effectivement le sabotage de la démocratie (petit rappel, la loi française incorpore aujourd'hui l'état d'urgence!!!!!) font quoi concrétement pour nous sortir de là? Je ne vous souhaite pas d'y avoir affaire un de ces jours pour propos complotistes par exemple.

Ce que vous pourriez percevoir en lisant ce monsieur Chouard c'est 2 choses. La première est qu'il considère qu'il faut écouter et parler avec ses adversaires pour les changer (plus naif que machiavel désolé). Mais avec 25% de vote Le Pen si on ne discute pas avec eux pour les changer, que fait on? Il essaye peut etre mal mais il essaye.

Seconde chose est sa radicalité grandissante devant les politiques et leur achat par les puissants.

Personne ne nie que N.Sarkozy a béneficié de fonds lybiens ( comment ça s'appelle, intelligence avec l'ennemi non?), personne ne nie que M.Macron a béneficié du soutien de la presse non pris en compte dans les dépenses de campagne, qu'un ministre dit dans un livre qu'il a utilisé des fonds publics non déclarés pour sa campagne et que des doutes sérieux existent sur l'origine des fonds (commission des comptes émettant un signalement) ainsi qu'un nombre extra ordinaire de donateurs au maximum du permis par la loi...

Si on rajoute là dessus les Balkany, Fillon, des ministres Ferrand, Penicaud, Flessel, Bayrou, De Sarnez... ne peut on pas considérér qu'il n'y a queqlquechose de pourri dans notre "démocartie"

Es t'on un dangereux complotiste ou d'extreme droite quand on le dit? Je peux comprendre et je pense les gilets jaunes aussi qu'on soit très enervé par cette situation. Continuer à ostraciser 25% de français et ne rien dire contre ce dévoiement de la démocratie nous mène tout droit dans le mur.

il y a des gens avec qui on ne peut pas discuter , trop con , geulard ou je ne sais quoi . Mais Chouard avec lui on peut parler et meme si il partageait des idées farfelues , quand j'étais gamin je pensais qu'il y avait des monstres sous mon lit , heureusement qu'on a parlé avec moi ...

Hélas, nous constaterons que le R.I.C. se terminera en R.I.P.  ( requiem in pace ).


( Quant à Chouard, il a chu dans notre esprit )

La VIème ou rien du tout, la VIème contient en elle-même le RIC. Elle est plus à même d'en assurer le déroulement démocratique que la macronie al diente ou pas. Bien que la macronie perd ses dents en ce moment.


Quant à Étienne Chouard, ah oui quelle déception ce fut !!!

après un émerveillement pour l'homme au point d'adopter sur certains livres sa méthode de surlignage fluo


Mais que diable est-il allé faire à suivre le fou doublé d'un antisémite viscéral de Solal

Pour le coup, ce n'est pas une question de boussole quand on entre dans la galaxie Solal

Je suis un peu comme cultive ton jardin cette ruée sur le RIC me rappelle celle du Salaire de Base ou Revenu Inconditionnel...

Un os à ronger. Chic! On ne parlera ou très peu des phrases élastiques entre Matignon et l'Elysée.

Un coup je dis, un coup je me dédis.

Chouard, la merdiocratie lui reprochera jusqu'à son gisant, July en tête avec ce peuple con comme un balai qui ne comprend rien...  le fait d'avoir détricoté la "constitution européenne" proposée amenant le non au référendum. Séparons dans la clarté le bon grain de l'ivraie.

On utilise Apathie que l'on écrasa hier...

On réendosse son pardessus parangon.


On pourrait parler de Sintomer, Rancière mais ce n'est pas assez polémique. Il faut lire, non pas les journalistes et experts médiatiques qui font, dans leur lessiveuse permanente, tourner leur propres peurs de destitution sociale, mais des chercheurs et autres Gilets Jaunes ou Nuit Debout qui pensent, et ils sont nombreux, hors des sentiers rebattus, dans cet ailleurs utopiste qui est une ouverture riante vers ce nouveau paradigme à mettre en route.


La sécheresse intellectuelle de nos "intellectuels de plateaux" (relire Salmon C.) demande à être arrosée des pluies vivantes proposées...

En voulez-vous chroniqueurs, éditorialistes, experts, savants...tous auto-proclamés?


" Seule Clémentine Autain a eu le courage d'exprimer sa réprobation. "


Mais non, Daniel, ce n'est pas du courage, admettez-le. Le courage, quoi qu'on en pense, il est plutôt de l'autre côté. Pour certains à gauche, Ruffin devient suspect. Même Eric Hazan est suspect. C'est pathologique. Pas besoin d'ennemis avec ce genre d'"amis"... 


Du rôle des sondages dans l'évolution des prises de positon des uns et des autres .


Cela fait penser à une fin de campagne présidentielle ....


Il s'agit en ce moment d'une élection Européenne . 


En ce qui concerne l'introduction de la proportionnelle à l'Assemblée Nationale :


L'élection à la proportionnelle suppose la constitution de listes pour une seule zone géographique : la  France . 


C'est une façon comme une autre d'éloigner géographiquement un peu plus les élus des Français  . 


Avec le découpage par circonscriptions aucune parcelle du territoire n'est oubliée, même si certaines parcelles sont plus vastes que d'autres . 


Avec la proportionnelle intégrale ce maillage  disparaîtrait complètement , cela reviendrait à  organiser la désertification représentative des campagnes, des banlieues, des zones   industrielles, des villes moyennes....


Melenchon serait-il Marseillais si l'élection se faisait à la proportionnelle ? 


Le Pen serait-elle allée dans le Pas de Calais ?


Avec une "dose"  de  proportionnelle ce maillage se distendrait :  si le nombre de députés issus des circonscriptions est divisé par 2 pour permettre l'élection de députés par listes ( à la proportionnelle) , alors les circonscriptions  seraient 2 fois moins nombreuses et donc 2 fois plus grandes...

Heinh, "Il n'y a pas encore de commentaire" ?


En première ligne!


Je croyais, optimiste, que nous étions le produit du rêve d'un singe fou.


Aux dernières nouvelles, il s'agirait plutôt du cauchemar d'un singe mentalement bien équilibré.


"Le trust des autoroutes Vinci, après avoir envisagé de faire acquitter le montant des péages aux automobilistes ayant profité des passages gratuits, y renonce quelques heures plus tard, après l'incendie opportun d'un péage à Bandol."


Serait-ce que la violence aurait encore payé? Ils sont vraiment pas très futés de pas avoir prévu... 


Autre question: comment Vinci pourrait-il, à partir de photos de plaque minéralogiques, obtenir noms et adresses des bénéficiaires involontaires (donc non délictueux) des blocages de péage? Sous quelles conditions une entreprise telle que Vinci a-t-elle accès au fichier des cartes grises? 


Enfin: il semble que l'orientation des gilets jaunes vers les péages d'autoroute, les autoroutes, les concessions de l'état aux Vinci et compagnie (vous notez le crescendo?) soit désormais aussi forte, mais nettement moins médiatisée, que leur demande de RIC. Une explication?

Bonjour Monsieur Schneidermann.


Svp,lisez ce livre,d'un de vos confréres.

https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/18188/le-peuple-de-la-frontiere.


Bonne émission,enfin décentralisée,sur France Culture ce matin


Arrêtez vos fixettes sur les chiens de gardes,avec leurs salaires,entre 15 000 et 50 000 euros mois.


Bonne fin de semaine.

Cordialement.

LORNICK


Sur le RIC: mon premier motif de perplexité, c'est la ruée vers le RIC de toute la médiasphère. Quel enthousiasme, soudain, alors que l'ensemble des gilets jaunes perdait rapidement sa réputation. Et la réponse positive rapide de certains macronistes (d'autres moins positifs... les premiers ayant sans doute perçu le potentiel manipulatoire, les seconds pas sûrs que ça marche, ouais, je vois le mal partout).


Bon, c'est pas mon jugement définitif, juste un petit clignotant orange dans ma tête. 


En attendant, ça éclipse d'autres sujets.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.