45
Commentaires

Retraites : cynisme et poteaux carrés

Commentaires préférés des abonnés

- Une réforme portée par Jean Paul DELEVOYE qui a partie liée avec les assureurs; Il en démissionne après qu'il ait intégré le gouvernement précisément pour la faire passer;

- Un Président de la République qui a partie liée avec le plus gros fonds de (...)

il faut quand même saluer les députés de l'opposition ( qui représentent en fait la majorité des français ) parce qu'ils font le job !

ce que vous rappelez, à juste titre, monsieur Schneidermann : 

Jour après jour, elle révèle ou rappelle son lot de lacunes, d'approximations, d'études d'impact bâclées, d'improvisations du texte ...

n'est cependant jamais repris par les "médias me(...)

Derniers commentaires

Riens nous sommes , mais nombreux ! Là est leur plus grande peur !

En fait, j'avais pas regardé la vidéo de ce monsieur, je zappe chaque fois qu'un membre du gouvernement ou d la majorité est annoncé, je vais pas aller les chercher moi-même. Puis je me suis ravisée, comment commenter sérieusement sans avoir tout vu?  


Et là, franchement... Ce déferlement humoristique lourdingue est-il méprisant pour l'opposition... ou bien destiné à ridiculiser le choix basé sur rien de l'année 1975? Même la conclusion "vous n'êtes rien" peut s'entendre à double sens, comme moquant la prétention de la majorité à "être" quelque chose et à prétendre que les autres ne sont rien. 


La fatigue endort la vigilance, et l'inconscient s'y fraie un passage, par le biais des lapsus ou par d'autres chemins..

il faut quand même saluer les députés de l'opposition ( qui représentent en fait la majorité des français ) parce qu'ils font le job !

Analyse parfaite

Merci Daniel, je vous attendais sur cette séquence parlementaire hallucinante.  En vérité, je vous attendais sur la séquence précédente, celle qui selon moi tenait le pompon de "Histoire de ta bêtise" selon Bégeaudeau, mais qui a finalement été écrasée et détrônée par celle que vous avez retenue pour votre Matinaute du jour. Je sais, les jours ne comptent que 24 heures, mais j'aurais tant aimé un Matinaute sur le "grand bond en arrière" depuis Mao jusqu'à Macron. Au plaisir de vous lire demain et de continuer avec mon copain notre jeu de paris sur le sujet qui pourrait vous inspirer le lendemain (on s'amuse comme on le peut après le travail, en attendant la retraite..)

Une majorité des gauches aux élections en 2017 et une nouvelle constitution pouvait voir le jour.. 49-3 envolé sans doute et "un retour en arrière" évité ? On y pense peut être.... 1848 peut nous apprendre encore beaucoup...

Les députés de la majorité ne savent pas décoder les signes envoyés par le président .


Quand il parle de premier de cordée, et que le comité olympique obtient que l'escalade soit intégrée  au JO de Paris, 


le message est clair :  c'est 2024 qu'il faut choisir  !




L'escalade est déjà au programme des JO cet été au Japon. A moins que les jeux soient annulés. Quitte à collapsologiser, Rio 2016 étaient peut-être les derniers jeux olympiques d'été !

Assemblée Nationale : Paris .....


ma proposition permet de gagner près de 50 ans ....



Je reviens donc aux députés de la majorité qui ne savent pas décoder les signes présidentiels ! 



C'est 2024 qu'il faut voter !

LREM: La Raclée En Mars!

A la grande époque, les député-e-s RPR étaient surnommés les "godillots". De quel surnom doit-on désormais user pour les député-e-s LREM alors qu'ils/elles reproduisent les mêmes travers que leurs prédécesseurs-euses : alignement total sur la ligne gouvernementale, incapacité à ne serait-ce qu'admettre qu'il existe une opposition qui peut et doit faire son office, volonté de toujours "aller vite" comme si faire la loi était une activité de sprint et non de fond, etc. ?

J'aurais bien quelques idées sur la question mais je risquerais le procès en insultes publiques...

Non seulement, comme ce monsieur Maire le dit à ses collègues députés dans l’hémicycle, son éthique et son exigence : « sont connues sur l’ensemble de ces bancs », mais aussi désormais de la France entière.

De qui ces gens sont-ils les représentants, sans rire, pour de vrai ?

Déjà postée par @MaxLecolo, mais implacable Heureka (comme d’ab) :


https://m.youtube.com/watch?v=u17oYAUe1Xo&feature=youtu.be

ce que vous rappelez, à juste titre, monsieur Schneidermann : 

Jour après jour, elle révèle ou rappelle son lot de lacunes, d'approximations, d'études d'impact bâclées, d'improvisations du texte ...

n'est cependant jamais repris par les "médias meanstream " qui continuent à jouer la carte du blocage par des amendements insignifiants de la part d une poignée d'extrémistes irresponsables

Nous sommes sorti de l'analyse factuelle pour une guerre de tranchée idéologique

Consternant !

La vraie raison du choix de 1975 est que le gens nés avant 1975 ont reçu le relevé 

leur indiquant leur droit à la retraite que l'on reçoit à 45 ans et donc ont on une

idée plus précise de ce qu'il vont perdre que ceux nés après.



Et sur AXA:

https://www.liberation.fr/checknews/2020/01/16/est-il-vrai-qu-une-pub-d-axa-evoque-la-baisse-programmee-des-pensions-a-cause-de-la-reforme-des-retr_1773346

Formidable le "débat" que nous propose nos élus !

Sinon pleins de chose intéressante sur les retraites dans cette vidéo d'un peu moins d'une heure.


Notamment on y apprend que la plupart de nos voisin (contrairement a ce que nous disent nos chère médias) on bien une retraite par répartition. Il y en a même une au US. C'est juste que la France reste un des seul pays ou elle n'a pas été réduite a peau de chagrin.

- Une réforme portée par Jean Paul DELEVOYE qui a partie liée avec les assureurs; Il en démissionne après qu'il ait intégré le gouvernement précisément pour la faire passer;

- Un Président de la République qui a partie liée avec le plus gros fonds de pension américain. Une proximité que se donne à voir jusque dans les salons de l'Elysée;

- Un Conseil d'état qui étrille comme jamais un projet de loi;

- Un rapporteur qui détient un beau paquet d'actions d'AXA et donc qui a un autre intérêt que le général à faire passer ce texte;

- Des ministres qui ne comprennent pas la réforme et qui en disent n'importe quoi;

- Un point que ne sera plus indexé sur la variation des salaires comme promis par le Premier ministre mais sur un indice qui n'existe pas encore;

- Un parlement bientôt obligé d'abdiquer son pouvoir en habilitant le gouvernement pour quelque chose comme une vingtaine d'ordonnances;

- Une réforme présentée comme la quintessence de la justice sociale, dont personne ne veut cependant;


On pourrait énumérer encore et alors s'impose une question : quelle est l'état d'une démocratie qui peut supporter une telle situation ? Sans doute pas beau à voir.



Même consternation que le gars à 2:14.


L'autre a quand même pris le temps d'écrire un discours rempli de vannes douteuses avec 0 réponse sur le fond, sur un sujet aussi sérieux. Ça dit quelque chose de son irresponsabilité. Le pire étant que les postes à responsabilités sont trop occupées par ce genre de personne.

Je ne comprends pas pourquoi des réactions aussi outrancières de ses collègues. Pour une fois qu'un député dit la vérité!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.