106
Commentaires

Résultats avant 20 h : aucun média français ne publiera

Il y a la théorie, incarnée par l'article 12 de la loi de 1977 et l'article 90-1 du code électoral : de la nuit du vendredi 20 avril (à partir de minuit) au dimanche 22 avril à 20 heures, il est interdit à tout média, blogueur ou utilisateur de twitter et de facebook de diffuser publiquement des sondages ou des estimations de résultats concernant le premier tour de l'élection présidentielle.

Derniers commentaires

Pourquoi n'ai-je rien reçu dimanche vers 18h30 alors que je m'étais inscrite sur la nouvelle liste de diffusion
les bookmakers anglais donnent Hollande gagnant, sa côte est à 1/8 tandis que celle de Sarkozy est a 53/55 ( les 3 autres a égalité : 65/1 ) et la tendance s'accentue au fil des premiers résultats.
Encore plus simple sur la RTBF 2 en direct !
gamma
.. de mierda.
fait pas beau, vent du nord.
le real bat le barça, lepen devance Mélenchon....
Sur la page d'accueil de la RTBF : En raison de l'actualité, vous êtes particulièrement nombreux à vouloir consulter notre site. Pour permettre l'accès au plus grand nombre possible de visiteurs, seul le contenu relatif à la principale information du jour est en ce moment disponible en ligne. Merci pour votre compréhension

:-)

Hu hu, je voulais écouter la chronique de Charline !
D'après les dernières dégustations, les betteraves font 28% de la sauce, tandis que le paprika 26%
l'escalope viennoise se met en troisième sur l'assiette avec 16% devant le rouge tomate (13%) pour décorer
La pagaille sur France 2 qui a diffusé, dans son journal de 13h, une interview de Jean-Luc Mélenchon alors que la loi électorale l'interdit....
les DOM TOM ont presque élu leur président dès le premier tour alors que la consommation de goulash est en très très forte baisse :-)...
alors que les londoniens préfèrent la navigation à la bijouterie suisse.
Moi , pauvre crédule,qui pensais que chaque vote comptait, je viens de réaliser après avoir vu l'émission que l'égalité des votes même dans ce domaine n'existe pas parce que les puissances financières décident que tous les bureaux de vote de l'hexagone ne peuvent pas fermer à la même heure et donc les électeurs restent manipulables à merci. A l'ère des "grandes réformes" , un petit ajustement sur les horaires des bureaux de vote apparaît aussi improbable que de taxer les transactions financières de 0,000......... 1 %. Où est-elle cette démocratie à l'heure où des chefs de gouvernement européens régulièrement élus sont "destitués par la finance ?
J'espérais vivre dans une Europe unie et démocratique et nous sommes asservis à des marchés communs mondiaux.
Désormais, je fais mien le slogan "élection piège à cons"
et tout ça pour 1h30 ou 2h !!! on est toujours si pressé que ça ? mais non, c'est dimanche, arrêtez la course...à l'échalote ; attention aussi, le danger, c'est de perdre de vue notre système de démocratie : on élira bientôt avant de voter par tous ces sondages et ces entreprises qui "vendangent" (se faire un maximum de blé...) pendant les périodes électorales, souvent sur le dos des pigistes qu'ils payent au lance-pierre, donc ce petit désagrément pour quelques-uns peut nous être fatal à toutes et tous, et ça, pour un peu moins de 120 minutes !!!
Surtout lorsque les sondages sont orientés autant éviter de les lire avant d'aller voter, pour se faire, peut-être, manipuler et poussés à voter autrement... Et surtout si le candidat fait peur à l'intérieur comme à l'étranger en raison de son programme de redistribution des richesses...

Allez voir là, vous ne perdrez pas votre temps pour vous faire une idée, pour vous dire, je vote par conviction et n'écouterai que moi. Sus aux manipulations...

http://legauloisdechaine.blog.lemonde.fr/2012/04/20/j-3-melenchon-est-devant-sarko-selon-sondages-secrets/
Bonjour, Je viens de recevoir l'invitation pour s'inscrire à la nouvelle liste de diffusion.

Vous êtes donc prêts à débourser les 75 000€ d'amende - je ne vois pas comment vous "respecterez la loi" si vous diffusez les résultats avant 20 h.

J'ai quelques questions : N'est-ce pas une bien belle somme pour Arrêt sur images et cela ne revient-il pas à gaspiller des fonds pour se plier à la "loi" de l'urgence de l'info, dont on se plaint tant par ailleurs ?

Deuxième question : selon quels principes allez-vous décider qu'il sera nécessaire de publier les résultats ?
Pas grave, Didier Porte ne sait pas quoi faire de ses sous...
Il y a 2 possibilités :

Les estimations disponibles à partir de 17h sont bonnes et le fait de les publier ne change rien.
ou
le fait de les publier change le résultat final et donc elles sont mauvaises.
[quote="À partir du moment où l'information est diffusée sur le territoire français, l'infraction est constituée. Les médias belges et suisses sont susceptibles de poursuites", avertit sur Lepoint.fr Mattias Guyomar, le secrétaire général de la Commission des sondages]

Si les sites sont situés hors de France, la loi française ne peut pas s'appliquer. Et si, moi, simple internaute, je les consulte, je ne pas être puni car cela porterait atteinte à mon droit à l'information, droit garanti par l'union européenne et qui a valeur supranationale. Et si ces sites sont bloqués par les autorités françaises, il y a censure et donc toujours atteinte au droit à l'info.

Y a-t-il un juriste dans la salle et qui pourrait m'éclairer?
En parlant de Libé, de celui d'aujourd'hui jeudi...ci-dessous un communiqué :

"COMMUNIQUE DE PRESSE

Libération : Porte-voix de Marine le Pen?

Quelle atroce impression nous laisse ce matin la lecture de Libération, le quotidien autrefois de gauche. A 3 jours du scrutin, rendez-vous crucial pour notre pays, le journal de la rue Béranger met à sa Une, la candidate du FN en titrant « La menace ».

Coûte que coûte, au mépris de la plus élémentaire déontologie, il faut faire peur à l'électorat de gauche. Faire silence sur ce qui fait pourtant l'événement de la presse mondiale qui couvre l'élection française : l'irruption du Front de gauche désormais en capacité de dépasser l'extrême droite placée, il y a quelques mois à plus de 20 % .

Le Front de gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon est en passe de réussir son pari : faire pièce à Marine Le Pen dans l'électorat populaire, fichant en l'air un scénario écrit à l'avance. Scénario auquel Libération avait déjà largement contribué le 9 janvier dernier, avec ce titre : "30% des Français n'exclueraient pas de voter Le Pen (faute d'orthographe incluse).

Quelle triste évolution que celle du journal fondé par Jean-Paul Sartre qui, pour jouer les rabatteurs du vote Hollande, s'est transformé en organe central de Marine Le Pen !

Alain Hayot.
Délégué national du PCF à la culture
Spécialiste du FN
Paris, le 19 avril 2012."
C'est marrant, meme les sites pornos s'y mettent... Je viens de recevoir un mail du site "Annonces Porno" qui dit qu'ils mettront les resultats en ligne des 18h...
Imaginons (puisqu'il s'agit de fabuler) que tous les craintifs du vote utile attendent de voir si Mélenchon est au second tour pour aller voter, il n'aurait aucune chance d'y être. C'est vraiment un truc pour cons c't'affaire (en plus d'être une ineptie).
D'après ce que j'ai lu rapidement, l'amende de 75 000 € serait multipliée par 5 en cas de diffusion par une personne morale. Ça fait cher de la fuite, même pour un journal comme Libé. A confirmer.
Je comprends votre hésitation Daniel mais je ne la partage pas. Je voterai pour qui vous savez ! Sans état d'âme, pas question de se laisser, une nouvelle fois, avoir par la notion de "vote utile". J'espère que "qui vous savez" aura le maximum de voix. Je veux rester le "démon rouge", allusion à l'excellente émission de Mermet sur les enfants volés en Espagne. Je viens de fêter les trente ans de mon fils et j'apprends que si j'étais espagnole, mère célibataire et rouge de plus loin que je me souvienne, je n'aurais peut-être eu la chance de lui dire tout mon amour et tout le plaisir de ces trente années passées à ses côtés.
Et puis le futur président ne m'enthousiasme vraiment pas encore moins quand je découvre la liste des économistes qui se prononcent pour lui !
L'information nous oblige à se prononcer pour un changement beaucoup plus radical ; à voir hier soir le documentaire "la mort est dans les prés" ou aussi un petit reportage sur les vieux chassés des hôpitaux en pleine nuit en Angleterre, ce qui pourrait arriver chez nous.
Nuance... Les journalistes ne s'en "glorifient" pas. Pourquoi le feraient-ils ? On pourrait en sens inverse vous faire noter que votre système est un tantinet "à l'ancienne"... Non ?
Suisse, évidemment...
Sans rancune
Les responsables de presse sont très hypocrites quand ils disent "on verra si les autres diffusent ou pas".
En fait, ce qu'ils attendent, c'est la tendance...
Si elle est nettement favorable à la gauche qu'ils jugent, à tort ou à raison, plus permissive, il diffuseront en pariant qu'ils ne seront pas poursuivis.
Si c'est la droite, qu'ils jugent, à tort ou à raison, plus père-fouettard, ils se draperont dans une posture légalo-responsable.
Ce n'est pas brillant...
La vraie alternative est :

- soit on autorise d'effectuer des sondages, et alors pourquoi [s]en interdire la publication[/s] en réserver les résultats à quelques happy few comme c'est le cas aujourd'hui
- soit on interdit d'effectuer des sondages, et alors la question de savoir si on les divulgue ne se pose plus

Comme d'hab, on pose souvent un faux problème ...

PatriceNoDRM
On en cause en ce moment sur la 3
[quote=Le risque est que des électeurs qui n'ont pas encore voté le fassent non pas seulement selon leurs convictions, mais en fonction aussi des estimations de résultats.]

Et alors, il est où le problème ? Au contraire, cela pourrait venir perturber les sondages et du coup, ils n'auraient plus de robustesses avant l'heure de clôture des bureaux de vote des très grandes villes vers 20h. Problème résolu !

Dans la même veine, il faudrait ne pas diffuser le taux de participation à midi et à 17h alors, car cela aussi pourrait pousser certains électeurs à se déplacer au lieu de taquiner le goujon le dimanche !

Franchement, les membres de cette commission ne savent plus comment justifier leur jetons de présence et n'ouvrent leur bec qu'une fois tous les cinq ans pour prouver leur pseudo utilité. Là encore, on pourrait faire de sacrées économies... Les comités théodules autorités administratives indépendantes sont la plaie de nos finances publiques quand ce n'est pas pour servir de distribution de hochets en échange de service rendu au pouvoir politique...
La solution serait peut-être d'innonder les réseaux sociaux de résultats bidons et contradictoires…
Mais c'est peut-être ce qui se produira spontanément…
1/ "Cet été, la mode sera au bleu marine et au rose pâle, et aux accessoires rouge lie-de-vin ou bordeaux. L'orange par contre sera proscrit."

2/ "la météo pour demain et les jours suivants : une bonne partie de la journée connaitra majoritairement un ciel bleu clair, mais avec des passages orageux avec de nombreux coups de tonnerre sur tout le pays, ce qui plaira aux œillets rouges dont c'est la saison".

3/ "N'oubliez pas : 5 fruits et légumes par jour. Comme l'orange et la tomate, pleines de vitamines, qui seront les reines de vos piques-niques. Par contre les myrtilles et les framboises ont souvent peu de succès : ça tache trop."

4/ statut Facebook : "Je vais reprendre une bastille contre ce vilain rhume. Je suis sûr maintenant que deux prises suffiront."

5/ "A: J'aime bien les romans à l'eau de rose... T'en aurais pas ?"
"B: Ah quel dommage : je n'ai à te prêter que des romans de Victor Hugo. J'ai bazardé tout le reste. "

etc.
Et sur @si ? qui mettra le premier, dans ce forum, les résultats ?
Je trouve que c'est un faux problème, parce que les vrais résultats, ils seront vers minuit, ou le lendemain. Pourquoi faire tout ce plat pour de simples estimations ? Par expérience, on voit qu'il y a des changements importants au cours de la soirée.

En 2007, Sarko avait commencé à 20 heures à 28%, et avait terminé à 31%. Je me souviens d'ailleurs de la tête de Copé qui voyait l'élection échapper à l'UMP, puis qui s'est détendu au fur et à mesure de la soirée. Pour moi, c'était l'inverse.

Et si par hasard, c'était dans un mouchoir pour les quatre premiers, on n'en saura pas plus avant la nuit.

Cette croyance en les sondages ne relève-t-elle pas de la pensée magique ?

Pour ce qui est de cette élection, ça sent le cramé pour Sarko, quand même, parce que Le Figaro a renoncé à attaquer Hollande depuis le début de la semaine. En tout cas sur Internet. Dassault aurait-il peur pour ses ventes de Rafales ?
Si le problème c'est le vote utile, pourquoi ne pas travailler dessus plutôt que sur un épi-phénomène ?

Par exemple :
1) Ne pourront se présenter à l'élection présidentielle que les candidats ayant obtenu 50000 signatures d'électeurs (au lieu de 500 signatures de maires)
2) Seront sélectionnés pour le deuxième tour de l'élection présidentielle tout les candidats qui auront rassemblés plus de 15% de suffrages (comme ça le premier tour devient la primaire pour tout les partis)
3) La base 100 pour le calcul des pourcentage est le nombre de bulletins glissés dans l'urne (comme ça le vote blanc compte)
4) S'il y a une majorité absolue de votes blancs ou nuls, l'élection est abandonnée et les candidats ne peuvent pas se représenter à la prochaine qui doit être organisée sous 3 mois. Le président de la république ayant terminé son mandat, le président du sénat assure l'intérim (comme ça le vote blanc compte)

Et toc ;)
Quelqu'un a-t-il entendu parler de ça:

[quote=Commentaire sur Médiapart]Je crois que l'on peut avoir des craintes de ce côté-là, d'autant que c'est désomais une société américaine (Level 3) qui s'occupe de la centralisation des suffrages, pour le compte du ministère de l'Intérieur. Un truc bizarre peu développé dans la presse. Si quelqu'un a des explications...


....Mystère-mystère, ou pas du tout....???
Et si un candidat se sentant lésé (genre Sarkozy pour gagner quelques semaines, convaincu qu'il l'est de pouvoir l'emporter au final) faisait annuler le scrutin?
La seule solution rationnelle: rendre les sondages obligatoires et bi-quotidiens pendant les trois mois précédant une élection majeure: Seul le sondage peut tuer le sondage.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.