91
Commentaires

Rentrées

Au programme de la rentrée: introduire à l'école de la "morale laïque".

Derniers commentaires

Ouais ! J'attends de voir quand même ! Tout cela me semble bien nébuleux. Mais il faut voir....
Sans compter qu'il va falloir former le personnel, éditer des manuels, bref, ça va coûter un bras, comme on dit aux jeux paralympiques.
Quelle heureuse coïncidence qu'à ma toute récente "compréhension" de n'avoir traîné souvent ici en ces espaces asiniens qu'en "repaires communautaires", et d'y avoir donc fréquenté quelques "clercs et disciples de chapelles y prospérant en tyrannie sereine" succède ce plaidoyer de M. Peillon pour l'enseignement à l'école d'une "morale laïque" "universelle fondée sur les valeurs d'humanité et de raison, comprendre ce qui est juste, distinguer le bien du mal, qu'il y a des devoirs autant que des droits, des vertus et surtout des valeurs, la connaissance, le dévouement la solidarité plutôt que les valeurs de l'argent, de la concurrence, de l'égoîsme, faire un effort pour raisonner, considérer que tout ne se vaut pas, qu'un raisonnement ce n'est pas une opinion. Le jugement cela s'apprend. La capacité de raisonner, de critiquer, de douter, tout cela doit s'apprendre à l'école."

Bravo, Hurrah, j'applaudis des 2 mains.

A l'occasion de ce 111 " chiffre magique s'il en est" et afin de participer à la réussite de ce projet "magistral" je suggère à M. Peillon de quitter les palais de la République, de s'éloigner de la cité, de prendre de la distance vis à vis de Meirieu et de tous les penseurs institutionnels, de visiter MN juste pour connaître la route et de faire pélerinage jusqu'aux terres de M. Pierre Rabhi auprès duquel il prendra conseil, après lui avoir montré toutes les preuves de sa "bonne foi" en "la morale laïque".
Ça c'est vraiment la mesure, le truc que tout le monde attendait de la bonne morale !! Assaisonner de façon laïque... Le changement c'est...
La morale laïque ne suffit pas, revenons au Culte de la Raison et de l'Être Suprême !

Père de l'Univers, suprême intelligence
Bienfaiteur ignoré des aveugles mortels
Tu révélas ton être à la reconnaissance
Qui seule éleva les autels.

Ton temple est sur les monts, dans les airs, sur les ondes
Tu n'a point de passé, tu n'as point d'avenir
Et sans les occuper, tu remplis tous les mondes
Qui ne peuvent te contenir

Tout émane de toi, grande et première cause,
tout s’épure aux rayons de ta divinité;
sur ton culte immortel la morale repose,
et sur les moeurs la Liberté.

Pour venger leur outrage et la gloire offensée,
l’auguste Liberté, ce fléau des pervers,
sortit au même instant de ta vaste pensée
avec le plan de l’univers.

Dieu puissant! Elle seule a vengé ton injure,
de ton culte elle-même instruisant des mortels,
lévant le voile épais qi couvrait la nature,
elle vint absoudre tes autels.

O toi! Qui du néant, ainsi qu’une étincelle,
fis jaillir dans les airs l’astre éclatant du jour,
Fais plus!... Verse en nos coeurs la sagesse immortelle!
Embrase-nous de ton amour.

De la haine des rois anime la Patrie,
chasse les vains désirs, l’injuste orgueil des rangs,
le luxe corrupteur, la basse flatterie,
plus fatale que les tyrans.

Dissipe nos erreurs, rends-nous bons, rends-nous justes,
règne, règne au déla du tout illimité ;
enchaine la Nature à tes décrets augustes,
laisse à l’homme la Liberté.

(hymne à l'Etre Suprême)
Ainsi la morale laïque remplace l’instruction civique.

C’est Lepage qui va être content. Question Novlangue, dans la droite lignée de changement de nom de ministères, la gauche sait déblayer le terrain pour la droite.

La laïcité, rappelons-le, se donne pour objectif de créer une société débarassée des conflits liés aux cultes. Dans la plus grande confusion, l’entretien veut faire de la laïcité un nouveau culte, avec sa morale, ses règles, ses notions de bon et de mauvais. Quelle bonne idée que d’apprendre le manichéisme, les “valeurs” et les “vertus” ! Loin de combattre tous les intégrismes, M. Peillon semble en accepter les fondements et entend les inculquer à nos chers bambins. Cela construit un relativisme dangereux : il y aurait une morale républicaine tout comme il y a une morale religieuse. Mais est-il venu à l’esprit de M. Peillon que ce sont les idées même de valeurs, de vertus et de manichéisme qui sont questionnables ? Attendons de voir le contenu du programme… mais j’ai bien peur qu’il ne soit pas tant question d’émancipation que d’un vulgaire catéchisme à la sauce républicaine.
OUPS, en fait la seule vraie lecture du jour sur le sujet est là... évidemment:
http://blogs.mediapart.fr/blog/claude-lelievre/030912/vers-quel-enseignement-dune-morale-laique
Bonne journée.
et, cerise sur le gâteau, la "réaction" du ministre d'avant, Lucky Chatel:
Chatel accuse Peillon de paraphraser Pétain sur la morale laïque
...dont on savait déjà quel sombre abruti nuisible il était... et est resté; la preuve!
J'avais oublié cette daube que fut la série "L'instit"...
[quote=Daniel Schneidermann]L'école devra donc enseigner "toutes les questions qu'on se pose sur le sens de l'existence humaine, ce qui fait une vie heureuse, ou une vie bonne".
C'est la définition de la philosophie, non ?
Or Peillon est agrégé de philosophie. Prêche-t-il pour sa paroisse ("laïque") ?
Le plaidoyer pour L'Instit n'a pas fini de faire rigoler les profs abonnés à @si. Donner, un jour de rentrée, comme exemple de télévision de valeur, une série qui a proposé une vision idéalisée, stéréotypée et sirupeuse de l'école, me désarme... C'est ça la télévision dont rêve Schneidermann ? J'ai comme un vertige qui jette un doute sur la validité du combat que mène ce site...
ce n'est même pas drôle car cette très mauvaise série avait en plus l'effet pervers d'entretenir ceux qui ne savaient pas comment ça se passait "entre les murs" qu'être prof était quelque chose de somme toute assez simple, sympathique, gratifiant, voire l'occase d'emballer facilement (vas-y Gégé, t'es le meilleur!)...
Et comme le pauvre problème soulevé au début d'épisode est systématiquement résolu à la fin d'un coup de baguette magique de Joséphine Ang.... Heu, pardon, de l'Instit'... Vraiment, pourquoi se prendre la tête à réfléchir aux Valeurs de la République, après avoir avalé cet infâme brouet???
J'ai l'impression que vous n'avez pas saisi que cette série est déstinée aux plus jeunes, elle permet de donner des repères sains à des enfants qui en ont souvent bien besoin. Ce n'est évidemment pas une série destinée aux professeurs cherchant à peaufiner leur technique d'enseignement. Je suis totalement d'accord avec le constat de Daniel Schneidermann, la télévision publique est très loin du compte...
"Le plaidoyer pour L'Instit n'a pas fini de faire rigoler les profs abonnés à @si. "
Mouhahahahhaa en effet.. pliée de rire je suis..
quant à l'idée que ce serait une série dédiée aux 'plus jeunes' (que qui?) mouhahahaa aussi: faites un sondage.. qui regardait cette [s]chose[/s] série?

Allez je retourne préparer ma classe, comme vendredi dernier et comme jeudi aussi.

C'est ça la télévision dont rêve Schneidermann ? J'ai comme un vertige qui jette un doute sur la validité du combat que mène ce site...
Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:16 le 03/09/2012 par philippe d.


Ah bon, il mène un combat ? J'avais pas remarqué en entrant. Vous seriez bien aimable de me communiquer lequel. Merci d'avance.
Il la cherche,sa radiation définitive, il la cherche...
Nous aiguillez-vous vers une piste psy ?
Oh non, juste la piste déconnologue !
"C'est ça la télévision dont rêve Schneidermann ?"
Va savoir. C'est peut-être de l'école de "l'instit" dont il rêve...

Le plaidoyer pour L'Instit n'a pas fini de faire rigoler les profs abonnés à @si. Donner, un jour de rentrée, comme exemple de télévision de valeur, une série qui a proposé une vision idéalisée, stéréotypée et sirupeuse de l'école, me désarme... C'est ça la télévision dont rêve Schneidermann ? J'ai comme un vertige qui jette un doute sur la validité du combat que mène ce site...


Il y aurait des gens sur ce site qui croient que la télé décrit la réalité ?
Même mon fils à 3 ans savait qu'il n'en est rien

Quelquefois certains reportages..... Parfois.... Mais surtout pas les séries...

Est-ce que vous croyez que les forensics américains vivent comme les Experts ? Qu'ils dépensent des sommes folles pour trouver le vrai coupable ? Alors que les USA sont les champions de la criminalité, et que les recherches ADN ont mis à jour des centaines d'erreurs judiciaires ?
D"ailleurs, y a t il tant de téléspectateurs qui ont envie d'y trouver la réalité ?
D'ailleurs, y a-t-il tant d'humains qui s'intéresssent à la réalité ?
" La réalité est une hallucination dûe au manque d'alcool"
Très juste, j'en sais quelque chose :-(((
gamma
[quote=Daniel Schneidermann] La "morale laïque", c'est de l'instruction civique, mais enrichie, si on ose dire. L'école devra donc enseigner "toutes les questions qu'on se pose sur le sens de l'existence humaine, ce qui fait une vie heureuse, ou une vie bonne". Vaste programme. Et la matière, précise le ministre, sera "évaluée", traduisez qu'elle sera notée, et comptera aux examens.

Chassez le "naturel", il revient au galop. Voici qu'avec un simple adjectif: "laïque", la pulsion totalitaire d'un certain républicano-socialisme réapparaît dans le programme éducatif du ministre Vincent Peillon. Celui-ci* a, symptomatiquement, récemment publié un livre dont le titre éloquemment révélateur: Une religion pour la République, La foi laïque de Ferdinand Buisson nous renseigne sur la portée de son actuel "programme". À la confusion entre foi et religion dans le sous titre de l'ouvrage correspond en effet l'adjonction "laïque" qu'il fait subir à la morale dans son ministériel projet. Car une véritable morale est universelle et non particulière: religion et politique doivent lui être, non point "surordonnées" mais bien subordonnées. Le cléricalo-laïcisme du ministre fait doublement l'inverse qui unit le politique et le religieux dans un ersatz d'intégrisme contre lequel on peut heureusement espérer que chacun, en France aujourd'hui, n'a pas besoin d'être revacciné.

* dont on se souvient qu'il avait repoussé naguère Ségolène Royal de ce qu'il considérait déjà comme sa chasse pédagogique gardée en renvoyant à "la psychiatrie lourde" celle dont il n'était pourtant, encore peu de temps auparavant, que l'un des lieutenants (avec Arnaud Montebourg et Manuel Valls).
Premier fumigene du gouvernement Ayrault. Visiblement Sarkozy a fait des émules (à gauche cette fois)
Je salue le retour du Matinaute qu'on espère bien requinqué et affuté, prêt à mordre à belles dents dans tout ce qui bouge.
Tout mais pas l'instit,

C'est mal joué, mal filmé, mal écrit. Et surtout c'est tellement plein de bons sentiments et de Messages qu'un seul épisode de l'instit me donne envie de revoir l'intégrale des "Inspecteur Harry".
Très bonne idée, la 2 en dessous de 10 de PDM.
La 1 et la 6 vont se frotter les mains.
Non mais sérieusement un vendredi soir, un programme aussi chiant...
gamma
La laïcité ne sera jamais véritablement respectée, tant qu'on n'aura pas pendu le dernier évêque avec les tripes du dernier rabbin et celles du dernier imam.
Tous les instits ou les gens qui connaissent l'école de près vous diront que la série "L'instit" n'est en rien représentative du métier. C'est quasiment une série bisounours où tout le monde il est gentil, à mille lieues de la réalité d'une classe.
Quand vous avez commencé à parler de la TV, j'attendais une proposition d'émission de débat citoyen hebdomadaire...

Je pense qu’il faut exiger du service public ce débat citoyen sur les bases suivantes :
LIEU : France 2
PERIODICITE : hebdomadaire
HORAIRE : Le vendredi à 20h30 pour une durée de 2 ou 3heures
TITRE : Le débat citoyen
INVITES :
> 5 politiques représentant les grandes familles politiques
> 5 Français
> 2 ou 3 experts
ANIMATEUR : 1 médiateur qui se contente d’organiser le débat et de veiller à l’équité des interventions.
Chaque semaine, un grand sujet est débattu (éducation, prix agricoles, fiscalité, justice, grande distribution, services publics, l’eau, l’énergie,….)
ROLE DE CHACUN :
> Les Français exposent leurs problèmes et font des propositions
> Les politiques présentent leur projet et leurs solutions
> Les experts font un état des lieux technique
Les intervenants ont la possibilité de présenter des reportages ou des infographies choisis par eux.

Ce débat ne doit pas se limiter aux périodes électorales mais a vocation à s’installer durablement. C’est aussi par ce moyen que le citoyen sera à nouveau concerné par les choix politiques, que l’on fera reculer l’abstention et que le vote deviendra un vote de conviction éclairé et responsable.
L'école n'est pas faite pour instruire mais pour dresser. La morale laïque ne fera que rajouter au vaste programme de bourrage de crânes, ou une bonne occasion de sécher quelques heures de plus pour les fripons...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.