11
Commentaires

Remaniement : sur les chaînes d'infos, on brode

Commentaires préférés des abonnés

Merci de vous coltiner l'horreur absolue de ce vide abscons.

Mais est-ce un vide abscons ?


Parce que comme vous le soulignez, pendant ce temps on ne parle pas d'autre chose.


Il apparaît que tout sera comme avant, en pire.


(...)

Quand un journaliste n’en sait pas plus que ça, il devrait être autorisé à fermer sa gueule.

Coluche.

Toujours d’actualité.

Je voulais signaler que je n'ai rien à dire et que je n’ai pas connaissance de rumeur basée sur des hypothèses qu’on pourrait imaginer. A cela j’ajouterai que je n’ai rien à ajouter. 

Si vous voulez des détails que je n’ai pas n'hésitez pas à env(...)

Derniers commentaires

Lors du discours clôturant sa visite guyanaise, Castex a confirmé ce que Macron avait établi officiellement en 2017, à l'occasion d'un déplacement à la Réunion (où il évoquait la situation tendue à Cayenne) : la Guyane est bien une île.

L’esplication serait qu’il s’agit de l’Île de Cayenne. Castex parlerait de Cayenne, pas de la Guyane.

Je crois me souvenir que c'était déjà la justification de Macron en 2017.

Crédible ou pas ?

Je n’en sais rien. Mais Castex a déchiré grave sa race en CP, selon son institutrice. Donc, on peut imaginer qu’il sait parfaitement que la Guyane n’est pas une île, comme moi qui n’ai pourtant pas souvenir d’avoir particulièrement brillé à la maternelle et en CP.

Blague à part, je trouve dommage que des responsables politiques perdent du temps et de l’énergie à se moquer des dirigeants sur des points dérisoires, comme l’a fait Jean-Luc Mélenchon. Dérisoires dans le sens où le plus important est la situation sanitaire et sociale de la Guyane. De plus, en faisait cela, Mélenchon prête le flan à la dérision de ses opposants, qui font comme s’il confondait vraiment Bayonne et Bordeaux.

Et les médias tournent avec de vraies ou fausses polémiques, bla bla bla...

A se repasser par temps de canicule, le brassage de vent est alors fort apprécié !

L'image des tweets de Macron, avec leur contenu désincarné, ainsi alignés, m'ont fait penser à un roman de SF dystopique, où la doxa propagandiste est égrenée mécaniquement aux esprits engourdis.

Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit (proverbe vigneron)

Je voulais signaler que je n'ai rien à dire et que je n’ai pas connaissance de rumeur basée sur des hypothèses qu’on pourrait imaginer. A cela j’ajouterai que je n’ai rien à ajouter. 

Si vous voulez des détails que je n’ai pas n'hésitez pas à envisager de me solliciter. 

Quand un journaliste n’en sait pas plus que ça, il devrait être autorisé à fermer sa gueule.

Coluche.

Toujours d’actualité.

Yes, la meuf elle est out.

Merci de vous coltiner l'horreur absolue de ce vide abscons.

Mais est-ce un vide abscons ?


Parce que comme vous le soulignez, pendant ce temps on ne parle pas d'autre chose.


Il apparaît que tout sera comme avant, en pire.


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.