38
Commentaires

Reims contre Washington, les films du week-end

C'était "le coup du siècle": Sarkozy, parait-il

Derniers commentaires

Conclusion pour ce week, Reims ce fut un bide, et Washington, faut attendre ... mars ou avril ... et pendant ce temps .... ça continue, la finance, les pôvres, tout ça .... quoi !
Film du week-end : "L'Avenir en Noir " (à Washington et à Reims).

Walpole s’est penché sur la composition sociologique du Parti Socialiste : en 1985, pourcentage d'ouvriers à 10%. Ce pourcentage descend à 5% en 98 (et toujours en diminution aujourd’hui). Les chômeurs, les salariés en situation précaire sont aux abonnés absents. Seuls les fonctionnaires sont là, piliers de Ségolène Royal, mais ils glissent doucement vers le Modem. Les catégories du populo sont donc loin, très loin d’être acquis au premier parti de gauche.

La moyenne d’âge y est de 55 ans avec 40% de retraités chez les cotisants !

La France n’a que 29% de bacheliers, le PS compte 66% d’adhérents détenteurs du diplôme. Attention : Walpole demande aux internautes d'ASI de ne pas comprendre trop vite : il n’a rien contre l’effort intellectuel (au contraire !) et il aime bien la France-Senior, si inventive lors des luttes des Juniors contre le CPE par exemple.

On lui rétorque : "Mais il y a bien des militants socialistes dans les syndicats ». Mais Walpole remarque que dans la rue, ils taisent leur appartenance (pas de banderoles le plus souvent) et qu’ils n’ont pas un mot (d’ordre) de leur Parti pour éviter le fractionnement et l'éparpillement des luttes. Les Optimistes disent encore qu’il y a aussi « beaucoup d’élus dans les collectivités ». OK Walpole veut bien l’admettre mais tous ces élus locaux ne pensent que réélection personnelle, positionnement tactique personnel, stratégie personnelle.

Autre constat notable (Source « Le Monde Diplomatique » article de François Ruffin) : les adhérents socialistes sont davantage à l’abri de la concurrence internationale avec leurs diplômes de grandes et moyennes écoles, avec leur âge Senior, avec leurs activités plutôt protégées... pour l’instant. Tout cela entraîne une indifférence politique et militante à l’égard des classes populaires, à l’égard de leurs tourments dans la tourmente de la Guerre économique impitoyable.

En tous les cas, il y en a un qui se frotte les mains. Les Américains ont un adjectif pour lui : « Little » et les Dieux grecs l'ont affublé d'un joli prénom : « Nikos ».

Walpole qui voit la Vie en noir et qui attend qu'on lui remette la lumière [http://www.pensezbibi.com]
[large]QUE OUI, que le PS A BESOIN D' ETRE SOIGNE. A lire :[/large]
[large]
"Ces malades qui nous "gouvernent"[/large]


[large]Mieux connaître qui nous élisons pour assurer un meilleur avenir.
Ce système de congrès et d'élection du responsable du Parti Socialiste a été mis en place par ..............". La suite :[/large]

http://www.lepost.fr/article/2008/11/14/1325026_ces-malades-qui-nous-gouvernent.html
Je n'arrive pas à suivre ! Le PS est-il ressuscité ? Ou les éléphants sont-ils champagnisés ?

Question à beaucoup de milliards de dollars : le monde a-t-il été sauvé à Washington par le petit homme ?

Cré milliards de loups-garous, ça sent l'échec à plein nez tout ça !

Si encore on avait un Pape des escargots, un vicaire des blaireaux (ah ! pardon ! on en a un, nous !)

Vous savez ce que je crois ? C'est que nous on va payer le Champagne et qu'ils vont le boire, à Reims comme à Washington, DC.

Et puis c'est tout...

***
Pour l'instant c'est plutot "Défi à Reims" pour Royal et "Traquenard à Washington" pour $arkozy
Voilà à quoi tient le bonheur d'un homme président de la 5ème puissance mondiale, président de l'europe pour encore 1 mois et demi, ami et protecteur des grands et puissants de ce monde, mari de carla : emmerder le PS. Le bonheur tient finalement à peu de chose et lui il est finalement un homme simple aux goûts modestes. Ceci dit, ça doit faire plaisir aux 19 autres quidams du grand G de s'être libérés, avec leur emploi du temps plein à craquer, de s'petre décarcassés pour être là à une date pour in fine seulement emmerder le PS. Voilà un homme qui a le sens des priorités et des valeurs.
Quand France 2 s'essaie à parler de la crise dans "A vous de juger", ça devient "Sans aucun doute", l'émission défunte de TF1 dans laquelle Julien Courbet jouait à Zorro pour venir en aide à deux ou trois familles en difficulté par soirée.
Chez Arlette Chabot hier soir, ça donnait quelque chose comme ça :
Si vous avez un problème lié à la crise économique, si, par exemple, votre banque refuse de vous accorder le prêt dont vous avez besoin, vous pouvez téléphoner à ce numéro, ou écrire au "médiateur" qui vient d'être nommé, ou encore vous adresser au banquier sympa "qui a accepté de venir sur le plateau".
On voyait que le gouvernement et sa représentante sur le plateau, Mme Lagarde, avaient pensé à tout pour nous protéger des effets de la crise.

En plus, Mme Lagarde a promis de "bien regarder" ce que les banques feront de l'argent (des dizaines, voire des centaines de milliards quand même...) qu'on a mis à leur disposition. Seulement, comme le disait un invité de Taddei le même soir, comme le gouvernement n'a rien voulu imposer aux banques comme garanties sérieuses (présence et droit de vote de l'état au conseil d'administration, transparence...) Bercy pourra bien regarder longtemps, il ne verra rien du tout, ou pas grand chose.

Bref, DS a raison, c'est bien le congrès du PS qui permettra de jeter un voile pudique sur l'indigence probable des résultats du G20
Il y a loin des moulinets de Toulon à la fin de la dictature financière...
Il vaudrait mieux pour les socialistes que l'attention générale (et les caméras) soient tournées vers Washington que vers Reims, ça éviterait au P.S de se ridiculiser davantage avec sa guerre des chefs absurde...
"Traquenard à Reims" contre "Défi à Washington" ou encore "Léonidas aux Thermopyles" contre "La pomme de Pâris", voilà un combat de coqs qui ne laissera personne de marbre...
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=58&FP=79397587&E=2K1KTSPXURI4&SID=2K1KTSPXURI4&New=T&Pic=54&SubE=2C6NU0GGO9CV
Entre politique spectacle et économie virtuelle, peut-être en avons-nous soupé du rôle qu'on nous réserve : celui des spectateurs éberlués !

La berlue ça va bien un moment, mais il y a des limites à tout...

Donc il n'est pas impossible que nous fassions un pot au feu (voire une poule au pot) ce week-end, tout en regardant des DVD de Tex Avery, histoire de montrer à quel point on s'en fout de ces misérables magouilles qui ressemblent fort à de l'entôlage Voir ici le deuxième sens de ce mot exotique mais très adapté


***
DS : "Sarkozy, parait-il, s'en vantait. Il avait réussi à caser la réunion du G 20, devant rénover le système financier mondial, le même week-end que le Congrès de Reims. Ainsi, il était à l'avance tout fier de détourner les projecteurs des télés françaises de Reims, vers Washington."

Il y a des phrases qu'on lit en vitesse, comme ça, sans trop faire attention, et puis on passe à la suite... Pourtant, si on s'arrête un peu sur celle-ci, sur ce qu'elle implique, s'ouvre alors devant nous la vertigineuse perspective de la médiocrité abyssale du pauv' combinard qui "dirige" la France.
Au dernières nouvelles, Aubry et Hamon auraient trouvé un terrain d'entente, et Delanoë est dans l'expectative.
Bien qu'arrivée en tête, Royal pourrait donc se trouver écartée du poste de premier secrétaire.
Le parti socialiste : une nouvelle idée de la démocratie.
Entièrement d'accord avec la conclusion. On a un peu l'impression que quelle que soit l'actualité dominante, Sarkozy en sortira toujours avec un avantage. Comment* se fait-ce ?

* J'ai ma petite idée là-dessus, mais je préfère laisser les spécialistes en décryptage des médias répondre.
Au G 20, y a « vaincu » et « vingt culs » dirait l’Empereur et le petit prince…
Le congrès de Reims va tout occulter du reste de l'actualité puisque c'est là qu'on saura si c'est plié pour 2012 ou non.
Qu'est-ce un week-end quand on sait que les accords de Bretton Woods ont eu une gestation de 3 ans avant d'être signés…
Mais notre petit zorro n'en a cure, zip zip zip et tout sera changé en un week end.
Même méthode pour évaluer la récession en France, zip zip zip il n'y en a pas.
Argh, Daniel... Pourquoi avoir choisi des films imaginaires alors qu'il existe pléthore de nanars aux titres alléchants! Par exemple, pour le congrès de Reims, il y aTerrain Miné, de et avec Steven Seagal (réplique culte), ou bien La Vengeance (réplique un peu moins culte), ou Supermen contre Amazones, ou encore Le Justicier contre la Reine des Crocodiles, Ultime Combat (réplique), Lady Kickboxer, Les challengers, La dialectique peut-elle casser des briques?, j'en passe et des bien pires.

Pour la réunion de Washington: Les Maîtres de l'Univers, Les Hommes d'une autre planète, Sacrifices, Les nouveaux barbares, Manipulations, Ils sont fous ces sorciers, La Fureur du Juste, Can't stop the music, Dynamite boy, Le Sauveur de la Terre, Les Protecteurs de l'Univers, et Le Ricain.

Ça donne envie, n'est-ce pas?
En tout cas, on ne peut pas dire que Ségolène Royal manque de courage . Je lui tire mon chapeau ( je n'ai pas voté pour elle et ne le ferais sans doute jamais.... encore que .... il ne faut jamais dire " fontaine , je ne boirais pas de ton eau " ) Cette levée de boucliers contre elle me la rend de plus en plus sympathique .Je lui souhaite plein succès et je suivrais attentivement ce qui se passera à Reims . Et ce n'est pas ce qui se déroulera à Washington qui fera diversion .
En post-scriptum, peut-être pourrions-nous choisir ce titre de film, si on ne rentre pas dans la polémique.

Quand au film le moins macho que j'aie vu depuis longtemps, c'est dimanche ou lundi dernier sur la Une, avec Antonion Banderas,
quand Zorro se décline en papa, maman et le petit, trois masques de Zorro si j'ose dire.

Papa, ce serait ??? au PS y a plus de papa,
Maman, ce serait Ségo
et le petit, ce serait Benoît.

En fait une famille monoparentale,
c'est ça la révolution du PS, le phallocentrisme n'est plus de rigueur,
il est resté de l'autre côté, chez l'UMP.
Va falloir s'habituer, parfois les femmes en ont davantage .......
Oh, je sens que je deviens vulgaire.

http://anthropia.blogg.org
C'est bien ça. On le sent venir... Cependant, cher Daniel, vous semblez nous faire une crise d'hollandisme. Vous écrivez : "Il n'est pas sûr, d'ailleurs, que ce soit à l'avantage des socialistes, ni que Sarkozy y perde vraiment." Où est la chèvre, où est le chou ?
C'est très possible que la ségolénîte aigüe l'emporte dans les médias franco-franchouillards.

L'état des finances mondiales pfffffffffffff !

Une bonne nouvelles sur France-Inter : IL N'Y AURA PAS RECESSION EN FRANCE, c'est Lagarde qu'il le dit, alors ............. on est sauvé !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.