119
Commentaires

Regarder Grenoble

Et Copé intervint en duplex.

Derniers commentaires

14h55: Le PS refuse de s'allier avec EELV, arrivé en tête, à Grenoble
Le candidat EELV Eric Piolle arrivé en tête au premier tour avec 29,41% des voix et le socialiste Jérôme Safar, deuxième avec 25,31% des voix, n'ont pas trouvé d'accord. «Je prends aujourd'hui la responsabilité et la décision de maintenir la liste que je conduis, avec l'objectif clair de gagner pour l'avenir de notre territoire», a déclaré Jérôme Safar à son local de campagne devant des militants.

20minutes.fr
Ya un article bien sympa à lire dans Le Postillon de ce printemps. Le Postillon papier. L'article complet sur internet, faudra attendre une saison (ou deux). le Postillon archive, certes, mais il est pas pressé, il aime bien qu'on achète du vrai papier, il prétend que ça pollue moins que l'informatique.
Bref, l'article s'appelle "Comment j’aurais pu être sur la liste du FN". C'est une lettre ouverte, et pas le moins du monde anonyme (chapeau, l'artiste), du journaliste au mec du FN qui a essayé de le recruter. D'ailleurs, je vous conseille la lecture complète de tous les articles archivés, et l'abonnement papier pour les autres articles. Si vous ne connaissez pas Grenoble, vous en apprendrez de belles. Et si vous connaissez Grenoble aussi (on a toujours quelque chose à apprendre) mais en plus vous vous marrerez bien. Et vous comprendrez comment on peut à la fois faire du journalisme de qualité, et en même temps être d'une partialité totale, véhémente et assumée. Ça, c'est pour ceux qui pensent qu'un bon journaliste se doit d'être neutre et insipide.

Bien sûr, faudra pas rater le Postillon d'après les élections!
www.jean-luc-melenchon.fr/2014/03/24/pas-vu-a-la-tele-2/#more-19745

Le Front national dépose un nombre record de listes autonomes ? Non. Pas davantage qu’en 1995 et moins que nous ! 594 pour eux plus de 600 pour nous ! Il y a un nombre record d’élus lepénistes au premier tour ? Combien ? 473 ! Et nous ? Plus de deux mille. Le Front national gagne une ville au premier tour, Hénin Beaumont ? Nous en gagnons 67 au premier tour. A un cheveu près, nous passions le suivant, René Revol, dirigeant national du PG, qui a réuni 49,97% des suffrages à Grabels, face à tout les autres, PS inclus !

Ces chiffres vous stupéfient n’est ce pas ? Ils n’ont pas été évoqués une seule fois ni dans la soirée électorale, ni le lendemain matin, ni midi, ni soir. Et voici autre chose encore à savoir pour bien mesurer l’exploit accompli. Notre résultat moyen est de 11,42 % pour nos plus de 600 listes. Au total, 308 de nos listes dépassent les 10 %. Le FN, « triomphal » selon le dernier publi-reportage de quatre pages dans le journal « le Monde », ne les dépasse que dans 316 villes. Le triomphe du FN, c’est donc 8 listes de plus que nous à plus de 10 % ! Et voici une ultime info que vous ne risquez pas de trouver dans « Le Monde ». Nos 82 listes avec EELV recueillent en moyenne 15,32 % de suffrages. C’est infiniment plus que la moyenne du Front national ! C’est aussi bien davantage que les 9,69 % recueillis par les 95 listes où EELV s’était présentée seule. Et c’est ainsi que Grenoble voit pour la première fois l’opposition de gauche passer devant le PS. La troisième gauche est née, peut-être, ce dimanche à Grenoble. La leçon vaut ligne pour nous.

A ce point là, y'a un moment où ça va finir par se voir, quand même ! Non ?
Ben...
Je ne sais plus pour quelle contribution voter.
Celles qui révèlent, derrière le pseudo, le grenoblois pur sucre.
Celles qui analysent avec froideur que la piqûre de moustique du FN ne va bouleverser que le Landerneau de la médiacratie.
Celles qui analysent avec effroi que plus ça change maintenant et plus c'est la même chose pour demain.
Celles qui analysent avec espoir que peut-être, un jour...

Alors, surtout, continuez.
La soirée électorale d'hier a été pitoyable, des tempêtes dans un verre d'eau polluée pour savoir si les égos des siamois ennemis (umps) étaient froissées, si le Fn était satisfait d'un bon score. On est resté comme toujours à ne jamais effleurer les vraies questions, et à faire briller les projecteurs sur les minois de ce concours de beauté (Miss France 2012 élue en Alsace...)
Ici à Grenoble où que l'on se tourne on a encore des montagnes, quand la pollution permet de les voir, qui nous rappellent que la ville n'est pas la vie. C'est peut-être là sa force, nous rappeler qu'un immeuble pousse en 6 mois, alors qu'un arbre pousse en 10 ans, et que les montagnes sont irremplaçables. Avoir le sens de valeurs qui soient plus durables que les mandats.
à limoges,ville de gauche depuis des décennies le ps allié aux écolos,s'éffondre,le pc s'en tire honnorablement,le fn apparait... malheureusement.
Je pense que c'est une très bonne nouvelle ! Que le FN dirige 10, 15 communes (sur 36 000, on devrait s'en sortir hein !) et qu'on voit la nullité de leur gestion ! Comme à Vitrolles, comme à Toulon ! Ce sera une excellente piqûre de rappel !
Ce qui n'empêchera pas les mêmes électeurs, à la prochaine présidentielle, de succomber aux prochains trémolos anti-finance de Hollande, ou d'un autre.
--------------
Jusqu'à quand, Daniel, jusqu'à quand..?
Electrice du 14ème, j'avoue mon plaisir de voir NKM se vautrer face à une (quasi) inconnue, Carine Petit.
C'est à Raymond Avrillier qu'on doit le séjour en prison d'Alain Carignon, maire RPR de Grenoble, Ministre de la communication du Gouvernement Balladur et par la suite conseiller de Nicolas Sarkozy. Il est clair que ce séjour en prison a été jusqu'ici la cause des divisions et de la déconfiture de la Droite à Grenoble.

Moralité réconfortante mais sur laquelle les médias risquent de ne pas insister: quand un parti est en mesure de s'attaquer sereinement à la corruption des partis concurrents ça peut changer pas mal de choses (dans ce cas la gestion de l'eau dans l'agglomération et les résultats électoraux.)

Raymond Avrilier (Le Monde abonnés)
Réflexion d'un militant FN à Hénin-Beaumont : Maintenant, on va être mondialement connus.
Sûr, mon gars. Au coeur de la forêt amazonienne, aux fins fonds du Kamchatka, dans les bidonvilles de Rio, les bouges de Shanghaï, ils savent déjà que ta ville-phare a élu un facho dès le premier tour.
Qu’il est loin le temps où le FN crevait, soit disant, d’un hallali médiatique…
Grâce à l’inoculation via le ministère et le débat sur l’identité nationale PLUS les chaines d’info qui se sont régalées d’une dédiabolisation du FN en faisant sans arrêt monter la mayonnaise et en bourrant leurs plateaux de leurs responsables PLUS le béni oui-oui du front républicain et la naïveté du PS, élu à gauche et menant une politique de droite, on y est : le vaccin a pris ! Champagne !! Plus de bipartisme, Ouais !! Quand on pense le pouvoir de la parole et de l’analyse (sic !) est donné à des Ruth Elkrief, des Olivier Galzi, Christophe Barbier, Catherine Nay, Yves Calvi, David Pujadas, Patrick Cohen, Jean-Michel Apathie, Yves Thréad et j’en passe… Pas de quoi s’étonner. Et pourtant quelle nausée ! Eternel remake de la déception. Eternel passage du rire aux larmes. Mêmes cris de joie et de gueules défaites dans les Q.G. Allez-y les Balkany, Tibéri, Copé, Guaino, Jacob, Tron, Raoult, Estrosi, Woerth et consors, vous auriez tort de vous gêner. Immense dégout !! Alors Grenoble YES.
Ceux que vous citez (Balkani etc...) sont certes réélus mais avec environ 30% des inscrits sans compter les abstentionnistes. Alors à quand la prise en compte du vote blanc (volonté mieux exprimée que L'abstention). Sinon ils finiront par avoir 50% de 10 % des inscrits et le système que rejette les français continuera.Il conviendrait de prévoir que peuvent être élus ceux qui atteignent 50% des exprimées et au moins 40% ou autres, à voir, des inscrits ou de ceux qui se sont déplacés (votes blancs et nuls pris en compte.
[quote=Daniel Schneidermann]Eclatante démonstration de la résignation de l'électorat aux tripatouillages, aux arrangements, aux villas de rêve aux Antilles, au personnel municipal larbinant au domicile du maire, aux bureaux d'études copains.

L'époque est au chacun pour soi. Chacun se débrouille comme il peut. Les premiers à en donner l'exemple sont les Cahuzac, Copé, Woerth, Balkany & Co. Ce sont des références en la matière, des rois de la débrouille. Pas étonnant qu'ils aient la faveur des foules.

PatriceNoDRM
Dubedout, c'est du bidon.
Je n'ai pas regardé les résultats hier soir. Ce matin, les infos à la radio, j'entends quasiment tout de suite que Balkany et Copé ont été élus au premier tour. J'ai hésité entre préparer un génocide des électeurs ou préparer mon suicide. Finalement, je suis allé me recoucher.
Appel aux asinautes.
J'essaye de comprendre pourquoi les casserolards professionnels arrivent à se faire réélire. Au hasard, prenons Copé. Si quelqu'un a des articles ou des explications pour éclaircir ce mystère, je suis preneur.
Par exemple, je suis aller voir la réserve parlementaire, mais à ma surprise, Copé n'a attribué "que" 35000 euros à Meaux, ce qui pour une ville de 50000 habitant me paraît pas énorme. Il y a aussi 60000 euros attribué à l'UNI, mais j'ai pas encore trouvé ce que c'était.
Je n'ai pas non plus souvenir d'article à propos d'un éventuel clientélisme à la Dassault.

Je ne suis pas non plus à l’abri du pire, à savoir que La ville de Meaux soit effectivement bien gérée...
Ben oui, bien sûr, le problème, c'est que cette gauche elle est pas vraiment de gauche. Si qu'elle avait vraiment fait des réformes de gauche qu'elle aurait eu plus de succès. Bien sûr. Comment n'ont-ils pas compris ça ?

Non, le vrai problème, c'est cette tergiversation permanente, cette peur pour le PS d'admettre qu'il est réellement social-démocrate, et de faire les réformes qui vont avec. La gauche a gagné avec les voix du centre à la présidentielle. De justesse, mais elle a gagné. Mais l'électeur centriste, ce type qui ne demande rien à personne, qui voudrait juste une réforme fiscale et un peu plus de justice sociale ou le mariage gay, et se débarrasser de Sarko, il gueule pas comme un putois de base chaque fois qu'il a un pet de travers. Alors on l'ignore. Jusqu'à ce qu'il vote.

Le jour où le PS comprendra qu'une élection ne se joue pas en courtisant les extrêmes mais en parlant à l'intelligence des gens, ils auront fait un progrès. Et je sais pas s'ils seront élus, mais je suis convaincu que la société en sortira enfin grandie, ne serait-ce que parce qu'on n'aura moins de cirque.
Plein de choses intéressantes dans cette soirée, des tristes et des moins tristes.

Qu'ils maintiennent des troupes à Montreuil avant d'essayer de reprendre la Crimée!

Comme quoi y'avait aussi des trucs rigolos.
La biographie de Eric Piolle n'est pas sans rappeler celle de Dudebout:
Sauf que c'est complètement faux. Aucun rapport.

L'article de médiapart:
pour les abonnés

Comme souvent EELV est le cache-misère de la politique et non son renouveau. On ne sait rien de cette personne et de son itinéraire politique.
Dans tous les partis, les "ingénieurs" rentrent en politique.. C'est la crise de l'emploi chez les "ingénieurs", se faire élire fonctionnaire devient moins hasardeux que de se faire recruter?

Pourquoi crier un genre de victoire à Grenoble, alors que toutes les conditions sont réunies pour ne pas faire de pronostics: on savait qu'il y aurait un deuxième tour donc gros potentiel d'abstentionnistes qui peuvent se réveiller, l'addition des voix ne donne pas un résultat flagrant.

De toute façon la plupart des maires ont la même étiquette: celle de l'association des maires de France :-)
Quel maire est maitre en son royaume?
Donc comment le coincer dans ses privilèges abusifs, au milieu de cette masse d'irresponsabilités énorme dans les actes qui lui incombent?

Le même fatras de piétons/vélos/bus/arbre --> marchons sur la chaussée c'est plus cool si il n'y a pas trop de voitures. Les trams sur les parvis, les ronds-points, l'argent idiot dépensé (machine à voter, jeux dangereux connus mais on essaye, arbres replantés, déplantés tous les ans comme des fleurs, etc.)
Les mêmes bâtisses qui fleurissent: locaux pas chers pour entreprises éphémères.
Le même casse-tête du traitement de l'eau, c'est décentralisé et chaque maire de commune, quelque soit son étiquette, est faible fasse aux puissants marchands de compteurs et de services divers concernants l'eau.
Vous oubliez, que l'une des conséquences est. Que le FN aura bien moins de mal à avoir les fameuses 500 signatures* et que tout ce "beau" monde représente une grandes part des grands électeurs** !

* Election présidentielle
** Sénatoriales
C'est tellement ce qu'il faut faire... rassembler à gauche du PS.
Je ne comprends pas comment ces partis font pour ne pas se poser un instant, lister ce qui les rassemble, ce qui les oppose, et comparer l'adition avec ce qui les oppose aux autres partis.
Et en tirer les conclusions qui s'imposent.

Là c'est toujours la même rengaine, au final ça fini grosso merdo dans les mains du PS, ou de l'UMP. Un peu de FN pour provoquer un réflexe pavlovien alors que des politiques sont bien pires que le FN (car ils sont déjà en place et on peut voir le résultat là, maintenant, et hier déjà).

Mais sinon, Balkany, Copé, Juppé, c'est impressionnant de voir toutes ces casseroles se faire réélire haut la main.
Ca me dépasse, je ne comprends pas. Il faut vraiment être flippé par le risque de "l'autre" pour continuer dans la même direction.
Le meilleur commentaire que j'ai pu entendre est cette citation de Bossuet : "Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes".
Oh ! c'est pas vrai !! quelqu'un s'intéresse à Grenoble ! et pas exclusivement au FN !
Champaaagne ! euh non, en fait c'est normal. ça devrait l'être.
Voté & pas mieux.

Oh ! c'est pas vrai !! quelqu'un s'intéresse à Grenoble ! et pas exclusivement au FN !

Champaaagne ! euh non, en fait c'est normal. ça devrait l'être.


Comme quoi tout arrive !!!
En tout cas à France Inter, Grenoble semble leur poser problème puisqu'ils font tout pour en parler le moins possible.
C'est pourtant très intéressant ce qu'il s'y passe. D'autant plus que le PC a choisi de s'allier au PS (officieusement pour éviter que le PS ne "taquine" les villes voisines où le PC domine)...
Ca montre notamment deux choses :
- Le PC a fait une véritable erreur stratégique en cherchant avant tout à sauver des places au sein de la majorité. Au final ça leur enlève toute crédibilité.
- Une véritable alliance de gauche, en incluant les verts, avec un projet concret et clair, a tout pour séduire.

Malheureusement, les médias préfèrent se focaliser sur le FN, pour faire peur à ceux qui ne regardent que pernaud-pujadas et les inciter à voter UMPS.
Oui, en effet, ce qui s'est passé à Grenoble mérite, au moins, d'être mis en lumière et analysé. Or, dans un premier temps, aucun média n'en parle. Sauf Médiapart, comme DS le signale. Dans un second temps, la liste d'Eric Piolle est étiquetée "écologiste", ou bien EELV, ou bien "Verts", en oubliant ses autres composantes.

Or, ce sont ces autres composantes qui font l'originalité et l'intérêt de cette liste. D'une part, la présence du Parti de Gauche. Le PG allié à EELV, ce doit pas être fréquent. D'autre part, plusieurs associations et micro-partis (sans connotation péjorative), très investis, et pas d'hier, dans des actions de terrain.

Mention spéciale au quartier de la Villeneuve, distingué par Sarkozy en son temps, théâtre de plusieurs faits divers sanglants, certes, mais aussi un vrai quartier, un beau quartier, avec des habitants qui l'aiment et qui en ont marre que leur quotidien, pas si rose mais pas si noir, soit systématiquement évacué au profit du sensationnalisme "journalistique". Au point qu'une plainte a été déposée contre France 2 pour un reportage où les habitants, dûment contactés par l'équipe journalistique, dûment censurés aussi de tout ce qu'ils avaient cru pouvoir mettre en lumière de leur vécu réel, se sont estimés trompés et manipulés. C'est la première fois que ça se passe, c'est pas gagné, mais dans d'autres quartiers populaires stigmatisés, ça intéresse, cette drôle d'idée.

[Si ce reportage vous tombe sous les yeux, ne manquez pas l'épisode où on voit un jeune (crétin?) parader avec une arme (eh oui, des armes circulent dans le quartier), et même tirer avec (sur incitation de la journaliste?) au risque de blesser quelq'un pour bien prouver que c'est pas une arme en chocolat.]

Bref, les journalistes, qui sont à l'affût des nouveautés et du sensationnel auraient dû se jeter sur Grenoble et ses particularités électorales, non? Ben non. Cherchez l'erreur.
Aux JiTés de 13h... grrrrrrrr : tous consacrent au moins un reportage à la joie du FN à Hénin-Beaumont ;o((
Donc c'est la gloire du F.N. ... enfin traité comme un "parti comme les autres", celui du changement etc... même plus "caca" !
Une ville gagné = virginité retrouvée pour le FN dans les merdia ;o(
Comme beaucoup de ceux qui ont voté Hollande, j'éprouve une profonde amertume à l'égard de cette gauche qui a l'air d'avoir oublié ceux qui l'ont portée au pouvoir, galvanisés par le "discours du Bourget". Et ce n'est pas qu'une histoire de sous, même si nos impôts ont considérablement augmenté. Plus de souffle, plus d'idéal républicain, plus d'esprit de justice. Une conception "économie-pognon-compétitivité"de notre société déjà malade. Voilà le bilan...
Sûr que la droite n' a pas laissé une situation facile. Elle est même catastrophique. Et on la subit, TOUS.
Et pourtant ils sont des wagons à s'être rendus aux urnes pour réélire des voyous de droite ou des caricatures comme à Provins ...Ou des racistes comme à Beaucaire...Et Avignon, la ville du festival de Villard,qui plébiscite le FN...
Ce matin, il fait bien sombre,même si le soleil brille.
Toujours amusant de constater que bien évidemment, le PS appelle la gauche (comprendre: sa gauche) à voter pour elle au second tour tantôt contre l'UMP et la droite en général, tantôt contre le FN bien évidemment dans le cadre d'un "pacte républicain"; tout en sachant que les endroits où le FdG se trouve être en tête face au même PS, ce dernier n'est pas prêt, au jour d'aujourd'hui sous réserve d'informations à venir, à faire de même, comme toujours précédemment d'ailleurs.
Autant dire que, en ajoutant que dans tous les endroits où le PC a rejoint les troupes du PS, il a contribué à freiner la progression du FdG et à obtenir des scores de gauche (inutilement) calamiteux dans ces endroits précis, le report de voix au second tour risque d'être une vue de l'esprit, et contrairement à ce que j'écrivais quand je pensais que la politique du PS était différente de celle de l'UMP avant d'avoir déchanté où j'appelais encore à voter pour le moins pire...
... même si j'avais le choix, personnellement, ils peuvent désormais se brosser, surtout après les bidouillages électoraux de Valls (je ne me lasse pas de ce lien décidément), vu leurs comportements et leurs "dragrouillages" depuis 2012 envers l'électorat de droite-centre-droit.
La semaine politique à venir risque fort d'être sympathique en rebondissements...
pour une fois, le discours électoral réglé comme du papier à musique tombe à pic pour faire oublier les "affaires", avec 40% d'abstention dont personne ne sait la cause exacte (affaires? stratégie du gouvernement?) c'est du billard pour dire tout et son contraire.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.