10
Commentaires

Radio France : les craintes des journalistes de France Bleu

Rencontre entre Mathieu Gallet et Fleur Pellerin, Assemblée Générale des salariés de Radio France à la Maison ronde, délégués syndicaux à Matignon : après 15 jours de grève, la journée a été particulièrement importante pour la mobilisation des salariés de la radio publique. Pour essayer de comprendre les revendications des salariés, journalistes et non-journalistes, @si s'est rendu à la manifestation organisée à l'appel de l'intersyndicale cet après-midi à Paris. Une manifestation où les "France Bleu", peu en vue depuis le début de la grève, étaient venus en nombre.

Derniers commentaires

Je soutient les grévistes,
Je soutient leurs réflexions sur la disparition du service public,
et quelle bonheur de ne plus entendre le déversement quotidien de propagande libérale sur les ondes du service public,
Je soutient la grève donc ;-)

J'ai confiance dans le personnel de Radio France pour retrouver la liberté politique et intellectuelle,
Et je nous invite à prendre conscience de la puissance des informations qui sont diffusées, notamment le choix des sujets récurrents : Bourses, StraussKhan, Islam dans les banlieues, Sarkosy, vertus de l'économie libérale, Lepen.... qui nous maintient dans la torpeur et ne nous apprend rien (comble, ils favorisent l'extension de l'idéologie anti-service public).

Profitons donc de ce moment agréable, uniquement musical et très bénéfique, pour laisser le temps aux professionnels de ré-inventer une radio service public de tous et pour tous et dans l'intérêt général.

Désolé si l'expression sincère de mon post ne convient pas à l'ambiance convenue du moment.
En espérant une émission d'@si sur ce mouvement de grève...
Ben les journalistes sont plutôt frileux et souvent légitimistes.
Un côté "caste supérieure" et "consensus". Plutôt socialo bon genre.
Après, les salariés de RF pourraient eux nous dire s'il s'agit de missi dominici de la direction autrement appelés briseurs de grève ou jaunes.
Merci pour ce reportage.
Mais je n'ai toujours pas compris pourquoi les journalistes sont tant en retrait de cette grève.
HS - Après Notre Dame des Landes, Sivens etc...
arrive le site du Poiroux, en Vendée:
http://www.porcherie-poiroux.fr/
Un truc de dingues, une concentration des pire trucs qu'il est possible de faire dans l'intensif avec tout ce que ça comporte comme pollution, maltraitance animale.. et tout ça à quelques kilomètres du littoral.
Une zone-test dans la rubrique "si ça passe, le reste va suivre".
Après la Bretagne, étendons les ravages à la Vendée, plus c'est gros...
Pétition
ATTAC est sur le coup, si Greenpeace pouvait en être, ce serait bien également.

C'était un communiqué [s]éco-terro[/s] environnementaliste.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.