31
Commentaires

Quand Villani était en haut de l'affiche

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 20 fois

Amoklaüfer, cher "tireur".....diriez-vous que l'auteur de l'article tire sur une ambulance, se moque,   n'accepte pas de verser une larme, ou ne compatit pas, genre "qui a perdu est absout" de toutes ses erreurs,  

après tout..perdre n'est p(...)

J’accepte qu’on trouve mes rapprochements vulgaires  mais l’allusion au fait que Villani n’avait « rien dans les mains » après avoir rappelé les vidéos de Griveaux, ça me fait rigoler bêtement. 


un de mes plaisirs du monde d' avant: quand il y avait des journaux dans les salle d' attente,  et datant de l' année passée, of course, etait de lire des articles  sur des gloires trés vite oubliées , et qui avaient fait pschittt

Derniers commentaires

Et ? Quel intérêt ?

Cédric m'a appelé lundi après-midi. Il m'a demandé si j'avais été persuadé de sa défaite. Je lui ai répondu que oui, c'était mathématique.


Il y a eu un blanc. Je n'ai pas fait exprès de répondre ça. J'ai réalisé après.

Il m' a répondu "connard" et a raccroché.


Je pensais qu’Asi se complaisait dans l’ancien monde, tellement facile à critiquer. Un nouveau monde essaie d’émerger, et vlan, rassurez-vous, Asi est là pour lui faire la leçon. Rentre à la niche, Villani et ton araignée. Va jouer avec les enfants de ton âge dans ton arrondissement. 


Ca commence à ressembler à du mediapart où rien n’est bien, rien n’est positif, rien ne marche, 

Asi, vous me déprimez de plus en plus. 

Que faut-il faire pour avoir le droit d’être encensé.e? 


Heureusement que je sors de Paris, que je m’immerge dans des start-ups de l’économie sociale et solidaire, que je peux enfin contribuer auprès de gens jeunes, motivés, heureux d’un autre monde (ils le construisent sans regarder Asi et ils ont bien raison .)

j'avoue ne pas trop comprendre votre point de vue... vous en voulez aux journalistes de ne pas avoir su prédire l'élection proprement ? Sans l'affaire griveaux, le Covid qui a permis a la maire sortante de faire oublier à ses électeurs son bilan médiocre mais aussi anéanti la campagne de buzyn cette élection aurait pu être toute autre et villani aurait pu effectivement jouer un role.


Vu comment @si s'est gentillement plante sur le covid (une gripette qui détourne l'attention de la reforme des retraites) je trouve que vous devriez faire preuve d'un tout petit peu d'humilité de temps en temps et  eviter ce genre d'article. 

Villani m'a toujours fait penser à Emmanuel Valls. Le genre de type qui a tellement retourné sa veste qu'à la prochaine élection, il retourne son pantalon pour paraphraser la chanson de Dutronc et Lanzman.

Et d'ailleurs :


Montage terrible pour ces éditocrates. On en vient presque à regretter que le ridicule ne tue pas. Il semblerait même qu’il conserve si on en juge par la durabilité du roi des pitres, Elkabbach.

A ne pas confondre avec Cédric Villain, la voix off de Horror Humanum Est

Très déçu de Villani depuis quelques années. J'ai fait partie de ceux qui lui ont trouvé des excuses pendant longtemps et qui l'ont cru sincère dans sa démarche.


Son indécence, lorsqu'il s'est vanté d'avoir quitté sa confortable sinécure pour aller aller nettoyer le bazar laissé par Michel Broué, elle ne m'a laissé plus aucun doute sur la malhonnêteté du personnage... Surtout qu'il avait décrit l'épisode comme ça auparavant dans son propre bouquin :

« [Ce matin], quand j'ouvre ma boîte aux lettres électronique, c'est le coup de théâtre : ça y est, toutes [les conditions que j'avais posées pour prendre la direction de l'IHP] sont acceptées ! OK pour le complément de salaire, OK pour la décharge d'enseignement, OK pour la prolongation de ma bourse personnelle»

un de mes plaisirs du monde d' avant: quand il y avait des journaux dans les salle d' attente,  et datant de l' année passée, of course, etait de lire des articles  sur des gloires trés vite oubliées , et qui avaient fait pschittt

"These hands are free from guiltless blood-shedding "


"Ces mains sont pures du sang innocent "


Ah les cons, les Apathie, et l'autre (je ne me souviens plus du nom) avec "ces mains sont fines etc"


Flop flip et flop

J’accepte qu’on trouve mes rapprochements vulgaires  mais l’allusion au fait que Villani n’avait « rien dans les mains » après avoir rappelé les vidéos de Griveaux, ça me fait rigoler bêtement. 


petite impertinence finale, hihihi !


Tony Le Pennec illustre ce que les allemands appellent la "Schadenfreude", soit le plaisir de se réjouir du malheur des autres. 


C'est le petit plaisir typique des hommes du ressentiment, des plumitifs sans talent. 

Cruel et savoureux, on ne va pas se mentir : merci ! 

Reste une question : puisque c'est sa surexposition qui est ici critiquée au regard de ce qu'il pesait vraiment, quelle aurait été selon vous le juste niveau d'exposition médiatique, à l'époque des vidéos ? On peut tous faire rétrospectivement les fiers, mais qui aurait, y compris ici, prédit ce score pathétique ?  Après tout, les outsiders, ça marche parfois, cf 2017 (gloups).

Quel cruel papier !!

on sent la déception de son auteur !


;-)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.