13
Commentaires

"Quand Sarkozy est là, Fillon n'ouvre la bouche que pour respirer"

"Quand Sarkozy est là, Fillon n'ouvre la bouche que pour respirer"; "Sarkozy demande à Jouyet de lui faire des photocopies": seule la presse belge ose apparemment livrer précisément certains détails de la vie quotidienne au coeur de la Sarkozie.

Derniers commentaires

les journalistes se sont beaucoup gaussés des élections du premier secrétaire au parti socialiste, des débats, des guéguerres sur l'ego et non sur le fond, de la guerre des dames, j'en passe et des meilleures...... en fait simplement de la démocratie, très vivante certes et parfois futile, mais de la démocratie ;

mais pas un pour parler de la non élection du chef de l'UMP, nommé d'autorité par SARKO, méthode digne du régime stalinien, loin de toute idée de démocratie, et qui démontre, si besoin en était encore, de ce que le suprême de l'élysée pense de tout ce qui n'est pas lui ou de lui !!!! de l'autocratie à l'état pur !!
et pas un bruit dans les média, personne pour s'en émouvoir, le chef de ce parti part au gouvernement (pour qu'il arrête de nuir sans doute au sein du parti car créer un poste de ministre de la relance alors qu'il y a déjà LAGARDE, WOERTH, FILLON et le suprême sur le coup, c'est risible !!) et les militants ne sont pas consultés pour la succession ; que ces militants trouvent ça normal fait peur ;

le contraste de traitement par lémédia est plutôt inquiétant, mais toujours moins que la gestion autoritaire de l'ump acceptée sans broncher par les partisans !!
Français, je vis en Belgique depuis 2 ans. De façon générale je trouve les radios et journaux belges (néerlandophones et francophones) plus incisifs que les français en ce qui concerne l'analyse de la vie politique française.
Je dois dire que je suis souvent exaspéré par les débats sur la politique belge, mais quand un sujet traite de la France, c'est autre chose ! Dur à définir, mais souvent les rédactions me semblent justes, détachées; je ressens moins cela avec les médias français avec lesquels je suis souvent sur la défensive (bon, c'est pas mal, ça aiguise le sens critique !)

Je vous assure sentir un décalage quand je reviens en France - pourtant je lis les journaux français quotidiennement. Le décalage est peut-être dans la façon dont l'info circule dans le public ? Je ne sais absolument pas pour la télé, qu'elle soit française ou belge, mais en discutant, je me rend compte que je "rate" (hum) des choses, qui passent par l'image, mais pas par le papier ou la radio.

Lire un peu la presse européenne permet de prendre encore plus de recul (particulièrement sur le sujet Sarkozy). C'est souvent l'occasion de prendre un bol d'air frais ;-)
Et quand Sarkozy ouvre la bouche pour tenter de convaincre le premier ministre tchèque de le laisser coprésider l'Union pour la Méditerranée en janvier prochain, voilà ce que ça peut donner (d'après le magazine tchèque Reflex) :

"Tu sais ce que c’est d’être seul face à tous les Arabes ? De les avoir au téléphone ? Ils sont terribles, je te jure. Le président algérien Bouteflika, le Tunisien, le roi marocain, la Lybie, Israël (sic). Un travail fou."

Propos, comme il se doit, officiellement démentis.

Bah oui, c'est pas exactement son style. Il fait pire, habituellement.
Hier soir, j'ai zappé et je suis tombé sur l'émission de Denisot sur Canal.
Ils ont montré un extrait de discours fait par notre Sarko lors de la visite d'un hôpital à Antony.
Personne n'a compris ce qu'il disait. Même le sympathisant Denisot n'a pas pu s'éviter de pouffer en regardant la séquence.
Sarkozy se comporte en "petit chef"? Vraiment?

"Seule la presse belge ose apparemment livrer certains details de la vie quotidienne au coeur de la Sarkozie"? Vraiment??

On croule sous les anecdotes sur le comportement de notre Président. Comment il méprise ses ministres, comment il répète sans cesse qu'il faut qu'il fasse tout lui même, les petits noms qu'il a pour ses courtisans, pardon ses ministres, etc... Il n'y a pas une petite phrase balancé lors d'un conseil des ministres qui échappe à des oreilles attentives.

Et ASI s'offusque de quoi? que la dernière anecdote sur notre Monarque n'ait pas été rapportée? Vraiment???

La seule différence est qu'on a pas le "prisme patriotique": il y a un conflit franco-belge et les belges n'ont pas de problème à balancer sur le président Francais lorsqu'il vient jouer les petits chefs chez eux. I

Personne ne s'offusque jamais du traitement affligeant qu'a reçu Bush dans les médias français en 8 ans! Non qu'il mérite des louanges mais tous les reportages sur son administration ont été fait via ce "prisme patriotique": absolument sans aucune nuance parce qu'il nous offensait en tant que Francais. Rappelez vous qu'en 2004, on nous expliquait que les américains ne supportaient plus Bush et la guerre en Irak et que John Kerry devait être élu. La preuve: il a un cousin français! Résultat Bush a été réélu avec une large marge.

Si Bush attire la caricature, que dire de McCain? Il a eu droit au même traitement alors qu'il est totalement différent de Bush. Pire même, les JT l'ont amalgamé à la frange raciste de son electorat avec des reportages dans le Midwest et le South dont le seul but était de trouver l'electeur républicain le plus blanc et raciste qui soit. Pendant ce temps, Obama était présenté presque le Messie: intelligent, ouvert, post-raciste, multilatéraliste, pro-régulation du capitalisme... bref, français quoi. Le prisme est tellement difformant qu'il nous a montré McCain = Bush = Raciste et Obama = Français = Ami.

Au final, je trouve que cette chronique montre surtout une belle symétrie. D'un côté la Cour, qui adore le monarque, qui ne vit que pour ses bon mots et ses rumeurs de disgrace. De l'autre ceux qui méprise le Régime pour sa trivialité et sa décadence mais qui crient quand même au scandale lorsque la dernière anecdote ne leur est pas contée.
Et après on s'étonne que la presse n'ait plus la confiance de nos concitoyens. Elle le cherche.
On ne s'attend pas à trouver dans le Figaro les exemples illustrant un éventuel délire mégalomaniaque de l'hôte de l'Élysée, mais on aurait pu penser qu'un journal de gauche... comme Libération par exemple se penche un peu sur la question.

Mais voyez vous à Libé il y a Quatremer (qu'on adore à @si) qui une fois sur deux tape sur Sarkozy de manière facile (son lectorat Libé est plutôt hostile à Sarko il lui donne ce qui ne le changera pas, ne lui apprend rien qui puisse convertir ceux qui ne le détestent pas) et l'autre fois il lui trouve telle ou telle extraordinaire qualité que le monde entier, bien entendu, nous envie.

Sauf que non.
Sauf que le monde entier nous regarde et qu'en général il est consterné. Ah je ne dis pas que de temps en temps sur un malentendu, soufflé par le mouvement perpétuel, quelques yeux étrangers ne se laissent pas séduire... mais ça ne dure jamais vraiment.

Notre roi est nu et personne en France n'a encore osé le dire.

Merkel ne l'a jamais supporté, Medvedev s'en moque (au fait quelqu'un a des nouvelles de Brukner ? vous savez celui qui nous expliquait qu'il fallait voter Sarko parce qu'il s'emparerait de la question tchétchène, qu'il ne se laisserait pas humilier par les Russes... hum) Medvedev donc, s'en moque en public... Obama doit rire encore de ce président qui n'a pas été foutu d'écrire correctement son prénom... Brown (sauf pour la presse française qui ne s'est rendue compte de rien) Brown donc a été celui dont le plan a réellement eu un impact quand Sarkozy (n'en déplaise à Martine Aubry) n'a eu que des mesures à coté de la plaque, des mesures pour les amis, une manière, encore une fois, de piller les fonds publics au profit de quelques riches irresponsables, sans rien exiger d'eux.

D'ailleurs on s'étonnera aussi que notre presse ne s'intéresse pas davantage au rôle de DRH de notre bien aimé président. Il fait virer Genestar, peut être PPDA, le patron de Dexia, il place ses amis, il décore Desmarais qui a donné une place à New York chez Carlyle à son demi-frêre, il impose peut être Ferrari, d'aucun (Mauduit) laissent entendre qu'il a empêché (au grand ravissement de DS j'imagine) Plenel à Libé (malgré la rédaction) pour imposer (grâce à ses amis Rotschild et Minc) le sarko-compatible (qui ne déçoit pas) Joffrin, il crée commission sur commission pour offrir autant de placards dorés et se faire autant d'obligés que possible (depuis Olivier Duhamel jusqu'à Colombani, tout le monde y passe, tout le monde y a sa place au chaud) etc. etc.

Il se mêle de tout (surtout si ça ne le regarde pas), il ne fait rien correctement, il sabote l'appareil de l'état, il sert les intérêts de ses amis, certains lui trouve un air vulgaire... On aimerait de temps en temps qu'il fasse l'effort de changer.
Qu'il fasse au moins semblant.

On ne cesse de nous dire "avec Sarkozy pas d'hypocrisie !"
mais ces gens là ne comprennent ils pas que leur idée de transparence totale n'est en fait que la marque d'un sans gène, d'une impolitesse, d'une absence de souci de l'autre, autant dire d'un égoïsme.
Le roi est nu parce que personne ne lui dit : M. Le président ce n'est pas hypocrite que de respecter quelques codes, c'est simplement montrer le souci que l'on a des autres. ça s'appelle aussi la politesse.

C'était aussi cela l'étiquette, ce qui enfermait les individus dans une fonction qui les obligeait.

La fonction présidentielle oblige.

Ils ne l'ont pas compris.

La fonction présidentielle dépasse M. Sarkozy, elle n'a pas à se faire à sa petite mesure, c'est à lui d'avoir la modestie de s'y fondre. En étant président il est aussi une institution.

Il n'a pas gagné le droit de faire ce qu'il veut comme il veut, il s'est chargé d'un poids, il est porteur d'une responsabilité.

à l'évidence personne encore n'a eu le courage de le lui expliquer et c'est bien dommage.
Franchement, on va subir encore combien de temps un tel chef d'Etat qui ne se prive pas d'humilier ses collaborateurs en public .Je l'ai encore vu gesticuler cet après-midi et ses propos sont inintelligibles .Là je commence à m'inquiéter pour de bon .Il y a un tel emballement dans son comportement que cela devient dangereux . J'ai le sentiment désagréable qu'il est en train de nous gaver comme les oies qui vont passer au couteau pour Noël .Mais que pouvons-nous faire ? comment pouvons-nous protester ? quels sont les moyens dont nous disposons pour clamer notre désapprobation de toutes ces mesures en cascade dont nous sommes abreuvées non plus au fil des jours, mais au fil des heures .
Hormis les details sur le style de Sarkozy - goutte d'eau dans l'ocean de details mediatises sur le style de sarkozy dont la presse francaise n'est d'ailleurs pas avare - j'ai du mal a comprendre ce que la presse francaise, supposee plus sarkophile que la belge, aurait eu exactement la volonte de cacher... Que sarkozy a profite d'etre en situation de force face aux belges pour defendre les interets francais au moment de la crise de Dexia? Que sarkozy a fait pression avec succes pour que le PDG de Dexia renonce a ses indemnites? Parce que c'est bien ca le contenu de fond de l'article, au final, non?

D'ailleurs, en terme de pratique journalistique, ca nous apprend surtout que la presse belge raconte l'histoire du point de vue des equipes belges, et la presse francaise du point de vue des equipes francaises. Pourquoi suspecter ici des intentions malignes? C'est surtout une question de sources, belges pour les uns et francaises pour les autres, il me semble.
«Nicolas Sarkozy est formidable» face à la crise financière. "C'est l'opinion de tous les gens que je rencontre en Europe". Claude Allègre dixit.
Bonjoir,

Ne pas manquer la rubrique de Didier PORTE sur france inter ( "le fou du roi") il taille un costard à (kiwi/baranne) allègre, du sur mesure !

http://www.tv-radio.com/ondemand/france_inter/FOUDUROI/FOUDUROI20081203.ram
(à 1h10 sur le compteur)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.