24
Commentaires

Quand la pub pénètre les articles jusqu'aux couches profondes de l'épiderme

APRES

Derniers commentaires

Qu'un publicitaire choisisse sa revue et sa page, ça me semble de bonne guerre, et même légitime.

Qu'il influence la rédaction de la page d'à côté ou qu'il fasse passer sa page pour un rédactionnel, c'est un vrai problème.

Je trouve que votre article ne permet pas de faire la part des choses et mélange un peu tout ça. Dommage, le sujet est bon !
Vous êtes vous déjà retrouvé en situation de "hors-cible" en publicité?

Moi ça m'arrive très souvent.

Par exemple, pour la télé, si vous travaillez en horaires décalés:
Bien que ménagère de moins de cinquante ans, si j'allumais mon poste dans l'aprème, j'avais droit aux pubs pour monte-escaliers , aux pâtes adhésives pour dentiers et autres protections pour incontinents...

Dans la presse type Le Point, Nouvel Obs, etc, des pubs pour after-shave, pour des grosses bagnoles (zut, pas de permis), des montres (J'en ai déjà trois qui prennent la poussière depuis que mon téléphone donne l'heure), des cosmétiques pour homme, etc...

Des fois je me sens...décalée, gravement décalée.

Messieurs Dames les publicitaires, je suis votre cauchemar d'été en plein hiver.
Concernant l'article "fumé mon œil" et la pub "Nivea" lui faisant face, je me permets de vous faire observer qu'il ne s'agit pas du tout des mêmes produits. L'article traite d'une façon de maquiller les yeux, la pub porte sur des produits pour le teint... à part cette approximation, cet article m'a intéressée. Je souhaiterai l'utiliser en partie en classe, en citant la source évidemment (je suis professeur de français). M'y autorisez vous, monsieur Klein?
et quand je mange du maïs, je mange de la pub, des insecticides.....
quand je mange un yaourt, je paye 5% de lait, 30% de pub, 30% d´emballage, 15% d´actionnaires, 15% de transports, le reste pour les salariés
mais heureusement, les yaourts c´est bon pour la peau )) (et ça empêche la pluie de tomber)
vive les alicaments et leur marketing
Bonjour à tous,

Alors je vais me permettre d'être sincère...
Je lis ce genre de magazine, et disons que j'étais un peu enervée hier en regardant l'émission video qu'on "nous" prennent pour des idiotes.
ne sachant pas distinguer le "vrai du faux"
Vu les quantités de pubs dans ses magazines, j'avais compris que les journalistes ne pouvaient pas trop dénigrer les produits...
J'avais compris le concept selon lequel on parle d'un produit seulement si il est top et pas si il est nul.
Aussi si vous lisiez ces magazinesrégulièrement, votre oeil serait habitué, vous repereriez d'un coup d'un seul les "publi-informations" des vrais articles. C'est mon cas, je lis deux magazines féminins et avec l'habitude on arrive à faire la part des choses, comme on a appris à le faire à la télé...
Quant au contenu rédactionnel, qd on présente des produits, j'ai pas besoin d'une thèse pour m'expliquer en quoi le produit est bien. (moi je cherche : pourquoi il est bien et son prix)
(c'est un peu comme la rubrique "vite dis et gratuit" :D)

J'achète ses magazines pour me détendre pas pour me prendre la tête.
et surtout les avis sur les produits de beauté sont finalement presque l'une des dernière raisons pour lesquelles j'achète ce genre de magazine.
Pour la reflexion y'a vous et d'autres mensuels ou quotidien ;)
Concernant le dernier exemple avec la pub hugo boss, que penser de la première lettre de l'article, un H, en bien grand, nous rappelant une certaine marque... ou alors, déso, simple théorie du complot!!! lol
Attention, Gilles Klein, à être précis dans vos observations et commentaires. une fois encore, vous mélangez beaucoup de choses ici, les exemples n'ont souvent rien à voir les uns avec les autres (une pub qui dégouline sur la page de droite, ce n'est pas pareil que dire du bien d'une marque (qui ach!te une pleine page) dans un papier journalistique.
C'est dommage que vos écrits soient si légers, car le reste du site est vraiment d'une bone tenue!...

Antoine
Si les lecteurs ( et lectrices ) n'étaient pas aussi stupides, les journeaux ne seraient pas aussi c - - -s . C'est simple , pour que ça s'arrête, il faut plus acheter .C'est aussi simple que ça .Mais ça, c'est pas pour demain .
Il fut un temps où j'achetais ce genre de magazine, en commençant par arracher toutes les pages de pub,

cela le rendait moche, maigre, mais c'était enfin la lecture sereine, sans effet de pub.

Maintenant, je ne me donne même plus le mal de les acheter.

Comment dire, chez le coiffeur, ça suffit bien.


http://anthropia.blogg.org
Si je pouvais avoir la certitude que la pub ne me pénètrera jamais que par l'épiderme, je signerais tout de suite ...
Le seul magazine que j'aie lu parmi ceux cités est le mensuel NEXT, que le lecteur quotidien de Libé que je suis, est contraint d'acheter un samedi par mois. Et de fait, ça part direct à la poubelle, tellement ce machin est vide et creux et ne ressemble qu'à un gigantesque prospectus destiné à attirer des annonceurs riches et dépensiers... Je ne vois aucune autre explication...

Quant à Michel Maffesoli, qui intervient dans le catalogue NEXT, je crois que ce sociologue très apprécié par les médias est honni par ses collègues en raison de la nullité scientifique de son travail.

Quant à Michel Maffesoli, qui intervient dans le catalogue NEXT, je crois que ce sociologue très apprécié par les médias est honni par ses collègues en raison de la nullité scientifique de son travail.


Exact, le monsieur a une sacré réputation dans le monde de la sociologie, et plus généralement dans celui de la recherche. Il s'agit du gus qui était directeur de recherche de Teissier lors de la soutenance de sa thèse. A ce propos, le petit mot de M. Bouveresse http://www.homme-moderne.org/societe/socio/teissier/analyse/philo.html
L'exemple relevé dans le NouvelObs ne me paraît pas pertinent ! Me trompé-je ?
"Sujet : le retour de la moustache, à travers six photos de people. Tous des hommes."

Vous espériez quoi ? un article sur la dernière tendance chez les femmes à barbe ???
Si vous étiez allé voir du côté de la presse profesisionnelle, vous auriez aussi trouvé du bizarre !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.