82
Commentaires

Quand bitcoin remplacera les assureurs et les notaires...

Le bitcoin ? La controverse médiatique est restée jusqu'alors polarisée sur la faillite ou les dangers de cette monnaie virtuelle, y compris sur @si (à propos des risques du bitcoin, lire cette note de la Banque de France).

Derniers commentaires

Super émission. Vous avez bien recadrer l'idee du protocole et non la monnaie. C'est limpide. Une troisième personne plus critique aurait pu être ajoutée. Les deux sont des fervents partisans, mais le bitcoin etant encore tout jeune, ceux qui s'y interesse suffisemment pour en parler, sont bien souvent des adherents au projet...
Pourquoi le capitalisme nous tient en otage par sa monnaie : http://popularchie.wordpress.com/2014/03/24/theorie-monetaire-des-prix/
Créer des micro-capitalismes au sein du macro, c'est peu bandant.
Ah mais ok j'ai compris, @si en a marre de sa réputation de site de gauche et a décidé de faire une émission de propagande ultralibérale pour équilibrer c'est ça ?

Parce que bon c'est amusant d'inviter des tas des gens dans vos émissions qui expliquent en permanence que le problème de l'Euro c'est d'avoir créé une monnaie sans créer un Etat démocratique européen pour la contrôler et réguler les flux financiers, pour ensuite faire une émission à la gloire d'une monnaie mondiale échappant à tout contrôle, tout Etat, toute régulation...

On dénonce l'indépendance de la banque centrale européenne et son objectif exclusif de limitation de l'inflation (au lieu du maintien de l'emploi par exemple qui nécessite souvent au contraire d'accepter un peu d'inflation) mais pour le Bitcoin la banque centrale est une bande de programmeurs anonymes échappant à toute forme de contrôle démocratique et qui ont décidé d'interdire absolument l'idée même d'inflation...

Le Bitcoin est la pire invention ultralibérale qu'on puisse imaginer, et si son succès se confirme on n'a pas fini de voir le capitalisme en crise grave.
JM Manach a raison de dénoncer la diabolisation systématique de toute innovation, du web et du libre, mais il ne faudrait pas au contraire tomber dans l’idolâtrie de tout ce qui vient d'internet et de l'open source... Bientôt on aura des plans d'armes open source à imprimer chez soi avec une imprimante 3D, je ne suis pas sur qu'on doive s'en réjouir juste parce que c'est de l'open source et que ça échappe au contrôle des marchands d'arme...
Internet, le Web, l'Open Source et compagnie ce sont des outils, et un outil n'est jamais bon ou mauvais en soi. C'est ce qu'on en fait qui est important. Un marteau c'est super chouette pour faire des meubles, mais ça peut aussi servir d'arme mortelle. Pour l'Open Source c'est pareil, c'est un outil émancipateur pour faire des logiciels et des œuvres d'art, mais ça ne veut pas dire que tout logiciel ou oeuvre open source soit bénéfique... On peut faire des chansons Open Source appelant au génocide, et on peut faire des logiciels Open Source qui créent une économie parallèle ultralibérale qui reproduira les errements et les crimes du capitalisme en pire.
Le point de vue d'un scénariste, Jean-Claude Carrière : L'argent est mort.
Je signale un excellent article du non moins excellent Jean-Paul Delahaye dans le numéro d'avril de "Pour la Science". Y sont présentées les "Preuves de travail", concept mathématico-informatique à la base de plusieurs techologies, dont les monnaies numériques.

Jean-Paul Delahaye, brillant mathématicien, est aussi un vulgarisateur hors pair. N'hésitez donc pas à lire cet article, même si vous êtes "fâché" avec les maths! Vous comprendrez mieux les ressorts de ces technologies, et vous découvrirez par exemple qu'il serait parfaitement concevable que la gestion des monnaies numériques puisse contribuer à la recherche !

PatriceNoDRM
Je peux m'abonner à "Hors Série" en bitcoins ?
Toute monnaie est fiduciaire, c'est-à-dire fondée sur la confiance. Mais qu'est-ce qui fonde la confiance ?
Merci pour cette émission, mon opinion est faite. Va falloir se battre contre cette horreur.

Et ça va pas être facile, car elle a une magnifique image "anti-système" qui séduira tous les rebelles de pacotille, à la conscience politique d'une huitre.

Rappelons quand même que ceux qui ont du fric à placer l'ont grâce à notre beau système financier qui affame les populations, et le convertissent en bitcoins avant que l'état ne reprenne les choses en main et trouve l'argent là où il est. Ils ne cherchent à échapper au système que lorsque le système qui les a engraissé revient mettre la main dans leur portefeuille. Ils sont jolis les rebelles !

Va falloir se battre contre cette horreur.

Et comment, au juste?
Même si je ne suis pas d'accord avec vous sur le fond, en admettant que je le sois, c'est quoi votre plan pour vous battre contre Bitcoin?
Vous croyez quoi ? Que je fomente un plan terroriste ? :o)

Je parle de se battre sur les idées, autour de nous, savoir répondre à tous ceux qui seraient séduits par la prétendue et fumeuse vocation "anti-système". On ne lutte pas contre un système en mettant son fric à gauche !
Même le SEL est foireux.

Faut politiser les conversations, au risque d'être chiant, de passer pour un ringard qu'a rien compris au monde moderne…

Sans blague, vous croyez que j'ai déjà un plan d'attaque ? Pour dire "va falloir se battre", faudrait déjà savoir comment ? Les moyens, les méthodes etc… ? Vous m'avez pris pour un politicien ou quoi ?
Je cherchais juste à mettre en avant un fait simple : que ça vous plaise ou non, Bitcoin est impossible à arrêter.
Je parle à la fois de la monnaie et du protocole, mais j'imagine que ce qui vous déplaît, c'est la monnaie, concentrons-nous donc là-dessus.
Arrêter Bitcoin complètement est exactement aussi difficile que de couper Internet simultanément sur toute la planète (autrement dit, c'est impossible même dans vos rêves les plus fous). L'option qu'il vous reste est de l'interdire par la loi, en criminalisant son usage.. ce qui aura l'effet de ne rien changer à ses usages illégaux, mais d'empêcher la multitude d'utilisations légales et innovatrices qu'il permet. Quel gâchis!
De plus, l'utilisation de Bitcoin pour l'évasion fiscale est, à mon humble avis, largement un fantasme et le deviendra encore plus lorsque son utilisation sera répandue et (raisonnablement) régulée. La blockchain permet de retracer tous les transferts de fonds, et il est possible que quelques mesures de bon sens puissent suffire à rendre la fraude très marginale et compliquée.
Bitcoin restera comme une invention majeure du XXIème siècle, j'en suis convaincu. Cependant, il est concevable que sa radicale nouveauté et sa complexité technique soientt inquiétants lorsqu'on n'est pas suffisamment informé. C'est pourquoi je vous encourage à aller chercher plus d'information. Si vous avez des questions particulières, je peux tenter d'y répondre ou de vous donner des liens vers des réponses de membres de la communauté Bitcoin.
tout à fait d'accord avec vous:"bitcoin est impossible à arréter".pour un non initié c'est un mixte alliant la modernité technologique et l'avidité financière,c'est peu dire que "c'est impossible à arréter",ce sont les deux mamelles du conformisme des gagnants.

ça fait penser à l'ouverture,il y a quelques décennies,des marchés boursiers aux gens modestes.avant c'était réservé à une élite de gens très riches.puis ça s'est démocratisé et tout un chacun pouvait placer ses éconnomies en bourse.ainsi ça faisait monter les actions des petits malins déjà dans la place.c'est à peu de chose près le même principe auquel fait penser le système bitcoin.

et sous le vernis faussement"libertaire"c'est la même idéologie rance,qui apparait béatement.
Mais enfin, d'où vient cette idée que Bitcoin serait un complot ourdi par les puissants pour déposséder les gens modestes?
Il s'agit d'un logiciel libre, dont le fonctionnement est ouvert à tous, il est complètement décentralisé et donc aucune autorité centrale ne peut influer sur lui. Bitcoin est un livre aux pages vierges dans lequel tout le monde peut écrire, et pas une menace qui vient d'en haut.
Vous pouvez vous l'approprier, l'utiliser pour les causes que vous jugez utile. Pourquoi toujours être dans une posture de défiance face à la nouveauté?
Et, enfin, personne ne force personne à l'utiliser.
je n'ai pas parlé de "complot des puissants pour déposséder les gens modestes"et je ne sens pas dans "une posture de défiance face à la nouveauté",je pointe simplement l'écart évident entre l'outil technologique,un logiciel "définitivement
libérateur",et sa finalité qui n'est pas nouvelle:engranger plus de pognon.

s'il s'avère que son utilisation peut faire avancer l'humanité vers plus de délicatesse et de solidarité,comme vous le laissez entendre,j'en deviendrai un fervent défenseur...enrichit intérieurement.
Bonjour,
Bitcoin ne pourra pas remplacer le notaire.

1/ le support du contrat.
De nombreux actes notariés sont déjà signés sous format électronique (vente, bail, société...).
Ca existe depuis 2007. Donc ils ont déjà un système national de cryptage, de sécurisation du contenu et de l'archivage. Ca s'appelle l' acte authentique électronique

2/ le contenu du contrat.
Les notaires sont des juristes généralistes, souvent à bac +7, voire avec une spécialisation dans un domaine. Leurs conseils et leur savoir-faire sont essentiels à la rédaction d'un contrat pour sécuriser une opération. Et ce, avec un tarif identique sur tout le territoire national, dû si un acte est signé (et non dès que le client "passe la porte du bureau").
En outre le "notariat latin" ou "continental" s'exporte dans le monde entier chez les pays émergents. A la place du système de Common low (fondé sur une Constitution et une jurisprudence à quantité exponentielle), nombreux sont ceux qui lui préfèrent un système de lois codifiées (ex : Code civil, pénal...) et de professionnels à délégation de la Puissance publique ("officier public"). Le contrat authentique n'est plus modifiable et est incontestable (à 99,9 %) par les parties signataires. Donc ceci permet d'éviter les recours judiciaires à tout va, qui "saignent à blanc" les citoyens... Peu de gens savent que le contentieux post-contractuel coûte 2,5% du PIB à l'Administration de la Justice aux USA contre 0,5 % au Japon (institut Choiseul, rapport 2012 p. 15.)
C'est dire que notre système de notarial est une référence, quoiqu'imparfait. Je rappelle que les notaires sont surtout percepteurs d'impôts pour l'Etat et autres collectivités, ce qui n'aide pas à une image souriante... Mais le tarif limité et uniforme en France est un atout essentiel dont les citoyens n'en saisissent pas toujours la mesure.

Certes, Bitcoin pourra authentifier par double code des documents, et donc potentiellement certifer tout contrat sous signatures privées. Mais il ne pourra pas remplacer un acte authentique bien rédigé et sécurisé. Electronique ou papier.

Bonne journée à tous.
Je n'ai pas d'avis tranché sur la question de savoir si Bitcoin peut remplacer les notaires ou non. Cependant, je pense qu'un des deux points que vous défendez n'est pas valide: votre premier point dit qu'un support électronique existe déjà, pas que Bitcoin ne peut pas le remplacer.
Pour ce qui est du contenu, pourriez-vous donner des exemples précis des points sur lesquels le savoir-faire d'un notaire est essentiel? S'agit-il par exemple de bien penser à toutes les clauses? J'avoue être complètement ignorant de ce métier.
Je suis donc pas le seul à voir que ça va principalement faciliter l'évasion financière et augmenter le dumping social en créant une monnaie mondiale ce qui supprimerait les barrières douanières définitivement cette fois (alors même que elles sont déjà basses)...
Je suis scotchée par tout ce que m'apprend cette émission.
Jusqu'ici, je n'avais qu'une compréhension vague du Bitcoin.

En même temps, je ne me sens pas très rassurée : dans le monde du Bitcoin, à moins de faire confiance à des banques, on dépendra des programmeurs ou de notre niveau de richesse pour payer des programmeurs.

Si j'ai un problème avec la monnaie bitcoin, avec mon compte en banque, quelle instance exactement va me défendre ?
Je n'ai pas de connaissances informatiques, je ne peux pas accéder aux fameuses lignes de compte qui prouveraient ma bonne foi ?
Où puis-je porter plainte si mon fournisseur de bitcoins se présente comme français mais est en fait à Tortola ?

Je trouve ça assez fumeux.

Heureusement que je n'ai pas d'argent à investir, sinon je me gratterais sérieusement la tête.
l'argument stipulant le bien moindre coût des frais financiers avec le système bitcoin,par rapport aux transactions financières classiques,parle à la rapacité affairiste des bousicoteurs et autres investisseurs,
personnellement je m'en fous j'ai jamais mis un centime à la bourse.
p rodriguez,le banquier,place les bitcoins dans l'espace bienheureux d'un avenir fructueux,avec la ferveur démonstrative des néos-convertis...
c'est pesque émouvant!
La validation décentralisée est le principe sous-jacent sur lequel reposent les différentes monnaies numériques (Bitcoins, Litecoins …) : ce n’est plus un organisme (état ou banque) qui certifie que je possède une certaine somme, c’est le « système » (la « matrice » pourraient dire certains). Mon « patrimoine » est dématérialisé sous forme d’une entité numérique, et le « système » certifie que je suis bien le possesseur de cette entité numérique. C’est la magie du cryptage.

Ce principe de certification/validation décentralisée d’une entité numérique peut se décliner dans beaucoup d’autres contextes. En fait, dès que l’on peut associer une entité matérielle à une entité numérique (ce qui est théoriquement toujours possible), on peut mettre en place un système à-la-bitcoin.

Je ne sais pas si cela est évoqué dans l’émission (je ne l’ai pas encore visionnée), mais certains imaginent par exemple que le système de copyright pourrait utiliser un tel système.

PatriceNoDRM

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Un question qui, il me semble n'a pas été abordée dans l'émission : On peut changer des euros (ou autres) en bitcoins de manière relativement facile, me paraît-il. Mais est-ce le cas dans l'autre sens ? Est-ce facile de changer des bitcoin en euro ? À quel coût ?
Notre économiste libertarien nous a avancé des coûts de transactions les plus bas du monde, la convertibilité du bitcoin en fait donc partie ? C'est gratuit ?
A priori je pense que cela pose de gros problème en matière de spéculation financière, qui, disons le au passage, a causé le déperissement de l'économie mondiale depuis une quinzaine d'année (lire, l'augmentation historique des inégalités au sein des pays...).

Merci pour vos réponses, s'il y en avait.
A.
Même si le bitcoin débute de manière très modeste comparé au dollar et autres, ce qui m'intéresse c'est d'imaginer un monde où ce bitcoin aurait supplanté les autres monnaies...

En l'absence de preuves bancaires, les impôts (revenus, salaires, habitations, tva, etc) pourraient-ils continuer à être perçus? (Si on supprime les impôts on supprime l'Etat.) Il y aurait aussi des problèmes pour la justice (une justice payante, forcément, s'il n'y a plus d'Etat pour payer les juges et les policiers.) Plus d'autre moyen de récupérer l'argent que quelqu'un vous doit sinon en faisant appel à une police privée? etc, etc, etc.

(Je préfère passer sur le fait que la plupart des spécialistes disent qu'une monnaie ne peut fonctionner que si la masse monétaire correspondante est maintenue dans des limites contrôlées par une banque centrale et ne pas insister trop lourdement sur le fait que nous utilisons la monnaie depuis notre enfance sans avoir jamais réellement compris comment ça marche - ou, si vous préférez, pourquoi ça marche si mal.)

Ce qui précède peut paraître tout à fait exagéré: l'humanité a utilisé pendant des siècle des pièces d'or puis du papier monnaie (qui ne laissaient pas de traces) sans que les états et leurs impôts s'en trouvent empêchés d'exister: une grande confiance réciproque et/ou un pouvoir absolu dans les mains d'un tout petit nombre de gens étaient-ils nécessaires pour que ça fonctionne?

Résumé: il n'est pas forcément stupide de se demander où le bitcoin pourrait conduire (ni d'essayer au passage de comprendre au passage un peu moins mal comment la monnaie fonctionne.)
Il est à combien le smic en bitcon ???

rien de nouveau sous le soleil, c'est une monnaie quoi.... tant qu'elle n'a pas une dépréciation automatique, c'est inutile
[quote=Philippe Herlin]Ça se termine mal, ça se termine toujours par des vagues d'inflation
C'est une question de point de vue. L'inflation est aussi un mécanisme pour réduire les inégalités. Mais on peut comprendre que ca fasse plaisir à un ultra libéral ou libertarien.

Un système purement bitcoin pose aussi des questions de vie privée.

Si mon salaire est en bitcoin et que ça devient mon seul moyen de paiement, toutes mes transactions sont publiques, alors qu'actuellement seule le système financier a cette information, et que je peux la court-circuiter en passant par du cash.
Bref c'est la transparence intégrale, facon facebook & co appliquée au monde physique.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.