106
Commentaires

Pulvar Montebourg, premières réflexions

Sur

Derniers commentaires

Sans vouloir mettre de l'huille sur le feu il y a t-il des témoins de cette altercation autres que ceux qui y ont pris part ? J'ai beau relire les diverses dépèches je n'y trouve rien.
Deuxièmes réflexions, car votre titre laisse entendre qu'il y en aura.

Peut-on vous en suggérer une ?

Jeudi dernier, chez Laurent Ruquier, dans une émission diffusée samedi, Audrey Pulvar, à l'unisson sur ce thème avec Natacha Polony, a reproché avec insistance à Dominique de Villepin de tenir en banlieue des propos qu'elle a qualifiés d' « anti-israéliens », au risque pour elle de passer pour pro-israélienne auprès d'esprits simples.
Et, en vertu réciproque de la vulgate imbécile « anti-israélien~ antisémite », d'être victime d'une assimilation « pro-israélienne~juive »
tout aussi imbécile .
Hors sujet : toujours aucune reprise d'Acrimed sur le plagiat de Laborde? C'est surprenant quand on se souvient l'excellente collaboration lors de "l'affaire" Macé-Scaron. C'est encore plus surprenant quand on sait que seuls nos cousins canadiens ont repris l'affaire. Ou suis-je par trop naif?

http://www.acrimed.org/article3782.html
Il est inadmissible que les quartiers soient devenus des zones de non-droit.
L'agression est évidemment condamnable. Dois-je préciser que je suis "de gauche" pour accompagner mon propos?

La séparation sphère privée/sphère publique, à laquelle est d'habitude très attachée Mme Pulvar, est brisée par le couple lui même.
Bien sûr que le racisme et l'antisémitisme sont condamnables! Pourtant, n'aurait-il pas mieux valu garder cette agression, si horrible soit-elle, privée? Utiliser le profil "6/7 inter" de son employeur avec comme sous-titre "pitbull, j'irai verser du nuoc-mâm sur tes tripes" ajoute encore à la confusion et au mélange des genres. Peut être que la première victime de la médiatisation de son agression sera le couple lui même. Pire, les conséquences de cette agression, alimentent encore un peu le débat infantilisant sur l'insécurité pour lequel d'habitude le couple veut prendre de l'altitude. Créer l'info voire le buzz est assez surprenant ! A sa place, j'aurai refusé toute interview ou nuancé, en séparant la journaliste et la personnalité.
Et oui, le 16e arrondissement peut aussi être peuplé de racistes (pourquoi pas instrumentalisés d'ailleurs) et oui l'insécurité est partout ! Choqués ? On les comprend et on s'indigne comme on s'indigne tous les jours dans le cas de pareilles agressions. Mais on aurait aimé plus de discernement et de commentaires à tête reposée de la part des deux personnalités.
Accuser le FN et mobiliser la gauche entière pour une agression privée, si condamnable soit-elle, n'est vraiment pas très habile, et donne du grain à moudre à ceux que le couple entend combattre. Faire un procès à tout va pour qui brise le seing privé et ensuite se répandre sur twitter comme un paparazzi !
C'est assez hallucinant de constater que des professionnels communicants utilisent avec aussi peu de discernement les outils actuels et notamment les réseaux sociaux ! Le profil Twitter de Mme Pulvar n'est pas un chat privé mais bien un fil public ! On mettra cela sur le compte du choc post-agression. Et on suivra cela, de loin ... à droite, comme à gauche !
Vu les lascars en état de crétinisation avancée, il est assez peu probable qu'ils sachent qui sont Pulvar ou Montebourg.
Ils ont vu un couple bien habillé, donc forcément "juifs" (ben oui vous le saviez pas que les juifs ils sont tous riches donc on les reconnait au fait qu'ils ne portent pas de jogging/baskets pour aller bosser?) et en plus de deux couleurs différentes, et en avant qu'on va s'amuser avec.


Ils doivent être particulièrement contents d'eux actuellement (s'ils se sont réveillés de leur cuite): "Ah ouah vous vous rappelez les aut' youpins qu'on a chopés c'matin? Ben ils étaient connus en plus! warf warf z"ont pissé leur race de peur ces batards!"


Enfin donc, il faut en parler comme un délit ordinaire, une de ces incivilités qui pourrit la vie de beaucoup, et qui est soudainement mise en exergue parce que des relais médiatiques en sont victimes. La délinquance quotidienne où deux personnes deviennent le symbole des autres.
John Galliano a encore bu un canon hier soir?
Je n'ai pas très bien compris la conclusion de l'article :

"On peut néanmoins saluer leur extra-lucidité pour avoir compris, ce qui avait jusqu'ici échappé à tout le monde, que Audrey Pulvar était juive."

Il me semble que ce qui fait la gravité des faits, ce n'est pas l'appartenance réelle ou supposé à ce peuple, ou à cette religion ("juive" étant écrit sans majuscule), de Audrey Pulvar, ce qui fait partie de sa vie privée, mais plutôt l'insulte antisémite en elle-même. Pourquoi alors se poser la question de savoir si elle est, oui ou non juive ?

Quelqu'un peut-il m'éclairer ? Merci
[quote=Benjamin]Je n'ai pas très bien compris la conclusion de l'article...Quelqu'un peut-il m'éclairer ? Merci

au Hasard , lisez le forum, en particulier, la réponse de Dominique Godin à Joello
Je comprends personnellement la conclusion de cet article : quand je suis tombée sur l'info ce matin, avant le 9:15, la première question qui m'est venue à l'esprit était "mais pourquoi des injures antisémites envers Montebourg et Pulvar ? Depuis quand lance-t-on des injures antisémites à des non-juifs ?" C'est ce que je me disais, tout en ayant conscience de la gravité des propos antisémites, quelle que soit la personne vers laquelle ils sont proférés.
Si, la question se pose. D'où viennent parfois ces légendaires informations ?
Je reviens à mon leitmotiv de base : je ne sais pas vous, mais moi je ne sais jamais quelle est la religion des gens, et a priori, je m'en fous, sauf si leurs croyances prennent trop d'importance dans leur vie et qu'elles dégoulinent sur la place publique (Boutin par exemple).
Voilà, je suis d'accord quand vous dites qu'une information privée devient publique dès lors que la personne en fait état publiquement mais la journaliste n'a jamais parlé de sa non judéité.

Comme vous, je me suis aussi posé la question de savoir si elle serait juive finalement, c'est vrai, mais je ne comprend pas l'emphase, cette volonté d'insister en terminant là dessus. Je trouve que c'est malvenu, ridicule pour le moins.

Il me semble que Daniel Schnedermann n'a pas été mandaté par cette journaliste pour démentir qu'elle puisse ne pas être juive. D'ailleurs, il est journaliste professionnel : d'où tient-il cette information ? Qu'en sait-il vraiment ? A t-il des registres ? Sont-ils déclarés ? ... A moins que ce ne sois qu'une rumeur, et là c'est pas mieux, à mon sens... Il me semble qu'en terminant la dessus DS pose plus de questions qu'il n'y répond.
Parce que pour ces crétins juif = riche, donc on les reconnait aux habits.

(Exemple extrême: l'affaire Ilan Halimi)
Parce que DS analyse les médias, et qu'effectivement, c'est une "information" (si on peut parler d'information, je me fiche totalement de savoir si elle est juive ou pas) qui n'était jamais apparue dans les médias, et qu'elle-même choisit de la rediffuser.
Et je trouvais assez juste le fait que DS finisse là-dessus, car cette "information" peu connue nous renseigne, est du moins un indice, pour cerner les agresseurs.
Pulvar n'est pas Antillaise, ni créole… elle est falasha. On va dire comme ça. ;-)
Et les supporters ils étaient Pharisiens ?
youpins, antillais, nègres, arabes, espagnols, portugais ou italiens c'est du pareil au même ! tous des envahisseurs estrangers, probablement communistes ou francs maçons...De la vermine je vous dis !!!!
J'ai un sentiment de malaise à lire certains commentaires, comme si des crypto-FN étaient abonnés.
"On peut néanmoins saluer leur extra-lucidité pour avoir compris, ce qui avait jusqu'ici échappé à tout le monde, que Audrey Pulvar était juive."
Le vrai nom de Montebourg est "Montenberg" et "Pulvar" n'est rien d'autre que le diminutif de "Pulvarovstein". La fameuse alliance du séférade bourguignon et de l'ashkénaze antillaise... Comme Dieudonné affirmait que c'est l'alliance judéo-sioniste internationale qui a organisé l'esclavage, rien d'étonnant à retrouver un morceau de Pologne en Martinique. Et puis, hein, le pied-noir nivernais, on le connaît!
;-)
(on est obligé de mettre la mention "second degré" maintenant?)

On peut néanmoins saluer leur extra-lucidité pour avoir compris, ce qui avait jusqu'ici échappé à tout le monde, que Audrey Pulvar était juive.


N'était-ce pas Arnaud Montebourg plutôt qui était visé par ces sinistres individus dans les injures antisémites ? Non pas que la judaïté d'Arnaud Montebourg soit plus établie que celle d'Audrey Pulvar, mais il me semble que ses origines Nord-africaines doivent plus prêter à spéculation de la part de ces sinitres personnes que les origines martiniquaises d'Audrey Pulvar… Enfin, je dis ça, c'est pas comme si mon esprit plutôt sain et rationnel était à même de percer les mystères du fonctionnement du cerveau de ces tristes personnes (et en vérité, il n'y tient pas plus que ça).
Bon, ça serait peut-être bien d'attendre le résultat de l'enquête. Si il y a résultat.

J'apprends qu'Audrey Pulvar est juive en plus d'être colorée, la pauvre, une cible évidente pour les gros cons..... Et si c'était les gros bras musclés de Poutou dont Pulvar s'est odieusement moqué, pendant deux émissions dans "on n'est pas couché". Je déconne, hein ! Je ne justifie pas les violences, évidemment d'où qu'elles viennent. Faut faire gaffe ici avec le second degré. Quelle campagne lamentable. Rien d'autre ?
Audrey Pulvar est antillaise et Française.
Montebourg est moitié d'origine algérienne et Français.

Quitte à être traité d'antisémite primaire, j'ai souvent entendu Le Pen affirmer que le FN y était pour rien dans l'affaire de Carpentras...

Il serait intéressant de re-situer cet ignoble agression dans le contexte de l'élection présidentielle et le vote Le Pen (environ 20%).

SEMIR
Ce qui m'a remonté le moral, concernant cette affaire, c'est que c'est le patron du bistrot d'où les zozos invectivaient, qui est venu leur dire de se taire. Audrey Pulvar a raconté les faits au 7/9 de France Inter.
C'est assez flippant de s'imaginer dans cette situation, à deux contre une quinzaine d'imbéciles de ce type.
Savoir qu'un "garant des lieux", comme disent les sociologues, peut intervenir et avoir de l'autorité pour les faire taire, c'est la preuve que tout n'est pas entièrement pourri au royaume de France.
Etonnantes premières réflexions… le doute, la relativisation… le fait que la victime soit partiale (!)…
Franchement, il faut parfois s'abstenir d'écrire ses premières réflexions du matin, quand on se lève du mauvais pied, sinon on risque de passer pour quelqu'un qu'on est peut-être pas.
Un autre twitto politique a aussi relativisé tout ça, hier soir, de manière magistrale, c'est Eric Normand, Conseiller National UMP, membre du Comité de la 13eme Circonscription de Paris, conseiller du quartier Georges Brassens (Paris XVe) :
"Pulvar-Montebourg agressés à Paris c'est malheureux. Mais à force de stigmatiser les gens en les insultant ça arrive"

En somme, quand on se fait agresser par des fachos, c'est qu'on l'a cherché, et il vaut mieux fermer sa gueule… Belle leçon de morale.

Monsieur Schneidermann, vous devriez méditer cette parole de Pierre Desproges : "Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et ne laisser aucun doute à ce sujet."
Curieux qu'il ne ce soit pas encore trouvé quelque bel esprit, à droite, pour rappeler l' "attentat" des jardins de l'Observatoire (1959)...
Actes de débiles (la proportion de cons est à peu près constante dans tous les groupes humains) ou provocation (à qui profite le crime) ?
Est-ce vraiment une affaire politique ?
Deux bourgeois médiacrates insultés Boulevard Murat par une bande d'abrutis ?
C'est quoi au juste ? Un évènement ...
Un truc plus grave que les ouvriers débauchés des usines ?????
Les Journaleux sont vraiment les nouvelles vaches sacrées des Indes.....
Je trouve ça étonnant... Dans la forme : en criant au FN à tue-tête histoire de laisser une signature, puis des insultes antisémites ?!
Et le fait que ce soit un couple aussi médiatique qui ait été visé.

C'est assez grotesque... ça m'a tout l'air d'une grossière manipulation.
Bonjour
En tout cas encore un exemple du rejet mutuel des individus mis en en oeuvre par le machin et exploité par les extrêmes.
Hier, il a encore mis les profs au pilori, hier c'étaient les roms, avant hier, les chômeurs, et la litanie ne s'arrête jamais…
Belle précipitation de la gent médiatique. Mais la précipitation est à la mode, voir le sale loupé de NS le blessophage à propos des journalistes amochés en Syrie, enrôlés à leur corps défendant dans sa com’ de candidat. C’est moi, où les granmédias glissent pudiquement sur cette nième vilenie de Cynique le Petit ?

Qu’elles soient ou non encartées au FN, les buses avinées qui se sont mises à quinze contre deux dont une femme ont une utilité : rappeler au gens les fondamentaux du parti du gros borgne*. Malheureusement, cela n’enlèvera pas une voix à Le Pen II : on n’avertit pas ceux qui se brûlent.

* Je me permets cette attaque sur le physique car il a perdu son œil dans une bagarre électorale. Pas un retour de manivelle de la gégène, donc.
Bonjour!
votre phrase concluant le 9:15 de ce matin, concernant l'agression dont ont été victimes Pulvar et Montebourg, me trouble: par l'emploi de l'imparfait "était" . Vous semblez ajouter foi . Le conditionnel eût peut-être été plus juste, laissant l'appréciation aux agresseurs eux-mêmes.
Réaction type sur François Desouche : "et bien comme ça on sait qu'ils habitent le XVIe arrondissement !".

Ca fait rêver...
"Pulvar-Montebourg agressés à Paris c'est malheureux. Mais à force de stigmatiser les gens en les insultant ça arrive".
Commentaire dégueulasse twitté par un obscur conseiller national UMP nommé Eric Normand (relevé dans l'article du Parisien).
Le genre de faux-cul qui n'approuve ni ne justifie les propos et exactions de fachos, mais les comprend.
"ni s'ils avaient la carte du FN dans la poche": DS.

Depuis quand pour supporter le FN ou pire encore, pour voter pour lui, faut-il avoir la carte du FN ?
Avec un peu plus de mauvaise foi, je suis certain que d'aucuns pourront affirmer que le Jean-Marie de la réplique renvoyait à Bigard.
Et quoi encore ?

yG
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.