47
Commentaires

"Psychiatrie lourde" : Peillon se dit piégé, BFM-TV dément

Peillon, Royal et la "psychiatrie lourde" : tandis que les noms d'oiseaux entre les deux anciens camarades socialistes alimentent la polémique depuis une semaine, Vincent Peillon estime avoir été piégé par BFM-TV le soir où il a lâché ces deux mots fatidiques.

Derniers commentaires

Sur l'affaire Peillon-Royal il faut lire les commentaires de "David78" ici :
http://www.intox2007.info/index.php?post/2009/11/18/Segolene-et-Vincent
Si tant est qu'il fût intéressant de démêler le faux du vrai dans cette histoire, peut-être faudrait-il demander à BFM-TV l'enregistrement brut de l'interview (qu'ils ont forcément gardé), pour voir à quel moment exact l'expression "psychiatrie lourde" est placée ?
Enfin, je dis ça, mais je crois qu'on s'en fout un peu...
Bonjour,

Décidément, après Julien Dray, François Peillon essaie de se faire soigner son bobo médiatique à la petite infirmerie bien équipée d'@si.

Le choix est judicieux car une heure de débat vaut mieux qu'un mince bandeau de pensée-minute défilant/clignotant en continue au bas d'un écran télé, un peu comme ceux que l'on peut voir aussi aux devantures des pharmacies.

Tout de même (et je pense aussi à Manuel Vals) cette hystérie médiatique est troublante et je ne retiens comme définition que celle qui la définit comme « excitation » car la définition psychiatrique est « trop lourde » :

« Névrose caractérisée par des troubles passagers de l'intelligence, de la sensibilité, et du mouvement... ».

Au plaisir donc de lire/écouter François Peillon avec toutes les armes de sa rhétorique, entre autres...
bah, tant qu´il ne parle pas d´euthanasie....
Peillon se sert d'@si ?
@si se sert de Peillon ?

Je ne comprends pas l'intérêt de cette future émission ..analyse d'images ? ...y aura-t-il des contradicteurs ?..
@si s'engage dans un courant du PS , dans Espoir A Gauche ...?
Je me pose des questions sur cette " dérive" .
Au fait ,pas mal le titre de l'article :"Psychiatrie lourde" : Peillon se dit piégé, BFM-TV dément" BFM dément ,il faut l'enfermer.
Citation :
"Royal compare Peillon au porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre. En avril dernier, Lefebvre avait estimé que la députée PS avait besoin d'une "aide psychologique"."

Ségolène Royal n'est pas députée; ni à l'Assemblée Nationale, ni au Parlement Européen...
Je ne vois qu'une solution pour vous vendredi, Daniel : Après les nombreuses tentatives de Peillon de prouver sa bonne foi en venant se faire décrypter et se soumettre aux arrêts (sur image) , ne soyez pas plus ou moins ceci ou celà pour qu'on ne vous repproche ni complaisance ni méchanceté excessives : quittez votre poste , faites vous remplacer par qui vous voudrez.
Dites c'est vraiment de la critique des médias ça ?
Peillon aurait dit du mal de son ex-meilleure amie Mme Royal mais dément. BFM (grande chaine info s'il en est) alimente le buzz et maintient sa version. Et @si joue l'arbitre dans ce n-ième psychodrame made in PS ?
Franchement je suis impressionné, d'autant que pour publier l'article dans la catégorie "enquête" vous devez être de sacrés amateurs de Bougret et Charolles.

Il est clair qu'il nous faut absolument savoir le vrai du faux, c'est primordial... d'ailleurs ça buzz sur tweeter, c'est que ça doit être important non ? Et puis admettons tout de même que c'est un sacré délice de pouvoir suivre les aventures médiatiques de nos clowns préférés, en direct quasi, sur nos jolis i-phones (quel bel appareil n'est-il pas...).

Allé j'arrête là... mois aussi je fais dans la critique... dans la critique de critique-média.
Peillon s'est abstrait de toute langue de bois, d'une façon rare pour un politique (cela aurait du être davantage souligné) : une nuée de chaisières lui tombe sur le paletot.

Ségolène se conduit comme une sagouin, mais en respectant un langage châtié : les chaisières (qui d'ailleurs cotisaient en bonne partie à "Désirs d'avenir") observent un silence poli.

Il serait intéressant d'étudier cet étonnant contraste.
Quand je lis "psychiatrie lourde", je me rends compte que mes associations d'idée sont : Urss, électrochocs, Vol au-dessus d'un nid de coucous, camisole ...
Alors que pour "psychiatrie légère", je vois des types en blouse blanche s'envoler comme dans le générique de Folon pour Antenne 2 (à l'époque).

Car quand l'artillerie est lourde, la charge de la brigade est légère.
N'importe quoi, je sais...
Et comme l'a révélé Vincent Peillon aux auditeurs de France Inter, il sera ce vendredi sur notre plateau pour évoquer (entre beaucoup d'autres) ce sujet.

Bon, ben du coup, je reposte ma question au bon endroit.
_____
Bonjour Daniel Schneidermann.

J'apprends ce matin par Vincent Peillon sur France Inter qu'il sera l'invité de l'émission de vendredi. @si a traité de la rencontre de Dijon notamment sous l'angle du financement, par Pierre Bergé, des fractions qui gravitent autour de ce courant de pensée, de cette famille idéologique. Cette question des moyens et du financement se pose dans le cadre plus large de la campagne d'investiture primaire du candidat face à Sarkozy en 2012.
Il y a des règles de financement des campagnes électorales qui commencent à s'appliqueer trois mois avant le scrutin. Il y aura des règles de financement de la primaire si j'en crois les conclusions de la commission Montebourg. Mais d'ici là, il n'y a pas de règle et on ne peut compter que sur la loyauté des parties-prenantes. C'est là dessus que porte la question que j'aimerais beaucoup que vous posiez à Vincent Peillon. Mais elle ne porte pas sur le rôle de Pierre Bergé qui y a déjà répondu dans Parlons net.
La question porte sur Terra Nova. Terra Nova est une fondation dont la direction est présidée par Olivier Ferrand, et dont le Conseil scientifique est présidé par Michel Rocard. Terra Nova est la fondation qui s'est déjà lancée dans la bataille des primaire en étant à l'initiative d'une pétition parue dans Libération à la fin de l'été dernier. Cette pétition, dont Vincent Peillon est l'un des premiers signataires et l'un des initiateurs, milite pour que le MODEM soit partie prenante des primaires. Olivier Ferrand était présent à Dijon. Terra Nova a donc déjà mis ses moyens dans cette campagne. J'en viens au cœur de ma question.

Terra Nova n'est pas un obscur club de réflexion politique. Cette fondation est financée par des organismes comme HH Développement ou la Caisse des Dépôts, qui font partie du périmètre idéologique de cette gauche-là. Mais aussi par des entreprises comme Microsft, Euro RSCG, Areva, Total, Cap Gémini qui ne sont pas connus pour leur philanthropie désintéressée. On trouve aussi des horreurs comme BPI et Acticall qui sont des spécialistes de la restructuration d'entreprise et notamment la création de plateaux techniques de télé-opérateurs (vous avez traité des suicides en entreprise, vous savez ce que cela signifie).
Dans les instances dirigeantes de Terra Nova, on retrouve les membres des Conseils d'Administration et des Conseils de surveillance de ces firmes parmi lesquels outre des administrateurs, PDG, DG et adjoints ordinaires de ces multinationales, Louis Dreyfus du Nouvel Observateur, Bruno Jeanbart d'Opinion Way, Thierry Pech des éditions du Seuil, Denis Olivenne, etc.

La question est qu'est-ce que ces firmes viennent faire dans la compétition présidentielle ? Qu'ont-elles à y gagner ? Comment Vincent Peillon compte-t-il s'y prendre pour éviter les dérives du financement des primaires qu'on a pu constater aux Etats-Unis ? A-t-il l'intention de participer avc le candidat qu'il aura choisi de soutenir, à une compétition électorale équilibrée en termes de moyens notamment médiatiques, déployés ? Quand va-t-il écarter tous ces gens intéressés ?

http://www.tnova.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=29&Itemid=49
ASI devrait proposer un petit système de sondage des lecteurs comme le fait le site du Monde sur certains articles (un exemple à la fin de cet article). Une question du genre "Jugez-vous probante l'explication de Vincent Peillon ?" permettrait sûrement de rire un bon coup (oui bon, le résultat est connu d'avance, mais c'est justement ça qui est drôle).
Eh dites au fait
" Mais lundi 23 novembre sur France Inter, Vincent Peillon a assuré qu'il avait prononcé les termes fatals "psychiatrie lourde" hors du cadre formel d'une interview.
Ecoutez-le absolument, il annonce sa venue sur votre site préféré "

Quoi ? Mais qu'est-ce-qu'il vient faire sur beautifulgirls.com ??
Oh la la, la gueule de la newsletter :-))


"Qu'est-ce que ça signifie cette déclaration ?", relance la journaliste.

"Rien, comme d'habitude, vous allez la commenter mais rien...... "


Cette phrase est justement ce qui prouve que Peillon savait qu'il parlait à une journaliste et au dela au public, a qui cette déclaration sera commentée
Il fairait mieux de dire qu'il a eu un coup de nerfs et que c'est plutôt naturel face à autant d'acharnement et de bassesse.
De dire, qu'on en a marre de la politique hypocrite et que les militants et électeurs ont besoin d'une franchise, qui peut aussi etre contenu dans de la colère qui est humaine
Psychiatrie lourde, il a raison ...
Je serais très intéressée de connaître qui est maintenant à la tête du fameux courant, pas celui des oiseaux nageurs, le courant socialiste.
Ségolène a-t-elle pété les plombs en prétendant qu'elle est la leader du fameux courant, et peut placer qui elle veut à sa tête ? Si oui, ça justifierait la "psychiatrie lourde", et les dénégations actuelles de Peillon pourraient s'expliquer par le fait qu'on lui a reproché de présenter du PS un parti divisé. Et dans ce cas, il continuerait à être le leader du courant en question.

Si elle a réussi à le remplacer par un sien comparse, elle est donc parfaitement saine d'esprit, ce qui expliquerait ce soudain revirement de Peillon qui doit faire profil bas dans son nauffrage,

Je me demande si, si vous lui posez la question, il va vous répondre en langue de bois, ou si oui, si ça va être évident.....

Simple question. Je crois connaître déjà la réponse..... Pas la vérité, parce que j'en suis curieuse....
Mais il y a de fortes probabilités qu'il va tellement faire de langue de bois que la moindre étincelle va tout enflammer dans votre studio et sur le forum.
Y'a plus qu'à attendre....
Le mur de la honte…

Qui veut parier avec moi que l’émission avec Peillon va être reporté « sine die »
Les conseillers en com’ de Peillon vont bien lui dire que @si n’est pas Match, et que les @sinautes sont plus critiques (et moins crédibles) que les lecteurs de Match…

Match le « choc » des faux tôt…
@si le « poids » des maux !


@si prévoyez un second sujet de secours.
Lors de l’émission, j’espère qu’on dépassera assez vite l’affaire des poissons-volants et des oiseaux-nageurs, qui certes a son utilité pour qu’il y ait un fait d’actualité justifiant que M.Peillon soit invité sur @si, pour aborder des questions de fond et non pour faire de la « calinothérapie ».
Vincent Peillon risque d'être un peu tendu sur le plateau d'ASI, alors je vous propose de le détendre un peu avant l'émission en racontant une histoire drôle :
C'est l'histoire de deux socialistes. Un qui repeint son plafond, l'autre entre en disant : "accroche toi au pinceau, j'enlève l'échelle"
Il me paraît en effet essentiel de mettre au clair cette affaire.

Des fois qu'on croiye que Peillon n'aime pas Royal.
Et des fois que ce soye important pour l'avenir du pays.
« les oiseaux ne nagent pas, les poissons ne volent pas, et vous me demandez de commenter des choses qui n’ont pas de sens, on se croirait dans ‘‘vol au-dessus d’un nid de coucou’’, tout ça relève de la ‘‘psychiatrie lourde.’’ »

Poisson volant
Nid de poisson
Oiseaux qui nagent

J’ai déjà fait mes remarques ici.

Pour le reste attendons les missions de vendre et dit..
Ça va sûrement être une anthologie à la « Schopenhauer » de dialectique hystérique [pour le côté psychiatrique] et de dialectique hérétique [pour le côté renégat].

Je propose cette question :
Monsieur Vincent Peillon, vous avez une formation de philosophe [spécialiste de Merleau-Ponty], et vous avez été professeur agrégé de philosophie de 1984 à 1997, avant d’être élu député de la Somme.
Est-ce votre titre de « Docteur en philosophie » qui vous permet d’être si affirmatif pour déclarer :
« tout ça relève de la ‘‘psychiatrie lourde.’’ » ?
D’ailleurs savez-vous ce qu’est la « psychiatrie lourde » ?
J'ai pas bien compris : qui ne siège pas au bureau national, les poissons volants ou les oiseaux nageurs ?
Non parce que les poissons volants et les oiseaux nageurs, c'est comme les Auvergnats : c'est quand il y en a trop ça pose des problèmes !
Ce môsieur va venir ici !
il va se faire laminer ;-)
houa, chouette, la rigolade en perpective.
disons que je me fais un film de science fiction
pardon
gamma
"Malheureusement, et c'est ce qui m'embête un peu, elle n'a enclenché le micro qu'après le début de la discussion, et il nous manque quelques secondes au début. Mais il n'a pas parlé des oiseaux et des poissons. Il était très énervé contre Mme Royal.""

Ben voila : peut-etre que la journaliste n'est pas assez professionelle, ou seulement pas assez rapide ( mais franchement, j'imagine assez mal un journaliste qui n'a pas enclanche l'enregistrement AVANT d'appeler une personne dont il aimerait avoir une reaction ), mais sans le debut de l'enregistrement pour savoir ce qui a ete reellement dit, le benefice du doute fait que nous ne pouvons que nous fier a la version de Peillon.
Désolé Môssieur Peillon, mais il existe des oiseaux qui nagent et des poissons qui volent.
Alors plutôt que passer pour con en affirmant n'importe quoi, on se renseigne.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.