177
Commentaires

Propagande : l'EI cite (en partie) Onfray (qui se plante en partie)

Les communicants de l'EI écoutent RMC. Dans une vidéo de revendication des attentats de Paris, l'une des franchises du groupe Etat islamique, la Wilayat al-Barakah, utilise des extraits d'interview du philosophe français Michel Onfray par Jean-Jacques Bourdin, sur RMC. Onfray y appelle à "cesser de bombarder les populations musulmanes sur la totalité de la planète", et se montre très critique de l'intervention militaire française au Mali. Onfray, pain béni pour les djihadistes ? L'argument du philosophe contient pourtant du vrai et du faux.

Derniers commentaires

ainsi justine sait quand onfray a raison et quand il a tort........

les locaux d'asi sont probablement a des étages supérieurs ou l'on voit tout , heureux blogueurs que nous sommes d'être dans la vérité des brabants ( m'en tombent )
Une précision, pour les Daeschiens, les Musulmans qui ne sont pas chez eux, ne sont pas musulmans.
Le cas Onfray est typique d'une insolation médiatique: trop s'exposer tout azimuth dans la presse lui a tapé sur le melon ...
A mon avis Onfray exprime l'analyse de beaucoup d'observateurs
C'est vrai que c'est énorme erreur que dire que les Maliens ont choisi la charia comme mode de vie en sachant que c'est plutôt un peuple des plus modéré et des plus pacifique qui soit.
Mais c'est malheureusement le lot de tous ces bobos qui, de leur salon pensent detenir toutes les vérités ...
Mais bon, faut savoir prendre et laisser
Et pour voir les choses autrement ;
lesmalheursdisidore.blogspirit.com
actu autrement
Onfray doit être content, il est enfin redevenu de gôche, et donc jugé fréquentable par Le Monde, qui se délecte de sa rhétorique relative aux guerres "islamophobes" (grotesque, la France bombarde évidemment pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la religion et tout à voir avec des motifs stratégiques, énergétiques).
Bon, Onfray est étrangement divers à force d'être récupéré de tous côtés. Au commercial, au médiatique, s'ajoute maintenant l'EI. Cet écartèlement de sa pensée et sa faconde habituelle font que parfois on regrette d'avoir appartenu au Club de ses premiers admirateurs et qu'on voudrait lui crier de la boucler un instant, le temps que l'on retrouve ses billes (les siennes) dans tout ce fatras.
On peut rester éloigné de toute action mais lorsqu'on a soi-même ajouter de l'huile au feu (n'est ce pas BHL et son suiveur?), il est peut-être nécessaire de venir aider ceux qui nous appellent à s'ingérer dans leurs affaires.

Mais reste maintenant cette vidéo de l'EI où ces finauds de la communication ont extrait les paroles de Onfray les plus avantageuses pour leur propaganda nazie. C'est étrange que de notre côté nous n'ayons pas déverser sur eux des vidéos similaires avec sous-titrage en arabe du Onfray qu'ils ont censuré.

Dans la pièce monument de Germain Muller "Enfin… redde m’r nimm devun !" (Enfin… n’en parlons plus !) qui parle de dernière guerre vue et vécue par une famille de Strasbourgeois obligée au départ de s'exiler en Périgord avant d'être contrainte de regagner l'Alsace au moment de l'occupation, le premier acte décrit la drôle de guerre qui dura sur les bords du Rhin : les Allemands diffusant depuis l'autre rive par des hauts-parleurs des chansons comme "Catharinetta bella, tschi, tschi" pour détruire le moral des troupes (https://www.youtube.com/watch?v=QG04RW7ss6g ). L'étonnant est que côté Français on ne leur ait pas rendu la pareille avec quelques musiques des Comedian Harmonists comme "Veronika, der Lenz ist da " ce sextuor qui connut un immense succès et dût se dissoudre du fait de son manque d'aryen-netteté (https://www.youtube.com/watch?v=rQlsmw4Yhr4 )
Vous aussi vous "tapez" à côté (de ce que vous voudrez).

Alors que vous écrivez : - Le philosophe assure ainsi : "Les musulmans ont le droit chez eux d'avoir leur pays, leur culture. Et si au Mali ils ont décidé d'installer la charia, au nom de quoi on se permet ça, nous ?" , Onfray dit exactement : SI les Maliens ont décidé que... subtile et bien réelle nuance qui a pour conséquence qu'Onfray ne prétend pas que (tous et démocratiquement) les Maliens ont pris cette décision, mais qu'une telle décision, le cas échéant et quelle qu'en soit la forme et le déroulement, leur appartient.

C'est sur ce dernier aspect que se situe en fait le plus gros point de litige, entre le partisan du droit d'ingérence à portée humaniste ou humanitaire, et celui qui considère que, puisque nous n'acceptons aucune intervention étrangère dans nos affaires, il est bien difficile d'imposer les nôtres hors de nos frontières.
Je suis d'accord avec toi Sandy.

D'ailleurs l'argument de l'article tombe à l'eau pour deux raisons:
1) Onfray dit "si au Mali ils ont décidé d'installer la charia". C'est juste une hypothèse. Après on peut discuter si c'est le cas ou non, dans quelle mesure celle représente la volonté des maliens, etc.
2) la charia n'est pas mauvaise en soi, malgré les préjugés sur l'Islam. C'est toujours une question d'interprétation. Certains régimes dits "démocratiques", mais en fait corrompu jusqu'à la moelle, ne valent pas mieux. Ou bien les royautés, théocratie, etc. Va-t-on pour autant faire la guerre à 3 pays sur 4 ?
Je me rappelle de Michel Onfray qui parle de philosophes qui se doivent exemplaires face aux régimes fascistes qui perpétuent des massacres (pendant la 2e guerre mondiale généralement dans ses cours...).

Difficille de faire plus fascistes que Daesh actuellement, que ce soit au niveau des symboles, des massacres, de l'endoctrinement, l'entrainement des plus jeunes. On peut même rajouter des nouvelles notions qui manquaient un peu avec l'allemagne nazie : rabaissement des femmes, esclavages, amour de la haine et de la violence. Et ils viennent nous piquer nos jeunes et les transforment en bourreau.

Et on rajoute les attentats, vu qu'ils nous en veulent et passent aux actes (et ils nous en veulent depuis le début).

Je ne crois pas qu'on puisse dire: "non mais c'est leur culture, laissez leur faire ce qu'ils veulent". Ou alors Michel a perdu foi en l'humanité. Même si l'Arabie Saoudite applique aussi la charia mais ses rues ne sont pas pleine d'enfant de 10 ans armés de fusils d'assaut et les rues bordés de crucifiés. La Syrie a vécu sans cela ces dernières années.

On peut essayer de les convaincre que ce n'est pas bien (et pas essayer de négocier..). Mais ça n'a pas l'air de marcher.

Je ne comprend pas pourquoi Michel Onfray veut être "le philosophe qui veut négocier avec Daesh". Je pense qu'ils nous ont montré qu'ils s'en fichent. Peut-on être "le philosophe qui veut négocier avec les nazis" quand tous leurs crimes sont déjà connus??
Je suis aussi un peu troublé par l'angle d'attaque de cet article. Onfray est ici dans le commentariat et réagi sur des pistes plus ou moins vaseuses lancées par Bourdin en ne se déballonnant pas sur le fait que le mot "charia" ne peut impliquer nécessairement une intervention française. La news est plutôt que l'Etat Islamique, une fois de plus, nuit à ses propres intérêts (supposés) en "neutralisant" un intellectuel français dont se plaint beaucoup Alain Finkielkraut.

On ne peut pas évaluer les paroles d'Onfray ici comme celles d'un grand reporter qui rentrerait du Mali. Il explique seulement d'une manière générale que toutes les différences culturelles ne méritent pas une guerre. Evidemment, la propagande de guerre occidentale use jusqu'à la corde le racisme tripale de la population (sur le mode: "Regardez putain! Ces salauds sont différents!"). Mais il ne s'agit évidemment que de propagande puisque la charia est la principale source du droit saoudien, notre allié, et que personne ne s'en offusque (Et vous Justine?).

Vous feriez mieux de vous demander pourquoi ces zouaves ont un compte youtube et acheminent leurs vidéos aussi facilement. Si ce genre de vidéos arrivent jusqu'à nous, c'est qu'elles arrangent des gens ici. Sinon, on ne les verrait pas. Plutôt que de fact checker de manière bizarre la réponse rhétorique faite du tac o tac par Onfray à cet imbécile de Bourdin.

L'Etat Islamique apparaît de plus en plus comme un frankenstein occidental (ils n'ont que des armes de chez nous!) plus ou moins protégé par nous (les américains se décident seulement à attaquer les convois de camion de pétrole? C'est quoi cette blague?). Heureusement que Poutine est là pour lever un voile sur les contradictions du camp occidental au sujet de l'EI.

Moralité, un pays de plus en voie d'être rayé de la carte politique du Moyen-Orient. Cui bono?
Je ne comprends pas bien l'intérêt, ou plutôt la ligne développée dans cet article. Car si Onfray se trompe sur le Mali, l'argument n'est pas moins vrai.
Comprenez bien, il ne s'agit pas de dire que la charia peut être légitime, ce qui est fondamentalement injuste ne peut évidemment pas devenir juste et donc ne pourra jamais être légitime, même si c'est la volonté de 99,9% de la population, la volonté du peuple ne peut pas rendre légitime ce qui ne l'est pas par nature.
Il s'agit ici de comprendre que notre souveraineté s'arrête à nos frontières, et que nous n'avons nous même aucune légitimité pour décider des lois qui vont s'appliquer à d'autres personnes que nous.
Si un pays est menacé parce que des groupuscules veulent faire un coup d'état et prendre le pouvoir pour imposer leurs lois, d'autant plus si ces lois sont barbares et injustes, bien sûr qu'il est légitime de demander de l'aide, et bien sûr qu'il est légitime de le leur apporter. Cela se justifie encore plus si ces groupuscules reçoivent de l'aide extérieure, s'ils sont financés et équipés avec du matériel de guerre. Mais cette aide ne doit évidemment pas provenir d'un pays comme la France, ceci ne doit pas se décider entre dirigeants, cette aide doit provenir d'un maximum de pays, elle doit être internationale, car c'est le seul moyen de s'assurer que cette aide n'est pas une façade pour des opérations néo colonialistes ou pour des questions d'influences et d'intérêts politiques ou industriels.
C'était le principe de l'ONU à la base.

Je ne peux pas juger ce que dit Onfray sur ces seules paroles, et je sais qu'Onfray est capable de dire des conneries plus grosses que lui. Mais pour moi ici il a totalement raison. Et s'il se trompe sur le Mali, cela n'a aucune importance et ne change rien à la pertinence de ses propos.

Ce qui est intéressant, c'est effectivement que quelqu'un soulève publiquement les responsabilités de nos gouvernements successifs et la mise en cause de leurs politiques. Et aussi que l'on parle un peu des aides que reçoivent ces groupuscules, car elle est peut être là la solution contre le terrorisme, leurs armes et leur argent viennent bien de quelque part.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.