97
Commentaires

Primaire - 36 : une bouillie de droite

En plus de tout le reste, je ne suis même pas un électeur sérieux de la droite et du centre.

Derniers commentaires

Fillon croit en ses chances de figurer au second tour de la primaire de la droite (et du centre). Au cours d'une réunion publique à Villiers-sur-Marne, il a déclaré : "Je vais casser la baraque !"
Je voudrais pas te décourager, François, mais tout ce que tu as réussi à casser jusqu'à présent, c'est une de tes chevilles dans un accident de scooter en Italie, et un moteur d'Audi sur le circuit du Mans.
Et notre moral lorsque tu étais premier ministre.
Les électeurs "parents d'élèves" non enseignants sont bien 20 fois plus nombreux que les enseignants.Sarkozy a donc eu raison dans sa recherche d'efficacité électorale dépourvue de scrupules. Je l'ai entendu affirmer que les enseignants ne font que 18H (voire même 15H) au travail et qu'ils ont 6 mois de vacances.Un prof mesquin a demandé au journaliste qui assurait la tranche 7-9 s'il travaillait 2 heures par semaine...Il a trouvé un moyen de faire garder les enfants pour que leurs parents puissent travailler plus et gagner moins. Les profs resteront en retenue après la classe,ils feront de la garderie. Je me souviens des casse-têtes d'emploi du temps lorsqu'il fallait attribuer les salles de classes (qui sont en nombre limité et parfois à usage exclusif comme les labos et gymnase). Il faudra sans doute pour ajouter 2H par jour à l'emploi du temps des élèves créer quelques nouveaux locaux.Non?
Pataquès avant le patatras ?
Dans une émission de radio matinale du 18 octobre 2016, un candidat à la Primaire de droite qui revendique par ailleurs une appartenance gauloise indélébile s’est lancé dans un numéro d’équilibriste sur le travail des enseignants, avec la détermination que confère l’ignorance de leurs conditions de travail et d’emploi. L’exercice n’est pas nouveau, tant sont nombreux ceux qui ont autorité pour aborder le sujet de l’école puisqu’ils l’ont fréquentée. Mais il faut reconnaître qu’en l’occurrence, la performance mérite d’être saluée. On résume : « Les enseignants certifiés travaillent 18 heures par semaine et six mois par an. Et comme toute réforme de l’éducation part non pas de l’enfant mais de l’enseignant qui exerce un métier difficile, il faut donc augmenter son temps de présence dans l’établissement. Cela allègera d’autant le souci de garde des enfants pendant les vacances ». Ce bavardage à connotations populistes ne contribue sans doute pas plus au renforcement du travail éducatif qu’à la cohésion sociale. Dès lors, il ne mérite guère qu’on en prolonge l’analyse sinon pour affirmer que ni l’élève (et non l’enfant !) ni le maître ne sont au centre du système éducatif. Le rôle de celui-ci est de former des hommes et pas seulement des travailleurs. C’est donc plutôt l’acquisition des savoirs et des savoir-faire qui est primordiale.
" (...) pour le quotidien russe en ligne proche du Kremlin Vzgliad, le livre “présente au monde un tout autre visage du président de la France : non pas l’euro-socialiste progressiste et politiquement correct qui se bat pour la liberté des minorités opprimées, mais un petit bourgeois ordinaire bardé de la panoplie complète des stéréotypes xénophobes et racistes”."
Courrier International.

Le monde d'aujourd'hui est foutraque: ce sont les autres qui disent les choses sans détour.
Franchement, hier soir, ça valait un one-man-show de Jérémy Ferrari. C'était à qui dirait la plus grosse saloperie sur l'islam (pardon, "l'islamisme religieux, totalitaire, qui viole nos femmes chépaquoi").

Zéro cohérence, rien ne les distinguait. Ah si, Le Maire était celui qui avait le plus de cheveux blancs. Et le mec nous explique qu'il est jeune.

La meilleure blague, c'est Sarkozy et Fillon, à la suite l'un de l'autre : "je suis le candidat de la majorité invisible". Magique.
Bon, à lire ce dernier rebondissement, il semble que Daniel a (enfin) réalisé qu'Alain Juppé est un homme de droite au programme violemment antisocial.
Comme quoi, il y a quelque vertu à regarder encore TF1.
Pour ceux qui souhaitent être en mesure de glisser un bulletin de gauche dans l'urne au deuxième tour de l'élection présidentielle, plutôt qu'un chèque en blanc à la droite la plus dure, je propose d'aller massivement voter à la primaire de droite pour Nicolas Sarkozy. En effet, ceci entraînera immédiatement la déclaration de candidature de François Bayrou, ainsi qu'il l'a annoncé, et qui, seul, peut entamer sérieusement le score du candidat LR.
Je propose ensuite d'aller, toujours aussi massivement, voter pour François Hollande à la primaire de "gauche", ainsi que d'encourager par tous les moyens la candidature d'Emmanuel Macron, car ce dernier grignotera aussi bien les scores des candidats LR et Modem que le score de Hollande.
Avec Sarkozy, Bayrou, Macron et Hollande dans la course, Jean-Luc Mélenchon a toutes les chances d'arriver en deuxième position pour les plus pessimistes (car je sais que pour les optimistes, il est déjà en tête).
Un deuxième tour Le Pen / Mélenchon, voilà qui mérite qu'on écrive des pages et pages de réflexions "tactiques et stratégiques", qu'on se prenne la tête avec son scooter, qu'on emmerde ses lecteurs... car, franchement, espérer voter Juppé au second tour de l'élection présidentielle ne mérite pas que l'on se fende de la moindre ligne.
(Vous m'excuserez de ne pas vouloir trafiquer la primaire d'EELV, le prix de la participation au scrutin est trop élevé et on ne tire pas sur une ambulance, qui, de plus, n'a pas besoin de notre aide pour se diriger à tombeau ouvert dans le ravin.)
"François Hollande présente ses excuses aux magistrats" (Le Point)

Femmes voilée, musulmans, joueurs de foot, passez votre chemin.
On m'a refilé un prospectus pour Juppé.

Je jette un coup d'oeil avant de le jeter, histoire de savoir si les bureaux de vote des primaires sont indiqués. Réponse non.

D'abord le prospectus est parfait : même plié en deux, y a toujours le nom de Juppé ou sa gueule qui apparaît. Du point de vue commercial, c'est impec.

à gauche on m'explique comment se passent les primaires, à droite le programme avec ses 4 priorités :
- vaincre le terrorisme
- donner à la justice les moyens d'agir
- faire respecter la laïcité
- maîtriser l'immigration

pour retrouver le projet de Juppé faut aller sur son site

Je constate donc que Juppé ne parle de rien d'autre que ce dont parle Bismuth-FN-Ménard.
Le ton est donné. C'est à désespérer surtout que paraît-il selon un sondage les Français seraient d'abord intéressés par l'emploi. L'Europe elle n'est même plus en vue.

Je me dis que le scooter de Daniel a de la jugeotte dans sa jauge à élection mais je vais néanmoins continuer : ficher en l'air le bandit, l'escroc Bismuth aux primaires et ensuite on verra en espérant que Mélenchon ou d'autres vont secouer la France et la faire sortir de sa torpeur nombriliste mais j'en doute.
Trouvé sur le site du Monde :

// Propos sur les magistrats : François Hollande dit « regretter profondément ce qui a été ressenti comme une blessure » //

Ou comment s'excuser pour la galerie. Observez bien la circonvolution « ce qui a été ressenti ». Pas question d'assumer l'intention de blesser récurrente chez Monsieur Petites blagues. Mais question de faire passer en douce l'idée que ces petits pois, rhôôô, sont quand même bien douillets.
C'est drôle, une fois lu l'article résumant assez bien ce que je supposais que serait cette bouillie politique, je me suis précipité sur le fond du sujet : le lien vers l'enquête d'Envoyé Spécial.
Là, la bouillie est d'un autre genre. C'est celle du jour le jour du gouvernement de La Belle Alliance Socialiste De La Seule Gauche! La bouillie de l'état de droit, du capitalisme familial porté à incandescence façon XIXème, avec l'appui total du gouvernement, sauf petite opération de com' officielle du ministre des finances.
Moment d’écœurement maximal : cette présidente de TGI qui avoue sans vergogne qu'elle a enfreint la loi, sans aucune trace de regret, et encore moins de honte et sans oser parler du déshonneur public. J'ai failli rejeter mon petit déjeuner! Écœurement renforcé par l'indifférence générale, y compris celle du journaliste d'investigation. Heureusement, le scooter est resté muet ce jour là! Après tout, cette vieille mécanique carrossée manquait sérieusement de poésie (Ce qui n'est pas le cas de mon pachyderme à deux roue, lol).
Dans quel état de droit, des personnes privées peuvent elles faire des fouilles et interroger avec pression morale un citoyen Français chez lui, grâce au concours de la Gendarmerie Nationale qui ne fait que mentir éhontément pour appâter le dit citoyen et le remettre entre les mains d'une justice privée? C'est normal assure la Juge! C'est même courant? Oui, oui, c'est courant. Il est donc courant que les enquêtes de Gendarmerie soient menées par des personnes privées! Qui plus est dans une énorme magouille financière qui soustrait des milliards à un gouvernement qui a augmenté la pression fiscale des petits en allégeant celle des gros et continue de jeter l'argent par les fenêtres.
A coté de ça, le capitalisme réactionnaire esclavagiste et tout puissant ne fait figure que de simple aléa. Même si le journaliste oublie de préciser que 320 millions de bénéfice net ne représente que 3,2% des 10 milliards de chiffre d'affaire (par recoupement). Rien de gigantesque pour démontrer l'escroquerie du vilain capitaliste. Mais tout pour se poser la question de la bonne foi des chiffres annoncés. Quel était le commissaire aux comptes qui a certifié ces chiffres? A priori, personne pour se poser la question. Peut-être n'était-ce pas le sujet, tout simplement.
Hier, je disais qu'il pleuvait des enclumes.
La forge rougeoie aux soufflets des Hollande.

Ca tape dur ou mou sur des fers mous ou durs.
Les souvenirs de maréchaux s'affairent en silence.

Rabhi nous parle de terre et d'humanisme. (ben oui, Ulysse!)

Les ailleurs existent, j'en ai vus de nombreux dans des commentaires.
le débat d'hier m'a tétanisé. Le FN ne fait pas vraiment peur, car LePen ne sera jamais Présidente. En revanche, il y a une très nette... comment dire... "front-nationalisation" du discours de la droite libérale (et certainement de la gauche libérale).
C'est flippant de constater à quel point la "dédiabolisation" du FN, et peut être les attentats, ont libéré la parole des fafs. Ils ne se cachent plus. Ils revendiquent même, à des fins électoralistes, le nationalisme, le racisme, l'islamophobie jusqu'à remettre en cause l'Etat de droit et promouvoir la violence étatique contre des religions, des communautés. Le fascisme quoi!
S'extraire de la bouillie en réécoutant les chansons du prix Nobel de littérature 2016.
S'en éloigner radicalement en lisant Pierre Rabhi, invité lumineux de La Grande Librairie d'hier
Sur la une sept candidats imaginaient comment faire le plus de régression sociale, histoire de récupérer les milliards qui manquent dans les caisses de l'Etat parce qu'ils ont été volés par des grands groupes comme le prouvait l'excellente enquête d'Envoyé Spécial à la même heure !!!! Et qui peut attendre encore quelque chose de ces élections ?
Signé "une sans dents", au propre comme au figuré, comme les méprisent Hollande et la bande des sept qui eux ont l'intelligence de ne pas le dire.
Et pendant ce temps-là, Hollande se met tout le monde à dos : les "lâches" de la justice, les riches footballeurs idiots, les pauvres édentés...
C'est fou comme ce type qui paraissait plus pondéré, plus fin, moins bourrin que son prédécesseur, a pu commettre comme imprudences verbales.
C'est dur d'être gouvernés par des cons, et ce qui s'annonce pour 2017 ne risque pas de changer la donne.
Au vu de ce qu'on a entendu, finalement, est-ce encore vraiment la peine d'aller voter à cette primaire ?

Pour moi, il et clair que Juppé va l'emporter. Je sais, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle. Mais le "pire" (pour moi) sera évité.

Le "pire", je n'en veux plus ! Quel qu' en soit le prix. Pour être ridicule, Hollande a besoin d'être sous la pluie. Le "pire" est naturellement ridicule, quand il malmène le français à chaque détour de phrase, ou avec ses manières d'adolescent boutonneux et attardé dès qu' apparait sa Carla. Ce type me fait honte, et savoir qu'il pourrait à nouveau représenter la France aux yeux de l'étranger m'est insupportable.

Pour ça je suis prêt à n'importe quoi. Même à accompagner le Capitaine pour aller voter à la primaire. Parfois je me surprends même à envisager l'hypothèse de voter Marine ! Nan, je rigole ! Enfin, pas tant que ça ... Finalement, autant avoir l'original qu'une copie, non ? Je n'aime pas les demi-mesures.

C'est avec un grand plaisir que je note ce matin les commentaires unanimes pour souligner un Sarkozy fébrile, contracté, pas à l'aise et qui n'a pas convaincu. Alors comme je le disais en introduction, est-ce encore nécessaire de déranger le scooter pour aller voter à la primaire ?

PatriceNoDRM
... et Raphaël n'a pas fini de morfler. La surproduction laitière en Europe va être un véritiable massacre, tant pour les vaches (estimées à 1 million) qui vont être réorientées vers le marché viande, que pour les éleveurs qui vont voir leurs revenus s'éffondrer davantage.

Le monde agricole n'a pas fini de rire.
Tous ces mecs cyniques, plus cette nana courageuse-ambitieuse mais cynique elle aussi, les oreilles bouchées et les yeux fermés sur le monde d'aujourd'hui dans un faux pugilat sur la UNE, qui plus est.
A vous lire, cher matinaute, je me rends compte que j'ai bien fait de passer la soirée sur le livre de Joann Sfar, où il nous parle de son père, avec une humanité ,une tendresse intelligente ,une modestie....tout ce qui fait défaut aux membres de votre "bouillie" d'hier soir.
Grand moment : celui où Foutriquet 1er accuse Fafois Toumou d'avoir abaissé la fonction présidentielle.
Il oublie que c'est une des raisons pour laquelle la majorité des Français, en 2012, lui ont dit kastoipauvkon.

Quant à la famille Besnier. Elle a de la branche. Plus exactement, c'est dans une de ses branches que jadis un cousin riche mais stérile est allé acheter un enfant chez un cousin pauvre mais prolifique (oui, on était chez Maupassant), choisissant le plus intelligent et le plus beau, z'ont pas attendu Lactalis pour savoir acheter les bestiaux à engraisser. L'enfant n'a jamais revu sa famille de naissance, a hérité de la fortune des voleurs, est mort vieux et seul.

misentrop2
A noter que personne dans la presse du jour, contrairement à Daniel, ne compare ce débat à un raout réac sortis des années 80. Peut-être parce que plus rien ne les choque, ces plumitifs au front 24/24, incapables de prendre du recul. Ou peut-être et plus sûrement qu'ils y croient à fond, au libéralisme reaganien.

Et dans cette ambiance française tour de vis, il manquait hier soir au débat à la primaire de droite, Macron, Vall et Hollande, qui a fait son coming-out hier.

Conclusion, on notera l'incapacité de la presse française à nommer les choses correctement: le débat de la primaire de droite, un festival de tatchérisme, les propos de Hollande, ceux d'un homme qui se révèle être de droite, bien à droite.
Ce n'était quand-même compliqué de titrer:"Et hollande fut de droite", et ça faisait une belle accroche, coco.
Mais non. C'est tabou d'écrire l'évidence. Et d'évidence, tout le monde autour de moi pense qu'Hollande a dit des bêtises qui dépassent sa pensée... Chapeau.
Marianne nomme les choses correctement ce matin: "Débat sur TF1 : pas de doute, c’est une primaire de droite…"

http://www.marianne.net/debat-tf1-pas-doute-c-est-primaire-droite-100247032.html

C'est ça d'écrire trop tôt le matin que la presse ne fait pas son boulot. Mea culpa.
sur France inter ce matin il fut question de "surenchère réactionnaire" à propos de cette sinistre soirée. Pourquoi? parce que Hollande ayant un bilan franchement à droite il a de fait pousser les républicains à cette "surenchère réactionnaire".
La Palme revenant à NKM qui aurait proposé de supprimer tous les fonctionnaires à l'exception des missions régaliennes.
Ce qu'il aurait fallu, c'est détourner Envoyé Spécial, et le projeter sur écran géant dans le barnum de TF1.

Tout simplement .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.