103
Commentaires

Presse de gauche : Mediapart dégaine contre Le Media

Jusque-là, c'était plutôt cordial entre Mediapart et Le Media, la web-télé progressiste lancée par des proches de la France Insoumise (venus en parler sur notre plateau face aux créateurs d'Ebdo). Mais ça, c'était avant la publication ce 11 octobre d'un papier sur les liens "très serrés" entre Le Média et la France Insoumise.

Commentaire préféré des abonnés

Quand vous consultez les archives, ne vous étonnez pas qu'elles "datent".

Derniers commentaires

2017....Aude Rossigneux....Vous exhumez les  rogatons, à @si ???

Abonné de Mediapart et sympathisant de la France Insomise je vois la dérive de Médiapart, accélérée depuis les présidentielles (Mediapart, l'air de rien, a fait la campagne de Macron, insidieusement avant le premier tour, et sous prétexte d'antifascisme, ouvertement au second tour). La rédaction doit être divisée quant au soutien à apporter à Macron actuellement mais on sent que Pleynel qui court les plateau fait du Melenchon bashng d'une part (mais ça c'est depuis le début de Mediapart) et s'affole car ce homme du sérail, entré à gauche,par conviction probablement au départ s'y est maintenu  par effraction ou trahison, à la manière de son copain Hollande,  Evidemment un media qui prendrait la parole à gauche, sans arrière pensée, ça doit le faire paniquer, lui et ses proches de Médiapart (ça ne veut pas dire qu'ils ne font pas u bon boulot mais ils devraient admettre que leur position de centre à peine à gauche n'est pas satisfaisante pour beaucoup.

Si seulement l'article de Médiapart était plus qu'un procès d'intention... Je ne défend pas Le Média mais s'étonner qu'un journal ouvertement de gauche soit soutenu par les seules gauches qu'il nous reste en France ( nous attendions nous à ce que le parti socialiste soutienne un média indépendant de "l'ennemi finance" ? ), c'est être candide. Médiapart à raison d'être critique surtout envers des journaux qui se disent de Gauche et indépendant. Mais on aurait aimé que la critique soit constructive et non du niveau de la chamaillerie. Laissons le bénéfice du doute à ce média, au lieu de tuer l'initiative dans l'oeuf. Rien ne les obligent à les soutenir sans preuve de leur indépendance mais de la à les remettre en cause avant même de leur avoir laissé leur chance, je trouve ça dommage vu le faible nombre d'initiative du genre que présente le paysage journalistique Français. La méfiance divise les forces et ça ne profite pas aux médias indépendants.
Quel travail d'investigation de Mediapart, le média dirigé par la directrice de com' de Mélenchon, et pour qui Mélenchon envoie une lettre ouverte appelant les insoumis à devenir 'socios', aurait... des liens avec la FI. Qui l'eut cru !

De quoi se pourlécher les babines en avance à propos de leurs future scoops, genre les liens secrets de l'Huma et du PCF, du Figaro ou du Point avec leurs directeurs LR, ou de la presse Niel avec la macronie (ah non ça ce serait trop dur pour Edwy à démontrer)...
Bonjour,

Je trouve que certains camarades asinautes ici vont un peu vite en besogne, à tirer à boulets rouges sur MDP, et d'autres sur le "Média" qui est bien neuf pour être jugé.
Certes, Edwy Plenel est, litote, "plein de contradictions". Soit.
Mais faire de MDP un journal à la botte des faux-cialistes, c'est oublier un peu vite les affaires déterrées ces dernières années, sur les Cahuzac, Cambadélis et autre caciques du PS. Ce n'est pas non plus Lutte Ouvrière, on est d'accord, mais bon, y'a quand même encore dans ce canard un paquet d'articles dignes d'un vrai journal d'investigation.
Faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain, je reste abonné à MDP, ainsi qu'à ASI, Hors-Série, et à Fakir, et ça ne m'empêchera pas d'être parmi les "socios" du "Média" (perso je trouve le nom un peu con mais bref...), fusse-t-il soupçonné d'être la Pravda de JLM, et de lire le Canard Enchaîné régulièrement, ou encore la presse (certains disent propagande) de la CGT où je milite aussi. Je ne pense pas pour autant mériter d'être "excommunié" par les uns ou les autres sous prétexte qu'un article critique ou moins favorable soit publié par l'une ou l'autre des entités précitées. Ceci étant tout cela fini un peu par peser sur le budget, je veux bien l'admettre :-)
Pour ma part désabonnement de Mdp par mail avec la formule(magique) suivante :
"Comme je suis dans l'impossibilité de me déplacer, je me suis cassé la jambe gauche, je souhaite me désabonner par mail, comme prévu sur votre site."
vu leur manière de communiquer on a l'impression que c'est chez "Le média" qu'on est en train de découvrir que l'eau mouille. A les entendre on a l'impression qu'avant leur création il n'existait aucun média de gauche ou indépendant. J'ai regardé un extrait et Henri Mahler nous réexplique très justement le b-a-ba de la critique médias. C'est très bien, mais ACRIMED, le Diplo, ASI, et d'autres le font depuis plusieurs décennies, et "les nouveaux chiens de garde", livre écrit en 1997, explique déja très bien tout ça. Ce que je me demande plutôt c'est, lien avec FI mis à part, qu'est ce qu'ils vont vraiment apporter dans l'offre finalement assez abondante et de qualité de journaux et site clairement "de gauche" et indépendants. Peut-être qu'ils cherchent à attirer le public habituel de BFM mais dans ce cas ce sera difficile avec un chaine youtube.
Y’a pas à dire, Mediapart attaque un média qui risque fortement de marcher sur ses plats de bande et d’attirer en grand nombre les déçus de Mediapart et les jeunes en particulier. Mediapart risque très sérieusement de contre attaquer et d’ailleurs, ils ont déjà nommé un responsable « marketing » pour vendre leur journal.
Si on se demande la différence entre ce site et acrimed, elle est dans le ton de ce genre d'article, qui n'a rien à faire ici et tout à faire sur Acrimed.
Je pense de + en + à me désabonner de MDP...C'est vraiment difficile, ou bien suffit-il de suivre la procédure indiquée, à savoir:

[quote=Pour résilier votre abonnement, merci d'envoyer un courrier simple, indiquant votre nom, prénom, adresse email et identifiant Mediapart, à l'adresse suivante :
MEDIAPART Service abonnés
4 rue Saint-Hilaire
86 000 Poitiers]

(Ceux qui l'ont fait semblent dire que ce fut plus laborieux...)
Bah, tout le monde le sait Edwy Plenel en veut à mort à JL Mélenchon depuis l'affaire des écoutes de l'Elysée sous Mitterrand. Je ne sais plus pour quelle sombre raison que E. Plenel avait directement évoquée à JL Mélenchon lorsqu'il avait été invité à Médiapart lors de la campagne de 2012. La façon de présenter l'affaire ne laissait aucun doute quant à la guerre intestine qu'Edwy Plenel ne cessera de mener jamais jusqu'à ce que JL Mélenchon ne soit plus dans le circuit politique.
Savez, Mediapart, je me suis désabonné après cette immonde "enquête" people sur Elena Ferrante. La réponse qui avait été donnée aux (très très très) nombreux lecteurs indignés avait été, en substance: vous n'êtes que des ignorants c'est nous qu'on est journaliste, c'est nous qu'on sait, alors allongez la monnaie et taisez-vous.

Pendant la campagne, je rappelle qu'ils ont tout fait pour décrédibiliser le mec - certes vaguement dérangé - qui tentait d'alerter les journalistes sur un scandale d'emploi fictif au Modem - alors même que ses infos avait déjà été reprises par certains médias. Évidemment, une fois Macron élu, ils ont sauté sur le scandale en jouant sur leur célèbre "regardez on est des journalistes d'investigation qui dérangent le pouvoir". Bref. Je ne sais pas précisément pourquoi ils ont attendu l'élection de Macron pour se bouger sur cette histoire, je ne fais pas de procès d'intention, mais je n'ai clairement plus confiance en ce média, et l'arrogance de ses journalistes m'emmerde. Sans compter évidemment, comme ça a été rappelé plus haut, le piège de la procédure de désabonnement, qui doit dissuader pas mal de gens de s'abonner/se ré-abonner.

Quand au fameux "média", j'ai l'impression qu'on leur fait le procès qu'on ne fait désormais plus à l'Huma. Ouais, ils seront engagés. Oui, il est probable que pas mal d'intervenants soient FI - il faudra regarder et lire pour en être sûr - mais la rédac chef n'est pas FI, son parcours convaincant me donne l'impression qu'elle ne se laissera pas impressionner par la petite mafia Corbières/Garrido. En attendant, Le Média va combler un manque chez moi: un média d'actualité indépendant de gauche, poste que ne remplit plus Mediapart à mes yeux.
A surveiller.
Il se dit dans les milieux de gauche qu'aucune décision ne peut etre prise au sein de la France insoumise sans l'accord d'un tout petit cercle resseré autour de JL Melanchon.
Et qu'en particulier cela empêche la fusion avec d'autres mouvements de gauche, pourtant très actifs.
Ça ne m'etonnerait donc pas que la même stratégie soit appliquée à l'organe médiatique.
Désespérant. Jamais abonné à Mediapart, mais croyant que ce média a eu et devrait encore avoir son utile nécessité (ou le contraire), bien qu'ayant beaucoup de peine à supporter Plenel dont je crois par ailleurs ressentir une authentique humanité... luttant depuis longtemps contre la tentation de me ranger aux souvent pseudo-arguments de ses ennemis si souvent orduriers, je finirai par croire que je me suis trompé sur leur compte. Navrant à bien des égards.
Je trouve intéressant que "Le média" fasse appel à un soutien citoyen avec souscription. Je suis abonné à @si de la même façon.
Indépendant signifie-t-il sans idéologie ? Je n'y crois pas. Je pense plutôt à une indépendance vis à vis des grandes sociétés médiatiques détenues par des capitalistes et c'est en cela que la souscription populaire me semble un moyen intéressant comme pour Arrêt sur images ou Le Monde diplo. Je ne sais pas si je vais soutenir financièrement "Le média" mais j'ai bien envie de le faire pour son lancement. Que Mélenchon et la FI soient très proches de cette initiative ne me pose aucun problème si les contenus reflètent un vrai pluralisme politique et une grande diversité culturelle avec un esprit critique permanent. Je ne juge donc rien a priori et je trouve curieuse la réaction de Mediapart qui semble vouloir polémiquer d'emblée.
ca y est @si fait enfin un article sur mediapart .... on se demandait pourquoi @si épargnait mediapart jusqu'ici, comme si il y avait un petit pacte de non aggression entre journaux indépendants.

Quand a l'enquete de mediapart , effectivement l'eau ca mouille. Tout le monde s'interroge depuis l'annonce du Media et son mode de financement sur la réalité de son indépendance et de la pluralité revendiquée. Mais bon il faut attendre ..... le Media ca peut etre ce que l'huma est au PC mais on est pas a l'abris d'une bonne surprise.

quand aux insoumis qui veulent se desabonner de mediapart pour protester , merci de hater un peu le rythme, les lecteurs des commentaires sur mediapart vous en seront grès.
Est-ce que la guerre est déclarée entre @si et Mediapart ?
J'ai rompu définitivement avec MDP depuis le tristement fameux "saute-cadavre".
Je suis (du verbe "suivre") le "Club" qui est en accès libre et où il y a souvent des contributions fort intéressantes.

Je viens à l'instant de m'abonner à "le Média" dont, en plus, je suis tout fier de posséder 4 parts à 5€.
Comme vous j'ai été très près de résilier mon abonnement à Mediapart après l'abject article 'saute- cadavres", mais c'est leur traitement totalement faussé de la campagne présidentielle qui m'a fait sauter le pas. La façon dont ils m'ont répondu lorsque j'ai résilié, en gros: partez on s'en fout, pas besoin de vous, on a plein de nouveaux abonnements (alors que j'étais une abonnée des tout premiers temps). J'y ajoute leur soit-disant tchat au sujet des résiliations d'abonnements dont le bruit circulait qu'ils étaient arrivé en masse et pour tenter de le démentir, tchat mis en accès libre après sa fermeture, où évidement les "résiliateurs" ne pouvaient expliquer leur point de vue et où Edwy Plenel en particulier est intervenu un grand nombre de fois pour décrire les partisans de la France insoumise systématiquement comme des gens violemment haineux, psychologiser voire psychiatriser de façon aussi outrageante des gens simplement critiques, sans laisser de droit de réponse, j'ai perdu toute confiance en ce personnage et en toute entreprise portant sa marque.
Je suis encore abonné, pour combien de temps je ne sais pas, essentiellement pour lire les réactions des lecteurs aux articles les plus tendancieux. Ca ne rate jamais : un prêche moustachu est publié, dans les 2 heures il y a 250 messages où, en résumé, on lui met son nez dans son caca. C'est très réconfortant et ça met de bonne humeur. Et il en redemande Edwy, il ne peut pas s'empêcher de publier à intervalles réguliers des éditos pompeux et donneurs de leçons à base de MDP défenseur de la démocratie et d'appels au rassemblement de la gôche, mais sans Mélenchon bien sûr qui n'est qu'un candidat dictateur.
L'occasion de remarquer que malgré les apparences ( auxquelles se bornent les imbéciles), Mélenchon est infiniment moins clérical que Plenel. Une auréole au dessus de Plenel serait un peu redondante, alors qu'au dessus de Mélenchon elle serait joyeusement blasphématoire.
Ce qui me sidère, c'est que MDP est incapable de prendre Mélenchon au sérieux. Ils ne l'aiment pas, c'est leur droit. Ils n'aiment pas son programme, pourquoi pas, encore que comme ils ne l'ont jamais analysé, on ne sait pas vraiment s'ils en pensent quelque chose. Mais ils ne lui accordent jamais l'envergure intellectuelle qu'il possède pourtant, en le traitant systématiquement comme un futur général Tapioca.

Prenons un exemple avec l'affaire catalane. Lors d'une intervention au parlement, Mélenchon demande que la France se propose en médiateur entre les parties. Pour lui répondre, Edouard Philippe invente un conte de fées dans lequel à 10 ans, il écoutait le roi Juan Carlos s'adresser à la nation lors du putsch raté de 1981. Qui croit à ce genre de fables? Et le soir-même, Felipe VI provoque les Catalans avec un discours hyper agressif.
Qui avait raison? Qui est l'homme d'état responsable entre E. Philippe et JLM?
Et tout cela se passe dans l'indifférence générale, sans que personne ne relève qu'un premier ministre français a fait l'éloge d'un monarque en pleine assemblée, et a été démenti par les faits à peine quelques heures plus tard.

Mais si ça avait été Olivier Faure ou Benoît Hamon qui avait prononcé le même discours que Mélenchon, je suis persuadé que Plenel nous aurait fait mousser un petit édito pour souligner la clairvoyance du héraut de la gôche.
En ce qui me concerne cela ne me dérange pas que médiapart soit un journal de gôche anti FI, c'est juste insupportable qu'il se présente comme donneur de leçon dans l'objectivité et l'indépendance.
C'est un journal partisan comme les autres, qu'il l'assume.
Absolument, le tropisme Hamoniste de Médiapart est un totem qui n' y est pas remis en question.
Idem... cet article était vraiment incroyable de haine, de mauvaise foi et de bêtise.
Quant aux interventions de Plenel et Bonnet pour défendre l'article c'était lamentable et à mes yeux et discréditait ce journal, dont je me suis désabonnée. Un mépris incroyable et une grande violence d'un certains nombres de journalistes de ce journal pour les lecteurs qui ne pensent pas comme eux et qu'ils qualifient de "trolls".
Certains de ces messieurs ont tellement le melon, qu'ils doivent avoir du mal à passer dans les portes, étonnant pour des gens qui n'ont que le mot démocratie à la bouche.
Au moins en lisant médiapart on est sur de son "l'indépendance" vis à vis de Mélenchon et de la FI. Juste dommage que Plenel et Bonnet se servent de leur journal pour régler des comptes dont on ignore tout avec Mélenchon et dont on se fou éperdument. Sauf qu'ensuite comment penser que ce journal traite avec honnêteté la FI.
Beaucoup de gens autour de moi attendait ce média.
Merci à bellarix
C'est l'auteur qu'il faut remercier :-)
Et oui ! Je ne me suis jamais abonné à Médiapart car son directeur est sectaire.
Il a toujours raison et sans nuance.

Heureusement Daniel n'est pas comme ça, c'est pour ça qu'ici je reste ;-).
J'ai commencé à tiquer avec Mediapart quand il m'ont prelevé d'office sur ma carte bleue le renouvellement de mon abonnement. Heureusement que celle ci etait expirée hihihihi; je me suis ré-abonné avec un chèque.

Ensuite il y a eut la campagne pour voter Micron.
Et maintenant je m'apercois que lis de moins en moins et que j'ai hâte de ce nouveau media.
Oh, un article de Mediapart qui serait critique dès qu'il s'agit d'évoquer la France Insoumise, de près ou de loin ?
Comme c'est original...
Ce Daniel, encore plus fort que E.M pour foutre le bordel!
Quand je vois le type de réaction que ce projet suscite,je me dis qu'il était grand temps que cela advienne.....Mais de quoi ont-ils peur?

D'être contredit ? Que ce média réponde à un réel besoin?.....

Le seul fait que cela les rendent fous et ridicules me satisfait déjà au delà de l'imaginable.....J'ai qu'une seule crainte que le Média ne soit pas suffisamment radical pour complaire à ces rigolos!
Article nul, on voit tellement la mauvaise foi que ça en est ridicule :
exemple entre autres du même tonneau : pour démontrer que le média est un sous marin de Mélenchon, la future rédactrice en chef est qualifiée de sympathisante de la FI car elle est ... rédactrice en chef de Le Média.
Après, que Médiapart soit inquiet, on le comprend, c'est pas une raison pour réagir comme Rajoy. Si il veut nous garder, il ferait bien de réagir plus intelligemment.
Et c'est ainsi que je me bouge le c** et que je finit mon désabonnement par courrier (recommandé pour être sur) à Médiapart.

Déjà, j'ai jamais comprit pourquoi il n'a pas fait partie du collectif de la presse libre, mais quand on voit la pratique pour le désabonnement...
Médiapart me fait de plus en plus penser au " Libération" d'il y a vingt-cinq ans. Les deux trajectoires pourraient bien être superposables.
Vive les procès d'intention.

A croire que la France insoumise a commis un crime en bouleversant l'ordre électoral établit. Entre les procès d'intention, les calomnies et les insultes, le dénigrement tourne à plein régime.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.