32
Commentaires

Présidentielle ? Non merci !

Stupéfaction en polyphonie. Pour le matinaute, un sujet capable de susciter l'effroi, à quelques minutes d'intervalle

Derniers commentaires

Je n'arrive pas du tout à comprendre pourquoi le PS se hérisse comme ça à l'idée qu'il pourrait sortir de leurs rangs un(e) présidentiable d'envergure, valable, avec une pensée politique cohérente et un parcours représentatif de cette pensée?
Dans leur fonctionnement interne, leur unique objectif, en tous cas l'objet de toutes leurs actions, est de barrer la route à une telle personnalité.
Ils passent leur temps, tels des joueurs ou des KGBistes, à tirer sur toute tête qui dépasserait. Ils passent leur temps à des jeux de Machiavel pour déjouer à tous coups ce que la démocratie met en avant. Ils s'autodétruisent et ne s'en rendent pas compte.
Ils ne veulent surtout pas gagner une élection présidentielle, c'est pour eux le péché mortel.
Ils ne s'occupent que de leur élus locaux, c'est-à-dire que les élus locaux, leurs clans et leurs obligés, tiennent le parti et n'ont pas l'intention que ça change. Il est beaucoup plus intéressant pour eux de maintenir leur position, qui les place au-dessus du peuple qui les a élus, avec de perdre tous les avantages que cela comporte, plutôt que de s'activer à changer de président.
Et ne me dites pas que ce sont des racontars, je le vis de l'intérieur.
Scandaleux et indécent 8
DS, ce n'est pas parce qu'une proposition "renverse la table" qu'elle est intelligente. On peut dire une énorme connerie en hurlant, ça n'en reste pas moins une connerie !

On ne fait pas "l'impasse" sur la présidentielle. On présente un candidat crédible et compétant, qui a des idées et un projet. Si le projet de celui-ci est de remettre en cause les fondements de la Vème République et la dérive du "présidentialisme", qu'il fasse une partie de sa campagne sur ce thème, et qu'il arrive à convaincre les électeurs. Une fois élu, il lui faudra constituer une majorité pour appliquer ce qu'il croit utile en matière de réforme des institutions. C'est un truc un peu con, qui s'appelle "la démocratie". Normalement, ça devrait aller avec un principe idiot, qui s'appelle "le respect des électeurs". Tout le contraire de "retourner sa veste en nous prenant pour des buses" !

Bouthi lance une idée fumeuse, qui est en fait une énième manipulation pour désorganiser et déstabiliser (encore plus) le PS. Et vu les yeux doux que Sarko et lui se lancent depuis des années, on n'a pas trop de difficultés à voir d'où vient la manip' ! Quoique, pas sûr que l'Elysée n'ait eu besoin d'intervenir. L'esprit de la traitrise s'est tellement répandue dans les instances dirigeantes du PS qu'il n'a même plus besoin de tirer les ficelles. Le brave toutou de Dray agit sans qu'on lui ordonne quoi que ce soit !

Allez Malek, Juju et toi, vous êtes mûrs pour rejoindre Fadela ! Ça fait trop longtemps que ça vous démange ! N'écoutez plus ce qu'il vous reste de conscience, foncez !
Ils nous emmerdent tous ses détenteurs de la vérité !! On s'en fout
royalement de 2012 car les problèmes des français sont en ce moment
3 Novembre 2009 . Le reste c'est pour vendre du papier .
Concentrons nous sur la situation actuelle et les magouilles des uns comme
des autres . 2012 c'est la fin du monde (prochain film de R. Emmerich) !!
Moi j'essaie de parier depuis déjà plus d'un an avec tous mes potes jusqu'à 10.000€ que Sarkozy sera réellu en 2012 (si quelqu'un veut relever le pari, sachez que mon offre tient toujours :p). Personne n'a osé relever mon pari, sûrement parce que le doute leur tarraude l'esprit, même malgré la destruction systématique de tous les contre-pouvoirs, des libertés, des augmentations des taxes et donc des impôts prélevés aux français, le fait que le slogan principal de son élection "travailler plus pour gagner plus" qui a permis à cette ordure d'être élu et qu'il n'a même pas développé véritablement car ce système d'heure supp existe déjà en réalité...enfin là ce n'est pas le débat..
Enfin, dans tout ça, Nicolas Sarkozy, même si je lui metterai bien une bastos dans la tête, je lui reconnais une intelligence bien au dessus de la moyenne, calcule tout ce qu'il fait et ce qui se passe en politique, vérouille l'actualité, démonte systématiquement l'opoosition avec toutes les armes qu'il a à sa disposition, son côté est véritablement machiavélique car ses méthodes, dans le fond, si l'on analyse un peu sont dignes d'un grand maître passé dans l'art du mensonge et de la manipulation, il sait pertinemment que tout est fait pour qu'en 2012, il soit réélu.

La preuve se trouve dans les denriers événements de l'EPAD : pour une fois qu'il se "lâche" et fait ce qu'il tient à coeur (s'occuper bien de ses enfants et leur assurer un avenir assuré), il fait machine arrière car il sait pertinemment que si il avait continué, une partie même de son électorat aurait pu se retourner contre lui.
Il aura tenté le coup jusqu'au bout et s'est résigné, enfin il aura gagné le fait que son fils est maintenant dans la place et qu'il n'aura donc plus aucun problème pour qu'il en soit le Président d'ici 3 à 5 ans ! Donc, en gros, il a quand même gagné ! juste en décalé... flippant !

Malek Boutih a exactement la même analyse que moi sur ce point et ce qui se passe en ce moment confirme ce fait inéluctable !
On est dans la merde et on en a prit pour 10 ans ! ! !
Il faut en être conscient, et surtout conscient que le PS n'a aucune chance de gagner les élections de 2012 ! A se battre contre un rascal, il faut opposer en face aussi un "monstre", et les seuls candidats possibles entre Aubry et Royal ressemble plus au mouton blanc que Sarkozy mettra 5mn à égorger...
Il reste bien DSK, mais Sarkozy, là encore, a verouillé cette éventualité : les révélations ahurissantes du Canard Enchainés nous amènent à être sûr que DSK n'est pas un mouton blanc, qu'il a des côtés gris voir noir qui l'obligent à rester en retrait, et ce, tant que les "dossiers" seront en possession de ceux qui aujourd'hui les possèdent et savent s'en servir !

La solution en 2012 est bien sûr de ne pas présenter de candidat au PS. Mais là, ça serait une Révolution : le Parti Socialiste auquel j'ai adhéré pendant un moment, est trop pourri par son système interne et ses cloisonnements, aucun espoir qu'ils aient assez les corones pour décider d'un truc pareil ! Il faudrait opposer un seul candidat Verts, m'est avis, plus situé même au centre que à gauche, histoire de ne pas encore faire comme toujours au PS, mais cela n'est qu'une illusion, jamais il n'oserait ! trop de manque de modestie !

Ce qui est à voir aujourd'hui, c'est que Sarkozy a aidé les banques : elles sont mis 6 mois à sortir de la crise.
Le peuple français, lui en mettera 5 ans à sortir de cette crise, et, aura dû se serrer la ceinture pour quoi ? pour faire exploser le déficit de la France et endetter pour des générations et des générations le peuple.
L'Etat aura tout fait pour réduire les aides, réduit les remboursements handicapés, les soins, mais n'aura absolument rien fait pour ce "pouvoir d'achat" dont il savait si bien parler durant la campagne présidentiel !
Et la crise arrive à point nommé pour expliquer qu'il a les bras liés, que sa marge de manoeuvre était "d'just", il n'y a pas besoin d'attendre pour connaitre son argumentaire pour sa réelection, si j'avais le temps, en l'espace d'un mois ou 2, je vous fais madame Irma et vous pond sa ligne de campagne pour 2012, il ne faut pas être trop bête ni trop intelligent pour en connaître sa future ligne !

Malek Boutih a toujours eu une ligne et des positions intelligentes et qui dérangent au sein même de la gauche, je lui souhaite bien du courage pour arriver un jour à les faire défendre au niveau du parti, mais au PS, ça fait longtemps qu'on musèle ceux qui l'ouvre, c'est sûr et certain que c'est pas en 2 ans que ça va changer...

De plus, la mémoire des français n'est point une qualité ! ! ! il suffit de savoir qu'il a été ministre de l'intérieur pendant des années avant de devenir président, et que depuis 10 ans, les chiffres de la délinquance ne font que monter, et quand on étudie les chifres qui montre des baisses, l'on vois partour des articles sur les manipulations des chiffres !
Sarkozy aura été un des plus mauvais ministre de l'intérieur, mais ça, personne ne s'en rappelle aujoud'hui il semble.
Sarkozy est un des plus mauvais Président, mais en 2012, les gens aussi auront oublié tout ce qu'ils ont perdus pendant ces 5 ans. Pourquoi ? car Sarkozy aura accélérer toutes ces réformes en l'espace de 3ans, il lui reste donc 2 ans pour faire pas trop de vagues...
Car il doit aussi savoir que les français ont une mémoire super super courte ! flippant d'ailleurs...
Dans l'état actuel du parti socialiste, il a sûrement raison Boutih, il pense réveiller tous ces petits chefs qui veulent tous être présidents, il y en a tellement que ça en devient stupide. Et à droite c'est pas mieux.

Ce qui me fatigue, c'est qu'à peine une présidentielle pliée, on parle de la suivante. C'est le seul projet de nos politiques et journalistes avec, qui vise un peu plus loin que le court terme habituel.

Question fumigène, la lutte contre le cancer de Sarko, de belles envolées démago-populo hier, c'est à pleurer ..... C'est tout ce qu'il a dans son chapeau pour faire l'unaminité ....

Tout ce qui devrait nous occuper c'est que cette droite décomplexée dégage du pouvoir (de nous affaiblir) et vite !!!!!!!
[quote=Daniel Schneidermann]
Que pourrait un Sarkozy réélu, face à une Assemblée d'opposition, et une Aubry premier ministre ?

C'est une hypothèse absurde pour qui connait un peu la vie politique. Des législatives suivant la présidentielle ne donnent jamais une majorité d'opposition.
Et ben c'est pas si stupide comme proposition. Le PS pourrait même défendre un autre candidat à la présidentielle (un écolo par exemple) pendant qu'il se concentre sur les législatives et un programme de gauche.

Et puis surtout effectivement les médias seront *obligés* de faire autrement que de jouer le jeu de sarkozy...
Allons, Malek Boutih ne propose pas de "passer son tour", mais de mettre plus de forces dans la législative et moins dans la présidentielle : "je ne dis pas qu'il ne faut pas participer à la présidentielle" (texto, à 5:50, de l'interview RTL)

Vous caricaturez son propos. Il en a (comme d'autres) contre le régime présidentiel de la Ve mais on ne l'entend pas pronostiquer une défaite pour autant. Au contraire, il dit que si victoire il y a, elle ne serait pas, en l'état du projet socialiste, porté par un véritable souffle.
Ça peut provoquer un effroi, pas seulement des journalistes, qui en ont plein d'autres des joujous à se mettre sous la dent, et peuvent être sidérés aussi pour d'autres raisons que le grignotage de leur pain quotidien qu'entraine la remarque de Malek Boutih.

Car est-ce que ça ne disqualifie pas un tantinet un parti politique, de dire ça, de découper la vie politique en tranches? C'est parler au ras de l'individu, qui lui d'accord doit choisir et non pas parler au nom d'une instance qui a des ambitions supérieures, de celles qui vous font espérer des jours meilleurs. Et puis, la tendance c'est être sénateur ou député européen, parlementaire bof, ça va si on cumule..., et ça réduit les chances d'être ministre, je dis pas ça pour démobiliser Malek Boutih sur les législatives dans sa chasse aux vaillants candidats.

Étaler cette réflexion, c'est de la transparence peut-être, mais que les homme politiques gardent pour eux leur petite cuisine électoraliste me dérange à moitié.
La peur de s'afficher pour un candidat au présidentielles et contre un autre, de tous les socialistes dans les médias fait pitié. Comment voulez-vous que leur crainte de se tromper ne soit pas communicative à tout l'électorat? Les pauvres socialos, ils veulent être sûrs que c'est le bon en lisant l'avenir et non en lisant le projet, en adhérant à des idées..
Quel néant béant dans cette affirmation "laissons de côté la présidentielle". Avec le calendrier qui fait coïncider les dates, dissocier totalement les campagnes de ces deux élections, quelle clairvoyance!!! C'est plutôt une idée facile qui tombe sous la main, qu'on attrape par réflexe sans réfléchir. Ceux qui croit que tout est facile, ne sont pas des imbéciles mais ils prennent le risque de se tromper. C'est pas qu'on préfère une langue de bois, mais pas non plus une langue qui balance tout ce qui séduit sans analyser. C'est frais, ça secoue le cocotier, mais pourquoi faire?
Au moins, Malek Boutih reveille un peu tout le monde.

Il a un point avec cette declaration, d'autant plus vraie qu'hier ,dans le grand journal, l'invite, qui n'etait autre que Francois Hollande, sous pretexte d'un nouveau bouquin a faire vendre, a bien fait comprendre qu'il se preparait deja pour etre candidat a la prochaine presidentielle. Pathetique ....
Comme toutes les propositions qui renversent la table, et cassent les codes, celle que le PS "passe son tour" en 2012 reste en tête, malgré soi. Et si c'était un moyen de dégonfler enfin, une fois pour toutes, en douceur, sans violence, la baudruche présidentielle, façon V ème République ?

C'est surtout le meilleur moyen d'assurer à la France un gouvernement de droite pour encore 5 ans (2012-2017). Les Français ne sont pas complètement idiots et contrairement à une rumeur persistante, ils n'aiment pas du tout la cohabitation. Alors maintenant qu'une élection présidentielle est immédiatement suivie des élections législatives (merci le quinquennat et l'inversion du calendrier), la seule façon de changer vraiment le régime politique de la France, c'est de gagner la présidentielle, gagner les législatives et modifier la Constitution.

En plus, on en profitera pour faire une politique sociale, économique, sociétale... de gauche. Un détail auquel Boutih ne semble pas penser avec ces raisonnements idiots.
Malek Boutih est tout à fait dans l'air du temps, il a parfaitement assimilé les grands cours de démocratie moderne donnés par nous même, prophètes des urnes que nous sommes. Regardez l'Afghanistan, un pays à qui nous inculquons la démocratie. Un candidat se retire, certain de perdre quoiqu'il arrive de part les fraudes constatées, et par ici tout le monde s'esbaudit de la victoire annoncée du sortant Karzai. c'est ça la démocratie moderne, des élections qui avec ou sans concurence sont célébrées comme de réelles élections compétitives. Aujourd'hui la défaite est annoncée pour le PS au moins par les médias soutenant koko, et comme il serait étonnant que cela change, la victoire annoncée a tous les risques de devenir réalité. Alors oui autant ne pas perdre son énergie dans des combats perdus d'avance. Cela ne sert à rien. Et ils crieront de toute façon Victoire. Alors.
Je pense qu'il faut se concentrer sur les deux, cela dit, il n'est pas difficile de deviner que si Sarko est réélu, il n'aura pas la majorité aux Législatives, parce qu'on ne la lui donnera pas, les Français ont à présent compris comment ça marche ce piège à c...., qu'il faut comme du temps de la cohabitation, un Président d'un camp, un Parlement d'un autre, comme ça les abus seront bien gardés.

http://anthropia.blogg.org
Et pendant ce temps là, j'écoutais Dominique Voynet raconter que le débat sur l'identité nationale était un écran de fumée pour cacher les difficultés du gouvernement.
Que pour le réacteur EPR qui coûtait super cher, on pouvait encore reculer pour mener une vraie politique de réduction énergétique (par exemple en refaisant de vraies isolations)
Que nous pouvions faire de vrais efforts pour le ferroutage au lieu du tout camion (que sarkozy encourage, il y a beaucoup à dire sur ce qu'il a fait pour les camions)
Et d'autres choses encore, si intéressantes.

Le matinaute ne retiendra peut être que le non merci de Malek Boutih, alors que l'information utile se situait pour moi ailleurs.
je n´avais pas compris la posture "défaitiste" de Malek boutih, lui-même collectionneur de vestes électorales.

mais vu à la lumière de cette chronique, le dégonflement de l´objectif elyséen, sa désacralisation devient beaucoup plus subtile, voire intelligente.

Obliger les éditorialistes à parler d´autre chose !! En effet, que vont-ils pouvoir faire , les pôvres .....
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.