30
Commentaires

préfectures engorgées, fournisseurs de l'Etat étranglés, permis au rabais

Le 13 heures de Jean-Pierre Pernaut, ce ne sont pas seulement des vaches, le boulanger et Gérard, le retraité du coin. C'est aussi une blanchisserie qui doit licencier à cause de l'armée, de jeunes conducteurs qui passent un nouveau permis de conduire ou encore des usagers lassés du temps d'attente pour obtenir une carte grise malgré un système "modernisé".

Derniers commentaires

J'ai lu récemment un livre fort instructif sur la question de la distorsion de la communication. "souffrance en France" de Christophe Dejours. il explicite bien les mécanismes en question et les enjeux de la production d'un message appauvri pour qu'une seule façon de penser subsiste: "on ne peut rien y faire, c'est comme ça" et dans le cas contraire, pour ceux qui osent encore douter, de passer automatiquement pour des utopistes. et ce livre n'est pas tout récent....mais d'actualité.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci pour cet article, en plein dans le domaine de compétence initial d'@SI.

Juste deux choses:

1/ une petite erreur :
"Mais comme dirait TF1, tant que les usagers ne payent pas le parcmètre..."

C'est le préfet qui a dit cela, pas TF1. Le baudet est déjà sacrément chargé, pas la peine d'en rajouter.

2/ Quid de France 2 et France 3 ? Pas trop l'air d'avoir beaucoup parlé de RGPP non plus... Le caractère TF1/Pernaut-bashing de cet article peut donner l'impression que seul TF1 n'informe qu'à moitié, alors que je parie que tous les journaux télé, faute d'analyses suffisantes (et/ou de volonté de se mettre en porte à faux par rapport à Nabot Ier) ne font pas le lien.

Enquête à suivre et à poursuivre, donc.
Et pourquoi faire ces reportages s'il y a besoin de slalomer pour parler de ces sujets ? TF1, le Figaro, en général, passe aux oubliettes ce qui est délicat à commenter. Quel intérêt ? Mystère... C'est quand même plus facile de parler des planteurs de choux-fleurs en Lozère... Pff, les gens sont tout plein de paradoxes !
Mais merci beaucoup pour cette analyse (nous en avons besoin, parce que c'est dur de regarder un 13h de TF1 ; tellement bien que vous le fassiez pour nous !)

Et pour Chorus, je pense que c'est un type de logiciel de plus en plus répandu pour les rémunérations de fonctionnaires. Pour réduire des postes, effectivement, mais crois comme l'@sinaute ci-dessus que ça préexiste à la RGPP.
Et sûre que ça ne marche jamais, ah ça oui !
Attention le projet Chorus a été lancé avant la RGPP.
Les marchés de conception du système informatique ont été notifiés en mars 2006 et avril 2007. (http://www2.budget.gouv.fr/directions_services/aife/chorus.htm). Les premières mesures de la RGPP ont été décidées à partir de décembre 2007 (http://www.rgpp.modernisation.gouv.fr/index.php?id=calendar).

L'Etat avait donc passé la commande de ce logiciel avant le déclenchement de la RGPP (et avant la présidentielle de 2007).

Evidemment le déploiement du logiciel s'inscrit dans la démarche de réduction des effectifs de RGPP. Mais il n'y a pas de raisons que sans la RGGP, Chorus eût moins buggé lors de sa mise en service.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Excellent article qui relie des infos pas évidentes à associer spontanément.
Excellent... et navrant papier !
Tiens, un article de décryptage de média, sur @si?
Bravo.
Un milliard c'est 4000 fonctionnaires payé 50'000 euros par ans pendant cinq ans. Donc si le logiciel marche pendant plus de cinq ans ça sera rentable...
Putain, je connais pas mal de fonctionnaires qui aimeraient bien que vous les payez vous-même ! A 50 000 euros par an, même en brut, c'est pas mal ! Divisez donc par deux va ! ;-)
Sauf que j'aimerais bien voir comment Chorus a permis de supprimer 4000 postes de fonctionnaires.
Ce logiciel est clairement bugué et le retour sur investissement ne se fera jamais.
Un logiciel (d'ailleurs, ici on parle plus d'un progiciel) qui marche pendant 5 ans, sans mise à jour, sans maintenance, sans support. Bien sûr.

Les nouvelles version de progiciel c'est tous les 1 à 2 ans.

Sans remettre en cause le fait que créer son propre progiciel puisse permettre de faire des économies, peut-être aurait-il fallu commencer par définir un objectif un peu plus réaliste que "gérer l'ensemble des factures de l'Etat". Avant même de réaliser le projet je serais curieux de connaître l'état du système d'information du ministère du budget, en gros comment les infos de facturation transitent : d'où vient l'information et où est-elle stockée ? (on s'envoie des mails avec des fichiers Excel en pièce jointe ! Euh... :) )
De plus il n'a pas été créé, il est sous licence. Pour chaque utilisateur l'état paye une licence.
C'est le logiciel SAP
Ouais ! Mais la question est de savoir si Pernaut est incompétent, mal intentionné, ou carrément con !

Bizarrement, je pencherais plutôt pour la dernière solution : enfin.... Je veux dire : il est de droite sarkozyste, le chef s'occupe de tout, et a forcément raison...; Donc tout cela ne peut être la conséquence de ses décisions....
Les bras m'en tombent. Et tout ça sur seulement quelques-uns des journaux de jpp? A l'année le lavage de cerveaux (disponibles) doit être d'une échelle vertigineuse.Merci Sébastien, mais du coup j'ai le tournis... et un peu la nausée, aussi.
Excellent sujet, très instructif.
Merci

http://anthropia.blogg.org
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.