17
Commentaires

PPDA : 1h48 d'hagiographie sur le service public

Presque deux heures de PPDA avec Delahousse en voix off. C'est à France 2 que l'on doit cette expérience unique dans le cadre de l'émission "Un jour, un destin". Le destin ? C'est celui de Patrick Poivre d'Arvor, "un des personnages centraux de la vie de la France” qui peut à la fois séduire "les grands, les petits, les vieux, les gros, tout le monde”. Même les gros ? Pendant 1h48 (chaque minute compte), des proches de l'ancien présentateur écrivent et réécrivent "le roman de sa vie". Des kilomètres de citations invraisemblables, un montage tout à sa gloire, et une belle casserole oubliée : Delahousse a bien fait les choses pour PPDA. Comme en 2013 et 2015.

Derniers commentaires

Dire que tout ça est financé avec de l'argent public.
Intéressant décryptage. Bravo et merci
Je n'ai jamais vu cette émission, mais je n'ai pas l'impression qu'elle ait vocation à ne pas dresser un portrait hagiographique du personnage choisi. Rien que les titres des précédentes laissent songeur...
rien d'étonnant une vie un destin c'est toujours dégoulinant de complaisance..... presque étonnant que Castro et le plagiat n'aient pas sauté au montage.
PPDA, homme de 3 lettres.
PPDA : un homme de lettres ? oui ! Facteur ! ( PPDA : Poste Principale Dispensée d'Affranchissement )
AU temps les mails , l'homme de lettres est devenu néant .
à la question 2 je dirais qu'il s'agit d'un enfant ?!
mais Delahousse donne t il des nouvelles de ce jeune irakien que PPDA a sauvé des bombes américaines au péril de sa vie....celle de l'enfant bien évidemment qui aurait pu mourir asphyxié dans le sac à dos ?!!!

et à la question 1, je pencherais pour Le Lay, qui fait référence à ses années de gloire où ses temps de cerveau disponible étaient juste bons à faire de la graisse, affalés qu'ils étaient sur leur canapé, à regarder la roue de la fortune et à boire des sodas américains....

Madame Watsonne a bien du mérite : encore une femme qui préfère rester dans l'ombre d'un grand homme ggrhumpffff
:)
Merci Sherlock pour ce bel entartage.
Vous poursuivez avec talent le travail entrepris par Didier Porte, qui travaille à présent (toujours avec le même talent) pour un site concurrent .
J'hésite entre sidération et effroi.
<>
Mon premier réflexe en lisant "hagiographie de PPDA": vérifier quand il était mort. Ah ben non. Bon, au moins l'émission pour son décès est déjà tournée. :-D
J'ai bien ri, et la bise à Watsonne.
Comme le papier tue-mouches, savoir capter la bêtise de la majorité silencieuse. Toujours vouloir élever l'âme, c'est fatiguant. Le repos du 20h, ça compte aussi.
Il a une capacité à séduire un public dans sa diversité, les grands, les petits, les vieux, les gros, tout le monde.
Tout le monde, c'est vite dit.
Apparemment, les jeunes et les maigres ne succomberaient pas à son charisme.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.