9
Commentaires

Poutine le "bagarreur" et Obama le "top model"

Qui est "vraiment" Vladimir Poutine? Fin décembre, France 2 diffusait un portrait glaçant du président russe. De son enfance dans les bas fonds de Léningrad à son entrée au KGB, Laurent Delahousse racontait en images l’ascension de "l’un des maîtres du monde" à grand renfort de scènes de reconstitution en clair-obscur et de bande son de thriller... Un ton et une mise en scène bien éloignés du portrait consacré, quelques années plus tôt, par Delahousse à... Barack Obama. Pour @si, les élèves du collège Gérard Philipe (Paris) ont regardé les deux émissions. Et concluent qu'une cigarette russe n'a pas la même valeur qu'une cigarette américaine.

Derniers commentaires

Bonjour,

Félicitations pour ce travail de collégiens qui comparent le traitement de l'enfance d'Obama et de Poutine. Félicitations aux collégiens pour leur finesse, à l'équipe d'arrêt sur image et aux enseignants pour aider des jeunes à se former à la lecture d'image .
Car je suis atterrée que dans un monde où tout est visuel , aucun apprentissage réel ne soit fait en college .

Enseignante de college ( en SVT) en province, j'aimerais bcp mettre en page un atelier de ce genre et je me rappelle très bien avoir envisager de faire ceci à partir de vos émissions télé il y a très longtemps quand elles tenaient souvent à une comparaison de la lecture d'un meme événement par 2 rédactions.
Étant enseignante de sciences de la vie ( ce qui limitait le choix des extrait possibles) , vu le travail colossal de les relever par moi meme, celui ci n'a jamais abouti.
Aujord'hui j'aimerais vraiment mettre en place un projet pour l'an prochain, auriez vous des pistes d'aide.
D'avance merci
Estelle Figlionlos
Quel plaisir de les voir progresser, ces collégiens !
Aussi bien dans le contenu de leur analyse que dans la formulation... on voit que ça bosse !
Le plus fascinant est comment on arrive à appeler ce genre d'émission des "documentaires"… Ça montre tout ce qu'il y a à espérer de la télé… Honnêtement, ils prendraient Stéphane Bern pour faire le commentaire qu'on se croirait dans secret d'histoire.

C'est la première fois que je regarde cette émission d'@si, et ça me terrifie. Je sais pas pourquoi, j'avais jamais trop percuté que si aujourd'hui je zappe Morandini après 3 secondes de visionnage, à 14 ans, je serais peut-être resté collé bêtement devant Crimes à trembler devant les monstres qui rodent partout pour violer et tuer tout ce qui bouge… Les références à des séries violentes ou de pseudo-émissions judiciaires viennent immédiatement à la bouche de ces ados, c'est un peu glaçant…
En oubliant un instant les personnages en question, on voit qu'une fois de plus on valorise le riche et criminalise le pauvre.
La machine est puissante, elle est énorme mais elle continue à avancer grace à ceux qu'on met aux commandes et qui n'ont aucun état d'âme. Donc merci à Delahousse et à ses copains. Entre autres.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.