103
Commentaires

Poutine, dans un autre monde

: c'est Merkel -elle lui a parlé trois fois au téléphone- qui a ainsi décrit à Obama

Derniers commentaires

Dobrii den, kamarads Russkofs !
Tovaritch, spassiba, nitchevo, karacho, sharapova... j'ai intégré les premiers rudiments de votre belle langue, et lorsque vos chars pointeront leurs canons à nos frontières, j'aurai encore progressé dans son apprentissage.
J'ai stocké dans ma cave quelques caisses de vodka, dans mon congélo blinis, piroshkis et entremets franco-russes, afin de vous accueillir avec les honneurs.
J'ai découpé les bandes d'un vieux drapeau français de l'époque où je militais dans les rangs nationalistes, et je m'apprête à les recoudre dans le sens longitudinal, afin d'obtenir un joli drapeau russe. Nos nations arborent les mêmes couleurs, c'est un signe.
Nous sommes faits pour nous entendre.
En Russie, l'opposition muselée.
Internet sous contrôle.
Une autre analyse intéressante: http://m.slate.fr/story/84093/ukraine-guerre-poutine-obama
Pour connaître la différence entre la Russie de Poutine et un pays démocratique, vous n'avez qu'à vous rendre à ND de Paris, et chanter une chanson anti-Hollande, et faire la même chose contre Poutine dans une église orthodoxe de Moscou.

Là vous comprendrez pour de bon la différence.
Entre une expulsion musclée et quelque amende, et quelques années dans un camp de travail, comme les Pussy Riot, vous comprendrez la différence.
S'interroger sur le monde dans lequel vivrait Poutine est assez cocasse de la part des dirigeants "Occidentaux".
Parce que moi, nous, citoyens des Etats de ces dirigeants d'Europe, nous nous demandons dans quel monde eux vivent? :-)

Un monde imaginé à Washington? Dans lequel le Libéralisme triomphant par la force des armes serait le nouvel Opium des Peuples?
M'enfin, regarde-t-il quelquefois une carte de géographie pour éclairer un peu leurs décisions?
Ont ils réellement conscience de la poutre qui perce leurs yeux pour ne pas voir la déchéance politique et intellectuelle de ce Système agonisant?
Foutre le Moyen Orient et l'Afrique à feu et à sang ne leur suffit pas, il leur faut aussi foutre le feu en Europe?
Quand comprendront ils que les intérêts des Amériques ne sont pas ceux de l'Europe?

Mais dans quel monde vivent ils?
Mais pourquoi diable ce Poutine ne veut-il pas de bases de l'OTAN à ses portes ? C'est étrange ! Ce type est vraiment irrationnel !
La moitié de la production d'électricité ukrainienne est fournie par des centrales nucléaires conçues en Russie, alimentées par du combustible ayant la même provenance et c'est là aussi que ce combustible retourne pour être retraité (avant, bien sur, que les déchets reviennent en Ukraine.)

Avec de graves problèmes financiers et de mauvaises relations avec ses fournisseurs habituels, Kiev va avoir beaucoup de difficultés pour assurer la sécurité de la quinzaine de réacteurs qu'il faudra pourtant continuer à faire fonctionner sous peine de mécontenter la population...

Selon l'importance qu'on accorde à ces questions cela peut sembler n'être qu'un dêtail assez secondaire ou au contraire une preuve de ce que l'Ukraine est contrainte d'avoir de bonnes relations avec la Russie.
Regardez ce qui arrive aux opposants journalistes et simples militants citoyens écologistes des minorités etc. en Russie depuis que Poutine est au pouvoir et vous verrez qu''il n'y a rien de comparable avec les "diktats" de Bruxelles que nous subissons ni même avec la répression des manifs à Nantes contre nddl . Il faut critiquer notre démocratie mais la discréditer au profit de cette Russie- là (Poutine n'est pas toute la Russie heureusement) est grandement discutable
Avec toutes ces conneries, on passe complètement à côté des seules vraies infos importantes, par exemple la brosse à dents connectée en bluetooth à un mobile: http://www.numerama.com/magazine/28628-oral-b-devoile-une-brosse-a-dents-connectee.html.

Bon éventuellement, après s'être lavé les chicots et en attendant le thermomètre rectal connecté 4G, on peut regarder un doc canal+ pour comprendre la "spontanéité" des révolutions colorées: Etats-Unis: à la conquête de l'Est
Qu'ont fait les étatst-Unis quand les cubains se sont alliés à l'URSS communistes... Ils ont tenté un coup de force pour rétablir un régime qui leur était favorable.
Que font les Russes, quand un régime qui risque de leur être ouvertement défavorable, s'installe à leur porte ? Ben, ils réagissement bêtement pour défendre leurs intérêts...
1 militaire, la base en Crimée leur assure le seul accès possible pour leur flotte à la Méditerranée
2 économique, l'Ukraine étant un espace économique important pour la Russie
3 géopolitique. L'Ukraine est frontalière de la Russie, et est-il besoin de le rappeler, faisait partie de l'URSS ! Stratégiquement, il est évident que la Russie ait envie de s'impliquer...
Les Etats-Unis ne font-ils pas systématiquement la même chose en amérique centrale et du Sud, sans que cela ne choque personne... Il va sans dire qu'ils n'installent pas la démocratie partout où ils passent (Irak, Afghanistan...)... Que fait la France quand ses intérêts économiques sont menacés en Afrique... Pareil !!!
Oui mais la Russie n'est pas une démocratie... Ben... Il a été élu ! Son État n'est pas démocratique pour autant ?
Mais rappelez moi qui élit et contrôle la commission européenne qui a un très fort pouvoir de décision sur la France et les pays de l'UE ? Le Parlement européen détient-il le pouvoir législatif ??? Non plus.... Et pourtant, personne ne trouve à redire à ce régime oligarchique.... surprenant non ?
Non, Poutine a bien les pieds sur terre et les yeux en face des trous !

Jusqu'à présent ses réactions n'ont rien d'irrationnel, de son point de vue et de ses intérêts.
Quand les intérêts des entreprises françaises sont menacés par un climat politique délétère dans un pays africain, que fait la France ? Elle envoie son armée ( si les USA sont d'accord bien sûr, car malheureusement l'armée française n'a plus de capacité de réaction vraiment autonome).
La situation en Ukraine laisse planer un risque politique majeur sur les bases militaires russes en Crimée, qui donnent accès à la Méditerranée.
Rien de surprenant à ce que Poutine fasse une démonstration de force. D'autant qu'il sait que l'UE est inexistante sur le plan militaire et que les USA se contenteront de condamnations et éventuellement de gesticulations (déplacements de navires...).
Quant aux sanctions économiques que l'on agite comme un épouvantail... n'oublions pas que l'essentiel de l'approvisionnement en gaz de l'UE provient de Russie.
Bref, c'est à un spectacle du genre "je te tiens, tu me tiens...." que l'on risque d'assister.
Ce qui ne veut pas dire, comme l'a affirmé, sur le plateau d'@si Mme Pasternak, qu'il déroule un scénario qu'il aurait écrit. Non Poutine réagit face à l'évolution de la situation, en essayant d'avoir un coup d'avance sur ses adversaires.
Après tout cela j'ai regardé Dr Folamour de Stanley Kubrick, tout y est, absolument tout.
Quand je pense que ce fumigène ukrainien masque complètement la véritable info du jour, c'est à dire la déclaration solennelle de Jean-François Copé suite au complot odieux et machiavélique dont il est l’innocente victime. Victime, que dis-je, martyre plutôt !
Je m'en vais écumer les sites d'infos en continue, il y aura bien au moins un live-tweet de l'évènement, malgré la censure et l'omerta. La justice et la vérité triompheront ! Jean-François, Jean-François, Jean-François !!!!!!
La photo illustrant ce 09h15 est un fake : le téléphone n'est pas rouge ! ^^
Saddam Hussein était un méchant indiscutable.
Ben Laden était un méchant indiscutable.
Khadafi était un méchant indiscutable.
Bachar El Assad est un méchant indiscutable.
Poutine est un méchant indiscutable (même s'il n'est pas arabe).
C'est quand même pas difficile de savoir qui sont les Bons.
Le point de vue de Jacques Sapir sur la situation ukrainienne:
http://russeurope.hypotheses.org/2039
Convenons que la propagande est très bien répartie. Il est intéressant de noter qu'aucun media en occident ne fait allusion aux fondations américaines (dont la plus efficace celle de John Mac Cain) qui alimentent en argent, en conseils judicieux, en appui opérationnel les mouvements révolutionnaires qui recrutent dans les universités. Nos grands journalistes d'investigation ne perdent pas leur temps à creuser de ce côté. Pour avoir une ébauche d'opinion sur la situation, il nous reste à ne croire personne ou a passer le temps qui nous reste à chercher ici ou là et ailleurs;
Poutine a le gaz, Poutine a du pétrole, les US mènent leur barque, et l'hystérie prolifère.

Ça n'est hélas que le début, et ceci pour des raisons atrocement banales même si sous Omerta quasi complète :
http://blogs.mediapart.fr/blog/yt75/030713/transition-energetique

Époque somnambule s'il en est une.
Oui enfin, si on veut démêler propagande occidentale et russe, est ce si compliqué ?
Le premier mouvement du parlement de Maïdan a-t-il ou n'a-t-il pas été de supprimer la reconnaissance du Russe comme langue régionale ?
Dans un contexte de crise économique et politique, c'est évidemment un signal limpide qui ne peut que susciter le rejet dans les régions ou le russe est la langue dominante. Voilà un gouvernement qu'ils n'ont pas élu et qui entend les dépouiller de leur langue maternelle. Bien sur que ça ne va pas bien se passer.
Un rapide coup d'oeil sur le net, entre blogs, forums et réseaux sociaux, indique qu'une part non négligeable d'intervenants ne se sent pas si éloignée de "l'autre monde de Poutine".
C'est en tout cas ce qu'expriment les écrits de ceux qui n'aiment pas démocratie, mais qui laissent aux autres le soin de tester la dictature.
Les dictateurs qui s'en remettent au respect des constitutions pour appuyer leurs raisonnements, je dis que... bon... c'est en effet faire partie d'un autre monde (cf. la déclaration de Medvedev, celui qui n'est qu'une marionnette de Poutine, parce que le Diable, c'est Poutine, et tous les russes derrière lui n'existent pas). Ce n'est pas chez nous qu'on adopterait un tel raisonnement. Respecter les référendums, ces choses là, c'est bon pour les dictateurs dans le genre de Chavez... Je n'ose même pas parler de respecter la souveraineté.

C'est tout à fait juste. Ils sont dans un autre monde. Et nous, nous sommes les gentils. Qui applaudissons aux massacres en Egypte (Al-Sissi a-t-il ses avoirs bloqués par les Suisses et les Autrichiens ?). Qui nous enorgueillons de mater les terroristes à coup de drônes. Nous au moins, on ne les dérange pas "dans les chiots". C'est pour les dictateurs ce genre de comportements. Pas pour les Démocraties de Guantanamo avec un grand D et pour les gentils des programmes de Rendition avec le diable Syrien ou les démocrates Egyptiens.

Un tout autre monde. Où l'OTAN est consubstantielle de la Démocratie. Et où le Bien et le Mal deviennent des boussoles absolues pour juger de tout.

Dans quel monde Potemkine vivent les dirigeants occidentaux ?

Un rapide coup d'oeil sur le net, entre blogs, forums et réseaux sociaux, indique qu'une part non négligeable d'intervenants ne se sent pas si éloignée de "l'autre monde de Poutine".

C'est en tout cas ce qu'expriment les écrits de ceux qui n'aiment pas démocratie, mais qui laissent aux autres le soin de tester la dictature.


Personnellement je soupçonne que si on faisait une élection en France ici, il y aurait plus de voix pour Poutine que pour François Hollande. En fait, si on repassait la fameuse vidéo du stylo à une heure de grande écoute, il pourrait même être élu.

http://www.youtube.com/watch?v=14JH5-Tia5k
"Jusqu'à quel point lui-même n'est-il pas intoxiqué par la propagande qu'il a déchaînée, et qu'il contrôle ?", alors seul Poutine serait propagandiste, et vivrait dans l'intoxication de sa propre propagande ? Remarquez, Daniel, qu'on n'utilise jamais le terme propagande dans nos sociétés démocratiques pour décrire ce que font pourtant à longueur de journée les gouvernements occidentaux, les grands quotidiens français. Votre invitée de la semaine dernière ne vous a-t-elle pas parue propagandiste dans le sens inverse ? Méditons un peu sur cet anathème avant de l'employer à tour de bras contre les seuls pays non-alignés.
Expliquer pourquoi, comment et ce que signifie que le leader du parti ukrainien radical Pravy sektor (Secteur de droite) Dmitri Iaroch a demandé sur son compte facebook slave (Vkontakte) le soutien du terroriste tchétchène Dokou Oumarov (impliqué dans les attentats de Boston) : « Le peuple ukrainien et le peuple tchétchène ont en commun le sang qui a été versé. De nombreux Ukrainiens, armes dans les mains, ont soutenu la lutte du peuple tchétchène et d’autres peuples du Caucase pour leur libération. Il est temps de soutenir l’Ukraine ».
une situation dans laquelle deux peuples, deux camps, vivent dans deux représentations mentales opposées, étanches, entre lesquelles soudain la communication n'est plus possible ?

Parfaite description de certains forums d'@si ...
" Disons que si l'on espérait retirer de cette émission des vérités définitives, on n'y aura pas trouvé son compte. Mais si l'on veut montrer comment intoxication, auto-intoxication, paranoïa, s'emparent des esprits et conduisent aux guerres, l'émission aura été terriblement instructive."
Si le « on » est question , c'est vous, espérons qu' « on » saura en tirer les leçons.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.