7
Commentaires

"Pourquoi Trump gagne et la presse perd" (critique media US)

Alors que Emmanuel Macron vient de terminer sa visite aux États-Unis, nombre de médias et d'internautes ont moqué les faux-pas et moments de gêne entre les deux présidents. Cette séquence s'inscrit dans une longue tradition haineuse entre M. Trump et les journalistes. Dans ce contexte, le critique de presse Jay Rosen signe une tribune décortiquant le fonctionnement du système Trump contre la presse traditionnelle. Une tribune en forme de signal d'alerte : la presse serait en train de perdre face à Trump.

Commentaire préféré des abonnés

Parlant de cela, le Clown Auguste a renvoyé le Clown Blanc dans les cordes après le discours de ce dernier au Congrès : Le chef du Pentagone a reconnu devant le même Congrès hier que les Français avaient envoyé des troupes en Syrie

(...)

Derniers commentaires

Ce point de vue est à la,foi irréfutable et biaisé.

Bien sûr que de plus en plus de gens de detournent des médias en général et bien sûr qu'un démagogue à la Trump ou'autres peut jouer les chevaliers blancs à bon'compte , pourquoi ?


Les médias sont des facteurs d'influence de l'opinion et à ce titre sont investis par ceux qui ont intérêt à l'influencer , soit dans nos contrées , les grands groupes.

Mais nos'sociétés sont de plus en'plus non consensuelles du fait de leurs dis fonctionnement  , donc les médias diffusant un consensus ayant l'aval de leurs possesseurs ne peut en retour que provoquer du rejet.

Ce n'est pas un problème de média anciens ou nouveau , mais à la base un problème politique global associé a un oligo pôle médiatique.

Le problème est que la presse ne peut pas gagner contre Trump, car quoi que la presse dise, ceux qui ont voté pour Trump ne lui feront pas confiance. De fait, ce n'est pas à la presse de mener e combat contre trump mais au parti démocrate de convaincre les électeurs de voter pour eux.



Pourriez-vous nous éclairer sur les critères de classement de RSF concernant la liberté de la presse? j'ai la désagréable impression de gober les mouches avec une info qui ne s'appuie que sur ce classement.

Que propose vraiment l’auteur de cet article... que les journaux changent de ligne éditoriales ou qu’ils aient un compte facebook plus performant ? 

pour Daniel sa mauvaise foie, et parce que je suis socio et que je défend mon Media, suis FI. comme ça, ce qui ne le saurais pas savent d'ou je parle. 


Bonjour les Socios, 

Le Média couvre depuis plusieurs semaines les mobilisations sociales contre les réformes d'Emmanuel Macron, que ce soit la réforme de la SNCF, de l'Université, de la Justice et tant d'autres encore.
Vendredi 20 avril, nous avons, au même titre que Reporterre, Marianne et Politis, relayé plusieurs témoignages d'étudiants faisant état d'un blessé grave après l'évaluation de Tolbiac.

L'enquête que nos journalistes ont menée, a permis d'identifier plusieurs blessés légers contrairement à ce que la préfecture affirmait. En revanche, nous n'avons identifié aucun blessé grave. C'est une bonne nouvelle, et nous nous en réjouissons.
Toutefois, nous avons fait l'objet d'un tir croisé en provenance de partisans du gouvernement et de journalistes, nous reprochant d'avoir véhiculé le témoignage d'une étudiante.

L'erreur que nous avons commis vendredi, sur le site du Média presse, a été corrigée immédiatement, le jour même. Cette erreur est une erreur humaine, nous n'avons jamais eu la moindre intention de tromper nos téléspectateurs ou lecteurs et encore moins d'instrumentaliser des témoins. Voici donc ci-dessous, le Communiqué de presse du Média, qui explique ce que nous avons fait.
Vous trouverez également l'article de Rémi Kenzo-Pages, qui vous présente l'ensemble des éléments de cette affaire.

Depuis près de 4 mois d'existence, nous veillons avec professionnalisme à laqualité de nos informations, et pour un nouveau média, nous sommes déjà fiers du travail accompli, même si nous pouvons encore progresser.

Votre soutien nous est indispensable. On continue, à bientôt. 

Parlant de cela, le Clown Auguste a renvoyé le Clown Blanc dans les cordes après le discours de ce dernier au Congrès : Le chef du Pentagone a reconnu devant le même Congrès hier que les Français avaient envoyé des troupes en Syrie

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.