19
Commentaires

Pourquoi Le Monde, Télérama et Brut ont fait l’impasse sur l’affaire Besson

De Hollywood à Pékin en passant par Caracas, depuis mai dernier la presse du monde entier a fait état des accusations de violences sexuelles portées par plusieurs femmes à l’encontre du cinéaste Luc Besson. En France, certains médias se sont distingués par leur silence. Parmi les plus notables : Le Monde, Télérama et Brut. Nous avons cherché à comprendre pourquoi.

Commentaires préférés des abonnés

Cette attaque contre "Brut" est vraiment basse. Il n'y a aucune relation de subordination, dont aucun conflit d'intérêt potentiel entre un média et son/ses financeurs privés. Un média français est, du fait même qu'il est média, libre. Et je suis sûr (...)

Approuvé 6 fois

Haha, c'est drôle. Je dois être fatigué, je n'ai capté l'ironie qu'une fois arrivé à la dernière phrase.

Dans 90% des films de Besson, on a un héro mâle super "badass" accompagnée d'une TRES TRES jeune fille (ou quand c'est une femme adulte, elle est rajeunie et infantilisée (cf Scarlett Johansson dans je sais plus laquelle des bouses de Besson)).


Sa fil(...)

Derniers commentaires

Il y a comme un relent de secrétariat de Kommandantur, sur ce topic...On pointe du doigt l' obèse évidemment frustré, on piaffe sur la lenteur du lynchage médiatique, on s' énerve sur le manque d' enthousiasme à pendre le soi-disant innocent...Ca sent bon l' égout, quoi.

c'est bien .. ca fait juste depuis qu'il s'est tappé Malween que je le dit (et elle, pauvre enfant star , comme tout.e les enfants star, c'est juste les parents qui veulent, lamentable, et les  bobos d'applaudirent,  ils peuvent s'astiquer le poireau en mattant des fillettes grimées en femme, a vomir). Ils croient ces gars qu'il existe des lolita, des enfants (de 14 a 16 ans) attiré.e.s par les vioc de plus de 50 ans, le fantasme de l'adulescent (a 30 ans je trouvais les mecs de plus de 45 ans, vieux et moche), c'est ca les zelites Francaises, des vieux mecs avec des femmes de 7  a 30 ans de moins qu'eux, pas etonnant Macron, et les feministes sont autant a vomir, des vielles ou jeunes, frustrées qui n'ont pas eu d'amour depuis leur 40 ans, ou qui n'ont pas d'enfant,  et qui detestent les femmes encore attirantes, ou les meres, ou les femmes abusées qui sont debout (nous on est vraiement les plus detestée des femmes francaises, victimes et en meme temps intelligente, courageuses, refusant d'avoir la parole volé,  ca ca enerve les bobosphere.. .. son seul film interessant 'le 5eme element' .. Taxi de la merde, Naceri joue super mal . incroyable comme il est mauvais. 

On peut très bien poursuivre une existence quasi-normale avec sur le dos une affaire d'abus de pouvoir, de confiance, de bien social, de trafic d'influence ou de détournement de fonds... Vos amis vous défendent bec et ongles et vous perdez rarement votre job... Demandez à certains grands patrons, parlementaires, voire même à des ministres...


En revanche, si on vous accuse de crime sexuel, vous sentez tout d'un coup la banquise se refermer sur vous... Et même si vous êtes, des années plus tard, acquitté... le doute subsistera toujours en raison du huis-clos entourant généralement la commission des faits reprochés...


Et les plaignantes ne sont malheureusement pas épargnées par le traitement médiatique.


Voilà pourquoi, il me semble, ce genre d'affaires devraient être l'objet d'une publicité minimaliste, au moins jusqu'au jugement.

Dans 90% des films de Besson, on a un héro mâle super "badass" accompagnée d'une TRES TRES jeune fille (ou quand c'est une femme adulte, elle est rajeunie et infantilisée (cf Scarlett Johansson dans je sais plus laquelle des bouses de Besson)).


Sa filmographie a toujours senti le fantasme personnel, la projection d'un gros bonhomme gauche dans des personnages de héros hollywoodiens virilistes et musclés, adulé par une faible fillette qu'il faut sauver et/ou éduquer.

Ses films m'ont toujours mis mal à l'aise, en plus d'être objectivement franchement ringards malgré les millions de dollars d'effets spéciaux.


Bref, je suis pas du tout étonné que le gars soit un gros dégueulasse, il a laissé des indices de ses fantasmes persos dans tous ses films. Dans son cas, j'ai vraiment du mal à séparer l'artiste de l'oeuvre, il est trop premier degrés et bourrin artistiquement.


Benalla c'est plus facile, c'est proche de Macron...

Et puis bon, avant Weinstein et avant Besson, il y a eu Polanski, et les médias hexagonaux avaient été clairement de son côté.

Le seul que j'excuserais, c'est Télérama, c'est franchement pas dans leur ligne éditoriale de parler de ce genre de trucs. Et puis bons, ils sont globalement très bons publics des films de Woody Allen, Alfred Hitchcock et des films produits par Weinstein, je peux comprendre qu'ils seraient mal à l'aise avec ce genre de trucs par ailleurs. 


Pour le monde et Brut par contre, quelle hypocrisie.

Cette attaque contre "Brut" est vraiment basse. Il n'y a aucune relation de subordination, dont aucun conflit d'intérêt potentiel entre un média et son/ses financeurs privés. Un média français est, du fait même qu'il est média, libre. Et je suis sûr que 90% de la presse française sera d'accord avec moi.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.