17
Commentaires

Pourquoi Hollande est partout

Un sondage, et tout est transformé. Depuis une enquête d'opinion favorable le 10 janvier, François Hollande est partout, interrogé à la radio, à la télé et dans la presse, présenté comme "l'outsider" socialiste et dépeint comme une alternative crédible à Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et Ségolène Royal dans la course à la présidentielle.

Derniers commentaires

les sondages à cette date ne veulent pas dire grand chose;
je pensais que F. Hollande était candidat aux primaires !
en tous les cas, moi c'est Ségolène Royal
Ce qui est surprenant dans ces primaires c'est l'absence de sensualité. par sensualité j'entends une sorte de terreau humain qui nous fait penser que le candidat sait faire autre chose que de la communication. Les candidats actuels ne transportent aucune vivacité, aucune intelligence, aucun courage ni aucune conviction. Pourtant, s'il leur fallait des évenements de l'actualité pour se montrer un peu ancrés dans la vie, ils auraient pu traduire l'admiration des français pour la révolte en Tunisie, leur inquiétude face à l'augmentation des prix de l'immobilier en rapport à l'absence d'augmentation des salaires, leur espoir quand ils constatent un début de mouvement vers la relocalisation des entreprises. Ils pourraient avoir une réflexion sur la considération des diplomes en France, l'Université, l'éducation des enfants. Au lieu de cela, leurs discours sont inaudibles ; on nous parle des 35 heures et de l'insécurité (comme d'habitude), pour la part compréhensible...

En vérité ce parti a besoin de voix qui n'ont rien à perdre que leur statut de voix, des héraults qui annoncent l'arrivée d'un mouvement populaire. Ils tous là à se tirer la boure, ça devient ridicule. Le pire ce ne sont pas les candidats eux-mêmes mais leurs acolytes enfièvrés qui à force de soutenir un candidat font perdre la substance vitale de ce parti.
Que l'ami Balthaz vogue le plus loin qu'il le puisse, car il vient de quitter @si.
Mais il est toujours possible de le lire ici et .

Ça, c'est ce qu'on appelle du blog.
Nous sommes très tôt jeudi matin (00h01 !) et je constate, non sans une certaine émotion, que ce dossier de Dan a attiré, à l'image ébouriffante du charismatique tribun qu'il prend pour objet, un tsunami irrépressible de contributions sur ce forum : 13 exactement en 24 heures ! On la sent frémir la présidentielle là, hein ? Et on sent dans quel sens !!!!
Etant abonné aux Inrocks, j'ai d'abord été surpris de voir Hollande à la Une avec un montage un rien zébulon, je ne voyais pas ce que ce terne fonctionnaire socialiste pouvait avoir de rock'n roll. J'ai lu l'article en entier et je ne comprends toujours pas pourquoi ils lui ont donné aussi longuement la parole: 6 pages... Non seulement ce type est banal à pleurer, mais en plus il n'a strictement RIEN à dire. Il ne sait même pas s'il sera candidat à la candidature (parce que s'il perd la présidence du conseil général, il remballe ses clarinettes et ses ambitions avec). Même Bayrou à côté c'est un punk (et au moins il est drôle, même s'il n'en fait pas exprès). 6 pages de blabla inodore, incolore et sans saveur... Dans le Figaro magazine j'aurai compris (et je ne l'aurai pas lu) mais qu'est ce que fichait ce gus dans les Inrocks? Eva Joly, Cohn Bendit et Mélenchon (qui pourtant font swinguer les idées dans des styles différents, avec de l'attaque dans les thèmes, de la dissonnance, du contre-temps, bref des gens intéressants pour un public de musiciens) ceux-là n'ont eu droit qu'à une page (Mélenchon) et 2 ou 3 (c'est le tarif habituel des longs papiers politiques dans les Inrocks). Je n'avais jamais lu autant de lieu commun dans une interview politique et je ne vois vraiment pas ce que ce type apporte (à part le buzz médiatique pour le PS). A moins que toute cette agitation ne serve qu'à prouver que Hollande est complètement inintéressant: c'est un peu tordu mais allez savoir, en politique le billard à trois bandes est un exercice répandu...

En voyant arriver Pigasse, j'avais un peu peur que les Inrocks devienne un instrument de propagande socialiste. Mais là c'est plutôt de la contrepublicité. Je comprends que DSK préfère la fermer (çà rapporte visiblement plus que d'enfiler les perles dans les médias).
Bref, je ne vois toujours pas pourquoi ce type monte dans les sondages... et pourquoi la presse en parle, encore moins les Inrocks. Si quelqu'un peut me mettre au diapason...
Il manque une explication qu'Hollande tait aujourd'hui mais qu'il a avouée dans le passé: il pense que les Français n'éliront pas une femme présidente; comme la plupart des politiques et des élites médiatiques dans les dîners mondains, où ces gens ont la certitude de tirer les ficelles du monde...Hollande compte sur la misogynie, voilà tout; le fantôme dsk s'éloignant, il reste Royal, voire Aubry, et il compte sur le rejet des bonnes femmes pour apparaître le mieux placé; sa façon rationnelle de parler des élus influents à sa cause n'est que façade, il joue toute sa stratégie sur 1) le retrait final de dsk, 2) la moutarde montée entre les "chiffonnières";

c'est assez incroyable d'écouter un Duhamel vanter partout les qualités de propositions du compétent Hollande, intronisé fiscaliste sérieux,tandis que Duhamel snobait la candidate 2007 sous prétexte qu'elle était en déficit de ministères régaliens ou de stature internationale...(parce qu'Hollande de ce côté-là ??)

Hollande, l'homme des petits arrangements, des consensus, des absences de courage politique...a laissé un parti exsangue dans une apocalyptique fin de mandat lors du Congrès de Reims, voilà tout; il cumule les mandats, fait mine de devoir convaincre aux cantonales lors que c'est déjà plié...mais en vrai ?

je pense que les réserves émises dans l'article vont devenir des évidences,
Sondage ifop (pdg Laurence Parisot) pour France-soir et un autre pour Le Point... Deux grands journaux de sociaux-démocrates comme chacun sait. Donc on peut penser qu' Hollande serait le nouveau candidat socialiste de la droite et des journalistes bien sûr !
Pfff, toute cette énergie dépensée alors que Sarko sera réélu... :(
Entretenir de bonnes relations avec les journalistes, leur fournir des analyses "clés en mains", apparaître dans les sondages, et le tour est joué...Le cirque médiatique peut commencer sa représentation...Un coup de Sarko par ci, un coup de DSK, Une dose de Marine Lepen, un zeste d'hollande, une pincée de Mélenchon, tiens mais au fait Ségolène, ce serait bien de la "remettre" en scène...Et la tambouille politique version "ce sont lémédia qui choisissent" peut commencer...Mais attention, les règles du jeu, c'est de rester dans l'ordre établi de lémédias...C'est nous qu'on pose les questions, c'est nous qu'on choisi les thèmes, et y faut pas rentrer dans le fond des sujets, parce que sinon nos abrutis de téléspectateurs/lecteurs/auditeurs, y vont pas comprendre....Et puis on a notre dieu Audimat/nombre de pubs vendues à contenter, on est obligé de sacrifier l'éveil des consciences sur son autel...
La société du divertissement...pourquoi faudrait-il que la politique soit traitée différement?
Et puis, la démocratie est sauve, puisqu'à la fin, ce sont les électeurs qui tranchent...
Puisqu'on vous dit qu'il n'est pas nécessaire de tenter d'éclairer des abrutis...
Hollande cumule ses indemnités parlementaires et celles de président du Conseil général de Corrèze, ce qui, compte tenu du plafond, lui assure des revenus équivalant au double du montant (4000 euros) qui selon lui condamne à figurer parmi ces "riches" qu'il n'aime pas. Combien de temps a-t-il consacré depuis le début de l'année à ces deux fonctions ?

Marc Andrault
et dans le genre ce n'est qu'un tout petit joueur !
Lorsque je songe que votre vote engagera l'avenir de nos enfants cela fait froid dans le dos !
La propagande par les sondages, ca m'énerve:
Depuis quand une mesure sur 1 % de la population vaut pour l'ensemble de la population ?
Les sondages peuvent ils être définis comme un protocole scientifique ?
Qui sont ceux qui s'enrichissent avec les instituts de sondages ?
" L'instant" Balladur a duré longtemps et on sait comment il s'est terminé. Il y eut aussi un "instant " Ségolène....Les sondages nous envahissent plus d'un an avant les élections. Sûr qu'ils enrichissent les instituts du même nom,dévorent les pages des journaux,occupent les médias qui prétendent en tirer la "substantifique moelle"....A peu près sûr que la plupart des citoyens restent indifférents parce que blasés par tout ce tintouin.
Hollande est assez placide,drôle et sympathique.En celà,il est un "bon client".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.