184
Commentaires

"Pour vous, la presse, Dray est un bon produit"

Comment les médias ont-ils rendu compte de l'enquête qui vise le député socialiste Julien Dray, menée depuis plusieurs mois par les policiers de la brigade financière ? Comment et pourquoi plusieurs éléments du dossier, dont un rapport de l'organisme anti-blanchiment Tracfin, et le jour de la mise en ligne de cette émission, des éléments du rapport de la brigade financière, ont-ils fuité dans la presse ? Quelle stratégie de défense a adopté le député vis-à-vis des médias et de la justice ?

Derniers commentaires

Et maintenant qu'il n'est plus poursuivi, "Le Monde" en ligne en ajoute une couche : Julien Dray, un chef de bande désormais esseulé.
Extrait : "Mais lui est en réalité exclu de la Ligue [LCR] pour avoir participé à un stage socialiste et, déjà, pour son attrait des objets beaux et chers.".
Alors qui croire ?
Je viens de regarder l'émission et je dois dire que,sur la première moitié,le journaliste m'a mise mal à l'aise".Létau se resserre ",était de trop et tout sentait l'accusation.,Ce qui est étonnant puisque le journaliste dit plus tard qu'il n'est pas magistrat.Rien ne leur a servi de leçon,Les exemples sont nombreux,Outrau,mais aussi Toulouse auparavant.On charge,on dénonce,on brode,on déshonore puis on s'en lave les mains.
Bonjour Daniel Schneiderman,

Je profite de passage de Laurence Lacour qui sévissait en tant que médiatrice sur France 5 à l'époque chez vous et l'existence du forum pour vous poser une question un peu personnel....
Désolé, c'est une question hors sujet et très people (mais bon, allez, j'assume, et puis c'est l'été, on se détend un peu) :
J'ai toujours eu l'impression qu'il y avait des petites rivalités et des divergences d'opinion entre elle et vous sur ASI à l'époque de sa diffusion hertzienne (qu'on a tendance a retrouvé dans le débat notamment sur le contenu du rapport que vous souhaitez évoquer tandis qu'elle recadre en disant qu'on sort du sujet).

Me trompe-je ou pas ?

Pardon encore pour cette question hors sujet mais, après tout, on est sur le net et on peut se permettre à peu près tout....

En espérant avoir une réponse qui sera la preuve de la lecture des sujets de vos internautes (très nombreux, je le concède) et de votre ouverture d'esprit, merci beaucoup pour l'existence de ce site dont je suis le premier fan.
rien à dire sur le fond , je ne connais pas suffisamment le problème.
Mais quel malaise m' a laissé cette émission!
Le journaliste prêt à fondre sur sa proie.
J.Dray , épuisé m'a-t-il semblé, répétant éternellement ses arguments.
DS intervenant sans arrêt ...
Et la pauvre Laurence Lacour qui n' a pas pu placer un mot. Elle est la seule à avoir essayé de rester dans le ujet.
Voilà , je sais ce qui m ' a mise mal à l' aise: on se serait crû au tribunal!
Belle envolée de Laurence Lacour pour introduire le débat, malheureusement sous la forme d'un verdict.
Avait-elle ensuite quelque chose à ajouter ? Non, et elle a écouté Julien Dray comme si elle était en train de prendre un verre avec lui, en oubliant que nous étions là.
L'émission a ainsi duré longtemps, tant DS a attendu qu'elle la cadre, obligé finalement à intervenir tant bien que mal en ce sens.

Pour ce sujet, il fallait minimum un DS à la barre ou un Guy Birenbaum. Quoiqu'il n'était pas possible de parler des dessous de l'affaire, gardés secrets par Julien Dray, et qui nous intéressaient le plus. (On aurait pu lui demander de nous livrer un indice avant de partir, ou un par semaine comme avec Sherlock).

La stratégie est judicieuse d'attendre que le comploteur ait abattu toutes ses cartes pour mieux le frapper et l'abattre. L'homme est un renard rusé. Je ne suis pas sûre qu'il nous livrera tous les dessous après coup. Il les utlisera probablement pour négocier certains avantages, politiques ou autres, un peu à la Tapie. UMP-Direction du PS : même combat.

Reste la sensation d'une tentative de blanchiment de Julien Dray chez @si ... râtée.
Je viens de visioner toute l'émission, il semblerait que cette affaire soit assez conforme aux meurses politiques en cours dans notre pays (depuis au moins 2 siècles) accentué par le fait que l'équipe actuelle au pouvoir soit loin d'être un exemple de déontologie politique. Tout les coups sont permis afin de dégommer les adversaires, rien de très original, je n'énumérais pas les "affaires" du même genre qui ont permis à une ribambelle de candidats au pouvoir de faire place nette devant eux, y compris quand c'est "des amis de trente ans"...Est-ce que J Dray représentait un candidat (joker) possible pour des futures présidentielles? C'est possible...Le reste n'est qu'anecdotique, la presse utilisée et instrumentalisée, les fuites de documents organisées...Tout cela finalement a une forte odeur de médiocrité, à côté des vrais problèmes de beaucoup de français...
Le laïus du début, Laurence, était déplacé. Les faits suffisent à décrire la situation kafkaïenne vécue par Dray.

Ce n'est pas la vocation d'@si.
Internaute avisé, googlisé & deux-points-zérotisé, je me rends sur le site de Tracfin lorsque M. Dray déclare : "TRACFIN est une autorité indépendante, qui agit indépendamment du pouvoir politique" et encore "il n'a pas à être au courant" (en parlant d'Éric Woerth).
Voilà ce qu'on trouve en page d'accueil du site :
"TRACFIN est la cellule française de lutte anti-blanchiment. Elle dépend des ministres de l’Économie, des finances et de l’emploi ainsi que du Budget, des comptes publics et de la Fonction publique". Il parait donc fort logique que le ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État soit largement au courant de ce qui s'y trame ?!

Qu'un politique use de rhétorique, soit.
Mais que ceux qui préparent cette émission ne se renseignent pas un minimum sur ce dossier c'est un peu laisser un boulevard à M. Dray ou tout autre invité. Ne serait-ce pas aux présentateurs de nous exposer précisément ce qu'est TRACFIN, à l'aide peut-être d'un Dan Israël.
Certes la question initiale est bien la récupération médiatique de l'affaire et les fuites multiples. Mais quand même, connaitre cet organe c'est aussi comprendre la circulation de l'information. La nouvelle présentatrice semble d'ailleurs bien moins spontanée et acerbe que Daniel S. J'ai du mal à comprendre ce jeu de chaise musical à la présentation de l'émission. À 35'40 je ne sais pas si je vais continuer à la regarder.
Comme quoi, Dray est peut-être un bon produit médiatique... Encore faut-il l'adapter aux rayons d'@si.
L'existence de votre site est salutaire dans le paysage médiatique francais. Mais je trouve que votre présentation de l'affaire Dray (du moins les quelques lignes dans la newsletter) laissent à penser qu'il s'est fait lyncher par les médias sans raison. L'affaire, comme toutes les affaires judiciaires, a sans doute été déformée par les médias traditionnels, mais il serait également agréable de rappeler que Julien Dray n'est pas un pauvre citoyen inconnu de tous qui aurait détourné de l'argent pour s'acheter à manger. L'article publié dans le Monde du 24 juillet qui fait un résumé du rapport montre bien que certaines personnes lui auraient prêté de l'argent pour acheter des montres et des stylos. Je ne porte pas de jugement sur la légalité de ces actions, je dis simplement que vous êtes en train de défendre un fou de gadgets qui coutent des années entières de salaires SMIC, alors qu'il y a beaucoup d'autres injustices bien plus graves (si tant est même que l'affaire Dray soit une injustice). Comme d'habitude, ce sont les puissants qui ont toute notre attention. Mais de la part de votre site, je trouve cela vraiment décevant.
pouh la la, cette presentatrice prend l'eau et a du mal a s'imposer, moi je trouvais tres interessant la discussion entre julien et daniel sur le rapport. Alors vouloir a tout prix exposer ce qu'elle avait prevu en tentant de prendre la parole pour ramener le sujet dans son idee sans tenir compte de la tournure de l'interview c'est pas top surtout quand l'argument avancé c'est de dire que ca n'interesse pas les telespectateurs...
bref ca ma vraiment gonflé, tellement que j'ai mis pause a 70 min pour ecrire ce messaga car ca fait 20 min que ca me demange et je pouvais plaus tenir...
Bref a bon entendeur, j'espere que mon message ateindra sa cible car c'est par la critique que l'on s'ameliore...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Dans cet émission, Julien Dray fait un numéro sensationnel, détournant le sujet pendant une heure et trente minutes, accusant les différentes parties, servant la vérité qui l'arrange en oubliant celle qui ne l'arrange, chapeau l'artiste. @si s'est laissé rouler dans la farine. Car tout de même :

- il a été peu fait mention des étranges expérimentations judiciaires du procureur, au moins aussi importantes dans l'affaire que l'élusif enquêteur qui en voudrait à Julien Dray, vers lequel celui-ci revient toujours, sans aucune preuve. Elles étaient sans aucun doute nettement plus intéressantes étant donné le sujet de l'émission !

- Julien Dray reproche au journaliste du parisien de ne pas avoir insisté sur le fait que l'enquête écartait la thèse des pots de vin pour marchés publics ; d'une part, si l'instruction se passait normalement, Julien Dray n'en saurait rien, mais surtout Julien Dray oublie de dire qu'il est également avéré et qu'il a lui-même confirmé publiquement qu'il empruntait de l'argent aux associations auxquelles il participait, pour le rembourser ensuite, ce qui est illégal, quelles que soient les sommes

J'ai trouvé personnellement qu'@si a présenté les choses assez complaisamment pour Julien Dray, et n'en a pas été récompensé, car il a passé son temps à dévier l'émission de son but initial. Quant au jeu de mots lecteur / électeur, M. Balkany n'aurait pas dit mieux.
j'ajoute un petit supplément à mon message d'hier ,la nuit portant conseil.Dray est vraiment victime d'une campagne très lourde .Il est attaqué ,soupçonné .je comprends qu'il le vive très mal.
Et si julien Dray était tout simplement coupable d'enrichissement personnel et que la presse jouait son rôle d'activateur de la procédure judiciaire?

Beaucoup d'affaires politico judiciaires sont étouffées bien avant le stade de l'instruction. Un seul petit fait : le procureur a fait le choix de ne pas nommer de juge d'instruction, décision surprenante au regard des sommes engagées et des développements possibles (à l'ouverture du dossier) de l'affaire (financement de parti politique). Cela peut être le signe d'une volonté de maitriser seul le dossier, et comme un procureur n'est pas si indépendant que cela de l'autorité politique, il y a une place pour un doute.

Donc la presse, lémédiats, en portant les éléments du dossier sur la place publique, rendent impossible (et en tout cas beaucoup plus malaisé) un étouffement de l'affaire. Et si ?
On secoue le tout et on consomme frais. En fait il y a 2 affaires DRAY.

Effectivement la manip autour de l'info, avec les les fuites pas innocentes mérite d'être traitée, mais c'est quand même une constante dans ce type d'enquête. Malheureusement ou heureusement, car ça évite les enterrements de 1ère classe. On est bien content de trouver des fuites à propos de Karachi ou autres...

Mais surtout il y a le fond du dossier avec cette façon éhontée qu'a Dray, de nier l'évidence: les détournements de fonds d'ASSOCIATIONS à des fins PERSONNELLES. Le pire de ce qu'on fait en politique, ce qui détourne la population de ses "élites", l'emmène vers l'absention ou les extrêmes...
Curieux cette douce complaisance qu'on trouve ici et là pour Julien Dray, et ce fin écran de fumée (les fuites judiciaires) qu'on dresse devant des actes nauséabonds.

En mettant sur la sellette les médias plutôt que le politique on a la douloureuse sensation d'une complicité objective.

A quand @si sur l'offensive médiatique de Dray pour reprendre la main ?
C'est vrai, c'est pas parce que Dray a une drôle de façon de faire de la politique (particulièrement déplaisante à mon goût)° qu'il faut lui faire "un traitement de faveur" et se foutre des règles de droit, sans lesquelles il n'y a pas de justice possible.



* me fait penser à Dreyfus, à propos duquel je ne sais plus qui a dit : tout innocent qu'il fut, il n'en était pas moins un con de militaire.
Le blog "Police et Cetera" parle de l'affaire Dray, mais à propos du changement de procédure pénale effectué juste pour l'occasion. Il évoque aussi la modification des attributions de TRACFIN, pour l'occasion également.

Je ne fais pas particulièrement confiance à Dray mais il y'a quand même des points très louches dans cette histoire.

Pourquoi n'y a t'il aucune enquête concernant TRACFIN et ses dérives? Serai-ce parce que cela demande plus de travail aux journalistes que de recopier un rapport bien préparé en vue de sa publication?

source: http://moreas.blog.lemonde.fr/2009/07/26/affaire-dray-dernieres-sommations/
En tout cas une chose est sûre : quand on écoute le journaliste du Parisien, et quand on écoute Julien Dray, on comprend que c'est Julien Dray qui a le plus enquêté sur cette affaire.
Emission intéressante.On voit comment Julien Dray a été victime d'accusations injustifiées
Coupable ou innocent je ne sais pas;mais je trouve une incohérence dans une mention du rapport, acte 3 :J.D. dit qu'il revend des montres et que le rapport ne le mentionne pas"à aucun moment;vous avez vu un total de revente vous?"
Un peu plus tard D.S. dit:"je ne vois pas les crédits de compte"-J.D.:"vous les avez ici..remises de chèques..horlogers...".
Mais peut-être ne s'agit-il pas des mêmes affaires?
En tous cas émission intéressante, qui sera encore plus intéressante à revoir après la décision de classer ou de poursuivre.

Coupable ou innocent je ne sais pas;mais je trouve une incohérence dans une mention du rapport, acte 3 :J.D. dit qu'il revend des montres et que le rapport ne le mentionne pas"à aucun moment;vous avez vu un total de revente vous?"
Un peu plus tard D.S. dit:"je ne vois pas les crédits de compte"-J.D.:"vous les avez ici..remises de chèques..horlogers...".
Mais peut-être ne s'agit-il pas des mêmes affaires?
En tous cas émission intéressante, qui sera encore plus intéressante à revoir après la décision de classer ou de poursuivre.


Je pense que le rapport ne fait pas un grand total des reventes, et n'a fait qu'un grand total des dépenses, pour impressionner le chaland.
Bravo pour cette émission. C'est pour profiter de ce regard et de ce traitement de l'info que je me suis abonné et j'en suis absolument ravi.
Les @sinautes devraient obtenir une déduction du montant de l'abonnement à ce site sur le paiement de leur redevance tant votre ouvrage est un service rendu au public.

J'ai trouvé Julien Dray très sincère et retenu au regard de ce qu'on peut lire ou entendre à son sujet depuis des mois, le pire étant les vannes de très mauvais goût sur les montres et qui, c'est malheureusement probable, resteront, même si la justice lui donne raison.
Vrai ? Faux ? Le problème, c'est que tout ça nous paraisse vraisemblable.

Et pourquoi ? (m'interroge-je in petto)
Pourquoi est-ce que je juge tout ça vraisemblable ?
Parce que je me représente SOS Racisme comme un "machin", c'est-à-dire un truc globalement inutile, qui ne sert qu'à organiser des concerts anti-ADN au Zénith avec Carla Bruni et Philippe Val, mais qui draine un paquet de pognon, et qui est donc susceptible d'abreuver pas mal de choses ? (je note que ce sont mes représentations.... que je n'accuse SOS Racisme de rien... sinon d'être globalement inutile, ce qu'une visite sur la page "Actualités" de son site me confirme dramatiquement).
Parce qu'il y a le précédent DSK / MNEF ?
Parce que c'est le côté montre-qui-coûte-des-sous, que notre Nanomni a popularisé comme archétype du luxe et des sous mal usités ?
Parce que Dray + SOS Racisme = renvoi à l'époque de Mitterrand, aux années 1980 qui puent le fric et la corruption ?

J'sais pas trop.
Un peu de tout ça.
N'ayant pas du tout suivi de pres l'affaire, j'étais curieux de connaitre les explications de J Dray.
Au bout d'une heure j'ai la reponse : le type est un zinzin d'horlogerie...Les bras m'en tombent !
Bon, je le juge pas, j'ai des lubbies encore plus bizarres.

Je me mets a sa place, j'aimerais pas trop avoir mes releves de compte balancés sur le web.
Meme si le type a la carrure et la faconde pour encaisser tout ça, je lui souhaite bon courage.

Curieusement, il dit ne pas lire la presse pour ne pas etre blesse, mais s'abreuve de blogs, la ou justement
se concentre l'invective populaciere. Ca doit pas arranger son sommeil.
Je remarque sur ce forum, (à l'image de l'émission) que la controverse a pris les devants sur la question initiale posée par l'émission à savoir pourquoi y a-t-il eu autant de fuites dans la presse ? qui peut y trouver un intérêt ? Et pourquoi certains journalistes ne semblent pas s'être posé cette question?

Mais le fond de l'affaire finit par être plus passionnante, et peut être que l'énergie de Julien Dray y contribue. Sur ce point, je me fiche de savoir que Julien Dray achète des montres luxueuses, il fait ce qu'il veut avec son argent, (si tant est que ce soit le sien), donc la vraie question est ailleurs : Pourquoi Ses collaborateurs touchent des sommes des diverses associations sans qu'elles ne soient reversées dans aucune activitées qui pourrait y être liée, et pourquoi ces mêmes collaborateurs reversent autant d'argent à Julien Dray ?

Sur cette question à aucun moment il ne cherche à se défendre, alors même qu' il se justifie en longueurs sur sa passion pour les montres ce qui le regarde tout à fait, et n'a en réalité pas grand chose à voir avec ce qu'il lui est reproché. Au final il devient très clair qu'il se sert de l'émission pour se défendre. ( Ce qui est compréhensible)

D'autant que DS a du mal à laisser la place à LL. C'est ainsi qu'en voulant recentrer le sujet, non pas sur l'affaire, mais sur le traitement médiatique (le but d'ASI) DS s'interpose, car les explications de JD l'intéresse (et moi aussi d'ailleurs), et l'émission sort complètement de son cadre. LL désabusée, n'ayant plus de cadre défini de directrice des débats, se retrouve muette et semble agacée. DS se réveille tardivement et concède à LL ce qu'elle tente de dire depuis 30 min, pour terminer d'une goujaterie incroyable, en lui précisant de ne pas oublier de dire au revoir, comme si elle avait 3 ans et ne connaissait pas les bonnes manières.

Ainsi l'émission est privée pendant un long moment de directeur du débat, DS ayant violé à LL son rôle en s'interposant, sans le reprendre réellement.

Et de ce long moment sans maître de débat Julien Dray s'en sert pour mettre en place sa plaidoirie. Et il est très fort, il est énergique, il est convaincu, et donc presque convaincant.

Au final bien que le sujet m'ait passionné, et que j'ai suivi cette émission avec intérêt, j'ai le sentiment qu'il ne s'est brassé que du vent. Que la rhétorique de Julien Dray a tout emporté, sans me convaincre personnellement tellement il me semblait reconnaitre des raccourcis et des ficelles qu'il m'arrive moi même d'utiliser. Qu'il use de mauvaise foi ne veut pas dire qu'il soit coupable, ni l'inverse. Il peut dire la vérité, en l'argumentant avec mauvaise foi, comme l'inverse. Ainsi cette émission nous diverti en montrant le dossier à décharge, tout comme la presse pendant six mois a pu être une diversion à charge. Et toute cette agitation pour rien (à laquelle je participe moi-même par ce long message), puisque l'information, la vraie, sera la conclusion de l'enquête et les conséquences (ou pas) que cela entraînera.
Ca faisait longtemps que je n'avais pas regardé une émission. Qui plus est, dans son intégralité.
Le tandem DS-LL équilibrait l'exercice. L'un qui généralement coupe la parole sans ménagement et l'autre qui laisse parler son interlocuteur tout en recadrant parfois le discours.
A mon avis, on s'est un peu écarté du sujet qui était le traitement de l'affaire J. Dray par les médias pour retenir essentiellement l'examen du fond du dossier mené par le mis en cause. L'émission reste néanmoins intéressante à regarder.

On peut ajouter, outre les motivations politiques de la personne qui laisse filtrer les informations, celles liées à l'ego, le besoin d'une reconnaissance de subsitution du "petit" fonctionnaire qui aimerait avoir le pouvoir, une position sociale qu'il n'a pas, celles sans engagement qui traduisent une volonté d'accomplir une oeuvre utile au moins pour soi si ce n'est pour les autres, celles bassement revanchardes de mettre les bâtons dans les roues d'un supérieur hiérarchique ou d'un système dont on ne reconnaît pas la légitimité, etc. Mais il est vrai, en matière de manipulation, que J. Dray en connaît un rayon et qu'il n'est pas la dernière roue du carosse.
Est-il inopportun, grossier ou grotesque de rappeler que, dans le pays des droits de l’homme, n’importe quel citoyen ordinaire (comme vous ou moi) soupçonné par la police d’avoir piqué quelques milliers d’€uros, en espèce ou en matériel, est parti pour un minimum d’un an et demie de préventive…

Après quoi un juge pressé décidera de laisser ce voyou au trou quelques années de plus ou de l’élargir, selon qu’il aura plus ou moins bien déjeuné et que sa femme aura été aimable ou non la nuit précédente…

… Et un homme politique qui aurait copieusement tapé dans la caisse, qui aurait pris le contribuable pour une vache à traire, voire un pigeon, que risque-t-il ?

Une brève traversée du désert (DSK avec la MNEF, Juppé avec Mairie de Paris, etc.), on ne voit pas de prison dans tout ça, et des punitions aussi légères que limitées dans le temps, l’électeur étant, de plus, friand de petits malins (Juppé réélu sans problème c’est un véritable gag !)

Ne soyons donc pas inquiet pour Julien Dray, il ne risque pas la prison (seul Tapie qui ne faisait pas partie du sérail a goûté, brièvement, à la paille humide des cachots), il risque tout au plus un tirage d’oreilles et un ou deux ans d’inéligibilité… Il s’en remettra, comme les autres !

Et il reviendra en fanfare, sous les applaudissements des habituels pigeons, avec ses grosses montres de kéké, sa morgue et son arrogance de mec qui peut claquer 500.000 €uros par an, tranquille, peinard, décontracté, pendant que ce qui reste de notre industrie achève de s’écrouler par la faute de l’impéritie de nos dirigeants – dont Julien Dray – et laisse sur le bord de la route des [s]dizaines[/s] centaines de milliers de gens (qui étaient plus utiles à notre pays que ces politiciens dévoyés), qui ne portent pas de Patek Philippe ni de Richard Mille mais des valeurs plus solides et sans doute plus de courage pour être utiles à la collectivité.

Parce que l’utilité de Julien Dray pour la collectivité, pardonnez-moi, mais il faut de bons yeux pour la discerner (il est vrai que je ne suis pas marchand de montres), ou beaucoup d’aveuglement partisan…

Je termine en précisant que je n’ai rien contre Julien Dray en particulier, je suis juste révulsé de voir dans quel luxe vit la classe politique qui a mis le pays en coupe réglée, aggravant sans cesse impôts, taxes et sanctions (réservées aux autres) tandis que la population crève doucement dans la plus totale indifférence…

Probablement cette sympathique et utile (pour ne pas dire indispensable) confrérie politicienne espère-t-elle que cela durera toujours,

Pas moi, et j’ajoute que cela me paraît peu probable, tant il est vrai qu’à force de tirer sur la corde…

***
Une fois n'est pas coutume, j'ai trouvé cette émission verbeuse,

Laurence Lacour a les bons fondamentaux pour être une bonne animatrice, mais contrairement à Guy Birenbaum et Judith qui ont réussi leur prestation dès la première émission même si ce n'était pas parfait, Laurence a encore du boulot

Daniel a aussi du boulot pour apprendre à être simple chroniqueur. Je ne pense pas que c'était la raison d'être de l'exercice, même s'il avait correctement préparé et maîtrisait bien son sujet. Mais le grand écart entre ex-animateur et futur chroniqueur a été trop difficile à pratiquer. Donc ça a fait plouf. Ce qui à mon sens explique pourquoi on s'est un peu perdus dans des discussions. Même si ça n'a pas été une catastrophe, ce n'était pas terrible.

Le journaliste du Parisien était un peu naïf ou très cynique. C'était étonnant comment il ne comprenait pas qu'il pouvait être manipulé, et comment il ne se pose pas la question de la raison pour laquelle "on" médiatise certaines affaires.

Dray est en effet une bête de scène. Evidemment, tout ce qu'il dit est la vérité ou pas. L'avenir nous le dira. Mais il a réussi à occuper le terrain dans l'émission, comme tout politique qui se respecte, et parce que ça swinguait entre le chroniqueur et l'animatrice.

Sur le fond de l'affaire, j'ajoute que Dray a soigneusement évité de faire référence à l'autre volet de l'enquête, qui est sur celui des associations. Si une personne est soupçonnée d'avoir des revenus illicites, il faut trouver l'origine des fonds, et les enquêteurs ont visiblement trouvé une balance comptable cohérente. Ce qui ne prouve rien a priori. Il peut y avoir des coincidences qui égarent les enquêteurs. Mais une telle balance conforte un dossier et justifie qu'il passe à la phase judiciaire suivante.
Excellente émission ! Je ne connaissais pas Laurence mais quelle prestance, et quelle opiniatreté à revenir sur le fil ! Du grand Art !
JD a trouvé chez ASI une écoute et une liberté de paroles qui doivent lui éviter bien des séances chez les psys ! Bien que cela ait déséquilibré l'émission, son besoin de parler, de dire, d'expliquer, de délivrer des infos, de convaincre était patent.
Très intéressantes les infos sur les soupçons sur E.Worth (Mr Mou comme disait un article dans l'Obs) et le rappel des doigts de DSK dans le pot de confiture.
Et je compte sur ASI pour nous donner les suites des promesses faites = la une du Parisien et la réalité du jugement de JD.
Un grand merci pour votre vigilance pendant le bronzage des asinautes.
Amusant de voir Daniel Schneidermann laisser la main (on se demande pourquoi) à Laurence Lacour, sans pouvoir s'empêcher de la reprendre sans cesse et de lancer les sujets à sa place...
La théorie du complot politique (comme toutes les théories du complot d’ailleurs) me semble un peu capillotractée, même si Dray se prête mal à ce mode de transport…

Luxe et luxure, c’est étrange… Encore une référence à nos sujets phares de l’été ? Ce bon Julien aurait pu, tant qu’il y était, nous chanter J’veux du cuir de l’excellent Souchon dont voici les paroles

Certains parmi vous savent peut-être que je donne à l’occasion des leçons d’arithmétiques qui oscillent entre le sérieux et le drolatique. Les quelques commentaires qui suivent sont sérieux :

Compte tenu de l’importance des sommes je vous offre en prime la conversion en Francs Français, du temps où les billets étaient beaux et où on comprenait ce que signifiaient les sommes :

407.854 € (2.675.346 FF) de revenu annuel de puis 4 ans

33.988 € (222.946 FF) par mois

On dit (et il le confirme) que Julien Dray gagne 13.000 € (85.274 FF) par mois

Différence : 20.987 € (137.665 FF) par mois… Sa compagne gagne vraiment toute cette oseille ?

Par ailleurs, insatisfait par d’aussi modestes revenus, il emprunte à tout va pour parvenir à dépenser 2.087.678 € (13.694.270 FF) en 4 ans ( 521.919 € - 3.423.567 FF - par an, en moyenne)

Et un trou annuel de : 521.919 € - 407.854 € = 114.065 € (748.217 FF)

Sur 4 ans : 114.065 € x 4 = 456.260 € (2.992869 FF)

Il faut noter que, sur ces 4 années, Julien Dray a dépensé environ 28% de plus que ce qu’il gagnait : 1.631.417 + 28% = 2.087.678 €… Ce qui est assez conforme aux mœurs de nos divers gouvernements depuis trente ans (en général ils se contentaient de 20%, Sarkozy vient d’y mettre bon ordre : le déficit habituel de 50 milliards – 20% des revenus de l’état – est passé à 87 milliards sur le seul premier trimestre 2009 - La crise a bon dos)

Peut-être d’ailleurs Sarkozy pourrait-il mettre Dray à Bercy, un tel spécialiste des pelles, pioches et des trous en général serait précieux dans ce brillant bunker qui creuse, certes, mais pas assez vite (on pourrait le nommer “Chef de Chantier”, ça changerait du pompeux “Ministre de l’Économie et des Finances”, et puis ce serait plus transparent… Enfin parler d’économie à Bercy c’est comme parler de corde dans la maison d’un pendu !)

Venons-en aux montres, qui ne sont cependant que la partie émergée de l’Iceberg, celle qui se voit mais ne représente qu’une petite partie de l’objet…

Celle de Julien est ICI, soigneusement posée sur la table… Il ne la perd pas beaucoup des yeux et ici sa main la couve, la couvre, la protège… Redoute-t-il les “Sticky Fingers” de Daniel par exemple ? “I Got the Blues” l’un des plus beaux morceaux de cet album de légende (sans l’orgue Hammond de la version studio cependant

Personne ne porte de montre dans cette émission, c’est amusant, dans la vraie vie les gens portent des montres en général… Et leur absence renforce leur présence, en réalité !

Daniel ne porte pas de montre habituellement, ni en plateau ni au pique-nique (“J’ai même pas de montre, j’ai tout mon temps…”) Mais dans l’avant dernière émission Yann Arthus-Bertrand (sous la chemise à manches longues) et Dan en portent une ! Moins d’interdit sur cet objet lors de cette émission, peut-être !

Nous n’aurons donc pas vu de Richard Mille aujourd’hui, une belle occasion perdue ! Parce que chez les “Vrais Gens” comme dit Julien Dray, en spécialiste des [s]campings[/s] palaces, des Richard Mille, on en voit rarement… Les prix sont en bas de la page, vous allez comprendre pourquoi !

Pour finir plus sérieusement, est-il normal, voire acceptable, qu’un homme politique assez “basique” dispose de telles sommes, les dépense gaillardement et y ajoute 28% de bonus par emprunts (assez vaseux : les amis normaux prêtent rarement de telles sommes, dont ils ne disposent d’ailleurs pas !) pour faire bon poids ?

Et en conclusion je rappelle que les politiques de tous bords sont extrêmement indulgents les uns envers les autres : comme ils ont tous mis les mains dans le pot de confiture ils ne tiennent pas à créer de fâcheuses jurisprudences qui se retourneraient promptement contre eux-mêmes, sans parler des éventuelles révélations sur quelques légères indélicatesses qui pourraient embarrasser en guise de contre attaque… Je te tiens par la barbichette !

Est-ce pour cela que Julien Dray a coupé la sienne, ou juste pour ressembler un peu moins au traître de Commedia dell’arte…

P.S. : Quelques infos peu connues sur Wikipedia Julien Dray Tout n'est pas forcément vrai, mais c'est impressionnant... Laissons donc la justice faire son travail, sans oublier que la clémence est la règle entre politiques, et continuons de nous poser la question de savoir s'il est tellement naturel qu'un quatrième couteau de la politique dispose d'une American Express Centurion avec 2.000 € de cotisation annuelle. Avec en arrière plan cette question : en quoi un homme qui gagne et dépense autant est-il un défenseur du peuple ? Ne serait-il pas, exclusivement un défenseur de son - très abusif - confort personnel ?

***
Enfin une émission digne de ce nom! Même si elle est loin d'être parfaite, l'intérêt est tout-de-même plus grand que pour la médiatisation des geeks....
Je n'ai qu'un mot : BRAVO pour cette programmation qui a entre autres le mérite de clarifier bien des choses. On attend donc la conclusion de cette affaire.
Quoi qu'il en soit quelques remarques :

- À aucun moment, il ne prétend être totalement clean. Il dit même que : "Si l'on a monté cette affaire, c'est parce que l'on voudrait le faire tomber pour des histoires moins importantes", ah oui ? Par exemple ?
- Cette histoire de montre est très très louche, et ce qu'il dit sur le sujet me parait très suspect. Je ne suis pas un spécialiste de ce domaine, mais ce qu'il dit sur ce sujet est étrange : "Je remplace une aiguille"; "Parfois, je les revends même plus cher que ce que je ne les ai acheté"; Bref, acheter et revendre des montres de luxe, ce n'est pas un moyen pour blanchir de l'argent ? Dommage que vous n'ayez pas demander l'avis d'un spécialiste des montres de luxe pour l'interroger sur ses réels connaissances.... Voilà un bon moyen de voir si ce qu'il prétend être ("passionné") est plausible ou non...
- Ils ne parlent que des journalistes et des vices de procédure, jamais du fond ! J'aurais aimé qu'il soit plus interrogé sur ce genre de détails qui peuvent paraitre anodins, mais qui sont souvent très révélateurs. Une histoire montée de toute part ne résiste pas à un interrogatoire poussé, même si il n'aurait jamais avoué quoi que ce soit sur le plateau, on aurait pu sentir si ce qu'il prétend peut être crédible ou pas.

Je sais que le but d'ASI est d'enquêter sur le journalisme, mais franchement, je ne vois pas l'intérêt de pré-enquêter sur une affaire dont on ne connaît même pas la fin. Comment peut-on s'interroger sur la pertinence ou la légitimité du travail des journalistes, alors qu'on ne sait encore rien ? Finalement, vous lui avez offert une tribune qu'il a utilisé assez finement puisqu'il a réussi à détourner le sujet systématiquement le sujet sur des aspects secondaires. Mon impression après cette émission, c'est qu'il cache quelque chose. Enfin, c'est juste une impression. Mais, je crois que beaucoup auront ressenti la même chose.
un petit lien sur un excellent blog:

http://sarkofrance.wordpress.com/2009/07/25/les-chiens-contre-dray/
Je crains malheureusement, à moins d'assister aux auditions ? Nous ne serons jamais exactement le fin mot de toute cette histoire. Vous même en toute fin d'émission ajouté un commentaire sur les dernières révélations de Médiapart et du Monde, parues juste après l'enregistrement de votre émission fort intéressante, vous n'évoquez pas son train de vie ? Il ne lui serait reproché que son gout pour les montres de collection, c'est argument parait bien rodé pour l'avoir déjà entendu sur la chaine parlementaire. Dommage ! l'idée de présenter le procès verbal aux internautes en prenant soin de ne point laisser apparaitre les noms n'est pas été retenu.

Toutefois ne pensant pas être trop naïf, je sais que ce monde là est un monde cruel, un panier de crabe. Les enquêtes ordonnées pour connaitre les " fuites " aboutiront elles ? J' avance que non, car tout ce mécano politiquo-judiciaire s' effondrerait, à moins qu'il n'en détermine les suites à donner à toute cette affaire estivale, qui semble se transformer en été indien !

Si quelques erreurs de seins-taxe apparaissent, pardon à la correctrice tout le monde n'est pas parfait ou écrivain ! quoique - quoique ? !
Bravo.
Une des meilleures émissions. (DS aurait pu gardé son job normal, tant qu'à y être...).
Par ailleurs sur le site officiel TRACFIN on peut avoit confirmation de ce que dit Julien Dray :
TRACFIN est la cellule française de lutte anti-blanchiment. Elle dépend des ministres de l’Économie, des finances et de l’emploi ainsi que du Budget, des comptes publics et de la Fonction publique. Créé en 1990, à la suite du sommet du G7, Tracfin concourt au développement d’une économie saine en luttant contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
Et sur ce même site, dans les FAQ :
1- Demande de communication d'information
Non. Les informations recueillies par TRACFIN dans le cadre de sa mission de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme sont protégées. Leur divulgation est strictement encadrée par la loi et tout manquement est sanctionné pénalement (article 226-13 du code pénal et article L 563-5 du code monétaire et financier).

ça méritait d'être mentionné je pense.

Jean-David.
lorsque l'on a comme conseiller Maitre Lev Forster, monsieur DRAY peut bien déposer 1000€ de consignations au greffe

jolie émission, il ne manquait que le thé
un seul mot: bravo .
Passionnant comme un excellent thriller politico-judiciaire hollywoodien. J'ai hâte de connaître la fin.

Une question : cette émission correspondait exactement au cahier des charges de la "Ligne Jaune" : le résumé d'une affaire... la ligne jaune de la vie privée franchie par l'Est Républicain... la présence du journaliste contradicteur... celle de DS en chroniqueur etc... Pourquoi en avoir fait une émission @si classique ? Tout simplement parce que GB est parti en vacances ?
Je me suis bien marré à écouter le laïus moralisateur du début de l'émission.
On nous ressort encore les mêmes banalités à propos d'Internet sur @SI ? Eh ben. Je crois que Laurence Lacour a suivi les mêmes cours que Christine Albanel ou Frédéric Mitterand ou Finkie. Même fond, même forme, même vacuité.
Je viens de lire les commentaires.

Il est vrai que Dray occupe l'espace. Il s'impose physiquement comme par la parole.
je crois cependant que le but de l'émission n'était pas de lui offrir une tribune lui permettant d'établir son innocence : Laurence répète d'ailleurs à plusieurs reprises que le propos n'est pas d'établir son innocence, et elle comme DS rappellent vers la fin de l'émission qu'ils ne peuvent le contredire, ne maîtrisant pas tous les éléments de preuve. N'en disposant pas d'ailleurs.

Dray, c'est vrai, empêche l'émission de se dérouler normalement. Laurence Lacour en particulier perd la maîtrise de sa chronologie : Dray attaque le journaliste du parisien, qui souhaite lui répondre de suite, les minutes passent et les fils conducteurs s'emmêlent quelque peu.

Malgré tout le véritable souci de LL comme de celui de DS n'est pas de présenter Dray comme un innocent, mais bien de pointer du doigt la kabbale médiatique dont il a fait l'objet : d'où vient l'info, pourquoi, dans quel but, y a-t-il manipulation, et au delà, le questionnement sur la déontologie journalistique est permanent. Que faire face à l'info, face à une procédure d'enquête qui ne permet pas le contradictoire, qui piétine la présomption d'innocence. Le rappel des questionnements internes au Monde offre illustre cette préoccupation, tout comme les questions incessantes de DS sur ce que Dray estime normalement publiable, ou pas.

Bref, un certain déséquilibre, dû à la situation d'un invité qui se défend comme un lion, et au souci, peut-être, de ne pas marcher sur quelqu'un déjà éreinté. Si DS avait été plus mordant, comme il sait si bien le faire, nous serions tous là à lui reprocher d'avoir tiré sur une ambulance.

Exercice de funambule que je n'envie pas, en somme.
Bien sur les médias ont le devoir d’informer, d’investiguer, de révéler, de faire des scoops voire des « coups » et ce en toute liberté chérie. Mais force est de constater qu’en matière judiciaire, la plupart du temps, les loups hurlent avec les loups et le doute, ce fameux doute si précieux, il reste bien caché. Faut dire que la présomption d’innocence, on ne connaît plus très bien, c’est devenu un gros mot. La foule et l’opinion aiment les mises au tapis, alors en voiture ! Se rétracter ensuite, m’ouais, pas si simple de freiner la roue libre. Et là, on peut comprendre J.Dray quant à son scepticisme sur le rétropédalage si l’hypothèse de l’emballement médiatique est avérée.
Sur la forme de l’émission, ce que j’apprécie, ce sont justement ses imperfections (animations croisées, libre cours à la discussion etc…) qui ne nuisent en rien à un vrai professionnalisme, aussi bien celui de l’animatrice que du chroniqueur.
C'est amusant de retrouver Laurence Lacour. À l'époque c'était la "méchante" qui venait tous les mois apporter la parole des internautes, inlassablement critique, sur le plateau. Aujourd'hui que les méchants (c'est nous !) s'expriment directement sur @si devenu site, elle revient pour animer une émission. Radicale inversion des rôles donc, mais qui marche très bien, malgré une certaine confusion dans la structure de l'émission.

En revanche, ce qui m'exaspère un peu, c'est de lire certains commentaires d'@sinautes qui expriment quasiment leur conviction de l'innocence de Julien Dray après avoir vu l'émission. Comme si, d'une certaine manière, @si pouvait parfois être un anti-TF1 capable lui-aussi de persuader son audience de façon irrationnelle. Or, je n'aime pas plus que l'on me vende de l'oie blanche que du mouton noir. Un cas de figure similaire s'était présenté dans les réactions du forum de Ligne Jaune avec Marie-Noëlle Lienemann. Elle avait pu s'exprimer presque sans contradiction dans l'émission. L'immense majorité des réactions sur le forum lui était en conséquence déraisonnablement favorable.

Heureusement cette fois Julien Dray a des contradicteurs solides face à lui et aucune tribune ne lui est offerte. L'équilibre me semble plutôt bon. C'est pourquoi je m'étonne un peu de ces commentaires.

Laissons la justice travailler, et, en attendant, gardons l'esprit critique.
JD se fait une joie de critiquer un point du rapport Tracfin; sur ses adresses, mais disait-il au début, à 6:30 le jour de la perquiz, il est ailleurs que chez lui, puisqu'il avait un meeting la veille. Que faisait-il à cette seconde adresse si tôt le matin ? Une autre vie ?
Désolé JD, votre méthode de défense ne me convainc pas. J'ai mon intime conviction en voyant vos propos et attitudes dans cette émission, votre fausse agressivité me démontre que tout n'est pas du vent dans cette affaire. Qui vivra verra, je ne serais pas surpris d'avoir raison encore aujourd'hui.
Sa méthode hypocrite de défense ne tient pas.
Je trouve que vous (Laurence Lacour et Daniel Schneidermann) laissez trop parler Julien Dray sans oser le contredire. Idem entre Eric Decouty et Julien Dray : Julien Dray coupe la parole à de nombreuses reprises à Eric Decouty sans que ce dernier ne réagisse.
Si le but de l'émission était de lui donner une tribune, il fallait le dire ouvertement. Le summum est atteint quand Laurence Lacour se place du côté de Julien Dray et lui demande pourquoi il n'a pas porté plainte contre TRACFIN. Je crois que c'est la première émission à sens unique où personne ne porte la contradiction contre votre invité (Eric Decouty est trop timide et défend Le Parisien, pas la procédure).
De plus, la phrase de conclusion de Laurence Lacour "nous espérons que les propos tenus aujourd'hui ne seront pas démentis" est la preuve ultime de votre partialité. Pourquoi "espérer" ? Vous vous placez donc du côté de Julien Dray. Ce n'est pas cela que nous attendons de journalistes mais au contraire une impartialité.

Après avoir consacré une émission entière à l'invité unique Laurent Fabius et une autre à la gloire de Marie-Noëlle Lienemann, voilà que vous en consacrez une autre à Julien Dray en le présentant comme une victime de TRACFIN et de la procédure en cours.
Si vous êtes impartiaux et sans arrière-pensée, vous allez donc inviter des hommes politiques de droite. Car je ne paye pas mon abonnement à Arrêt sur Images pour que cette émission se transforme en tribune politique de l'opposition. Que répondez-vous à cela ? Avez vous décidé de devenir la WebTV du PS ?
pour approfondir... :

http://www.ump-questembert.org/article-26761491.html
émission trop déséquilibrée à mon goût :
_ omniprésence de Julien Dray
_acquiesement tacite d'une médiatrice déjà toute acquise et apparemment plus préocupée à offrir à Dray une scène oratoire qu'à faire de l'échange contradictoire avec les intervenants afin de les repousser dans leur retranchement. Et le monologue du début....pffffffff
_ en face un journaliste de la presse écrite mis à mal et censé répondre des malversations presses-télé-radio-judiciaire-politico parcequ'on a personne d'autres sur qui taper.Pathétique.

ca patine.Quelle déception. Première fois que je ne regarde pas jusqu'à la fin l'une de vos émissions
Bonjour,
Le début de l'émission par du postulat que Julien Dray est honnete, plus tard cela ne semble plus etre le cas.

Au niveau la fédé PS de l'Essonne Julien Dray est quelqu'un qui se la pete, et qui se croie parfois au dessus des militants PS, c'est peut etre pour cela que Julien parle des gens et non des militants ou il aurait un petit peut moins de succès!

Pour le reste on ne peut pas savoir exaxtement ce qui se passe!
La principale qualité de cette émission tient à mon avis dans le fait que les deux animateurs (Daniel chroniqueur ? quelle blague !) ont su rester dans leur rôle (de journalistes décrypteurs) et non pas de procureurs ou investigateurs bis.
Dray est un sacré costaud et Decouty m'a semblé évoluer dans son comportement (offensif et critique au début, quasiment repentant à la fin). Par moments, notamment lorsque Dray décrivait le fameux rapport Tracfin, j'ai pensé à tout ce qu'on sait aujourd'hui du storytelling. Et puis aussi, ça a un petit goût d'affaire d'un autre Julien... nommé Coupat celui-là. Même si les deux Julien ne "jouent" pas dans la même catégorie.

J'ai bien aimé l'intro de Laurence (bravo et merci à elle) visant les délires blogguesques de beaucoup trop d'enquêteurs (ou de censeurs) en herbe, qui se permettent tout sous couvert d'anonymat mais poussent des cris d'orfraie au moindre dérapage journalistique...
Tout à l'heure, je regardais peinard "Une famille en or", avec Dechavanne mais sans sa blonde siliconée (l'été, même sur TF1, les programmes c'est un peu la misère) tandis que ma femme qui est plutôt intello branchouille, jetait un oeil sur @si.
Et juste au moment où Christophe allait donner la réponse à une de ses devinettes rigolotes "Monsieur et Madame Plusdebièredanslefrigo ont un fils, comment-t-est ce qu'ils l'appellent-ils ?", elle me hurle Minou ! Minou!... en réalité elle m'appelle "mon gros sucre d'orge", mais pas question de dévoiler ici les moindres détails de notre intimité... viens voir, viens vite voir ! Tu devineras jamais qui présente l'émission d'aujourd'hui !
Moi : Bah non. Qui ?
Elle : Laurence Lacour !
Moi, incrédule : Laurence Lacour !? "La" Laurence Lacour !?
Elle : Elle-même en personne.
Le choc que j'ai eu ! J'ai tout laissé tomber. TF1, Dechavanne, les familles en toc, et depuis je suis scotché à mon ordi.
J'avoue, je suis pas fan des émissions d'@si qui, il faut bien le reconnaître, sont assez chiantes. Dans l'ensemble. Mais Laurence Lacour (soupir)...
Je ne l'échangerais pas contre un escadron de bimbos à grosses doudounes.
Sans contexte un témoignage important.

Mais encore faut-il qu'on en parle de cette émission d'@si.

Aussi, j'ai fait un test...

Recherches Google Actualité à 20H52 :

"Julien Dray"
http://news.google.fr/news?um=1&ned=fr&hl=fr&q=julien+dray

"Julien Dray +arret sur images"
http://news.google.fr/news?um=1&ned=fr&hl=fr&q=julien+dray+%2B%22arret+sur+images%22

125 à 0, c'est la claque. Les "révélations du dossier" qui chargent Julien Dray ont enterré ses explications. Éloquent.
Non pas que je me sois ennuyé dans cette émission, mais bigre ça patine sévère.

Julien Dray nous fait son analyse de l'affaire et du rapport, ce qui est intéressant en soi; mais pour ce qui est du traitement papier et télé, on se perd très vite en route. Et Laurence Lacour, après une introduction toute écrite et une ligne directrice clairement affichée (la chronologie) laisse rapidement ses invités et Daniel débattre entre eux et répéter les poncifs de ce genre de cas.

Non pas que ce soit inintéressant, mais pas vraiment ce que j'attendais.

EDIT : D'anciens collaborateurs, ça peut aussi vouloir dire Maya ? ;-)
Je ne sais pas comment ça finira mais le numéro de Julien Dray sur votre plateau est formidable : il se bat comme un lion, alterne les registre de discours, varie le ton, insinue puis dément les insinuations, cite des éléments matériels. Il est le maitre du spectacle : du vrai travail de pro !

Et il convainc plutôt : la procédure en ressort en charpie. Cette enquête sans accusé ni juge semble porter toutes les tares possibles : moralisation de la vie privée, dénonciation gratuite, absence de débat contradictoire... la totale !

Ps : désolé pour Laurence Lacour qui commence son intérim face à une bête de scène et peine pour en placer une ! ;)
Outch, 93 minutes ! Prenez en de la graine, Daniel ! ;p
Holmes avait dit un jour : « Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, aussi improbable que cela paraisse, doit être la vérité. » Le rapport Tracfin serait-il un mauvais roman destiné à faire, entre autre, de M.Dray de la « chair à média » par une ou des personnes imbibées de feuilletons dont raffolent justement les coureurs d’actualité sourds aux motivations de leurs sources? Je n’ai pas suivi tout cet imbroglio et ne lirai vraisemblablement pas ce rapport Tracfin peu fin, les aperçus lors de l’émission me suffisent. Le cycle médiatique poursuivra probablement comme d’habitude sa course à l’information jusqu’à la décision judiciaire, oubliant l’actualité d’hier pour la seule et unique immédiateté. Et @si sera là pour nous en faire à nouveau remarquer l’amnésie.

Qui ?
Pourquoi ?
Comment ?
Où ?
Quand ?

Les questions les plus simples sont souvent les meilleures, fidèles à elles-mêmes face à la diversité des situations.
Terrible impression de nudité à la vue des deux poignets de Julien Dray sans Rolex ni Breitling! Ca fait tout drôle...
Dans cet article du Monde d'aujourd'hui, Julien Dray dit:

"Je ne suis pas un irresponsable dépensier, je ne suis en rien un homme qui vit dans la luxure"

Avez-vous vu cet article, et lui avez-vous demandé la raison pour laquelle il parle de luxure?

Etonnant qu'un homme cultivé confonde luxe et luxure, je me pose la question de savoir si l'emploi de ce mot était intentionnel pour, disons, fausser les pistes.
Incroyable émission. Résolument d'utilité publique. Le découpage des "temps" du traitement médiatique de l'affaire est admirablement expliqué, et permet de saisir la dynamique accusatoire dont Dray à fait l'objet.

Le journaliste du parisien a quant à lui fait preuve d'une rare honnêteté intellectuelle.
Je suis franchement soufflée par votre souci de méthode et la sobriété avec laquelle vous avez mené les débats.
Merci enfin pour la bibliographie en bas de page.

Du grand @si.
Moi j'ai bien aimé le passage sur les montres :)

Tom
Merci pour cette émission. C'était une vraie petite madeleine de Proust. A l'époque où Laurence était à ASI, j'étais Drayiste. Je viens de rajeunir d'une dizaine d'années.
joli coup pour @si incontestablement!
difficile de se prononcer sur l'affaire en elle même mais ce n'était pas vraiment le but...

complot politique? c'est bien sûr possible mais à qui cela profite t'il vraiment tout ce ramdam? on est peu loin des législatives mais assez proche des régionales certes; difficile de penser que ça affaiblit le PS quand même...

la publication du rapport Tracfin sur le site de l'est républicain: ça, c'est du lourd... j'avais été effaré de voir ça et j'ai préféré ne pas le lire, ça me semblait too much...

par contre, quand Dray dit qu'il n'a pas les moyens d'attaquer tous les journaux, ça passe mal; faut pas déconner... sans doute un artifice de comm' (il doit être conseillé par notre Sherlock!!) mais il devrait éviter surtout avec ses 13 000€ mensuels...
@si passe dans la cour des grands !
Les derniers développements semblent raccords avec la conclusion de Julien Dray.
"durée convenue de l'emission"

Ah ah ah! DS serait-il démasqué? L'emission SDF ne serait donc qu'un slogan? Qu'entend Laurence par convenue?
Je vous souhaite la bienvenue Laurence.

PS: remarquez avec quelle habileté DS estampille d'emblée la nouvelle collaboratrice @si compatible, qui n'est en faite qu'une ancienne collaboratrice d'@si, du grand art
Je profite de cette nouvelle émission et d'être bien placé pour que mon message soit vu pour vous faire part d'un nouveau problème concernant mon accession au site. Depuis quelques temps, les émissions se chargent pendant quelques minutes, puis arrêtent de se charger, du coup je ne vois qu'une dizaine de minutes de des-dites émissions. Après, ça rame, il est notifié transfert depuis proxy dailymotion chépakoi comme d'hab dans le coin inférieur gauche de l'ordi, mais ça ne transfère plus rien , je peux rester des dizaines de minutes comme ça, puis ça me gave et je renonce à regarder l'émission.

Or les émissions étant mon principal attrait sur ce site, comprenez que si la situation perdure, je vais me lasser, et c'est déjà un peu le cas, puisque j'ai aussi des problèmes pour pouvoir me connecter aux forums. Ne me conseillez pas de recharger les pages ou les vidéos, car j'en ai marre de charger les vidéos. Je reprécise que tous mes paramètres de connexion n'ont jamais changé, que j'utilise toujours Firefox, et que rien n'a changé de mon côté. J'espère que ces problèmes vont trouver une solution avant que je me lasse définitivement.

Merci de votre attention et bonne continuation.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.