91
Commentaires

"Pour tendre une embuscade, il faut être informé à l'avance..."

Derniers commentaires

Lu ce commentaire d'un lecteur sur le blog SECRET DEFENSE de Libération, billet de ce24 août : "Content de savoir le bilan côté ennemi.Nos gars ont montré ce qu'ils savent faire. La qualité de leur préparation est bien réelle."
Il y en a des quantités de cette qualité là.
Le site internet de LIBERATION aurait-il été piraté par un gang de fanamilis?
"Comment et pourquoi sommes nous si subtils et abjects?"
J'oserais inconsidérément une tentative de réponse: Nous sommes abjects quand nous avons peur. Nous sommes subtils quand nous nous sentons en sécurité.
MAIS, la peur n'est pas que néfaste, elle nous est également nécessaire pour notre survie.
Donc nous sommes condamnés à être également subtils et abjects. C'est seulement la conscience de notre impérative abjection qui peut, de temps en temps, nous éviter de nous y complaire. Un des moyens pour ce faire, vigoureusement combattus par tous les culs -serrés et idéologues sinistres, est l'humour, une politesse activiste du désespoir.
Je peux considérer comme dérisoire la politique qui fait mourir des jeunes (et des vieux d'ailleurs), et affirmer ma compassion à leur égard.
Citation :
[quote=Ahmada]Puisse le sacrifice de ces jeunes gens et de leur famille n'être jamais oublié
Nous élevons des totems et des monuments pour honorer la mémoire de nos héros.

"Ah que J'aime les militaires ... leurs airs vainqueurs et leurs manières" tous en choeur avec la grande duchesse... http://fr.youtube.com/watch?v=U1lQJ4Oc_VY&feature=related

Au fait, combien d'audience pour le défilé du 14 juillet ... ?

Ben quoi, c'est pas ça les militaires ? Si je m'engage pour servir la patrie (oui, je sais, on se demande maintenant si c'est bien les intérêts de la Patrie qu'on servait là_bas) euh, c'est bien pour parader avec un bel uniforme et des armes.
Pas pour servir de sacrifice à des totems.

Au fait, c'est comment leur chant au 8e régiment parachutiste d'infanterie de marine ? : "Entends nos clameurs guerrière, nos chants de combat" !
Ecoutez, c'est un rien beau !

C'est quoi qu'ils ont sur la tête ? Un béret rouge ou un casque bleu ?

Et au Nom de Dieu, vive la coloniale !".
Dieu qui a sa propre opinion sur la guerre y reconnaîtra les siens.
J'ai un être humain qui m'est cher qui est la bas. Je n'ai jamais compris son choix, mais le fait est qu'il y est. J'ai eu sa version, c'est atroce. Ils ont du mal a faire face. Pourtant, ça fait partie de leur boulot, ils le savent, mais ils ont l'impression d'avoir été lâchés comme en parade, sauf que ce pays de par sa topographie est forcement un bourbier terrible. Le matériel utilisé n'est pas adapté au terrain, les décisions ne sont pas comprises par la base. En attendant, je tremble même si évidemment la guerre tue et que ce sont les règles du jeu. Alors, la bas, ils se serrent les coudes comme ils peuvent, en encaissant assez mal le discours officiel. Restons informés, ne soyons pas idéalistes, et courage aux familles des gens qui sont la bas.
L'argument le plus sérieux contre toute intervention militaire prolongée, c'est effectivement l'enchainement des pertes civiles, et des haines qui s'ensuivent. Si l'objectif était uniquement d'abattre le régime Taliban, ce serait sinon justifiable, du moins relativement clair; mais là, on prétend combattre le" terrorisme mondial", concept flou, fourre tout, qui me semble surtout signifier qu'on utilise les armes parce qu'on ne veut pas sérieusement en considérer les causes (du terrorisme).
On me prête des propos et des motivations dans lesquels je ne me reconnais pas, je vais donc être plus clair notamment sur l’opportunité d’aller en Afghanistan, les motivations de ce déploiement et les chances de victoire.

La victoire : Non, chers amis, je ne pense pas raisonnable d’attendre une victoire finale et ultime car :
- c’est un pays dont l’organisation politique et sociale tourne autour de la guerre et du rapport de force né du sort des armes, il y aura donc perpétuellement et au minimum des zones de conflit de basse intensité.
- ce théâtre d’opération ressemble surtout à un tonneau des danaïdes, plus « on » tue de rebelles plus il en arrive. La zone d’appui et de « ressource » qu’est l’ouest du Pakistan semble fournir autant que de besoin les hommes et les armes
- ce n’est pas la seconde guerre mondiale, il n’y a pas de vrai front, d’uniforme ennemi, de capitale adverse… Aucune « victoire » au sens classique n’est possible
Cela dit une victoire contre une guérilla est toujours envisageable. En Indonésie, à Oman et même au viet-nam ou le viet minh était à bout de force en 70/71 cela a réussit.

Les motivations de ce déploiement. Je les ai déjà expliqué sur un plan géostratégiques et même si certains lecteurs ne me comprennent toujours pas je n’ai rien à rajouter. Mais ce que dit Camille est intéressant, l’autorité, l’aura, l’influence d’un pays est utile. Ce n’est pas que de l’orgueil. Il faut que la voix de la France porte, cela est utile à nos concitoyens et même aux autres. Juste un exemple, qui parmi vous ne regrette pas que la France puisse avoir plus d’influence sur le Moyen Orient et notamment l’action d’Israël ? Cette autorité morale, cette capacité à « forcer » l’attention se construit également par la capacité du pays à s’engager dans des combats difficiles et à en payer le prix, y compris le prix du sang. Et au-delà nous avons des principes. Y compris par exemple du « plus jamais ça » suite à la Shoah. Si un régime massacrait tout un pan de sa population, devrions-nous ne rien faire ? Ce serait « répugnant » (hein littlehorn ???) d’intervenir ?

Et le lien avec le terrorisme ? Je ne peux que vous renvoyer vers mon article (que visiblement certains contempteurs de ma prose n’ont pas survolés). Le lien entre le terrorisme et l’Afghanistan est de plus en plus indirect. La majorité des rebelles sont des autochtones qui se battent parce qu’ils pensent ainsi défendre leur pays, leur tribu, leur honneur, leur intérêt etc… Même tous les talibans ne se lèvent pas le matin en rêvant de faire exploser Paris ! Seule une fraction, que nous désignerons par commodité Al Quaida, pense à cela. Mais, même si seulement quelques centaines de terroristes du type de ceux qui ont fait le 11 septembre se trouvent là-bas, il me semble légitime d’y envoyer quelques milliers de soldats professionnels les attaquer plutôt que de les attendre ici.
Je ne vis pas dans la peur d’un attentat lorsque je prends le métro, mais la politique de l’autruche n’est pas la mienne. Si dans les années 98/2000 les américains avaient mobilisé plus de moyen contre al quaida en Afghanistan Ben Laden y serait mort à cette époque.
Certains pensent que la guerre là-bas y fixe des forces qui nous attaqueraient sinon. Je ne pense pas car la plupart ont des motivations purement « locales » et ne demandent qu’à nous voir en partir et d’autres sont au contraire incités à rejoindre les mouvements terroristes justement parce que nous occupons l’Afghanistan. Tout comme le risque d’attentats contre la France est accru à cause de notre présence là-bas.

Néanmoins je pense qu’il ne faut pas en partir sans avoir améliorer la situation là-bas (plus de sécurité sur l’ensemble du territoire, renforcement de l’Etat et quasi disparition militaire des forces liées à al Quaida). Partir maintenant dirait au monde :
- tuer en priorité nos soldats comme ça on partira immédiatement car Mme Michue ne supporte pas la vue des cercueils
- on vient faire le ménage mais si c’est trop compliqué on laisse tout en plan et on part, vous ne pouvez pas compter sur nous
- aux terroristes, « bon, on essayé mais en fait on va vous laisser ce sanctuaire pour vous réorganiser tranquille. Vous avez déjà l’ouest du Pakistan mais vous y êtes un peu à l’étroit…. »
- Et à nos soutiens (car on n’a pas que de ennemis là-bas…) « bon bah merci du coup de main mais maintenant démerdez-vous ! »

Bref, c’est pas terrible pour nous aider à résoudre nos problèmes futurs…
Et dire cela n’est pas faire l’impasse sur le contre-terrorisme. Car oui la seule solution est de faire disparaître les contextes qui favorisent le terrorisme, comme la pauvreté, l’illettrisme, l’humiliation… Combien de terroristes le sont devenus car le problème palestinien n’est toujours pas réglé et pensent (souvent légitimement) que l’occident accepte d’Israël des comportements inacceptables ?

Bref, je ne suis pas un belliciste ni un nationaliste (houlà non…) mais je regarde le monde tel qu’il est, pas tel que je rêve qu’il soit. Alors je soutiens les actions de mon pays en phase avec cette triste réalité, pas avec mon utopie.

Mon réalisme ne me fait pas honte. Un peu de respect pour mon point de vue s’il vous plait (j’accepte assez mal que mon opinion soit désignée comme « répugnante », par contre vous pouvez m'appeler "Billy" au lieu de "MonsieurTallec"....).
shakeqi est allé à kaboul sans carla burnée ( voir lapsus ) et les afghans sont super déçus.
ils vont tout faire pour qu´il revienne.....
Un extrait du (bon) blog d'un asinaute :
il relève que certains journaux ont recadré la photo de Sarko face aux rescapés de l'embuscade afin qu'on ne voit pas sa pose désinvolte les mains dans les poches.
Par ailleurs, cette pose (mains dans les poches) ferait (à mon avis) beaucoup de bruit si elle était adoptée par Ségolène Royal...

http://retoursurinfos.canalblog.com/archives/2008/08/21/10299375.html
Ce que je ressens, c'est que la politique de Sarkozy va de mal en pis.
Ses choix apparaissent amateurs, impulsifs,
on a le sentiment que rien n'est cohérent, d'une décision à l'autre.

D'un côté, les caisses sont vides, je ne peux rien faire, dit-il.
De l'autre, il décide que la guerre d'Afghanistan est une priorité pour la France, et envoie des soldats sans moyen.
qu'est-ce qui le justifie ? Rien. Pas même un faux rapport d'un faux expert

Non, tout est de guingois dans la politique de Sarkozy,
rien ne se tient.
Et son courage d'aller sur place n'est en fait qu'une culpabilité rentrée,
qu'il n'assume pas puisqu'il en rajoute devant un militaire ému.

Le Président fait mumuse avec la vraie vie,
avec la politique, avec la stratégie, avec la diplomatie,
avec les nerfs des gens, avec leur pauvreté,
avec leurs sentiments, avec la mort.

Tout coule sur lui comme sur une toile cirée,
il n'a pas d'intériorité, il n'est que superficialité.

Croit-il quà se montrer là où est le sens, le drame et la vie, il serait un grand homme.
ne serait-il pas plutôt un vampire qui se nourrit du sang de ceux qu'il a "niqués".


http://anthropia.blogg.org
A David F et Fan de canard.

- merci pour vos compliments sur mon blog

- sur l'équipement; certes l'armée dispose d'un budget important en chiffre absolu, mais pas assez pour acquérir en qualité et quantité les équipements souhaités (ni disposer d'un nombre d'homme voulu) et donc il y a des choix à faire. L'armée française était par exemple sous équipée en équipements conventionnels dans les années 60/70 car la dissuation nucléaire était prioritaire (la moitiée du budget d'investissement de 60 à 62 allait au dévellopement des SNLE et des mirages IV ainsi que des bombes nuc et des missiles).
Je ne dis pas que l'on doit fermer des écoles pour équiper les armées..... me faire dire cela est très malhonnête. Mais j'observe que personne ne pense augmenter le budget de la défense dans ce pays...et sans doute pas les commentateurs ci-dessous! Alors il faut faire des choix. Faut-il de meilleures armes individuelles et moins d'hélicoptère ou de frégates? Plus d'entrainement et pas de véhicule de combat d'infanterie? Ne plus se déployer en Afrique mais acheter des blindés mieux protégés? Franchement c'est pas à moi d'y répondre... Et ne faisons pas les choix à partir des émotions du moments. Lors de la crise du Ponant on était déjà bien frustré de ne pas avoir plus de navires et d'hélicos... Par ailleurs, même au sein des armées les mieux équipées on constate des pbs au moment de l'affrontement. Les soldats US en Irak ont ainsi énormément soufferts du manque de protection des Hammers, pourtant le budget militaire US est colossal! Bref, les soldtas font au mieux avec le matériel mis à leur disposition et sans être spécialiste, l'équipement de base d'un soldat du 8ème RPIMa n'a pas l'air spécialement honteux.

- sur les raisons de la présence française en Afghanistan. Non seulement il y celles qui nous sont "propres" car nous aussi nous sommes une cible des terroristes soutenus par les Talibans, que l'on tient à notre rang dans le monde et donc on s'implique dans les crises, qu'on défend, y compris par la force, certains principes etc... Mais aussi, et je l'assume tout à fait, il peut y avoir la nécessité de s'attirer les bonnes grâces des USA ou d'un autre pays. Ce n'est pas honteux. C'est même l'une des clés de base de relations internationales. Pourquoi les soldats géorgiens sont allés combattre en Irak? La Géorgie était menacée par Saddam?? Non, mais Tbilissi avait sacrément besoin des USA et si la situation se tendait avec la Russie ils seraient bien content d'avoir préalablement montré leur loyauté afin d'espérer plus de soutien... Avoir un pays comme les usa comme débiteur peu être utile... Militairement, diplomatiquemlent etc... En 2003 nous nous sommes fâchés avec eux (et pour de bonnes raisons) mais ce n'était pas raisonnable de rester broullés. A ce moment là c'était sacrément utile politiquement/diplomatiquement et même économiquement (risque de boycot) de dire aux américains "mais nous sommes vos alliés! Regardez ce que nous faisons à vos côtés en Afghanistan!!"
Comme partout le principe est de ne se faire des ennemis que si on a pas le choix et des amis dès que possible. Et là encore je l'assume, à l'échelle d'une nation il est légitime que les dirigeants engagent la vie de soldats professionnels pour défendre indirectement les intérêts du pays. Indirectement car même si on est pas menacé par ceux que l'on va combattre, il sera utile au pays de montrer sa loyauté à un allié.

Je ne suis pas atlantiste, mais à l'échelle du monde il vaut mieux des amis que des ex-amis déçus et aigris... Ca vaut combien de soldats morts? 1? 200? Ce n'est pas à moi de le décider, ni à ceux qui en signant ont choisi un destin tout en se faisant déposséder du droit à le conduire totalement. Ils sont le bras armé de la nation, elle décide pour eux.

Dire cela est tout sauf une parodie, c'est au contraire de la realpolitik des plus "pratique", triviale même.

Bien cordialement,
TB
Un reproche revient souvent c'est l'envoi des militaires là-bas mais s'est-on seulement posé la question s'ils étaient volontaires ou non? Souvent c'est un moyen pour eux de multiplier son salaire par x, source de grande motivation.
Etaient-ils trop jeunes? A mon avis c'est une fausse question. Certains à 20 ans en ont plus dans le crâne que leurs aînés.
Evidemment, mes questions n'ont rien à voir avec la légitimité de la présence française dans ce pays.
.. c'est un gars comme Michael Moore.
Disons qu'il aurait matière à travailler, sur ce qu'il se passe en France depuis le ministre Sarko au président Bruni.

C'est incroyable (mais malheureusement vrai) le nombre de gens qui peuvent tuer par procuration, d'une simple phrase et dans la plus stricte légalité, d'autres gens, compartimentés en soldats ou civils.
Même pas pour défendre leur propre pays, mais pour bien faire comprendre qui sont les vrais patrons de la planète.

Simple comme un claquement de doigt.

Il serait temps que la France mette un nette distance avec les pays qui claquent leurs milliards en continuant à bombarder des pays alors qu'ils ont eux-mêmes engendré leurs régimes monstrueux.
Faut se mettre d'accord : si vous voulez une armée, c'est logique qu'elle s'engage dans certaines causes. Si une fois en mission, il y a des gars en face qui ne sont pas du même avis et armés : ben on peut sans doute parler de "conflit armé" : bref, la guerre. Armes + guerre = morts ! Ben ouaip, faites pas semblant d'être surpris non plus !!!

C'est évident que c'est dramatique que ces jeunes gars se soient faits descendre aussi bêtement et dans des circonstances qui ne semblent pas si claires que ça.

Mais dans l'absolu, quand on s'engage comme militaire, ça me semble être un risque inhérent à la profession.
"ah quoi ? c'est pas le club med ici, avec voyages autour du monde tous frais payés par l'état ?"
"ah non m'sieur, vous vous êtes trompé de porte !"

Eh oui, c'est horrible la guerre et voilà que cet incident le rappelle à certains d'entre nous qui avaient l'esprit ailleurs ! (l'achat du dernier cd de la starac peut être ?)

Et soyez bien assuré que j'ai été le premier à être tout retourné par l'annonce du conflit russie - géorgie par exemple... ou à manifester devant certaines ambassades de pays belliqueux.
Sans rancune !
Travailler plus pour ...

Le travail on connaît, sarko va finir ton sale travail en Afghanistan toit-même et ainsi tu sauras aussi ce que c'est. Non le travail ce n'est pas ce que ta femme peux de dire et que tu avalises bien volontiers parce que cela t'arrange et correspond à ton désir.

Le travail ce n'est pas parader en beau vêtement avec ou sans rolex avec des talonnettes et toucher de gros cachets parce que des esprits formatés par les médias paient pour ce faire.

Le travail ce n'est pas aller se promener en Afghanistan et aller rire avec le président de ce pays là pendant que des pauvres bougres se faisaient tuer à cause de toi.

Oui ces jeunes dont ils n'auraient pas voulu que tu sois leur père, ils ont travaillé plus pour mourir plus

plus vite.
J'espère qu'un jour bush et amis dont sarko répondront de leurs actes et des morts que leur politique (si on peut encore parler de politique, je parlerai plus de vision unilatérale du monde) sème. Car si aujourd'hui, un hommage est rendu aux 10 militaires français tués, quelles sont les voix qui s'élèvent pour dénoncer le nombre croissant de victimes civiles prises entre les talibans et les forces de la coalition ? Les 47 personnes, pour la plupart femmes et enfants, tués par des bombes américaines alors qu'ils participaient à une cérémonie de mariage dans la province de Nangarhar ont-elles plus mérité de mourir pour qu'aucun hommage ne leur soit rendu ?
Afghanistan : les survivants témoignent du bombardement d’une cérémonie de mariage
Rien qu’en 2 jours 64 civils tués les 4 et 6 juillet victimes d'un bombardement de la coalition
Amnesty international dénonce pour l'année 2007 un nombre de morts en hausse parmi les civils et demande que davantage soit fait par toutes les parties pour protéger les civils.
Ce que les belligérants n'entendent pas puisque, selon la Croix-Rouge, au moins 250 civils afghans ont été tués ou blessés lors d’attaques des insurgés ou d’opérations militaires au cours des six derniers jours et que l’ONU a récemment déclaré que le nombre de civils tués lors de combats en Afghanistan a augmenté de près de deux tiers par rapport à l’année dernière.
Encore une fois sarko a fait son cinéma : je suis le chef des armées, je prends les décisions, si c’était à refaire, je le referais … pour défendre quoi : la démocratie ? la liberté ? qu’ils malmènent dans leur propres pays.
Vraiment je ne peux pas avoir la même vision du monde que ces bushsarkoandco dans la tête desquels toutes les vies ne se valent pas.
Cette soi-disant guerre contre le terrorisme n’a aucun sens, car comme le dit Paul Quilès, il ne s’agit pas d’une guerre qui peut être menée face à un ennemi réel et continuer ainsi relève au minimum d’une grande incompétence.
Sarkosy a Kaboul a impliqué "ses prédécesseurs". Lesquels? Vite leurs noms! Enfin au moins deux!
Il me semble avoir entendu que France 2 diffuserait demain en direct l'hommage aux morts aux Invalides.
Pleurer ces jeunes soldats me semble légitime et devoir être partagé.
Mais il me semble qu'un hommage, c'est autre chose, et que cela légitimise toujours l'action militaire.
je viens d'écouter N S devant les soldats au garde à vous il a osé dire : " je vous dis en conscience que si c'était à refaire, je le referais. Pas la patrouille et l'enchaînement des événements, mais le choix qui m'a amené à confirmer le choix de mes prédécesseurs d'envoyer l'armée française ici"
Il avait son petit sourire quand il a parlé de " PAS LA PATROUILLE ET L'ENCHAINEMENT DES EVENEMENTS", voila, je ne ferais aucun autre commentaire !
heu..vous n'oubliez pas que la France est le quatriéme plus gros vendeur d armes dans le monde?


faudrait peut être régler CA d abord..non?
Je pose une question , juste une seule !!
Qu'est ce qu'elle fout l'armée française en Afghanistan ?
La chasse aux terroristes ?? (Comme dirais "Bling Bling")
Ah bon on ne l'a pas trouvé Ben Laden ou bien il est mort et on
en parle plus ! Ca me rapelle les armes de destruction massive
en Irak , introuvables à ce jour !!! et pourtant ...
Quelle belle excuse pour envahir un pays !!!
Et quand je voie Que le président Karzaï (Afghanistan) a pour
frère le médaillé d'or du trafic d'héroine je dit "You're a great champion"!!
A la Nelson Montfort !!!
Assez du foutage de gueule et de cette gigantesque tromperie .
Assez de la carpette "Bling Bling" se prosternant devant l'abruti de Bush !!!
Assez de dépenses inutiles dans la défense nationale et de soldats tués
inutilement !!! Je ne suis pas militariste du tout (j'ai fait mon service militaire)
mais quelle boucherie inutile et au nom de quoi ????
Nous sommes restés silencieux

Tant qu'elle n'entend pas le sifflement des balles et le fracas des obus qui éclatent, l'opinion publique reste muette. Aujourd'hui nos enfants et nos frères sont tombés et les esprits s'interrogent. Certains même cherchent, avec des yeux égarés, sur une carte où se trouve l'Afghanistan

Depuis 2001 la France est en guerre à 5000 km de ses frontières. Environs 2600 soldats français sont engagés au sain de la Force International d'Assistance à la Sécurité en Afghanistan (ISAF). Au départ la mission de l'ISAF était le maintien de la paix, mais depuis 2006 elle se retrouve à faire de la contre guérilla.

Que les amnésiques se souviennent que la France sacrifie ses fils en Afghanistan car un jour l'opinion publique à décrété : "Aujourd'hui, nous sommes tous américain". Aujourd'hui nous en connaissons le prix et nous nous interrogeons sur notre silence complice.

Je le dis haut et fort, "L'opinion publique est une prostitué. Qu'on la jette à la rue !"
Au journal de RFO (Télé Réunion) ce soir, la journaliste a indiqué que les 10 morts "pourraient" être du à une erreur de la défense aérienne qui aurait arrosé le mauvais camps ...
Le 20h c'est dans une heure maintenant chez vous. On verra si c'est vérifié et/ou repris !
Monsieur le président,

Dix de nos enfants viennent de perdre leur vie, en voulant la gagner.

Ce n'était que des amateurs est-ce pas ?! Mon fils n'en fait pas partie. Condoléances aux familles.

Ils sont morts, vous dîtes pour nos Valeurs Républicaines dont vous et votre cour bafouées l' Héritage !!

Liberté: je pense à la presse !!
Egalité: je pense à l'affaire tapie, aux frégates !!
Fraternité: je pense à vos dernières vacances dans la Var, interdit aux regards !!

Non !! monsieur le président, vous n'incarnez pas nos Valeurs Républicaines, pire elles vous sont étrangères, comme vos sentiment exprimés devant les micros, dont vous ne pensez mots !!
Le Prince Anglais, voulait se battre aux côtés de son Peuple pour les valeurs de la Couronne Anglaise. Pour la sécurité de son bataillon et la sienne, l'Etat Major Anglais s'y opposa.

Quand pensez-vous, monsieur le président ?!
Indochine, Algérie, Afghanistan... Toujours le même film !
Et toujours les mêmes mensonges.
Hier, c'était pour défendre la grande œuvre civilisatrice de la colonisation, aujourd'hui pour combattre le terrorisme...
Quand un pays est occupé par des armés étrangères et que les autochtones prennent les armes on les appelle comment ?
- des terroristes, disaient les allemands.
- des résistants, disaient les alliés !

"Je ne gaspillerai pas un missile à un million de dollars pour l'envoyer dans le cul d'une chamelle" disait Bush, fier de son bon mot !
C'était, il y a sept ans... quand la victoire était au bout du fusil.
Aujourd'hui l'Afghanistan est le premier producteur de pavot, les femmes portent toujours la burqah, 86 écoles ont été victimes d'attaques (des deux camps) depuis le début de l'année...

Si ces pauvres soldats (certains n'étaient encore que des gamins) sont morts pour quelque chose, ce n'est certainement pas pour la démocratie, la liberté ou que sais-je encore...
Peut-être leur vie permettra-t-elle à l'opinion publique française de prendre conscience de l'horreur de cette guerre qui tue tous les jours des gens comme vous et moi.
Des gens dont la seule faute est d'être nés dans ce pays enjeux d'intérêts géopolitiques obscurs.
Les armés alliées et la morgue de nos politiciens sont en train de semer la haine de l'occident dans cette région et de rendre le meilleur service aux talibans et autres intégristes.

P.S. Quand un occupant n'est pas le bienvenu (ce qui est souvent le cas) les rebelles n'ont aucun mal à obtenir des informations dans la population. La guerrilla perd parfois contre l'armée du pays en question (car la population peut, alors, être partagée), jamais contre une armée étrangère.
On ne peut pas dire que Sarkozy ne le savait pas.
On leur avait pas dit qu'en s'engageant dans l'armée, ils s'entrainaient à tuer des types qu'ils ne connaissent pas ( au profit de types qui se connaissent mais ne s'entretuent pas , selon la formule de P. Valéry ) et se faisant, prennent le risque de mourir ?
autant j'imagine bien la tristesse et je présente mes condoléances aux familles des soldats morts ou blessés, autant je ne peux m'empêcher d'être choqué de la surprise ou de la colère des soldats et de leurs familles. personne n'a été enrolé de force, l'armée dispose de régimes extrêmement spéciaux, qui contrairement a d'autres n'ont jamais été remis en cause, et lorsque l'on choisit la voie militaire, on sait bien qu'on peut etre amené a tuer, ou a mourir.
Sur TF1 (je ne peux plus supporter la Laborde et son appel d'air permanent et rauque comme un molard) un arrêt sur image sur le signe de croix de Sarko vaut le détours, SOS 117 avec son flingue n'aurait pas fait mieux.
SOS 117 ou ... OSS 117 ?

En tout cas, c'est vrai qu'ils se ressemblent.
la guerre, ce sont des gens qui se connaissent qui envoient s'entretuer des gens qui ne se connaissent pas.
(si quelqu'un connait l'auteur, j'en serais heureux)
Hmm, c'est pas pour parler de moi, mais voir quelques messages au dessus.....

la guerre, ce sont des gens qui se connaissent qui envoient s'entretuer des gens qui ne se connaissent pas.
(si quelqu'un connait l'auteur, j'en serais heureux)

Mon Nombril a donné la réponse. Je crois que la formulation exacte de Paul Valéry est : La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas !
sauf que notre cher président et ses affidés essaient de faire croire qu'il s'agit d'une guerre contre le terrorisme, pour la démocratie et la liberté...
les mêmes mots utilisés par le "still" president Bush (hommage au Daily Show) pour l'Irak!

on n'est pas en Afghanistan pour lutter contre le terrorisme car seuls les faucons croient (ou essaient de nous faire croire plutôt) que c'est en allant dans ce genre de pays faire la guerre qu'on fait reculer le terrorisme...

ps: à noter la dépêche AFP insistant sur le fait que c'était des militaires présents sur place depuis longtemps i.e ce ne sont pas (encore) les petits nouveaux qu'on a envoyés qui se sont fait canarder...

à gerber...
En fait, l'opinion française découvre simplement qu'il y a une guerre en Afghanistan, que la France y participe, et que parfois à la guerre, on meurt.
Alors oui c'est toujours un peu triste, mais pas de quoi fouetter un chat il me semble...
Si l'on doit rendre hommage à nos morts il ne faut pas tomber dans le misérabilisme et le populisme. Certains commentaires, notamment des familles, sont certes compréhensibles vu leur douleur, mais aussi nauséabonds. Non pas parce qu'ils mettent le doigt sur le réel problème du lien de plus en plus indirect entre la lutte contre le terrorisme et la guerre en Afghanistan (cf cette note perso sur la guerre des mots) mais parce qu'ils mettent carrément en cause la légitimé des élus à engager ces soldats. Pour moi c'est pourtant clair:
- l'engagement de forces armées là-bas a tout de même quelques justifications (et même celle de "faire plaisir aux usa" n'est pas inepte, s'attirer les bonnes grâces des usa peut en soit justifier cet engagement)
- c'était alors (en 2001) une projection de force quasi unaniment acceptée voir demandée par les élus et les français
- les soldats engagés là-bas et plus encore ceux du 8ème RPIMa sont des professionnels qui ont choisis le métier des armes et de surcroit un régiment de choc régulièrement engagé. Pourfaire court et sans irrespect, ceux qui se sont engagés l'ont fait justement pour connaitre ce type de situation, pas pour frimer sur les champs élysées
- les élus ont également choisi leur voie, ils n'ont pas à d'abord faire une carrière militaire ou forcer leurs enfants à aller mourir au combat pour avoir le droit de faire des choix au nom de la nation. Contester cela c'est contester la démocratie même.

Quant au matériel mis à leur disposition nul doute qu'on pourrait mieux faire, mais qui parmi les commentateurs/lecteurs/élus a demandé à payer plus d'impôts ou à avoir moins d'écoles pour mieux armer nos soldats? De tout temps les soldats font au mieux avec ce qu'on met à leur disposition. En Indochine et en Algérie les français ont fait la guerre avec les surplus US de la seconde guerre mondiale, il y a tout de même du progrès...
D'articles lus sur Internet je retiens cette accusation grave, que je n'ai pas vu reprise dans de grandes sources d'info nationales (mais je suis loin d'avoir tout lu et vu... Rien entendu de la sorte sur France Inter en tout cas) : il y aurait un défaut de matériel qui a (peut-être) couté la vie à des soldats

La question est posée sur le blog d'Eric Moreira :
"Pour réduire leurs pertes, les Américains ont amené des véhicules de plus en plus cuirassés sur le terrain. Des Strykers. Et même une sorte de camion blindé très haut sur pattes. Sans compter les tanks.
De ce que je connais des VAB français, ils me semblent légers."
http://paulmoreira.20minutes-blogs.fr/archive/2008/08/19/sacrifices-humains.html


Et ce reportage de la Dépêche du Midi à la caserne de Castres :
http://www.ladepeche.fr/article/2008/08/20/471440-Castres-sous-le-choc-en-apprenant-le-nom-des-victimes.html

Autant que le bilan de l'embuscade, la manière dont nos soldats sont tombés suscite une polémique. François Bayrou, président du MoDem, a estimé que « la question des moyens » visant à assurer la sécurité des troupes « devra être posée ». Il relève que dans cette « embuscade classique », les pertes subies sont « apparemment plus lourdes que celles des contingents d'autres nations ».

Soulevée à Castres dans l'émotion, la question revient aussi dans les blogs sur internet. Comment ces soldats se sont-ils retrouvés sous le feu et abattus comme à la parade ? En outre, leurs véhicules semblaient peu adaptés à une telle mission. Avec une trappe de sortie située sur le haut de l'habitacle qui faisait des hommes des cibles faciles. Et surtout avec des blindages de fond de caisse inefficaces contre les mines.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.