20
Commentaires

Pour célébrer l'armée, Drucker n'a rien inventé

Qui a dit permanence des dispositifs ? Lorsque la télévision se penche sur la guerre, elle semble, comme par réflexe, user toujours des mêmes trucs pour impliquer le téléspectateur. Par exemple pour le sensibiliser au sort du soldat parti sur le front, si loin des siens, mais non coupé de la communauté nationale.

Derniers commentaires

Comme je l'ai évoqué sur un autre forum ASI, le but de cette émission est de valoriser l'armée mais surtout au près d'elle meme car les soldats sont brimés dans leurs carrière, les engagements sont le plus souvent sur une durée de 5 ans qui peut se renouvelé 3 fois, mais si les soldats ne sont pas sortit d'une école militaire cela est neaucoup plus dur, voir impossible donc la durée est de 5 ans, alors etre payer en lance pière sauf pendant les opérations ou le salaire est triplé, le reste du temps cela est difficile, très difficile,
Pour toucher une retraite de 50% au bout de 15 ans cela a été annulé et mis à 16 ans, ce qui fait que maintenant peut etre 1/5000 militaires y arrivent!, c'est a dire devenir au moins Commandant! c'est à dire faire l'école des officiers

Vous verrez du pays c'est pour la gloire, car le reste que néni!
Tsss ! tsss !

Comment comparer l'exigeant "Cinq Colonnes à la Une" auquel collaborait mon ami Claude Goretta (qui découvrit Isabelle Huppert en lui offrant le magnifique rôle de "Pomme" dans "La Dentellière")

Et les gluantes émissions de Michel Drucker ?

***
La propagande fonctionne avec les gens n'ayant pas le minimum de conscience humaniste (ou politique)... Il se trouve que l'on vit dans un pays où l'école n'apprend pas au citoyen de demain l'amour de la justice quels que soient les intérêts privé ou collectif associés. Si tel était le cas, aucun être (ou presque) n'accepterait de participer à l'injustice que subissent des êtres humains (d'ailleurs) comme le vivent les afghans... Dans un monde où la justice et les hommes sont égaux dans les têtes, celui qui refusera de participer à des guerres "injustes" sera considéré par le peuple, majoritairement, comme le citoyen de référence, l'exemple et non pas le traître...

Comment ne pas avoir de l'admiration pour les soldats israéliens condamnés par la justice d'État après avoir refusé de participer à des opérations militaires (bombardements, et pillage de terres, ..) contre la population palestinienne !

Tant que l'éducation des enfants n'incorpore pas suffisamment la dimension de la justice (en plus de celles de la citoyenneté et l'affection envers le sol sur lequel on vit), il faudra qu'il y ait de nombreuses victimes dans les rangs des agresseurs (et non pas parmi les injustement traités) pour que l'on ralentisse la cadence de la souffrance des nôtres et avec elle celle des autres.
Il y en a qui perdent leurs vies en allant la gagner, et qui gagneraient de ne pas la perdre, d'autres qui la gagnent ( paradis fiscaux ) sur le dos des autres, d'autres encore improvisés en cireurs de pompes dont je ne suis pas sûr que les enfants soient au front ? Enfin le dernier ! Chef des Armées comme vous dîtes, cher Clad_fischer, qui fait aquecoucou ! une erreur de casting ...................
On peut discuter de la propagande, de la censure etc.

Mais quand t'as les oreilles qui sifflent parce que t'es pris pour cible et que ton estomac se crampe parce que ça sent la mort, ben la politique, t'en as plus rien à branler, et alors tu te bas simplement pour sauver ta peau.

Juste pour quand même remercier les troupes en opérations extérieures (qui font un "travail remarquable" comme dirait l'autre) qui doivent en baver sur le terrain et aussi quand ils pensent au chef des armées qui est complètement à côté de ses pompes. (exemple le 14 juillet il fait coucou aux gens derrière les barrières alors que les troupes lui rendent les honneurs... au début je pensais que c'était une blague...d'ailleurs c'est passé au zapping avec les commentaires des journalistes de TF1 :"ah c'est pas très protocolaire", oui enfin ils allaient pas dire "ah c'est un manque de respect ")

Le comble du comble, c'est un mec qui crée le ministère de l'identité nationale et qui respecte pas le drapeau...
suis pas sûr que les soviétiques aient osé, pourtant eux aussi ont une longueur d'avance. Déjà chez nous, les journalistes sont intimidés par la police, demain on sait comment ils finiront. Déjà les opposants sont intimidés à leur domicile, on sait aussi comment ils finiront. Et on sait aussi comment cette guerre finia, piteusement pour nos généraux et politiques qui acceptent ces méthodes de propagande, que Goebbels n'aurait pas renié: la queue entre les jambes, on partira comme à l'accoutumée. "Aucune armée n'a jamais gagné sur un sol étranger dans l'histoire" (le moment de préciser que cette vidéo est apparue là où pointe le lien, et nulle part ailleurs. Visionnée des centaines de milliers de fois au total sur tous les sites de presse français. L'originale est là, vous noterez le nom du posteur SVP. Pour la distinguer cette vidéo reprise, facile, il y a un montage, qui a été repris sur tous les sites de presse, et même à l'assemblée nationale par Noel Mamère dans l'ordre exact des propos, pourtant montés, mais Raoul n'a biensûr jamais été cité!)
Ah oui et puis j'ai pas lu tout ton post mais j'ai juste vu "Goebbels".

Alors je me permet de te donner un point Godwin.

Cordialement
Je vous le renvois, j'en ai déjà des pleines valises, parce que personnellement je ne m'interdis pas de faire des comparatifs historiques, contrairement aux culs bénis que cet état de fait de la distribution automatique de point arrange bien. Et le pire c'est que votre message commence par parler de propagande... allez va on va pas se fâcher!
Un comparatif historique peut être pertinent sans être malsain et déplacé. Vous ôtez à vos propos une légitimité qu'il aurait naturellement: oui, le contrôle progressif des médias qui s'amoncelle en France est critiquable.

Pas besoin de faire une comparaison à un ministre de la propagande d'Hitler pour ça. Ce n'est pas du puritanisme que de ne pas apprécier ce genre de comparaisons.
Constatons qu'il n'y a pas "l'émotion de censure"...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.