164
Commentaires

Porte éperonne les "bourrins" Monfort et Candeloro

Sexistes, les commentateurs pour France Télévisions des JO de Sotchi, Nelson Monfort et Philippe Candeloro ? Mais non ! Nelson Monfort a deux filles, a-t-il riposté. Comment l'accuser de sexisme ? Quand à Candeloro, "c'est un Titi parisien, l'a défendu le patron des sports de France Télévisions, Daniel Bilalian. Veut-on interdire le cinéma d'Audiard ?" Contre les fiottes, et autres petites natures, Didier Porte prend évidemment la défense des deux hommes de télévision.

Derniers commentaires

Palme de la chronique la plus hilarante de notre cher Didier.
Un article de Julien Salingue chez Acrimed reprend le même sujet, avec la retranscription des mêmes extraits et aussi d'autres.
un mois sans la Chronique de Didier, c'était long
Après "jsuis pas raciste, j'ai un ami noir", "jsuis pas sexiste, j'ai 2 filles"!! Imparable...
Ben perso ce qui me choque le plus c'est que sur le plateau télé y a que la dame rousse qui essaie de tenir tête à Bilalian et ses explications fumeuses. ça m'étonne vraiment de ne voir personne partir d'un grand rire et de lui renvoyer ses couenneries à la figure. Tout le monde fait mine de dire "aaah d'accord c'est comme dans Audiard, ok".

Tant qu'il y aura que trois pékins pour dénoncer les propos sexistes et surtout arrêter les justifications bidon, tout ça ne va pas s'arranger ...
Je dois être assez beauf en fait. Les commentaires égrillards de Candeloro ne me dérangent pas. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils m'amusent, mais pas loin... J'avoue que je suis pas loin d'avoir l'anaconda qui frétille quand je vois Brian ou Fabian (et le coeur qui se serre de les savoir hétéros). Je suis vraiment un pauvre type.
Personnellement j'ai adoré les commentaires comme ceux de Thierry Rolland...

Ce n'est pas les propos qui font rire, mais leurs auteurs. Mais je vous avoue que l'anaconda était vraiment nul, c'est le seul propos qui ne m'a pas fait rire. Mais les échanges entre Montfort et Candelero dans les autres cas sont énormes...


Quand Coluche jouait le flic raciste, ca faisait rire, de la même façon.

Mettre des commentaires lisses vont rentre les compétitions chiantes, comme si dans une pièce de théatre, les acteurs débitaient leur texte sans jouer, d'un trait, d'un ton neutre.


On devrait dans ce cas supprimer les commentaires à la télé... plus de problème.
Bon, l'Anaconda de Candeloro, non.

Autrement, faudrait savoir ce que les femmes veulent :

-ou bien toutes en tchador et là, hein, tu vois rien, tu dis rien, tu sais rien, y se passe rien
-ou bien elles se montrent, comme elles veulent, habillées ou plus ou moins "à poil" (terme validé dorénavant par l'Etat) et là, mec, tu sais que la femme te drague mais elle, elle fait comme si elle voulait pas. Donc elle t'excite, pour rien. Car çà l'amuse, faire bander les mecs. Mais alors, si tu bouges le petit doigt, la dame à poil se récrie : sexisme, droits de la femme, respect, dignité, machisme, Et là, il faut castrer les mecs.
Un commentaire qui atteint des sommets.
Un commentaire qui atteint des sommets

...des abysses ...
Ouais, c'est vachement profond, c'qu'y dit !
Au fond, il est pas si bête !

Bon, y'a un concours et on m'a rien dit ? Il est trop tard pour s'inscrire ?
Un commentaire qui atteint des sommets.

Toujours bien argumentés, vos commentaires....
des sommets de connerie, c'est plus argumenté ?
Je vois que vous êtes un fin connaisseur
Ouais c'est vrai ! Toute des salopes !

Allez va, un tit pastis, et ça va allez mieux ! :-)
Bon ça doit être ironique comme commentaire.
Mais si d'aventure il ne l'était pas...

"Autrement, faudrait savoir ce que les femmes veulent"

Tout à fait d'accord avec vous, mais alors, au lieu de formuler des hypothèses où l'alternative est "tchador ou à poil", et la certitude est "elles le font pour nous", peut-être devriez vous les questionner (mais rangez votre reptilien pour ce faire, il risque de vous confronter à des situations dérangeantes).

Vous semblez prêter à vos semblables des réactions ou des comportements qui vous sont sinon propres, du moins fantasmés chez eux/elles.
Toutes les femmes ne s'habillent pas en pensant au meilleur moyen de faire bander les mecs, et tous les mecs ne se balladent pas la bite à la main.

Mais bon, comme dit en préambule, ce doit être ironique.
>>Autrement, faudrait savoir ce que les femmes veulent
Hou là. Vaste sujet, qui donne lieu à d'abondants débats, livres et études.
J'ai donné plus haut le lien vers ce documentaire bien réalisé (en anglais, mais vous pouvez utiliser la traduction automatique des sous-titres en Français) basé sur des analyses statistiques (baisse des mariages, explosion du speed-dating, ainsi que proportion des sexes dans les sites de rencontre.) En résumé: Les hommes veulent du sexe pas cher, les femmes donner et recevoir de l'amour, un engagement solide, se sentir désirée. A voir en couple pour vous faire une opinion et avoir des discussions animées avec votre conjoint(e).
1.comme vous avez fait l'effort d'écrire un commentaire qui dépasse les 12 signes, je vais vous répondre.

2. j'ai écrit :"ou bien elles se montrent, comme elles veulent, habillées ou plus ou moins "à poil"" Vous commentez ainsi : "Vous semblez prêter à vos semblables des réactions ou des comportements qui vous sont sinon propres, du moins fantasmés chez eux/elles. Toutes les femmes ne s'habillent pas en pensant au meilleur moyen de faire bander les mecs, et tous les mecs ne se balladent pas la bite à la main."

3. le psychanalyste de bistrot que je suis n'a aucun mal à voir, dans votre commentaire qui "oublie" la distinction que j'opère entre "habillées" et "plus ou moins 'à poil", un refus de la reconnaissance par votre "moi" masculin ["reptilien", comme vous dites] de la dépendance de tout mâle à l'égard de son propre désir sexuel ; et donc de sa dépendance à l'égard du corps féminin. Et toute femme sait que tout homme est dépendant de son désir du corps féminin. Et toute femme qui se dénude sait qu'elle excite le désir masculin.

4. en grimpant tout de suite au sommet de l'anthropologie humaine, je dis ceci : l'homme est sécurisé quand il bande, la femme est sécurisée quand elle aime et qu'elle est aimée ; donc l'homme est proche du singe et la femme doit enseigner à l'homme le sentiment amoureux ; la femme a la mission de civiliser l'homme.

5.étude de cas. François-Ségolène-Valérie. François quitte Ségolène pour Valérie et déclare : "C'est la femme de ma vie". * Du point de vue des moeurs érotico-sexuels-amoureux libérés, c'est beau, c'est romantique ! Du point de vue de l'amour civilisé, c'est une goujaterie, une saloperie.

6. bon je stoppe mes élucubrations ici, je vais manger mes lentilles petit salé.

*déclaration qu'il a regrettée peu après
Et toute femme sait que tout homme est dépendant de son désir du corps féminin. Et toute femme qui se dénude sait qu'elle excite le désir masculin.
vous vous surpassez mon ami...
vous vous surpassez mon ami...


merci beaucoup, mon ami
1. RAS
2. RAS
3.J'aurais du arrêter à "bistrot" mais, incorrigible, j'ai continué.

"[Votre commentaire]"oublie" la distinction que j'opère entre "habillées" et "plus ou moins 'à poil"

Ben faites vous plaisir, je suis sûr que l'explication de la distinction que vous opérez entre "habillées" et "plus ou moins à poil" (en l'espèce, des exemples seront requis, une taxinomie des tenues et de leur classe associée sera un plus) sera fort intéressante.

"[Je vois dans votre commentaire] un refus de la reconnaissance par votre "moi" masculin ["reptilien", comme vous dites] de la dépendance de tout mâle à l'égard de son propre désir sexuel ; et donc de sa dépendance à l'égard du corps féminin."

Ben bien vu.

"Et toute femme sait que tout homme est dépendant de son désir du corps féminin. Et toute femme qui se dénude sait qu'elle excite le désir masculin."

Ouais j'ai demandé à ma grand-mère quand elle se couchait, elle confirme. (je savais que j'aurais du arrêter à bistrot...)

4. "en grimpant tout de suite au sommet de l'anthropologie humaine" (comme un singe en haut d'un arbre, en quelque sorte?)

Euh par opposition à quelle autre anthropologie?

"l'homme est sécurisé quand il bande, la femme est sécurisée quand elle aime et qu'elle est aimée ; donc l'homme est proche du singe et la femme doit enseigner à l'homme le sentiment amoureux ; la femme a la mission de civiliser l'homme."

OK je me suis fait avoir en fait, il est bien ironique votre post.

6. OK c'est ironique
Oui, je sais, c'est basique. Mais faut cadrer, des fois. Cela dit vous tenez pas la distance.
Vous semblez confondre tenir la distance, et garder ses distances, précaution sanitaire...
Teu reuteu teu, vous ressentez plutôt quelque chose qui ressemblerait à la peur. Peur de vous engager dans une discussion, certes difficile et complexe ; en vue de tenter de mieux comprendre les rapports homme-femme-femme-homme ; de les comprendre à l'époque de la dite "libération des moeurs" réelle ou fantasmée. Par exemple, vous vous êtes bien gardé de commenter mon § 5 relatif à François et Ségolène.

Exemple : il est de bon ton dans l'intelligentsia progressiste de stigmatiser l'exploitation sexuelle de la femme par la publicité ; puisque, en effet, le corps féminin, si possible beau et dénudé (plus ou moins) est souvent (parfois) uitilisé comme argument de vente ; "on" y voit donc l'expression du machisme dominant.

Sauf que les corps féminins utilisés comme images publicitaires destinés à exciter les désirs des objets de consommation appartiennent à des personnes réelles, vivantes, qui ont un nom et une liberté. Si elles se retrouvent en photo à demi-nues à côté d'une Mercédès 300 SL c'est qu'elles l'ont bien voulu, non ? Elles ont accepté de vendre leur beauté, non ? Elles ont accepté d'être réduites à des objets de désir, non ?

Quant à la suite du feulleton amoureux, François-Valérie-Julie. "L'amour de sa vie" n'aura duré que 5 ans. A cet âge, les mâles non-civilisés par le sentiment amoureux, commencent à avoir peur de vieillir et de perdre leur bandaison ; or donc il faut renouveller les "partenaires" par de la chair plus fraîche, mieux à même de faire bander. Valérie, elle, s'est laissé empêtrée par le sentiment et elle a donc fait une crise, une vraie femme archaïque quoi ; alors que François, lui, sûr de son fait, sûr de sa bandaison, est resté tranquille, serein,souriant. un vrai homme moderne quoi.
"vous ressentez plutôt quelque chose qui ressemblerait à la peur. Peur de vous engager dans une discussion, certes difficile et complexe"
Je vois bien la difficulté et la complexité de discuter avec quelqu'un qui réduit la femme uniquement à un objet de désir de l'homme, et l'homme à une bite ambulante, mais la peur, non je ne vois pas, désolé.

"Sauf que les corps féminins utilisés comme images publicitaires destinés à exciter les désirs des objets de consommation appartiennent à des personnes réelles, vivantes, qui ont un nom et une liberté."

un bon dessin valant mieux qu'un long discours...

"Si elles se retrouvent en photo à demi-nues à côté d'une Mercédès 300 SL c'est qu'elles l'ont bien voulu, non ? Elles ont accepté de vendre leur beauté, non ? Elles ont accepté d'être réduites à des objets de désir, non ?"

Ah le choix libre et consenti... un peu comme parler à freudqo de la concurrence libre et non faussée. Sinon je vous recommande la lecture de "la fabique du consentement: De la propagande médiatique en démocratie".

"Quant à la suite du feulleton amoureux, François-Valérie-Julie. "L'amour de sa vie" n'aura duré que 5 ans. A cet âge, les mâles non-civilisés par le sentiment amoureux, commencent à avoir peur de vieillir et de perdre leur bandaison ; or donc il faut renouveller les "partenaires" par de la chair plus fraîche, mieux à même de faire bander. Valérie, elle, s'est laissé empêtrée par le sentiment et elle a donc fait une crise, une vraie femme archaïque quoi ; alors que François, lui, sûr de son fait, sûr de sa bandaison, est resté tranquille, serein,souriant. un vrai homme moderne quoi."

Et après avoir fait la psychanalyse du président de la république Française au travers de ses apparitions médiatiques, vous vous intéresserez à qui? Bugs Bunny (vu le nombre de ses apparitions, il y a matière à faire une étude non?)

Bon je vous laisse à vos certitudes, et soyez conforté dans icelles, c'est bien par peur que je ne répondrai pas à la suite de vos délires sexistes. Peur de perdre mon temps, que je ne valorise pourtant que peu...
Je pense, William Perrin, que vous faites oeuvre utile, en répondant à Shanditas, non vraiment pour lui, sans doute (comment rattraper des millénaires d'évolution en quelques minutes ?), mais pour pour nous autres, qui vous lisons avec soulagement.

Shanditas, le nombre des clichés que vous enfilez comme des perles est hallucinant. Clichés qui ont l'air de vous rester, à vous-même, complètement opaques. Et pourtant, vous avez l'air d'habiller tout cela dans le paquet d'un discours argumenté, c'est assez dingue... Quand on voit le nombre d'angles morts de votre discours.
Exemple: les femmes dont on exploite le corps à des fins commerciales ont leur libre arbitre, si je vous lis bien, elles ont choisi de se laisser objectiver (comme les travailleurs pauvres choisissent de se laisser exploiter par leur patron, je présume). En revanche, quand il s'agit de s'habiller, elles n'ont plus ce libre-arbitre: leurs choix sont déterminés uniquement par ce qu'elles projettent/préssentent du regard des hommes ou de leur propre potentiel de séduction. Pouvez-vous seulement envisager d'une part qu'une femme habillée -selon vos critères- de façon excitante peut se contrefoutre de ce que vous en pensez, vous, dans votre coin ?

Autre exemple: que de généralisations ! Que vous ne pensiez que dans le cadre restreint de l'hétérosexualité ou que vous ne maîtrisiez pas vos pulsions vous regarde. Mais il existe des hommes qui n'ont pas les mêmes goûts que vous et, plus important, qui savent faire la part des choses entre leurs désirs et la façon dont ils se comportent. Car ô joie, notre espèce civilisée a cette faculté, hommes comme femmes, nous sommes capables de ne pas répondre au quart de tour à nos pulsions. Quel scoop.

Et je pourrais continuer comme ça, mais comme j'ai peur que votre conception des rapports hommes-femmes soit inacessible à la raison...
Eh bien je vous remercie en retour d'avoir si posément complété mon post, je manquais de temps et d'envie pour faire plus dans le détail. Et la peur, aussi, j'oubliais la peur...
"Exemple: les femmes dont on exploite le corps à des fins commerciales ont leur libre arbitre, si je vous lis bien, elles ont choisi de se laisser objectiver (comme les travailleurs pauvres choisissent de se laisser exploiter par leur patron, je présume)."

Un exemple tout frais. "M" Le magazine du Monde, 1er mars 2014. 28 pages de photos mettant en scène dans des situations diverses et variées l'acteur Danny Trejo [une gueule à la Anthony Quinn] et "l'angélique Edita" [un mannequin] Sur les trente photos, trois ou la belle est photographiée torse nue en train de manger une pomme et une photo pleine page d'Edita, entièrement nue, accroupie sur ses genoux, les bras croisées autour de la tête, sur le capot d'une grosse bagnole.

J'ai rien contre.

Mais à qui allez-vous faire croire que ce mannequin est obligée "comme les travailleurs pauvres.."raratata. C'est complètement grotesque, cher ami. Vous vivez dans un monde qui n'existe pas, régi par l'ordre moral socialiste.
C'est une travailleuse riche et elle enrichit les exploiteurs de son corps pour vous le vendre en images et en fantasmes .

euh ... accroupie sur ses genoux ... ^ ^
C'est une travailleuse riche et elle enrichit les exploiteurs de son corps pour vous le vendre en images et en fantasmes .

euh ... accroupie sur ses genoux ... ^ ^

sur les talons, OK

1. travailleuse riche : OK
2. exploiteurs de son corps : NON. Elle est liée par un contrat de travail. Elle a signé ce contrat librement. Elle gagne bien sa vie. Que voulez-vous de plus ? Qu'elle gagne encore plus que ce qu'elle gagne ? Ou alors de faire cesser l'exploitation en supprimant ce type de travail ; parce qu'il est dégradant pour la femme qui le fait ? Mais il y aurait censure et au nom de quel ordre moral ?
3. "pour vous le vendre" : je lis "Le Monde" tous les jours depuis 1959. J'y suis abonné depuis 30 ans. Le supplément "M magazine" est distribué gratuitement avec le journal. Je reçois donc ce supplément mensuel, de même que le supplément annuel consacré aux montres de luxe ; de même que le supplément trimestriel consacré à la mode. Je lis tous ces suppléments. Cela me permet de me tenir au courant des tendances de la cucuterie fétichiste bourgeoise
4. ordre moral macho. Les belles femmes ne sont pas obligées, le couteau sous la gorge de devenir mannequin. Les mannequins ne sont pas obligées, le couteau sous la gorge de faire des photos déshabillées.
"Si elles se retrouvent en photo à demi-nues à côté d'une Mercédès 300 SL c'est qu'elles l'ont bien voulu, non ? Elles ont accepté de vendre leur beauté, non ? Elles ont accepté d'être réduites à des objets de désir, non ?"

Ah le choix libre et consenti... un peu comme parler à freudqo de la concurrence libre et non faussée. Sinon je vous recommande la lecture de "la fabique du consentement: De la propagande médiatique en démocratie".


Vous avez parfaitement raison. Ces femmes sont des éternelles mineures qu'il convient de protéger contre elles-mêmes. Il faut donc interdire toutes ces photos qui sont contraires à la dignité de la femme. Il faut une censure réelle pour que l'ordre moral socialiste règne, enfin.
Ce troll me fait peur, il parait...
Shantidas, c’est George Clooney avec moins de pectoraux.
Oh, mon commentaire où j’écrivais que Shantidas avait un joli p’tit cul a disparu !
Oh ! un si joli et gracieux compliment qui devait lui faire plaisir !
Il y a des règles de modération sur ce forum qui doivent sortir tout droit de l'algo de google...
Heureusement que j'avais eu le temps de le lire et d'en rire avant.
C'est vrai que sous-entendre que les femmes qui s'habillent sexy pratiquent l'appel au viol, c'est quand même plus classe. Hum.

Quant à vous, William Perrin, c'est la frousse qui parle à votre place, c'est limpide !
Vous pouvez m'appeler William, j'ai l'impression d'être un homme public sinon...
C'est parce que je pointais sur vous, William, un index virtuel accusateur, sur le mode: "Treeeeeemmmble !"
tu te dévergondes tata Obliv' ;)
franchement pourquoi avoir supprimé ce com pourtant très rigolo et bien à propos ?
Tu parles d'un plaisir !
Déjà que Shantidas ne peut plus se promener tranquillement dans la rue, en marcel et short moulants, sans provoquer les sifflets admiratifs de tout un tas de femelles lubriques...
Et toi, enculé, t'es incapable de rien sauter, même pas une chèvre !


[à la Modé. : j'ai bien conscience que la phrase ci-dessus n'est pas conforme aux règles de bienséance qui doivent régir les échanges des forumeurs mais je constate que mes petits camarades ne veulent pas quitter la cour de récré et bien j'y descends aussi]
Shantidas, au lieu d'évoquer sodomie et autofellation, vous pouvez aussi efficacement enflammer le forum en rappelant que les magazines les plus sexistes ne sont probablement pas ceux destinés à un public masculin, mais les magazines pour femmes (dont la rédaction est d'ailleurs composées presque exclusivement de femmes).
Vous êtes bien bon mais je suis déjà totalement submergé, englouti, détruit, écrasé, humilié par mes petits camarades au point que je ne peux plus articuler un seul mot.

Lancez-vous, vous, qu'on rigole !
Bof! Je ne pourrais dire que des banalités sur ce sujet.
Par exemple, quel que soit le coeur de cible de ces divers magazines (braves bobonnes ou élégantes bobos) , une bonne partie du rédactionnel (je ne parle pas des pages de pub, qui sont parfois plus nombreuses que les pages d'articles) est consacré à l'aspect physique des femmes (fringues, coiffure, maquillage, santé, diététique); ces mêmes femmes qui viendront chouiner lorsque les hommes évoquent le physique des femmes; ces¨mêmes femmes qui se lamentent lorsque qu'elles constatent que l'âge les rend moins attractives après avoir passé leur belles années à dénoncer le harcèlement.
Plus simplement, la seule existence (ils existent parce qu'ils se vendent) de magazines destinées aux femmes (avec leur articles spécifiques marquant l'intérêt des femmes pour certains sujets) n'est-il pas sexiste ?
Apparemment ça rend grincheux de gouter sa propre médecine.
Sinon, quand vous en aurez mare d'être tout seul dans la cour de récré, well think again.

Edit : J'ai peur :)
Je vous présente mes excuses pour ne pas avoir accepté vos justes remontrances.
Et bien tu peux te sucer ta bite tout seul si t'es capable, hé connard !


[à la Modé. : j'ai bien conscience que la phrase ci-dessus n'est pas conforme aux règles de bienséance qui doivent régir les échanges des forumeurs mais je constate que mes petits camarades ne veulent pas quitter la cour de récré et bien j'y descends aussi]
On peut reprocher plein de choses à Heidegger, mais pas d'être vulgaire. Non mais.
C'est exact, cher baron, je n'ai pas trouvé dans les écrits de H., du moins ceux que j'ai lus la moindre trace de vulgarité.

Ce qui est en cause, ici et maintenant, est la confusion chez certains forumeurs entre la critique des idées et les critiques ad hominem. Que Shantidas, aux yeux de certains, disent des sottise énormes - et je suis gentil, sur les femmes et les hommes, dans la dialectique de leurs désirs érotico-sentimentalo-amoureux, soit ; et je leur reconnais le droit de critiquer mes idées sur le sujet. En revanche, entrer dans la bagarre ad hominem, c'est très gamin.
Pourquoi prendre mon gentil compliment pour une agression ?
Et si je dis que vous avez sûrement de beaux nichons, le prendrez-vous pour une agression sexiste ?

[la question n'est pas tant de savoir si c'est gentil ou pas mais que, normalement, nous ne sommes pas en discussion sur les forumes d'@si pour comparer nos anatomies respectives]
[c’est humiliant d’être jugé à l’aune de son physique, n’est-ce pas ?]
[imaginez être toute votre vie jugé sur ce plan-là (positivement ou négativement), quel que soit votre personnalité, votre éthique, votre travail, vos efforts, votre abnégation, vos aspirations, votre vie.]
Et par une femme en plus, là on doit atteindre la limite du supportable pour lui.
Un peu comme si une chaise s'asseyait sur lui en fait...
Oui, oui, je souffre atrocement et je vous demande pardon pour toutes les erreurs et fautes que j'ai commises envers la vérité.
Ce serait dommage de censurer les injures de Shantidas.
A la suite de Oui-Oui philosophe de comptoir, Oui-Oui pète un cable est un épisode délectable.
Vous avez parfaitement raison et je vais de ce pas me réfugier, une fois encore à l'hôpital psychiatrique.
Pour votre info, Oblivion est une femme, ce qui vide un peu votre post de sa substance.
Mais tout n'est pas perdu, vous avez gagné un beau petit boule.
[quote=shantidas]faudrait savoir ce que les femmes veulent

Le mec futé qui peine à comprendre que "les" femmes veulent pas toutes la même chose, parce que c'est trop compliqué pour sa petite cervelle. Lui faut un mode d'emploi global. Simple.

Ben c'est simple, yen a pas.
Joli coup de pied virtuel dans les couilles du blaireau.
C'est très beau, un blaireau. Une nuit, en voiture, j'ai rencontré quatre jeunes blaireaux qui jouaient dans un fossé, et qui, surpris, sont restés un instant à se faire admirer, j'en garde un souvenir ému. Du coup, je défends l'honneur des blaireaux, et je me garde de les attaquer, même virtuellement. C'est insultant pour eux de se voir comparés à certains humains.
Je suis content de vous avoir donné l'occasion de vous considérer vous-même comme quelqu'un de "bien" par opposition à ce blaireau de Shantidas. On a tous besoin de se réassurer périodiquement sur notre propre valeur inestimable et si je peux vous servir à cela, c'est bien.

Quant à la grossièreté de la remarque, elle relève de la cour de récré de l'école primaire du 20 de la rue Daubenton à Paris XXième. Et vous ne le dites que parce que le vrai Shantidas, réel, en chair et en os, n'est pas en face de vous ; et que là, attention, ptet qui va me balancer une mandale si...
Vous pensez que si j'éprouvais le besoin d'être rassuré, c'est vous que je choisirais comme repoussoir ?
Vous êtes si insignifiant, que lorsqu'on vous croise "en chair et en os", c'est à peine si on doit remarquer votre présence.
Oui, oui, je suis nul, je me fais peur la nuit et le jour je rase les murs. merci beaucoup de me ramener à ma triste et insignifiante condition.
Tes couilles tu peux te les bouffer, ça te rendra moins con.

[à la Modé. : j'ai bien conscience que la phrase ci-dessus n'est pas conforme aux règles de bienséance qui doivent régir les échanges des forumeurs mais je constate que mes petits camarades ne veulent pas quitter la cour de récré et bien j'y descends aussi]
Je vous félicite, car vous possédez l'art subtil (pas très subtil en fait) de sélectionner soigneusement le bout de phrase qui vous permet de fonder un jugement global, en évitant de vous attaquer à l'ensemble du texte. Ce faisant vous pouvez jouir tranquillement de votre victoire. Facile !
Gloire au sport de compétition , ses journalistes , ses dirigeants . Sur francInfos ce matin : la fifa ( fédération internationale de foot ball association* ) a décidé que les turbans sont autorisés désormais sur le terrain ;-)) ,
et que les filles pourront jouer voilées ;-((

En France , force sera donnée à la loi , se rassurait lui-même tout seul le journaliste pas sportif .

*association de mafieux qui cautionne la vente et l'achat d' êtres humains .
Merci Didier.
Je me souviens avoir arrêté de regarder le foot après une remarque de T. Roland qui disait (en gros, je ne me souviens plus) :

- Le foot, c’est un sport d’homme, c’est pas pour les femmes.

Ok, adieu.
Il ne faut pas se voiler la face sur Monfort, c'est depuis 1998 et les JO de Nagano qu'il se comporte de la sorte dans les épreuves de patinage artistique. Il suffit de regarder les Guignols de l'époque pour le remarquer. Et d'ailleurs il y a eu un remake en 2002, parodié par les Guignols et disponible sur Youtube http://www.youtube.com/watch?v=ncnMgs0_oCs

Et en effet, comme par hasard, la bande de joyeux drille ne s'extasient pas sur les corps des athlètes masculins

Cela montre à quelle estime France TV tient le patinage artistique.

Merci Didier!!
Et pendant ce temps on remet un césar à Polanski , lawl :D
Franchement, l'anaconda... Certains prennent leur vessie pour une lanterne et se brûlent. Que dire de ceux qui prennent leur membre viril pour un anaconda? Là, on ne frise pas le ridicule, on se noie dedans.
Autant la une de Charlie ne m'a pas fait rire, autant c'était réjouissant de voir Didier Porte imiter, outrancier, les commentaires grivois (qui ont failli faire se lever et partir Madame Pasternak?) et intéressant de voir Nelson Monfort compter sur ses doigts "les enfants femelle", gage absolu de féminisme chez l'homme comme chacun sait. Quant à Bilalian qui traite les banlieusards de titi parisien: "bonjour, les esprits simples parlent aux esprits simples".

Ces deux là se font épingler mais c'est général dans le monde télévisuel, la face "divertissement" de la télé, sport compris, n'accorde qu'un rôle de figuration aux femmes, essentiellement racoleur, enjoliveur, atténuant la rigueur et le sérieux rébarbatif des mâles, laissez-moi rire.
Les femmes se sont fait une place dans le monde télévisuel sportif grâce à l'argument "esthétique" et ça fait mal de s'en apercevoir mais ça vient de loin, même à l'écrit les journalistes sportifs parlaient volontiers des shorts, de jupes ou des jambes sans que personne ne cille.

J'aime quand même mieux l'anaconda égyptien insolite, ingénu et appel franc à réveiller les rires moqueurs à son dépend de Candelolororo, que les "admirer la plastique" de Monfort (intérieur, jeu de mots off/on). L' iguanodon en soi n'est pas hostile à la femme, mais on ne sait pas par quel bout l'attraper pour que ça nous transcende plus que ça nous descende, nous les filles.
Finalement aucune image de Candeloro se justifiant?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

N'ayant pas "boycotté" les retransmissions de JO mais m'en étant totalement désintéressée, je suis scotchée, ahurie, effondrée par les morceaux de bravoure qu'a épinglés Didier Porte. Et aussi par les réactions de certains sur ce forum. On y est décidément en très mauvaise compagnie. De quoi revenir à Molière, pourtant misogyne à ses heures (mais au XVIIIème siècle, hein!):

"Non, elle est générale et je hais tous les hommes!
Les uns parce qu'ils sont méchants et malfaisants
Et les autres pour être aux méchants complaisants"

Vous aurez compris que, comme Molière je parle de tous les hommes (même ceux qui sont des femmes) car j'ai cru relever ici et là quelques commentaires "complaisants" quoique féminins. Personnellement je considère la complaisance faussement éclairée plus grave que la bêtise misogyne et crasseuse.

Pardonnez ma totale absence d'humour, mais franchement, passé les bornes ya plus de limites.
D'accord avec Porte sur les "arguments" très peu recevables de Monfort et Bilalian. Par exemple, prenons l'allusion à l'anaconda évoqué par Cadeloro. Qu'est-ce qu' un anaconda viendrait faire sur une patinoire ??? C'est un serpent aquatique qui vit en amérique du sud et donc on a vraiment peu de chance de le trouver aux J.O en Russie ! Alors quand il affirme qu'il connait des anacondas qui aimeraient bien se trouver ici, et patati et patata, c'est tout simplement improbable. Donc, ça montre bien l'extravagance des propos, non ? Heureusement que Porte est là pour dénoncer ce genre d'imposture. Merci @SI.
Fascinant comme certains sujets sur les forums d'@SI ont maintenant la particularité de partir en sucette dès le premier commentaire.

Pour les jeux d'été, il y a quelques années, c'est Jean Rochefort qui assurait le commentaire des épreuves hippiques. Il me semble que ses commentaires décalés prenaient tout leur intérêt car il s'agit d'épreuves à priori opaques au grand publique (ou au moins elles le sont pour moi), et dont le commentaire demande une certaine connaissance technique. Le côté décalé renforce l'intérêt face à un sport peu spectaculaire pour le profane.
Juste pour dire que, c'est possible.

PS caius lapsus j'ose imaginer que votre comm' est du second degré...? Juste au cas où, qu'un homme hétérosexuel reconnaisse le charme d'un patineur homme, c'est envisageable, ou il faut un commentateur homo pour ça ? Ou alors il y a la possibilité que le commentateur nous parle de sport et pas de fesse, mais là ce serait carrément novateur hein...
Pour couper court à tous ces affreux machistes, les Monfort et autre Candeloro, remplaçons les par des animateurs de talent ,qui n'oseront plus s'attaquer ,par des propos déplacés à la gente féminine,je veux parler de Rouquier et Stevie Boulet.On entendrait plus ces horreurs "qu'il est joli son petit derrière à cette belle Marina" "mais holà la quel beau fessier ce Joubert j'y tâterais bien de son périgourdin mon cher Laurent ".et là plus de problème avec le csa ,plus de machisme, et ça serait tendance avec france télevision..Et Didier serait content..!
C'est moi ou j'ai l'impression que Montfort et Bilalian patinent pas mal pour s'expliquer?
Minables ces commentateurs, ils pourraient aller travailler pour les télés berlusconiennes, ils ont le profil!
Didier Porte impitoyable. Au moins ne pourra-t-on pas le taxer de populisme. A moins qu' épingler la médiocrité ne soit démagogique ?
Bonjour
Heureusement en boycottant les retransmissions TV de ces JO d'hiver je n'ai pas subi la double peine d'indignité.
Faut reconnaître qu'avec ces deux là, y'a de la matière première pour un humoriste. Peut-être que s'ils font de l'audience c'est parcequ'ils sont drôles eux-même tous seuls ! En fait Monfort et Candeloro c'est de l'art brut !

Comme disait Brassens, …

Quand les cons sont braves
Comme moi,
Comme toi,
Comme nous,
Comme vous,
Ce n'est pas très grave.
Qu'ils commettent,
Se permettent
Des bêtises,
Des sottises,
Qu'ils déraisonnent,
Ils n'emmerdent personne.
Par malheur sur terre
Les trois quarts
Des tocards
Sont des gens
Très méchants,
Des crétins sectaires.
Ils s'agitent,
Ils s'excitent,
Ils s'emploient,
Ils déploient
Leur zèle à la ronde,
Ils emmerdent tout l'monde.

#imwithmonfort&candeloro
Ce que j'aime dans le patinage artistique, c'est quand un couple costumé comme pour la Gay Pride, et qui a choisi d'évoluer sur une musique d'André Rieu ou de Richard Clayderman, se mange la glace.
J'estime qu'accumuler les fautes de goût doit se payer au prix fort.
[quote=Daniel Bilalian]Veut-on interdire le cinéma d'Audiard ?

Il faut autant que se peut éviter d'interdire.
Mais si on devait censurer la bêtise satisfaite, la vulgarité et le sexisme, commencer par ce gros beauf de Michel Audiard serait une excellente idée.
Bizarre de voir Didier se faire le défenseur du parler politiquement correct. Un peu comme de voir un alcoolique défendre la tempérance, ou DSK faire une conférence sur l'abstinence.
Je le préfère dans son rôle iconoclaste.
Vivement que la droite revienne aux affaires, qu'il puisse se lâcher un peu.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.