84
Commentaires

Politiquement correct : la faute à Derrida et Foucault ! (Médias US)

Islamogauchisme, "wokisme", cancel culture, politiquement correct... D'après Emmanuel Macron et son gouvernement, tout serait la faute des campus américains où fleurissent ces idéologies. Mais pas si vite : selon les médias américains, ces courants de pensée sont en fait inspirés... de la "French theory" de Foucault et Derrida.

Commentaires préférés des abonnés

Et Guattari, il n'a pas trempé dans ce soobre complot ? Commençons par dire que Luc Ferry, dans le genre boussole qui donne le sud, on ne fait pas beaucoup mieux (enfin, ces jours-ci, il faut dire que les concurrents se bousculent). Que balancer son (...)

J'ai lu rapidement l'article mais ma première réaction est la suivante : fichez-lui la paix, à Jean-Pierre Foucault ! Il donne les numéros du loto, il ne fait pas de mal.

Macron lutte contre la "bien-pensance" en accusant de mal penser. Les "bien-penseurs" sont en fait des "mal-penseurs", la guerre c'est la paix…

Derniers commentaires

L’université d’Oxford réfléchit à supprimer des études musicales trop concentrées sur les musiciens européens blancs de l’époque de l’esclavage.

Exit Beethoven ! Fuck off Mozart ! Et modifions l'écriture raciste du solfège pour qu'une noire soit l'égale d'une blanche.

Tweet de Michaël Delafosse, maire PS de Montpellier :

Le racisme se combat avec celles et ceux qui partagent la conviction que l’égalité des droits est le fondement de notre société. C’est l’universalisme qui porte l’émancipation. Il faut toujours unir pour faire progresser des valeurs, jamais séparer ! L’Unef s’égare dangereusement.

Il est bien, ce petit jeune... 

Dans le même temps, Mélenchon appelle à soutenir l'UNEF.

Choisis ton camp, camarade...

Les Belges ayant bien conscience que leur souverain Léopold II avait été un féroce génocideur, ils ont décidé de débaptiser le tunnel de Bruxelles qui portait son nom.

Mais le choix d'Annie Cordy pour le renommer pose apparemment problème. L'interprète des inoubliables "La bonne du curé", de "Tata Yoyo", de "Frida Oum Papa", a également commis "Chaud cacao", soit l'irréparable aux yeux de quelques uns. Il s'agirait, selon eux, d'une chanson aux paroles racistes.

Bon, j'ai examiné le texte, je l'ai retourné, disséqué, soupesé, analysé pendant une bonne heure, et je vous livre mes conclusions : zéro trace de racisme là-dedans.

Si tu me donnes des noix de coco, moi je te donne mes ananas... c'est raciste ça ? Bah non. C'est chaud, c'est exotique, plein de sous-entendus à connotation sexuelle, mais pas de quoi placer Annie sur une liste noire.

Cela dit, je n'ai pas vocation à m'immiscer dans ces histoires belges.


Je n'en avais pas l'intention, mais je ne me risquerai pas à traduire le poème d'Amanda Gorman qu'elle avait récité le jour de l'investiture de Joe Biden.

Après la Néerlandaise Marieke Lucas, c'est au tour du Catalan Victor Obiols d'être rejeté, pour profil inadéquat.

Les deux n'ont pas la couleur de peau qui convient. Une Blanche ou un Blanc n'est pas habilité à traduire une Noire. C'est comme ça. 

Quant à savoir si un métis peut traduire un quarteron, et vice versa, la question reste posée.

Comme l'an passé folle ambiance à la journée de la femme où Femen, abolitionnistes de la prostitution et copines de Margerite Stern ont été violemment chahutées et ejectées du cortège par des antifas et activistes trans les accusant de terfisme et d'islamophobie.


Va falloir cesser de parler d'importation la cancel culture à l'américaine et se mettre à parler de celle de l'ambiance du Labour anglais. :)

Photo prise à Sciences Po Grenoble.

Les trous du cul de l'UNEF prennent pour cible des professeurs en les nommant et souhaitent les "canceler".



Fini la marque "Monsieur Patate", jouet culte du groupe Hasbro. Le fabricant a annoncé jeudi 25 février qu'il allait commercialiser une famille patate non genrée, mais a précisé que les jouets genrés eux-mêmes le resteraient. Seuls la marque et le logo perdront l'attribut "Monsieur".

Bravo Hasbro ! Excellent compromis.

Et à part faire de l'analyse de surface sur d'un côté un coup d’esbroufe gouvernementale électoraliste, et de l'autre la réponse malhonnête de médias américain complètement acquis à une cause, si vous vous penchiez sur les discours en question, qui les produits, qui les relaie et comment se comporte les militants qui les reprennent ensuite?

Un peu grain à moudre:

Une réaction d'un universitaire à un article du New-York Times qui appelle à la fin de l'enseignement classique (greco-romain) dans les universités US, car ils seraient promoteur de la "suprématie blanche". Un de plus à ranger dans la catégorie "woke" du journal, coutumier des faits
https://whyevolutionistrue.com/2021/02/06/nyt-article-princeton-professor-calls-for-an-end-to-studying-classics-because-they-promote-white-supremacy-andrew-sullivan-issues-a-strong-critique/

Des articles d'analyses sur le comportement des "Woke" dans les milieux militants: toxiques, clivants, ostracisant, fermé à la critique et irrationnels
https://www.lesmauvaisgenres.com/linjonction-a-la-purete-militante-dans-le-feminisme/
https://www.neonmag.fr/purete-militante-culture-du-callout-quand-les-activistes-sentre-dechirent-569283.html
https://lamorce.co/contre-la-culture-de-lostracisme/


Je vous invite à découvrir quelques producteurs de wokisme certifié US: Sylvie Laurent (sur Médiapart, admirez sa profondeur d'analyse des résultats de l'élection américaine. Si Biden avait tenu ce genre de discours, il aurait une guerre civile sur les bras), Robin DiAngelo (être blanc, c'est être oppressif, arrogant et ignorant)

Une fois encore @PaulineBock, votre article n'est pas à la hauteur des enjeux, surtout à un moment où la gauche voit dans les woke un réservoir électoral à siphonner, et que les défenseurs des valeurs historiques de la gauche se voit traités de "rouge-brun" quand ils leur adresse des critiques.

les classifications de la droite fonctionnellement c'est des pures théories du complot; des fantasmes complets vaguement inspirés de faits réels. Le problème c'est que ces catégories délirantes ("islamo-gauchistes"; "post-moderne-neo-marxiste") sont reprises très sérieusement par toute la classe politique et intellectuelle médiatique et finissent par se retrouver légitimés dans toute la société. On amalgame sans les comprendre tout un tas de courants de pensées et d'idéologies parfois incompatibles et c'est parti pour faire le tour des popotes; et le discours devient parole d'évangile avec une vraie dérive sectaire; et il serait évidemment incongru de parler d'articulation entre matérialisme et structuralisme quand on réduit tout à "ces islamos-gauchistes woke-intersectionnels neo-marxistes-post-modernes"

voir cette vieille vidéo de contrapoints sur Jordan Peterson dont il est question dans l'article.

On peut rappeler que le New York Times est tout à fait néo-libéral du point de vue économique, et qu'il a soutenu tous les coups d'état d’extrême droite en Amérique du sud, en particulier celui contre Evo Morales en Bolivie.


Quand à l'article donné en lien il a l'humour et la suffisance du dominant qui peut trouver quelques supplétifs parmi les dominés.

« Bruckner reconnaît l'origine française de ce courant : "Nous avons inventé ça, et maintenant ça revient." »


Et hop Bruckner se sert dans la marmite au passage... quel fat.


(Note pour moi-même : préférer TOUJOURS  le compositeur! Ignorer celui là) 

Encore une illustration de la mystification rhétoricienne du bavard verbeux qui sature le antennes avec ses inepties et son opportunisme communicant pour se donner l'impression d'exister.  


Un notable bien bourgeois sur le fond et dans la forme. 


Superficiel et creux. 


Une personne prétenduement respectable par sa façon de se faire une notoriété par procuration, mais en fait fort peu fréquentable car son carnet d'adresses et ses relations font plus penser à un livre d'écrou qu'à un monde distingué nonobstant son bagout et sa conversation prétentieuse et ennuyeuse.


Un exemple de ce que produit Science Po avec des professeurs comme Olivier Duhamel. Peut-être très bon pour le grand oral. Mais très mauvais pour tout le reste.

Réac-gauchisme contre islamo-gauchisme 


"Conclusion, si on a bien suivi: l'islamo-gauchisme est un marxisme, ce qui expliquerait sans doute l'aversion partagée des néolibéraux américains et français sur le sujet."



"La bêtise consiste à vouloir conclure": se souvenir toujours de ce mot de Flaubert chaque fois que se présente  la tentation de la conclusion. Par voie, d'interrogation, obstinément lui opposer le travail de l'instruction. Certes bien difficile, voire impossible à exercer dans le  médiatique  domaine faussement dit de l'information. D'où la nécessité qu'il y aurait d' expressément y présenter @si comme  effectif arrêt correctif sur information,  plutôt qu'arrêt  prétendument  "déconstructif " sur images.


En l'occurrence, cela permettrait d'apercevoir que, dans la phase actuelle du conflit entre opposants et tenants du politiquement correct, c'est, de part et d'autre, le même gauchisme qui sévit: de provenance "frenchie". Car ceux qui  grâce depuis la déjà lointaine "nouvelle philosophie" (Glucksmann père, BHL, Ferry, Comte-Sponville) s'opposent aujourd'hui à ce qu'ils regroupent et craignent sous l'appellation d' islamogauchisme sont en effet les héritiers de la réaction des "néo-philosophes" aux succès de leurs maîtres reniés, mais d'abord suivis: Foucault et Derrida mais pas seulement, toute une génération pré-soixanthuitième, marxo-freudo-heideggerienne (à laquelle, pour ma part, je suis très reconnaissant, même si j'ai dû et dois en reconsidérer l'enseignement).


Encore faut-il préciser: autant le gauchisme de la "French Theory" fut, non sans emportement, révolutionnaire effectivement, autant celui qui, sous le nom d'islamogauchisme lui est rétrospectivement imputé aujourd'hui, est constitué faussement par la crainte réactionnaire devant la nécessité écologiquement renouvelée du changement.  

   






Les Bruckner, Finkmachin et toute la bande sont surtout des gens qui ont vomi sur Sartre. Du coup je me dis que c'est un marqueur : celui qui  voue Sartre aux gémonies ne mérite pas qu'on achète son livre. Pourtant j'ai acheté et lu dans les années 70 leur "nouveau désordre amoureux". J'étais bien naïf. Mais bon je prenais souvent le train et j'avais beaucoup de temps devant moi.

Pour le moment je ne vois pas le problème de la cancel culture : tout dépend des gens visés, ils sont libres de céder ou pas. S'ils cèdent c'est leur décision, peut-être qu'ils n'assument pas complètement leur position.

Si ça devenait violent ici et là ça serait juste à traiter comme n'importe quelle menace par la Justice. Ceci me fait penser que le monde moderne, plus interconnecté et donc plus propice à l'apparition de conflits entre personnes, a plus que jamais besoin d'une justice avec de gros moyens pour pouvoir traiter rapidement plein d'affaires et améliorer l'application des peines (dans sa quantité comme dans sa qualité).

L'opinion d'Isabelle Barbéris, maître de conférences en arts de la scène, et chercheur délégué au CNRS.

"..comme Michel Foucalt .." Un ti nouveau??



Deleuze? On parle de Deleuze, ici, sur ASI?


Enfin.

on parle d'un philosophe, on parle d'un gigantesque pédagogue qui a produit une oeuvre. 

Et on se secoue les narines quand on lit ou relit quelques  commentaires ici, d'une assez grande naïveté, de toute évidence  ils n'ont pas assisté aux cours de Deleuze, sinon ils seraient rouges de honte.


Donc Deleuze. Il parlait remarquablement bien et beau, talent oratoire, il adorait Beckett, sa passion pour Bacon, le peintre, était totale.


Une seule phrase, à déguster par tous les commissaires du peuple ici, souvent réunis en bande désorganisée , ceci:


" On connaît des pensées imbéciles, des discours imbéciles qui sont faits tout entiers de vérités.."


L'article de Pauline Bock m'apparaît plus faible qu'à l'habitude, plus rapide, moins travaillé, mais essentiel comme toujours. Parfait déroulé.


Ceci étant,  le combat d'arrière garde des négationnistes de l'imprégnation d'une certaine influence religieuse dans quelques facultés, manipulé par une ministre en effet, semble perdu, témoigne ce sondage:


".. un sondage réalisé par l’Ifop-Fiducial montre que les Français vont plutôt dans le sens de la ministre. En effet, de manière très générale, 58% estiment que « ce courant de pensée est répandu en France

Si l’on prend les chiffres dans le détail et tous bords politiques confondus, huit sympathisants Les Républicains sur dix le pensent, contre sept sur dix du côté du Rassemblement national. 

Mais ils sont aussi 54% chez LREM et 53% au Parti socialiste à être d’accord avec ce constat. 

Même 40% des électeurs de la France insoumise appuient cet état de fait...."


Alors il va falloir être un peu plus discursif pour ceux qui crient au complot!!


Et pour la rédaction d'Asi, inutile d'empiler les assiettes : l'invitation du maire provisoire de Trappes ne change rien à l'affaire.


Et Guattari, il n'a pas trempé dans ce soobre complot ? Commençons par dire que Luc Ferry, dans le genre boussole qui donne le sud, on ne fait pas beaucoup mieux (enfin, ces jours-ci, il faut dire que les concurrents se bousculent). Que balancer son voisin parce qu'on le soupçonne de planquer un juif, c'est pas exactement pareil que balancer un type qui vous a violée, surtout quand on sait l'inefficacité de la police/justice dans ce domaine (c'est un peu plus dur à gérer que les fumeurs de joints et c'est moins rentable).

Enfin, quelque part, je suis heureux de voir que ceux qui prônent le libre-échange des marchandises comme horizon absolu, enragent devant le libre-échange des idées.

C'est toujours les autres !

Article super informatif

Macron lutte contre la "bien-pensance" en accusant de mal penser. Les "bien-penseurs" sont en fait des "mal-penseurs", la guerre c'est la paix…

HEU DERRIDA et FOULCAULT neo marxiste ? ....sans dec ?

Il ya un soixantenaire dans la salle ? c'est si loin les années charnières 6070 que l'on ne se rappelle plus  rien des chikaya de l'epoque ?

Oui mais encore , de la pensée profonde analysée , que l'on sent dans sa chair , ça cause à ces wallets du néolibéralisme .Ouais ça ,ça vaut 10 points....Mouché le mouflard!

J'ai lu rapidement l'article mais ma première réaction est la suivante : fichez-lui la paix, à Jean-Pierre Foucault ! Il donne les numéros du loto, il ne fait pas de mal.

La droite : "ceux qui sont pas d'accord avec moi sont sous l'influence de l'étranger"

La "gauche" (enfin les wokies ici) "ceux qui sont pas d'accord avec moi sont d'extrême-droite".

Bof...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.