17
Commentaires

Police : Ndiaye victime d'un jet de citations tronquées

Plusieurs syndicats policiers se sont indignés d'une phrase prononcée par la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. Remise dans son contexte, cette phrase dit pourtant l'inverse de ce que lui font dire les représentants de policiers. Certains médias ont, eux aussi, fait semblant de ne pas comprendre.

Commentaires préférés des abonnés

Donc en résumé :


1) Sibeth Ndiaye est d'une bêtise sans nom


2) Les syndicats policiers sont d'une mauvaise foi sans nom


3) Pascal Praud est d'un putassier sans nom


4) Jean-Pierre Pernaut est d'un poujadisme sans nom


En conclusion, rien de bien neuf s(...)

Mouai, que je me rappelle, ce n'est pas l'indignation qui fait le plus de buzz sur le net? 

Quoique là, la discussion ultime, en gros êtes vous indigné contre cette délinquante infirmière, ou êtes vous indigné contre cette délinquante infirmière?(...)

Moi, je sais pas comment mettre un masque et je ne sais pas expliquer la colère d’une infirmière à mes enfants. Je ne sais pas non plus qu’on dit « femme » au lieu de « meuf », ni qu’il ne faut pas fumer quand on passe à la télé.

Foutez-moi la paix, m(...)

Derniers commentaires

Ça fait longtemps que j'ai cessé ,de m'adonner à la pratique de l'interprétation des paroles de ce personnage insignifiant. 


Tenter de comprendre ses pensées c'est comme boire un verre vide, ça sert à rien. Ça me fait ça pour Macron aussi. Et Guérini. Castaner. Belloubet. Pénicaud. Avia. Darmanin. Le Maire. Voilà, je ne cite que les meilleurs bien sûr.


Je suis las.


Et la boîte à sondage qui est repartie de plus belle et qui veut déjà nous faire réavaler Macron en 2022. Et qui relativise l'impopularité de Macron.


Jadis, on amena le Roi de Versailles à Paris manu militari. Il faudra faire quoi aujourd'hui ? L'amener à Marseille ? Il tenterait une fuite vers Genève pour reprendre ses pouvoirs grâce à un assaut de traders étrangers sur la dette souveraine ? On le filerait ensuite a Raoult pour servir de cobaye dans le cadre d'un essai clinique de son élixir sur le corps du Roi thaumaturge ?

Comme diraient (au choix) Zemmour, Bigard, Elisabeth Lévy, et tout un tas de "chroniqueurs-experts-pros" : "Oh, y en a marre, on ne peut plus rien dire !"

Fichtre, voilà qu'il faut défendre cette personne maintenant .. Le monde est cruel.

"Blue lives matter"... Ils ont osé

Trop et mal parler conduit forcement à cela ..

Mouai, que je me rappelle, ce n'est pas l'indignation qui fait le plus de buzz sur le net? 

Quoique là, la discussion ultime, en gros êtes vous indigné contre cette délinquante infirmière, ou êtes vous indigné contre cette délinquante infirmière? Et non, le fait que je répète deux fois la même chose n'est pas une erreur de ma part. 

Perso je suis indigné par le savoir faire des fdo casqués, boucliers, surblindés sur armés, qui chargent à 10 sur ce ptit bout dfemme, pour la retrouver encore trainée à terre quelques minutes après.

Mais là n'est pas la question à ce que je suis, il n'existe pas de violence policière, c'est vrai...

"Il faut qu'on soit capable de considérer que la justice est la même pour tous. " Les Balkany n'ont de cesse de le répéter !


Moi, je sais pas comment mettre un masque et je ne sais pas expliquer la colère d’une infirmière à mes enfants. Je ne sais pas non plus qu’on dit « femme » au lieu de « meuf », ni qu’il ne faut pas fumer quand on passe à la télé.

Foutez-moi la paix, merde ! Je ne suis pas porte-parole d’un gouvernement ! D’ailleurs,  je ne sais même pas comment on devient porte-parole !

Donc en résumé :


1) Sibeth Ndiaye est d'une bêtise sans nom


2) Les syndicats policiers sont d'une mauvaise foi sans nom


3) Pascal Praud est d'un putassier sans nom


4) Jean-Pierre Pernaut est d'un poujadisme sans nom


En conclusion, rien de bien neuf sous le ciel de la Macronie... ;-)

Ca a l'air d'être un type bien ce Bellamy ; je ne connais pas son oeuvre cela dit.

"Même s'il y a l'interprétation de ses paroles, tout le monde n'est pas d'accord", indique Pascal Praud en introduction. Puis quelques minutes plus tard, le présentateur, "au nom de l'honnêteté intellectuelle", diffuse un extrait plus long .


Eh ben ,merde alors, cornegidouille, les bras m'en tombent ,sapristi.  Pascal Praud commence à faire du journalisme !

Ah bin mince ! 

Si je commence a être d'accord avec Pascal Praud.... C'est effectivement du charabias.

Bon, selon le dictons, même une horloge cassé, touça touça.

En même temps ça lui pendait au nez a la Sibeth. A force de parler pour ne rien dire, de faire des périphrase ou elle même se perd, elle dit des conneries. C'est pas la première... Elle est nul ! 

Mais c'est sur que si une femme, noir, qui se prend pour une ministre alors qu'elle n'est que porte parole, parle mal de notre police "republicaine", les sindicats de cette chère police vous se montrer compréhensif et admettre que ce n'est qu'une simple maladresse.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.