13
Commentaires

Pôle emploi et ses soucis avec la transparence

Pôle emploi aime modérément la transparence. Et même quand les portes sont ouvertes par la direction. Ce dimanche était diffusé sur LCP-AN le documentaire réalisé par une journaliste qui a suivi de longs mois le quotidien d'agents de Pôle emploi. La direction était d'accord avec le projet et avait même prévu une projection du film devant les employés qui y ont participé. La projection a été annulée. Nouvel épisode de la relation compliquée de Pôle emploi avec la transparence.

Derniers commentaires

Très bons sujet d'émission pour vendredi

Au chômage, je dois le dire, je ne subit aucune pression de la part de pole emploi.
Suis-je privilégié où est-ce le cas pour tous ceux qui sont dans cette agence ? Je ne le sais pas mais je suis effaré de lire les commentaires que l'on peut lire sur actuchomage sur ce qu'il se asse ailleurs.

Quoi qu'il en soit, je trouve qu'une émission sur le sujet en invitant des gens de pole emploi, des gens d'actuchomage voir sociologue pour en debattre serait fort intéressant
Bonjour
Un nouvel exemple de la maléfique communication.
Pour eux c'est l'application de la méthode Coué, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil… et quand en retour du beau miroir on reçoit une bonne claque, le réveil est brutal pour la direction.
Mais qu'importe, on continue de plus belle sans se remettre en cause… et à plus ou moins long terme on se casse la gue… dans le mur qui lui n'est pas irréel.
C'est le management moderne !!!
Pour ceux et celles que ça intéresse, le documentaire se trouve ici:
http://rutube.ru/video/2f633ff2f2ad36d515d9c1f12b94c2bd/
Profitez-en tant qu'il s'y trouve...
Non, Pôle emploi n'aime pas la transparence, je sais de quoi je parle, j'y travaille.
Que ce soit avant, pendant ou après Les lnfiltrés de France2, peu importe. Le souhait de la DG, c'est de se voir belle en son miroir, c'est de faire de la comm'. Mais quels que soient les intervenants, LCP aujourd'hui, Canal+ ou Envoyé Spécial en son temps, l'image renvoyée est désastreuse.
Il n'y a pas une agence qui ne soit le reflet de la société voulue par les dirigeants de Pôle emploi, surtout du temps de sa fusion (Lagarde, Wauquiez, Charpy) mais aussi d'aujourd'hui (Sapin, Bassères) : pouvoir contrôler les stats sans jamais mettre les pieds sur le terrain.
Je le redis: j'ai travaillé ponctuellement dans près de 200 agences et partout, les agents sont broyés. Au mieux, ils conservent leur humanité. Au pire, leur découragement à ne pouvoir trouver une solution au dossier en cours se traduit par de l'amertume, voire de l'agressivité envers le demandeur d'emploi.
Un fait caractéristique, c'est la suppression du CHST-CT (comité hygiène sécurité conditions de travail) lors de la fusion Assedic-ANPE. Une nouvelle convention collective etant imposée, l'organisme a été "oublié" et seuls ont subsisté les comités régionaux. Moins de moyens, expertises en doublon aux 4 coins de la France (lorsqu'elles sont accordées), abandon du suivi des suicides et TS (et pas de chiffres autres que ceux de la DG... c'est à dire omerta)
Une violence bien réelle de Pôle emploi envers ses agents, c'est de justifier la suppression de la présentation du film et du débat par les réactions agressives que pourraient avoir les agents envers la réalisatrice. Leur mettre cette censure sur le dos et nier leur capacité à débattre, à être autre chose que des petits soldats et des fournisseurs d'indicateurs chiffrés, c'est insupportable.
Pouvez-vous transmettre félicitations et remerciements à la réalisatrice ? La vérité est tellement proche de ce qu' elle a filmé. ..
En réaction aux Infiltrés ? Le tournage de ce documentaire était déjà commencé avant même la diffusion des infiltrés... Elle y a même passé un an sans caméra !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.