49
Commentaires

PMU de Sevran : au sixième jour, France 2 se taisait encore

J+6. Six jours après la publication de la contre-enquête du Bondy blog dans le bar-PMU de Sevran qui montrait, contrairement à ce que suggérait un reportage de France 2 diffusé en décembre, que les femmes ne sont pas exclues du bar, la chaîne n’a toujours pas diffusé de rectificatif, ni même évoqué cette contre-enquête. Et, selon nos informations, elle n’en a pas du tout l’intention. D’un autre côté, Amar Sahli, le patron du PMU, était interrogé ce matin sur RMC puis par l’équipe de La Nouvelle édition sur C8. Il dénonce un reportage biaisé et va porter plainte contre la chaîne.

Derniers commentaires

Cette journaliste et son reportage bidon font un mal considérable: au commerçant insulté, au quartier stigmatisé, aux journalistes de France 2 qui font leur travail honnêtement et aux téléspectateurs qui croient ce que le JT leur raconte.

La chaine doit agir vite et fort si elle veut garder un peu de crédibilité. Licenciement de la journalisme pour faute grave + correctif dans un JT + excuse auprès du commerçant diffamé seraient le minimum.
Perso, ce qui me dérange dans cette affaire là est qu'il y a 3 mois d'écart entre le sujet de France2 et la contre-enquête du BondyBlog. Est-il pas impossible que la situation ait un peu changé en 3 mois (surtout suite à un reportage qui fait polémique) ??
(ce qui n'exclue pas le fait que France2 ait aussi pu déformé la réalité dans un sens, et le BondyBlog dans un autre !)
La contre enquête du Bondy Blog est intéressante, je comprends que le patron du PMU soit dégoûté.

Ceci dit pour ma part j'ai du mal à comprendre dans ce passage en quoi la partie en bleu justifie de tenir les propos en rouge. Je ne vois aucun rapport avec la choucroute, et ces propos me semblent toujours aussi peu acceptables, et même si le reportage de France 2 a inventé l'absence de femmes, ces propos ont bien été tenus.

[quote=bondy blog]Karim* est celui qui a prononcé LA phrase : “Dans ce café, il n’y a pas de mixité. On est à Sevran, on n’est pas à Paris. T’es dans le 93 ici ! C’est des mentalités différentes, c’est comme au bled”. “J’étais dans mon coin, tranquille, en train de préparer mes jeux où j’ai l’habitude de me rendre et de boire mon café, raconte-t-il au Bondy Blog. Elles ont commencé à nous parler de la Syrie, de son fils qui était parti là-bas. On lui a répondu que ce n’était pas notre problème. Elle a cherché à me provoquer, elles ont eu ce qu’elles voulaient entendre”. Lui aussi assure avoir proposé de leur offrir une consommation une fois l’incident clos et regrette que ce passage n’ait pas été gardé au montage.


J'ai l'impression qu'après premier mouvement de balancier trop fort de la droite ("aucune femme ne peut mettre les pieds ici" = la banlieue est aux mains des islamistes !) on a maintenant le mouvement en retour, tout aussi exagéré ("regardez il y a des femmes, tout cela est inventé" = aucun problème de mixité nulle part en France, tout va bien, ouf, on peut regarder ailleurs).
Autre sujet d'enquête ou plutôt de suivi: combien de temps va attendre le patron du bistro pour voir aboutir sa plainte?
Et merde !!!

...Avec tous ce que la France a vécu ces deux dernières année je peux même plus dire ce que je pense...enfin j’espère que vous l'aurez devinez.

(foutu état d'urgence)
Heureusement qu'il y a des gens sérieux qui font des contre-enquêtes...
Bon ben encore un article d'Anne-So à voter d'utilité publique !

Le montage vidéo des récupérateurs éhontés est terrible. La gerbe !

Il faut absolument réussir à obtenir les rushes !
Il suffit d'un signalement au CSA ?

eh bien "a voté" comme dirait l'autre.
J'ai fait mon petit courrier. Un petit caillou dans la chaussure de ce journal de 20h qui ne peut malheureusement pas servir à emballer le poisson.

Mais ça vaut mieux, ça risquerait d'abimer le poisson vu l'odeur infecte qui s'en dégage (du journal hein, pas du poisson)

@micalement,

Cyril, Un non-télépspectateur compulsif du JT de FRANCE 2.
Merci au site @SI pour cet article.

Il y a eu une contre enquête sur ce fameux café qui n'accepterait pas les femmes à Sevran.

C'est une histoire fausse et aucune excuse de France 2 n'a été effectuée.

Marre de ces ignobles qui gouvernent les médias, ces journaleux à la solde des puissants et qui attisent la haine.

Ce sont eux comme certains politiciens et ces élites économiques qui sont la cause du FN.
Lachez pas l'affaire... France 2 va finir par craquer :))
Arrêtons de tourmenter les journalistes. Ils font un métier difficile, et les conneries qu'ils nous racontent sont somme toute moins invivables que la Réalité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.