34
Commentaires

Plus belles les marques : les séries intègrent la publicité

Fini le cocktail rouge d'Hélène et les garçons dans une cafétéria hors-sol. Désormais, les acteurs des séries comme Plus belle la vie ou Joséphine Ange gardien boivent du sirop Teisseire, mangent des chips Sibell, jouent à la XBox, appellent avec leur téléphone Motorola et donnent à leur toutou du César. Depuis la loi du 5 mars 2010, les placements de produits, fréquemment utilisés au cinéma et dans les séries américaines, sont autorisés dans les séries télévisées françaises et les clips musicaux. TF1, France 2, France 3 ou encore M6 s'y sont convertis. Mais qui décide d'un placement de produits ? Combien rapportent ces publicités que le téléspectateur ne peut plus zapper ? Et comment les agences de publicité influencent-elles les scénarios ? Enquête (réalisée avec un ordinateur dont on taira le nom).

Derniers commentaires

Je ne regarde jamais ce genre de roman photos animés,
mais la quelle horreur !

Dire qu'il y a des comédiens (certains très connus, visuellement en tout cas) qui se prêtent à cette mascarade.
Honte à eux !

Pas de doute il y a bien des scènes qui ne sont construites qu'autour de la publicité.

Beurk-beurk-beurk !!
Qu' y at-il de choquant dans l'introduction de marques dans les séries, si dans le contexte actuel et en injectant du financement elles permettent de donner des emplois à des jeunes intermittants (au lieu d'aller pointer au chômage) et de créer des postes (ou de les garder) dans les boîtes de pub ? La réponse est plus artistique (préserver le bon goût, bien intégrer la pub sans que le plan ressemble à un clip de pub etc...) qu'idéologique ( fric, capitalisme, etc...)
En même temps, le séries françaises nous montraient un monde aseptisé où il n'y avait aucune boîte, aucun paquet qui traînaient dans les cuisines, de peur de montrer les marques. Aucune cuisine n'a été aussi bien rangée que dans les "soaps" français...
Cela frisait le ridicule !
comme @si avec Régilait
Dans les films américains, le placement se fait depuis longtemps... Par exemple, dans Retour vers le futur (début des années 80), la voiture pour voyager dans le temps est une Delorean. Le héros porte du Calvin Klein (en VF Pierre Cardin) et des chaussures Nike (mais il n'y a aucune mention), etc.
"Mots-clés : Auchan Direct, Boisson Teisseire, César, chips, Console Xbox, Joséphine Ange gardien, Microsoft, placement de produit, Plus belle la vie, publicité, Qui c'est qui ramène du trafic avec des mots clés en béton ?!?!"

Cette simple petite blague m'a fait encore plus rire que le placement "César" dans Plus belle la pub.
Je regardais l'épisode 808 de House, et tout d'un coup, cette séquence publicitaire pour Ford, totalement inutile du point de vue de l'intrigue.
"Et tu crois que ça m'intéresse vraiment, tes histoires de bagnoles".


http://www.youtube.com/watch?v=XQmg3J3swcg&feature=share

La critique du placement de produit est explicite. Un peu comme dans cette scène culte de Wayne's World.
http://www.youtube.com/watch?v=KjB6r-HDDI0&feature=relmfu
Les scénaristes de séries américaines ont des audaces, comme ça : jusqu'à critiquer leur propre écosystème.

House md a perdu 3 millions de téléspectateurs sur sa dernière saison. Les producteurs ont décidé d'arrêter la série. Cette petite séquence adresse un message aux téléspectateurs : la série ressemblerait à ça si on devait la continuer, ils préfèrent donc l'arrêter. Incroyable respect du téléspectateur.


Bref, on n'est pas prêt de voire ça en France.
Le sirop et les chips ne sont pas les seuls concernés. L'apparition de marques de cigarettes dans les films hollywoodiens a connu un boom au début des années 2000, suite à l'interdiction de la publicité télévisée pour le tabac dans de nombreux pays. Ces films sont pourtant diffusés sans censure par la télévision française. "A vous de retrouver les marques…".
l'article se termine sur une touche d'humour : "le placement de produit ne doit pas être pensé dans une logique de retour sur investissement. Ce n'est pas un développeur de vente, mais de notoriété" ... à bon entendeur.
Ce qui est formidable, c'est que si les gens n'ont plus la possibilité de zapper les pubs dans ces [s]films[/s] [s]séries[/s] programmes de merde, de plus en plus de gens zappent carrément la télé. C'est pas con comme réponse.

ATTENTION, PLACEMENT PRODUIT CI-APRÈS:

fmr-ides
Par exemple, avez-vous remarqué le pictogramme "P" dans le générique de Plus belle la vie ?
Euuhhh, ben non, j'ai jamais regardé "Plus belle la vie".

...Canal+ ne veut pas de pictogramme par exemple". Voilà pourquoi il n'y a pas de placement de produits dans les séries de la chaîne cryptée.

Mais alors pourquoi y a-t-il autant et aussi souvent des marques cités dans les Guignols de l'info ? C'est une autre loi qui s'applique ?
Belle mise en abîme que cet article. D'une part, il y a les marques qui sont prononcées, mais je ne doute pas qu'aucune rémunération n'ait été perçue par asi à ce propos. D'autre part, petit placement d'un produit de la gamme "journaliste d'asi" très discret, et sans compromettre le contenu de l'article (si ce n'est, peut-être, son indexation) qui a le mérite de vanter l'humour dudit produit.
je viens de laisser tomber mon véhicule pour les transports public et à vous lire je ne vais pas tarder à virer la télé cette éponge à merde qui commence à me faire péter un cable .
Mes élèves- même les meilleurs- m'ont toujours soutenu qu'il y avait , à Atlanta, au fond d'un coffre-fort inviolable, la mystérieuse formule du coca-cola. A l'aveugle, ils se prétendaient capables de reconnaître la Marque bénie de ses contrefaçons méprisables. J'ai longtemps conclu que la puissance publicitaire était pratiquement illimitée. Je sais maintenant qu'on boit du rêve, on ne boit que du rêve. Ce qui décuple ma haine de la pub.
Un excellent film, "The greatest movie ever sold" de Morgan Spurlock qui avait déjà commis le caustique "Supersize Me" traite du placement de produits et de la publicité en général dans la production hollywoodienne. Le principe est génial : faire financer son documentaire (critique) en démarchant des entreprises pour qu'elles le sponsorisent en apparaissant dans son film !
Je recommande à tous ceux et celles qui auraient manqué ce film de le voir (d'autant qu'on le trouve facilement sur la toile). C'est à la fois très drôle et impitoyable.
Combien asi va toucher pour avoir mentionné un sirop x fois, une pâtée pour chien, y fois, et des chips bidules, z fois ?

Juste pour savoir.

;) yG
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.