Plus belles les marques : les séries intègrent la publicité
enquête

Plus belles les marques : les séries intègrent la publicité

Le placement de produits dans Plus belle la vie, Joséphine ange gardien, etc.

Réservé à nos abonné.e.s
Fini le cocktail rouge d'Hélène et les garçons dans une cafétéria hors-sol. Désormais, les acteurs des séries comme Plus belle la vie ou Joséphine Ange gardien boivent du sirop Teisseire, mangent des chips Sibell, jouent à la XBox, appellent avec leur téléphone Motorola et donnent à leur toutou du César. Depuis la loi du 5 mars 2010, les placements de produits, fréquemment utilisés au cinéma et dans les séries américaines, sont autorisés dans les séries télévisées françaises et les clips musicaux. TF1, France 2, France 3 ou encore M6 s'y sont convertis. Mais qui décide d'un placement de produits ? Combien rapportent ces publicités que le téléspectateur ne peut plus zapper ? Et comment les agences de publicité influencent-elles les scénarios ? Enquête (réalisée avec un ordinateur dont on taira le nom).



De l'aveu même du CSA, dans son rapport d'étape sur le placement de publicité à la télévision, la série de France 3, Plus belle la vie, est une référence en la matière.

Dans ce feuilleton, il n'est pas rare de voir une marque apparaître à l'écran, de manière plus ou moins subtile : de la simple bouteille de Teisseire posée discrètement sur une table à la livraison de courses via le site Auchan direct (un placement de produit qui n'avait pas échappé à Rue89). Si la plupart de ces séquences s'insèrent assez naturellement dans le scénario, certaines scènes ressemblent parfois &...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.