89
Commentaires

Plus belle la vie, et sa lutte idéologique contre le sarkozisme

Après notre enquête sur la médiatisation des séries télé ("Quand je parle de séries à certains rédacteurs en chef, j'ai l'impression de leur parler chinois"), notre @sinaute Yanne a posté dans le forum cette analyse de Plus belle la vie, que nous reproduisons ici.

Derniers commentaires

je regarde l'émission mais elle ne me manque pas quand je rate des épisodes;

un des grands intérêts de + belle la vie est que cette émission montre des ADOS
et grands ados et il n'y a pour ainsi dire aucune série ou autre qui parle des ados;
elle parle des ados et suggère des scénarios très positifs;
je dois dire que ça m'a fait réglèchir à certaine question très concrètement sur le
rôle de parent, sur l'éducation, la manipulation etc etc

en fait comme "avocats et associés" la série s'appuie sur des faits concrets d'acutalité,
elle rajoute le dialogue toujours le dialogue encore le dialogue sociétal, dans le couple,
parent/enfant etc

en + cette série fait aimer Marseille ... le sud
Article très intéressant, et je salue l'initiative d'@si de publier un post du forum.

Dans une émission d'@u prochain épisode, celle avec Martin Winkler il me semble, l'invité faisait remarquer à juste titre que dans les séries françaises, le contexte politique n'est jamais indiqué (on ne sait pas qui est le président, aucune référence à l'actualité) alors que dans certaines séries américaines ces facteurs sont pris en compte quasiment dès qu'ils se produisent (on pensera à The Good Wife s'emparant de l'affaire DSK quelques mois à peine après les événements).

Dans l'émission ils avancent des raisons juridiques (en France, on n'aurait pas le droit de nommer des personnes publiques en exercice). La solution, déjà utilisée par Jean de la Fontaine, est d'en parler sans les nommer.

Il est bien dommage que les seuls à utiliser ce subterfuge soient les auteurs d'un soap simpliste comme Plus belle la vie.
Très joli article...

... mais juste une précision ...

Je connais une Grand-mère qui regarde Plus-belle-la-vie ...

Et qui ne fait pas, mais alors pas du tout, partie des millieux populaires ...
Les feuilletons quotidiens passionnent les lecteurs / auditeurs / spectateurs depuis plus d'un siècle. Les érudits dateront mieux que moi !

Il y a eu les feuilletonistes dans les journaux, les soaps à la radio, puis à la TV et maintenant, online.
Je suis toujours fascinée quand j'arrive quelque part et que l'on sait que je travaille sur des soap-operas. Dans un premier temps, personne n'en a jamais regardé, personne n'a jamais suivi, "c'est si nul". Et puis la discussion avance, et on s'aperçoit que tout le monde a déjà regardé plus ou moins assidûment ! "Mais au fait machin, il est toujours marié avec truc ? Je me souviens quand ils ont fait..."

Les soaps, américains ou non, sont souvent les premiers à aborder certains sujets de société. Divorce, avortement, sexualité des adolescents, drogue, maladies, problèmes des couvertures maladie, traumatismes des vétérans d'Afghanistan, cyber-harcèlement ... tous les sujets y passent.

J'ai commencé à entendre parler du SIDA en 1986-87, et c'était la maladie des gays de San Francisco...
Pour ne parler que des Feux de l'Amour : En 1989, dans Les Feux, Jessica Blair, la maman de Cricket, un personnage très important, joué par la fille des créateurs de la série, meurt du SIDA. C'est une femme de 40-45 ans, blanche et tout à fait bourgeoise, qui a été contaminée lors d'une relation sexuelle avec un médecin.

Bien sûr que les soaps sont critiquables et critiqués, mais le fait est que personne ne s'y intéresse sur le fond et que c'est bien dommage.

Les soaps sont suivis par des millions de personnes dans le monde. Personne n'imagine que ce soit par la qualité des décors ou de la réalisation, alors... il doit bien y avoir une raison. Entre autres, les soaps sont le reflet de la société à un moment donné, une sorte d'instantané.

Dire que les soaps sont le summum de la qualité télévisuelle serait stupide.
Refuser de s'interroger sur les soaps, nier le lien entre ces séries et la société du moment, mépriser les fans sans jamais essayer de comprendre ne me semble pas beaucoup plus intelligent...
(erreur)
Rassurez-vous Yanne, il y a une vie, après plus belle la vie.
Bon, il faut que je regarde la chaine et l'heure de "Plus belle la vie" pour ne pas mourir idiot...
gamma
cela doit pas être dans mes heures TV ;-)
poubelle la vie!
Yanne: Goût de chiotte. Enfin quoi, on est sur Arretsurimage là et on parle de "Plus belle la vie". Même si ça fait vacances, c'est d'un lourd!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Il revient quand Daniel?
j'aime ce texte d'amour de yanne à plus belle la vie, et à ce qui s'y dit quasi à flux tendu - et à la forme série. ça serait bien une petite chro régulière sur les séries et les idéologies plus ou moins cryptées au fil des épidodes...
On peut aussi éteindre, ou ne pas allumer, la télé, pendant la durée de pblv. J'ai essayé la musique de Satie, ça marche très bien avec le silence télévisuel.

Ma contribution au coming out feuilletonesque : j'ai été accro à Arabesque et aux aventures de Jessica Fletcher. Mais le temps a passé et il y a prescription.
:-)
N'oubliez pas dans vos analyses que les épisodes sont tournés en moyenne un mois et demi en avance. C'est aussi pour cela qu'ils ne peuvent pas être totalement raccord avec l'actu (surtout lorsque l'on change de polémiques tous les deux jours).
Je disais sur un autre forum, sur un ton plaisant, qu'il valait mieux ne pas faire de publicité sur cet aspect engagé de PBLV, même si on considère que cet engagement est positif.
Plus sérieusement, je considère aujourd'hui que la mise en évidence du message de Yanne (avec le mot "sarkozisme" en titre, allons-y à fond) est une balourdise.
On peut m'objecter qu'@si n'a pas à se poser la question de l'opportunité de la divulgation d'une info. J'ai souvent dit qu(@si devait militer pour aucun courant ni rouler pour personne.
Mais il y tout de même une différence entre le militantisme actif que je désapprouve et le fait de mettre la pédale douce sur une information qui peut susciter une polémique et nuire à plus ou moins long terme à cette sympathique série.
Je ne serais pas étonné si on lisait bientôt dans Le Figaro un article intitulé : "Plus Belle la Vie : propagande marxiste sur le service public de la télévision".
Yanne a -t-elle été rémunérée au tarif de la pige pour cet excellent article ?

http://harmoniques-nuances.blogspot.fr/2013/08/le-confusionnisme-de-lislamophobie.html
Oui, PBLV est anti rance, et vous n'imaginez pas comme ça fait du bien pour quelqu'un qui n'est pas sarkozyste, ce petit bout qui émerge dans l'océan de faits divers insignifiants, de sport prétexte au chauvinisme et de fausses disputes entre chroniqueurs médiocres et embedded. Alors please, laissez-moi ma petite demi-heure quotidienne, juste ça.
Rahhh ! Honte à @SI !
Vous avez rajouté le truc sur Mélanie, alors que je disais juste qu'elle était jolie.

Mais les nanas jolies qui enchainent les histoires d'amour, et les personnages qui changent tout le temps de partenaire, c'est une loi du genre dans les Soaps.
Mais également les histoires de meurtre, les rebondissements quelquefois assez durs.

D'ailleurs c'est ce genre de manip qui maintient les spectateurs devant le programme, sinon on ne suit plus.

Pour en revenir à Mélanie- Laetitia Millot, dommage qu'elle ne puisse pas percer avec l'étiquette Plus Belle la vie, parce qu'elle est jolie, et ce n'est pas une mauvaise actrice.
Dommage
C'est la fameuse série qui fait du "placement de produit", il me semble ? Dans le temps, on appelait ça de la "publicité clandestine". Ce n'est peut-être plus clandestin, mais c'est la seule différence.
dans un épisode aussi, des personnages dénonçaient l'abomination que constitue l'exploitation des gaz et pétrole de schiste et la fracturation hydraulique.
Quand je pense que je n'ai pas tenu plus de deux minutes en zappant par hasard sur cette série.

Quand je pense que je n'ai pas tenu plus de deux minutes en zappant par hasard sur cette série.

Un conseil, une série, il faut s'en infliger quelques épisodes avant de décider si ça vous va ou pas.

Une sitcom non feuilletonnante, du type Cosby Show ou Two Broke Girls, il me faut trois quatre épisodes avant d'être sûr de mon jugement. Si ça feuilletonne, j'attends en général le dénouement de l'un des arcs naratifs secondaires (l'une des histoires dans l'histoire). Quand c'est du soap comme PBLV, ça va parfois un peu plus vite que ça.
" il faut "
Non; on peut, il est possible de, mais pas se forcer davantage nécessairement.
Ce n'est pas tant l'histoire qui me rebute, que le jeu des acteurs que je n'aime pas, et ce, à chaque fois que je suis tombé dessus accidentellement. Mais ça me fait pareil avec les séries américaines mal jouées ou sur-jouées, note bien.
Et à moins qu'ils ne se mettent à jouer comme dans la série Flics par exemple, en l'état actuel, il est vraiment peu probable que je tienne davantage que quelques minutes.
Question de goûts.
Alors d'abord tu dis que tu as regardé 2 min.
Maintenant, tu es tombé plusieurs fois dessus, "accidentellement"...
Mouais...

Moi, je suis marié pour le meilleur et pour le pire... je regarde donc pblv tous les soirs... au point de m'interroger sur ma santé mentale...
Ce qui me rassure, c'est que seul, je ne regarde pas.
J'ai dit que je n'ai pas tenu plus de deux minutes en zappant dessus, pas forcément une seule fois, gondalah, relis mieux.
Et les raisons que j'expose sont de mon avis, des motifs parfaitement valables de zapper cette série, je n'ai pas besoin d'X épisodes pour me rendre compte que je n'aime pas le jeu des acteurs.
N'est-ce-pas ?
ah non, mais oui, mais moi pas plus ( pour qui tu me prends , dis donc ! ), c'est un gars actif dans le collectif antiGDS du côté de l'hérault qui m'a envoyé ça.
Mais je te crois, Nombril :)
D'ailleurs, comment pourrais-tu avoir le temps de regarder PBLV alors que tu visionnes en boucle tous les soirs des VHS des aventures de Tatort ?
LEs milieu populaire ??? Les seuls personnes que je connais qui regardent cette series sont des ado (et leur parents) de milieu classe moyenne (a 3000 euro net de salaire par personnes) pas trop populaire . Je pense que bcp regarde et peu le dise . De tout manière nos dirigeants et les medias nous prennent pour des idiots, les sociologues de cet été nous l'on bien expliqué, hueureusement qu'eux et Todd voient que m^me si on moufte pas on en pense pas moins et n réagit quant m^me , il a pas été réélu le nabot , et Hollande n'on plus ne sera pas réélu s'il continu une politique de droite .
Je suis ravie d'apprendre que je suis d'un milieu populaire, si ce n'est pas un gros mot. En effet je regarde PBLV (poubelle la vie) comme disent ses détracteurs mais souvent qui regardent aussi ... Je n'y suis pas obligée par ma progéniture. J'adore les feuilletons depuis la famille Duraton à la radio pour les suffisamment vieux qui s'en souviennent :)) Ce que je déplore en revanche pour les enfants qui regardent et ils sont nombreux, c'est le fait que cette série comme toutes les autres est truffée de coups tordus et de crimes sordides. C'est une bonne occasion d'en parler avec mes petits-enfants quand je les vois, trop rarement ...

Arghh, j'ai oublié, merci à la rédaction pour les illustrations. Il manque toutefois, le célèbre arnaqueur Frémont Charles et le craquant juvénile Valentin. o))

Pfff, seconde modif, erreur de ma part, on ne voit qu'à moitié le beau profil du séduisant Charles Frémont.
D'après le programme TV, il y a doctor who sur france 4. C'est quand même plus rigolo. Et à une époque il y avait stargate sur nrj 12.
Bonjour
Et à l'heure de Plus Belle la Vie, je n'ai aucun autre programme à opposer. Les infos télévisées me débectent,…, et il n'y a rien de bien sur Arte … cette heure-là.
Comment, vous ne regardez pas 28' sur ARTE cette magnifique ode au libéralisme !!!
Cela montre bien que cette contre-programation est contre-productive. il serait temps que ARTE s'en rende compte et arrête les frais avec E. Quin.
Moui enfin s'aligner sur Holland et dénoncer Sarkozy, le lendemain de la victoire du premier et de la défaite du deuxième...
Célébrer un mariage homo après le passage de la loi (alors que ça n'a finalement que quelques décénies dans les comics, par exemple)... Et en profiter pour fanfaronner et faire de la pub.
Ca me semble plus réactif que vraiment actif, mais bon... C'est toujours mieux que Pernot, c'est sûr ! Mais c'est toujours moins bien que la télé éteinte.
Et retourna à ses limbes assez vite car visiblement les autres histoires ne se prêtaient pas trop à sa présence et compliquaient le propos.
Il parait que les nouveaux personnages sont gardés ou virés selon les réactions d'un panel de spectateurs. Ils seraient statistiquement représentatifs et consultés très régulièrement.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.