145
Commentaires

Plenel, le scandale, et l'oasis

Commentaires préférés des abonnés

Ne pas oublier non plus l'agonie déontologique de Radio France qui s'accroche à l'enquête pourrie de Tronchet.

Rigolo. Je ne sais pas pourquoi je me disais que ça ferait probablement une chronique du Matinaute ce matin :)


Je suis tombé complètement par hasard sur ce live hier soir. Je l'ai regardé presque intégralement (j'ai probablement raté une minute ou deu(...)

Médiapart fait une émission pour répondre en toute transparence (hmm hmm) aux interrogations et remarques de leurs abonnés....en donnant la parole à Médiapart! J'ai regardé une bonne partie de ce live, et je lui ai trouvé un petit parfum de jugement (...)

Derniers commentaires

« Dans mon métier, on interroge la meilleure manière de couvrir les crises, on remet en cause les habitudes, mais lorsqu’il s’agit de la politique, rien » (Léonard Vincent).

Un beau texte de Léonard Vincent, qui alerte sur ce qui nous arrive :

https://yetiblog.org/leonard-vincent-regard-dun-journaliste-critique-sur-le-journalisme/

Je suis encore ébahie que les discussions tournent autour de l'écume des choses (les petites infamies répétées de Mediap.... ou la hargne indécente des psittacidés qui se disent "journalistes"...)


En revanche, sur l'ATTEINTE INOUIE AUX PRINCIPES DE LA RÉPUBLIQUE que représente cette attaque en force contre un MOUVEMENT POLITIQUE, traité  comme une organisation de grand banditisme - pas de véritable discussion !!!


Parce que, ne nous y trompons pas : après ça, pourquoi imaginer que les barbouzes vont s'arrêter en si bon chemin ? Après épuisement des politiques (et aussi les syndicalistes) "dérangeants" il y aura assurément attaques contre... les media "dérangeants", etc.


Et le problème n'est pas d'apprécier ou détester telle ou telle personne : c'est bien de REGARDER ce qui est à l'oeuvre - et de s'interroger sur les INTENTIONS des donneurs d'ordre au sens strict (ceux qui ont porté le p'tit psychopathe à l'Élysée et qui n'hésiteront pas à le remplacer par n'importe quel autre s'il ne fait pas leur job !)


Allez, comme je vous apprécie, je vous recommande de (re)lire MATIN BRUN de Franck PAVLOV : c'est court, pertinent, pas cher et ça peut éclairer toutes les lanternes sur les conséquences des petites lâchetés personnelles qui permettent de se contenter de regarder le doigt quand le sage montre la lune

Conférences de presse des avocats à la FI. Pour qui veut parfaire ou rectifier ses connaissances sur cette "affaire" : 


https://www.youtube.com/watch?time_continue=926&v=Py36_rNk26k


On y apprendra, notamment, qu'ils demandent la saisie d'un juge d'instruction de manière à avoir accès au dossier et à pouvoir exercer les droits de la défense, ce qui n'est pas le cas pour le moment dans le cadre de la procédure actuelle.

Un tout petit rien

Les images oubliées par les journalistes (qui ont fait un "travail objectif") de la fameuse perte de contrôle du non-présidentiable JLM.

Merci Daniel de ne pas hurler avec les loups et de chercher au contraire à prendre du recul. Vous prenez Mediapart en flagrant délit du deux poids deux mesures, emberlificoté dans ses propres contradictions. Ça fait du bien de voir un peu de bon sens. C'est une chose rare par les temps qui courent.

Comme souligné ici par d'autres, le  Monsieur Médiapart organise sa propre interview de lui-même par lui-même afin de décoder ce qu'il a dit ou écrit précédemment pour en dire tout le bien qu'il en pense, toute l'objectivité des faits et de son 《enquête》. Monsieur Médiapart ajoute que c'est la vérité... un peu comme Le Monde ou Libé avec leur décodeur et checknews... Il écrit puis il le fait confirmer par lui-même comme vérité absolue en changeant le nom de la rubrique (ici analyse, là décodeur ainsi de suite...) Simon

En l'espèce, le méchant parquet, les bons et St policiers... argumentation ridicule Monsieur Médiapart. Ce sont surtout les policiers qui ne veulent pas d'Instruction. La FI selon vous a commis des actes illicites présumés... Et vous et le secret de l'enquête (ah oui il ne concerne pas la presse). Non vous ne faites que rapporter les propos ou écrits d'une ou plusieurs personnes qui ne respectent pas le principe du secret de l'enquête... Ces personnes qui vous rapportent oralement ou par écrit se sont des voyous et vous travaillez avec des voyous. Comment peut-on respecter quelqu'un qui doit faire respecter la loi pénale alors que lui-même la viole, comment le croire ? Lui accorder crédit ? Ce principe n'est-il pas là au nom de l'intérêt géneral ? Ah oui vous avez une machine à calcul qui hiérarchise .


Et l'intérêt public ou l'intérêt général que vous invoquez comme si vous aviez le monopole de cet intérêt... où vous ne faites que reprendre la jurisprudence de la CEDH... sans le moins du monde préciser sérieusement en quoi il y a intérêt général... 《 Monsieur je vous arrête... Mais pourquoi... Parce que c'est l'ordre public voyons ! 》


Mais le plus malheureux c'est le mensonge... Vous êtes au fait de cette histoire depuis longtemps ! 


Donc vous travaillez avec un ou plusieurs voyou s dont vous rapportez ce dont il s vous renseigne nt afin de leur faire dire un fait que vous connaissez depuis longtemps...  Simon


Plenel a un peu ramé, mais il n'a pas tort : on a le droit d'évoquer tous les enjeux de cette affaire politico-financière au même titre que celles qui touchent le FN et le Modem - sans parler de Sarkozy - et qui toucheront peut-être LREM demain. 

C'est frappant comme le vocabulaire des insoumis.e.s se met à ressembler à celui du PC stalinien : "pourrie", "agonie", "pro-Macron pro-Hamon", etc. sont les termes pour parler des journalistes de Mediapart et de Radio France.

Ne pas accepter qu'une affaire politico-financière concerne leur chef et que des médias déontologiquement corrects (mais pas irréprochables, Daniel a raison de le souligner) en parlent : voilà qui est troublant, venant d'une gauche qui se veut démocratique.


"Attention, ça va être dialectique. "Ah nous voila tout de suite prévenus, ce sera ni chèvre ni chou?

L'absence d'Arfi est quand même très étonnante. Si il était retenu "par une autre obligation décidée de longue date", on ne pouvait pas déplacer cette défense de la rédaction de Médiapart d'un jour ou deux ?

Médiapart fait une émission pour répondre en toute transparence (hmm hmm) aux interrogations et remarques de leurs abonnés....en donnant la parole à Médiapart! J'ai regardé une bonne partie de ce live, et je lui ai trouvé un petit parfum de jugement par contumace. 


Facile de répondre en toute transparence et d'asséner des vérités quand on monologue.... C'était assez gênant ce traitement à sens unique de la question. 


Mais Médiapart ne fait que tenir le même discours, avec les même éléments, que ses confrères/concurrents. Ce matin encore j'ai lu un article (bon c'est france info, d'accord j'aurais pu m'en passer) qui décortique les moindres factures, à la virgule, de la campagne de Mélenchon, tout en précisant dès les premières lignes que "cette situation n'a rien d'illégal"... mais alors si c'est légal, ou est le problème? 


Si seulement ils mettaient le même zêle à décortiquer les financements de la campagne de Jupiter... Ou les pv d'audition de Benalla....


Excellent!

Comme je suis un peu las virgule le mot est faible du petit jeu de "je te tiens tu me tiens par la barbichette" qui se joue entre Arrêt sur Images, Edwy Plenel et quelques autres media, je vais faire une contribution sur le fond.


Je trouve qu'avec l'âge, Saint Edwy ressemble de plus en plus à Jossif Djougachvili. 


La dialectique des virgules sous le nez ?

"le scandale, et l'oasis"

Elle fait quoi, là, la virgule?


Une fois je suis allé voir Edwy Plenel à Strasbourg à la Librairie Kléber présenter son petit livre que j'ai aimé "Le devoir d'hospitalité"

Au cours de la présentation, j'ai eu quelque inconfort mais j'ai admiré avec quelle prouesse dialectique il a renvoyé au delà de la ligne des 22 mètres un de ces fachos nouveaux, ces patriotes dont le cœur balance entre la haine des Juifs et celles des Musulmans.


Puis quelques jours après est apparu l'article de Daniel Schneidermann et je me souviens de mon désarroi 

J'avais même écrit un commentaire "Il [Edwy Plénel] vient légitimer la soft dictature comme Cohn-Bendit l'a fait pour l'ultralibéralisme, les fous du roi"


Non, non vraiment, Edwy Plénel pourra expliquer et réexpliquer l'attitude de MédiaPart à l'encontre de la France Insoumise et mélenchon

ça ne pourra que conforter en moi l'idée qu'il carbure au Macron et que tout cela ne pourra servir qu'à conforter le petit comme à l'élection présidentielle

"Médiapart, Médapart, morne Plenel" 

dixit Victor de Braine-l'Alleud* ou Hugo de Waterloo*


*Lieux se disputant une bataille non loin de Bruxelles.



A voir l'info du vrai du 22/10 - l'actu ou comment Thomas Guénolé agace fortement Yves Calvi sur des remarques de déontologie journalistique... A partir de 9'47. Si vous voulez aller plus vite allez à 15'45 et admirez le sourire en coin de Thomas Guénolé quand Yves Calvi ne sait plus trop où il en est...

La propension de Daniel Schneidermann à se prétendre l'arbitre des élégances journalistiques est assez insupportable. Et toujours en exerçant ce que Roland Barthes appelait la critique ni-ni : ni Mediapart, ni insoumis ; ni poivre, ni sel ; ni aile, ni cuisse. On est en plein dans la rhétorique bourgeoise que DS a certainement apprise a sciences po et qu'il a mobilisée avec profits tout au long de sa carrière, tant "dedans" (au Monde puis à France 3) que "dedans-dehors" (journaliste respectable mais rebelle depuis son départ de France 3... tiens, encore une posture permettant de cumuler les profits).


J'ai le souvenir d'une magnifique prise de position de DS alors que le torchon raciste Charlie Hebdo attaquait Plenel pour sa supposée "proximité" avec T. Ramadan (hoax propagé par l'extrême-droite) : "on est tous de gauche, ne vous tapez pas dessus les amis". Quelle lecture subtile du positionnement politique de la presse française. Pour DS, il est entendu que Charlie Hebdo est de gauche, et donc naturel pour lui de se placer avec arrogance au-dessus de la mêlée pour distribuer les bons points.

Plus récemment, DS a soutenu dans Libé, en substance, que le torche-cul mensonger et islamophobe de Davet et Lhomme était un tout petit peu racoleur mais bienvenu.


Posture d'arbitre, de vieux sage, typique du bourgeois installé qui au nom de je ne sais quel magistère moral ou "expérience", se complaît dans un entre-deux confortable qui évite d'avoir à réfléchir sur sa propre position dans le champ et sur les effets réels de ses prises de position.


Bref, DS, à 60 ans, est toujours aussi ridicule et n'a toujours pas lu Bourdieu.

 quand même Daniel vous ne pouvez cautionner autant de duplicité de la part de Plenel. ça fait juste 10 ans que je vous dis qu'ils sont à droite, et être à droite ça un sens ça veut dire qu'on écrase la gauche, le commun , le partage, ou Plenel a-t-il valoriser le commun, a-t-il produit du partage ?  même les abonnés ne sont pas des gens respectables,  pour eux nous sommes des sauvages , rappelez-vous l'émission où j'ai été invite,  nous n'étions traiter de sauvages,  parce qu'on ne sait pas écrire comme des gens qui ont fait des études littéraires pendant des années ?  pour les bobos si tu n'as pas leur formation littéraire, ils ont peur, par contre moi je suis atterré par le manque de formation scientifique et l'adhésion à des conneries style Rabbi  . 

Mediapart a fait du Mediapart: ligne politique pro-Macron, pro-Hamon et anti-Melenchon (bien sûr, ils ne veulent pas l'admettre). Je trouve le commentaire de Sycophante (rechercher "Sycophante" dans la page ci-dessous) très éclairant sur les raisons de cette ligne politique et les méthodes de Mediapart.


lien: https://blogs.mediapart.fr/la-sdj-de-mediapart/blog/211018/nous-ne-lacherons-pas-les-exigences-d-enquetes-sur-le-financement-de-la-vie-politique/commentaires#sort=showMoreRecommended

Dans le budget de l'Etat, le financement des partis est de l'ordre de 66 millions d'euros . 


C'est une grosse somme et il est légitime que l'Etat vérifie l'utilisation qui en est faite .



Mais au delà du cas de la France Insoumise, et de celui des Républicains qui revient dans l'actualité, 

ce qui serait intéressant, ce serait un rappel historique sur les raisons qui ont conduit à l'adoption de cette loi en 1988 sur le financement public des partis politiques .


Comment en est-on venu à se dire que la vie démocratique a un coût et que c'est l'Etat qui doit payer ? 


Comment ça fonctionnait-il avant 1988 ? 


Où les partis politiques trouvaient-ils l'argent nécessaire pour fonctionner ?







"Où les partis politiques trouvaient-ils l'argent nécessaire pour fonctionner ?"


Dans des Samsonite...

Oui c'est bien le noeud de l'affaire . avant , c'est bien connu , les partis ne vivaient que des cotisations des adhérents . Il se murmure  que certains entrepreneurs du bâtiment versaient ici et là des contributions ,mais un entrepreneur du bâtiment a bien le droit d'avoir des opinions politiques. La question qui n'est pas tranchée me paraît être la suivante . La perquisition contre La France Insoumise a t-elle été particulièrement violente , discriminante ? Personnellement je n'en suis pas sûr . Le grand adversaire  de Macron et de LAREM aux européennes ( je ne suis pas le seul à le dire) ,cela va être le  Rassemblement national. Je ne  suis pas sûr que le pouvoir veuille s'acharner sur la France Insoumise

"La perquisition contre La France Insoumise a t-elle été particulièrement violente , discriminante ? Personnellement je n'en suis pas sûr"


Il n'y pas eu une mais 12 ou 15 perquisitions quasi-simultanées aux sieges LFI et PG (il me semble) et chez des membres LFI (dont Melenchon) et une centaine policier impliqués (d'après Melenchon). Cela a entraîné la saisie d'information confidentielles au parti d'opposition par le procureur (qui dépend du ministre de l'intérieur), la liste des membres, des sympathisants et autres secrets. Il s'agit d'une enquête préliminaire donc la LFI n'a pas accès au dossier, ils ne connaissent pas les pièces qui sont conservées.


L'ouverture d'une enquête aurait permis la nomination d'un juge d'instruction indépendant (du ministre) et l'accès au dossier pour les avocats de la LFI. Mais vous avez le droit de ne pas voir le problème. Peut-être venez-vous de Turquie ou de Chine?


La perquisition contre La France Insoumise a t-elle été particulièrement violente , discriminante ?


Massive, en tout cas. Et dans une "instruction préliminaire" c'est à dire sur ordre du parquet, sans juge d'instruction. Plus les auditions, nombreuses et longues. Plus les fuites. 


Préliminaire... ça veut dire qu'il va y avoir une suite? Ou que ça va partir en c....

L'adversaire en question (FN/RN...ou quelque soit son nom d'ici là), semble être un "épouvantail à cons" bien pratique permettant  à la partie "adverse" d'être élue...Jusqu'au jour où...


 tu ne te rappelles pas que les partis politiques devait demander aux grands bourgeois de leur donner l'argent. maintenant ils se mettent eux-mêmes  au service des bourgeois , à part la France insoumise le NPA, lutte ouvrière et le PC j'espère,  qu'à attendre l'argent de leurs militants et de l,etat. je préfère nettement  que l'État donne une partie de nos impôts aux parties et syndicats, ce qui me donne le pouvoir de dire aux militants fonctionnaires retraités,  Bobôque moi aussi je paye et que j'ai le droit de participer , que nos impôts ne servent pas seulement à l'amusement de la classe moyenne moyenne, qui n'a pas de problème de chômage ,  que les femmes payent pour que des males blanc puissent faire joujou, avec le pouvoir . ce paiement de l'État,nous donne le droit d'exiger de participer, d'être respectée en tant que payeuses , ce qui est dommage c'est que mes consœurs n'ont pas conscience que Martinez est payé par notre,fric,  bien qu'ils ne défendent que les fonctionnaires, et qu'il est laissé les femmes du privé payer pour les 35 heures des cadres avec la flexibilité si cher au bourgeois et au males qui eux ne le supportent pas.  comme d'habitude dans ce monde hiérarchique ce sont les plus pauvres qui payent pour le plaisir des assistés les femmes payent pour les hommes blancs . 


 Donc le financement des partis politiques a été décidé en 1988 : il y a 30 ans .


Les moins de 30 ans ne savent pas comment ça fonctionnait avant .


Et si on veut bien accepter que l'âge à partir duquel on est censé avoir toutes les informations utiles pour éclairer son vote se situe à 18 ans, alors cela signifie que les moins de 48 ans ne savent pas comment cela fonctionnait avant .


Les moins de 48 ans, c'est 65 % de la population française  .


Pour rappel, il y a eu une loi d'amnistie, votée par tous les parlementaires il me semble, après/pendant  l'affaire Urba-Graco, qui touchait le PS sous l'ère Mitterrand 1. Cependant l'obtention d'autres marchés a permis encore ensuite de financer de façon occulte les partis politiques les plus importants (marchés de l'eau, affaires des HLMs en Ile de France, rénovation des lycées parisiens, etc...)

Voilà, c'est de tout cela qu'il faudrait parler ....il faudrait en faire l'histoire pour comprendre pourquoi on en est venu à cette idée qu'il fallait un financement public des partis

ça fonctionnait en utilisant à grande échelle des surfacturations de marchés publics. c'est l'affaire Urba qui a mis ça au jour pour le parti socialiste mais tous les partis faisaient la même chose. d'où le financement public qui est un énorme progrès. et les contrôles qui vont avec. et de nouvelles affaires, mettant en cause des partis qui voulaient des moyens beaucoup plus importants que ceux autorisés. Bygmalion pour l'UMP qui depuis a changé de nom ... autre affaire , celle des rétrocommissions de la campagne de Balladur dans la quelle on retrouvait à la manoeuvre un certain Sarkozy ...


   Oui, c'est nécessaire de rappeler tout cela . 


   Pour comprendre pourquoi il y a financement public des partis .



Fin des années 90 : "Pendant les « affaires », les affaires continuent..."   de Denis Robert  

Sinon, quel intérêt de rappeler systématiquement que le SUCCESSEUR du procureur à l’œuvre sur cette enquête a du être adoubé (poussé) par l'Elysée ? Si encore c'était le nouveau venu tout fraichement pistonné qui menait l'enquête...

Une question, cette chronique :


  - C'est pour faire plaisir (un peu, mais pas trop) à certains de vos abonnés sympathisants LFI comme moi et donc tenter d'éviter chez vous ce qui arrive visiblement à Médiapart ? (L'échéance d'un an arrivant bientôt...)

  - C'est pour taper (un peu, mais pas trop) sur Mediapart et donc Plenel ?

  - C'est parce que ça commence à monter (un peu, mais pas trop) au cerveau ?

Je pense qu'il faut différencier la direction des enquêtes de la probité des gens qui travaillent. Ca parait statistiquement raisonnable de dire qu'il y a au moins 1 ou 2 gus dans l'équipe qui veulent faire éclater la vérité et ça suffit pour organiser une fuite.
D'ailleurs Mélenchon lui-même a utilisé cet argument en disant qu'il y avait des fonctionnaires qui lui filait des infos par sympathie envers LFI.

Pour ceux qui veulent voir les failles dans les éléments de langage de Mme Chikirou :
https://www.franceinter.fr/justice/ce-que-sophia-chikirou-n-a-pas-dit-lors-son-interview-sur-bfmtv

L'argumentation "il y a les faits, et la manière dont telle ou telle institution peut éventuellement les instrumentaliser" est-elle si difficile à comprendre ?


quoiqu'il en soit pour moi c'est trop tard, je leur ai écrit que si je voulais du Closer, j'achetais Closer pas Médiapart, avec ma lettre de désabonnement Merci Plenel,je viens d'économiser 11 € par mois et je continue ASI!

Ne pas oublier non plus l'agonie déontologique de Radio France qui s'accroche à l'enquête pourrie de Tronchet.

Rigolo. Je ne sais pas pourquoi je me disais que ça ferait probablement une chronique du Matinaute ce matin :)


Je suis tombé complètement par hasard sur ce live hier soir. Je l'ai regardé presque intégralement (j'ai probablement raté une minute ou deux au début). Parce que oui, Mediapart, ça n'est pas n'importe quelle "officine", et il est toujours intéressant de noter ce qu'il sont à dire, même si là, très franchement ça faisais un peu damage control face à un double combo shitstorm rézosociô + campagne de désabo.


Et franchement c'était super bizarre, en gros ça commence par un gros rappel de à quel point Mediapart c'est bien (et oui, globalement, c'est quand même un super journal), de à quel point jusqu'à présent ils ne se sont quand même pas trop planté (et oui aussi, effectivement), et puis après ça enchaine sur ... pas mal de conditionnel quand même. Le seul truc à peu près affirmatif c'est "Jean-Luc couche avec Sophia, donc il y a conflit d'intérêt". Pour le reste, ça spécule quand même beaucoup.


Alors oui, il y a peut-être conflit d’intérêt parce qu'un chef de parti couche avec sa prestataire en com. Je ne suis pas expert en la matière, je laisserai de plus avisés que moi en juger. Reste que chacun appréciera la perquisition concertée de 15(?) locaux, dont deux sièges de partis politiques, déployant je ne sais combien de policiers armés, pour un conflit d’intérêt concernant une somme qui si j'ai bien suivi concerne une somme de l'ordre du million d'euros.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.