10
Commentaires

Plein succès pour les "dix jours sans écrans" des élèves strasbourgeois

Au cas où vous auriez raté l'information, 250 élèves d'une école strabourgeoise ont participé récemment à une expérience nouvelle : éteindre tous les écrans pendant dix jours.

Derniers commentaires

Les conditions de l'expérience ne sont pas bonnes.

Il eut fallu un pool d'élèves qui disent qu'ils ont tout arrêté les écrans pendant 10 jours, mais pour de faux. Si tous les enseignants trouvent que les élèves de ce pool témoin ont eu plus de facilités à se concentrer, etc., cela annule toute la validité de l'expérience...
En plus prévoir des activités pour compenser la perte des écrans : c'est pas du jeu. C'est de la triche. C'est en laissant les enfants à leur désoeuvrement que l'on pourrait se permettre de conclure sur le changement du au manque d'écran. Là, peut-être qu'on conclut sur le fait que si des adultes encadrent le temps libre des enfants, cela améliore le comportement en classe des enfants.

C'est pas qu'on veut prouver que la génération spontanée n'existe pas ou qu'on se prend pour Pasteur, mais il faut un peu de rigueur si on veut faire une démonstration.

Donc on n'est pas plus avancé après qu'avant le projet.
Je trouve ça tellement niais cette 'semaine sans télé, sans ordi, sans console"... On retrouve tous les poncifs habituels sur la soi-disant nocivité des nouveaux médias, ça me rappelle cet excellente émission que vous aviez faite sur les jeux vidéos.
Je crois que le problème de la télé, c'est que comme tout le reste, son utilisation dépend souvent du milieu social. C'est d'ailleurs ce que disait la pédiatre dont vous parlez l'autre jour à la télé (je crois que c'était elle) : la télévision creuse les inégalités sociales. Autrement dit, pour l'enfant qui est dans un milieu défavorisé, elle aura peut-être un effet négatif et sera là pour remplacer les parents absents, mais dans un milieu plus favorisé elle sera un formidable outil pour l'enfant, une "fenêtre ouverte sur le monde" comme elle dit si joliment.

En tout cas, moi, j'ai énormément regardé la télé étant petite, y compris plein de dessins animés japonais, le Club Dorothée et compagnie, que tous les bien-pensants citaient comme des programmes dangereux "à ne pas montrer aux enfants" parce que ça allait les abrutir, les rendre violents, ou je ne sais quoi encore, moyennant quoi j'ai toujours eu d'excellents résultats scolaires. Je pense qu'une énorme partie de ma culture me vient de la télévision, sans doute même plus que des livres. Et j'ai beaucoup joué aux jeux vidéo, même si j'ai aussi joué aux jeux de société (chose qui apparemment serait tombée dans l'oubli si on en croit les reportages sur cette semaine sans télé...) En même temps, il faut bien avouer que les jeux vidéos modernes sont autrement plus divertissants que nombre de jeux de société "plateau" (d'où les problèmes d'addiction, je ne connais personne qui soit devenu addict au Monopoly ou au Uno...) De plus il en existe pas mal où on peut jouer à plusieurs, et on retrouve alors une ambiance très proche des jeux de société, à part que, catastrophe, ce jeu se déroule sur un écran!
Bon la télé je m'en fiche... ça fait plus de 7 ans que je n'en ai plus.
Par contre j'avoue... dur dur pour l'ordinateur :-)

Anthony [ Blog à part ]
Sympa cette initiative pour les médias, c'est très téléréalité: 10 jours sans électricité, 10 jours sans eau courante, 10 jours à poil...
Un concept de plus mais ça vient d'une école donc ça doit être utile à un degré subtile.
Je pense que les grands médias n'ont pas eu peur de parler de sujet , car ils pensent qu'ils ne risquent pas grand chose ; c'est comme si ils disaient une fois par an qu'il faut se passer de voiture quelques jours , de téléphones portables etc. Ils ont bonne conscience de l'avoir fait , mais c'est tellement ponctuel que ça ne va pas faire avancer grand chose.
PS :ma télé est en panne depuis 15 mois, et l'antenne sur le toit de la copropriété est cassée depuis 16 mois...
C'est amusant, on dit qu'ARTE ne propose rien d'intéressant, et voilà aujourd'hui tous les médias, passionnés, en train de présenter comme une première en Europe ce qu'ARTE a fait en France il y a déjà 3 ans.
Privés de télé ! (ARTE).

Une différence tout de même : ce n'était pas dans une école, mais chez un petit nombre de familles volontaires.
Marrant,
il suffirait donc de ne plus être devant l'écran pour se retrouver derrière (devant les caméras) ?
N'empêche que rater 10 jours de "plus belle la vie", on doit plus rien y comprendre après ;-)
Il serait intéressant aussi de savoir si il y a eu des effets consécutifs à l'absence d'ingestion de pubs, mais peut-être que 10 jours ne suffisent pas.
J'aime beaucoup la conclusion. En définitive, pour être éveillé (et faire ce qu'on attend de vous), ne regardez plus la télé, soyez dedans! Quelle ironie... Mais je me demande quel sera leur réaction s'ils doivent plus tard se retrouver dans un de ses boulots où l'on doit rester 8H par jour devant un écran ; et souvent retaper des formulaires le plus vite possible, comme un abruti.
Le problème est pas de regarder ou pas la télé ou l'ordi mais de bien la regarder.

Il vaut mieux regarder une bonne émission en famille pour pouvoir en débattre après que s'abrutir tout seul devant Radio Courtoisie.



http://lecourant.info
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.