129
Commentaires

Plantu, Bergé, Rossignol : offensive multiforme contre la "mode islamique"

Les grandes marques de luxe ont-elles raison de se lancer dans la mode islamique ? Alors que Dolce & Gabbana vient de lancer une collection de voiles, espérant ainsi conquérir un marché porteur, le dessinateur du Monde, Plantu, un des actionnaires de son journal, Pierre Bergé, et la ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol ont tour à tour critiqué l'initiative de la marque. Souvent de façon très maladroite.

Derniers commentaires

magnifiques créations. Plantu (plus drôle) et les autres peuvent prendre leur retraite, ils ne comprennent plus grand chose au monde.
La tenue islamique fashion, je suis pour.
Comme une nappe brodée recouvrant une table de salle à manger, une housse aux motifs colorés enveloppant une couette, mettent en valeur les objets qu'elles protègent, le rempart de tissu de la femme pudique doit rester attrayant.
Dissimuler le contenu ne signifie pas négliger l'esthétique du contenant.
Ce soir un peu avant 20h, une émission( dont je n'ai vu que la fin) montrait la cueillette des fraises au Maroc; je ne sais pas sur quelle chaîne; de très jeunes filles cueillaient donc des fraises sous la surveillance d'un homme; elles avaient toutes le même uniforme, qui devait leur tenir rudement chaud, uniforme qui leur était manifestement imposé, aucune personnalisation, aucune variété, bras, jambes, tête bien couverts. Ce qui me choque, c'est la dureté de leur travail, leur salaire de misère, leur jeunesse, le fait qu'elles semblent traitées comme des mécaniques, des sortes de play-mobils interchangeables.

Pas impossible que le champ appartienne à une de ces multinationales qui font disparaître partout les paysans et créent un monde déshumanisé. Ne parlons pas de la qualité des fraises, arrosées de pesticides, passées, une fois cueillies, dans l'eau javellisée, congelées, pour nous être ensuite envoyées.

En essayant de retrouver cette émission, je suis tombée sur cet article
http://www.libe.ma/La-cueillette-des-fraises-une-sacree-marmelade_a48015.html
la fin de l'article résume bien la situation: En d’autres termes, ils veulent des machines «disponibles et d’accord pour absorber ces variations». Un constat qui met à nu une logique capitaliste en contradiction totale avec les droits humains les plus élémentaires.

Le Maroc est notre ami; le libéralisme sans vergogne y est bien installé. Pas de"printemps arabe" pour le Maroc. Les dirigeants occidentaux sont contents du Maroc.
Tiens, la camarade Badinter aussi va nous sauver des hordes barbares en nous disant où acheter nos slips.

Va t'elle mordre la mains qui la nourrit ?

Suspense insoutenable.

Pour rappel Lily est au conseil de surveillance de Publicis
Jusqu'à maintenant, elles les cousaient toutes elles-mêmes juste après avoir tissé les fibres qu'elles avaient filé ?


Pas envie de revenir sur le fond ( fatigue...), mais il faut quand même être clair sur un truc :
il y a déjà actuellement des tas couturiers qui commercialisent ces vêtements, puisque des millions de gens les portent ... et bien que je n'y connaisse strictement rien, j'ai du mal à croire que toutes les femmes portaient un modèle unique.
M'est avis qu'une épouse de richissime doit déjà débourser pas mal pour une tenue qui doit valoir davantage que celle portée par une femme du peuple...
Donc, ces vêtements existent déjà, sont déjà commercialisés, et il y a déjà une mode.
C'est dingue cette haine de tout ce qui n'est pas culturellement occidental, à quand la condamnation des kimonos qui enferment le corps des japonaises...

Par contre les femmes objets stéréotypées occidentales utilisées pour vendre tout et n'importe quoi les politiques n'y trouvent rien à redire !
Source : francetvinfo

Une liaison Air France entre Paris et Téhéran va être rétablie. Les femmes membres du personnel navigant devront porter un pantalon (et non une jupe) ainsi qu'un voile sur les cheveux, comme la loi iranienne l'exige depuis la révolution.

Air France déclare que "la tolérance et le respect des coutumes des pays que nous desservons font partie des valeurs de l'entreprise".

Toutes les coutumes sont-elles respectables ?

PatriceNoDRM (et NoPubSurRadioFrance)
Le problème est,comme souvent,dans le choix des mots.En qualifiant cette mode d' ISLAMIQUE on sous entend que l'habillement correct d'une femme de la religion islamique est une accumulation de chiffons la dérobant à la vue de ses semblables.Nous connaissons cependant nombre de femmes de religion musulmane qui n'ont cure de cette mode venue d'Arabie séoudite...
Heureusement que les religions et notamment les trois grands monothéismes sont présents pour nous rappeler les règles fondamentales de la décence et comme le dirait le Grand philosophe J.P Smet, remettre les pendules à leur place ou les voiles sur la tête.

Notre société judéo chrétienne ferait bien de s'inspirer des prescriptions de l'Islam car en se détournant des principes fondamentaux et originels, elle a encouragé une émancipation débridée de la gente féminine sans se soucier des conséquences morales sur les enfants notamment.

Ne parlons pas des dérives, comme la propagande pour la contraception, le miroir aux alouettes qu'est l'IVG et les interventions de plus en plus précoces des planning familiaux dans les établissements scolaires pour diffuser des idées libertaires.

Une femme se doit de respecter un certain nombre de règles, de décence et de pudeur et il faut se féliciter des initiatives des grands couturiers: proposer des tenues élégantes et conformes à la morale, voilà qui devrait remettre sur le droit chemin une partie de la gente féminine en France et souhaitons le dans les pays occidentaux.
Interdire le voile, ça ne fonctionne pas.
Alors dans le fond, qu'il soit absorbé par la mode, c'est peut être le meilleur moyen de le désacraliser.
La femme a le droit de choisir de se voiler, et si elle décide de rester coquette, ce n'est que mieux.
Si la position des marques nous gêne, libres à nous de les boycotter.
Ce qui m'amuse beaucoup, en revanche, c'est que Dolce et Gabbana sont notoirement gay!!!!! C'est un peu comme si le designer des uniformes de la Wehrmacht était juif! (ça peut)

Allez, on se décrispe.
Racisme, racisme quand tu nous tiens. Un exemple éclatant avec Lounès Matoub :
https://www.youtube.com/watch?v=pU7XW_n5LKQ
Toujours pas compris l'amalgame entre racisme et refus de voir les femmes exhiber rien sauf leur souillure et infériorité naturelle. À mon sens, manifestement dévoyé, il est difficile de lutter pour la parité et d'accepter qu'une partie de la population féminine, au nom de préceptes religieux ringards et humiliants, doive vivre dans sa prison qui n'est pas que vestimentaire. TOUTES les religions monothéistes ont, à un moment ou à un autre, et pour certains, jusqu'à aujourd'hui, méprisé la femme et, dans la pratique, l'ont humiliée et enfermée de toutes les manières. Ce n'est pas nouveau. Alors, bon, cela veut-il dire que le critiquer, c'est être raciste ? La barbe, à la fin avec cette fausse tolérance. Sans compter le fait que la mode, déjà un enfermement en soi, officialise une vision de la femme insupportable à moins d'avoir tellement peur de révéler une vieille lie raciste réelle et non digérée.
En outre, étant donné le coût de la mode, cela signifie que les musulmanes riches pourront, au nom d'une même religion!, se pavaner devant leur soeurs défavorisées en allure de sac à patates.
Petit rappel ( je l'ai déjà dit dans un autre forum):

Maupassant est allé en Algérie. L'une de ses chroniques a pour titre L'honneur et l'argent., publiée dans Le Gaulois, 14 janvier 1882. Deux extraits:

"Aussitôt qu'on avance dans le sud,le costume de la femme arabe devient des plus primitifs.Elle porte presque toujours une espèce de sac de laine blanche, ouvert de haut en bas des deux côtés, quelquefois noué à la ceinture, et quelquefois même flottant librement, de sorte que, de profil, on voit la femme nue de la tête aux pieds, tandis que son visage est voilé de façon qu'on distingue à peine ses yeux eux-mêmes."

"...je continuai, seul, mon chemin(...). Tout à coup,derrière une roche, je surpris une jeune Arabe dont le visage était nu. A ma vue, elle fut effarée, se leva d'un bond et, perdant tout sang-froid, elle saisit à deux mains le lambeau de laine qui tombait de sa gorge à ses chevilles, pour s'en couvrir la figure. Elle le releva tout entier d'un mouvement convulsif, et s'enveloppa la tête dedans; et elle demeurait dressée devant moi, sans un voile de la tête aux pieds, absolument immobile, et satisfaite sans doute de la façon dont elle avait sauvegardé sa pudeur et sa dignité de femme."

Maupassant parle de femme arabe et non de femme musulmane. Il parle aussi de sac, de costume primitif.

D'autres costumes étaient somptueux. Pourquoi les intégristes les ont-ils remplacés par une bâche?
Bon, la tonalité générale du forum me rassure.
C'était open bar pour le racisme institutionnel ce mercredi, trois jours après la campagne "tous unis contre la haine" du gouvernant, qui expliquait que "ça commence par des mots". Un grand bravo à nos élites.
Rossignol, Plantu, Bergé. Manquait un quatrième mousquetaire, il fallait regarder du côté de notre fleuron/martyr de la liberté d'expression, à savoir Charlie Hebdo, dans lequel Riss appelle ni plus ni moins à la haine raciale dans un édito absolument hallucinant. Edito cité tel quel dans la revue de presse de France Inter, sans que ça fasse réagir qui que ce soit.
Pas pu lire toutes les contributions, beaucoup trop long. Ya des sujets, hein... succès assuré, pire que les fourmis sur une poubelle où s'ennuie une trace de tarte aux framboises (vécu). Suis-je la première à remarquer que tout ce vacarme pour quelques bouts de chiffons "tendance" leur fait, surtout, une pub d'enfer? Et gratuite!
Elle est pas belle, la vie?
Entre ce grand couturier et pontifex, on est en "immersion" dans "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil"? Je ne me souviens plus de la fin du film.

Quand on circule en bus à travers les rues des grands couturiers luxe, vers les champs-élysées, on voit des femmes vêtues à l'arabe et voilées qui sortent avec des tas de paquets, comme dans pretty woman, et puis plongent dans un gros 4X4 à vitres tintées. Possible que Gabbana machin soit juste moins cachotier, et montre ce que d'autres font "sur mesure".
Le dessin de Plantu ne m'aide pas à comprendre, car justement le côté mode désacralise l'habit à mes yeux. Et je le vois moins comme un affichage de sa religion que comme une coutume vestimentaire un peu folklorique.
La religion du fric est aussi abjecte que la religion des pauvres âmes qui y croient.
Bon, je comprends qu'on puisse s'offusquer... m'enfin ce que je ne comprends pas, c'est que personne ne s'offusque pareillement des magasins de mode qui, à Rome ou à Lourdes, vendent depuis des lustres des cornettes et autres accessoires avilissants aux personnels des maisons closes divines que sont les couvents et autres sortes de centres d'enfermement et d'endoctrinement catholiques.

--
Pourquoi crier alors qu’il s’agit de commerce. Pourquoi trouver normal de vendre la forme vestimentaire européenne partout dans le monde et s’offusquer d’inverser la chose et de reprendre à son compte ce qui se façonne ailleurs. La présence du voile ? Il est une réalité. Si l’on regarde les effets de la loi contre icelui ici dans le pays, c’est l’échec. Donc, tant qu’à faire l’intégrer dans la mode puisqu’il existe et qu’il est porté par conviction religieuse, obligation maritale ou familiale et positionnement politique (vous me récusez, je me rends d’autant visible).
Puis, il y a un côté drôle si l’on a vu le second film tiré de la série Sex and the city, dans sa fin, où, devant échapper aux griffes de gars pas sympathiques, les filles sont cachée par des femmes du pays qui se révèlent porter des vêtements de marques sous leur abaya, expliquant qu’elles aussi étaient dingues des fringues, des fashion victime. Ces mêmes grandes marques qui en viennent à épouser l'abaya, excellent !!!
Enfin, certains passages de livre de Houria Bouteldja peuvent être mis à profit dans la façon de regarder tout cela.
Toujours ce problème de l'islam avec Plantu… si seulement il avait refusé de se faire honorer par le Qatar, mais non… pauvre Plantu.

http://www.arretsurimages.net/breves/2011-02-03/Un-prix-du-Qatar-pour-Plantu--id10250
(Premier post sur le forum)

Vous pouvez ajouter Xavier Gorce et ses Indégivrables.

Gorce peut parfois excellent mais d'autre fois, souvent, réac'.
Mal placé.
Ce paradoxe...

Je suis assez surpris que certains puissent invoquer la liberté de la femme afin forcer ces dernieres à se conformer à une conception de la liberté qui n'est pas la leurs... On leurs disant qu'elles sont victimes, que ce qu'elles font ne peut être le corollaire de la liberté. (Qu'importe la liberté de croire, penser. Qu'importe la Constitution de ce pays... La France).

Alors, certains ne trouve pas meilleure action que de les victimiser en leurs imposant, au mieux tacitement, ladite conception.
Le commerce et ses dérives...Quelle tristesse!
Burqa ou burkini ? Faites votre choix, mesdames.
Tandis que les mâles se baignent en slip ou caleçon de bain.
Voilà à quelle genre de scène on assiste. Ce n'est pas seulement ridicule, c'est tragique.
espérant ainsi conquérir un marché porteur,

Le capital n'a ni patrie,ni religion.
Les créateurs de mode Dolce & Gabbana, fraudeurs du fisc italien, saisissent toutes les opportunités.
Merci à Laurence Rossignol de dénoncer cette mascarade.
Il reste encore quelques ministres lucides au gouvernement.
Le Fric, première religion au monde.
La mode islamique ? [large]Ça peut être sexy ![/large]

... et ça n'empêche pas de se [large]montrer républicaine[/large] ...

(dessins postés sur le site tchd.fr)

PatriceNoDRM (et NoPubSurRadioFrance)
Mais est-ce que ce n'est pas un contre-sense de faire de la mode islamique sexy, l'objectif du voile étant de cacher les attraits de la femme? Je trouve que ces deux mondes sont tellement en opposition que ça me fait aussi rougir de honte pour Dolce & Gabana.
cacher c'est montrer ( Anaxaclite).
Anaxaclite-Oris
Non Jean-Ali, celle-ci était son épouse...et Anaxaclite-Mnestre celle d'Agamemnon...
Quoique même nom, je n'en suis pas sûr...
Avec un peu d'imagination, on peut même trouver des solutions pratiques satisfaisantes.
Vous m'avez pris de vitesse! :D
Groland, un pays d'avenir! :)
Puisque que certaines femmes musulmanes ne peuvent ou ne veulent pas se vêtir à l'européenne, il était temps de penser "se faire du fric" sur leur "dos". Et les prix ? Parce que le tissu ça coûte cher. D'où la mode de la mini-jupe. LOL, oui LOL.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.