50
Commentaires

Planète indignés

Entre deux figures de l'actualité du moment, le manifestant de pays émergent, et le lanceur d'alerte

Derniers commentaires

Foutus Turcs ! Les Brésiliens sont furieux contre le foot, et eux récupèrent le foot. Je ne comprends pas tout au clip, même s'il est chanté et sous-titré en Anglais, mais sur le site de GeziPark, ils expliquent que désormais les protestataires se rassemblent avec les logos des équipes de foot.

Comme quoi, la liberté de créativité dans la lutte est très opérante.
Je profite de votre message pour poster un lien. SoFoot a écrit un article assez intéressant sur les supporteurs de foot à Istanbul et leur implication dans le mouvement : [url]http://www.sofoot.com/istanbul-united-le-fantasme-d-une-alliance-des-ultras-turcs-170505.html[/url]



Sinon, par rapport au texte de DS
Points communs ? Jeunes, urbains, tertiaires, pour ne pas dire bourgeois, et surtout, extérieurs aux structures politiques traditionnelles.


A vouloir trop simplifier on devient simpliste... ce qui est assez ironique pour un texte qui met en garde contre les raccourcis rapides.
Il me semble qu'on peut tout au plus parler d'une grosse représentation des classes moyennes, mais par des bourgeoisEs.
Pour les jeunes, ils/elles sont effectivement les plus nombreux/nombreuses dans la rue depuis le début, mais beaucoup de personnes plus agéEs participent par exemple aux concerts de vaisselle tous les soirs en Turquie. Il faut tenir compte de la répression policière très violente en Turquie aussi pour comprendre pourquoi on a vu beaucoup de jeunes dans les rues, et notamment des supporteurs de foot (ceux de Carsi en tête). D'ailleurs, la contestation a changé de méthode, modes d'action, avec les actions debout immobile (qui ont commencé de façon assez incroyable), des assemblées publiques et forums dans les parcs, donc il faut voir si ça n'a pas une influence aussi sur le type de personnes présentes dans le mouvement.


Sinon, c'est bien de vouloir éviter de faire des liens tirés par les cheveux, mais sans tomber dans l'excès inverse et tout isoler. Les manifestants turcs/turques et brésilienNEs sont les premierEs à faire une connexion entre leurs mouvements, notamment sur la question environnementale, et sur la question de la corruption et des liens entre le monde des affaires et le monde politique.
C'était juste pour dire que les voies des modes de contestation sont très variables et même contradictoires.
Cela n'engage personne, mais c'est assez cocasse.
Et même si on est archi contre, pourquoi ne pas évoquer les manifs parisiennes du printemps contre le "mariage pour tous" ?
Est-il acquis que toute expression non conforme au sens de l'histoire et au progrès sociétal selon GUETTA est dénuée de sens et de fondement ?
N'est-ce pas en excluant systématiquement du débat ceux qui nous semblent mener les mauvais combats qu'on légitime la "dénonciation" d'une sphère médiacratique ostracisante, discriminante et d'une certaine façon totalitaire ?
Un million de personnes dans les rues de Paris, on peut le regretter, le contester, mais l'ignorer ?
Faut-il être brésilien ou tunisien, turc ou égyptien et donc forcément jeune et prometteur pour entrer dans le champ de vison de Monsieur GUETTA ?
« Le match sera au moins aussi intéressant que le Mondial 2014. »
Quelle étrange conclusion, comme si nous avions une bonne soirée en perspective devant la télé en grignotant des cacahuètes. Le match terminé, contents si l’équipe supportée a gagné ou déçus si elle a perdu, mais de toute façon la vie continue, brossage de dents, pipi et au lit.

Que nous vivions la 3ème révolution industrielle, la révolution numérique, après celle de la machine à vapeur et de l’électricité est une évidence mais pas un scoop.
Que nous soyons à l’aube d’un nouveau monde est également évident.
Que les indignations qui se font jour soient diverses et même contradictoires dans leurs revendications est tout a fait évident.
Quel point commun entre les manifestants brésiliens qui revendiquent pour le droit à la santé et à l’éducation donc on pourrait dire pour un « Etat social » et Snowden qui est semble-t-il libertarien et veut le moins d’Etat possible, le plus de libre-échange possible et des libertés individuelles fortes.

Mais par contre dans ce qui se joue, nous sommes ni spectateur, ni au-dessus de la mêlée, car ce qui se joue c’est notre avenir, celle des nos enfants et du monde que nous allons leur léguer, la civilisation ou la barbarie.
C'est peut-être avant tout notre regard qui a changé sur le monde.

Certes en liaison avec internet, mais une force nouvelle qui est en train d'émerger, la conscience que partout dans le monde, nous nous ressemblons. Au moins dans nos aspirations à plus de vérité et de liberté.
Internet, par Facebook, par les sites d'information qui se créent spontanément dès que quelque chose se passe, pour relayer les photos et les évènements partout dans le monde, facilite une conscience mondiale et la relaie. Au moins pour ceux qui sont reliés.

Après la globalisation, qui était avant tout financière et totalement dématérialisée, la mondialisation, qui était économique, mais qui a tout de suite trouvé une ligne de fracture puis de front avec les altermondialistes, voici la planétarisation, qui est un lien global entre les êtres humains, une circulation encore jamais vue de l'information entre des êtres de chair et des consciences, et d'autant plus que la récupération des données permet aux lanceurs d'alerte de déstabiliser le vieux monde. Une balance qui oscille, en état d'instabilité permanente.

Les premiers signes d'une cybercivilisation, une extension du domaine de la lutte. La toile grouille d'idées, de discussions, de forums et de conflits. Et à chaque nouvelle occupation dans un pays du monde, on se sent plus forts, plus conscients que cette communauté essaime et se structure. Même les ennemis héréditaires comme les Turcs et les Grecs ont tendu leurs antennes internautiques pour se rebooster.

Et comme dans l'agora des Grecs, c'est là que se dessine l'avenir. Sans doute pour le meilleur...
Moi j'ai surtout entendu Guetta nous parler ce matin de (je cite) "l'irréprochable démocratie canadienne"...
Et bin il doit pas lire le Monde le Guetta : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/06/18/au-quebec-un-vaste-systeme-de-corruption-est-mis-au-jour_3432029_3222.html

Ca en dit long sur la qualité du reste de ses analyses...
À propos d'indignation, voilà de la matière, bien hallucinante, bien débile, dans le genre qui va bien aider à rétablir la confiance dans le pays :

"La loi sur la transparence devait « assurer la publication et le contrôle des patrimoines des ministres, et de tous les parlementaires » selon la déclaration solennelle de François Hollande, sur le perron de l’Elysée, au lendemain de la démission de Jérôme Cahuzac. Au bout du compte, par un retournement faramineux, la loi punira d’une peine de prison et d’une amende de 45000 euros toute personne qui publiera ces patrimoines, désormais déposés en préfecture. […]

Et un amendement UDI prévoit que la divulgation d’un patrimoine entraîne le paiement du même montant que le patrimoine divulgué. Exemple : le journal qui publierait le détail de la fortune de Serge Dassault serait condamné à payer la fortune de serge Dassault."

C'est bien, hein ?

(apparemment, l'amendement UDI tel quel a été écarté ; la condamnation ne serait "que" d'un an d'emprisonnement et 45000€ d'amende).
[quote=Daniel Schneidermann] Mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu'Internet, sous nos yeux, accouche d'un monde nouveau.

Il faudra peut-être un jour se demander depuis quand Daniel Schneidermann a été pris de cet éblouissement qu'il confesse aussi candidement que violemment. Car comment ne pas se souvenir non seulement du mot de Marx-Engels assignant à la violence le rôle d'accoucheuse de l'histoire, mais aussi du mot évangélique conférant le royaume des cieux aux violents. Engels au demeurant a pu en sa jeunesse étudiante être initié par Schelling à cette "révolution chrétienne" qu'il évoqua dans son âge (bien) plus avancé. En relation avec celle qu'activement il attendait. Le point qui fait question dans cette liaison religion- révolution est précisément ce dont Daniel Schneidermann n'évoque qu'une manifestation: Internet. La majuscule mise par lui à ce nom est révélatrice de l'éblouissement qui l'a illuminé-aveuglé devant ce qu'il faut penser réellement: à savoir l'être de la technique, lequel n'a rien de technique, mais tout de mystique. On ne porterait donc pas sans raison un prophétique prénom...
Le pôvre...Pas besoin d'un cabinet noir.Ses turpitudes sont transparentes.On les soupçonnait,elles montrent le bout de leur nez et font la joie de ceux qui l'ont supporté.Vl'à-t-y pas qu'il va nous jouer les innocents.Il est indigné ? Chacun son tour!
[quote=clomani]le silence qui plane sur ce futur accord UE/USA quémandé par les USA

Une émission de l'éconaute! Votez pour ça, s'il vous plaît, ya bien de quoi remplir plus de 28 minutes. Et ça conviendrait bien à Anne Sophie, qui est plus à l'aise dans l'éclaircissement que dans la controverse polémique.

NB: le mot "quémandé" est il bien pertinent? Il me semble qu'il s'agit plutôt de "Yes we can!"
Mais qu'est-ce qu'on attend?

Les anglo-saxons et les français ont initié les changements sociaux de l'époque contemporaine avec les Bill of Rights et la déclaration des droits de l'homme et aujourd'hui le vieux monde occidental est catatonique.

Ah non, j'oublie la manif pour tous, le mouvement tea party et les prises de positions courageuses du justicier Quatremer...
Justement, avec une autre (nouvelle) @sinaute, nous nous interrogions sur le silence qui plâne sur ce futur accord UE/USA quémandé par les USA, pour lequel el senhor Barroso, mandaté par l'U.E. s'est énervé contre cette pauvre vieille France qui refuse d'évoluer dans le bon sens.
Cherchez sur les media mainstream quelques détails, explications, questions/réponses sur cet accord à venir ? Un journaliste mainstream a-t-il une fois posé la question à un politique pour avoir son avis sur la question ?
D'ailleurs, parmi les politiques, pourquoi est-ce celui qu'on n'entend plus tellement il a été villipendé par les journalistes qu'il a malmenés, Mélenchon pour ne pas le citer, qui est le seul à l'aborder, ce p.... d'accord ?
Un article de Médiapart en parlait vendredi ou samedi dernier... et émettait des doutes d'ailleurs... Car la veille, on nous avait vendu "la bataille de l'exception culturelle gagnée par la France" (donc une partie infime de ces futurs accords).
Donc, jusqu'à présent, nous avons des bribes...
Pourtant, ça commence début juillet, le premier round... et comme on connaît la Commission "mandatée" par l'UE, on devine d'avance qu'elle ne va pas ressembler à un preux chevalier défendant son "continent"...
Bizarrement, chez nous, la vieille Europe, la France, cataloguée dans les pays "révolutionnaires"... rien ! Calme plat ! Pas de lanceur d'alerte ! Que des journalistes à l'affût de petits mots, de noms inscrits sur une liste de comptes en Suisse... d'inondations à Lourdes...
Mais bon sang, Bernadette, tu ne pourrais pas nous refaire le coup de la vision, mais juste pour lancer l'alerte sur ces futurs accords ? Allez, réveille-toi au lieu de rester les pieds dans l'eau du Gave de Pau !!!
Nous aussi, nous avons un indigné : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-soupconne-le-foll-d-animer-un-cabinet-noir-contre-lui_1258678.html?xtor=EPR-787-%5BXPR_Politique%5D-20130618--185927038@248619897-20130618190744
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.